Nous avons 1344 invités et 28 inscrits en ligne

Nouvelles médicales

  • Messages : 896
  • Remerciements reçus 1413

Réponse de ysildur sur le sujet Nouvelles médicales

Je sais que des gens perdent vraiment tout.

De mon côté, je n'ai pas perdu totalement les saveurs. Donc le sucré, le salé, l'acide, l'amertume (et l'umami).

Après la perte, j'ai eu quelques jours sans odorat et goût (au sens aromatique en bouche), ce qui a accentué l'acidité et l'amertume pour moi. vers le 7ème jours, j'ai dû retrouver 20% de l'odorat et 10 % du goût.

Après 12 jours 50% de l'odorat et 30% du goût. Après 20 jours je dirais 80% de l'odorat et 60% du goût. Et pour tout recouvrer 1 bon mois. Ce qui assez spéciale, c'est que c'était vraiment par palier pour retrouver des sensations.

Oui, je pense avoir tout bien recouvré. Mais comme ces sens sont importants pour moi.. j'ai beaucoup travaillé la reconnaissance des odeurs fortes et ça m'a bien aidé. Après, de ce que j'ai compris d'une personne à l'autre, la durée est assez variable.

Du coup, j'ai fait un dry Covid d'un mois (j'ai quand même tenté 2 fois de boire (en recrachant) du vin, mais quand vous n'avez que partiellement les saveurs, franchement ce n'est pas bon.

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Med, Gaija
11 Jan 2021 23:43 #781

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404

Réponse de oliv sur le sujet Nouvelles médicales

Ophtalmologie
La consommation de vie vin pourrait prémunir contre la cataracte.

www.ophthalmologytim...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58
02 Avr 2021 12:56 #782

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1312
  • Remerciements reçus 1503

Réponse de Gerard58 sur le sujet Nouvelles médicales

Ophtalmologie
La consommation de vie pourrait prémunir contre la cataracte.

www.ophthalmologytim...


Wine consumption or live consumption ?::out::

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
02 Avr 2021 18:30 #783

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404

Réponse de oliv sur le sujet Nouvelles médicales

Santé
Une consommation modérée d'alcool serait bonne pour le coeur grâce à ses effets relaxants.

www.thedrinksbusines...
07 Mai 2021 21:23 #784

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 44
  • Remerciements reçus 78

Réponse de Fanfreluche sur le sujet Nouvelles médicales

N'étant pas médecin je suis pourtant prescripteur. Si vous n'avez pas eu l'occasion de voir le film "drunk" de Thomas Vinterberg, faites vous un beau plaisir avec ce film touchant, dur et sincère. Le "pitch" de wikipédia, même s'il n'est pas révélateur, le film en tous cas en vaut le peine. (c'est l'article relayé par l'ami Oliv' si dessus qui m'y a fait penser) :

"Quatre amis, professeurs dans un lycée, quinquagénaires un peu dépassés, décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue norvégien selon laquelle l’homme aurait dès la naissance un déficit d’alcool dans le sang. Faisant preuve d'une rigueur prétendument scientifique, ils relèvent ensemble le défi (dans la sphère privée et/ou professionnelle), chacun espérant que sa vie sera meilleure. Si, dans un premier temps, les résultats sont encourageants, la situation dérape rapidement, et échappe à leur contrôle"

Peut être pas la bonne section, je remercie par avance les modérateurs pour la remise en place si besoin.

Amicalement

François
07 Mai 2021 21:53 #785

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84858
  • Remerciements reçus 11404

Réponse de oliv sur le sujet Nouvelles médicales

Santé
Le Centre international de recherche sur le cancer estime qu’environ 4 % des cas de cancer détectés dans le monde en 2020 sont liés à la consommation d’alcool, y compris « légère et modérée ».

www.lemonde.fr/plane...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel
14 Juil 2021 11:55 #786

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2177
  • Remerciements reçus 3245

Réponse de leteckel sur le sujet Nouvelles médicales

Ca rejoint tout à fait une question que je me posais récemment et que j'évoque ici (si toutefois des toubibs passent par là) : est-ce que le fait de grumer le vin et donc de le conserver bien plus longtemps dans la cavité buccale ne serait pas un facteur qui augmenterait sensiblement le risque de cancer de la bouche ?

ArnoulD avec un D comme Dusse
14 Juil 2021 13:00 #787

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 467

Réponse de Gaija sur le sujet Nouvelles médicales

(En tant que toubib du coup je me permets de répondre héhé, sans du tout être spécialiste de la question)

C'est en effet probable car les effets carcinogènes de l'alcool sont aussi bien systémiques que topiques (= locaux, par action de contact direct entre la substance et les muqueuses du tractus digestif supérieur), or le fait de grumer augmente le temps et possiblement même l'étendue ou "l'intensité" de ce contact, donc oui j'aurais tendance à dire qu'en théorie ça devrait augmenter ce risque.

CEPENDANT, même si une corrélation entre cancer tête-cou (et particulièrement oro-pharyngés et oesophagiens) existe avec tous les types d'alcool, tous ne sont pas à la même enseigne : même si certains résultats sont controversés, il est assez globalement reconnu que :
- Le risque suit une corrélation quantatitative, autrement dit plus on ingère d'unité d'alcool par période de temps plus on a de risque, donc l'optique de "boire moins mais mieux" qui est sans doute pronée par beaucoup ici est certainement salutaire.
- A consommation d'unités par semaine égale, les comportements de type "binge" semblent plus inducteurs de risque que les buveurs modestes réguliers (on entend par là que si vous buvez 20 unités d'alcool sur la semaine il vaut mieux en boire 3 par jour pendant 7 jours que rien la semaine et 20 le samedi soir).
- SURTOUT : que la corrélation est particulièrement forte pour les spiritueux comparé aux autres types d'alcool, avec des études rapportant des ratios de 6 à 10 fois le risque en comparant spiritueux et alcools issus de fermentation (bière et vin). Ceci dit certaines revues de littérature ont eu tendance à contester cet état de fait mais c'est quand même très ancré dans le savoir médical communément admis, tous les étudiants apprennent ça.
- Enfin, que le risque est surtout problématique quand potentialisé par d'autres carcinogènes de la sphère oro-pharyngée : typiquement, le tabac.


Bref, pour finir par un énorme cliché qui résume un peu le propos : 

Le patient typique qu'on voit développer un carcinome épidermoïde de la langue, c'est beaucoup plus le mec qui a une consommation très borderline de whisky "à la flasque" et qui fume clope sur clope, que l'esthète oenophile.

C'est un stéréotype honteux, mais en gros c'est ça.

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Eric B, bibi64, DUROCHER, Frisette, starbuck, leteckel, Vyat, Kiravi, Garfield, Chaccz, choubi38
15 Juil 2021 14:33 #788

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 405
  • Remerciements reçus 68

Réponse de Silène sur le sujet Nouvelles médicales

C'est en effet probable car les effets carcinogènes de l'alcool sont aussi bien systémiques que topiques (= locaux, par action de contact direct entre la substance et les muqueuses du tractus digestif supérieur), or le fait de grumer augmente le temps et possiblement même l'étendue ou "l'intensité" de ce contact, donc oui j'aurais tendance à dire qu'en théorie ça devrait augmenter ce risque.

Il y a un autre toxique avéré et cancérigène probable dont il faudrait peut-être aussi tenir compte, c'est l'aldéhyde acétique. L'éthanol est dégradé par le foie en aldéhyde acétique, lui même dégradé en acide acétique mais on oublie que le vin, la bière, les alcools, surtout les alcools de fruits et tout spécialement le Calvados, contiennent de l'aldéhyde acétique. Les abstinents ne sont pas épargnés : on en trouve aussi notamment dans les jus de fruits et le café ! 
15 Juil 2021 18:23 #789

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2177
  • Remerciements reçus 3245

Réponse de leteckel sur le sujet Nouvelles médicales

- A consommation d'unités par semaine égale, les comportements de type "binge" semblent plus inducteurs de risque que les buveurs modestes réguliers (on entend par là que si vous buvez 20 unités d'alcool sur la semaine il vaut mieux en boire 3 par jour pendant 7 jours que rien la semaine et 20 le samedi soir).


 

Merci pour ta réponse circonstanciée Brieuc !

Sur cette phrase et dans un autre registre, il me semble avoir entendu à plusieurs reprises que vu la capacité de régénérescence du foie dans un temps assez court, il était surtout essentiel de ne pas consommer du tout d'alcool pendant plusieurs jours d'affilée. Ce qui va un peu à l'encontre de ce que tu as écrit. Ce ne serait donc pas le cas selon toi ?

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gaija
15 Juil 2021 18:50 #790

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 467

Réponse de Gaija sur le sujet Nouvelles médicales

@Silène : tout à fait, l'acétaldéhyde est une crasse et clairement le plus toxique des produits de la chaine de métabolisation de l'alcool. Il est en effet carcinogène, mais à court terme c'est également lui qui est responsable d'une bonne partie des effets de la gueule de bois, et, à plus forte raison, quand sujet à une accumulation d'amont par manque d'activité aldéhyde déhydrogénase, responsable du fameux "Asian Flush" qui explique que nombre d'asiatiques (surtout d'extrême Orient) peuvent se trouver dans des états catastrophiques après quelques unités d'alcool.

@leteckel : c'est une question très intéressante. A nouveau, sans être spécialiste, voici ce que je sais : effectivement le foie possède des capacités de régénération intéressantes qu'il est utile de mettre à profit en respectant une sobriété relativement prolongée (mais là on parle pas de 2 jours semaine, plutôt d'un mois sans rien) lorsqu'on possède un dommage organique avéré, c'est à dire par exemple quand on est au stade symptomatique d'une stéato-hépatite alcoolique. Là, au stade où des dégats sont manifestes mais pas irréversibles, s'arrêter de boire est une bonne idée car ça peut encore inverser la tendance. En revanche, lorsqu'on est "en vitesse de croisière" et qu'on n'a pas (ou pas encore) de malfonction hépatique avérée, autrement dit quand on soumet un foie "normal" à l'alcool, il n'y a à ma connaissance pas de consensus dans la littérature sur le fait que, par exemple, 2 jours d'abstinence par semaine permettraient au foie (à consommation d'unités/semaine égale !) de moins facilement évoluer vers un stade pathologique.

Donc autrement dit, au niveau "organique" : 
- Si votre foie est malade, s'arrêter de boire est bénéfique car il y a un potentiel de régénération non-négligeable que d'autres organes n'ont pas, en particulier si vous êtes à un stade réversible (comme la stéato-hépatite alcoolique, au contraire de la cirrhose qui elle est en bonne partie irréversible).
- Si votre foie est sain, à consommation égale d'unités par semaine, il n'y a pas à ma connaissance de consensus sur le fait que 2 jours d'arrêt par semaine préviennent significativement le développement d'une pathologie hépatique liée à l'alcool.

En revanche, là où l'intérêt des jours d'arrêt est mieux documentée, c'est au niveau plutôt neuro-psychiatrique, en limitant le risque de développement d'une dépendance/accoutumance !

Donc bref, faire des jours sobres est toujours une bonne idée : peut-être pas tant pour le foie que pour la tête, mais une bonne idée quand même 



......... M'enfin bon ce soir c'est vendredi donc on en rediscute lundi !! 

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alex, chrisdu74, bibi64, Frisette, leteckel, Vyat, Kiravi, Garfield
16 Juil 2021 09:56 #791

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19006
  • Remerciements reçus 4198

Réponse de Eric B sur le sujet Nouvelles médicales

l'acétaldéhyde est une crasse et clairement le plus toxique des produits de la chaine de métabolisation de l'alcool. Il est en effet carcinogène, mais à court terme c'est également lui qui est responsable d'une bonne partie des effets de la gueule de bois, et, à plus forte raison, quand sujet à une accumulation d'amont par manque d'activité aldéhyde déhydrogénase, responsable du fameux "Asian Flush" qui explique que nombre d'asiatiques (surtout d'extrême Orient) peuvent se trouver dans des états catastrophiques après quelques unités d'alcool.

On en parlait il y a quelques jours ici : www.lapassionduvin.c...

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gaija
16 Juil 2021 12:32 #792

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck