Nous avons 2123 invités et 47 inscrits en ligne

Le Mas Jullien

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

Réponse de EricD sur le sujet CR: Mas Jullien et Mas Cal Demoura 1998

Jullien Père contre Jullien Fils...
Bu ce midi, une mini horizontale familiale avec le CR: Mas Jullien 1998, domaine éponyme d'Olivier Jullien, et le CR: Mas Cal Demoura 1998, du papa, Jean-Pierre Jullien.
Un duel fratricide/paricide au sommet. A la robe, il est difficile de les différencier. Les deux vins sont d'un grenat foncé soutenu et dense, sans trace notable d'évolution. Les cinq ans sont peut-être révélés par le ton mat, qui s'est substitué au lustre et au brilliant des premières années.
Le nez de Cal Demoura est résolument orienté vers la guarrigue: thym, romarin, la violette et les fruits noirs. Le nez du Mas est, quant à  lui, plutôt sur la cerise à  l'eau de vie, les framboises, le laurier et, surtout, il se distingue par la puissance quasi-animale qu'il dégage. En bouche, les deux vins se montrent à  la hauteur de leur pedigree et de leur millésime. On est vraiment en haut de l'Himalaya du Languedoc, ce qui est une gageure sachant que la hauteur de ladite montagne s'élève de jour en jour sous la poussée des jeunes domaines émergents. Les tannins sont, de part et d'autre, fondus même si les deux domaines en gardent sous la semelle. Les arômes identifiés au nez se retrouvent en bouche. Le trait d'union entre les deux est, peut-être la prune (dominante au Mas Jullien) et le pruneau (Cal Demoura).
Je dirais, pour simplifier, mais c'est forcément réducteur, que le Mas est plus viril et semble plus apte à  la garde que le vin paternel qui paraît être plus fin et à  son apogée, même si cette apogée semble partie pour durer.
Il me semble avoir lu quelque part que J.P Jullien se concentre désormais sur sa cuvée haut-de-gamme (et haut-de-prix) l'Infidèle, et a abandonné son Coteaux du Languedoc générique. Cela montre retrospectivement la qualité des vignes ayant préalablement été versées dans le Cal Demoura, mais laisse quand même, au vu de l'expérience d'aujourdhui, un petit goût d'amertume et de nostalgie dans la bouche...
Eric
16 Mai 2003 16:15 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2895
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Olif sur le sujet CR: Mas Jullien rouge 2000

S'il n'y a pas encore beaucoup de CR sur ce vin ,cele en fera au moins un deuxième! Car il fallait vraiment que je goûte!

CR: Mas Jullien rouge 2000
C'est un vin dense, profond, intense, concentré, intransigeant?(bbb) avec une matière énorme et une jolie mâche en finale. ça enveloppe la bouche sans l'agresser même si son gros potentiel mérite qu'on l'attende.
Comme la plupart des grands Languedocs jeunes que j'ai pu boire jusqu'à  maintenant, c'est déjà  diablement bon et ça donne envie d'y retourner avant l'heure. Il faudra pourtant être patient pour boire cette bouteille quand elle le mérite!

Olif
09 Jui 2003 22:12 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Le Mas Jullien

Je découvre ce site et j'ai pris un réel plaisir à  lire tous ces cr. J'apprécie les bons vins mais je suis incapable d'en parler comme vous le faites. Si j'interviens ce soir, c'est pour signaler à  Eric que Jean-Pierre Jullien a toujours ses "Côteaux du Languedoc", il les appelle MAS des AMOURS et si on lui demande pourquoi, il répond que c'est un histoire d'amour avec un petit Mas, un bout de terroir, des rêves et des souvenirs...., puis il sourit mystérieusement.
Voici la description que j'ai pu lire sur le MAS des AMOURS 2001 :
-Après un robe rubis profond, le nez frais exprime des arômes de cassis et de mûres avec une légère touche de poivron. La bouche allègrement construite offre une chair bien soutenue par des tanins frais et mûrs et une finale longue et fraîche. L'ensemble possède beaucoup d'allure et d'équilibre-.
09 Juil 2003 23:05 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2895
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Olif sur le sujet CR: Mas Jullien blanc 2001, VDP de l'Hérault

CR: Mas Jullien blanc 2001

Un vin d'équilibriste, d'après Olivier Jullien, pour qui faire du blanc dans le Sud semble être un pari risqué.

Celui-là  est bien cramponné sur le fil! Sur le fil à  couper le beurre pourrait-on dire, car son nez joue dans un registre amylique et il donne la sensation de "beurrer" comme un beau chardonnay (pas de polémique!). Je ne pense pas qu'il y en ait pour autant dans l'assemblage.

La matière est noble, fraîche, légèrement acidulée, et très longue, d'une grande richesse, avec un gras impressionnant.

Franchement un très beau vin, pourtant en principe inférieur au 2000 que je n'ai pas goûté.

Olif
26 Juil 2003 20:57 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Mas Jullien 1999

CR: Mas Jullien 1999

La robe est dense, sombre, noire avec des reflets pourpres.
Le premier nez est animal, austère. Puis à  l'aération, le fruit apparaît précis et fin, c'est plutôt cerise avec des épices.
En bouche, c'est un grand volume. On sent des saveurs de café et de goudron.
Ce vin est un très gros calibre, en phase de fermeture à  mon avis.
Le boisé qui était très perceptible, il y a un an s'est estompé.
En finale, on ressent une grande force tannique, des tannins nombreux et serrés.
C'est long, encore un peu dur, mais la fraîcheur est remarquable.
Ce vin suit son évolution, à  mon avis, il faut attendre 05.

Jérôme Pérez
28 Juil 2003 21:32 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6780
  • Remerciements reçus 1468

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet CR: Mas Jullien 1999

CR: Mas Jullien 1999

Le nez est épicé, rôti, avec des notes de tabac, de cuir. On est bien dans le sud, on se croirait presque en Toscane.

A l'attaque, la bouche est plutôt souple, avec une matière qui gagne en densité et en étoffe au palais pour se développer sur des tannins juteux et fougueux, un peu secs. Le fruit est très mûr et concentré. Il évoque les petits fruits écrasés et construit une texture veloutée et soyeuse qui vient buter sur une virilité plaisante, mais un peu excessive, qui donne un caractère un peu dissocié à  ce vin.

Une bouteille qui a beaucoup évolué depuis la dernière fois que je l'ai bue mais qui n'est à  mon avis encore pas à  son optimum. Il est vrai que ce vin ne s'améliorera peut-être plus, comme le pense Luc, et qu'il gardera ce côté un peu séchard en fin de bouche.

ca reste une très jolie bouteille, qui me plait par ce caractère viril et suave à  la fois.

Yves Z

Yves Zermatten
28 Juil 2003 23:32 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Les vins blancs du Mas Jullien

aujourd'hui, il n'existe qu'une seule cuvée classée en Vin de Pays et c'est le cas à  partir du millésime 99.
Auparavant deux cuvées coéxistaient:
Un coteaux du Languedoc: les vignes oubliées
Un vin de pays: La Méjanne
A l'heure donc où l'on crée des cuvées spéciales, micro ceci micro cela, Olivier Jullien joue la simplicité en ne faisant qu'un seul vin. (il a fait de même sur les rouges à  partir de 1998 en assemblant Cailloutis et Depierre)

Jérôme Pérez
28 Oct 2003 21:03 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: MAs Jullien les vignes oubliées

Pour ce millésime, Olivier Jullien avait choisi de mettre moins de Terret Bouret dans l'assemblage.
Fermentation et élevage de 18 mois en fûts de 1 à  3 ans de 228 litres. Léger collage avant la mise en bouteille.

La robe est or soutenu.
Le nez est marqué par de la réduction à  l'ouverture puis s'ouvre sur des notes d'écorce d'orange et une minéralité présente.
Le volume est impressionnnat en bouche,le vin et dense, puissant, très gras. La minéralité est importante, presque pétrolée et le fruit reste sous-jacent, mais présent. Beaucoup de fraîcheur, qui donne une dimension importante à  ce vin, un niveau élevé, tant au niveau de la puissance que de l'équilibre. Finale longue et légèrement truffée.
Vin sudiste de haut niveau.
On a reproché souvent aux vins d'Olivier Jullien, en tout cas aux blancs, d'avoir un boisé important. Ici, c'est totalement intégré.

Jérôme Pérez
28 Oct 2003 21:11 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1118
  • Remerciements reçus 0

Réponse de michelD sur le sujet Re: Les vins blancs du Mas Jullien

Vin de Pays de l'Hérault 2001.

Bu lors d'une dégustation à  l'aveugle le lundi 20 octobre, axée sur les vins bio ou en biodynamie. Tous les vins ont été carafés et rafraîchis.

Cépages : grenache blanc, carignan blanc, viognier, chenin, terret bouret.

Ce vin d'une belle facture et très complexe a été apprécié par tous les participants.

robe dorée; nez minéral, boisé (grillé), notes d'hydrocarbures - certains y sentiront des notes de vase, voire de basse-cour - fruits jaunes, légère oxydation; nez d'une grande complexité, évoluant sans cesse dans le verre.

L'attaque en bouche est marquée de prime abord par la minéralité, les notes pétrolées sont quelque peu atténuées, elles s'atténuent encore plus à  l'aération.

Fruit jaunes, foin, agrumes, grande complexité aromatique. Le vin se révèle riche, ample, long, gras, tout en étant très équilibré et d'une grande finesse. Un superbe vin.

Michel.
29 Oct 2003 13:48 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26211
  • Remerciements reçus 1417

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Les vins blancs du Mas Jullien

Jérôme,

On trouve chez un caviste de ma région un blanc moelleux du Mas Jullien intitulé Clairette Beudelle, dans le millésime 1995. Il le vend un peu plus de 18 €. En as-tu entendu parler (ou quelqu'un d'autre bien sûr…) ?

Luc
29 Oct 2003 18:01 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2365
  • Remerciements reçus 4

Réponse de Fabien sur le sujet Re: Les vins blancs du Mas Jullien

Luc,

Vas-y fonce, c'est terriblement bon si tu aimes les douceurs.

Prix tout à  fait correct.

Fabien


Fabien
29 Oct 2003 18:44 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Les vins blancs du Mas Jullien

Personnellement j'ai goûté un blanc il y a qqs mois (mill 2000 ou 2001 ??) je l'ai trouvé très (trop) boisé !!

Quant au moelleux quand je pense que je peux avoir un 1/4 de Chaumes du Chateau Pierre Bise au même prix !!

Ma seule expérience sur cette cuvéé était celle d'un vin assez oxydatif et manquant de fraicheur : pas mauvais du tout mais loin de ce que j'attends d'un grand liquoruex

J'aime beaucoup les rouges mais j'attends ttoujours une révélation en blanc de la part de ce domaine… enfin personnellement !!
31 Oct 2003 11:49 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Les vins blancs du Mas Jullien

Vincent,

tu confonds, à  mon avis deux types de vin.
Clairette Beudel est une carthagène. Tu ne peux pas attendre de ce vin les mêmes choses que d'un liquoreux.
Pour ce qui est du boisé sur es vins blancs, c'est effectivement les reproches que l'on entends souvent.
Trouve toi un 98 et dis moi ce que tu en penses. La Méjeane dans ce même millésime est un vin à  mon sens encore plus frais.

Jérôme Pérez
31 Oct 2003 12:03 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Les vins blancs du Mas Jullien

Je parlais seulement du plaisir procuré par rapport notamment au prix… en effet je ne sais pas quel était le type de vinif de ce vin…

Pour les blancs j'étais étonné d'un tel boisé chez un vigneroin dont les rouges sont si équilibrés et sans boisé démonstratif…
03 Nov 2003 14:04 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26211
  • Remerciements reçus 1417

Réponse de Luc Javaux sur le sujet CR: Mas Jullien Les Cailloutis 1993

Mas Jullien - Les Cailloutis - Coteaux du Languedoc 1993

Après un premier nez un peu animal, le vin s'ouvre sur les fruits rouges, les fruits secs, l'empyreumatique, la torréfaction et une très belle minéralité. En bouche, il a un peu souffert de passer après un vin californien et est apparu un peu maigre aux yeux de certains, mais quel équilibre, quelle harmonie, quelle finesse, quelle longueur... Vin remarquable dans le contexte du millésime.

Luc
21 Nov 2003 23:28 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Mas Jullien blanc 2001, VDP de l'Hérault

CR: Mas Jullien blanc 2001, VDP de l'Hérault
Forte réduction à  l'ouverture. (c'est souvent le cas sur les vins du Mas Jullien) Ce vin a besoin d'être bien aéré. Je vais l'observer sur au moins deux jours et je crois qu'il en aura besoin.
Cependant, voilà  bien qui peut décourager le consommateur qui ne sait pas, parce que la première impression est très négative.
Les arômes floraux percent lentement, (aubépine) ainsi que des notes de fruit blanc. à‡a rappelle un peu le chenin.
En bouche un beau volume, un fruit bien présent et très gourmand (à  tel point que je pense qu'il n'est pas totalement sec), une très légère perle.
L'acidité est présente mais un peu étouffée par la richesse. La longueur est pour l'instant moyenne.
Ce vin ne se goûte pas bien en ce moment.

Jérôme Pérez
25 Nov 2003 20:22 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Le Mas Jullien

Bu côte à  côte :
Un Mas julien 2000 rouge et un cailloutis 95 rouge aussi bien sûr.

CR: Cailloutis 1995 :
Robe légèrement tuilée.
L'impression qui se dégage du 95: beaucoup de trait commun au vin du millésime 93 décrit par Luc sans les notes de toréfaction:
Nez animal - fruit rouge - incisif - fraîcheur et minéralité ( grande minéralité ) . Bonne longueur .
Le vin est apparu aussi assez maigre pour beaucoup moi, j'ai bien aimé.
Je pense que cette bouteille était à  boire un peu plus tôt.

CR: Mas Jullien 2000 : il est déjà  décrit et cela me va bien, j'ajouterai que ce vin à  mis facilement 12 heures pour réellement dégager tous ces arômes. En tous les cas magnifique.

Jmm
25 Nov 2003 23:36 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Méjanne 96 Mas julien

Le lendemain de notre visite en Vouvray (voir rubrique Loire), nous sommes allés au Lion d'Or à  Romorantin. Le choix des vins est une vraie torture tellement il est impressionnant ( et à  des tarifs corrects). Finalement, notre choix s'est porté sur

La méjanne 96

qui devait accompagner: de la truffe, des langoustines, du homard, du turbot, voire certains fromages puissants à  la fin du repas...

Ce vin a une telle puissance qu'il a tout supporter, mieux: tout sublimé...
Le sommelier a eu le bon goût de carafer le vin , ce qui a permis au vin de prendre toute son ampleur. Que dire? On a l'impression de boire un vieux chenin (il en contient) , un vieux grenache blanc (il en contient), voire un xeres. La puissance est énorme et les arômes explosifs: coing, agrumes confits, noix, abricot sec, muscade, truffe, etc... La longueur en bouche est interminable... (prix resto: 48€, ridicule...)

Le Sociando-Mallet 94 bu après était très bon pour un millésime "moyen", mais paraissait petit à  côté de ce géant ( 52€les 37cl! plus de 2 fois plus cher...)

Sinon, ce restaurant est vraiment à  conseiller. C'est parfait de bout en bouit et la carte des vins est fantastique et pas (très) chère.

A +

Eric
08 Jan 2004 20:31 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Les vins blancs du Mas Jullien

dans le même esprit, le dernier millésime de cette cuvée le 98 est une véritable merveille. depuis tout est assemblé dans l'unique vin du domaine.

Jérôme Pérez
08 Jan 2004 20:52 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Le Mas Jullien 1997

CR: Le Mas Jullien 1997
Beau nez très fruité de cerise à  l'alcool. C'est charmeur. La bouche est souple, charnue d'une belle gourmandise, puissante. Un soupçon d'animalité se fait jour. Belle longueur.
Ce vin a enthousiasmé l'assemblée.
Très sudiste, très expressif, ce vin est prêt à  être bu.

Jérôme Pérez
22 Jan 2004 21:50 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: La Méjeanne 1998

Chenin, viognier et grenache blanc pour un vin qui m'évoque le chardonnay!

La robe est dorée assez soutenue.
Le nez est complexe marqué par une forte minéralité et des fruits jaunes comme la pêche, des notes épicées.
Beaucoup de gras en bouche, une matière très riche et des saveurs nobles et épicées sur un équilibre tendu par une belle fraîcheur.
La longueur est à  l'image des qualités de ce vin, c'est à  dire importante.
C'est souverain. Magnifique tenue à  l'aération avec une légère amertume qui donne encore plus de caractère à  ce vin, assurément sérieux et complexe.

J'ai regardé ce vin évoluer avec le temps, il était d'abord fougueux et puissant, toujours vif et tout cela se met en place pour donner un des vins sudistes les plus nobles qu'il m'ait été donné de boire. Il ne semble absolument pas au bout de ce qu'il peut donner, mais pour moi l'aventure avec ce vin s'arrête là , je n'en ai plus. c'est excellent pour le moment, il faut prendre le soin de bien aérer ce vin en carafe.

Jérôme Pérez
04 Fév 2004 20:31 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Mas Jullien 1998

CR: Mas Jullien 1998
Une fois de plus un vin du Mas qui demande à  être aéré, mais alors ensuite la récompense est au rendez-vous.
La robe est profonde et sanguine, très dense.
Les arômes de ce vin expriment ce que l'on attend d'un vin du sud: fruit noir, garrigue et tapenade.
La bouche est d'une grande puissance, pas encore assagie, mais doit-elle l'être? C'est un vin viril, très franc et sincère qui s'exprime sans retenue. C'est encore ce fruit mêlé de notes épicées qui sont dispensées. La finale est très longue et savoureuse, d'une grande fraîcheur et des tanins encore marqués et très mûrs. Je retrouve une fois de plus un équilibre que j'ai éprouvé avec de bons vins toscans, à  savoir une puissance équilibrée par une belle frâicheur sur un fruit éclatant.
C'est un très beau vin qui me semble entrer dans sa phase de maturité, même si rien ne presse.

Jérôme Pérez
11 Avr 2004 22:43 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Le Mas Jullien

Pour les nombreux fans du mas Jullien, dont je fais partie depuis une bonne dizaine d'année, j'ai retrouvé dans mes archives oenophiliques quelques données constructeur que je m'empresse de vous livrer.

Etats d'âme 1996 : 30% carignan, 20% cinsault, et 50% issus d'une cuve des 5 cépages traditionnels assemblés dès la vendange. Elevage en fûts sans collage ni filtration.
Olivier Jullien ne fait jamais les mêmes Etats d'âme. C'est le vin qu'il fait au "feeling" tous les ans.

Depierre 96 : avec l'âge des vignes, ce vin gagne en concentration.
40% syrah(schistes), 40% grenache (calcaire), 20% carignan(calcaire).

Voila, je poursuis mes recherches et je vous tiens au courant.

J'ai en cave actuellement :Etats d'âme 97, Depierre 95 et 96, Cailloutis 93 et 96.

j'ai gouté ou eu dans ma cave un peu de tout depuis les millésimes 86, 88,
92 etc.... en rouge, en blanc, en rosé, en carthagène, en clairette Beudelle,
en vignes oubliées, en Méjanne.
Quel talent, un des meilleurs vinificateurs, oenologue diplomé de la fac de Montpellier
16 Avr 2004 18:31 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Le Mas Jullien

Chic, je viens de retrouver mes notes de dégustations et d'autres données du constructeur.

Données constructeur :

Etats d'âme 95 : Carignan, mourvèdre, cinsault, acheté 44,00FF en 96

Depierre 94 : 40% syrah, 30% grenache, 30% carignan/cinsault. acheté 45,00FF en 96

Cailloutis 94 : 50% syrah, 25% mourvèdre, 25% grenache (garde: au moins 10 ans). D'après Olivier Jullien, c'est le meilleur Cailloutis qu'il ait fait. Il n'a pas eu besoin de mettre sous bois ! (données d'avril 96).

Rosé 1995 : Cinsault majoritaire, mourvèdre et carignan. vin très "confituré", tout le monde n'aime pas.

Vignes oubliées 95 : Terret bourret, picpoul, grenache blanc 60%, carignan blanc 20%. Elevage en barrique. Excellent vin blanc sec, qui supporte même les viandes blanches.

Méjanne : assemblage chenin et viognier ! à  l'époque (96) vin rare et contingenté, 3 bouteilles par commande !

Quelques notes de dégustation du 4 novembre 97 :

Cailloutis 88 : Grenache, Cinsault, carignan, mourvèdre.
Clairette Beudelle 92, vendanges tardives du Mas Jullien.
Mas Jullien blanc Cuvée sélection 94 , grenache blanc, viognier et chenin !

Quelques impressions de dégustation d'un ami oenologue, condisciple d'Olivier Jullien à  Montpellier (écrites en janvier 97), pour vous donner une idée de la garde des vins:
>>>

voila, ces notes de janvier 97 vous montrent que si vous avez des mas Jullien dans votre cave, il ne faut surtout pas se presser de les boire !
16 Avr 2004 19:18 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Etats d'à‚me du Mas Julien 2002

Etats d'à‚me du Mas Julien 2002 :

c'est bon tout simplement ! plein de fruit et d'une fraîcheur incroyable !

à  13€ (prix caviste), ça envoie le jus !!!

cordialement

Paulo;
27 Mai 2004 15:05 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19670
  • Remerciements reçus 4844

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Etats d'à‚me du Mas Julien 2002

Je goûte bientôt. Mais ce prix est quasiment celui de la cuvée Coteaux du Languedoc au domaine!

Jérôme Pérez
28 Mai 2004 07:40 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Etats d'à‚me du Mas Julien 2002

A qui le dis tu (jjj)(jjj)

je ne partage pas l'enthousiasme de Paulo quant au rapport Q/P

Un ami est venu il y a qqs mois avec une bout. d'E.A. (2000 ou 2001 ???) payée 14 euros et j'ai servi au cours du même repas un Petra Bianca 1998 du domaine Leccia (le prix est approximativement le même) : il n'ya pas de comparaison possible ; ils ne jouent pas dans la même division !!

8/9 euros me semble un bon prix pour cette cuvée !
28 Mai 2004 09:37 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Etats d'à‚me du Mas Julien 2002

Salut Jerôme,

je ne connais pas les prix départ propriété, mais si tu me dis qu'à  13 €, on est pas loin du prix de sa cuvée classique, le caviste doit faire une jolie marge sur les Etâts d'âme !!!

j'ai hâte de lire ton avis sur cette bt.

Salut Vincent,

je ne connais pas la cuvée Petra Bianca du Domaine Leccia, ceci dit, tu as sorti un 98 devant un 2000 ou 2001 tu dis : c'est amha difficilement comparable ! d'autre part, pour avoir goûté le 2001 des E.D'A, je pense le 2002 supérieur.
Par contre, je vais m'empresser de trouver cette cuvée de Leccia et je te donnerais mon avis.

Bien à  vous deux

Paulo
28 Mai 2004 14:32 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2895
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Olif sur le sujet Re: Etats d'à‚me du Mas Julien 2002

J'ai justement les tarifs du Mas Jullien sous les yeux:

Etats d'âme 2002= 8,5 euros, limité à  12 bouteilles
Mas Jullien 2001= 14 euros, limité à  12 bouteilles

Je dois passer au domaine bientôt pour y récupérer ma commande et j'espère bien pouvoir tremper mes lèvres dans quelques verres de ces vins.

Vincent, tu es très fort en estimations! (aaa)

Olif
28 Mai 2004 15:10 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Etats d'à‚me du Mas Julien 2002

merci Olif.
28 Mai 2004 15:30 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck