Nous avons 1466 invités et 7 inscrits en ligne

Escapade au Pays de Cyrano

  • Messages : 3118
  • Remerciements reçus 3

DidierT a créé le sujet : Escapade au Pays de Cyrano

Escapade au Pays de Cyrano

Actuellement en vacances (En Août dernier) dans le Périgord, pays de mes ancêtres, je ne peux m'empécher de faire un tour dans le vignoble de Bergerac à  la recherche de perles rares ou trésors cachés.

Je choisi donc de rendre visite comme tous les ans au Château Tour des Gendres de Luc de Conti et plutôt que d'aller faire un tour au Château de Tiregand (Mon Pécharmant préféré), je décide de m'arrêter au Château de Tirecul La Gravière domaine de Montbazillac d'une renommée dépassant nos frontières. Enfin, ayant lu beaucoup de bien sur David Fourtout, le Vignoble des Verdots pour finir cette tournée « bachique » s'impose. Je pense avoir réuni ainsi 3 viticulteurs majeurs de ce vignoble, voir les plus grands. Journée parfaite pour la dégustation du vin car juste après les grandes chaleurs de la fin Juillet le temps passe au mauvais avec un ciel gris et couvert.

Premier arrêt : Château Tirecul La Gravière
Le Vignoble se situe au Sud de Bergerac après avoir traversé la Dordogne un peu à  l'écart du Village de Montbazillac et de son Château légendaire servant de vitrine à  l'appellation. Nous sommes au beau milieu du Périgord Pourpre. Enfin, ici on devrait dire dorée car en appellation Montbazillac ;-). Certainement le plus grand Montbazillac, Bob le compare à  Yquem ! une belle référence.
(Texte suivant source de la propriété, je ne suis pas si connaisseur)
Des vins de Passion !
Au centre de l'appellation, la propriété s'étend sur 10,5 ha dont 9.2 en production dans la fameuse « Côte Nord » de Montbazillac. Classé parmi les Premiers Crus de Montbazillac du siècle dernier et réputée à  partir du XVII ème siècle, Bruno Bilancini et sa femme l'exploite depuis mi-1992. Ils essayent d'atteindre le meilleur possible dans l'alliance de la purété, de la complexité et de l'expression d'un très grand terroir.

S'étageant entre 60 et 100m d'altitude, les vignes sont orientées au nord et à  l'est, cela permet une maturation lente conservant la complexité et la finesse aromatique. Le sol est argilo-calcaire avec par endroits des sables et des gravières. Le coteau pentu permet un bon drainage et l'exposition favorise le maintien des brouillards automnaux indispensable au développement du fameux Botrytis cinerea.

Cette propritété fidèle à  la typicité historique de Montbazillac, comporte une forte proportion de muscadelle (50%) complétée par du sémillon (45%) et du sauvignon (5%). Si le sémillon est facteur d'opulence, de gras et de rondeur, la muscadelle nous offre sa grande palette aromatique et sa fraîcheur. L'âge moyen du vignoble est d'environ 40 ans, certaines parcelles ont plus de 90 ans. Les cépages sont en mélange dans les parcelles et souvent même dans les rangs, vieilles vignes obligent ! Il est actuellement mené un programme de complantation, donc sans arrachage de ces vieilles vignes, pour ramener la densité à  l'hectare à  plus de 5500 pieds. Les plants sont issus de multiplication de ces vieilles vignes.

Chaque année, ils s'appliquent à  ne ramasser que des raisins touchés et concentrés par le Botrytis. Cela implique, bien entendu, une vendange manuelle par tries successives. Elles s'étalent en général sur 6 semaines, de mi-Octobre à  fin Novembre. Les rendements varient entre 7 et 12 hl/ha. C'est évidemment le moment crucial de l'année.

Ici la vendange de pourriture noble est respectée au maximum : récolte en baste, pas de manipulation mécanique des raisins, pressurage lent (5h) et écoulement du jus par gravité. Celui-ci est ensuite très légèrement débourbé une nuit en cuve avant d'être entonné en barriques de chêne français. La fermentation se déclenche alors, elle peut durer jusqu'en Juin pour le lot le plus riche d'un millésime.

L'élevage a lieu en barrique pouvant aller jusqu'à  20 mois. Tous les soutirages, les aérations ainsi que les collages sont décidés par la dégustation.

Dégustation :
Cuvée Classique 1999 : Belle couleur Jaune dorée. Nez épicé typique de la Muscadelle, avec des notes d'écorce d'orange, de coing confit. Grande complexité et équilibre. Très belle longueur en bouche.

Cuvée Madame 1998 : C'est grandiose ! Nez de fruits confits abricot d'une grande complexité. La bouche présente onctuosité, classe et harmonie. Quelle équilibre !

Je ne peux m'empêcher de vous communiquer ce que dit Bob qui a donné 100 à  la cuvée 95 et 99-100 au 94 :
I have applauded recent efforts of this estate, which goes to unprecedented lengths as well as labor to produce the most amazing sweet wines I have ever tasted. Their two new vintages include a perfect 1995 Cuvee Madame and a totally profound regular cuvee of 1995 Monbazillac. I recently had the 1993 Cuvee Madame next to an exceptional bottle of 1989 Chateau d'Yquem. Everyone at the table went ballistic over the 1993 Cuvee Madame. They loved the Yquem, but thought Tirecul la Graviere's 1993 Cuvee Madame to be the superior wine. Perhaps the tasting should be repeated in 20-30 years to determine if the results would be similar. That being said, there is no doubt in my mind that the 1995 Cuvee Madame is as profound a sweet wine as I have ever tasted. Made from 80-year old vines, harvested grape by grape, and with yields of 12 hectoliters per hectare (under one ton of fruit per acre), this wine boasts a glorious nose of apricot jam, tangerine essence, and subtle spicy oak. With its profound richness, blazingly vivid definition, huge body, viscous thickness (with no heaviness), and finish that lasts for nearly a minute, this nectar constitutes one of the most extraordinary sweet wines I have ever tasted. As is the case with so many of the world's greatest wines, the production is insignificant. Only 50 six-bottle cases are being imported to the United States. (Source Wine Advocat)

Ce domaine a reçu plusieurs fois des coups de Coeur du guide Hachette. C'est bien le problème de cette notoriété maintenant les prix flambent ! 80 Euros les 50cl !!!!!!!!!!

J'ai découvert les Secs du Domaine qui sont aussi superbes de gras et de complexité.

Vendanges commencent mi-septembre pour le Sauvignon pour finir environ 15 jours après avec le Sémillon et la Muscadelle. Les raisins sont récoltés à  la main après élimination de ceux de mauvaise qualité. Les rendements sont de l'ordre de 23 à  35 hl/ha.

Cette vendange manuelle est conduite du vignoble en cuve de macération à  l'aide de bastes puis d'un tapis, elle n'est ainsi jamais mécaniquement agressée. Après macération de plusieurs heures à  plusieurs jours le jus est débourbé à  basse température afin d'optimiser la finesse aromatique du futur vin. Les jus fermentent en barriques pendant 3 semaines à  2 mois.

Elevage en barrique durant 12 mois environ. (Pour ceux qui suivent, tout cela semble en contradiction avec mon post dans la rubrique Bordeaux Blanc, sur la vinif des blancs. En tout case, ce blanc là  est superbe ! bon vraiment je n'y comprends rien. Pas nouveau).

Dégustation : Tirecul la Gravière Blanc Sec classé Vin du Périgord 2000 :
Robe : Jaune
Nez expressif sur l'élevage avec un boisé et vanillé bien présent tout en donnant des arômes de floraux type tilleul.
La bouche est fine et suave. Le tout présente un gras très sympathique superbe. Belle bouteille dans ce qui se fait de meilleur en blanc sec dans la région.

Suite au prochain épisode avec Tour des Gendres et les Verdots. Ne me demandez pas quand :-)

Amicalement,
Didier qui commence à  fatiguer!

PS : Pour la petite histoire j'avais commencé ce post en Août pour DC mais ce fut au moment des problèmes et du rejet de Thierry et des autres par la suite donc je m'étais arrété écoeuré.
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21541
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Escapade au Pays de Cyrano

Nous avons été heureux de te retrouver ici où tu as été notre premier intervenant.

Amitiés
Thierry
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3118
  • Remerciements reçus 3

DidierT a répondu au sujet : Escapade au Pays de Cyrano - 2ème épisode

2 ème épisode : Château Tour des Gendres

Après notre départ de Montbazillac nous nous dirigeons un peu plus au sud de Bergerac vers Ribagnac commune où se situe le fameux domaine.

Domaine que je visite régulièrement depuis environ 5 ans avec je l'avoue un souvenir inoubliable de la dégustation de la première cuvée Anthogia 1996 en Blanc. Mon fils qui l'avait gouté m'en parle encore. J'en ai tjs 2 bouteilles en cave. Il va falloir se décider à  les ouvrir !

(Source du Domaine) Le domaine se compose de 3 Terroirs situés à  flanc de colline avec comme directive la recherche de la perfection institué par Luc de Conti. Du vin était déjà  produit au XII ème siècle sur ce domaine.
Superbe propriété en pierre typique du Périgord qui se rénove d'année en année.

Dans ce domaine de 45ha règne un esprit de famille, les deux frères qui ont repris l'exploitation en 1990 ont dédié leur vin rouge à  leur pére d'où le nom de la cuvée rouge de la Tour des Gendres : Gloire de mon Père ! Le domaine s'oriente de plus en plus vers une culture naturelle ou bio. Compostes naturels et traitements à  base de plantes régionales type orties, prêles et fougères.

Comme tout les ans nous sommes accueillis avec le sourire malgré l'heure tardive, midi, par la maîtresse de maison Martine qui est tjs aussi sympathique. La salle de dégustation est dans un cadre rustique avec pierres et poutres apparentes. Ambiance propice à  la dégustation de vin du terroir.

Nous, il faut dire que nous y étions à  trois génération mon père, mon fils et moi, commençons par la cuvées des Conti 2000, après avoir passé le rosé ! Nous ne pouvons pas tout déguster le domaine est à  plus de 60 Km de Périgueux, il nous faudra rentrer par la suite !

Revenons à  cette cuvée qui est l'expression même du Sémillon ramassé très mûr et partiellement passerillé. Elle offre une superbe complexité aromatique et une bouche alliant rondeur et vivacité. Certainement un des meilleurs rapport qualité / prix pour un Blanc à  base de Sémillon. Cette cuvée il y a 5 ans était au prix de 18FF !!!!

Le sol est Agilo-calcaire et Calcaire aquitain avec un encépagement de sémillon et de muscadelle. Les vendanges sont manuelles et par tri sur raisins.

La vinification après un égrappage total est autour d'un macération pelliculaire pendant 48 heures suivi d'un éclaircissage par décantation naturelle (sans enzymes) à  froid 2°C.
La fermentation du Sémillon s'effectue en cuves inox thermorégulées à  18°C. L'élevage de la muscadelle est en barrique. Expérimentation de micro-oxygénation pendant 8 mois, sinon batônnage et macro-oxygénation des lies pendant 8 mois. Elevage sur lies global pendant 11 mois. En finale pas de collage, de détartrage mais il sera juste procédé à  une filtration minimale.

La cuvée des Conti 2000 est réalisé à  partir de 80% sémillon et 20% muscadelle. Ces proportions varient d'année en année.
La robe est d'un jaune paille, soutenue et brillante. Le nez est très expressif de fruits à  noyaux (pêche, abricot) et agrumes tout en ayant des notes minérales du plus bel aloi. La bouche a une attaque franche avec beaucoup de fraîcheur avec le coté minéral tout en ayant du gras. L'ensemble est équilibré, concentré avec une belle longueur. C'est gourmand.

Après cette belle mise en bouche, nous partons jouer les Don Quichotte à  l'assaut du Moulin des Dames Blanc, l'un des plus grands blancs de la région. Notre assaut se fera en deux temps le 99 et le 2000 ;-)

Le Moulin des Dames est une petite parcelle du domaine de 3.5 ha en Blanc et de même en Rouge. Les sols sont argilo-calcaire avec une forte proportion de calcaire aquitain.
Une orientation vers la culture biologique (Bio-dynamie) a été prise pour réaliser l'entretien du vignoble afin d'avoir un plus grand respect du terroir et de l'environnement donnant des vins d'une plus grande qualité tout en permettant une meilleure expression du terroir ! Quelle belle quête !
Cette approche a pu être réalisée grâce à  une connaissance de plus en plus approfondie des terroirs et moyens biologiques mis à  disposition.

La vendange est manuelle et par trie. La vinification commence par un égrappage total suivi d'une macération pelliculaire de 48h. le débourbage par décantation naturelle sans enzymes précède la fermentation en barriques de l'Allié. 50% sont neuves, alors que l'autre 50% provient de barriques ayant reçues un vin. L'élevage sera effectué par bâtonnage et conservation sur lies pendant 10 à  12 mois tout en procédant à  de la micro-oxygénation. Avant la mise pas de filtration et détartrage ne sera utile pour garder l'authenticité de ce vin.

La signature du Moulin des Dames est une maturité parfaite sur un terroir unique qui se révèlera à  ceux qui sauront l'attendre.

Moulin des Dames 1999 :
Sémillon 40%, Sauvignon 30% et Muscadelle 30%.
La robe est dorée, profonde et éclatante avec un superbe nez très expressif d'agrumes, de fruits secs et confits avec des notes d'épices venant de la muscadelle qui fait tout le charme de ce Moulin. La bouche ample, pleine de gras, est puissante amplifiant la complexité aromatique de cette superbe bouteille. Une longueur à  l'avenant donne la note finale pour cette bouteille qui ne fait pas de vent.

Moulin des Dames 2000 :
Sémillon 40%, Sauvignon 50% et Muscadelle 10%.
Robe Jaune pâle à  reflets dorés. Le nez s'exprime sur des arômes de fruits de pêche, coing et florales. En bouche on trouve une vivacité apportée par un coté minérale donnant élégance et équilibre à  cette grande Dame. La longueur encore une fois est impressionnante.

Attention les deux bouteilles précédentes étaient ouvertes depuis quelques temps avant notre dégustation. Le domaine recommande d'ailleurs de carafer ces vins avant dégustation pour une température de service ‘environ 14°C.

Après ces 3 blancs du domaine de l'appellation Bergerac Sec, nous passons à  l'appellation Côtes de Bergerac. Celle-ci, qui est composée des cépages Cabernet-Sauvignon, Cabernet-Franc, Merlot Noir ou Côt / Malbec, a des critères d'agrément plus stricts que l'appellation Bergerac.

Les vins de Bergerac (AOC) représentent 12 000 hectares et comportent les appellations Bergerac, Monbazillac, Côtes de Bergerac, Montravel, Pécharmant, Saussignac, Rosette

Héritier d'un passé prestigieux et de 2 000 ans de tradition viticole, c'est, selon toute vraisemblance, les Romains qui plantèrent la première vigne en terre de Bergerac.

Bon assez d'histoire, revenons à  nos moutons ! Nous attaquons la cuvée Gloire de mon Père 99. Cette cuvée est issue de sols identiques aux blancs donc argilo-calcaire.

Les vendanges toujours manuelles et par tries sont suivies par une vinification qui commence de même par un égrappage total et pigeage. La fermentation longue de 30 jours est effectuée avec de la micro-oxygénation sous marc. Après les fermentations malo-lactique en barrique, suit un élevage en barriques neuves à  50%. Les 50% sont élevés en barriques ayant reçues un vin. Le vin est conservé sur lies avec bâtonnage.

Comme les blancs, le vin de sera ni coller ni filtre, nous sommes à  l'époque du ni – ni, non ?

Dégustation :
Gloire de Mon Père 99 : Merlot 50%, Cabernet Sauvignon 50%.
La robe est rouge foncé et intense. Le nez est déjà  assez bien développé avec des arômes de fruits noirs et d'épices ainsi qu'un boisé léger. La bouche d'une structure équilibrée présente une belle souplesse et des tanins agréables. Belle bouteille d'un bon rapport qualité prix qu'il faut aérer avant dégustation.

Maintenant nous attaquons les Moulins des Dames rouges !
Il y a peut de différence dans le procéder de vendanges et vinification. La macération est légèrement plus longue et passe à  40 jours et l'élevage est de 15 mois en barriques dans les mêmes proportion barriques neuves, usagées, que la cuvée précédente.

Nous commençons donc par le 99 qui est composé de 60% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot et 10% de Malbec. La robe est pourpre soutenue et profonde tirant vers le noir. Le nez développe des arômes de torréfactions avec un boisé vanillé suivi de fruits rouges et noirs.
La bouche a une attaque tout en souplesse malgré la présence de tanins importants. L'ensemble est équilibré et élégant avec un léger creux en milieu de bouche. Une bouteille de garde.

Enfin nous terminons par le 2000, lorsque l'on nous sert cette bouteille la couleur encore plus dense que le 99 est flagrante, on se dit donc que la matière sera encore plus importante (un préjugé déjà ). La robe est encre presque noire. Le nez est plus fermé que la bouteille précédente, mais on devine le boisé et les fruits bien mures cachés mais qui se dévoilent légèrement. Une partie de cache-cache qui ne se finira pas car il aurait fallu une aération bien plus longue, la bouteille ayant été ouverte devant nous. En bouche, on sent une densité et amplitude superbe avec des tanins très prononcés mais non agressifs. Le fruit est là , bien mure ce qui donne à  l'ensemble beaucoup d'élégance et d‘équilibre. Une belle bouteille je pense dans 10 ans.

J'avoue que j'avais un peu peur car Luc de Conti ayant décidé de faire une cuvée Anthologia en rouge cette année, je pensais que la matière pouvait faire défaut et faire un vin plus dilué. Après cette dégustation, nous sommes rassurés. Cette cuvée Anthologia risque d'être grandiose mais à  quel prix !!!!! 40 euros + apparemment, au niveau des grands crus Bordelais. Est ce bien raisonnable ?

Et bien après l'achat de quelques flacons, nous partons pour Bergerac afin de se restaurer, nous en avons grand besoin avant d'attaquer notre dernière visite, les Verdots de David Fourtout.

Bon pour le 3ème cela risque de prendre du temps!

Bonne lecture et amitiés,

Didier
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Escapade au Pays de Cyrano

Didier,

Bravo pour le commentaire très complet sur les vins de la Tour des Gendres, que je connais bien depuis le millésime 1996, et dont je ne peux que confirmer la très grande qualité, en blanc comme en rouge. J'ai effectivement gardé un excellent souvenir de la cuvée Anthologia blanc 1996 et j'attends avec impatience de goûter les cuvées Athologia rouge 2000 et blanc 2001. Les prix ont effectivement beacoup monté (respectivement 41 et 46 Euros en primeur), mais connaissant Luc de Conti, je suis certain que la très grande qualité sera au rendez-vous. La cuvée Moulin des Dames reste par contre d'un prix tout à  fait acceptable au vu de la qualité (aux alentours de 15 euros TTC en primeur) et reste pour moi un achat annuel incontournable.

Luc
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck