Nous avons 2967 invités et 62 inscrits en ligne

Domaine Cellier des Cray, Adrien Berlioz

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16333
CR: Domaine du Cellier des Cray – Roussette de Savoie – Zulime – 2015



La robe se présente sous un or clair.
Le nez délivre, d'abord avec parcimonie, puis plus généreusement, des arômes miellés, mêlés à des fruits jaunes, du chèvrefeuille et une touche pâtissière : c'est gourmand !
La bouche confortable est parée d'un léger gras, qui procure même une sensation beurrée. On ressent un petit déficit d'acidité, ce qui n'empêche pas d'avoir une belle longueur. L'aromatique se déploie plus qu'au nez, avec de l'amande en plus, la finale très goûteuse et salivante étant relevée par ces beaux amers.
Très Bien pour ce vin de gastronomie.

Il retrouve du peps avec une tartiflette et donne donc un bel accord (3,5 / 5).

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
26 Fév 2021 16:13 #61
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21753
  • Remerciements reçus 5951
CR: Domaine du Cellier des Cray – Vin de Savoie – Cuvée Marie-Clotilde – Mondeuse – 2019

Bouteille ouverte sur un gigot d'agneau de lait pas terrible et comme le vin est très bon, l'accord a été mauvais.

La robe est violine, très jeune.
Le nez commence à être bien joli, sur la violette.
Très belle matière en bouche, déjà soyeuse, il n'y a rien qui dépasse. Belle finale sur des notes de mûre.
Beaucoup de fraîcheur.

A attendre sereinement, mais quel joli vin déjà !

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, leteckel, KosTa74, Kiravi
06 Avr 2021 11:54 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187
CR: Domaine du Cellier des Cray – Vin de Savoie – Chignin Bergeron – Cuvée Grand Zèph – 2018

La robe est dorée, brillante avec des reflets verts.
Nez sur le miel et la cire, mais pas le miel qu'on retrouve sur certains Savennières, quelque chose de plus floral avec peut être une pointe de résine.

La bouche est large, sans être joufflue, il y a une bonne longueur mais ça manque un peu de tension à mon goût en dégustation pure en tout cas. Je suis plus séduit par son aromatique que je trouve complexe et changeante que par sa texture et sa structure que je trouve un peu large. Un vin fait pour la table, seul il sature assez vite le palais.

Au final un style de vin que j'aime déguster quelque fois par an, mais je n'en ferais pas mon vin de messe.

 
 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, LLDA
23 Avr 2021 18:39 #63
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 734
  • Remerciements reçus 956
Bonsoir,

 CR: Domaine Cellier des Cray - Adrien Berlioz – Chignin Bergeron – Raipoumpou – 2019

Bouteille dégustée à l’aveugle par mes caviste.

Le nez est de belle intensité sur les fruits jaunes (abricot, coing), une touche de fruits exotique (mangue, voir ananas ), touche florale (tilleul, verveine), une touche mellifère/cire d’abeille, soupçon d’une touche d’agrumes.

La bouche est de très belle structure,  avec une très joli gras et une belle rondeur, tout en ayant une certaine acidité malgré tout (sans pour autant être très vif). Les arômes du nez sont bien présent jusqu’en finale, où le seul reproche que je ferais à ce vin, c’est la longueur  de cette dernière un poil trop courte pour un tel vin.

Bonne soirée,
 
Seb.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, LLDA, alex73
13 Jui 2021 19:27 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187
CR: Domaine du Cellier des Cray – IGP Vin de Allobroges – Sanguette 2018

100 % Douce noire.

Robe sombre, brillante.
Nez sur les fruits noirs, la fumée, l'âtre de cheminée.

La bouche est assez sphérique tout en gardant une tension suffisante, les tanins se font encore sentir sans que ce soit gênant, le plus surprenant et original sur ce vin c'est ce mix de fumée / cendres dont l'aromatique s'impose en finale, je n'avais jamais ressenti ça avant.

Un vin pour la table assurément.

 
 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, LLDA
11 Juil 2021 12:00 #65
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20533
  • Remerciements reçus 7512
le plus surprenant et original sur ce vin c'est ce mix de fumée / cendres dont l'aromatique s'impose en finale, je n'avais jamais ressenti ça avant.

L'âtre de cheminée / cendre, c'est un classique sur Pessac-Léognan et Graves. Mais tu t'aventures assez rarement sur ces vins ;)

Eric
Mon blog
11 Juil 2021 12:22 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187

Eric B post= écrit: le plus surprenant et original sur ce vin c'est ce mix de fumée / cendres dont l'aromatique s'impose en finale, je n'avais jamais ressenti ça avant.

L'âtre de cheminée / cendre, c'est un classique sur Pessac-Léognan et Graves. Mais tu t'aventures assez rarement sur ces vins ;)

Oui, effectivement je ne suis pas un grand amateur / connaisseur de Pessac ou Graves, mais je n’avais jamais relevé cette aromatique sur les quelques uns que j’ai dégusté.

Laurent
11 Juil 2021 19:00 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 606
  • Remerciements reçus 1822
CR: Domaine du Cellier des Cray, Adrien Berlioz, Vin de Savoie, cuvée Marie Clothilde 2018

100% mondeuse

Robe bordeaux.

Nez sur la framboise et un léger pruneau à l'eau-de-vie.

La bouche délivre un fruité engageant avant de ressentir des tannins qui frottent et une acidité qui pince.
Finale un peu sèche.
Fond de verre sur la figue.

A ce stade le vin présente un profil plutôt austère et procure peu de plaisir. Souhaitons que quelques années de garde supplémentaire permettent aux angles de s'arrondir et aux différents éléments de s'harmoniser.

Jean

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, denaire, Jean-Loup Guerrin, Blog
17 Juil 2021 16:54 #68
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 3867

CR:Domaine du Cellier des Cray – Vin de Savoie – Marie-Clothilde 2018

Un nez assez peu expressif, qui porte surtout sur les fruits rouges (framboise, groseille), un peu de poivre peut-être, d'eucalyptus, une touche végétale.

La bouche, longiligne, est marquée par une acidité assez haute, tapissée d'une foule de jolis petits tanins encore un peu serrés, avec là aussi une aromatique ténue, dominée par de discrets fruits rouges.

Un vin qui m'a paru fermé, avec une belle qualité de tanins, mais pas en place au plan aromatique. A l'aération (sur deux jours) les tanins s'assouplissent un peu, mais l'aromatique évolue vers des notes moins séduisantes. Je vais laisser les suivantes tranquilles quelque temps. A revoir, donc.

Mathieu

 

Je reviens sur un CR un peu ancien de cette mondeuse, Marie-Clothilde 2018.

Marie-Clothilde et moi nous sommes croisés plusieurs fois (trois) depuis la première bouteille commentée ci-dessus, et j’avoue une perplexité croissante sur deux éléments concernant ce vin - que je vous livre, donc.

Le premier concerne le degré de maturité de ce vin. Il y a quand même, et je l’avais un peu sous-estimé la première fois, une vraie verdeur dans ce vin, que l’on peut apprécier au plan aromatique, mais que l’on ressent également en bouche, avec (pour moi) un déficit de matière ainsi que des tanins assez saillants (un peu « verts », pour tout dire). Ce qui est corroboré par un élément que je n’avais pas non plus remarqué sur la première bouteille, le degré alcoolique (10,5 %), qui est assez atypique pour ce cépage dans cette région et dans ce millésime. Dans un millésime particulièrement froid, on pourrait imputer cette verdeur aux limites du millésime, mais là, sur ce millésime particulièrement chaud, c’est surprenant. D’où ma question aux connaisseurs du domaine (ce que je ne suis pas du tout, car c’est le premier millésime que je goûte, et seulement sur cette cuvée en rouge) : est-ce un choix délibéré du vigneron ? Auquel cas j’avoue avoir du mal à comprendre, car je comprends très bien qu’on puisse récolter en légère sous-maturité pour garder de la fraîcheur, ou limiter les degrés d’alcool, mais de là à limiter une mondeuse à 10,5 %, au prix d’un végétal aussi présent, ça me paraît étrange (notez bien que, j’en ai bien conscience, le vigneron fait bien ce qu’il veut avec ses raisins ! Mais de mon côté j'ai envie de comprendre). Est-ce au contraire un accident ?

Le second est la tenue du vin à l’aération. Il s’est passé la même chose sur l’ensemble des bouteilles : une aromatique tout à fait nette le premier jour (avec ce côté végétal, donc, mais propre), et un effondrement le lendemain (y compris avec un vin rebouché et conservé au frigo) : l'aromatique qui se dégrade un peu au nez, mais surtout en bouche avec quelque chose qui s’apparente au fameux « goût de souris » en finale. Je précise que je ne le carafe jamais, il s’agit donc toujours simplement d’une aération lente, en bouteille. Là aussi cela me semble assez atypique, ce manque radical de tenue à l’aération, et un contraste aussi marqué entre le premier et le deuxième jour.

Voilà. Pour être plus positif, je précise que j'ai aussi regoûté plusieurs fois la Cuvée des gueux (jacquère) 2019, à chaque fois avec un égal bonheur, un vin vif, frais, pimpant, et une forme de gourmandise naturelle qui donne une très belle expression de ce cépage habituellement peu porté sur la déconne.

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Papé
09 Aoû 2021 21:49 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16333
Mathieu, je connais un peu le domaine mais j'apprécie surtout ses blancs et son persan.
Tu trouveras  ICI  ce que j'écrivais en février 2018 à propos de la réaction de Fred1200 sur cette cuvée du millésime 2015. Lui aussi la trouvait atypique, également sur un millésime chaud.
Mais c'est surtout la référence que je faisais à la cuvée "La Deuze" de son cousin Gilles (9,2 ° !) qui est intéressante. Personnellement je n'apprécie pas mais je peux en tout cas affirmer qu'il n'y avait aucun déficit de maturité dans la bouteille du millésime 2013 (donc beaucoup moins solaire) dégustée  à cette occasion .

Edit : pour la cuvée Marie-Clothilde, il semble qu'il y ait eu un changement de style post 2012 si on se réfère au CR d'Oliv sur le 2012 , moins si on se réfère à celui d'Enzo qui précède..

Jean-Loup
09 Aoû 2021 22:07 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 3867
Merci pour ton retour Jean-Loup, très utile (je n'avais pas eu le courage de tout remonter). Donc globalement oui, c'est un vrai choix de style, en gros.

Mathieu
09 Aoû 2021 22:33 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16333
Oui mais semble-t-il raté sur Marie-Clothilde 2018, en tout cas à ton goût. 

Jean-Loup 
10 Aoû 2021 07:24 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187
CR: Domaine du Cellier des Cray – Vin de Savoie – Octavie – Persan – 2018

Robe sombre, brillante, assez jeune.
Nez sur le coulis de fruit noirs, fin, des notes résineuse, mentholées ou végétales.

Un vin qui tout en restant frais se présente plus charnu que le 2017, une fine mâche, un côté presque suave. Il y a dans ce vin un équilibre délicat, changeant, entre tension et rondeur, fraicheur et volupté, une identité qui le détache du commun. Le vin bu sur deux jours n'a cessé de se bonifier et je l'ai trouvé un cran au dessus du 2017, surtout le deuxième jour. J'ai beaucoup aimé.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé
17 Aoû 2021 20:01 #73
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187
CR: Adrien Berlioz - Domaine du Cellier des Cray – Chignin Bergeron – Cuvée Euphrasie – 2018

Robe dorée, brillante.
Nez démonstratif sur les fruit jaunes, blancs, un fond miellé.

Un vin un peu moins large et plus digeste que la cuvée Grand Zeph dans mes souvenirs, mais il faudrait les goûter en parallèle. On est quand même dans le riche, le démonstratif, sans tomber dans le lourdingue. malgré une matière et un volume significatifs, le vin conserve une certaine harmonie, un équilibre qui ne se fait pas sur les amers mais quelque chose de plus intéressant, un grain, une tension sous-jacente imperceptible qui prolonge la finale.
Encore une fois un Chignin du domaine plus remarquable pour son aromatique que pour sa structure et sa tension que j'ai toutefois trouvé fort recommandable. Ceci dit je n'en ai bu qu'un verre, pas certain qu'on puisse les enchainer sans lassitude.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Gibus, Chaccz, Jeanveux
09 Sep 2021 10:27 #74
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3047
  • Remerciements reçus 4277
CR: Adrien Berlioz - Roussette de Savoie Zulime 2019 : (100% altesse, 13% vol) Couleur claire pour une roussette, nez expressif bien typé du cépage sur le coing, fruits mûrs, un peu floral. Bouche avec du gras, du fruit mûr, mais une bonne acidité dans le fond l'empêche d'être trop lourd, c'est assez long, ça reste frais, propre et précis, sans dénaturer le cépage. TB.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Fred1200, Apache, Docluisitus
21 Sep 2021 15:58 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 190
  • Remerciements reçus 673
CR:  Domaine Cellier des Cray, Adrien Berlioz, Barzereu 2017

Bu sur une bonne Tartiflette.

 

Belle robe or,
Au nez ça sent bon la pomme verte, au réchauffement l'alcool ressort, le nez se corse sur la pomme à l'eau de vie mêlée à la truffe.
En bouche on ressent l'alcool (14%) mais l'équilibre se fait sur une belle fraicheur mentholée, on est sur le miel, la noisette.
C'est onctueux et tendu.
le bouquet aromatique cédant sa place à une finale plutôt minérale. 

Superbe vin d'une grande pureté. sa puissance et sa richesse en fait le compagnon idéal d'une tartiflette. 
J'aime beaucoup.  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, Blog
24 Sep 2021 18:29 #76
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187

Apache post= écrit: CR:  Domaine Cellier des Cray, Adrien Berlioz, Barzereu 2017

Bu sur une bonne Tartiflette.

 



Belle robe or,
Au nez ça sent bon la pomme verte, au réchauffement l'alcool ressort, le nez se corse sur la pomme à l'eau de vie mêlée à la truffe.
En bouche on ressent l'alcool (14%) mais l'équilibre se fait sur une belle fraicheur mentholée, on est sur le miel, la noisette.
C'est onctueux et tendu.
le bouquet aromatique cédant sa place à une finale plutôt minérale. 

Superbe vin d'une grande pureté. sa puissance et sa richesse en fait le compagnon idéal d'une tartiflette. 
J'aime beaucoup.  

Je n’aurai pas associé ce vin à une tartiflette à tord semble-t-il, j’ai toujours pensé qu’il fallait un vin tendu et effilé pour une tartiflette, il va falloir que j’essaie avec un vin de Berlioz.

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
24 Sep 2021 21:45 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 190
  • Remerciements reçus 673
Surtout un côté gras et corsé pour répondre à la puissance et au gras du plat. je me rappel d'un très bel accord entre une truffade au Salers et un hermitage de chez Guigal. Il faut un vin avec du répondant et c'est le cas avec ce chignin Bergeron. J'ai pu lire qu' Alain Senderens recommandait cet accord.
J'ai hélas eu des mésaventures sur ce type d'accord notamment avec une bouteille de chasselas des vignes du paradis avalé tout cru par un grattin de crozet.  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
24 Sep 2021 22:32 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 3867
CR: Domaine Adrien Berlioz - Vin de Savoie "La cuvée des gueux" 2019

 

Nez sur une légère réduction noble, grillé, fruits blancs, attirant tout en restant sur la retenue, c'est une aromatique d'un charme austère. 

La bouche est très belle, pure, cristalline, portée par une fine acidité, elle révèle un vin qui est aérien tout en ne manquant pas de matière. Aromatique délicate, toute en nuance sur une dominante fruits blancs, notes finement grillées. Gros coefficient de torchabilité, avec cette forme d'évidence gourmande en bouche et un vin très digeste, c’en est presque dangereux.

Très beau vin, où une gorgée appelle la suivante. Dommage, c'était ma dernière bouteille...

Très bien

Mathieu

PS On trouve des infos différentes ici et là sur la toile concernant le cépage de cette cuvée, 100 % jacquère ou assemblage jacquère - altesse (cette seconde étant mentionnée uniquement sur 2020) : il y a eu un changement d'encépagement sur cette cuvée? Quelqu'un sait ce qu'il en est?
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Gibus, Jean-Loup Guerrin, Papé, Blog
14 Déc 2021 01:01 #79
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 3867
CR: Domaine Adrien Berlioz - Vin de Savoie Mondeuse - Cuvée Marie-Clothilde 2018

 

Nez assez terne, il évoque un peu l’olive noir, le cuir (léger), la terre, un peu de fruits (cassis) avec une note végétale affirmée.

La bouche est sévère, avec une acidité haute sensible en attaque, de petits tanins revêches, et toujours une verdeur bien présente. Ça peut passer en mangeant, mais c'est quand même raide, ce qui est d'autant plus étonnant sur un millésime comme 2018, et le fruit est ténu. A l'aération on a, en bouche, un côté "goût de souris" qui se développe assez rapidement.

Décidément, je crois que je ne comprends pas ce que le vigneron a voulu faire avec ce vin. Et je ne comprendrai sans doute jamais, puisque c’était la dernière !

Assez bien -

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Lionel73, Jeanveux
16 Déc 2021 00:03 #80
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 34
  • Remerciements reçus 72
En réponse à Denaire, pour la cuvée des gueux en blanc, il s'agit bien d'un assemblage Jacquère et Altesse, aussi bien sur 2019 que sur 2020.
La différence entre les deux millésimes est plutôt liée au caractère très solaire du premier (2019) avec un rendement plus faible.
Le 2020 goûté récemment se boit très bien, et beaucoup trop vite...

Julien M
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
20 Déc 2021 11:39 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16333
CR: Domaine du Cellier des Cray – Roussette de Savoie – Zulime – 2015

 

Ce vin continue à s'améliorer ... ou alors c'est moi qui l'apprécie de plus en plus !

La robe est teintée d'un or moyen.
Très intense, percutant, le nez offre des fruits jaunes et des fruits secs, des herbes aromatiques et quelques notes racinaires : splendide !
La bouche séveuse étonne par sa puissance aromatique, qui se teinte d'une ouche réglissée. Elle se révèle à la fois riche et sèche et, malgré un léger déficit d'acidité, se prolonge remarquablement grâce à ses extraits secs hors norme.
Très Bien + pour ce superbe vin de Savoie.

Avec des filets de poulet à la sauce à l'estragon, l'alliance se fait intime (4 / 5) en termes d'accord aromatique et de transformation du vin dans le bon sens, car il gagne en finesse.

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, bibi64, Papé, Blog, Kiravi
25 Jan 2022 17:53 #82
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187
CR: Domaine Adrien Berlioz - Vin de Savoie "La cuvée des gueux" 2019

Bouteille ouverte chez un ami en accompagnement de charcuteries et de fromage ,CR sans prise de notes.

Robe claire, brillante
Aromatique discrète à l'ouverture, puis sur les fruits blanc, des notes de fruits secs.
Un vin très digeste, avec une certaine rondeur discrète, pas une grosse matière ni une grosse longueur, mais ça descend tout seul, même au réchauffement ça reste fin et aérien. Dans un style beaucoup plus accessible et consensuel que les Chignin du domaine, j'ai bien aimé.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, ysildur
03 Fév 2022 14:16 #83
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 3867
CR: Domaine Adrien Berlioz - Vin de Savoie Persan - Cuvée Octavie 2019

 

Robe sombre, violine sur le disque.

Aromatique sérieuse, poivrée, pointe végétale, fruits noirs (mûre, cassis), un peu mentholée. Surprenante.

La bouche est tapissée par une foule de petits tanins pointus, elle a une acidité élevée. L'ensemble est un peu dur. Ça s'assouplit un peu à l'aération (le lendemain), mais en contrepartie on a droit à un léger goût de souris en finale.

Un vin assez original, mais qui offre peu de plaisir en ce qui me concerne, du fait notamment de cette bouche plutôt acerbe.

Assez bien +

Mathieu
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Fred1200
24 Mar 2022 22:00 #84
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 831
  • Remerciements reçus 2830
Je rattrape un vieux CR que je n'avais pas mis en ligne. Bu il y a 3 semaines

CR: Domaine du Cellier des Cray – Adrien Berlioz - Roussette de Savoie – Zulime – 2020
Robe assez claire légère dorée.
Nez fermé, réduction "cailloux frotté" pas très causant. Je ne sais pas si le vin est dans la mouvance nature mais ça y ressemble dangereusement.
La bouche est droite et tendue, citronée, toujours ce côté un peu reduit, ca fait un peu "vin a la mode"... le problème c'est que ce n'est pas vraiment ce qu'on attend d'une altesse.... ça semble manquer de chair et de maturité.
Pas convainquant en l'état.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, bertou, Jean-Loup Guerrin, Blog, Kiravi
10 Avr 2022 14:57 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1250
  • Remerciements reçus 2576
CR: Domaine du Cellier des Cray – Roussette de Savoie – Zulime – 2019

Nez intensité moyenne, très minéral, floral, quelques notes d'agrumes.

Bouche chèvrefeuille, épices douces, agrumes, amer, salé.  Bonne intensité, un vin dynamique, longue persistance très salé.

Atypique mais très bon.

Dom

   

Dom
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Blog
18 Avr 2022 17:58 #86
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2904
  • Remerciements reçus 8187
CR: Domaine du Cellier des Cray – Vin de Savoie – Octavie – Persan – 2017

18 mois après la dernière bouteille, je pourrais presque reprendre mon CR à l'identique.
Robe dense, jeune avec des contours violets.
Nez ouvert, sur les fruits noirs, les épices, un petit côté balsamique.

La bouche est fraîche, tendue, le fruit éclatant, même plus que dans mes souvenir. En revanche plus de tanins anguleux, sans dire que c'est fondu, ça commence à se patiner. Toujours cette grosse acidité qui donne du caractère au vin, contrebalancée par une matière mûre. On ne peut pas dire que ce soit consensuel, notamment à cause de la tension mais pour ma part j'aime beaucoup.

Je ne sais pas ce que ça peut donner avec quelques années de plus, mais à mon goût je dirais que c'est à point.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, PinotNero
12 Mai 2022 08:56 #87
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1215
  • Remerciements reçus 498
CR: Domaine Adrien Berlioz - Vin de Savoie "La cuvée des gueux" 2017


Nez délicat, précis, aérien avec des arômes qui interviennent par touches de fruits jaunes, de fruits sec, de fleurs "des champs".
La bouche est dans la lignée, avec une acidité mesurée et douce, un touché fluide, presque discret mais l'ensemble est bien placé.
La suite est un plus démonstrative sur le thé qui lie les arômes trouvés au nez.

Beau vin, délicat

TIMO
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Blog
16 Mai 2022 15:27 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16333
CR: Domaine du Cellier des Cray – Vin de Savoie – Cuvée Octavie – Persan – 2015

 

La robe se montre assez sombre et bien évoluée.
Le nez plutôt intense frappe par sa sérénité et son côté apaisé. Son fruité franc et direct, tout en étant élégant, propose de la prune et de la myrtille, puis se teinte d'accents sauvages de maquis.
La vivacité en bouche est remarquable. C'est un marqueur fort du cépage et cela est très net sur cette bouteille, beaucoup plus que sur celle bue il y a 18 mois. Elle façonne la bouche et met en valeur le beau fruité de la matière. Les tanins sont encore fermes mais bien polis par le temps et se retrouvent dans la finale persistante aux saveurs acidulées.
Très Bien (+) pour ma dernière et sans doute plus belle bouteille.

Le vin s'associe très bien au gras d'un parmentier de canard (3,5 + / 5).

Jean-Loup


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, bibi64, Papé, Blog
14 Aoû 2022 14:56 #89
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94217
  • Remerciements reçus 23483
CR: Domaine Cellier des Cray, Chignin Bergeron, Raipoumpou, 2019

 

Bouchon parfait, d'une longueur interminable.
Robe sur un doré léger, plus que jaune paille mais moins que bouton d'or.
Nez brouillon à l'ouverte, avec de petites notes cireuses qui me font craindre un coup de fatigue mais qui s'épurent assez rapidement pour livrer un ensemble riche, sur les fruits blancs, la pêche, presque un peu d'exotisme.
Bouche riche, avec une sensation de sucrosité en attaque qui continuera à peser sur l'équilibre du vin malgré une acidité présente mais un peu masquée.
Goûts agréables, fruités, sur le rhubarbe et toujours de ce petit côté fruits juteux, presque d'ananas.
Finale sans grande allonge, presque fuyante.
Je n'accroche pas plus que ça, notamment à cause de ce petit côté empâté.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zapata, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Lionel73, Jeanveux
03 Oct 2022 09:31 #90
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck