Nous avons 3277 invités et 43 inscrits en ligne

Clos Veličane

  • Messages : 19975
  • Remerciements reçus 716

enzo daviolo a répondu au sujet : Clos Veličane

Si mes vins bouchonnés avaient eu une capsule à vis, ils n’auraient pas fini à l´évier !

pas une garantie à 100%, le gout de bouchon ne provient pas exclusivement du bouchon.
#151
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2504
  • Remerciements reçus 111

hannibal a répondu au sujet : Clos Veličane

pas une garantie à 100%, le gout de bouchon ne provient pas exclusivement du bouchon.


Exact, et puis au train où vont les vins "natures" on n'a plus besoin de liège ni même d'attendre pour avoir des vins foireux
Mieux vaut, en effet, conserver pieusement toutes les merveilleuses qualités organoleptiques du produit avec une capsule à vis
#152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11783
  • Remerciements reçus 1780

jean-luc javaux a répondu au sujet : Clos Veličane

mgtusi écrit: J'abonde dans votre sens ; paradoxalement, la capsule à vis n'a que des vertus.


Il y eût eu un second "mgtusi" sur le forum :unsure: qu'il se serait empressé de crier que Vertus est en Champagne et qu' alors la capsule fût à vice...
:jump:
jlj
#153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18291
  • Remerciements reçus 1941

mgtusi a répondu au sujet : Clos Veličane

Jean-Luc, tu crois vraiment que l'association vis vertu était innocence ?

Michel
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Les réservations continuent d'arriver avec souvent un petit mot, une attention, ou un sourire comme celui-ci d'un vigneron célèbre et bien trop modeste :

#155
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Vougeot, tonioaja, Agnès C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Le Clos Veličane sera ouvert au public du 14 juillet 15 heures au 19 Juillet 12 heures puis à partir du 1 août jusqu'au 22.

Ceux qui passent par là sont les bienvenus et je serai très heureux de montrer et d'expliquer ce petit bout de terroir. Merci de vous signaler par courriel auparavant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et en laissant un numéro de téléphone.

Entre les travaux dans la vigne et la maçonnerie, on doit bien trouver le temps de boire un coup !
#156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Congratulation !

Comme si toute la fatigue accumulée allait s’évaporer d’un seul coup, juste parce que ce moment de mettre les voiles devenait un impératif, une exigeante obligation ! Comme si la route allait se faire sans problème et que les plus de mille kilomètres allaient passer comme un court épisode juste parce que ça y est, nous y sommes. Comme s’il suffisait d’ouvrir le portail du Clos Veličane pour que d’un coup l’herbe soit rase, la vigne sans mildiou, les grappes sans les stigmates des trois épisodes de grêle juste parce que cette histoire est belle et qu’il ne peut y avoir d’ombre au tableau !
Grosse fatigue, une toux qui dure depuis plus d’un mois, le boulot qui serre la tête, cette année qui n’en finit pas, si bien que les belles choses paraissent juste belles mais pas plus.

Et le pire c’est bien que l’on s’habitue au beau et même à l’exceptionnel.

Le mieux dans ces cas-là, c’est de ne pas trop penser parce que sinon, c’est certain, c’est loin, c’est cher, c’est crevant, c’est stressant et comme c’est parti, la grêle va bien nous en coller une nouvelle.
L’avantage de la débroussailleuse, c’est que ça calme. L’avantage de la pente, c’est que ça fait découvrir à chaque fois les mêmes muscles aux fesses les premiers jours : et dire qu’il y en a qui payent pour faire des steps !

Bon finalement, ce n’est pas si mal que ça ; le riesling et le pinot gris s’en sortent plutôt bien : les grappes sont petites, certaines ont des fruits noirs et secs, mais il en reste ! Des voisins n’ont plus rien. Le Clos tient bon et a évité le pire. Il se remet bien, la vigne est vigoureuse.

La maison a meilleure mine qu’à notre arrivée : le gazon est net, les mauvaises herbes se font rares, ça fait habité. Les prêles infusent pour le prochain traitement et les orties ne perdent rien pour attendre : leur survie dans le talus du bas ne tient qu’au fait que je n’ai qu’un bac.

Du coup ça y est c’est les vacances et le Pinot gris 2017 nous fait de jolis sourires : il s’est débarrassé de ses arômes de malabar à la fraise et le choc de la mise qui multiplie les amers est passé : easy drinkable comme dirait Samo : des voisins vignerons sont passés et l’ont goûté sans savoir que c’était mon vin ce qui du coup ôte toutes les politesses d’usage ( du genre : “oh ! interesting !”) : j’ai eu droit plutôt à “very nice ! Is it french ?”. Vous l’avez compris, le vigneron slovène parle anglais couramment. Me parle anglais couramment devrais-je préciser.

Parce qu’il y a des situations où je commence à comprendre le Slovène ! pas plus tard que dimanche dernier, sur le coup de 18 heures, je me trouvais à siroter un riesling dans un bar voisin (c’est pas ça qui manque !), à Malek, pour être tout à fait précis, devant une télévision qui montrait des gars en short courant après un ballon : j’ai réussi à comprendre mes voisins de comptoir qui parlaient assez fort (ça doit être pour cela que j’ai compris) : en gros, ils en voulaient aux joueurs en bleus qui avaient mis la pâtée à leurs petits copains croates. J’ai compris derechef que je jouais à l’extérieur, un peu perdu au milieu d’une bande d’agités plutôt chauvins : petit moment de solitude, j’ai exulté en silence à l’abri sous ma casquette. Mais au coup de sifflet final, une grande tape dans le dos d’un des braillards et pas le moins bruyant, un géant qui fait comprendre l’expression “ours slovène”, un grand sourire, une main tendue et ce mot : “congratulation” ; j’aime bien quand les vignerons slovènes me parlent en anglais !


Malek, lieu du vin, entre Jeruzalem et Svetinje
#157
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Gildas, Vougeot, enzo daviolo, jbpeca, sideway, Agnès C, Champ des Soeurs, Damien72, éricH, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

quelques images :

un fléau aussi photogénique que dévastateur : l'esca. Le Clos Veličane n'y échappe pas même si la proportion n'est pas la même que dans les vignobles occidentaux :


Un exemple des dégâts de la grêle

Fort heureusement, des raisins sont épargnés : ici du riesling

Et devant un tel paysage, le soir venu, c'est plus facile de rêver :
#158
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Vougeot, enzo daviolo, DUROCHER, Agnès C, Gilles, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Véraison du pinot gris

L'été s'installe pour de bon avec des températures autour de 30 degrés en journée.
Le pinot gris est en pleine véraison : selon les pieds, elle est plus ou moins avancée ; la mi-véraison est sur le point d'être atteinte.
Si on se base sur le traditionnel compte à rebours de 45 jours, les vendanges devraient avoir lieu pour ce cépage dans la seconde moitié de septembre.
Le riesling, lui, n'en est pas à ce stade encore et c'est normal.

#159
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, DUROCHER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

De la visite au Clos Veličane

Et pas n'importe laquelle : quand l'un des hommes qui produit quelques uns des plus grands vins du monde arrive, même si c'est une visite d'amis en famille, ça remue un peu.

Laszlo Meszaros (Disznoko) et les siens nous ont rendu visite et j'avais hâte d'avoir son avis sur les vignes, la cave, les travaux à réaliser, les choix à faire, les plans à envisager : du coup, les choses s'éclaircissent un peu, des pistes se dessinent.

Me voilà rassuré sur certains points : le terroir est bien individualisé, la vigne malgré les aléas de l'année est en bon état : elle a encore tendance à lancer de la vie à tout va, bouleversée qu'elle est du passage au guyot simple : selon Laszlo, il faut trois ans pour que les choses rentrent dans l'ordre. Le passage a peut-être été brutal sur certains pieds et nous devons faire attention à ne pas trop favoriser l'esca.

Des traces de la grêle, des traces de mildiou et d'oïdium, mais tout cela est contenu maintenant.

La cave permettra de faire de bonnes choses : sa température et ses variations devraient aller vers du mieux, avec les travaux de la maison au dessus et déjà l'isolation d'une partie se ressent. Le doublage de la porte avec un habillage en bois a eu également un effet immédiat. Ce qui est finalement néfaste c'est de descendre trop bas l'hiver et là encore surprise, contre toute attente, il faut souvent adapter le sulfitage à la hausse quand les températures sont basses. (je pensais le contraire). En fait, trois variables sont à surveiller : le degré d'alcool, le ph et la température.

Du côté des foudres, il n'a pas voulu se positionner ; mais ils sont sains apparemment. Laszlo m'a expliqué comment un ponçage extérieur permettait de rebooster les échanges intérieur extérieur de façon assez nette. Il m'a également appris qu'il existait maintenant de nouvelles cuves qui permettaient des échanges comme avec des barriques sans boiser les vins de la marque Flextank. Une idée à retenir avant de finaliser l'achat des cuves.

Après, c'est une histoire classique : des rires d'enfants, des discussions de parents, des vins partagés et le soir qui tombe sur le Clos Velicane et qui donne cette lumière unique. Cependant, dans tel cas, choisir les vins du repas n'est pas une tâche aisée ; il est des invités si pointus que le choix peut s'avérer quelque peu anxiogène.

Talion 2015 a fait son effet : un vin qui selon Laszlo ne peut se donner à tout le monde tant il possède de caractère : à son avis, il y a macération avant pressurage. Sa femme a fait un rapprochement avec un Szamorodni mais lui était certain que ce ne fut pas un furmint. J'étais très intéressé par son avis parce que je fais personnellement un rapprochement avec certains aspects du Tokaj.

Trois bouteilles de San Leonardo ouvertes pour terminer sur 2010 : le 2001, juste goûté et d'ailleurs apprécié. La bouteille est tombée et s'est cassée. Le 2000 de remplacement bouchonné et finalement 2010 superbe. Avoir sous les yeux un amateur capable de décrypter le vin ainsi est une vraie leçon : cépage bordelais, Italie du nord ! Pour le dessert, tenter quoique ce soit pour étonner un producteur de grand liquoreux relève du numéro de trapèze sans filet : le Muskat Ottonel 2009 de Kolaric (Jeruzalem) a fait mouche de façon magistrale : un vin de près de 10 ans qui affiche une jeunesse et une fraîcheur absolument radieuse : du très haut niveau à la fois dentelle de saveurs délicates et profondeur de la structure.

Mais ma vraie récompense est venue quelques jours plus tard quand Laszlo m'a envoyé son commentaire sur mon vin ; il me remplit de joie :
"... avons ouvert ... un Clos Velicane que nous avons beaucoup apprécié. C’est un vin sur la fraîcheur, vivacité, son acidité est certes élevée mais bien mûre. Il y a un peu de CO2 que lui va bien. Ses arômes sont discrets mais très fins, sur les fruits blancs, pêche de vignes. Équilibré, très agréable, c’est un excellent vin d’été... "

Le connaissant bien, je sais qu'il ne s'agissait pas là d'une politesse.

Et aujourd'hui, encore d'autres visiteurs, des amis, presque des frères, compagnons de routes plus sportives, celles-là ; que le Clos Veličane devienne le repère, je ne demande pas mieux !
#160
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, Vougeot, jbpeca, jean-luc javaux, Agnès C, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 379
  • Remerciements reçus 5

diminat a répondu au sujet : Clos Veličane

Bonjour
j'aimerai réserver quelques bouteilles du Clos, ou faut il envoyer le chèque de réservation?
merci
cordialement
André
#161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1219
  • Remerciements reçus 23

Julien Ko a répondu au sujet : Clos Veličane

Bonjour André,

A mon avis clique sur le lien dans la signature du message au dessus

Julien
#162
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: diminat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

L'heure des choix


les vacances (drôle de mot pour qualifier cette période) touchent à leur fin et tout doit être prêts pour les vendanges à venir.
Sans doute le pinot gris sera ramassé autour du 15 septembre et le riesling attendra les premiers jours d'octobre ; mais cette année, nous ne prendrons pas les risques de l'année passée juste pour vendanger les derniers : quelque chose me trouble cependant ; le Clos Veličane est sans doute la vigne la plus chaude de la région et pourtant, mes raisins ne sont pas et de loin, les plus avancés. Je m'en réjouis car je préfère une maturation longue que rapide et qui surtout arriverait en pleine chaleur estivale. Cependant, malgré la véraison du pinot gris qui traîne en longueur, les baies sont déjà très sucrées. Quelques pieds de muscat nous régalent au quotidien.

C'est le premier millésime qui se fera dans la cave du Clos Veličane et je ne veux pas mettre trop de pression sur les épaules de Mateja Sek qui supervise tout et qui sera seule aux commandes : donc, pas de doux cette année pour le pinot gris, mais si tout reste dans cet état, nous aurons une très belle vendange.

J'ai décidé de limiter la production du Clos cette année ; la raison est simple : ce vin, une fois fait, il faut le vendre et cela prend beaucoup de temps. Cela permettra aussi de limiter l'investissement dans la cuverie.
Nous avons choisi de vinifier et d'élever en cuves inox ; j'abandonne pour le moment cette idée d'utiliser les foudres mais également l'achat d'une cuve Flextank qui permet les échanges.
Nous allons y aller doucement et graduellement.

Le reste des raisins sera vendu ; l'an prochain, en fonction des résultats, nous ferons sans doute d'autres choix qui iront, je l'espère vers plus de vin en quantité et une tentative sur le liquoreux en pinot gris si le millésime le permet, mais aussi sans doute des essais d'élevage différents.

Nous avons fait l'acquisition de caissettes pour les vendanges et les cueilleurs auront le loisir de choisir ce qu'il y a de plus beau sur les pieds. Nous savons la quantité de raisin qu'il faut et ces caissettes, outre le fait qu'elles permettront de garder intacte la vendange jusqu'au pressoir serviront également de limitateur de quantité. Le reste restera sur pied et les équipes de l'acheteur prendront ce qui restera.
C'est à la fois un déchirement et un choix qui permettra de ne prendre que le meilleur en limitant les risques.

Je mesure également combien ces décisions ôtent de la pression.

La date du départ approche et il reste encore à régler les questions administratives pour la "marque" Clos Veličane - des tracasseries finalement bien prévisibles – et pour l'acheminement des bouteilles du millésime 2017 en France et les droits d'accise à régler. Il est temps que l'on se réveille ! Les vacances sont (presque) finies !

Le temps reste chaud, mais sans excès, toujours en dessous de 30 degrés maintenant et les nuits sont fraîches : les petits déjeuners ne se prennent plus sur la terrasse.
Depuis le 15 Août, les klopotecs se font entendre, signe que le raisin mûrit et que les vendanges ne sont pas si loin. Ils semblent se répondre d'une colline à l'autre.

Le Pinot Gris 2017 s'exporte déjà et un ami vigneron italien de renom ne manquera pas de donner son avis. En général, Mario Pojer est redoutable, y compris pour ses vins !

#163
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, tht, Vougeot, mgtusi, enzo daviolo, jbpeca, DUROCHER, Damien72, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1222
  • Remerciements reçus 199

tht a répondu au sujet : Clos Veličane

Quelle beauté ! Une carte postale de rêve ...

Thien
#164
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 987
  • Remerciements reçus 711

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Clos Veličane

Thien,
Si tu fais référence à l’avant-dernière photo, je suis tout à fait d’accord, elle est magnifique.

Jean-Paul
#165
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tht, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11783
  • Remerciements reçus 1780

jean-luc javaux a répondu au sujet : Clos Veličane

Elle est en effet superbe de sérénité en effet.
Elle me donne juste envie de me caler dans un fauteuil à cet endroit en fin de journée avec un bon verre de riesling...

jlj
#166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Oui, c'est beau et nous en avons bien conscience. mais le vivre de l'intérieur, c'est aussi éprouver la dimension agricole qui ne transparaît pas forcément sur la photographie. L'herbe qui peut agresser le pas, la pente qui essouffle et l'odeur de la vigne partout. Personnellement, je trouve que cela ajoute à cette beauté, mais je conçois tout à fait que le glacé de la belle carte postale puisse être préféré. Il y a pourtant le rugueux en filigrane, indissociable.
A cela, il faut ajouter que l'instant d'après, la photographie est différente car la lumière a changé ; le spectacle est permanent.
#167
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9547
  • Remerciements reçus 1008

claudius a répondu au sujet : Clos Veličane

l'église mise à part, il y a un air de famille avec le Barolo et Barbaresco
#168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

On me dit que

Je revis la frustration passée d’avoir tout préparé et de partir avant le grand bal : je le vis un peu comme une trahison, de ma part, bien entendu, comme si je n’avais pas fini ce travail que j’ai décidé, dont j’ai dessiné la direction et dont je vais laisser à d’autres le soin d’effectuer.

On me dit que les cuves sont enfin arrivées.

On me dit que les maturités avancent vite et que les acidités sont très intéressantes. Le pinot gris est encore à 7 avec un alcool potentiel qui grimpe vite maintenant et qui est déjà à deux chiffres et le riesling à plus de 10 grammes d’acidité par litre (en équivalent acide tartrique comme cela se mesure partout sauf en France) mais encore assez loin de la maturité.

On me dit qu’il va pleuvoir et que les températures vont baisser.

On me dit que les risques d’orage sont bien présents pour le week-end, mais que les précipitations ne devraient pas être trop importantes.

Je n’y peux rien et quand bien même j’étais à Veličane, cela ne changerait rien.

J’ai pris le soin de bien effeuiller autour des grappes pour favoriser l’aération anticipant un peu ces précipitations et prenant le pari que les grands éclats du soleil étaient passés maintenant, ce qui semble être le cas. L’herbe est coupée assez basse et tout était bien sec. Je me rappelle bien que le Clos est peu venté à ce moment de l’année.

Si ça tient sur ce premier round, alors on peut espérer une très belle cuvée sur le pinot gris. Pour le riesling, les perspectives sont plus lointaines et dépassent largement la limite des estimations météorologiques.

Les maladies sont toutes contenues et tout ce qui poussait de nouveau, avec une belle vigueur d’ailleurs, était indemne. Seule l’esca a fait une terrible avancée cette année et continue ses dommages, même si j’ai vu ça et là la vigne reprendre le dessus sur les nouvelles pousses. Il y aura des pieds à remplacer, mais j’essaierai aussi la méthode proposée par Simonit de curetage après tronçonnage vertical des pieds sur quelques-uns : de toute façon pour certains, on ne prend pas de risque à essayer tant ils sont voués à une mort certaine, vu l’avancement du mal qui les ronge.

Sur ce millésime, on peut de toute façon déjà affirmer que la catastrophe était possible à bien des égards. Mais, pour ceux qui comme nous, auront eu la chance de ne pas voir la grêle anéantir la totalité de la récolte et ceux qui, comme nous encore, auront fait les efforts nécessaires contre le mildiou, il y a de belles promesses car août aura été quasiment idéal, jusqu’ici. Cela a aussi un coût ; mon ami Samo Kupljen estime à 40 % l’augmentation des dépenses sur l’entretien des sols (coupes) et 70 % l’augmentation des coups de traitement par rapport à l’année passée. Je n’ai personnellement pas ce recul pour en juger, mais je lui fais confiance.

Pour ce qui est du millésime 2017, les bouteilles sont arrivées en France : j'ai pu constater en vérifiant une bouteille combien un tel voyage pouvait "bouger" le vin. Il va rester quelques temps à se reposer avant les expéditions et j'espère que septembre sera frais au moment de l'envoi. Mais je conseille dores et déjà de patienter avant de le goûter et laisser reposer les bouteilles au moins deux semaines après leur arrivée ; cependant, j'aime beaucoup l'évolution de ce vin en bouteille et son profil a bien évolué depuis la mise. Du reste, les retours que j'en ai le confirment.

Je suspends momentanément les possibilités de commande car je n'ai fait transiter guère plus que le volume pré-réservé. Je tiens également à en garder beaucoup car c'est le premier millésime.

On me dit aussi que les Klopotecs se répondent de plus belle, que les vendangeurs s'activent alentour, que la récolte de graines de courge pour l'huile est déjà très belle. On me le dit et je suis là à vous l'écrire.


Vue panoramique du Parc régional de Jeruzalem depuis Svetinje. Le Clos Veličane est bien visible, en haut à gauche, tertre triangulaire dominant. Plus que toute autre, cette photographie image bien cette idée que l'endroit ressemble à un grand erg recouvert de vignes
#169
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, tht, Vougeot, mgtusi, enzo daviolo, jbpeca, DUROCHER, tonioaja, 4fingers, Agnès C, Damien72, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

des nouvelles ... des nouvelles ... des nouvelles ... des nouvelles ... des nouvelles ... des nouvelles ...

après un week-end (1 et 2 septembre) bien pluvieux le soleil est de retour avec un soleil radieux et des températures généreuses (26° l'après midi). Le beau temps devrait se maintenir toute la semaine à venir

Le Pinot gris est prêt et les plus belles grappes seront coupées Mercredi ou Jeudi. Nous sommes autour de 90 Oe (Il faut que je m'habitue à convertir dans cette langue !) ce qui donne un potentiel de 13 °. Bonne nouvelle, l'acidité est bonne.

Le riesling, lui prend son temps et c'est bien ainsi : il passe à peine la barre de 10 ° et conserve une belle acidité qui sur le secteur de Jeruzalem, cette année est supérieure à celle du Furmint. (autour de 9 gr)
Mais il est vrai que sur le Clos Veličane, nous avons la chance que les deux clones plantés aient cette caractéristique de fraîcheur.

Côté 2017, les expéditions se préparent et une première caisse a déjà changé de mains ... émouvante séparation.

J'attends néanmoins pour les départs par transporteur que les températures baissent un peu.
#170
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, Vougeot, f.aubin, Damien72, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

les belles promesses :





notre pinot gris le 13 septembre 2018 à quelques jours des vendanges
90 Oe, soit 13 ° potentiel, ph : 3,4 , 5 gr de tartrique
#171
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, tht, Vougeot, DUROCHER, Gilles, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

19 septembre 2018

Le riesling a été coupé avec une belle maturité : l'exposition du Clos Veličane a fait son œuvre ; Autour de 95 Oe ce qui correspond à environ 13,5° d'alcool potentiel. J'en saurai plus bientôt sur l'acidité et je complèterai.
Le pinot gris attend encore : ça monte, ça monte, ça monte ! ...

On voit bien encore une fois que les choix en amont peuvent voler en éclat sous la situation. Les journées sont très chaudes (autour de 28 degrés), les nuits relativement fraîches (autour de 12). Août aura été parfait et septembre a prolongé l'été après un épisode pluvieux au tout début du mois. C'est quasi idéal après un printemps pluvieux et chaud et un mois de juillet mitigé.
Le temps se dégrade samedi et l'automne semble pointer : Tout sera ramassé avant.

la presse du riesling en primeur :

#172
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, tht, Vougeot, jbpeca, bibi64, condorcet, Agnès C, Gilles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Clos Veličane 2017, vin de garage

Alors que les 2018 fermentent doucement mais sûrement, le pinot gris du millésime 2017 a commencé à trouver de nouvelles demeures pour y séjourner en attendant d’être bu.

Je savoure avec délice de mon côté les commentaires que je reçois parce que je les sais sincères :

Un certain ex Averroes a écrit ceci par exemple : « Nous avons regoûté ton vin, et franchement, c’est tout ce que j’aime en ce moment en blanc. Je redoutais d’avoir de la peine à finir des bouteilles de PG, mais ce ne sera pas le cas, et je ne dis pas ça pour te faire plaisir hein. Attention à ne pas vouloir faire trop complexe et concentré. J’aime cet équilibre. »

Et un certain Blg ceci : « Original ton vin ! Heureusement que tu m'avais prévenu pour l'acidité (redoutable) !
C'est un vin paradoxal, avant une acidité finale énorme, l'attaque est plutôt soyeuse.
Ça doit être dur pour toi qui tiquais sur des vins du Gers qui sont tout plats à coté du tien.
J'ai du mal à imaginer la source de cette acidité dingue, même si ça évoque le citron pas mûr, ça ne fait pas sous maturité. »

Avec les commentaires de Laszlo Meszaros un peu plus haut dans cette rubrique et ceux de Claude au ZGWT, je commence à avoir une idée un peu plus objective de ce vin (mais qui correspond un peu tout de même à mon avis très subjectif et surtout affectif).

Quoi qu’il en soit, le gros des réservations va partir demain et depuis son arrivée en France, il se repose dans mon garage. Un vin de garage, donc, momentanément … Du reste y passé-je beaucoup de temps à faire les cartons, les compter, les recompter, trouver qu’il en manque un puis finalement non, mais si, je te dis …

Je découvre les coulisses du métier de vigneron, vigneron de garage en quelque sorte, il y a bien des journalistes de promenade ! Je fais de belles découvertes comme par exemple qu’il est meilleur marché d’envoyer du vin en Belgique qu’en France depuis la France …

Donc à tous ceux qui m’en ont commandé, ce pinot gris qui ne ressemble pas à du pinot gris arrive bientôt chez vous !

#173
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Vougeot, jbpeca, f.aubin, 4fingers, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Clos Veličane : sombra y sol

Tous les envois ont été effectués, mais déjà je reçois des retours pour bris. La réception de cartons éventrés et mutilés est un supplice ; je le ressens comme une offense faite à ce vin, à notre travail et à la personne qui devait recevoir le colis.
Je suis pas à pas les dernières livraisons et je ne serai réellement serein qu’à partir du moment où tout sera arrivé à destination. Jamais plus je ne confierai l’envoi de mes vins à la Poste. Et j’en suis navré à plus d’un titre.
Je connais la liste de tous les “clients” du Clos Veličane : j’ai d’ailleurs du mal à écrire ce mot tant je me fais une autre idée du lien qui nous lie. Sachez que vous n’êtes pas que des noms sur une liste et tous les témoignages, les petits mots que je reçois, sont des petits bonheurs. Plutôt que clients, vous êtes les amis du Clos Veličane.
J’attends vos commentaires avec impatience, même si je sais qu’il n’y aura pas d’unanimité.

Nous y voyons plus clair maintenant sur ce millésime 2018 et dores et déjà je suis ravi : Les trois épisodes de grêle ont limité la production et nous sommes à moins de 30 hectolitres à l’hectare sur ce millésime. (ce n’est pas cela qui me ravit) Tout sera finalement gardé pour la production des vins du Clos Veličane, alors que nous pensions a priori vendre des raisins ou du moût.
Mais au vu de la qualité, je garde tout ! Il y aura donc un peu plus de pinot gris que prévu, mais il a l’air tellement intéressant qu’il pourrait bien être passionnant et fera une belle vendange tardive. Une VT pas très moelleuse (autour de 30 grammes de résiduel) mais avec une fraîcheur peu commune. J’ai refusé de manger plus de sucre car la fermentation s’est arrêtée seule sur cet équilibre. Je ne voulais pas d’un vin trop élevé en alcool, mais il a déjà 13 degrés acquis.
Même histoire et même volonté pour le riesling qui s’est arrêté sur l’équilibre naturel et du matériel végétal et du millésime autour de 12 degrés et 15 grammes de sucres résiduels qui risquent bien de passer inaperçus car l’acidité est élevée ; du reste cette acidité a-t-elle fait peur à Mateja à qui j’ai fourni pour la rassurer les caractéristiques techniques de ce clone 239 Gm, clone allemand de très grande qualité qui est considéré comme mûr à 90 Oe et avec 10 grammes d’acidité. Nous sommes un peu plus haut sur la richesse et un peu plus bas sur l’acidité tartrique, mais dans les mêmes zones et ce vin donne déjà beaucoup d’espoir. Les vignes ont vingt ans et sont donc à leur optimum qualitatif.
Ce qui est remarquable, c’est que nulle part ailleurs que sur cette colline exposée plein sud la maturité (à la date où nous avons coupé) était aussi aboutie et je n’ai pas d’autres exemples de vivacité aussi élevée alentour sur ce cépage : les années à venir nous diront si ceci est dû au clone de riesling qui est le nôtre ou au terroir qui possède sans doute plus de sable qu’ailleurs. ( et sans doute aux deux)
Ce millésime, qui s’annonce très bien et que nous allons essayer de mener à bien maintenant, est également une seconde leçon : la première ayant été 2017 qui nous a appris qu’à trop vouloir attendre on pouvait tout perdre. La leçon suivante nous montre comment réagissent les deux variétés sur ce terroir et permet d’approcher le point d’équilibre vers lequel il faut tendre compte tenu de la réaction fermentaire. (Même si bien entendu, aucun millésime n’aura le même scénario). Nous en savons donc un plus sur la date des vendanges 2019 !
Il ne sera pas dit en tous cas que les vins du Clos ne sont pas mûrs et ce qui est certain c’est que l’acidification ne rentrera pas dans nos pratiques. ouf !
#174
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, Gildas, did91, Eric B, Vougeot, mgtusi, jbpeca, f.aubin, Agnès C, the_ej, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 597
  • Remerciements reçus 146

f.aubin a répondu au sujet : Clos Veličane

Jérôme,
ma petite expérience m'a aussi montré que le Poste ne respectait pas les colis comme il se doit...et que de nombreux transporteurs sont plus attentifs !
J'attend mon colis avec impatience...

LPVment,
Franck
#175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Une fenêtre

Une fenêtre sur une vie idéale, terrienne, paysanne : retrouver Jeruzalem et le Clos Veličane pour quelques jours : pas assez pour tout faire mais assez pour regretter de ne pas pouvoir y rester, à temps plein, comme si le temps ailleurs était un temps vide ; vide de sens sans doute parce que rempli d’incohérences, de problèmes à résoudre qui ne devraient exister ; trépident dans l’agitation parfois stérile d’urgences à régler avec en prime le sentiment que cela ne sert à rien et qu’il est trop tard. Alors qu’ici, tout est possible, tout à un sens évident et que le plus beau reste à venir.

Une petite halte dans le Trentino pour renouer des liens chers et donner le vin du Clos Veličane : un juste retour pour moi qui ai tant reçu ; un dîner élégant pour refaire le monde italien et français qui ne vont pas mieux l’un que l’autre. Nous faisons des plans pour cet été et notamment celui de finir cette dissertation trentine et goûter à nouveau, longtemps après, les 1990 des trois grandes cuvées que sont Granato, Roso Faye et San Leonardo. Qui cette fois sera la thèse, l’antithèse et la synthèse de cette dégustation rêvée ? Mario est partant, Carlo également ; peut être aura-t-on le sourire d’Elisabetta mais son vin est déjà mis de côté.


Isera, Casa del Vino 20 octobre

L’automne est une belle saison ici comme d’ailleurs c’est souvent le cas dans les pays de vin comme les feuilles prennent de jolies teintes jaunes et rouges. Mais les perspectives ondulées et chatoyantes font oublier tous ces kilomètres et toute cette fatigue.


le riesling à gauche et le pinot gris à droite

J’ai mis un bon moment avant de saisir le verre et descendre à la cave : j’ai tant imaginé ce moment que je voulais être prêt ; alors j’ai attendu que nous soyons bien installés mais je n’avais rien d’autre en tête ; je fus saisi par les changements de la cave, par l’odeur déjà, une odeur de cave vivante comme le prouvait également le matériel vinaire posé ça et là : Mateja a investi les lieux ; je savais qu’elle attendait impatiente et anxieuse mes impressions.

Sur les quatre cuves trois seulement sont pleines : chacune sera une cuvée du millésime 2018 du Clos Veličane. En effet, j’ai pris la décision d’avoir une cuvée d’assemblage des deux cépages du Clos pour avoir l’image exacte de ce lieu dans ce millésime : parité riesling, pinot gris à l’instar de ce qui se fait en Alsace sur les Grands crus. Cette cuvée prendra le nom de la colline, Plešivica (plechivitsa) car elle en sera la traduction la plus fidèle.
Par quelle cuve commencer ? je ne savais pas où étaient chacun des trois vins, alors au hasard, j’ai commencé par celle de gauche. Le riesling sans aucun doute, puis le Pinot gris et enfin la cuvée d’assemblage.
Malgré leur présence, sur aucun vin je ne ressens de sucres résiduels ; par contre tous possèdent une belle texture soyeuse, des arômes très nets de fruits frais et une grande longueur acidulée.

Sans rentrer dans des considérations techniques, les clones plantés avec bonheur il y a 20 ans font la différence sur ce millésime. Je préfère ne pas trop en parler pour le moment, mais je suis ravi du résultat, excité et impatient de voir comment cela va évoluer. Je peux juste avancer que l’acidité importante équilibre à merveille la richesse. J’ai hâte de goûter chez les voisins pour avoir des points de repère et pour savoir si c’est ma volonté de détenir de l’exceptionnel ou si c’est une réalité. Du coup, je revis les épisodes de ce millésime 2018 : l’hiver très froid, la taille sous la neige, le printemps brutal et humide, presque tropical avec trois épisodes de grêle, le mildiou qu’il faut combattre en juin et juillet et enfin août parfait et septembre qui ne l’a pas été moins. Les raisins ont été rentrés dans la seconde moitié du mois à très bonne maturité : seule la mouche suzukii nous a fait nous hâter pour le riesling car il y avait de sérieuses attaques : faut dire que tout était déjà ramassé autour et que cette pauvre mouche avait peu de choix ! Et voilà le résultat de tous ces événements : il est là et possède tout cela en lui.

Le travail à la vigne est réduit à néant : l’herbe n’est pas si haute et l’hiver fera son œuvre. J’attends la pluie pour ce weekend et sans doute aurons-nous des champignons la semaine prochaine. Il y a du bois à fendre, des outils à réparer, du travail dans la maison, des petits riens qui remplissent tranquillement les journées. (J'ai ma chemise à carreaux façon Charles Ingals !)

Voilà cette fenêtre sur cette vie rêvée : un rêve que nous faisons réalité et je suis heureux que notre existence n’en dépende pas ; notre existence, non, mais notre vie, de plus en plus.

#176
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, tht, Vougeot, mgtusi, jbpeca, bulgalsa, Raboso del Piave DOC, DUROCHER, Agnès C, Champ des Soeurs, david84, Damien72, éricH, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 182
  • Remerciements reçus 1178

Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

Long runer

Après avoir dégusté les vins de 2018 seul, puis avec Mateja Sek, à qui je délègue le travail quand je ne suis pas là (c'est à dire la plupart du temps), j'avais rendez-vous avec Samo Kupljen pour la première sortie de mes poulains.

Voici à quoi ça ressemble :



Je prends soin d'en tirer le minimum dans cette phase où l'on doit vraiment protéger les vins de l'oxydation.
Nous avons commencé par le riesling malgré mon avis.
Long silence : j'attends le verdict avec un peu d'anxiété mais je sais que j'ai gagné quand je l'entends dire ""it's a long runer". Comme je m'y attendais, il invoque un style plus occidental que slovène (ici les vins sont plus fruités) mais n'en revient pas quand je lui annonce le niveau de sucre résiduel car le vin se goûte sec. C'est évident que 9 grammes d'acidité ça calme un peu les ardeurs sucrières !
Nous discutons un peu de la volatile : c'est une question en attente de réponse car l'analyse au laboratoire sera pour la semaine prochaine.

La cuvée d'assemblage est goûtée en second, là aussi ce n'est pas mon avis, mais je connais les vins et lui pas. L'esprit est plus local et cette cuvée actuellement, c'est un peu la cinquième de Beethoven "pomme pomme pomme pooooomme !" Mais ça balance bien et là aussi contre toute logique ça se goûte sec : On est de toute façon à plus de 8 grammes de tartrique.

Le pinot gris, lui est dans sa phase rebelle et monsieur est réduit , très réduit même, si bien qu'il nous faut provoquer le H2S2 à grands coups de pièce de 5 centimes : c'est quand même pas facile à déguster pour le moment, un peu brouillon, mais en insistant un peu ça sort un peu de sa réserve : l'ordre de dégustation ne l'avantage pas et malgré les 8 grammes d'acidité, il fait un peu pataud : mais là encore les 26 grammes de résiduels ne se sentent absolument pas pour le moment à la dégustation.
Avec Mateja, nous avons décidé de passer au cuivre si la réduction persiste : je vois bien une solution du côté du foudre, mais c'est un risque car je ne suis pas sûr du bois : pourtant, ça me démange.

Allez ! comme vous avez lu jusqu'au bout, je vais vous faire le cadeau de jolies images :


le nord de la zone depuis la terrasse du Dvorec


Le clos Veličane en fin d'après midi


Svetinje au couchant
#177
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, tht, Vougeot, mgtusi, jbpeca, jean-luc javaux, TIMO, Agnès C, Med, Damien72, éricH, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1443
  • Remerciements reçus 1783

Kiravi a répondu au sujet : Clos Veličane

"
Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.


Là, désolé, au risque de passer pour le nigaud de service, j'ai pas compris. Le coup du H2S2 et des pièces de 5 centimes, je connais pô. :O!

Marc, assez vieux débutant
#178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1443
  • Remerciements reçus 1783

Kiravi a répondu au sujet : Clos Veličane

Notez que je connais le B52, mais je me doute que ça a peu de rapport.
La BF15 aussi...

Marc, assez vieux débutant
#179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12563
  • Remerciements reçus 160

PBAES a répondu au sujet : Clos Veličane

#180
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck