Nous avons 2361 invités et 35 inscrits en ligne

Camille Loye, l'antiquaire d'Arbois

  • milleret jean luc
  • Portrait de milleret jean luc
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 3956
  • Remerciements reçus 2

Réponse de milleret jean luc sur le sujet Re: Camille Loye, l'antiquaire d'Arbois

Mon ami le pédago est passé dernièrement au domaine . Il a eu la possibilité de déguster plusieurs millésimes . Il a préféré les 87- 85 à ce 89 et un petit faible pour le 83 . A 95 ans , ce grand Monsieur reçoit encore les passionnés . Il faut dire que peu de producteurs résistent à notre cher Christophe .....je me demande même s'il n'est pas reparti avec les dernières bouteilles de blanc ::o il m'a promis de m'ouvrir un blanc 83 .
Personnellement , Mr Camille Loye a accepté de me céder quelques btlles ( Cuvée St Paul en rouge ) des années de mes trois enfants ...( les bouteilles sont ré-embouteillées sous vide avec bouchon neuf , étiquette et collerette . La " classe" tout simplement ...j'ai tenu à rappeler le domaine pour les remercier chaleureusement ....
24 Aoû 2015 14:05 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3794
  • Remerciements reçus 930

Réponse de lbb.contact sur le sujet Re: Camille Loye, l'antiquaire d'Arbois

Le 1989 bu l'année dernière était vraiment très bon.

Il ne me reste plus qu'un 1990, mais visiblement Vins Étonnants en a encore. Je n'aurai pas besoin de passer chez S.Tissot pour en retrouver !

Benoît ex Avinturier de LPVLyon2
24 Aoû 2015 21:03 #92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94698
  • Remerciements reçus 24326
CR: Domaine Camille Loye, Arbois Saint Paul, Trousseau, 1988



Petit bouchon comme neuf, vraisemblablement changé par le domaine.
Robe très évoluée, sur la brique très claire.
Nez usé, sur de minces senteurs de feuilles mortes et plus aucun fruit.
Bouche épuisée, terne, sur une acidité acerbe et décharnée.

Paix à son âme.
16 Déc 2016 22:42 #93
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2356
  • Remerciements reçus 4182
CR: Arbois "Saint Paul" 1985 - domaine Camille Loye

Toujours un peu d'émotion à l'ouverture des vieux vins de Camille Loye. Même si j'ai une nette préférence pour les blancs, les rouges peuvent être remarquables.
Ce n'était pas tout à fait le cas ce dimanche avec ce 85 qui est nettement évolué sans être mort ! Couleur pelure d'oignon, reflets orangés. Nez évoquant le viandox, le tabac blond, la fourrure. On est à la limite du côté foxé... bouche légère, fine avec une belle acidité et une longueur intéressante.
J'ai déjà mieux goûté ce millésime. C'est correct sans être inoubliable.

Denis
27 Déc 2016 20:37 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2356
  • Remerciements reçus 4182
CR: Arbois "Saint Paul" Chardonnay 1989 - Camille Loye

Encore une belle bouteille de chardonnay de Camille Loye.
Bu dans une soirée consacrée aux vins du jura, ce chardonnay m'a laissé un très belle impression.
Nez remarquable d'intensité, évoquant la noix fraîche, la mélisse, le foin, l'encaustique, le curcuma. Beaucoup de complexité dans ce vin ouillé mais pourtant clairement oxydatif. La bouche confirme la superbe tenue de ce vin qui est loin de décliner. Il révèle au contraire une belle matière et un équilibre irréprochable. La finale dure près d'une minute !
J'ai fini la bouteille le lendemain et le vin n'avait pas beaucoup évolué.
Excellent

Denis
23 Avr 2017 13:28 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 418
  • Remerciements reçus 508

Réponse de Stalker sur le sujet Arbois "Saint Paul" Chardonnay 1987 - Camille Loye

CR: Arbois "Saint Paul" Chardonnay 1987 - Camille Loye

Je le dis d'emblée, c'est un grand coup de coeur!

Le vin se présente dans une robe jaune d'or profonde et intense. Je ne sais pas si c'est une impression optique, mais j'ai le sentiment qu'à l'aération cette robe s'intensifie et prend des nuances ambrées. Au nez, grosse frayeur... Je ne sais pas si c'est de la réduction, mais le nez est lourd dans un registre très oxydatif et surmûri. Je crains le pire...
Je le porte avec crainte à ma bouche et là, c'est le miracle! Un toucher de bouche tout simplement sublime, l'équilibre parfait du gras et de l'acidité. Aucune lourdeur, contrairement à ce que le nez laissait deviner. Le vin est fin et en même temps aromatiquement intense et profond. Je ne saurai pas dire tout ce que j'y sens, mais il y a du fruit à coques, des épices, et des fleurs séchées. C'est vraiment très très bon. Ceux qui tiraient la gueule après avoir mis le nez dans le verre, s'attendant à un vin oxydatif lourd, voient leur visage s'illuminer. Je remets le nez dans le verre, et même si le nez se présente dans un registre beaucoup plus riche et puissant que la bouche, j'y retrouve désormais la beauté de la bouche. Le vin a trouvé son équilibre dans ma bouche, ou l'inverse, mais c'est que du bonheur.

Je n'ai pas une grande expérience en vins blancs (ni en vins tout courts en réalité), mais c'est peut-être la première fois que je prends un tel plaisir sur un chardonnay, toutes régions confondues.

Ce vin a superbement accompagné un mont-dore au four accompagné de saucisses de porc maison et de pommes de terre du jardin, même si sa finesse peinait un peu à supporter la richesse du fromage.

Bravo.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, LoneWD
09 Nov 2017 22:56 #96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 418
  • Remerciements reçus 508

Réponse de Stalker sur le sujet Arbois "Saint Paul" Chardonnay 1987 - Camille Loye

PS: le vin semble taillé pour défier les années. Je ne l'imagine pas du tout, actuellement, verser dans la sénilité....
09 Nov 2017 23:17 #97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 418
  • Remerciements reçus 508

Réponse de Stalker sur le sujet CR: Camille Loye - Arbois Cuvée Saint Paul 1989

CR: Camille Loye - Arbois Cuvée Saint Paul 1989

La robe est légère, assez claire, sur des nuances de rouge ambré avec des reflets peaux d'oignons dans le disque. Elle fait son âge mais en même temps, elle est très jurassienne et j'aurai donc du mal à donner un âge approximatif à un rouge du Jura sur le seul critère de la robe car ces nuances caractéristiques peuvent être présentes même sur un vin jeune (même si moins intenses et marquées).

Le nez est remarquablement fin et délicat. Passée une note animale assez typique mais en rien gênante, on retrouve un mélange vibrant de fruits encore jeunes. On est ici principalement sur la fraise écrasée, la framboise et un peu la griotte. Il y a des épices aussi (peut-être le curcuma) mais surtout la finesse et la délicatesse d'effluves florales évoquant la rose séchée et me rappelant de magnifiques expériences de vieux millésimes de Bel Air Marquis d'Aligre.

La bouche est soyeuse, légère, aérienne. C'est d'une grande finesse. On y retrouve les arômes perçus au nez avec en finale une dimension aromatique un peu plus mûre (la matière, elle, reste légère, en dentelles), évoquant peut-être le pruneau (pas très loin d'une impression de très vieux Chateauneuf). A part cette touche animale, mais qui est peut-être variétale, je n'y trouve pas particulièrement un registre aromatique tertiaire. Pour moi, il n'y a pas de sous-bois ou de champignon, le registre reste celui du fruit. En revanche, la matière fondue et délicate nous rappelle bien à la sagesse de ce vin.

Commentaire général: Toujours aussi bon. Un vin qui nous rappelle que le Trousseau n'est pas un cépage de seconde zone, et qu'il peut devenir grand avec le temps. Il faut aimer ce type de vin de méditation, qui ne sont pas démonstratifs mais élégants et qui s'abordent avec subtilité et raffinement. Moi, je fais parti des adeptes.


artdeboire.blogspot....
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
25 Jan 2018 00:10 #98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5157
  • Remerciements reçus 6336
CR: Domaine Camille Loye, Arbois Saint Paul, Trousseau, 1988

Le nez fait très évolué, trop, sur le sous bois.
La bouche, au contraire, est délicate mais pleine avec du fond. On a des épices, un coté fruits rouges frais et aussi un coté plus mûr, du pruneau. Ca évolue vers le milieu de bouche sur des notes florales pour arriver en finale sur des fruits rouges acidulés. C'est frais et loin d'être fatigué avec une finale salivante et une belle colonne vertébrale. Sympa.

Quentin
17 Fév 2018 23:11 #99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 418
  • Remerciements reçus 508

Réponse de Stalker sur le sujet Camille Loye - Arbois Cuvée Saint Paul 1985

CR: Camille Loye - Arbois Cuvée Saint Paul 1985

La robe est légère, assez claire, sur des nuances de rouge ambré, avec des reflets peaux d'oignons très marqués sur les bords.

Le nez est fin, délicat, léger. Débutant sur une première impression légèrement animale, le nez s'affirme ensuite sur la prune cuite, la griotte, les épices (curcuma) et des effluves florales très délicates sur la rose séchée. Là aussi j'y retrouve sur le fond de verre un côté agrumes, que j'associe au kumquat. Je relève cela dit une toute petite pointe d'oxydation. Il est temps de le boire.

La bouche est soyeuse, aérienne, plus marquée par les épices que le nez. Le fruit s'affirme dans un registre aromatique plus mûr (la prune devient pruneau) tout en restant très fin. C'est une sorte de "Domaine des Tours" évanescent... Il serait intéressant de comparer avec la cuvée de Reynaud au même âge. C'est marrant parce que je relis le commentaire que j'avais posté ci-dessus sur le 89 et je me rend compte que j'y avais déjà évoqué un vieux vin du Rhône sud.
C'est un vin au charme quelque peu désuet, mais c'est pas pour me déplaire. Car il reste le charme.

Commentaire général: Très bon. Je pense néanmoins que le registre aromatique annonce un basculement vers l'oxydation et je conseillerai à ceux qui en possèdent de ne pas trop tarder à le boire. J'avais préféré le 89 et le 90 de cette même cuvée.


Noté 15,5/20



Bue dans ce cadre:
artdeboire.blogspot....
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
08 Nov 2018 00:25 #100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 866
  • Remerciements reçus 1363

Réponse de LoneWD sur le sujet CR: Camille Loye - Arbois "Cuvée Saint Paul" 1989

CR: Camille Loye - Arbois "Cuvée Saint Paul" 1989

Chris d'U : Nez plutôt très évolué, fruit, bergamote, vieux miel. Bouche d’abord très souple, on retrouve les arômes du nez puis l’acidité traçante prend la bouche ; très légère oxydation, ou plutôt un style de vieux vin ; on a tous plus ou moins déjà gouté cette cuvée en meilleur état de fraicheur mais ça ne se crache pas

Arnould : Nez sur de légers arômes oxydatifs, sans que ce soit rédhibitoire (pour les réfractaires), on sent aussi le miel et les fruits jaunes bien murs. Bouche puissante soutenue par une grosse acidité, avec une amertume en finale tout à fait supportable. Pas mal du tout, mais en dessous du précédent et surtout du suivant…

Rémy :Nez très marqué sur le beurre, la pâte d'amande mais surtout le champignon. Après quelques temps je lui trouve un nez sur la pomme et légèrement métallique.
Beaucoup de gras en bouche dans un premier temps puis une acidité laser prend le dessus qui rempli le palais, quelques légers amers en finale. La nez fait penser à un chardo évolué, mais la fougue de la bouche m'oriente sur un savagnin, avec une telle puissance, c'est pas possible autrement ! Bien +



www.lapassionduvin.c...

Rémy
17 Avr 2019 16:18 #101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 176
  • Remerciements reçus 132

Réponse de DemiLune sur le sujet Camille Loye - Arbois "Cuvée Saint Paul" 1989

A noter que ces vins sont refiltrés et rebouchés par Stéphane Tissot. En tout cas ce fut le cas récemment pour moi sur la même cuvée, même millésime, mais version Trousseau. Un vin d'une très belle finesse et qui a encore beaucoup à dire, même si légèrement oxydé. A mon avis à boire pour lui-même.

Olivier
18 Avr 2019 10:42 #102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5157
  • Remerciements reçus 6336
CR: Camille Loye - Arbois, Chardonnay Cuvée du Luron - 1983

La robe est évolué avec des reflets oranges.

Le nez est oxydatif sur la noix et le curry, je le demande si ce n'est pas trop tard.

En bouche on retrouve la noix et le curry. Ça fait clairement vin jaune d'ailleurs c'est évoqué autour de la table. Ensuite arrive un gras inattendu, un peu beurré, tout en gardant de la fraîcheur. On a aussi du miel et de l'écorce d'orange. Il n'y a pas de creux et une belle longueur fraîche avec une très légère amertume et ce gras qui donne du volume.

Résultat je me suis éclaté avec ce vin typé jaune, peut être simplement que j'en bois trop rarement ou que celui-ci était super bien réussi.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu
23 Jui 2019 21:43 #103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2832
  • Remerciements reçus 4039
Un vin bu dans cette série .

CR: Domaine Camille Loye – Arbois Cuvée Saint-Paul (trousseau) 1989 

Fichier attaché :


Jolie robe, tuilée, claire.

Premier nez évolué, dans un registre sous-bois, humus, champignon, noisette. Il s’améliore à l’aération, où l’on perçoit un peu plus de fruit (prune). On craint quand même un petit peu pour la bouche…

… et puis non. La bouche a un petit côté piquant en attaque, mais elle gagne en volume à l'aération, elle est longue, l’acidité est forte, les tanins sont discrets, la matière est assez légère (mais pas inexistante). L’aromatique est très tertiaire évidemment, toujours sur le sous-bois, les champignons. En fait il ressemble un peu à un très vieux Meursault, une petite sensation tannique en plus.

C’est bon, pour qui sait être à l’écoute de ce vieux vin vénérable (sans doute à ne pas mettre entre toutes les bouches). Il ne faut pas oublier de manger avec, néanmoins. Par contre vu ce qu’il reste comme acidité et même comme tanins, ça devait être drôlement raide en jeunesse…

Bien ++ / Très bien (en toute subjectivité)

(merci Thomas !)

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, Galinsky, Papé, éricH, Sullie
11 Aoû 2021 17:48 #104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2356
  • Remerciements reçus 4182

CR: Arbois Chardonnay 1979 “cuvée du Luron” - domaine Camille Loye


Ma dernière de cette cuvée sur ce millésime...
Je la goûte très différemment des précédentes, un vin moins sur le goût de jaune que d’habitude.
Nez évoquant la cire, l’encaustique, les épices, le quinquina, l’orange confite, le thé. Bouche pleine, sans signe de fatigue malgré l’âge. Le vin se montre vieux mais fringant avec une belle densité et un équilibre impeccable. Longue finale qui rappelle la résine de pin. 
encore une grande émotion avec les vieux blancs de Camille Loye !
Superbe

 

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Oyaji-sama, Papé, flupke14, BATARDO, Garfield
04 Mai 2022 12:50 #105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 98
  • Remerciements reçus 131
CR: Domaine Camille Loye. Arbois cuvée Saint Paul 1987
 
Chardonnay élevé sous voile.
La bouteille est ouverte 2 heures avant le premier service, puis mise au frigo.
Nez très réduit à l'ouverture.
La bouteille sera stockée au frigo sur les 3 jours, simplement rebouchée.

1er jour, le soir. 1 verre.
Robe jaune or, très soutenue, un peu trouble. La robe n'évoluera pas sur les 3 jours.
Nez sur le végétal, pas très net.
Bouche dissociée, pas d'équilibre. Acidité assez tranchante d'un coté, matière sur le végétal de l'autre. Longueur moyenne.
Ben... c'est pas très bon.

2ème jour, à midi. 1 verre.
Nez toujours sur le végétal.
La bouche s'améliore un peu, moins dissociée. Acidité toujours très haute. La fin de bouche est un peu dure, avec une petite déviance et un soupçon d'amertume.
C'est toujours pas très bon, mais une lueur d'espoir s'allume, très tenue. Genre chandelle anémique pendant le passage d'un typhon.

2ème jour, le soir. 2 verres.
Nez encore sur le végétal, avec une pointe de fruit jaune qui apparait. Ça ressemble enfin à du vin.
La bouche est agréable, équilibrée avec un peu de gras. Longueur moyenne.
Enfin du (léger) plaisir. Bel accord sur du comté 12 mois. Moins convaincant sur le reblochon.

3ème jour, le midi. 1 verre.
Mon nez passe au dessus du verre: ha! là, il va devenir mon copain, ce vin.
Des fruits jaunes mûrs, voir mirabelle, soupçon de végétal. Plus intense que les jours précédents.
La bouche est bien équilibrée, acidité présente et bien intégrée, avec du gras. Belle longueur. Des amers légers en fin de bouche, qui donnent encore plus de personnalité au vin.
C'est bon, voir très bon.
Dans le verre vide, 30 minutes après: des arômes beurrés.

3ème jour, le soir. 2 verres. puis 1 petit dernier.
Le nez est retourné sur le végétal, avec des fruits jaunes derrière. J'ai préféré le nez à midi.
L'attaque était assez dure quand le vin était trop frais, la fin de bouche presque molle quand le vin était trop chaud.
A bonne température, la bouche déroulait tranquillement, parfaitement équilibrée. Du gras, de la matière, de l'acidité. Et une longueur... l'impression d'avoir le vin incrusté dans le palais.
Très joli vin en bouche.

  
 

A aucun moment sur les 3 jours je n'ai ressenti l'élevage sous voile (pomme verte, noix,...). Le vin a vraiment "mangé" son élevage oxydatif.
Pour la science, le fond de bouteille sera bu dans la semaine prochaine.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, letournaisien, denaire, lutembi, breizhmanu, Moriendi, leteckel, the_ej, BATARDO, Garfield, Ilroulegalet
25 Aoû 2022 22:57 #106
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 144
  • Remerciements reçus 82

[/attachment]Chardonnay élevé sous voile.
La bouteille est ouverte 2 heures avant le premier service, puis mise au frigo.

 

Le fait d'avoir placé ce vin au frigo ne lui a t'il pas été préjudiciable?
Je me serais plus tourné vers un service vers 11 - 12 °.
26 Aoû 2022 09:55 #107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 98
  • Remerciements reçus 131
Le vin était entre 11 et 14 degré à la dégustation car servi dans le verre puis attendu +- 15 minutes pour que le vin se réchauffe.
Je ne sais pas si le vin aurait évolué différemment si je l'avais stocké à température ambiante et juste rafraichi un verre avant de le consommer. Je vais essayer comme ça sur la prochaine bouteille de jura que j'ouvre.

Les 5cl qui restaient au fond de la bouteille ont un profil plus oxydatif et toujours bon, même si le vin a perdu un peu en puissance et en précision.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jl39
04 Sep 2022 20:22 #108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2356
  • Remerciements reçus 4182
CR: Arbois cuvée du Luron 1985 - Camille Loye

Toujours autant de plaisir à boire les vins de Camille.
Malgré ses presque 40 ans, ce chardonnay ouillé se révèle en pleine forme. Sa couleur est certes évoluée et son nez tertiaire, il reste une matière en bouche surprenante. C’est notamment la fin de bouche qui révèle la magie du vin avec un côté menthol très marqué. Un vin d’une fraîcheur incroyable. Unanimité autour de la table pour ce vin qui semble indestructible.
Grosse émotion. Excellent.

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, letournaisien, denaire, sideway, bertou, Papé, leteckel, BATARDO, Ilroulegalet
19 Aoû 2023 13:19 #109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3794
  • Remerciements reçus 930

Réponse de lbb.contact sur le sujet CR: Camille Loye, Arbois, Cuvée Saint Paul, 1990

Bu ici

CR: Camille Loye, Arbois, Cuvée Saint Paul, 1990
Mon apport, et toujours autant de plaisir sur les vins de M. Loye.
La couleur est vraiment translucide, vieux rose.
Nez de sous-bois et de terreau avec du noyau de cerise ou de la cerise à l’eau de vie.
En bouche, tout est finesse et équilibre, une grande harmonie dans le même registre aromatique que le nez.
Belle acidité et grande longueur.
Là juste, on se pose bien dans sa chaise et on profite…
Très Bien+

 

Benoît ex Avinturier de LPVLyon2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, tht, letournaisien, denaire, BATARDO
29 Sep 2023 14:47 #110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5157
  • Remerciements reçus 6336

Réponse de icna sur le sujet Arbois cuvée du Luron 1983 - Camille Loye

CR: Arbois cuvée du Luron 1983 - Camille Loye

La robe est or/ambrée. 
Le nez est sur la noix fraîche, un peu de beurré et une belle complexité dans l'évolution. 
L'équilibre en bouche m'éclate, c'est juteux et frais avec une oxydation marquée mais pas pénalisante. Il y a un peu de mentholé, un peu d'agrumes, un très joli dynamisme et une très longue finale sur la fraicheur. 
J'adore et l'accord avec du shropshire bleu est magique. 

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, dt, tht, leteckel, BATARDO, Ilroulegalet
01 Mar 2024 20:04 #111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck