Nous avons 1730 invités et 54 inscrits en ligne

Mas Cal Demoura

  • Messages : 862
  • Remerciements reçus 534
J'ignorais que tu fréquentais cette table Jean-Loup, bien connue pour sa carte des régions Languedoc et Roussillon.
J'y passe de temps en temps pour partager un repas professionnel avec mes clients/collègues qui apprécient une jolie bouteille sudiste... 
26 Jui 2022 13:55 #331

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2375
  • Remerciements reçus 3243
CR: Mas Cal Demoura - Terrasses du Larzac 2014 " L'Infidèle " :
(ouvert 24h à l’avance)

Robe sombre et un peu terne.
Nez sur les fruits noirs, la lavande, la réglisse.
La. bouche offre un vin au profil quelque peu austère mais qui sait se dévoiler.
On a un aspect séveux avec une acidité qui donne de la relance. Le vin se fait plus étoffé en milieu de bouche et possède une bonne persistance, comme s’il posait son empreinte.
La fin de bouche s’étire bien sur un fruit encore bien présent (fruits rouges acidulés).

Très bon avec encore du potentiel (mais malheureusement c’était ma dernière).

Frèdè
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, Agnès C
03 Sep 2022 22:34 #332

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9354
  • Remerciements reçus 17309
CR: Mas Cal Demoura - Coteaux du Languedoc - Terrasses du Larzac - Feu Sacré - 2013

 

Une grande cuvée basée sur le grenache (70 %) et complétée par de la syrah et du carignan.

La robe est presque noire et se situe entre deux âges.
Le nez intense est très noir lui aussi, avec de la mûre et du pruneau et un côté sauvage qui rappelle la garrigue.
En bouche c'est du lourd : charpente, mâche, tanins structurants sans être agressifs. Mais cela reste équilibré grâce à une aromatique fruitée en diable en rétro, une bonne fraîcheur, ainsi qu'une finale assez longue plus apaisée.
Très Bien +
Peut commencer à se boire après une ouverture conséquente (je l'avais malheureusement servi directement) ou à attendre très sereinement.

Face à lui : une souris d'agneau façon méchoui. C'est une rencontre de puncheurs... qui se termine par des embrassades ! Les tanins se fondent et le vin adopte un profil plus droit. Très beau mariage (4 / 5).

Edit : je confirme qu'il faut lui donner suffisamment d'aération. Ce soir la fougue du vin s'est assagie. 

Jean-Loup

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Dom, Papé, Agnès C, Kiravi
04 Sep 2022 15:52 #333
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2375
  • Remerciements reçus 3243
CR: Mas Cal Demoura - Terrasses du Larzac 2020 " Terre de Jonquières " :
(ouvert 24h à l’avance)

Robe rubis translucide.
Nez assez discret, on a quelques fruits rouges, de la violette, du pain légèrement grillé.
La bouche est plus expressive : on a une belle matière déjà très abordable, soyeuse, ample. Est-ce un fait exprès ou pas, je dirais que la nouvelle bouteille bourguignonne correspond bien au profil de ce vin.
Le milieu et la fin de bouche sont tout en longueur, le vin est de bonne persistance.

Belle réussite, similaire au 2019.

Frèdè
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, Kiravi, rafalecjb, Monard, Jeanveux
09 Oct 2022 12:36 #334

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3794
  • Remerciements reçus 932

 la nouvelle bouteille bourguignonne

Ha mince, encore des casiers qui vont devenir scabreux à ranger...

Benoît ex Avinturier de LPVLyon2
09 Oct 2022 20:09 #335

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1112
  • Remerciements reçus 2614

Réponse de David Chapot sur le sujet Mas Cal Demoura - Terrasses du Larzac L'Infidèle 2008

Bu aujourd'hui un CR: Terrasses du Larzac L'Infidèle 2008 du Mas Cal Demoura :
Robe : grenat avec des reflets brique, qui montre une certaine évolution.
Nez : framboise à l'eau de vie, chocolat au lait, suie. Très beau nez entre 2 âges.
Bouche : attaque à la fois fraîche mais veloutée, fondue, mais avec encore du potentiel grâce aux tannins en finale.
Conclusion : Très bien/Excellent. Vin qui correspond à ce qu'on peut attendre d'un millésime frais dans le Sud, dans sa période de maturité. Vin très agréable, qui a encore facilement 10 ans devant lui, surtout si j'en crois le 1994 bu il n'y a pas si longtemps.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Papé, jd-krasaki
11 Déc 2022 14:11 #336

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3029
  • Remerciements reçus 8887
CR: Mas Cal Demoura - Terrasses du Larzac - Terres de Jonquières 2017

Un vin qui fait encore assez jeune, la robe est foncée, brillante, peu évoluée.
L'aromatique est encore un peu dominée par l'élevage avec des arômes de caramel et torréfaction, puis arrivent les fruits noirs autour du cassis, de la mûre.
Sans surprise la texture en bouche est encore enrobée par l'élevage, on retrouve une matière large en milieu de bouche, des tanins encore un peu sensible, c'est sans doute à attendre, mais pas vraiment mon genre de beauté. L'adhésion est plus nette du côté de madame Blog.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, Agnès C, rafalecjb, Tessouille
16 Mar 2023 18:22 #337
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 226
  • Remerciements reçus 1506
CR: Mas Cal Demoura - IGP Pays d'Hérault - Paroles de Pierres 2014 blanc

Acheté au domaine 20€ en 2016.

70% chenin, 20% roussanne, 5% grenache, 5% petit manseng
élevage aux 2/3 en demi-muids et le reste en cuves


Bouchon plutôt bien mais une veine est remontée pratiquement jusqu'en haut et il y a quelques traces noires sur le dessus.

 

La  couleur est dorée, visqueuse et brillante.
Le 1°nez entre douceur vanillée et fraîcheur végétale, fleurs jaunes de type genêt
L'agitation est plus intense et bien différente sur une impression minérale (sans doute les pierres qui nous parlent...), note fumée de silex avec une légère douceur fleurie par dessus
La bouche a un bon équilibre frais avec de la rondeur, encore un tout petit peu de CO2. Les arômes sont plus végétaux qu'au nez, mais il y a toujours cette fleur jaune avec un retour végétal sur la fin et là, on sent un peu plus l'alcool.
En mangeant, le CO2 est plus sensible et l'impression est originale avec ce côté végétal qui commence à être aimable et la rondeur sudiste du toucher.
C'est puissant et il faut un plat en conséquence. La lotte "façon saltimbocca" peine un peu.

Les jours suivants, il devient plus riche en perdant son CO2. On garde cette dualité douceur fleurie/fraîcheur végétale en bouche et toujours cette note minérale de pierre fumée au nez. Je l'ai plutôt préféré à J+1 car le caractère végétal est un peu trop apparent à l'ouverture. Sans doute les caractéristiques du millésime, en plus du choix du style et du cépage chenin.

A J+2 et servi frais, il prend un faux air de riesling avec son gras et cette touche minérale au nez. C'est intéressant.

C'est donc un vin qui a de la personnalité, un blanc du sud entre richesse et fraîcheur. Il a donné comme des variations sur le thème principal les trois jours où je l'ai bu.

C'était la quatrième fois que je le buvais. Il me semble meilleur à présent car le végétal+le CO2 le rendait plus abrupt avant, moins causant. Je ne sais pas ce que ça donne dans les autres millésimes mais c'est manifestement un vin à attendre un peu, beaucoup...

Patrice
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, rafalecjb, Monard
05 Juil 2023 22:50 #338
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1194
  • Remerciements reçus 1866

Réponse de LPV sur le sujet CR: Mas Cal Demoura, L’Infidèle, 2010

LPV No-Raw Épisode 4 par POP


CR: Mas Cal Demoura, L’Infidèle, 2010
Le vin s’exprime en bouche sur un mélange de fruits rouges et noirs avec un peu d’épices.
L’acidité est moyen + et les tannins sont hauts, le corps est également important. Le vin est long avec un sensation de chaud qui ressort et accompagne un joli fruit bien présent.
Un vin qui s’exprime sur l’équilibre même si après tout ce que nous avons goûté il ne ressort pas aussi bien qu’il aurait pu.
Très bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
08 Juil 2023 12:17 #339

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9354
  • Remerciements reçus 17309

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Feu Sacré – 2013

CR: Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Feu Sacré – 2013
 
Fichier attaché :


Bue  ICI

De très vieilles vignes de grenache (70 %), associées à du carignan et de la syrah.
La bouteille a été épaulée pendant trois heures et demie puis carafée pendant une heure supplémentaire.

Jean-Loup
La robe est assez sombre et ne fait pas ses dix printemps par ses reflets encore violine sur le cordon extérieur du disque.
Le nez développe avec générosité et charme des arômes enjôleurs de prune bien mûre, presque du pruneau, aux accents chocolatés.
La bouche est dans la continuité, étoffée et séduisante, corsée et d’une texture très serrée. L’acidité émerge avec bonheur dans la finale plus effilée.
Très Bien

Julien
Nez riche, confituré, très puissant, cassis, pruneaux.
Bouche ronde, puissante, alcooleuse.
J’aime moins cet équilibre. 

Pascal
Nez chaleureux, puissant, fruits noirs compotés
Attaque en bouche puissante, alcool.
Il y a effectivement du feu dans ce vin…Trop puissant pour moi.

Cédric
Nez imposant sur les fruits noirs confiturés, le pruneau, la cendre froide.
Une bouche massive, puissante à la sucrosité sèche faisant plus dans le démonstratif que dans la finesse. Pointe d’alcool.
Bien 

Eric
La robe est grenat sombre translucide avec des reflets d'évolution.
Le nez est fin,  complexe,  sur les fruits rouges et noirs confits, l'orange et le cacao.
La bouche est la plus ample depuis le début de la dégustation, avec une matière riche, profonde, soyeuse, séduisante, équilibrée par une trame fraîche en arrière-plan. La finale prolonge la bouche sans le moindre à-coup, avec une fraîcheur plus marquée. 
En relisant mes notes, j'avoue que je ne comprends pas trop mon coup de cœur du moment – je l'ai classé 1er dans le palmarès demandé par Jean-Loup – car s'il y a bien une grande séduction dans la texture, il n'y a pas la complexité aromatique de GDP, GG et Montcalmès. L'effet séquence, je suppose  – avec le dernier qui a raison.


Vivien
Nez imposant sur les fruits noirs confiturés, le pruneau, la cendre froide.
Une bouche massive, puissante à la sucrosité sèche faisant plus dans le démonstratif que dans la finesse. Pointe d’alcool.
Bien 

Florian
La robe est rubis sombre.
Le nez est kirsché, sur la rose, le chocolat.
La bouche est très puissante, violente même pour mon palais, avec de gros tanins. C'est clairement too much pour moi, on est passé du côté obscur. C'est haut en alcool ressenti, huileux, très riche, puissant, presque brutal pour mon pauvre pdf...
Pas du tout mon style, même si techniquement, je pense qu'il n'y a rien à redire, c'est un vin sans défaut. 
Moyen pour moi.

Jean-Loup





 
12 Déc 2023 12:21 #340

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2008
  • Remerciements reçus 2230
CR: Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Terre de Jonquières - 2019

Robe noire grenat.
Nez intense de garrigue, de chocolat.
Bouche charnue, mais douce, longue.
Un très beau vin déjà prêt à boire, d’une très belle élégance.

Cordialement,

Hervé
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alain Hinant, matlebat, sideway, Jean-Loup Guerrin, oberlin, jd-krasaki, Monard
05 Jan 2024 12:49 #341

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 226
  • Remerciements reçus 1506
CR: Mas Cal Demoura – Terre de Jonquières et Les Combariolles - Terrasses du Larzac 2021

Une dégustation de mon club sur les Terrasses du Larzac avec ces deux vins achetés récemment : 26€ pour Terres de Jonquières et 37€ pour les Combariolles.
Un seul verre de chaque, donc commentaire limité.

Terres de Jonquières 21 :
30% mourvèdre, 25% grenache, 20% carignan, 15% syrah, 10% cinsault
Grenat d’intensité moyenne
Premier nez expressif et délicat, fraise des bois, framboise, fleurs, agitation proche, beaucoup de fruits rouges, cerise.
En bouche, l'équilibre est vraiment souple, il est presque gouleyant mais la matière s'affirme à la deuxième gorgée. C'est un vin fruité, marqué par le millésime mais sa longueur est agréable du la cerise et la framboise. Bonne saveur.
Un vin manifestement à boire jeune.

Les Combariolles 21 :
35% mourvèdre, 35% syrah, 15% carignan, 10% grenache, 5% cinsault
Couleur carmin dense
1°nez sur la retenue avec un peu de garrigue, de bois aromatique, menthol, le fruit est derrière
A l'agitation, on a un développement fruité très différent, presque cerise kirschée, pierre fumée
La bouche a une belle attaque équilibrée, elle se densifie peu à peu avec de la matière qui arrive doucement avec une sensation d'élevage, puis un retour d'alcool sur la toute fin. On reste avec une impression de matière, très différente de l'entrée en bouche qui est fraîche.
Équilibre assez frais mais une grande jeunesse. Pas facile d'extrapoler ce vin qui doit impérativement attendre. Rapport Q/P très moyen sur ce millésime.

Patrice
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, sebus, BATARDO, LEON213, SG75, Droop
27 Mar 2024 23:06 #342

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2375
  • Remerciements reçus 3243
CR: Mas Cal Demoura - Terrasses du Larzac 2013 " L'Infidèle " :
(bouteille ouverte un peu à l’arrache)

Bouchon impecc, tout juste marqué.
Robe sans évolution particulière, bien dense et grasse.
Nez puissant sur les épices, les fruits à l’eau de vie. En second rideau il y a du sous-bois, de la terre humide.
En bouche le vin paraît quelque peu déséquilibré, entre une acidité prégnante et une matière aux tanins un peu secs.
L’aromatique est sur les fruits noirs, l’olive, on sent les 14%.
La fin de bouche est de longueur correcte mais la finale - comme on pouvait s’y attendre - chauffe.
À revoir.

[edit] Avec l’aération le vin se fait plus harmonieux et suave tout en conservant son caractère sudiste. Donc bien plutôt que à revoir.

Frèdè
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, lbb.contact, Papé, Kiravi
19 Mai 2024 20:20 #343

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck