Nous avons 2112 invités et 53 inscrits en ligne

LPV Versailles : Forza Italia !

  • Messages : 7348
  • Remerciements reçus 6697

LPV Versailles : Forza Italia ! a été créé par Jean-Loup Guerrin

Pour ce nouveau RDV, LPV Versailles s’est exporté vers un beau pays, qui plus est, producteur d’excellents vins : l’Italie !
Le thème étant très large, et donc difficile à organiser, nous avons fait appel à Ralf, expert en la matière (expert de l’Italie et expert en résolution de problèmes ::turn:: ).
Et effectivement il a réussi, à partir du contenu de nos caves plus ou moins bien fournies en breuvages transalpins, à construire un programme à l’architecture millimétrée et à nous faire faire de belles découvertes. A toi, ami LPVien, de nous suivre dans ces tours et détours…

Une bulle pour commencer

CR: Alta Langa – Domaine Serafino – 2007
Il s’agit d’un 100 % pinot noir non dosé.

La robe est bien dorée.
D’une belle intensité, ample et fin, le nez laisse d’abord apparaître des arômes grillés mais très vite les fruits blancs prennent le dessus, bien titillés par une note citronnée et une touche minérale.
La bouche est très tendue par une belle énergie, avec un impact immédiat sur le palais, mais la bulle caressante vient adoucir quelque peu ce choc. La persistance très appréciable se ponctue sur une finale traçante.
Une très bonne entrée en matière pour qui, comme moi, aime les effervescents tout en tension.
Très Bien +


Un blanc sec isolé dans ce monde de brutes rouges

CR: Soave – Domaine Pieropan – La Rocca – 2014

L’or de la robe est très soutenu.
Le nez très intense propose une aromatique à base de cire et de fruits blancs mais qui est encore marquée par un élevage prononcé.
La bouche affiche une certaine rondeur mais elle paraît un peu molle, dotée d’une matière plutôt fluide et d’une allonge modeste.
De façon très étonnante, c’est le magnifique plat qui va venir à son secours en relançant la sapidité et la tension qui lui manquaient.
Bien seul, Bien +(+) sur le plat.



Cromesquis de crevettes et pieds de veau, au caviar d’aubergine.


Première triplette de rouges : la diversité de l’Italie, avec des régions pas forcément connues

CR: Umbria – Domaine Sportoletti – Villa Fidelia – 2007
Un vin à base de cépages bordelais (merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc).

La robe est sombre et tuilée.
Le nez intense propose des fruits confiturés, plutôt noirs, et une note fumée.
Large, concentrée, à la matière riche et mûre, dotée de tanins gras, la bouche manque malheureusement cruellement de fraîcheur et de finesse.
Bien, sans plus.


CR: Dolomiti – Domaine Foradori – Granato – 2010
Un vin issu du cépage teroldego !

La robe est très sombre et bien jeune par ses reflets violacés.
Moyennement intense, le nez est axé sur les fruits noirs et le cacao.
La belle matière de la bouche est bien équilibrée par une certaine fraîcheur. L’allonge est intéressante, d’autant que la finale laisse transparaître plus de finesse.
Bien ++


CR: Noto – Domaine Planeta – Santa Cecilia – 2011
Un vin issu du cépage nero d’avola, le fleuron de la Sicile.

La robe est sombre et fauve à la fois.
Le nez est certes puissant, mais c’est une caricature de vin maquillé, par ses arômes de réglisse, de fruits confiturés, voire de caramel.
La bouche n’est pas en reste, épaisse, too muche et un peu rustique.
Assez Bien


Deuxième triplette de rouges : le sangiovese

CR: Vin de table – Domaine Comte Abbatucci – Ministre Impérial – 2009
C’est bien entendu un pirate, mais qui a une certaine affinité avec les vins italiens, par sa situation géographique et par un de ses cépages, le niellucciu, qui le sangiovese toscan.

La robe claire aux beaux reflets tuilés fait penser à un vieux pinot noir de Bourgogne.
Le superbe nez très intense, au beau fruité pur et à la grande élégance, aux accents floraux teintés d’arôme gourmands cacaotés fait penser à un grenache de Reynaud.
La délicatesse de la bouche, son toucher soyeux, une sensation légèrement sucrée, sa fraîcheur, son allonge et sa finale salivante font pencher pour la deuxième piste. Mais nous sommes donc en Corse, au domaine qui est certainement celui qui joue le plus dans la finesse, voire la dentelle.
Très Bien ++



CR: Chianti Classico –Domaine San Giusto a Rentennano – 2010

La robe assez sombre affiche quelques traces d’évolution.
Moyennement ouvert, le nez conjugue une palette de fruits noirs et d’épices.
La bouche présente une bonne rondeur, une matière charnue et mûre, une finale tanique puis acide, un rien rustique.
Bien ++


CR: Brunello di Montalcino – Domaine Siro Pacenti – 2006

La robe est assez sombre et présente des reflets roussis marquant une grande évolution.
Très intense, le nez étonne par ses arômes fruités exacerbés et une touche réglissée.
La bouche est à l’avenant, montrant un gros volume et une matière d’une grande richesse, mais elle paraît quand même plus fraîche que le nez. La finale fait ressortir des tanins légers.
Bien ++



Troisième triplette de rouges : le Piémont

CR: Langhe – Domaine Roagna – 2011

La robe est assez sombre et bien évoluée.
Intense et très avenant, le nez mêle des fruits compotés et des arômes floraux élégants.
La bouche est portée par une grande et belle acidité, qui mobilise une matière mûre et de grande qualité tactile, et seprolonge sur une finale sapide.
Très Bien ++


CR: Barbera d’Alba – Domaine Fabio Gea – Green Palma – 2013

La robe sombre n’est ni jeune ni évoluée.
Le nez s’ouvre bien, mais sur une aromatique peu engageante, avec certes des fruits noirs et de la pivoine, mais également des notes végétales et d’autres de vernis.
L’aromatique de la bouche est également gênante, avec de plus une dissociation entre une matière confortable et une grosse acidité qui n’arrivent pas à se fondre.
Assez Bien +


CR: Barolo – Domaine Fontana – 2010

La robe est assez sombre, avec des reflets de nette évolution.
Le nez est très intense et développe de beaux arômes fruités et floraux d’une grande élégance. Il rappelle celui du Roagna en légèrement moins chatoyant.
Charnue et ample, construite sur une belle matière, la bouche ne manque pas de fraîcheur. Des tanins encore bien fermes et une finale pointue laissent une impression un peu moins positive que le nez et l’attaque en bouche le laissaient supposer.
A attendre ?
Très Bien (+)



Première paire de rouges : les grands Barolo (ou Baroli ? ;) )

CR: Barolo – Domaine Renato Ratti – Marcenasco – 2005

La robe est sombre et bien évoluée.
Le vin atteint une très bonne intensité après quelques minutes d’aération mais dès le premier nez la classe, l’élégance et la complexité sont évidentes. Le fruité abouti est mâtiné de notes de tabac, de bois précieux et de cuir noble.
La bouche présente une harmonie folle, une matière fondue, une très grande fraîcheur, une allonge magnifique et une finale saline.
Un grand vin qui est sur son plateau d’apogée : Excellent (+)


CR: Barolo – Domaine Vajra – Bricco delle Viole – 2007

La robe est assez sombre, avec des reflets légèrement tuilés.
Bien ouvert mais moins que le Renato Ratti, le nez propose un fruité très pur et éclatant, bien complexifié par quelques accents floraux.
La bouche est dotée d’un grand volume et d’une matière dense et étoffée, mais un peu serrée. La finesse et les beaux tanins gras sont très prometteurs pour ce vin encore trop jeune (au-delà des deux ans de différence, Ralf me souffle que 2007 est un très beau millésime dans le Piémont alors que 2005 est simplement bon).
Très Bien ++ en l’état



Deuxième paire de rouges : des vins à maturité

CR: Barbaresco – Domaine Sottimano – Currà – 1999
Moyennement sombre, la robe présente un bord de disque très roussi.
Très intense, le nez est dominé par de beaux arômes tertiaires tels que le vieux cuir, le café et les fruits compotés.
La superbe bouche concilie idéalement une grande matière bien fondue et une trame droite et allongée. Les tanins encore sensibles mais nobles signent la qualité de ce vin à son apogée.
Très Bien ++ / Excellent


CR: Taurasi – Domaine Mastroberardino – Radici Riserva – 2000
Il s’agit d’une appellation de la Campanie (pas trop loin de Naples).

La robe sombre montre des reflets tuilés.
Très ouvert, le nez développe des arômes fumés très prégnants s’appuyant sur un fond de fruits noirs et une note de cuir.
La bouche possède une grosse charpente, habillée par une matière riche et soyeuse. L’ensemble ne manque pas de finesse mais paraît moins abouti que le Barbaresco.
Très Bien +(+)



Une douceur pour finir

CR: Verdicchio dei Castelli di Jesi Passito – Domaine Pievalta – Curina – 2006
Un 100 % verdicchio (proche du trebbiano et donc de l'ugni blanc)

La robe est d’un or bien ambré.
D’une belle intensité, le nez papillonne entre raisins secs, miel et abricot.
L’attaque est large et riche par sa liqueur, avec un beau fruité. Mais il lui manque un peu d’acidité pour tenir la longueur et l’affiner.
Bien ++


Et voilà une nouvelle dégustation réussie : merci à tous pour les échanges animés et à Ralf pour la remarquable orchestration.
Le mois prochain, nous serons toujours au sud, mais au sud-ouest, et pas de l’Italie…:cheer:


Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, dt, rkrk, chrisdu74, bulgalsa, daniel popp, LADIDE78, DUROCHER, tomy63, Frisette, leteckel, AgrippA, farandolier, Damien72
16 Fév 2018 22:14 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1878
  • Remerciements reçus 1178

Réponse de dt sur le sujet LPV Versailles : Forza Italia !

Merci Jean-Loup pour ce compte rendu précis.
C’était en effet une nouvelle soirée sympathique avec le groupe de versaillais.

Dans le contenu, c’était en revanche plutôt faible avec quelques très rares satisfactions.

J’en retiens principalement trois.
Le Barbaresco “currá” 1999 de Sottimano qui était au niveau attendu. Un grand Nebbiolo fin et parfumé, développant des notes évoluées de liqueur de café. Très très beau.
Le Barolo “marcerasco” 2005 de Renato Ratti était lui aussi de très bon niveau. Il fait plus jeune que le Sottimano, plus frais, plus fringant. Beaucoup de complexité et une jolie longueur sans rudesse. Là encore, c’est très beau.
Le Taurasi “Radici” réserva de Mastroberardino complète mon podium. Un vin dense, séveux et très original. On a eu du mal à le placer et à retrouver son cépage. Jeunes, les aglianico m’ont souvent fait penser au Malbec mais là c’était très différent, viande sans excès, cuir, épices. Le service en parallèle du Sotimano a peut être fait ressortir son caractère rustique mais j’ai malgré tout beaucoup aimé.

Mention passable pour le chianti 2010 de San Giusto et le Langhe 2011 de Roagna.

Je note à part le 2009 de chez Abbatucci qui était remarquable mais très différent du reste. Un vin puissant, sauvage. Il évoque un porto sec. Très étonnant mais de grande qualité. Une belle découverte pour ma part.

Pour le reste, c’est malheureusement beaucoup de déceptions ou de bouteilles juste banales.

On reprend en mars pour une soirée consacrée au sud Ouest préparée par Mathieu (farandolier), nouveau caviste du net (vinossimo si je ne m’abuse) à qui nous souhaitons tous bonne chance dans sa nouvelle aventure avec son collègue Arnaud.
%tchin

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: rkrk, Jean-Loup Guerrin, AgrippA, farandolier
17 Fév 2018 11:03 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1725
  • Remerciements reçus 687

Réponse de rkrk sur le sujet LPV Versailles : Forza Italia !

Effectivement une soirée un peu hétéroclite où il fallait trouver un équilibre entre diversité et qualité (il y avait de belles propositions pour le Nebbiolo, peu pour le reste) et la variabilité des propositions (trois-quatre italophiles et pas grand-chose pour d'autres - sachant qu'il y avait parfois qu'un seul vin proposé - qui s'est avéré excellent !). Et bien sûr, pratiquement que du rouge !

Quant aux vins, il y avait quelques belles surprises (l'Alta Langa de Serafino qui n'aurait pas fait tache dans une série de beaux champagnes; le Marcenasco 2005 de Ratti - pourtant une maison et un millésime moins réputés; le Ministre Impérial 2009 d'Abbatucci avec une aromatique envoûtante entre Reynaud et Cinsault) et de nombreuses confirmations (Sottimano Currà 1999 - raffiné mais austère; Mastroberardino Taurasi RR 2000 - rustique mais complexe).

Parmi les vins à regoûter je noterai le Vajra 2007 (puissant dans un millésime solaire mais plein de promesses) et le Siro Pacenti 2006 (belle matière mais l'élevage doit encore se fondre) et le Granato 2010 (peu expressif, trop jeune).

Ralf
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, Jean-Loup Guerrin, AgrippA, farandolier
17 Fév 2018 12:18 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 302
  • Remerciements reçus 237

Réponse de farandolier sur le sujet LPV Versailles : Forza Italia !

Une soirée que j’attendais avec impatience, ma connaissance des vins italiens ayant besoin d’être fortement renforcée. De plus, ayant régulièrement discuté du sujet avec notre maitre de cérémonie, je savais qu’il maitrisait parfaitement son sujet.
Mais j’avoue être complétement passé à côté du sujet. Pas ou peu de plaisir pour moi sur les vins dégustés, avec une gêne assez récurrente sur une qualité de tanins donnant un caractère asséchant à une majorité des vins. Après, je reconnais que j’ai un palais qui aime la souplesse.
En tout cas, je salue l’exercice difficile effectué par Ralf, moi-même n’ayant proposé qu’un seul choix qui s’est révélé affligeant surtout eu égard à son prix.

Mon top 3 :
Barolo – Domaine Renato Ratti – Marcenasco – 2005 :
Pour moi le seul grand vin de classe de la soirée, mêlant souplesse, équilibre et juste expression du fruit. Superbe.
Barbaresco – Domaine Sottimano – Currà – 1999 :
J’ai été un peu gêné par le nez que j’ai trouvé très tertiaire. Par contre, la bouche est de grande classe droite et fraiche et de belle longueur.
Alta Langa – Domaine Serafino – 2007 :
Un joli pétillant, qui mêle aromatique légèrement évoluée, bulles assez fines et belle tenue en bouche. Un entrée en matière très sympathique

Et comme mes collègues, je rajoute une mention spéciale pour la cuvée Ministre Impérial d’Abbatucci en 2009. Qui m’a rappelé par son nez, quelques vins portugais que j’affectionne. Une bouche gourmande à souhait mêlant soyeux et complexité aromatique. Par contre, l’aromatique légèrement « too much » peu lasser à la longue. Mais cela reste une belle bouteille.

Merci Denis pour tes encouragements, et je te confirme que c’est bien cela le nom.
Du coup, je crois qu’il faut que je change mon statut ?(message aux modérateurs)

Rendez-vous en mars, pour un petit tour dans le sud-ouest, je sens que je vais m’amuser à faire la sélection
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, Jean-Loup Guerrin, AgrippA
17 Fév 2018 19:07 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1725
  • Remerciements reçus 687

Réponse de rkrk sur le sujet LPV Versailles : Forza Italia !

Jean-Loup, petite erreur dans la correction d'une erreur. C'était le Soave Rocca qui était en 2014 et non le Langhe Roagna (qui lui était bien en 2011). ;)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
18 Fév 2018 00:24 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 966
  • Remerciements reçus 37

Réponse de a spurs fan sur le sujet LPV Versailles : Forza Italia !

Très belle selection, bravo

Roagna et Sottimano produisent de superbes vins et font partie de l’elite des vignerons piémontais

Content egalement que le vin d’Abatucci ait plu !

Frederic
18 Fév 2018 10:49 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 480

Réponse de AgrippA sur le sujet LPV Versailles : Forza Italia !

Tout comme Mathieu cette thématique italienne fût tres intéressante pour moi car ma culture en la matière était menue.
Nous avons eu certains beaux vins mais je dois avouer que globalement la structure de ces vins a heurté mon pdf et que mes goûts sont assez loin de ceux-ci. Notamment les tannins, souvent asséchants, parfaitement en phase avec cette remarque. Mon vin de la soirée aura été le pirate, un fort beau Comte Abbatucci qui m'est apparu quasi bourguignon par contraste avec les vins italiens.
J'ai en tous cas beaucoup appri jeudi soir, et l'expérience fût enrichissante comme chaque soirée LPV Versailles, merci à tous et tout particulièrement Ralf - rkrk.

Portez vous bien et buvez bon d'ici la prochaine ☺
amitiés
18 Fév 2018 18:29 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck