Nous avons 1450 invités et 24 inscrits en ligne

Mas Coutelou

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 0

BnM a créé le sujet : Mas Coutelou

MAS COUTELOU




Mas Coutelou
Jeff Coutelou
6, rue de l'Estacarede
34480 Puimisson
Tél. : +33 (0)4 67 36 19 17
Portable : +33 (0)6 64 62 12 57
Mail : jf.coutelou@laposte. net

blog.coutelou.fr

* Facebook Mas Coutelou

Un domaine de 13 hectares certifié bio depuis 1987.





Viste au Mas Coutelou

Après une visite au domaine mi-août, envie de partager sur ce domaine qui ne semble pas apparaître ici.

Le Mas Coutelou est situé au nord de Béziers, une quinzaine d'hectares sur des sols argilo-calcaires en majorité.
Cépages languedocien principalement, quelques parcelles complantées (7 cépages sur 2 parcelles notamment), faibles rendements.
Vinification orientée "nature", sans levure ajoutée et quasiment sans SO2, mise en bt sur place, élevages soit rapides, soit très longs...

Quelques particularités :
- Certifié bio depuis 1987 (un des pionniers dans le Languedoc-Roussillon), des parcelles entourées d'oliviers ou autres, au milieu d'un océan désherbé chimiquement.
- Des vieux soleras qui dorment en cave (shut...).
- Un vigneron (Jeff Coutelou), ancien prof dans une école hôtelière parisienne.

Après une belle ballade dans les vignes, où on note les soins portés et le travail des sols sur chacune des parcelles, on passe dans la cave.

Les cuvées goûtées sur place :

Le vin des Amis 2010, majorité de grenache noir: du fruit rouge frais, gouleyant, avec ce qu'il faut d'acidité pour s'en resservir sans hésiter.

Flambadou 2010, pur Carignan: un peu trop "nature" à mon goût, c'est à dire réduit, gazeux, et un peu brouillon en bouche. Le lendemain c'est meilleur avec un joli fruit et une belle matière en bouche.

La Vigne Haute 2010, pure Syrah sur un terroir frais orienté nord vinifié en vendange entière. Très beau jus, fruit prenant, belle acidité, un peu austère. Ça rappelle une belle Syrah du Rhône Nord.

Diamant pur 2010, Carignan: c'est une bombe, du fruit, une tension interminable, un peu austère en l'état, mais j'adore ça.

Goûté sur cuve un blanc (grenache blanc), doté d'une belle fraicheur et d'un fruit jaune très pur.
Puis quelques millésimes plus anciens, notamment un Cinsault 2003 incroyable de fruit et de finesse, une grande bouteille assurément

Enfin, on passe dans le dernier garage, gardien des secrets: des dizaine de vieux futs de Grenache, Muscat, récoltés en sur-maturité en élevés en solera. On en goûte une dizaine. C'est un régal, proche par la complexité aromatique de certains Armagnac, mais sans l'alcool.

Bref une visite longue et passionnante, permettant de faire connaissance avec Jeff Coutelou, personnage vraiment attachant, et de ses vins empreints d'une vraie personnalité.

Benjamin
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 0

BnM a répondu au sujet : Re: Mas Coutelou

Une dégustation intéressante d'un Clos du Mas Coutelou 99 chez Michel Guérard ici .
Bonne journée,
Benjamin
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 388
  • Remerciements reçus 7

Colito a répondu au sujet : Re: Mas Coutelou

Bonsoir,

Sauvé de la citerne

Acheté ce we au salon de "natura vini"

Robe très sombre, nez très marqué de fruits noirs (cassis). En bouche c est très gourmand sur le cassis et les aromes de "garrigue". Ça coule tout seul! J aime beaucoup

Pour un peu plus de 6 euros, que demande le peuple?
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 0

BnM a répondu au sujet : Re: Mas Coutelou

Les cuvées du Mas Coutelou sont pour moi le meilleur Q/P de la région, dans un style gourmand, fruité et tonique.
De vrais bons canons qui se boivent "facilement", c'est pas si fréquent dans le sud.
Benjamin
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 169
  • Remerciements reçus 55

Cyresne a répondu au sujet : Re: Mas Coutelou Sauvé de la citerne

Mais bon sang que c'est bon !

Le "sauvé de la citerne 2011" m'avait mis sur les fesses (vin sauvé de la coopé , mourvedre majoritaire qui a donné beaucoup de jus mais dont la générosité a été salvatrice car le vin est tout sauf concentré et le vigneron a pu le vendre a petit prix -entre 5 et 8€ dans le commerce).

Jeff Coutelou lors d'une dégustation m'avait dit que les mêmes conditions en vigne (climat, travail) avaient eu les mêmes effets sur le millésime 2012 qui était alors en élevage.

Bingo, hier !
On s'attend a du plaisir et il donne plus qu'attendu.
C'est tres "glou" et digeste, la finale renchérit sur le fruit (facon de dire qu'on en a aussi dans la longueur, enfin un peu).
Voila une sorte de vin de l'année, à sa facon, gloire a Mas Coutelou.

PS.
Mon convive a adoré, il voulait repartir avec l'étiquette
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1183
  • Remerciements reçus 10

Nemo73 a répondu au sujet : Mas Coutelou - Sauvé de la citerne 2012

Mas Coutelou - Sauvé de la citerne 2012



Nez sur les fruits rouges foncés ! En parallèle il y a quelque chose qui me dérange sans me déplaire complètement, probablement dûe à des arômes fermentaires. Je les situeraient entre la fumée et la moisissure fraiche type mousseron, difficile d'être plus précis. Déviance ? Pas tout à fait. Je sais, j'suis bizarre !

La bouche envoie des arômes très corsés de fruits rouges frais (pas vraiment cuits). On imagine direct un élevage en cuve inox, à mon avis sans vérifier, il n'y a aucun bois nul part dans l'élaboration. Le vin titre 12,5% et c'est vrai qu'il est très digeste malgré une aromatique forte qui ne me plait pas complètement. L'acidité est d'un bon niveau, c'est assez salivant, le volume est correct, pas de chaleur véritablement. Ca éclate bien le temps qu'il faut, sans prétention. Au début de la bouteille (cad quand j'avais la langue et l'esprit au clair !) j'ai fatalement retrouvé en finale, laquelle était durable sur les papilles, cette sensation de fumée et de moisissure mêlées, de suie quelque part. Mais ça paraît aberrant sur un vin jeune. Un truc poudreux dans le genre qui s'installe ! Peut-être que je fais des rêves de feu de bois en ce moment...l'hiver est doux pourtant...y'a un truc qui cloche chez moi ! Mais j'dirais quand même que ça ressemble à un problème de vin naturel ! J'vais pas me faire que des amis !

Bref, je fais le difficile mais c'est vrai que pour le prix, on serait ravis d'en trouver plus facilement au restaurant. Ca passe (presque) tout seul et l'été, ça doit être top !

Mais sans vouloir relancer la conversation (entre moi et moi), je trouve quand même que les vins naturels ont tendance à uniformiser le caractère des cépages et des terroirs, contrairement à ce qui est recherché ! C'est mon impression ! Ce côté croquant de la cerise qui revient toujours avec de vagues variations. A vérifier...

BIEN

#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18498
  • Remerciements reçus 3462

Eric B a répondu au sujet : Re: Mas Coutelou - Sauvé de la citerne 2012

je trouve quand même que les vins naturels ont tendance à uniformiser le caractère des cépages et des terroirs, contrairement à ce qui est recherché

Nous sommes assez nombreux à penser la même chose. Je trouve ça un peu dommage lorsque je sens le vin pour la première fois que je me dise de suite "ah, c'est un vin nature ! " . Il y a quelque chose de paradoxal chez ces producteurs qui se sentent au plus près de leur terroir de faire des vins où la méthode de vinification domine tout le reste.

Par contre, t'es balèze de pouvoir repérer l'usage de cuve inox (tu)

Eric
Mon blog
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1183
  • Remerciements reçus 10

Nemo73 a répondu au sujet : Re: Mas Coutelou - Sauvé de la citerne 2012

Hé ! Je soulève des bouteilles régulièrement !
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1000
  • Remerciements reçus 2

abistodenas a répondu au sujet : Mas Coutelou - Vol au dessu d'un nid de Coutelou.

Petit tour d'horizon d'une partie des vins du domaine. Beaucoup de plaisir, de personnalité et de gourmandise à la découverte de tous ces vins.

Le billet en images sur le blog, c'est ici : VOL AU DESSUS D'UN NID DE COUTELOU...

Ces derniers temps, mon verre a joué les monogames languedociens. Oui, moi, le haut-garonnais, à coups de rasades héraultaises, j'ai annexé nos voisins régionaux un peu avant l'heure. Cela aurait pu se limiter à quelques godets, mais le plaisir pris à découvrir cette production de façon gourmande et sans faux-semblant, laisse à penser que les ritournelles liquides de ce petit coin de chez nous, vont sûrement jouer leurs mélodies entêtantes, encore un bon bout de temps sur les tablées familiales.

Ce vigneron, c'est Jeff Coutelou. Installé à quelques kilomètres de Béziers, dans le charmant petit village de Puimisson. Un milliers d'habitants, deux bars, autant de bouchers et un boulanger, animent le quotidien des puimissonnais et puimissonnaises, tandis que la coop' et quelques indépendants font vivre les vignes du coin.

Et Jeff dans tout ça ? Et bien, ce prof rompu à l'enseignement des bonnes manières hôtellières à destination des jeunes pousses du métier, élabore maintenant, sur une dizaine d'hectares, tout un catalogue de cuvées aussi éclectiques les unes que les autres, permettant de découvrir à moindre frais, une large palette de ce qui peut se faire en pays biterrois. En 1993, l'expérience débute avec pas grand chose, un domaine en bio depuis 1987 et l'envie de pérenniser cette vision du vin au naturel. Aujourd'hui, le vin vient à manquer, victime de son succès, et le travail reste le même. Écoutons donc parler le vigneron himself, pour ce qui est de l'approche de la maison :

"Notre vignoble s’étend sur une dizaine d’hectares de Terroirs variés à dominante Argilo-Calcaire. Une large gamme de cépages compose le domaine : Syrah, Grenache, Carignan, Cinsault, Mourvèdre pour les rouges ; Une petite parcelle complantée de Sauvignon blanc, grenache blanc et muscat petits grains vient compléter la palette des vins.

Toutes nos vignes sont cultivées en agriculture biologique depuis 1987 c’est à dire avant que ce type de production ne soit « à la mode ». Nous pouvons vous garantir que l’ensemble des terres du domaine n’a vu ni engrais chimique, ni produits de synthèse depuis plus de 20 ans.

La conduite du vignoble est rigoureuse (labours fréquents, taille sévère, palissages minutieux,…). Les rendements sont limités (entre 20 et 35 hl ha).

Les vinifications sont soignées et adaptées au cépage et au millésime. (macération courte ou longue, traditionnelle ou macération carbonique, pigeages ou remontages). Depuis toujours, nous ne pratiquons aucun levurage. Les apports en SO2 sont limités, voire inexistants afin de préserver le caractère authentique de nos vins."


Et maintenant, partons à la découverte de cette gamme fraîche et pétulante, digne d'une collection printemps-été défilant sur les podiums de la haute-couture ampélographique. Un échantillonnage faisant la part belle aux rouges, mais dans les armoires du mystérieux Coutelou se cacherait aussi, bien d'autres pépites de toutes couleurs. Nous y reviendront plus tard... J'espère !

5S0 simple 2013 : Une biberonade de cinsault, un jus frais et digeste dévalant les pentes à la façon d'un Jean-Claude Killy de la grande époque. Du glouglou fait en vinif traditionnelle, mais cuvaison courte, tout rond, tout mignon. Ce n'est certes pas un vin compliqué, mais comme on choperait un Astérix avant d'aller au lit, parfois un peu de simplicité de ne fait pas de mal. Du fruit, du cranberry, et c'est parti !

LE VIN DES AMIS 2013 : Grenache et syrah, le couple idyllique du vigneron sudiste ! La gourmandise du grenache conjugué à la fraicheur épicée de la syrah. Un jus souple et dense à la fois, gorgé de fruit, qui, à chaque gorgée, vient vous déposer une tape amicale sur le gosier. Présentez lui un barbecue et ils seront à coup sûr copains comme cochon, en saucisses ou en brochettes.

LA BUVETTE À PAULETTE 2012 : Attention, coup de cœur ! Un cabernet sauvignon coupé au grenache, une bouteille de caractère qui pète la fraise, le cassis et le laurier. Le vin est sanguin, profond, et si gourmand à la fois. Un grand cours de vulgarisation picologique, ou quand le complexe devient simple. Une côte de bœuf, quelques verres et la chère Paulette à table, suffiront amplement à entretenir les belles soirées d'été.

Pm 2013 : Pm, comme Pinard mystique, Pinard magnétique, Pinard munificent, Pinard multijoueur... ou simplement comme ce jour là, Pm comme Pause méridienne. Oui, car voilà bien un rosé qui joue enfin son rôle. Ici, pas de pâle copie saignée à la va-vite dans une cuve de rouge, non, un vrai rosé conscient de son rôle de distraction pour verre en chaleur. Œillade muscate et syrah, une exclusivité mondiale made in Coutelou ! Croisement entre l'oeillade et le muscat de Hambourg, cet OVNI de l'ampélographie vient porter sa touche raisin de table, donnant l'impression de croquer la grappe. Terriblement efficace !

7, Rue de la Pompe 2013 : Attention gros coup de cœur ! Un assemblage de jeunes syrahs fougueuses et sans complexe, maintenues dans le rang par quelques aînées en mal d'expériences intergénérationnelles. Résultat : un vent de fraîcheur dans le verre, une acidité affutant le gosier comme personne et un fruit sauvage juste cueilli sur l'arbuste dans la rosée du matin. J'en fais mon adresse de résidence liquide dès demain !

Mas Coutelou 2001 : Une syrah accoudée au comptoir d'un fumoir à cigare. Souple et ciselée, elle fait son âge mais remet en place ceux qui la jugeraient dépassée. Le discours est posé, l'histoire différente, évoquant un temps que les moins de vingt ans feraient bien de connaître... Un beau jus de viande, fumé, caressé par la quiétude de brise nocturne. Reposant...

CLASSE 2012 : De l'air, de l'air ! dit le flacon. Un bon coup de carafe et voilà une des cuvées les plus aboutie du domaine. Syrah, carignan et grenache, pour un résultat pouvant faire, à mon humble avis, office de définition du vin languedocien par excellence. Du fruit noir, bien frais, pur et rehaussé d'une touche d'épices que le carignan sait magnifier à merveille. Il y a du vin derrière cette étiquette fantasque, un diamant brut façonné avec parcimonie pour ne pas altérer le terroir. Loin des confitures locales surmuries au nom du degré compensateur, c'est simplement CLASSE !

Sauvé de la Citerne 2012 : Cuvée simplement tirée en magnum, et on sait pourquoi ! Mourvèdre et grenache en version solution hydratante pour le corps et l'esprit. Un léger voile animal peut-être caractéristique du mourvèdre supplante un poil le fruit toujours recherché, mais ne nuisant aucunement au plaisir de la tablée. Idéal pour ceux qui aurait récemment cassé leur carafe d'eau ou décidé de prendre soin des papilles familiales.

La vigne haute 2012 : Dernier canon goûté ce jour... Voici trônant dans les verres, les vieilles syrahs du domaine. Dense, sauvage, mais n'oubliant jamais le fruit originel, cette cuvée est le miroir des accointances entre le vigneron et le cépage roi du Rhône septentrional. Mais ici, aucun point commun ou presque, c'est simplement de la syrah languedocienne, sans complexe, assumant pleinement sa personnalité. De la mûre et du cassis, une pointe de ronce restée sur le fruit, un rouleau de réglisse trainant dans le coin du verre, alors qu'un filet d'encre de Chine parsème la bouche d'un soupçon d'amertume de grande classe. Il faut que jeunesse se fasse, mais les grands n'attendent que rarement la sagesse de leurs tempes grisonnantes pour exprimer leur talent...
____________________________________

Voilà, ce premier Vol au dessus d'un nid de Coutelou prend fin. Toutes les idées liquides de Jeff Coutelou n'ont pas été mises à nu dans nos verres, mais dès à présent, c'est l'impression d'avoir découvert une de ces sources bachiques que l'on aimerait inépuisable qui prédomine. Une impression malheureusement erronée, les quantités de chacun de ces petits trésors liquides étant aussi accessibles (de 7 euros et des bananes à une quinzaine d'euros le flacon) que rares. Une production d'une remarquable fraicheur, propre et faisant la part belle à la générosité en bouteille. De quoi rendre fou quand on aime les bonnes choses... Allez, bienvenue parmi nous Coutelou, asseyons-nous et buvons un coup !
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1990
  • Remerciements reçus 1073

DUROCHER a répondu au sujet : Mas Coutelou - la Vigne Haute 2012.

Toutes les cuvées de Jeff Coutelou sont séduisantes mais perso, cette Vigne Haute dégustée à plusieurs fois me laisse toujours une aussi bonne impression.
Dans ce millésime 2012, ce 100 % syrah se fait remarquer par une très grande fraîcheur et une excellente acidité. Quel vin digeste !
Nous trouvons là en bouche un beau panier de fruits, cerise, cassis, des épices aussi.
Le tout est bien lié, puissant, sans aucune lourdeur, très suave. Un beau vin délicieux, jeune, mais bien sûr qui peut être attendu quelques années.
Bernard
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 517
  • Remerciements reçus 6

ALouis a répondu au sujet : Re: Mas Coutelou - la Vigne Haute 2012.

Merci David pour ce superbe CR.

Je suis un nouveau fan de ce domaine.

De bons vins, plein de plaisir et de petits prix.
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5799
  • Remerciements reçus 799

Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: Mas Coutelou - Blanc Frisant 2013

CR: Mas Coutelou - Blanc Frisant 2013

Bu ce midi avec l'ami Aurélien au Verre Galant, caviste/bar à vin nature de Saint-Etienne.

Un blanc ni perlant ni mousseux donc, mais entre les deux, à base de maccabeu.
Nez discret, sur la pomme verte après dissipation de la réduction.
Bouche facile, sans vraie structure ni densité. Ca se boit bien, fraicheur et équilibre remarquable, on est pourtant à 14°.
Sensation minérale en fin de bouche (genre crayeux).
Pas inoubliable, mais pas inintéressant non plus.

JB
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1990
  • Remerciements reçus 1073

DUROCHER a répondu au sujet : Mas Coutelou - Sauvé de la Citerne 2013

Dernier millésime à la vente ce 2013 de cette cuvée Sauvé de la Citerne se présente avec une robe bien foncée et un nez avec des notes animales qui empêchent de libérer des notes de fruits noirs et rouges que l'on devine.Ces notes s'estompent assez rapidement et c'est plus agréable
.
La bouche est marquée par une acidité très ,trop importante et des notes métalliques pas très avenantes.

On rebouche et on verra demain
Le 2ème jour le vin est beaucoup plus intéressant,doté de notes fruitées,de menthol et d'épices.le côté métallique a complètement disparu et l'ensemble est suave et un peu glycériné.

Vin sympa qui gagnerait avec un passage en carafe.
Bernard
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1000
  • Remerciements reçus 2

abistodenas a répondu au sujet : CR: Mas Coutelou - Copains 2003

CR: Mas Coutelou - Copains 2003

presque 100 % Cinsault

Bouteille bue en magnum au domaine :

Une bouteille rare, car avant 2013, cette cuvée concoctée il y a une décennie maintenant était la dernière du genre.

La robe légèrement tuilée, arborant à s'y méprendre le grenat brillant d'un velours de casino, trahit sensiblement le poids des années nécessaire à l'apprentissage du jeu sans retenue. Là, où son cadet, tout juste débarqué sur scène, se montrait mordant et précipité, ce jus maintenant devenu adulte prend son temps. Il sort sa blague à tabac, laissant flotter l'odeur de quelques feuilles séchées au dessus du verre. L'expression aromatique est subtile, florale, mais exprime aussi un caractère bien trempé que la bouche s'empresse de révéler. Car derrière la légèreté du ton, c'est bien un propos sombre, sanguin, baigné de la fumée pensive d'un cigare qui s'étale aux quatre coins du palais. Une parole percutante, portant l'énergie et la vivacité d'un voyage initiatique d'une décennie, aujourd'hui achevé au creux de nos verres. Le fruit mordant des débuts n'a rien perdu de sa verve, il s'est juste étoffé d'un brin d'assurance, baignant nos papilles de la richesse d'une histoire ayant éclipsée le lointain clinquant d'une jeunesse encore mal assumée. (L'histoire intégrale de cette bouteille : ICI )

Très bien
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1000
  • Remerciements reçus 2

abistodenas a répondu au sujet : CR: Mas Coutelou - Vieux Grenache (solera)

CR: Mas Coutelou - Vieux Grenache (solera)

Ici, le gras c'est l'alcool, le grenache le magicien, le temps la raison...

Le nez transpire une résine vive et gourmande, le café, le tabac, mais aussi la figue fraîche et le cacao se mêlent à cette orchestration d'envergure. Et le poids des ans trouve finalement toute sa légèreté dans un équilibre dont seule l'alchimie du temps passé possède la clé. Le rancio se fait discret, mais souligne pleinement une trame fougueuse que l'on sent inépuisable.

Excellent
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1000
  • Remerciements reçus 2

abistodenas a répondu au sujet : CR: Mas Coutelou - Classe 2013

CR: Mas Coutelou - Classe 2013

2 heures de carafe avant service.

Nez sur la framboise et (une impression de banane cuite ?!?). En bouche c'est mordant et vif. Un vin digeste et encore bien jeune. Agréable, simple et glissant.
Bien
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1990
  • Remerciements reçus 1073

DUROCHER a répondu au sujet : Mas Coutelou - Vin de France 2016

CR: Mas Coutelou - Vin de France 2016

Toutes les cuvées de ce vigneron présentent un excellent rapport qualité/prix.
Les vins sont fruités, gourmands et ces vins Nature ne souffrent pas de manque de netteté, de déviance.

Cette cuvée Vin de France est mentionnée 2016 sur la contre-étiquette et 100% Mourvèdre.

La robe est violet foncé,le nez est bien net, fruité et je trouve le cassis, la mûre, les épices.

La bouche n'est pas très volumineuse mais bien ronde , fruitée aussi. Aucune austérité, aucune note d'alcool, souple et digeste.
Fin de bouche nette et épicée. A l'aveugle je n'aurais pas dit que ce vin n'était composé que de Mourvèdre.
Pas une grosse complexité, mais ce vin nature non soufré est plaisant et ne souffre d'aucune note déviante.

Bue sur 2 jours le vin n'a pas bougé. J'avais dégusté plusieurs autres cuvées il y a quelques années et c'était toujours très agréable.
Le domaine propose aussi de belles Solera.

Bernard
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 86
  • Remerciements reçus 301

Ion a répondu au sujet : CR:Mas Coutelou - Mise de Printemps - Vin de France - 2014:

bu ici

CR:Mas Coutelou - Mise de Printemps - Vin de France - 2014:
13.5vol%; Syrah; 16€
Rouge foncé intense. Le nez est assez discret avec du fer, de la viande crue, des violettes et des cendres froides. En plus du cassis et des baies sombres.

Acidité fraîche mais mûre. Corps moyen, doucement extrait, des tanins à grains très fins et légèrement astringents. Fruits frais, cerise noire, cassis, un peu de poivre et de cendre. Belle expression claire, harmonieuse et équilibrée. Un peu de pression, une longueur moyenne.

Bon à très bon

J'ai trouvé le vin très classique et aussi très typique du Rhône septentrional. Le vin n'est pas très exigeant, il est déjà assez réservé au nez, en bouche il n'est pas particulièrement intense et pas complexe et il manque un peu de longueur. Tout cela manque pour faire vraiment impression. Mais je n'ai vraiment pas trouvé le vin mauvais, j'ai aimé l'expression aromatique très claire.

Quand je me suis informé maintenant sur ce vin, j'ai lu qu’il est sans sulfité. Je n'ai rien contre le soufre (et aussi aucun problème de tolérance), mais je dois dire encore et encore que les vins sans sulfité ont une très belle expression aromatique claire. Je n'ai aucune idée si cela est dû au SO2 lui-même ou à la méthode de travail propre requise pour les vins sans sulfité. En tout cas, ce vin était absolument exempt de tout défaut, ce qui témoigne du savoir-faire du vigneron.

Cheers -- Ion
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck