Nous avons 911 invités et 22 inscrits en ligne

Domaine Stéphane Tissot, Arbois

  • Messages : 2355
  • Remerciements reçus 1020

GILT a répondu au sujet : CR: Domaine Bénédicte et Stéphane Tissot, Château Chalon 2008

CR: Domaine Bénédicte et Stéphane Tissot, Château Chalon 2008

Robe jaune clair
Nez délicat sur la noix et des notes citronnées
Belle bouche fine et longue; citron et noix sont là de manière très élégante ainsi que quelques rares épices.
Le vin présente une salinité marquée et une belle énergie
Le manque de complexité est évidemment à mettre en lien avec l'âge du clavelin.

Très belle bouteille et je te remercie de l'avoir ouverte Bernard.
J'ai tellement aimé que j'ai contrarié tes plans à savoir d'en boire un peu chaque jour durant une quinzaine :cheer:

Cordialement.

Gilles
#1201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 510
  • Remerciements reçus 396

Raisin breton a répondu au sujet : CR: Stéphane Tissot, Crémant du Jura Indigène

CR: Stéphane Tissot, Crémant du Jura Indigène

À fond la pomme, dense, longueur honorable. On est tout de même loin du BBF à mon goût.
Bien (+)

JB
"Qu'est-ce que vous regardez ? C'est la carte routière ? - Non ! C'est la carte des vins. C'est pour éviter les bouchons !" Raymond Devos
#1202

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 510
  • Remerciements reçus 396

Raisin breton a répondu au sujet : CR: Stéphane Tissot, Arbois Les Bruyères 2010 (magnum)

CR: Stéphane Tissot, Arbois Les Bruyères 2010 (magnum)

Sans vraie prise de note. Le vin est à point pour mon goût. Ce fruit épicé que j’aime dans cette cuvée. Long, dense, énergique et posé à la fois.
Excellent.

JB
"Qu'est-ce que vous regardez ? C'est la carte routière ? - Non ! C'est la carte des vins. C'est pour éviter les bouchons !" Raymond Devos
#1203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 135
  • Remerciements reçus 8

Chef Chaudard a répondu au sujet : Stéphane Tissot,BBF crémant du Jura

CR: crémant du Jura, Stéphane Tissot

Dégorgement avril 2016.

Robe jaune.
Beaucoup de bulles à l'ouverture de la bouteille. En s'ouvrant et en tournant le vin dans le verre, cela s'estompe.
Nez sur les fruits blancs avec une touche de fruits secs.
En bouche, c'est très vineux, on pourrait aisément confondre cette cuvée avec un bon champagne, si ce n'est cette touche grillée typique, qui trahit son producteur (en même temps, c'est toujours facile à dire quand on ne déguste pas à l'aveugle !).
Une belle bouteille.

Thomas

"Je défendais un cimetière avec ma section, grenades et tout..."
#1204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6855
  • Remerciements reçus 4460

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Crémant du Jura – Domaine André et Mireille Tissot – BBF

CR: Crémant du Jura – Domaine André et Mireille Tissot – BBF

Bue lors d'un superbe repas consacré aux vins du Jura et concocté pour les magnifier, relaté ICI

Il s’agit d’un 100 % chardonnay de vins de 2011 et 2012, passé en grande partie sur fûts, au moins 52 mois sur lattes, dégorgé en juin 2017, non dosé.

La robe est claire, les bulles abondantes et très fines.
Le nez bien ouvert délivre des arômes élégants de fruits secs et de brioche, bien complétés par une touche florale et une autre de pomme.
L’attaque est dotée d’une belle ampleur et d’une bulle bien présente, mais c’est la tension et la finesse qui ravissent. Le boisé apporte ce qu’il faut de rondeur, la finale est toute en filigrane. Il est difficile de deviner le non-dosage sur ce vin très équilibré, sauf pour Nicole !
On pourra noter que le radis noir rend la finale poivrée…
Très Bien ++

Ce beau vin d’apéritif est tellement réussi que, bien qu’averti que les vins seraient quasiment tous du Jura, j’ai parié sur un grand Blanc de blancs de Champagne.

Jean-Loup
#1205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6855
  • Remerciements reçus 4460

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Domaine Bénédicte et Stéphane Tissot – Vin de Table – Rouge passerillé – 201

CR: Domaine Bénédicte et Stéphane Tissot – Vin de Table – Rouge passerillé – 2011

Bue lors du même superbe repas consacré aux vins du Jura et concocté pour les magnifier, relaté ICI

Il s’agit d’un 100 % poulsard élaboré comme un vin de paille, mais sur un équilibre de TBA allemand (350 g de SR et 8 ° d’alcool).

La robe assez claire.
Le nez puissant et engageant combine de façon étonnante des parfums de fruits rouges et de groseille à d’autres de raisins de Corinthe. Mais ce n’est peut-être pas si étonnant, les premiers venant sans doute du poulsard et les seconds du passerillage.
La bouche est très sucrée, une vraie liqueur concentrée de fruits rouges. Le peu d’alcool donne une impression de jus de fruit. La persistance est remarquable, la finale laissant apparaître plus de fraîcheur.
Le sucre ressort encore plus sur le dessert.
Très Bien, surtout pour la découverte et l’impression de vin audacieux.

Jean-Loup
#1206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 399
  • Remerciements reçus 340

oberlin a répondu au sujet : Domaine S. Tissot – Arbois Chardonnay "Les Graviers" 2015

CR: Tissot, graviers 2015

Ouvert et goûté dans la foulée.

Robe limpide, or
En bouche le vin est droit, assez puissant, fruité mais avec des notes grillé et de caoutchouc assez (trop) marquées rendant le vin peu (pneu;)) à mon goût.
A revoir demain

Marc
#1207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82800
  • Remerciements reçus 8258

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Trousseau Singulier, 2014

CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Trousseau Singulier, 2014



Bouchon comme neuf.
Robe grenat claire, un peu plus foncée qu'oeil de perdrix.
Nez marqué d'une réduction assez présente qui méritera pas mal d'aération pour libérer quelques minces senteurs de groseille.
Bouche avec un léger frisant construite sur une acidité haute qui lance une matière de quart de corps qui peine à enrober l'ensemble.
Le vin déroule une fraîcheur un peu coupable d'un manque de chair et de volume qui auraient apporté plus de confort.
La finale est fluide et un peu trop légère mais sans âcreté ni tanins verts.
Pas vraiment folichon.
#1208
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5618
  • Remerciements reçus 2532

Frisette a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Empreinte, 2012

CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Empreinte, 2012
100% Chardonnay

Ouverture immédiate
La robe est jaune claire à reflets gris, assez jeune. Le nez est tourbé, malté, sur les céréales (orge), avec une pointe de fumé. La bouche est puissante, avec une acidité très haute, une matière pleine et presque violente. L'aromatique est sur le whisky (tourbé, léger caramel, céréales), le gravier humide, la fumé, la réglisse et quelques notes fruitées: pomme granny smith, poire, légers fruits jaunes charnus. La finale est longue, un peu chaleureuse, épaisse et réglissée. Très Bien à Excellent (16,5/20), mais pas encore prêt. On a connu un paquet de Premiers et Grands Crus bourguignons qui en avaient bien moins dans le pantalon...

A H+24: des notes de cacahuète grillé, de citron vert et de verveine font leur apparition de façon concomitante à une plus grande précision et un meilleur équilibre en bouche. Vraiment très chouette. Cette cuvée mérite encore d'être gardée ou d'être ouverte de façon précoce.

Flo (Florian) LPV Forez
#1209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26095
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Stéphane Tissot - Sous La Tour - Côtes du Jura Pinot Noir 2015

Dégusté avec le CRD-LPV Belgique :


CR: Bénédicte et Stéphane Tissot - Sous La Tour - Côtes du Jura Pinot Noir 2015



Luc Javaux : Robe d’intensité moyenne aux reflets violets. Au nez, pas de doute, on est sur un beau cru du Beaujolais en 2015. Bon, il semble que ce soit encore raté… Fruits rouges, cerise confite, c’est mûr, très flatteur, même si pas (encore) d’une grande complexité. En bouche, ça se boit tout seul, c’est gouleyant, il y a de l’alcool qui enrobe la belle acidité, la longueur est belle, rien à redire, c’est très bon, et même plus. Très bien ++
Olivier Mottard: Grande robe concentrée. Nez intense sur la cerise et quelques notes d’épice. Le vin est structuré, dense et frais mais nous apparaît bien trop jeune. Grande longueur. Un vin à attendre sereinement tant les promesses sont belles.


Luc
#1210

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1562
  • Remerciements reçus 425

H. Seldon a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Pinot Noir "Sous la Tour" 2015

CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Pinot Noir "Sous la Tour" 2015

Gouté après débouchonnage, le vin présente des tanins astringents en finale : carafage 2h puis servi à température ambiante sur une joue de boeuf.

Nez très ouvert sur la cerise, la groseille. Elégant. Bouche sur la même trame fruitée, avec toutefois une grosse acidité qui peut rebuter certains palais. Le fruit ressort nettement et avec le plat les tanins se sont affinés, mais restent présents. Bonne longueur, je pense qu'il faut attendre un peu pour que l'ensemble se patine.

Très bien (-) en l'état,

Cordialement,

Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
#1211
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 341

Stalker a répondu au sujet : CR: André et Mireille Tissot - Arbois "Sélection" 1996

CR: André et Mireille Tissot - Arbois "Sélection" 1996

J'avais acheté cette bouteille à la cave d'Arbois, alors qu'on était en vacances. Tandis que ma femme et mes enfants se régalaient d'une excellente pâtisserie d'Hirsinger, je n'avais pas pu résister à l'attraction de ce caveau, de l'autre côté de la place. J'y avais dégusté des choses magnifiques, que j'ai ramenées d'ailleurs (et notamment un superbe "Trousseau en Qvevri"), et cette bouteille, qui n'était pas proposée à la dégustation, m'avait tapé dans l'oeil. Je ne me souviens plus ce que la jeune femme sympathique qui m'avait fait déguster m'en avait dit et c'était donc avec grande curiosité qu'il me tardait de goûter cette bouteille.

La robe est d'un bel or intense, légèrement cuivrée, rappelant certaines grandes bières belges d'abbaye.

Le nez est très surprenant et assez inédit pour moi. Il y a un peu de fruits à coques (plus l'amande que la noix d'ailleurs), mais c'est léger. Il y a surtout un parfum envoûtant mêlant fleurs blanches, fruits jaunes confits, levure de boulanger fraîche. Mais autre chose domine. Il me faudra du temps pour trouver mais une fois que j'ai mis le doigt dessus, c'est très clair et c'est avec une certaine excitation que je lance: "ça sent la truffe!". Pas le thiolane gaz que l'on peut retrouver surtout sur les mésentériques, ni l'odeur d'humus et de terre que l'on trouve chez les brumales (et qu'on peut déceler dans certains grands vins rouges à maturité). Non, ici, c'est l'odeur de la mélanosporum fraîche, celle de la Drôme, pas tout à fait mûre. Cette odeur un peu beurrée, et qui peut rappeler, par certains aspects, l'odeur de la pomme. J'avais encore jamais senti ça dans un vin blanc. Ca confirme aussi ce que j'ai pressenti pendant la dégustation, à savoir que le chardonnay est ici dominant. C'est envoûtant disais-je, et magnifique.

En bouche, on retrouve ces mêmes arômes dominants de truffe, mais il y a ici une typicité plus jurassienne que je reconnais davantage. Si on garde cette fraîcheur un peu beurrée et levurée du nez, avec les fleurs blanches et un petit côté amaretto, on sent enfin qu'on est sur un élevage oxydatif. Les fruit secs et les épices se positionnent clairement sur la finale, qui est ponctuée par une très légère, sans lourdeur, touche de miel. C'est très très bon, même si je peux envisager qu'après deux verres, on puisse y trouver un côté légèrement écoeurant (ce sera le cas d'un des invités du soir).

Commentaire général: Excellent! Belle surprise que cette cuvée bue ici à parfaite maturité et une nouvelle facette du Jura que je découvre à cette occasion. Hautement recommandé.
#1212
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 812
  • Remerciements reçus 897

LoneWD a répondu au sujet : Domaine Stéphane Tissot, Arbois

Passage rapide à la boutique à Arbois pour goûter les quelques bouteilles qu'ils ont en vente :

"Rose Massale" 2016 : (chardonnay rose - deuxième millésime) est très fruité/concentré au nez, il en sera de même en bouche avec une pointe d'amertume en finale, c'est très bon et à l'aveugle pas sûr du tout de partire en Jura.
"Les Graviers 2016" : toujours ce très beau nez tourbé mais en finesse. La bouche est superbe, délicate mais qui montre une certaine puissance, finale salivante. Je n'ai pas goûté 2015 mais je peux comparer avec 2014 et le 2016 me parait beaucoup plus fin et élégant.

J'ai pu ensuite déguster les 4 cuvées parcellaires de Vin Jaune que propose Stéphane Tissot à la vente cette année (mis en bouteille il y a 15 jours) :

"En Spois" 2011
est celui qui m'a le moins emballé, disons qu'il m’a parut fluet en nez comme en bouche, avec une faible intensité malgré une longueur plus que correct.
"La Vasée" 2011 : très beau nez, fruits sec, noix avec une surplus de matière comparé à "En Spois", tout de même un peu plus "brut de décoffrage".
"Les Bruyères" 2011 : léger côté tourbé au nez, noix intense, plus de finesse en bouche et une matière plus imposante également.
"La Mailloche" 2011 : premier millésime pour cette cuvée, tourbé au nez plus intense que le précédant, la bouche ne m'a pas particulièrement marquée plus que cela, je la comparerais à "En Spois".
Château-Chalon 2011 : magnifique nez sur la noix, grosse puissance alors que la bouche est toute en finesse, ça glisse vraiment en bouche dans une premier temps puis le vin déploie toute sa puissance en milieu de bouche et amène une grande finale. Très très beau.
"Vin Jaune W" (assemblage de Vin jaune 2008 et 2009 élevé en fut de whisky) : nez sur le malt, le wisky très intense, la bouche est en deux temps : le côté vin jaune en début de bouche est présent on ressent ensuite les odeurs de whisky perçues au nez de façon distinct, c'est surprenant mais pas franchement mon truc. En digestif peut-être, sur un cigare...

Au finale, il y a certes quelques légères différences avec les différentes parcelles de Vin Jaune mais j'ai surtout l’impression qu'il y a là un moyen pour monter certains tarifs : La Mailloche est à 60euros... Le reste tourne autour de 55euros. J'ai nettement préféré le Château-Chalon (mais à quand les cuvées parcellaires ?)

Acceuil très sympa et décontracté. Plus de rouges disponibles à la vente apparement.



Rémy
#1213
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, Frisette, leteckel, jclqu, Jullux

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1400
  • Remerciements reçus 245

jclqu a répondu au sujet : Domaine Stéphane Tissot, Arbois

Merci pour ton CR
55-60€, en effet ça commence à faire cher.

JC
LPV Lutèce
#1214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82800
  • Remerciements reçus 8258

oliv a répondu au sujet : Domaine Stéphane Tissot, Arbois

Vin jaune en fût de whisky ?
J'aimerais bien savoir comment ça prend le voile comparé à un fût classique et s'il est nécessaire d'ensemencer ou non, tiens ?
#1215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 812
  • Remerciements reçus 897

LoneWD a répondu au sujet : Domaine Stéphane Tissot, Arbois

J’ai posé la question pour la prise de voile mais la vendeuse n’a pas su me répondre.

Rémy
#1216
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 812
  • Remerciements reçus 897

LoneWD a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot - La Tour de Curon 2010

CR: Domaine Stéphane Tissot - La Tour de Curon 2010
Rémy : Le genre de nez que j'adore et qui me fait furieusement penser à un savagnin ouillé du domaine de la Pinte bu ici , c'est ciré, huileux avec une pointe de miel. La bouche est traçante, avec une belle matière citronnée, c'est concentré, juteux, très beau et avec un potentiel de garde assez important.
Pour le savagnin ouillé, je repasserai (surtout que le nez a pas mal évolué dans le verre au fur et à mesure du repas).

Arnould :
La Tour de Curon 2010 de Tissot s'est présentée sous un registre très "mailloche" j'ai trouvé, avec des puissantes notes tourbées et fumées mais une puissance plus "maitrisée" que Mailloche, avec plus d'acidité et un bel équilibre.

En savoir plus sur www.lapassionduvin.c...

Rémy
#1217

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 812
  • Remerciements reçus 897

LoneWD a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot - La Tour de Curon 2007

CR: Domaine Stéphane Tissot - La Tour de Curon 2007
Rémy :Nez magnifique, finement beurré, fruits jaunes par la suite. Le genre de nez sur lequel on peut passer quelques minutes avant de le porter en bouche.
La bouche d'ailleurs n'est pas en reste puisqu'elle dégage une énergie folle, soutenue par une énoorme acidité mais la matière est là et équilibre parfaitement le tout, nous amenant sur une finale citronné puissante et concentrée. Belle claque...
Pour info : j'ai ouvert la bouteille vers 17h/17h30, au départ elle "maillochait" pas mal le nez était fumé, tourbé et la bouche était droite comme un "i" sans grande complexité, j'étais déçu. 5h plus tard c'était vraiment autre chose et j'aurais dû carafer ce vin à la dernière minute car la forme de la bouteille amène facilement dans le Jura alors que ce qu'il y a dans le verre fait carrément penser à un (très) beau Bourgogne.
Grand vin donc, mais je pense qu'il peut se garder encore quelques années.

Arnould : Hormis la forme de la bouteille qui transparait un peu, rien ne m'évoque le Jura mais un grand chardonnay Bourguignon à parfaite maturité...plutôt grand que 1er cru au vu de la puissance et de la longueur que propose le vin. Excellent.

En savoir plus sur www.lapassionduvin.c...

Rémy
#1218

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1562
  • Remerciements reçus 425

H. Seldon a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Savagnin 2014

CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Savagnin 2014

Bu au "Vins par là" dans le 14ème, gracieusement offert par le serveur :
nez un peu causant sur la noix, un peu d'encaustique, l'alcool à brûler, un peu de coing. Bouche dans la même trame, avec une belle densité, une belle mâche, une très très belle longueur. Dans le style, c'est très bien fait. Un cran en dessous du vin jaune de Ganevat bu il y a peu.

Bien +

Cordialement,

Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
#1219

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1648
  • Remerciements reçus 440

rkrk a répondu au sujet : Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Savagnin 2014

Vin jaune ou "simple" Savagnin ? Dans le deuxième cas la comparaison avec Ganevat est un peu biaisée...

Ralf

Même s'il y a des Savagnins tradition qui sont parfois mieux équilibrés et plus accessibles (en tout cas en vin jeune) que de vrais jaunes...
#1220

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1562
  • Remerciements reçus 425

H. Seldon a répondu au sujet : Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Savagnin 2014

je parlais du Vin jaune de Ganevat, dernier savagnin que j'avais bu, ce qui avait dans mon esprit une pertinence pour la comparaison même si, a posteriori, pas trop en réalité, comme tu l'as justement remarqué.

Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
#1221

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 338
  • Remerciements reçus 42

MathiasB a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois Vin Jaune Les Bruyères 2006

Bouteille ouverte pour un poulet au vin jaune et aux morilles

CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois Vin Jaune Les Bruyères 2006



Un vin jaune bien fait, à l’aromatique (noix…) et à l’équilibre bien typiques avec une acidité et une salinité qui font saliver. Le vin manque peut être un peu de caractère et de puissance pour être vraiment enchanteur.

Semi déception vu l’étiquette, mais ça reste très bon.

Très Bien - 15,5/20

Mathias
#1222
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 6

Bram a répondu au sujet : Domaine Stéphane Tissot, Arbois Vin Jaune En Spois 2011

CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois Vin Jaune En Spois 2011

Robe très claire. Nez très précis sur la noix et les épices douces. Bouche avec beaucoup de matière, d'équilibre et de complexité avec des touches finales de curry et d'épices orientales. Excellent vin
#1223

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4147
  • Remerciements reçus 767

icna a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Les Graviers, 2011

CR: Domaine Stéphane Tissot, Arbois, Les Graviers, 2011

Le premier nez à un petit côté iodé qui le fait craindre un peu d'oxydation mais heureusement ça va disparaître.
Au nez on a du fruit mûr et un peu de fumé/grillé.
La bouche est bien équilibrée, du fruit mûr avec un élevage assez discret et fondu. Il y a un peu de gras avec une belle tension et une belle finale salivante. C'est gourmand, assez facile mais avec de la personnalité et un début de complexité que j'attribue au vieillissement.
C'est bon.

Quentin
#1224
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1767
  • Remerciements reçus 1626

leteckel a répondu au sujet : CR: Bénédicte & Stéphane Tissot, la Mailloche 2010

CR: Bénédicte & Stéphane Tissot, la Mailloche 2010 (magnum).

Robe jaune, moins dorée que celle du Ganevat Marguerite bu en parallèle.
Le nez est…"mailloche", c'est à dire sur un mélange de fumé, tourbé et grillé. C'est quand même assez incroyable cette aromatique si particulière de cette cuvée (bu une bouteille de 2012 cette semaine qui présentait le même nez caractéristique).
Bouche puissante, large mais non dénuée d'acidité. Enorme longueur.
Que dire de cette cuvée ? La première fois que je l'ai bu il y a quelques années (découvert sur le millésime 2010), j'aurai pu tomber à la renverse tant je trouvais ce vin "subjuguant" avec ces arômes très expressifs...puis on se lasse un peu, et on finit pas trouver cela un peu écœurant.
Bien entendu, c'est juste une affaire de goût (qui évolue?) et cela reste un très beau vin...payé 40.50 € pour un magnum à l'époque au domaine.

ArnoulD avec un D comme Dusse
#1225
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Benji, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2363
  • Remerciements reçus 594

letournaisien a répondu au sujet : CR: B&S Tissot, Arbois Trousseau Amphore 2015 & Macvin rouge 2014

CR: B&S Tissot

CR: Macvin rouge 2014
Bu aux Caudalies à Arbois, sur un dessert à la fraise

Nez sur la cerise confite, fruité éclatant, grain fin et petits tannins en finale : un régal pour clôturer un excellent repas.

CR: Arbois Trousseau Amphore 2015
Bu à la Chaumière à Dole, sur de l'agneau

Fruité rouge intense mais aussi orange sanguine, belle structure. Très joli vin.


Julien
#1226

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 409
  • Remerciements reçus 244

IH1456 a répondu au sujet : CR: B&S Tissot - vin jaune "en spois" 2011

CR: B&S Tissot - vin jaune "en spois" 2011

Robe jaune paille. Le nez apporte beaucoup d'émotion : magnifique rancio, sublime. La bouche est salivante, équilibrée et élégante, avec beaucoup de matière et de relief.

Une très belle première approche de ce domaine pour moi !

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareil, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le grand Georges
#1227

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 895
  • Remerciements reçus 795

david84 a répondu au sujet : CR: Domaine André et Mireille Tissot, Pinot noir « En barberon » 2003

CR:
Domaine André et Mireille Tissot Pinot noir « En barberon » 2003 - Côtes-du-Jura
Robe rouge claire, liseré tirant sur l’orangé.
Nez sur le vernis à ongle qui disparait après une aération dans le verre pour faire place à la cerise noire et au cassis.
Très belle bouche veloutée sur la cerise noire, le cassis et la figue, avec un côté un peu sauvage et puissant. La bouche se termine sur une belle et fine amertume.
Très grand vin à l’unanimité. Tous les dégustateurs partent sur un Vosnes Romanée.

David
LPV Vaucluse
#1228

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 895
  • Remerciements reçus 795

david84 a répondu au sujet : CR: Domaine Stéphane Tissot, Spirale 1998

Bu à cette occasion

CR: Domaine André et Mireille Tissot Spirale 1998 - Vin de Table du Jura
Robe bronze.
Nez magnifique, sur la noix verte, la figue, la datte, la racine de gentiane. On ressent une très belle énergie.
La première sensation en bouche est le sucre. On se dit que le vin va être lourd. Et non ! Presque instantanément, il disparait et laisse place à une bouche vive, complexe et équilibrée. Ce qui fait dire à l’un des dégustateurs : « Plus ça vieillit, plus des sucres, y’en a moins. », c’était au bout de 3h de dégustation (ndlr) ! La bouche est magnifique sur la pâte d’amande, la pâte de fruits, la noix verte, l’acidité de l’orange … La longueur est infinie, un vin de méditation pour refaire le monde… Et c’est sûr : il sera plus beau !
Coup de cœur unanime (en n°1 ou 2 sur la soirée).

David
LPV Vaucluse
#1229
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18244
  • Remerciements reçus 3174

Eric B a répondu au sujet : CR: domaine Stéphane Tissot, verticale Clos de la Tour de Curon


La Tour de Curon – appelée aussi Tour Canoz– domine la côte Curon sur les hauteurs de Arbois. Bénédicte et Stéphane Tissot ont acheté én mars 2001 deux hectares de friches autour de celle-ci, avant de pouvoir acquérir la tour quelques mois plus tard. Au printemps 2002, sont plantés 72 ares de Chardonnay à 12.000 pieds/ha, densité rarissime dans le secteur. Ils sont travaillés au cheval car un tracteur ne peut avoir accès à la parcelle (et l'on ne désherbe pas chimiquement chez les Tissot). Les sols sont constitués d'éboulis calcaire du Bajocien .

Photo : Môssieur Gildas

Les premières vendanges ont eu lieu dès 2004 – ce que l'on appelle ramasser à la troisième feuille. Cela peut sembler prématuré pour démarrer ainsi la grande cuvée du domaine. Il faut admettre que 14 ans plus tard, ce 2004 est toujours en pleine forme.

Sur les conseils de Stéphane Tissot, Laurent – hôte du jour et organisateur – sert les vins dans l'ordre chronologique par paire à l'aveugle. Il peut y avoir des pirates fournis par les différents dégustateurs. Nous ne savons donc pas si nous avons affaire à deux Tours de Curon ou à un challenger...

CR: Clos de la tour de Curon 2004

La robe est d'un or intense, brillante, avec des belles larmes sur les parois du verre. Le nez est riche, concentré, sur le sésame grillé, le pétard, l'arachide, le silex. La bouche est élancée, tendue par une fine acidité traçante, pénétrante, avec une matière concentrée au toucher finement crayeuxet à l'aromatique intense dominée par le grillé. La finale dévoile une mâche puissante, expressive, des plus savoureuses, avec le sésame et la pierre à fusil.Très bien !

CR: Clos de la tour de Curon 2005

La robe est quasi identique, mais un peu plus terne. Le nez est plus fin, plus discret, sur les fruits blancs rôtis, le beurre noisette, avec une légère touche grillée. La bouche est plus ample, enrobante, avec une matière plus fraîche et une acidité plus diffuse. L'ensemble est plus classieux, tout en restant sobre. La finale est tonique, avec une acidité saillante (mais pas agressive), avec une plus grande persistance. C'est long, très long, sur les fruits secs grillés et une touche d'agrume qui apporte de la fraîcheur. Excellent.

CR: Fleur de Marne « La Beaumette » 2005,Domaine Labbé

La robe est dorée, brillante. Le nez n'est pas très puissant, avec une légère impression d'oxydation ou d'évolution : pomme tapée, coing, légère truffe. La bouche est ample, aérienne, avec une matière douce, caressante qui gagne progressivement en densité, devenant plus pierreux/crayeux. La finale est très triple A, mêlant l'acidité, l'amertume et l'astringence, avec l'amertume qui finit par le remporter. Très bien.

CR: Bellet Cuvée Baron G 2005
La robe est proche.Le nez est puissant, mêlant l'agrume confit/beurré à un boisé luxueux. La bouche est ronde, ample, charnue, manquant de peps et d'acidité, alors que la maturité est assez poussée. Du coup, l'équilibre est un peu lourd, pesant.La finale est plutôt intense, avec les amers de l'écorce d'agrume et un beurré/grillé/boisé persistant. Vraiment pas fan, mais ça peut plaire.

CR: Clos de la Tour de Curon 2006

La robe tire vers le cuivré. Le nez est puissant, très pâte de coing, fruits confits, avec une touche d'encaustique et de miel en rayon (on frôle la prémox...) La bouche est longiligne, tendue par une fine acidité saillante, avec une matière plutôt fluide mais intense aromatiquement. La finale a de la niaque, avec une amertume assez marquée, avec un retour du coing, puis de la pomme séchée, de l'écorce d'orange et des épices.

Si nous étions sur une petite cuvée d'un petit producteur jurassien, nous n'aurions probabement pas grand chose à redire sur ce vin. Mais nous sommes en face de la grande cuvée d'un vigneron phare de la région. Et là, hum, ça manque de matière, et c'est incontestablement trop évolué pour son âge. D'autant que le vin qui suit montre à quoi peut ressembler un grand Chardonnay de 2006.

CR: Mâcon Pierreclos 1er jus de Chavigne 2006, Guffens

La robe est dorée. Le nez est fin, élégant, sur les fruits blancs bien mûrs, le citron confit et un léger fumé grillé. La bouche est ronde, ample, fraîche, bien équilibrée, traversée par une belle énergie. La matière est mûre, moelleuse, sans la moindre lourdeur. La finale est tonique, savoureuse, légèrement mâchue,, sur les fruits blancs, la noisette fraîche. Excellent.

Une bouteille servie seule, l'autre prévue étant bouchonnée.

CR: Clos de la Tour de Curon 2007

La robe dorée, très légèrement orangée. Le nez est très frais, sur les agrumes confits (et non confits), lagroseille à maquereau, avec une pointe mentholée/végétale puis tourbée (Islay). La bouche éclate de fraîcheur, vous emplissant le palais d'une matière très dense réussissant à être tonique. Un monstre plein d'allant. La finale est magistrale, avec une grosse mâche tannique très savoureuse, marquée par le citron confit, l'écorce de pomelo, la craie humide, puis des notes tourbées et les embruns. Magnifique.

CR: Clos de la Tour de Curon 2008

La robe est dorée, légèrement orangée. Le nez fait légèrement oxydatif, avec des notes de miel, d'encaustique, de coing. La bouche est ronde, ample, rafraîchissante, avec une matière assez dense, minérale, crayeuse. La finale est tannique, intense, avec une mâche importante, dans un style plutôt austère. Belle matière, mais pas vraiment de plaisir. Constat identique à la bouteille de 2006 : indigne de l'ambition de cette cuvée.

CR: Côtes du Jura Chalasses Vieilles vignes 2008, Ganevat

La robe est d'un très bel or. Le nez est superbe, sur les fruits blancs rôtis au beurre, le citron confit, le beurre frais. La bouche est très ample, enveloppante, avec une matière soyeuse, charmeuse à la fraîcheur sous-jacente. Superbe tension. La finale allie intensité et élégance, avec de très beaux amers et les notes de pomme beurrée et d'agrumes . Excellent !

CR: Côtes du Jura Chalasses Vieilles vignes 2009, Ganevat

La robe est dorée.Le nez n'est pas très causant, mais l'on perçoit les agrumes confits, la pierre à fusil, et une pointe de coing. La bouche est très fraîche, intense, vibrante, avec des notes fumées assez marquées. La finale est pierreuse, sur des notes de fruits très mûrs, toujours le coing, puis la craie. Un peu trop austère à mon goût (et trop lourde pour d'autres)

CR: Clos de la Tour de Curon 2009

La robe est d'un or intense. Le nez est finement lardé/fumé, avec le sésame grillé, la tourbe. La bouche est très ample, majestueuse, déployant une matière mûre, charnue, sensuelle, . Le tout est est superbement tendu par une acidité arachnéenne.La finale intense et harmonieuse prolonge la bouche sans la moindre rupture, avec un retour des notes fumées/tourbées, le lemond curd, la craie. Grand vin !

CR: Clos de la Tour de Curon 2010

La robe est dorée, brillante, tirant vers l'orange. Le nez est très frais sur les terpènes d'agrume, la craie humide, avec une pointe de coing. La bouche est très fraîche, avec une acidité quasi-mordante. La matière séveuse réussit à associer fluidité et densité, avec un côté jus de cailloux, La finale est crayeuse, plutôt intense, mais finit plutôt court. Pas aussi décevante que 2006 et 2008, mais tout de même, cette bouteille ne nous semble pas au niveau d'un millésime comme 2010.

CR: Vin de France Les amants 2011

La robe est dorée, brillante. Le nez est foisonnant, complexe, finement fumé/tourbé. La bouche est tendue, racée, étirée par une très fine et intense acidité qui trace grave. Le tout paraît un peu austère.
La finale est aigüe, avec une acidité un peu haute, et un retour sur le tourbé/fumé, pour finir sur le crayeux. Bien +/ Très bien.

En 2011, une volatile trop élevée a amené Stéphane Tissot à "diluer" la Tour de Curon en l'assemblant à des chardonnay de la Mailloche (50/50). D'où le changement de nom de la cuvée. Sur une autre bouteille ouverte il y a 8 mois, la volatile était beaucoup plus perceptible. Sur cette bouteille, elle est nettement mieux intégre. Ces Amants 2011 dominent la Tour de curon 2010.

CR : Clos de la Tour de Curon 2012

La robe est dorée. Le nez est fin, frais, sur l'écorce d'orange séchée, le citron , avec un léger grillé. La bouche est fine, pure, éclatante, longiligne, assez « Roulot style », si ce n'est que les notes fumées sont plus marquées et l'acidité un peu plus haute.La finale est délicieusement astringente, avec d'abord l'écorce de pomelo, suivi par des notes grillées. Très bien et appelée à devenir excellente, voire plus.

Laurent possède également 2013, 2014 et 2015, mais nous avions décidé de ne pas les servir car encore trop jeunes pour les juger.

Nous avons beaucoup discuté du pourquoi de l'irrégularité de cette cuvée. Nous avions la chance d'avoir l'ami Agitateur dans l'assistance et pour lui, il n'y a pas de problème de bouteille. Le problème était préexistant à la mise. Il est probable que l'effondrement de certains millésimes est dû au jeune âge des vignes. Je l'ai déjà constaté chez d'autres producteurs : magnifiques en jeunesse, les vins issus de jeunes vignes s'écroulent parfois au bout de quelques années.
Sans titre 1
Le Miam du jour

(tarte salée de Anne, poulet aux champignons de Paris et morille de bibi, comté de 18 et 24 mois)
Les after


CR: . G, France Gonzalves 2015

La robe est pourpre, légèrement trouble. Le nez est typé « nature », mêlant les fruits rouges à de la volatile et une pointe animale. La bouche est ronde, souple, gourmande, au toucher velouté, avec un léger perlant. Le fruit est bien expressif, friand. La finale est finement mâchue, avec toujours le fruit en avant, souligné par les épices. Bien +

CR: Châteauneuf du Pape Pignan 2008

La robe est grenat translucide.Le nez est très séducteur, sur les fruits rouges confits, le bois précieux, l'orange sanguine, le clou de girofle et les épices orientales. La bouche est fraîche, élégante, avec une matière fine, soyeuse, mêlant fruits et épices, avec des notes d'écorce d'agrume La finale est épicée, renforcée par l'orange amère, la réglisse et le poivre. Excellent !

Merci à Laurent (Lab) d'avoir organisé cette verticale qui me semble une première pour cette cuvée. Et d'avoir réussi à réunir dans une même pièce Luc Javaux, Agitateur et moi-même. Ce fut un (long) moment rare !

Eric
Mon blog
#1230
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Lab, hyllos, jean-luc javaux, Marc C, sideway, bertou, chrisdu74, bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, TIMO, DUROCHER, H. Seldon, Frisette, leteckel, AgrippA, jclqu, LoneWD, Gerard58, Damien72, DaGau, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck