Nous avons 3543 invités et 66 inscrits en ligne

New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

  • Messages : 4110
  • Remerciements reçus 1164

Vaudésir a créé le sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

Nous voici de nouveau réunis dans notre restaurant habituel sous la conduite de notre ami Fabien alias Fabolo qui n'arrive plus à se connecter à son compte :whistle: il n'a pas survécu au dernier crasch :dash: ::sos:: Oliv

Une soirée ou je suis plutôt un néophyte ayant un seul Condrieu bu à ce jour, Chateau Grillet 2007 s'il en fait vraiment parti et en Côte-Rôtie ou les rares que j'avais étais en Maconnais :cheer: , interdit depuis lors.
Trio Condrieu

Vin 1: Robe claire, nez fin et élégant montrant une bonne maturité, plus fruits jaunes, léger miel , la bouche est bien équilibré, une fraicheur bienvenue, des amers portant sur une finale légèrement saline, c’est un beau flacon fort bien sympathique que ce Condrieu Chanson 2014 du Domaine du Monteillet

Vin 2: Robe légèrement plus dorée, nez plus exubérant, toujours des fruits jaunes frais, la bouche est plus dense, il y a une belle matière, les amers sont plus puissants que sur le vin précédent mais je lui trouve une complexité supérieure qui s’est confirmé avec l’entrée, plus de fond et de potentiel pour ma part pour ce Condrieu Vernon 2012 du Domaine Julien Pilon

Vin 3: Robe dorée, déjà évolué ?, au nez c’est space, fumé, miel, encaustique et du bois, on cherche le fruit, la bouche est grasse enrobée dans une gangue d’élevage surdimensionné, qui n’en sort pas, on devine tout au fond un fruit un peu confit , tourbé, boisé, trop c’est trop, pas aimé ce Condrieu Les Terrasses de l'Empire 2014 du Domaine Georges Vernay

Première paire de Côte-Rôtie
[/size]

Vin 1: Robe très jeune, au nez c’est des fruits rouges frais, végétal, pas de marqueur ou si peu que j’en connaisse, en bouche c’est fin et très acidulé sur les fruits rouges, on dirait un pinot noir pas mur, cette finesse confine à la maigreur,l'acidité grignote la matière qui n'est pas présente pour soutenir cela, cela me semble mal protégé en +, décidément je n’aime pas les bourgognes 2008, ah merde ce n’en est pas un, mais un pirate pour ce Cornas Brise Cailloux 2017 Domaine du Coulet.

Vin 2: Robe sombre, le nez un peu mieux, fruits rouges aussi, du végétal, vendanges entières ? la bouche montre une structure mieux armée que la précédente, on est toujours sur un fruit un peu mat, graphite, il y a plus de matière mais encore bien serré et n’exprimant que peu de choses pour l’instant, pourtant il y a sans doute du potentiel ,on me dit que ce n’est pas un millésime top en Rhône nord, je m’inquiète alors pour la mienne issue de la même année pour cette Côte-Rôtie Les Lauzières 2012 du Domaine Laurent Tardieu

Deuxième paire de Côte-Rôtie
[/size]

Vin 1: Robe sombre, le nez est très expressif en tout cas de ce j’attends, floral, cerises murs sans sur maturité, des notes lardées, la bouche présente une belle matière suave, veloutée, la finale est fraiche sans accroche grâce à une acidité bien posée, ça déboule et déroule comme une belle partition, peut être un style classique aux dires de certains mais c’est rudement bien fait et parfaitement équilibrée, tout est déjà en place pour cette Cote-Rôtie Réserve 2012 du Domaine Stéphane Ogier

Vin 2: Robe sombre aussi, nez plus mat, sur le graphite, la bouche est plus serré, plus dense , pas encore patinée, il y a de la matière, une structure tannique plus imposante, c’est plus profond,il faut lui laissé le temps de s’ouvrir pour qu’il s’harmonise et exprime tout ce qu’il a dans le ventre, trop jeune , pas prête sans doute, c’est tout de même moins harmonieux à l’heure actuelle que celle bue sur le millésime 2007 il y a 3 ans et également déjà apporté par Sébastien pour cette Côte-Rotie Château d’Ampuis 2010 du Domaine Guigal

Troisème paire de Côte-Rôtie
[/size]

Vin 1: Robe sombre, nez dense et profond ou l'on ressent des notes lardées, de la tapenade, la bouche est dense aussi, structuré, ça manque un peu de moelleux tout cela quand même, la finale est longue et fraiche bien posée sur une bonne acidité, un peu plus de douceur dans ce monde de brut et cela m'aurait plus embarqué pour cette Côte-Rotie La Mordorée du Domaine Chapoutier 1998, attention c'est très bon mais pas grand de mon point de vue, cela n'a pas la patine et le velouté d'une Turque 2001 de Guigal.

Vin 2 : Robe sombre, trop fraiche, en bouche c'est serré, il y a de la matière mais tant que ce n'est pas réchauffé on ressent la tension , un fruit mat, on voit qu'il y a ce qu'il faut mais j'ai du mal à l'apprécier à sa juste valeur, trop fraiche pour moi, à regouter plus posément sans doute et pas dans ce contexte pour cette Côte-Rotie Les Roziers 1991 du Domaine de Vallouit disparu depuis 2000 ? Yves tu le sais ?

Voila c'est fini avec un sucre dont j'ai oublié les tenants et les aboutissants dont je vous joins quand même la photo et le nom (EDIT) :

Weingut Kühling-Gillot - Rheinhessen - Oppenheimer Kreuz - Kerner Auslese 1994

Mes préférés les Condrieu 1 et 2, la deuxième paire de Cote-Rôtie.

Prochaine soirée "13 à table"

Bon week-end

Stéphane
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, MB, bonaye, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, vivienladuche, sebus, Frisette, leteckel, david84, DaGau, éricH, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6504
  • Remerciements reçus 3362

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

Je vais te titiller un peu, Stéphane : c'est Monteillet et non Montillet. ;)

Jean-Loup
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 626
  • Remerciements reçus 64

Nilgiri a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

Bonsoir Stéphane,

"Domaine de Vallouit disparu depuis 2000"
pour information le domaine a été repris en 2001 par Guigal.

Salutations

Christophe
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4110
  • Remerciements reçus 1164

Vaudésir a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

@ Jean-Loup, je corrige effectivement, Vivien ne m'a même pas repris.

@Christophe, oui Yves nous avait dit que c'était Guigual qui avait repris, j'avais bien vu que la dernière cuvée du domaine datait de 1999.

Merci

Stéphane
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ricobang, novice 31, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1128
  • Remerciements reçus 742

vivienladuche a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

Vaudésir écrit: @ Jean-Loup, je corrige effectivement, Vivien ne m'a même pas repris.



Pas eu le temps de lire plus tôt surtout, je découvre maintenant...
Et donc le dernier vin : Weingut Kühling-Gillot - Rheinhessen - Oppenheimer Kreuz - Kerner Auslese 1994
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir, Jo14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4110
  • Remerciements reçus 1164

Vaudésir a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

Je rajoute Vivien et pour rassurer les lecteurs il était vraiment très agréable.
Stéphane
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1050
  • Remerciements reçus 152

yr a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

Vaudésir écrit: @ Jean-Loup, je corrige effectivement, Vivien ne m'a même pas repris.

@Christophe, oui Yves nous avait dit que c'était Guigual qui avait repris, j'avais bien vu que la dernière cuvée du domaine datait de 1999.

Merci

Stéphane


Je confirme bien que cet très bon domaine avait été repris par Guigal, mais dans l'historique j'ai confondu avec un rachat antérieur, à savoir la maison Vidal Fleury reprise 15 ans auparavant.

De Vallouit produisait d'excellente cuvées selectionnées (Les Roziers, La Vonière en Côte Rotie, Les Greffières en Hermitage que l'on trouvait début des années 90 à des prix forts compétitifs en GMS sur les millésimes 88-89-90 notamment.

Je compléterai plus tard mon C/R, mais il confirmera que les grands Rhône Nord ne peuvent s’apprécier qu'avec une garde importante en ce qui me concerne.

YR
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11448
  • Remerciements reçus 1520

jean-luc javaux a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

sous la conduite de notre ami Fabien alias Fabolo qui n'arrive plus à se connecter à son compte

Il a essayé Fabolo?
Parce qu'il est bien ICI apparemment. (28-09-2016...)
:?

jlj
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4110
  • Remerciements reçus 1164

Vaudésir a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

On lui a donné les clés du camion grâce à Oliv, reste plus qu'à le faire redémarrer.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1050
  • Remerciements reçus 152

yr a répondu au sujet : New LPV Paris soirée Condrieu Côte-Rôtie

Fort sympathique soirée que ce petit duo en Rhône Nord, Condrieu/ Côte Rôtie, mais ne effectif réduit (6 ou 7). Par contre il est vrai que c’est un nombre idéal pour le niveau des verres, on peut se servir largement (et recracher !!), regouter les vins après coup (il en reste..).

1/ Les Condrieu

N’achetant plus depuis longtemps les vins de l’appellation, j’était en final assez intéressé de voir si le niveau amélioré ou pas, vu les tarifs pratiqués !

La triplette servie fait rapidement le podium avec le CR: Condrieu 2012 Julien Pinon en N° 1 par sa pureté, son allonge ne bouche et son équilibre général très bien faits. Abricot à gogo, mais dans une grande concentration. Beau vin
A l’aération le CR: Condrieu Chanson 2012 S Montez se rapproche, mais sans atteindre le niveau du Pinon. C’est un bon sparring Partner, je le précise !

Je trébuche totalement sur le N°3 qui m’apparaît très boisé pour la structure générale du vin. J’ai pensé à la robe qu’il avait 10 ans de plus. Massif en bouche, flaveurs coconut et rhum en final, je ne me retrouve pas du tout dans ce type de vin. On dirait une Marsanne bien mollasse, boisée à mort. CR: «[/b] Terrasses de l’Empereur » 2014 G.Vernay.

Pour faire bref le condrieu c’est sympa, mais le rapport qualité prix est peu favorable pour ce qui me concerne…il est peu probable que j’en rachète sauf a tomber sur une affaire au hasard.


2.1 Cote-Rôtie jeunes

Les deux vins jeunes ne m’ont pas ébloui, bien que j’ai préféré «CR: Les Lauzières » 2012 (Tardieu Laurent) au’ CR: Côte Rotie Ogier 2012 trop léger pour moi.

Il est difficile d’avoir un avis définitif sur ces vins terriblement primaires, et évidemment simples dans leur expression (zan, violette, goudron). Il faudrait patienter au moins 5-6 ans au minimum pour mieux les apprécier. Je ne suis pas certain que le millésime (2012) soit de grande garde toutefois.

2.2 Côtes Roties plus agés :

Servi en face de l’Ogier, le vin se démarque immédiatement par son nez puissant de violette, d’épices. C’est très concentré en bouche mais remarquablement équilibré. Nous franchissons un très net pallier qualitatif avec ce CR: Château d’Ampuis 2010.



C’est vraiment très bon, et bien trop jeune !! Mais en totale confiance dans 10 ans !

Un duo plus âgé donne lieu a non pas une joute intéressante mais plutôt un comparaison de deux vins situés a différentes étapes de leurs vies respectives.

Le premier vin est encore foncé de robe, mais commence à brunir légèrement sur le disque. Le premier nez est ..impérial de complexité avec des nuances qui commencent à évoluer vers les épices, le tabac, un début de tapenade.
Bouche riche et pleine, les tanins sont fondus mais encore bien présents, ce vin peut encore se bonifier selon moi.
Finale hyper complexe, qui reprend les parfums du nez. Un grand seigneur de guerre , indubitablement. Je pense à une très grande signature sur 2001 ou 1999.
C’est « CR: La Mordorée » 1998 de Chapoutier. Très très belle bouteille, je remercie le généreux apporteur.



Le second vin est plus évolué, la robe est rouge franchement brique, mate.
Le nez est concentré sur de parfums plus tertiaires, on est sur le fumé, l’olive, le jambon.

La bouche est plus évoluée que la Mordorée, le vin servi un peu frais se bonifiera grandement au réchauffement, mais ne peut lutter sur ce plan face à son challenger qui est un très gros calibre faut il le rappeller..

La finale est bien profilée, de bonne longueur. Légère sècheresse qui commence à poindre, il faut désormais boire ce vin tel qu’il est à mon sens.

CR: Côte Rôtie « Les Roziers » 1991 Domaine de Vallouit.


Ce vin a eu ses partisans, mais aussi ses détracteurs je me dois de le mentionner. Certains l’ont trouvé passé, franchement mauvais même. Je ne comprends pas très bien la réaction mais comme je suis honnête je la mentionne.

Un liquoreux Allemand sympathique termine le repas en douceur avec un doux parfums d’abricot, de pêche mais pas de botrytis. Bel équilibre en bouche, je penche pour un genre de moelleux Allemand pas trop liquoreux. C’est pas mal du tout et en plus pas trop cher parait il !!

“Oppenheimer Kreuz 1994 (Auselese)” Weingut Kuhling-Gillot



La conclusion de ce petit tour d’horizon rapide de l’appellation n’étonnera personne : En grand millésime une bonne Cote-Rotie c’est au moins 15 ans minimum d’attente. Le cas du Château d’Ampuis le montre bien, le vin est excellent à ce jour, mais très ne dessous de son potentiel aromatique réel après un long mûrissement. Même le 98 pouvait attendre encore un peu.

Je suis plus réservé sur le millésime 2012 par contre sur le long terme, il faudrait gouter d’autres échantillons mais ce que j’ai gouté ne m’a pas transporté.

Pour les Condrieu on en revient finalement aux « basiques » : trop de bois tue le vin. Je viens de lire un C/R sur la bouteille de G.Vernay plutot laudatif, j’avoue ne pas me reconnaître dans ce que j’ai lu, mais il est vrai que nous avons pas gouté le même flacon alors tout est possible.

Pour les cuvées mieux appréciées (Pinon, Montez) c’est plutôt bien mais les prix m’arrêtent c’est dommage. Je reconnais par contre aux amateurs férus le droit à l’investissement par contre car le Viognier est un cépage unique, avec des caractéristiques difficilement transposables ailleurs. Je discutais avec mon voisin François et il offre une alternative intéressante au Gewurztraminer sur la cuisine Asiatique je pense. A tester..

YR
#10
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Frisette, david84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck