Nous avons 1522 invités et 57 inscrits en ligne

Domaine Stéphane Tissot, Arbois

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Jaune 97

Les vins jaunes du secteur d'Arbois ont la réputation d'être en général des vins jaunes puissants, ce qui est en étroite corrélation avec leur taux d'éthanal. Aller vers plus de finesse, c'est évidemment possible (il faut limiter la teneur en éthanal, en élevant le vin en cave fraîche), et cela ne me surprendrait pas de la part de Stéphane qu'il fasse des essais dans ce sens.
Quand on prend goût à  l'élégance et à  la finesse des vins de Macle à  Château Chalon, on ne peut que lui donner raison.

Je n'ai pas regoûté récemment le 97 du domaine.

Olif
#121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 158
  • Remerciements reçus 0

Saint-Vernier a répondu au sujet : Re: Tissot de père en fils

Olif,

Attention,j 'espère que l'on parle bien de finesse et non pas de vin jaune facile a boire dans les 2 ans. Beaucoup de Jaune tendent dans cette voie, je ne dit qu'ils ne méritent pas le détour, mais pour moi un Jaune, encore plus sur Arbois, ne peut être facile et "gouleyant".

Par exemple le Jaune 1996 de Jacques Puffeney a énormement de finesse mais quel monstre. (hhh)

Il faut préciser, je n'ai pas dégusté le jaune 1997 de Stef depuis un moment.

Cordialement

Saint-Vernier
#122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Jaune 97

Bonsoir,

J'entends bien en parlant de finesse pour un vin jaune qu'il s'agit d'une notion bien relative. Ca reste quand même des monstres.(bbb)
Je dois passer en coup de vent la semaine prochaine à  Arbois, si il est toujours à  mon gout j'encave avec les magnums de Curon 02 de Pascal Clairet.(hhh)

Merci pour vos retours,
Philippe P.
#123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: Jaune 97

Du Curon 2002 de Pascal (Les Corvées sous Curon, en fait, pour respecter le climat qu'il est en droit de revendiquer), j'en ai rentré mais pas encore ouvert! Il paraît qu'il ne se goûtait pas bien à  l'automne, traversant une phase ingrate. Est-ce que les choses ont déjà  changé?

Olif
#124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : HS Curon 2002 Pascal C

Pour le Curon 2002 j'y vais les yeux fermés ...
Il me semble que la mise est récente, un mois ou deux max.

Philippe P.
#125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2881
  • Remerciements reçus 0

bouhi a répondu au sujet : Re: Tissot de père en fils

Lors de mon séjour dans le Jura cet été, ma mère m'a pas du tout apprécié les vins jaunes, pourtant nous en avons dégusté chez F Lornet, P Vandelle et P Benoit.

Par contre cle Ch Chalon, ça, elle a aimé... Pourtant, il n'est pas "léger" en arômes non plus.

François.
#126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 158
  • Remerciements reçus 0

Saint-Vernier a répondu au sujet : Re: Tissot de père en fils

Les "Corvées sous Curon" 2002 on fait 15 mois d'élevage en pièce, assemblé au mois d'avril et gardé 4/5 mois en foudre. La mise a été effectué en septembre 2004.
Sinon pour la dégustation je pense qu'il va revenir complétement en phase à  la sortie du printemps.
Patience, Patience...

Saint-Vernier
#127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : CR: Tissot, savagnin 1998

Pour accompagner la petite fondue de saison, dans un paysage hivernal somptueux, ce savagnin 98 a fait merveille!
CR: Tissot, savagnin 1998
Certainement pas monolithique, comme j'ai lu quelque part récemment à  propos du 1999 (traverse-t'il une phase ingrate?), mais riche et puissant, avec une perception alcooleuse qui n'est pas sans rappeler le jaune, mais surtout une progression en bouche qui explose au travers de la finale. Il en a encore énormément dans le ventre, et pour de longues années!

Olif
#128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82037
  • Remerciements reçus 7493

oliv a répondu au sujet : CR: Tissot, savagnin 1998

CR: Tissot, savagnin 1998
Pas forcément aussi convaincu que toi, Olif, sur le 98. Ouvert sur un turbot aux morilles, cette bouteille m'a laissé un peu perplexe. Monolithique est sans doute inapproprié mais je n'ai pas retrouvé la complexité et surtout la finesse du 99 dégusté il y a 8 mois.
Mes impressions sont proches des tiennes mais mon bilan est plus nuancé. Grosse puissance et alcool un peu trop perceptible sur le 98 masque un peu la multiplicité des arômes et surtout la grande minéralité (notes argileuses) trouvées sur le 99. Impératif de le servir à  une température idéale. Lors du service, légèrement trop frais pour tenir le repas, le vin est castré, enroué et en fin de repas, trop chaud, il en devenait fatiguant. En revanche, au bon moment, des notes de noix fraiches, de pommes cuites et surtout de curry explosent en bouche.
Je ne pourrai pas le confirmer étant donné que c'était ma seule bouteille mais j'ai aussi l'impression qu'il vaudrait mieux laisser dormir ce flacon encore quelques temps...
#129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: Tissot, savagnin 1998

Oliv,

Comme tu le fais remarquer, il n'est pas exclu que le vin ait été trop puissant pour le plat. Sur un turbot aux morilles, je verrais plutôt bien la dentelle d'un beau Côtes du Jura 2001 de Macle, par exemple, ou en savagnin, une cuvée Delphine 1997 de Puffeney.

Ce Savagnin 98, je le perçois en fait actuellement comme un vin coup de poing, sur la puissance, et la fondue au Comté lui est allé à  merveille.

Olif
#130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82037
  • Remerciements reçus 7493

oliv a répondu au sujet : Re: Tissot, savagnin 1998

Le savagnin 2000 de Puffeney dégusté chez St Vernier me semble bien correspondre à  cette sensation de dentelles dont tu parles.

Message edité (05-01-2005 09:34)
#131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : CR: Tissot La Mailloche 2001

CR: Tissot La Mailloche 2001
Ce vin évolue magnifiquement, même si je décèle parfois des petites différences d'oxydation d'une bouteille à  l'autre. Celle bue hier soir était magnifique d'équilibre, de finesse et de complexité. Elle est légèrement oxydative, il n'en faut guère plus pour mon plaisir. Sa persistance en bouche est étonnante. Seul problème, qui ne lui est d'ailleurs pas exclusif, c'est la cire dont les producteurs locaux couvrent toujours leurs bouchons, et dont des petites miettes se retrouvent immanquablement dans la bouteille après l'ouverture, m'obligeant à  la "dégorger" comme un Champagne avant de servir le premier verre. Quelqu'un aurait-il un truc pour se débarasser de la cire avant d'ouvrir la bouteille ?
Eric
#132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La Mailloche 2000

Eric,

J'ai la solution: acheter de flacons de Mailloche 2002 ou 2003 qui, d'apres mes souvenirs, n'ont pas de cire...(aaa)

Blague a part, Olif sait peut-etre pourquoi Stephane Tissot ne cire plus ses bouteilles de Mailloche et egalement d'autres types de flacons (je n'ai pas souvenir d'avoir du enlever de la cire sur des flacons de Poulsard et de Trousseau degustes recemment).
Je crois inversement que la cuvee 'En barberon' est toujours cachetee a la cire. Stephane Tissot reserverait-il la cire aux flacons des cuvees haut de gamme ?

Amicalement,

Lab
#133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Rien à  cirer!

Laurent,

Stéphane Tissot ne cire plus ses bouteilles, parce que beaucoup de ses clients, comme Eric, lui ont fait la remarque que c'était déplaisant! Même son père André le lui a dit, que le retour à  la cire n'était pas un progrès (cela se faisait toujours comme cela, "dans le temps", avant l'avènement des capsules standard).

Personnellement, je préfère, et de loin, les bouteilles cirées aux immondes capsules à  Marianne. Pour les ouvrir sans faire trop de salissures, dans et hors de la bouteille, il faut forer la cire avec le tire-bouchon, retirer à  peine le bouchon, faire un premier nettoyage, et continuer précautionneusement jusqu'à  l'extraction complète du bouchon. Avec un peu d'entraînement, c'est facile comme tout!

Je pense demander à  Stéphane de me cirer exclusivement pour moi les vins de sa production que j'achèterai! (aaa)

A signaler que sur les toutes nouvelles bouteilles de Spirale 2002, il a déposé une petite rondelle de cire exclusivement sur le bouchon. C'est très esthétisant et en plus, le vin est bon!

Olif
#134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : Re: La Mailloche

Laurent, que voilà  une bonne solution ! J'ai pris derechef des dispositions pour me doter de quelques Mailloche 2002 ! Je vais entre-temps appliquer la technique éprouvée de Maître Olif sur mes 2001.
Eric
#135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 912

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Rien à  cirer!

La méthode d'Olif en image ici :

Luc
#136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La Mailloche

qqs vins bus à  Strasbourg et... comme PhilippeB... DU BOIS ... mais en effet c'était 2003 !!
Mailloche 2003 excessivement boisé... c'est pour moi très loin de la classe de La Bardette 1998 de Labet (jjj)
et le pinot noir 2003 (Barberon) est POUR MOI tout simplement IMBUVABLE boisé, brulé, alccoleux ... sans aucune finesse !!
alors que le trousseau 2003 est un délice et Les Bruyères 2002 est nettement sup. à  Mailloche 2003 d'après moi !!
#137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : CR: Tissot En Barberon Pinot Noir 2003

CR: Tissot En Barberon Pinot Noir 2003
Alors, buvable ou pas, cet En Barberon 2003? Il ne laisse visiblement pas indifférent, par contre, si l'on en juge par le nombre de ses détracteurs, au moins aussi nombreux que ses adorateurs. Pour tenter d'être objectif, rien ne vaut le bon vieux test LPV, celui qui devrait faire référence, c'est à  dire l'appréciation d'un vin sur au moins deux jours pour éviter tout jugement hâtif. Laisser le temps au vin de s'épanouir à  l'air, voire, a contrario, de se déliter, mais lui donner toutes les chances d'être apprécié s'il le mérite. Après, des goûts et des couleurs…

Pour en revenir au vin en lui-même, je rappelle qu'il s'agit d'un Côtes du Jura Pinot Noir, en provenance d'un terroir calcaire exposé est, situé à  Bréry, à  mi-chemin entre Poligny et Lons le Saunier.

La robe est dense et opaque, rien à  voir avec celle d'un habituel Pinot Noir arboisien, même bourguignon. Beaucoup d'extraction, c'est certain, mais vraisemblablement une matière très riche au départ, due à  cet exceptionnel été caniculaire 2003. Pour mémoire, je rappelle que ce vin a été vendangé fin août et vinifié, pour une petite moitié, égrappé légèrement soufré, et pour la grosse moitié, en vendange entière sans soufre, dans des fûts à  troncs coniques. Du raisin quasi naturel avec tout juste un peu de bois, en partie neuf. Une matière archi-serrée pour l'instant, presque trop, qui se relâche quand même à  l'aération prolongée, avec des tanins boisés encore un peu durs mais que je ne trouve pas excessifs, la mise étant quand même relativement récente. Pas d'astringence car la maturité des tanins était bien là , c'est évident, mais une grosse mâche finale témoignant de la richesse en extrait sec. Je ne peux m'empêcher de lui trouver un certain naturel, malgré son côté totalement atypique de la production jurassienne. Un vin de l'extrême, qui faisait d'abord penser à  un grenache en cours d'élevage, puis à  une syrah, juste après la mise, et qui n'est pas sans m'évoquer aujourd'hui le merlot majoritaire du Clos Baquey 2001 d'Elian Da Ros. Un équilibre plutôt sudiste, donc, que je trouve réellement convaincant. Qu'on ne vienne pas alors me taxer de septentrionnalisme primaire!

Alors pour moi, bien sûr, il est plus que buvable, cet En Barberon, indispensable même, pour démontrer toute la richesse et le potentiel des vins rouges du Jura, qui ne retrouveront certes pas chaque année des conditions aussi extrêmes qu'en 2003. Je me demande même s'il ne plaira pas aux hédonistes du forum! Il faudra que je songe à  leur faire goûter! Je pense par contre qu'il a quand même un peu besoin de temps pour s'exprimer.

Olif
#138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 912

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: En Barberon Pinot Noir 2003

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que je vais m'en procurer quelques bouteilles...(bbb)

Luc
#139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : CR: Tissot La Mailloche 2003

CR: Tissot La Mailloche 2003
Très controversée actuellement, cette Mailloche continue tranquillement à  affirmer sa personnalité au fil des millésimes. Un terroir argilo-calcaire exposé Est, aux portes d'Arbois, en passe de devenir must incontournable en matière de vin du Jura!
La robe est très pâle, peut-être un peu plus qu'habituellement. Le nez mêle habilement des notes fumées argileuses assez caractéristiques et de plutôt fines notes boisées, à  peine grillées. Après une longue aération, le fruité transparaît plus, au travers de quelques notes de fruits blancs (poire).

Beaucoup de vivacité, avec une sensation presque tranchante perçue en milieu de bouche, ne traduisant visiblement aucun déficit en acidité pour un vin qui joue dans un registre très minéral. Sensation peut-être exacerbée par la présence d'un très léger perlant. Une Mailloche que je trouve même presque plus dure que les millésimes antérieurs, ce qui pourrait presque être un comble pour un 2003! Est-ce uniquement dû à  l'élevage et à  l'apport du bois? Je ne le crois pas! Le temps devrait lui apporter un peu d'étoffe et un développement harmonieux.

Ce n'est pas encore cette fois-ci que La Mailloche parviendra à  me décevoir, même si vous êtes en droit de penser que je ne suis pas objectif! (aaa)

Olif
#140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La Mailloche

Cher amis,

Dégustée en décembre 2004, au domaine, La Mailloche 2003 me semblait un peu marquée par l'alcool. Comme je l'avais précisé dans le message envoyé à  Olif et au Seb, je me demandais si ce n'était pas une idée préconçue sur ce millésime car j'avais dégusté juste auparavant ce même vin dans le millésime 2002.

J'ai donc hâte de regoûter ce vin mais ma seule question est la suivante: quand vais-je repartir dans le Jura (eee)?
Je crois que la production 2003 est assez limitée (Olif, help ! tu as sans doute des infos) et il ne faudra pas traîner pour en acheter.

Amicalement,

Lab
#141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La Mailloche

un ami qui l'a goûté récemment (2003) lui trouve un style très internationna et pour tout dire extrêmement décevant. Je ne suis pas aussi dur mais j'ai vraiment préféré Les Bruyères 2002.

"à  l'apport du bois"... parce que tu trouves que ça lui apporte quelque chose ?
#142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: En Barberon, Cétes du Jura, S. Tissot

Achetez achetez

vous ne me priverez pas !!

" Pour tenter d'être objectif, rien ne vaut le bon vieux test LPV, celui qui devrait faire référence, c'est à  dire l'appréciation d'un vin sur au moins deux jours pour éviter tout jugement hâtif."
avec ça tu n'es pas "objectif... tu es seulement plus sûr de ta subjectivité !

Pour moi rien de vivant, rien d'aérien dans ce vin... et l'alcool, l'astringence...et si les arômes et l'alcool le font paraitre sudiste il manque de velouté de texture pour être charmeur !
mais je ne refuserais pas de le goûter à  nouveau et sur deux jours (mais j'achète pas la bouteille(bbb))

Je pense vraiment qu'en 2003 il ne fallait pas extraire !!
Quant à  la robe noire, même en Alsace ils sont noirs (et plus que cette cuvée)... et aussi alcooleux et sans finesse (Bruno désespère de me faire apprécier ses PN 2003... qu'il aime bien lui... et il a raison... à  chaque fois à  l'aveugle je reconnais et bof bof)
#143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : En Barberon 2003

"avec ça tu n'es pas "objectif... tu es seulement plus sûr de ta subjectivité !"

Tout à  fait, Vincent, mais la seule différence, c'est que je me donne le temps de l'apprécier (ou pas!) en lui laissant le temps de s'exprimer.

Et comme tu le dis si bien à  propos des Pinots noirs de Bruno, lui il aime bien, il est sincère, il aimerait bien que tu aimes, mais tu n'aimes pas. Tant pis pour toi? Tant pis pour lui? Tu le sais bien, toi, qu'en matière de vins, la subjectivité domine!

Je ne crois pas que Stéphane ait cherché à  extraire tout ce qu'il pouvait! Il disposait d'une telle matière, comme il n'en avait encore jamais eu, ni vu, ni même entendu parler dans le Jura (dixit son père André). Ses choix de vinifier en raisin entier pour une grosse partie, de n'ajouter que le strict minimum de soufre, d'utiliser des fûts à  troncs coniques, sont éminemment respectables et indépendants du millésime, même s'ils impriment un style qui ne convient pas à  tout le monde, à  des lieues de son Trousseau 2003, un petit bijou totalement désarmant de naturel et de rondeur fruitée. En goûtant les deux vins l'un derrière l'autre, j'ai eu un peu la même impression qu'en enchaînant une bouteille de Morgon non soufré 2003 de Lapierre et un Clos Baquey 2001. Deux conceptions radicalement différentes, pas forcément opposées car Elian Da Ros ne renie pas ses cuvées simples et fruitées. Un monde sépare ces deux vins, mais les deux ont leur intérêt.

C'est avec plaisir que je te ferai regoûter En Barberon, sur 2 jours, si la bouteille tient aussi longtemps, maintenant ou dans quelques années, lorsque le vin se sera harmonisé.

Alcooleux, peut-être un peu, mais la matière est énorme, astringent, non, je ne suis pas d'accord, car les tanins sont mûrs.

Olif
#144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2894
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: La Mailloche 2003

""à  l'apport du bois"... parce que tu trouves que ça lui apporte quelque chose ?"

Je reformule ma phrase, Vincent:

"Est-ce que la dureté de cette Mailloche, par rapport aux millésimes antérieurs, est due à  l'élevage et à  l'apport du bois? Je ne le crois pas!"

Je ne conteste pas que le boisage se ressente actuellement, il ne me gêne que très modérément car il n'est pas aromatique. Il donne juste un côté un peu strict et anguleux qui ne se ressent qu'après une longue aération. En tout cas, à  l'ouverture, il ne m'a pas gêné car j'ai bien reconnu certaines caractéristiques de cette cuvée.

Quant à  l'apport du bois sur le chardonnay d'une manière générale, tu sais très bien que sans cela, le cépage ne vaudrait pas grand chose! (aaa)

Olif
#145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: En Barberon, Cétes du Jura, S. Tissot

1) je ne critique pas ... (enfin je me contente d'exprimer, ou d'essayer, ce qui ne me plait pas) et je suis tout à  fait d'accord avec la respectabilité des choix de ce vigneron (mais il y a des vignerons qui sur le papier font tout pour que je soois "fan".... et ça ne passe pas... ou pas complètement)

2) Trousseau 2003.. un bijou tout à  fait d'accord
Clos Bacquey est souvent un petit peu astringent et assèchant à  mon goût.

3) Les 2003 sont très versatiles. Le Brouilly 2003 de J.C. Lapalu (le PN de Steph T parait presque fluet à  côté) m'a beaucoup plu hier soir à  table et une autre bouteille aujourd'hui en dégust. avec le vigneron m'a paru un peu lourde et alcooleuse

"Alcooleux, peut-être un peu, mais la matière est énorme, astringent, non, je ne suis pas d'accord, car les tanins sont mûrs.

murs peut être mais ils ne sont pas veloutés... (toujours à  mon goût)
murs c'est déja beaucoup mais ça ne suffit pas. Et la matière c'est une donnée qui m'indif. de plus en plus.

Mais beaucoup de gens aiment ce vin et ils ont raison.
#146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: En Barberon, Cétes du Jura, S. Tissot

Et comme Olif, j'en fait parti.
Je trouve ce pinot jurassien atypique mais très plaisant. Moi aussi, je m'en réserve quelques bouteilles pour plus tard car je veux lui laisser un peu de temps.

Par contre, j'ai remarqué également une très légère astringence pour la même raison que l'expliquait Vincent. Des tannins pas assez veloutés. Mais ça ne m'a pas gêné pour autant. Encore une fois, j'ai trouvé cette sensation très légère.

Jacques
#147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8441
  • Remerciements reçus 23

Anthony a répondu au sujet : CR: Tissot Les Bruyères 2001

CR: Tissot Les Bruyeres 2001

Robe claire, nette

Nez frais et fruite, encore marque par le bois meme si ce dernier ne denature pas le bouquet.

La bouche rend plus le bois que le nez, mais la touche oxydative, la fraicheur et l'acidite presagent un excellent avenir pour ce vin que j'ai beaucoup apprecie. A revoir dans 2 ans.

Anthony
#148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: En Barberon, Cétes du Jura, S. Tissot

en effet,
si il y a un seul pinot du Jura à conseillé se serait celui là.
Moi je propose en ce moment le 2003, pour son fruit , sa longueur, son opacité, un très bon côtes de nuits.
Pour ceux qui en veulent cette cuvée est limitée car il en a produit beaucoup moins que les autres millésimes.
@+,denis.
#149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: En Barberon, Côtes du Jura, S. Tissot

Buvez-en... moi je me régalerais plutôt du Trousseau :-)
#150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck