Nous avons 1337 invités et 42 inscrits en ligne

Madiran : des vins et du talent!

  • Messages : 2309
  • Remerciements reçus 76

jeanclaude a créé le sujet : Madiran : des vins et du talent!

Un dimanche magnifique se prépare en cette mi-novembre. Nous sommes le 21/11/2004. La fraîcheur s'est désormais installée en Aquitaine mais, après dissipation du brouillard matinal, le soleil règne en maître sur cette magnifique région du sud-ouest.

Sauternes vient tout juste de refermer ses portes, Pessac ne les a pas encore ouvertes que Madiran pointe son nez.

La route qui me conduit au vignoble est très belle, traversant les vignes d'Armagnac, les villages de Condom, Nogaro, Aire S/L'Adour, Riscle notamment. Au loin, on devine les contreforts des Pyrénées et leur blanc manteaux neigeux. Le soleil illumine le chemin qui serpente entre collines verdoyantes et bois au vert jaunissant. C'est magnifique!

Mon premier arrêt, c'est au Château Montus que je le réserve. Il est près de 11h, la foule n'est pas encore aussi compacte qu'elle le deviendra dans l'après-midi.

Château Montus

Château Bouscassé - Les Jardins de Bouscassé 2002: 100% Petit Courbu. Un blanc floral, à  l'acidité soutenue, vif et gras sur des notes d'agrumes.

Château Montus - Blanc 2002: Toujours 100% Petit Courbu. Le boisé de l'élevage est plus présent, soutenant la structure du vin et accompagnant des arômes de fleurs blanches et de citronnade. Bouche pleine, homogène, avec une rondeur et un gras sincère. Le boisé ressort en finale et donne au vin des contours fumés.

Château Montus - Torus 2002: Un vin que j'avais bien apprécié l'année dernière sur le millésime 01 mais qui cette fois me laisse sur ma faim. Le fruité est toujours aussi éclatant et la fraîcheur toujours au rendez-vous mais la cuvée manque de corps et une sensation de dilution accompagne la gorgée. Court qui plus est , le 2002 ne se montre pas à  la hauteur du 2001.

Château Montus - Argile Rouge 2002: Tannat/Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc. J'apprécie au nez les notes subtiles de fruits rouges, de fraises écrasées. La bouche apporte une sensation de fraîcheur toute sympathique et l'amplitude développée est plus qu'honnête. La matière, souple et avenante, accompagne des tannins suaves et onctueux et un fruité bien dosé. Légère amertume en finale.

Château Bouscassé 2002: Tannat/Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc. Nez tout d'abord fermé qui laisse peu à  peu entrevoir son caractère légèrement boisé. En bouche, on retrouve ce boisé, sur une matière toute en finesse, bien en jambe, et des tannins souples et soyeux. Les notes de fruits rouges dominent mais le vin s'étiole quelque peu tout en demeurant d'une belle élégance.

Château Montus 2002: Tannat et Cabernet Sauvignon. Au nez puis en bouche, jolies notes de groseille et de moka. Passé une attaque vive et fraîche, la matière se dévoile enveloppée, ample sur une acidité bien marquée et qui apporte son complément de fraîcheur. Les tannins sont élégants, délicats et bien en place. la finale, pour sa part, permet au bois de s'exprimer à  nouveau, fort correctement, et au fruité de retrouver de l'allant.

Château Bouscassé - VV 2002: 100% Tannat. Robe superbe, d'une profondeur intense. Nez au boisé dominant mais qui laisse une part non négligeable à  un fruit débordant de vitalité. On retrouve une bonne base acide, un équilibre de funambule, une chair ferme et une amplitude bien assise, associée à  des tannins distingués et regorgeant de tonicité. Le boisé réapparaît en finale mais s'intègre parfaitement sur la longueur de cette dernière.

Château Montus - Prestige 2002: 100% Tannat. La robe est d'une intensité sans égale jusqu'à  présent et d'une opacité quasi impénétrable. Le nez, sur des notes tendres de lard fumé, légèrement grillé, à  la subtilité qui frôle le chef d'Å“uvre, est subjuguant. La bouche est volumineuse et d'une élégance rare sur un boisé très bien maîtrisé. Les tannins sont puissants, massifs, fermes, droits et s'intègrent parfaitement à  l'équilibre formidable de ce vin. La finale, toute en caractère, se déroule longuement et permet aux fruits noirs, aux baies de cassis, de se faire la part belle. Grand vin!

Château Montus - La Tyre 2000: Encore un 100% Tannat. Quand il est vinifié par Montus, ce cépage devient immense. La Tyre va à  nouveau me le prouver. Que dire de la robe si ce n'est qu'elle donne à  la couleur noire un sens nouveau. Le nez quand à  lui, développe des notes fumés, grillées, le tout délicatement dosé. La bouche, grasse et voluptueuse, laisse découvrir l'immense potentiel de ce vin. Les tannins suaves et satinés, apportent à  la matière ce supplément d'âme qui pose l'élégance de la trame. Avec une acidité bien proportionnée, la fraîcheur de la langoureuse et charmeuse finale ajoute à  la netteté de cette superbe cuvée.

Château Montus - Vendemiaire 2002: On finit en beauté avec les p'tites douceurs du domaine. Et pour commencer, ce Petit Manseng qui n'a de petit que le format de sa bouteille. Nez complexe sur des notes de fruits exotiques, de nougat et de petites fleurs blanches. La bouche laisse passer une sucrosité bien pesée, ni trop ni pas assez, juste ce qu'il faut. Suave et profonde mais en gardant la légèreté qui lui sied parfaitement, la cuvée démontre un équilibre évident. Le boisé est léger mais bien présent et s'accorde parfaitement avec le fruité qui reprend sa place. C'est beau et vraiment bien fait.

Château Montus - Brumaire 2002: La vendange de novembre nous propose ce 100M Petit Manseng et son nez porté sur l'abricot, la pèche blanche, la confiture de coing ainsi que la pâte de fruit. La bouche est droite, ample, à  la richesse certaine et au moelleux net et précis. L'onctuosité et le gras s'ajoutent au plaisir et la finale, sans dominante sucrée, laisse le coing s'exprimer longuement. Un vin d'un très haut niveau qualitatif là  encore même si j'avoue une préférence pour le petit frère.

Château Montus - Frimaire 96: Pas de 2002 proposé mais un millésime qui présente une évolution visible à  l'Å“il nu avec sa robe orangée. Le nez est franchement orienté sur la noix et les fruits secs en général, notamment l'amande douce. La bouche, elle, laisse entrevoir la liqueur et la richesse de ce nectar qui maintenant laisse le miel d'acacias envahir le palais. Peut être un peu trop riche d'ailleurs, un peu trop marqué par un côté sucraillon. Mais, cela reste bien fait, avec du volume et une matière engageante ainsi qu'une très belle et chaleureuse finale.

Cette fois, il est temps de quitter le domaine. Pas le temps de m'attarder pour évoquer la crise qui semblerai toucher Montus. Je n'en saurai pas plus à  ce sujet mais je n'étais pas franchement venu pour évoquer ça (bbb). Il est 12h15 et une table réservée m'attend à  Eugénie-Les-Bains, fief de M.Guérard, plus précisément à  La Ferme aux Grives, petit frère du très étoilé Les Près d'Eugénie. Je ne vais pas vous parler du pourtant succulent repas (excellent rapport Q/P!) mais plutôt du vin dégusté à  table. Il s'agit de la propriété du maître des lieux, Domaine de Bachen - Rouge de Bachen 2000 en VDP des Terroirs Landais, un vin à  la robe rouge cerise. C'est d'ailleurs ce fruit rouge que l'on retrouve tant au nez qu'en bouche avec en plus un supplément bois qui n'est pas vraiment outrancier et quelques notes de groseille. La bouche est fine, sur des tannins bien fondus, élégante mais sans charme réellement établi. Cependant, ce vin s'accordera parfaitement au Cochon de Lait qui recouvrera mon assiette (bbb).

Repu et satisfait du repas, quittant la table sous un soleil radieux, je me dirige vers le village de Viella, là  où va situer le terme de ma seconde étape. J'entame la dernière ligne droite car les festivités du matin ainsi que l'excellent moment passé à  Eugénie ont plus que largement entamés mon compteur temps.

Château de Viella

Château de Viella - Pacherenc du Vic Bilh Sec 2003: 20% Arrufiac, 20% Petit Manseng et 60% Gros Manseng pour l'assemblage. Quelques notes exotiques, florales pour ce vin à  la finesse développée. La bouche est nerveuse et l'alcool trop dominant à  mon goût surtout sur la finale qu'il déséquilibre un peu.

Château de Viella - Madiran Tradition 2002: 60% Tannat et 40% Cabernet pour ce vin alliant la pureté du fruit mûr à  l'expression de sa structure. Beaucoup de fraîcheur, de rondeur et d'amplitude pour ce vin qui me semble fort bien réussi. Complet et sincère, un rapport Q/P difficile à  battre.

Château de Viella - Madiran Prestige 2002: Un 100% Tannat qui fait honneur à  son appellation et qui dans ce millésime délicat démontre que la réussite n'est pas affaire de hasard. Alain Bortolussi est considéré comme étant un des Maître de Madiran et il le prouve une fois de plus. Bien qu'encore marqué au nez par un élevage de belle facture, ce Prestige à  la robe dense et intense laisse entrevoir d'immenses qualités. L'attaque est vive sur des notes de fruits de bonne maturité. Le style complet et expressif, la bouche pleine et entière, concentrée comme il faut sur des sensations de finesse du boisé, développe des notes de café et de cacao. Les tannins puissants sont bien placés et laissent l'élégance s'exprimer en beauté. Miam miam!

Château de Viella - Pacherenc du Vic Bilh 2003: 100% Petit Manseng. Nez de pamplemousse, de poire, d'abricot et d'ananas, acidité très présente, trop, ce qui provoque un léger déséquilibre. Pourtant, la sucrosité est bien là , semblant correctement proportionnée, et les parfums fruités s'épanouissent dans le verre mais cela n'empêche pas à  la finale de se montrer moyenne.

Nous restons sur le village de Viella, parcourrons quelques tout petits km pour nous diriger vers une autre «star» du coin. La population, déjà  nombreuse chez Viella, devient plus envahissante encore. Il faut dire que le domaine qui m'accueille est une étape incontournable pour tout amateur de Madiran.

Domaine Berthoumieu[/u]

Domaine Berthoumieu - Pacherenc du Vic Bilh sec 2003: Léger nez porté sur les agrumes. Forte acidité et faible tenue pour un vin dissocié. Pas un souvenir impérissable.

Domaine Berthoumieu - Madiran Tradition 2001: Notes de réduction au nez, bouche simple et peu harmonieuse avec un manque de fruité certain. Bof bof!

Domaine Berthoumieu - Madiran Tradition 2002: Ca s'améliore mais ce n'est pas encore ça. Les fruits sont enfin là , rouges et surtout dominés par la mure et la myrtille. C'est frais en attaque et suffisamment concentré sur des tannins serrés et fermes mais avec une grosse sécheresse perçue en finale. Frais au démarrage et sec à  l'arrivée (jjj).

Domaine Berthoumieu - Madiran - Charles de Batz 2002: Le 100% Tannat du domaine. Nez fermé puis boisé avec des notes de cassis et une touche animale. L'attaque se fait sur ce boisé mais le fruit revient vite dans la course. Les tannins sont souples et fondus, étonnamment même, et la matière se montre un peu limité par un manque d'envergure que ne dément pas un volume incertain. La finesse demeure mais cela me paraît un peu juste toutefois.

Domaine Berthoumieu - Madiran - Charles de Batz 2001: Je ne résiste pas à  la tentation de goûter à  nouveau cette grande réussite du millésime. et cette fois encore, je ne suis pas déçu. La robe montre toujours cette noirceur exemplaire. Les notes de fruits sont intenses, la fraîcheur bien assimilée, la bouche développe une amplitude superbe sur des tannins puissants, presque sauvages. Et pourtant, quelle onctuosité une fois franchie la montagne concentrée! Le charme agit à  nouveau et la densité, la profondeur de ce vin me transporte vers les sommets de Madiran. Grand vin!

Domaine Berthoumieu - Pacherenc du Vic Bilh - Charles de Batz 2003: 100% Gros Manseng vendangés en Octobre. Nez sur la poire, la figue. La douceur est réelle, l'équilibre semble là  mais cela est pauvre, manquant de fond et de largeur. Pas emballé.

Domaine Berthoumieu - Pacherenc du Vic Bilh - Symphonie d'automne 2003: 100% Petit Manseng vendangés en Novembre. Nez superbe et subtil sur de fines notes de liqueur de pomme. La bouche est du même registre, belle et charnue, présentant tenue et volume adéquat. La sucrosité plus marquée que dans le précédent vin, se montre élégante et bien positionnée, permettant à  cette cuvée de présenter un bel équilibre. La finale, aérienne et sur des notes de fruits bien juteux, se révèle racée et distinguée. Beau vin!

Le soleil pointe maintenant ses derniers rayons à  l'horizon. Il est plus que temps de reprendre la route pour se diriger lentement mais sûrement sur le chemin du retour. Et cela tombe bien car ce dit chemin passe précisément sur la trajectoire d'un Château qu'il n'était absolument pas question de rater. Sur place, les visiteurs se bousculent et l'ambiance festive qui règne est toute sympathique.

Château D'Aydie et La Chapelle Lenclos

Comme je l'ai déjà  évoqué, Aydie, de la famille Laplace, et La Chapelle Lenclos, de P. Ducourneau, devraient incessamment sous peu opérer un possible rapprochement (d'ailleurs, le tarif des Laplace présente les 2 propriétés sur le même document). En attendant, c'est sous le même toit que ces 2 propriétés présentent leurs dernière créations. Et je démarre fort la dégustation avec

Château D'Aydie - Madiran 2002: 100% Tannat. Nez fermé au premier abord, puis légèrement alcooleux et se développant sur les fruits rouges, la myrtille et la cerise. La bouche est fraîche, tonique et ample mais présentant un léger creux en son milieu. Les tannins sont tendus, imposants et les notes fruités sont superbes jusque en finale, aromatiquement irréprochable et longue sur ce fruité intense.

Château D'Aydie - Madiran 2001: Je replonge sur ce millésime impressionnant et je retrouve ce vin majestueux qui m'avait séduit l'année dernière. La grosse structure soutenue par des tannins massifs et droits, l'élégance de la bouche et la finesse de la trame ainsi que le fruité explosif et la profondeur de la matière. La persistance est encore au rendez-vous rendant ce vin toujours aussi magique.

Domaine Mouréou - Madiran 2000: Il s'agit du premier vin proposé par P.Ducourneau. Et il ne restera pas dans ma mémoire, marqué qu'il est par des notes de réduction assez importantes. Je préfère passer au vin suivant.

La Chapelle Lenclos - Madiran 2001: Au premier abord, le nez se montre totalement fermé, inexpressif et ce n'est qu'après plusieurs secondes d'aération qu'il laisse enfin entrevoir de jolies notes de framboise et d'épices. L'attaque est vive, la bouche ample et bien pourvue sur une bonne et impeccable acidité. Les tannins sont puissants, toniques et élégants. C'est tendue sur un corps bien dessiné. La chair est magnifique de charme et d'intensité. Profondeur et suavité pour un vin de haute volée.

Château D'Aydie - Pacherenc du Vic Bilh Sec - Frédéric Laplace 2003: Floral et sur les agrumes (citron et pamplemousse), c'est tout ce que ce vin va me laisser en mémoire car le reste est désespérément absent. Bof!

La Chapelle Lenclos - Pacherenc du Vic Bilh 2001: Nez sur les fruits secs, la noix et l'amande amère. Bouche onctueuse, souple et fraîche avec une sensation de liqueur et de moelleux très sympathique, bien équilibrée avec un gras et une acidité plus que cohérents.

Château D'Aydie - Pacherenc du Vic Bilh - Fleury Laplace 2003: Notes de fruits exotiques, de pèche blanche et d'agrumes. Un déséquilibre provoqué par une acidité trop importante marque de son empreinte la sensation dés la première gorgée. Le manque de volume va finir de m'achever (bbb).

Château D'Aydie - Pacherenc du Vic Bilh 1995: Notes de fruits secs, de noix, et d'oxydation. La bouche est plaisante, agrémentée d'une belle symphonie d'arômes mais le vin s'avère court et manquant de profondeur.

Château D'Aydie - Pacherenc du Vic Bilh 1997: On retrouve les fruits secs qui s'accompagnent d'écorce d'orange, de miel et de fruits confits. Complexe et équilibré, le vin est charmeur, voluptueux et d'une belle tenue. L'acidité soutient la présence suffisante d'un sucre finement perceptible. L'intensité des parfums et la bouche grasse donne à  ce vin un intérêt tout particulier.

Château D'Aydie - Pacherenc du Vic Bilh 2001: Le dernier vin proposé me donne au nez des notes de fruits jaunes, d'abricot, mais aussi des fruits exotiques avec la mangue et la papaye. En bouche, sur une présence soutenue de l'alcool, la sucrosité se taille la part du lion mais reste dans la limite du raisonnable pour donner un équilibre bienvenu à  cette cuvée. Charpenté et finement entretenue, la bouche est riche, élégante et suave. En finale, les fruits exotiques proposent une palette étendue et savoureuse à  laquelle s'ajoute quelques notes de fruits secs.

Lorsque je quitte Aydie, la fête bat encore son plein. Pour moi, il est plus que temps de prendre mes cliques et mes claques et de traverser le Gers en sens inverse de mon cheminement initial. Un dernier arrêt dans la célèbre pâtisserie Daugé à  Aire sur L'Adour pour compléter mes achats de quelques tartes aux pignons et ma journée se termine en beauté. Samedi prochain, c'est à  Pessac Léognan que je vais déplacer ma carcasse de pèlerin. Ce sera le dernier périple de l'année et le repos du guerrier sera enfin mérité .

#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17990
  • Remerciements reçus 1819

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

Jean Claude,
du fond du coeur, merci. Loin des discussions sur les procédés, (quoique le microbullage si cher à  M Rolland soit bien né ici!) Madiran est bien l'image même du vin de caractère. Vin à  la mode justement parce que pas mal de bobos croyaient trouver le bonheur dans le pré très facilement (trop facilement), Madiran, maintenant que la mode parisienne est un peu passée, reste ce vin à  la gloire de ce rude cépage, le tannat. L'image même des vins du Sud Ouest, exacerbée.

Jérôme Pérez
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21544
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

Jean-claude,

Merci de nous faire partager cette aventure!
Un seul regret: tu n'as pas visité Laffitte-Teston(bbb) et
J'aime beaucoup les blancs de ce domaine.

Je garde également un bon souvenir de la Ferme aux Grives, le seul établissement au rapport qualité/prix correct de l'empire Guérard.
Par contre, les deux autres.... Je n'ai pas aimé du tout.

amitiés,
Thierry
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2309
  • Remerciements reçus 76

jeanclaude a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

Jérôme, Thierry,

Les vins de Madiran sont à  découvrir ou re-découvrir d'urgence. Le rapport Q/P est imbattable aujourd'hui. On tourne, pour les cuvées principales, autour de 10€!!! Pour ce tarif, que peut-on encore obtenir dans les autres vignobles? Je me veux volontairement excessif (on déniche du très bon ailleurs dans cette fourchette) mais ce tarif, on le retrouve dans quasiment (hors Montus) toutes les propriétés.

Pour Guérard, je ne connais pas son 3* mais le délirium (il me semble que toute la rue principale d'Eugénie-Les-Bains appartient au Chef!) ne m'attire guère. Et puis, le tarif est dissuasif (jjj).

Pour Laffitte-Teston, pas eu le temps (jjj). Je voulais aussi découvrir Peyros, Crampilh, Laougué, Capmartin, Barréjat...mais bon, la vie n'est qu'une succession de choix (bbb).
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

Salut Jean-Claude,

Pour quelqu'un qui ne devait que passer ,tu n'as pas perdu ton temps (aaa).
Je n'ai pas encore pu saisir mes commentaires, l'ordinateur familial est très convoité actuellement. Mais j'espère satisfaire Thierry en lui parlant de Laffitte-Teston(aaa).

Cordialement
Daniel
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21544
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

Daniel,

D'avance, merci(bbb)

amitiés,
Thierry
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

salut jean-claude, merci pour tes instructives notes de degustation !

juste une question : astu deja goute LABRANCHE-LAFFONT vieilles vignes ?

moi j'ai adoré
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2309
  • Remerciements reçus 76

jeanclaude a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

Désolé davidf mais si le domaine me dit quelque chose et que j'ai certainement du passer devant quelques fois, la dégustation de ses vins ne me dit rien (jjj).
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21544
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Madiran : des vins et du talent!

Un message à  l'attention de ceux qui cliquent sur:

"Les Portes Ouvertes à  Madiran, LPV était présent".

Vous arrivez sur la rubrique ouverte par Jean-Claude:
"Madiran, des vins et du talent"

Je vous conseille la lecture sur ce même Forum "Sud-Ouest" des rubriques:

-"Madiran, portes ouvertes: quelques vins" de Daniel S.

-"Portes ouvertes à  Madiran" de Peio.

Cordialement,
Thierry
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck