Nous avons 883 invités et 9 inscrits en ligne

Livres, Thèses, Documents etc...

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

#271

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Archéologie
Un site remarquable sur l'archéologie du vin !
www.inrap.fr/archeol...

Ex : Le vignoble antique de Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or)

www.inrap.fr//userda...

www.inrap.fr/archeol...
#273

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

On s'accroche car 500 pages, c'est du sérieux !

Statistiques
Global wine markets, 1961 to 2009: a statistical compendium

www.adelaide.edu.au/...
#274

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Bourgogne
L'Exploitant Agricole de Saône-et-Loire a récemment diffusé son spécial "Dégustations en Bourgogne du Sud" !

[/url] [i][size=x-small]Cliquez sur la photo[/size][/i] http://www.infos-chalon.com/article.php?sid=27191&thold=0[img=http://www.infos-chalon.com/modules/upload/upload/SPECIALVINS%20%28412%20x%20600%29.jpg]
[size=x-small]Cliquez sur la photo[/size]

www.infos-chalon.com...
#275

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 924
  • Remerciements reçus 11

Nonolapero a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Un "aller simple" pour le Vin Naturel & Mes 100 plus grandes dégustations de Vins Naturels

Voici un extrait de la présentation du livre par son auteur :

Il s'agit d'un livre d'environ 90 pages entrant dans le monde du vin naturel de manière décalée. Ce bouquin que j'ai nommé Un "aller simple" pour le Vin Naturel & Mes 100 plus grandes dégustations de Vins Naturels dénonce franchement une viticulture chimique où les "neuneulogues" ont pris un rôle de petite chimiste qui n'est pas le leur. Cette première partie d'une vingtaine de pages vous emmène à la rencontre des incohérances, des compromissions et des erreurs du système AOC (Appellation d'Origne Corrigée). Cette partie vous entraîne vers une prise de conscience de l'importance des pratiques saines permettant de favoriser la vie dans les vignes et les vins ... Elle décrit également l'un des énormes défis de notre époque : l'uniformisation des goûts !


ptijournalduvin.over...
#276

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Histoire de la viticulture
Chrétien OBERLIN : Solution de la Question Phylloxérique.

oenophil.over-blog.f...
#277

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Littérature
La vigne et le vin à des hommes reconnaissants !

www.vitisphere.com/d...
#278

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2525
  • Remerciements reçus 158

hannibal a répondu au sujet : Romans

Peter Mayle
"Château-l'Arnaque"

"Le richissime californien Danny Roth décide de révéler au Los Angeles Times son trésor le plus cher: une des plus belles collections mondiales de grands crus classés... Manque de chance, juste après la visite, il est cambriolé. Méfiante, son assurance charge le détective Sam Levitt de l'enquête. Son voyage au cœur du vignoble français va lui réserver bien des surprises..."

Pour lire à la plage ou ailleurs, en poche chez POINTS
#279

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Création et quasi-disparition du vignoble de Haute-Loue
Robert Chapuis
ThéMA, CNRS-UMR 6049, Université de Bourgogne

thema.univ-fcomte.fr...
#280

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Recherches sur les bases moléculaires de la saveur sucrée des vins secs - Approches analytique et sensorielle
Axel Marchal

www.academie-amorim....
www.theses.fr/2010BO...
#281

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18498
  • Remerciements reçus 3462

Eric B a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Je viens de tout lire : c'est très bien écrit, d'une grande clarté, avec une logique implacable. Une vraie enquête policière qui aboutira à la découverte de nouvelles molécules : les quercotriterpénosides.

Par ailleurs, cette étude fait un sort au rôle de l'éthanol et du glycérol dans la perception de sucrosité d'un vin.

Un grand bravo à Axel (tu)

Eric
Mon blog
#282

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 210
  • Remerciements reçus 0

Jean-Francois xavier a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Étude réellement intéressante.
Comme le précise Éric, c'est d'une grande clarté.

Un grand bravo !

Blog : Se Souvenir des Vins
#283

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 881
  • Remerciements reçus 1

emmane777 a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

C'est passionnant !!

Ainsi la sensation moelleuse d'un vin sec ne viendrait pas tant de l'éthanol, que de la protéine HSP12 (heat shock protein ? entre autres?) lors de la macération post-fermentaire, par autolyse des levures, et l'élevage en fût de chêne augmenterait ce moelleux par l'intermédiaire de molécules comme les quercotriterpénosides.... si j'ai bien suivi ! Bravo !!

Emmanuel
#284

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

#285

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Les Négociants en vins de Bourgogne
De la fin du XIXe siècle à nos jours

Christophe Lucand
Préface de Serge Wolikow
Editions Féret (Bordeaux)

[/url] http://www.cepdivin.org/actu/parutions/lucand_negociants_en_vins_de_bourgogne.html[img=http://www.cepdivin.org/actu/parutions/lucand_negociants_en_vins_de_bourgogne.jpg]

www.cepdivin.org/act...
#286

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1321
  • Remerciements reçus 0

Altau a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

oliv écrit: Recherches sur les bases moléculaires de la saveur sucrée des vins secs - Approches analytique et sensorielle
Axel Marchal
[ www.academie-amorim.com ]
[ www.theses.fr ]


Ainsi donc, si j'ai bien compris, la sensation sucrée n'est pas liée qu'à la présence de sucre, et inversement, la mesure de la présence de SR n'implique pas qu'on va ressentir une perception sucrée (vieux liquoreux qui ont "mangé" leurs sucres).
Une autre étude à faire, peut être ?
#287

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Une étude qui intéressera sûrement tous les dégustateurs qui se réunissent dans les cercles LPViens ! (:P)

Observations sur l’alcoolémie du dégustateur
DESCOUT J.-J.(1), AUGRIS A.(2), BONBOURG L.(2), BLACHE D.(3).
(1) OEnologue Conseil, 10, place de la mairie, 01090 Montmerle.
(2) Laboratoire d’OEnologie le Morgon, 69910 Villié Morgon.
(3) INSERM INRA, Unité de nutrition lipidique, 17, rue Sully, B.P. 86510, 21065 Dijon.

Le dégustateur qui fait attention à bien rejeter la prise de vin en bouche, n’avait pas une alcoolémie trop élevée, après une séance portant sur une vingtaine d’échantillons.
Dans cette étude portant sur 125 dégustateurs, 97 n’ont pas d’alcoolémie décelable, pour 16 d’entre eux elle est comprise entre 0 et 0,25 g/l, pour 11 dégustateurs, elle se situe entre 0,25 et 0,50 g/l et pour un seul, elle est supérieure à 0,50 g/l.


www.oenologuesdefran...
#288

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18498
  • Remerciements reçus 3462

Eric B a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

C'est très intéressant : à retenir qu'il faut manger un p'tit quelque choses avant de déguster (avec du pain si possible).

Eric
Mon blog
#289

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81
  • Remerciements reçus 1

axel a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

oliv écrivait:
> Recherches sur les bases moléculaires de la saveur
> sucrée des vins secs - Approches analytique et
> sensorielle
> Axel Marchal
>

Merci pour vos messages et vos encouragements.

Emmanuel, oui, c'est bien cela, nous avons démontré que les levures et le bois de chêne contribuent conjointement à la sucrosité des vins secs. Par ailleurs, il existe vraisemblablement des composés non-glycosidiques à saveur sucrée provenant du raisin cette fois. L'étude de tels composés est notre nouvel objectif....

Alain, en effet, la perception des sucres, et notamment son évolution avec la durée de vieillissement, constitue un autre sujet intéressant. Dans notre cas, nous nous sommes intéressés uniquement à des vins secs au sens chimique du terme, c'est-à-dire comportant moins de 2 g/L de SR.

Je reste évidemment à votre disposition si vous souhaitez des éclairages ou pour toute autre question!

Axel.
#290

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1321
  • Remerciements reçus 0

Altau a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Axel, sans volonté aucune d'agresser les diptères, quand tu utilises des expressions du genre "perception des sucres", il s'agit bien d'un raccourci signifiant "sensation sucrée" car on parle bien, justement, d'absence de sucre ?
#291

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81
  • Remerciements reçus 1

axel a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Désolé Alain, je n'ai peut-être pas été clair, mais ma phrase "la perception des sucres, et notamment son évolution avec la durée de vieillissement, constitue un autre sujet intéressant" est une réponse à ta remarque sur l'évolution du goût sucré des vins liquoreux. Donc dans ce cas, je parlais bien de perception des sucres, au sens chimique du terme. Dans les vins liquoreux, l'intensité du goût sucré tend à décroître avec le temps, de façon plus ou moins rapide en fonction des vins.

L'évolution de la sucrosité des vins secs est à mon sens plus compliquée. En effet, certains vins "sèchent" au vieillissement et perdent leur moelleux. D'autre, en revanche, gagnent considérablement en douceur avec le temps. C'est par exemple le cas des grands vins de pinot et de certains médocs. Les marqueurs moléculaires impliqués sont vraisemblablement différents.
C'est assez passionnant, mais le chemin vers la compréhension de ces mécanismes est encore bien long... Heureusement, en attendant, la dégustation nous permet de profiter de cette douceur caractéristique des grands vins !

Axel
#292

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1321
  • Remerciements reçus 0

Altau a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Oui, tu as raison de préciser.

Pour en revenir à ta thèse, ce sujet m'intéresse particulièrement. J'ai le souvenir d'avoir dégusté à Bordeaux un pomerol peu connu auquel j'avais trouvé un côté "sucré" mais pas les autres personnes autour de moi, dont une oenologue, qui par ailleurs avaient trouvé ce vin fameux. Peut être que je suis plus sensible que d'autres aux aspects que tu as étudiés ou bien les autres savaient mieux distinguer que moi les sucres des autres saveurs suaves.
#293

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 881
  • Remerciements reçus 1

emmane777 a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Merci beaucoup Axel pour ces précisions, et je te souhaite de bonnes recherches, elles sont super intéressantes !

Emmanuel
#294

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

La Bourgogne : dynamiques spatiales et environnement
Revue Géographique de l'Est
vol. 46 / 1-2 | 2006 |

François Legouy
Les communes viticoles bourguignonnes, essai de typologie et de mise en évidence d’un gradient viticole

Marie-Pierre Cerveau
Renaissance des vignobles nivernais
#296

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Alsace
Terroirs et Géologie du Vignoble Alsacien, petite anthologie bibliographique par Philippe Bon.

oenophil.over-blog.f...
#297

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80
  • Remerciements reçus 1

Milelli Philippe a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Voici un article de Christian Authier qui devrait intéresser les lecteurs de ce forum.

DOSSIER
Qu’est-ce qu’un vin vivant ?

Dans le vin comme ailleurs se déroule une guerre du goût où le vrai affronte le faux, où la singularité croise le fer avec l’uniformisation.

«Seule la tradition est révolutionnaire» disait Péguy. A leur manière, les vignerons qui depuis des années ont décidé de produire les vins les plus naturels possible illustrent la formule de l’écrivain. En tournant le dos aux diktats de la modernité techno-marchande (labour à cheval plutôt qu’avec des machines qui tassent le sol, utilisation des levures indigènes plutôt que des levures artificielles, abandon des pesticides et autres produits phytosanitaires au profit de préparations naturelles…), ils ont lancé une révolution dans les papilles et dans les vignobles, ici ou ailleurs. Tandis que le vin est devenu un produit industriel et mondialisé, élaboré par des œnologues maîtres en vinification technologique de raisins issus d’agriculture chimiquement assistée, des artisans vignerons s’inscrivent dans l’attachement à un terroir, à des cépages et à l’expression singulière du jus de raisin fermenté travaillé avec exigence par la main de l’homme.

Loin d’être les doux rêveurs ou les passéistes que certains ont longtemps brocardés, ces hommes et ces femmes apparaissent désormais comme des précurseurs. Leurs «vins vivants», selon l’expression de Pierre Jancou qui rend hommage à douze d’entre eux dans un joli livre (voir entretien ci-contre), réveillent le vrai et le beau contre l’uniformisation du goût et la standardisation des esprits. Les boire est une révélation. Impossible ensuite de revenir au tout-venant et aux produits falsifiés, fussent-ils de prestige. Trinch !
Pierre Jancou : «Il y a un futur pour le vrai vin»
Pierre Jancou a créé à Paris des lieux devenus culte dans le bien manger et le bien boire. Après La Bocca, La Crémerie et Racines, il a ouvert récemment Vivant dans le Xème arrondissement, un restaurant de poche où l’on peut déguster des produits d’exception avec des vins d’auteurs. Dans son premier livre, Vin vivant, il dresse les portraits de douze artisans vignerons incarnant une certaine idée de la Dive Bouteille.

Qu’est-ce qu’un «vin vivant?

Pour moi, c’est un vin qui vit, qui respire, qui évolue, qui n’est pas stérilisé par les sulfites, par une filtration… Je préfère le terme de «vin vivant» à celui de «vin naturel» qui est galvaudé quand on voit de grands domaines industriels prétendre qu’il font du «vin naturel». Avec Vin vivant, J’ai voulu faire un livre simple et accessible qui parle du vin derrière le vigneron, par exemple avec le portrait d’Alain Castex du Casot des Mailloles. J’ai adoré aller voir les vignerons pour qu’ils me parlent de leur vision du vin, de leur travail, de leur expérience.

Comment avez-vous découvert ces vins ?

J’ai eu la chance d’avoir un père gastronome qui m’a fait aimer le vin tout jeune. Ensuite, j’ai découvert le vin en Italie et le vin français à travers la Bourgogne. J’étais très lié avec la famille Renard dont le père enseignait au lycée viticole de Beaune. Toute la famille était dans le vin et ils m’ont présenté les vignerons, m’ont amené à des dégustations… Puis, cela s’est fait de manière autodidacte. Quand je suis revenu d’Italie pour m’installer à Paris, je suis tombé amoureux de La Crémerie. Je n’étais pas caviste, j’aimais le vin sans y connaître grand-chose. J’ai commencé à faire les salons et comme j’aimais le bio, le naturel, le vrai produit, je me suis tourné vers les vins bio et je me suis pris de passion pour ces vins-là.

Vous évoquiez le SO2 qui sert de conservateur et d’antioxydant, mais quels sont les dommages collatéraux qu’il peut entraîner ?

Le SO2 est un stérilisant. Je ne suis pas un ayatollah du sans soufre. J’aime les vins de vignerons qui peuvent utiliser un poil de sulfites à la mise en bouteilles, sur la vendange ou sur le pressoir. Sans extrémisme, j’avais envie de faire l’éloge de vignerons qui prennent des risques, y compris en se passant du soufre. Ce sont des équilibristes du vin. Quand on voit le travail d’un Alain Castex ou d’un Gilles Azzoni, c’est passionnant.

Vous employez le mot «d’aliment» à propos du vin. Or, c’est un aliment dont on ne connaît pas la composition et les nombreux additifs utilisés à l’exception des sulfites. Faudrait-il selon vous une contre-étiquette plus informative ?

Oui, vraiment. En Italie, les vignerons sont beaucoup plus clairs avec une contre-étiquette où ils expliquent leur travail. En France, certains s’y mettent comme Pierre Beauger. Il me semble que c’est important pour le consommateur qui est complètement perdu entre le vin bio, le vin naturel… La législation devrait obliger les vignerons à dire ce qu’il y a dans leurs vins.

Une notion revient beaucoup dans les propos des vignerons, c’est celle de «transmission». Ils mentionnent des gens qui ont été des passeurs importants comme Jules Chauvet ou Jacques Néauport.

Jacques Néauport est un sacré personnage dont l’importance n’a d’égale que l’humilité. Il a été en effet un passeur, il a converti nombre de vignerons, comme Pierre Overnoy, les vignerons du Beaujolais ou d’Ardèche, au sans soufre et il a également fait connaître les écrits de son maître Jules Chauvet.

Vous parlez dans le livre de certains vignerons comme Alexandre Bain dans le Sancerrois ou Olivier Cousin en Loire dont les vins n’obtiennent pas forcément l’AOC. Au départ, ce système des AOC était une bonne idée, mais elle semble aujourd’hui dévoyée…

Oui, c’est comme dans l’alimentation. Monsanto, Bruxelles et les lobbies agro-industriels détruisent nos terroirs, nos produits. Les AOC dans le vin ont conduit à donner le pouvoir à des œnologues qui décident quel goût unique doit avoir chaque appellation. Alors, des vignerons, qui font des vins le plus naturellement possible et finalement au plus près de l’appellation, se voient privés de l’AOC. Certains ont pu en souffrir, notamment commercialement, mais maintenant ils s’en fichent. Ils sont en Vin de table ou Vin de France.

Ces dernières années, il y a eu un engouement pour les vins dits naturels. En même temps, ces producteurs ne pourraient répondre à une demande beaucoup plus importante sauf à tourner le dos à leurs principes. A vos yeux, y a-t-il un risque que le vin naturel devienne un objet de luxe réservé à une élite ?

C’est déjà le cas en Italie. Les Italiens sont très collectionneurs, élitistes, très axés sur le luxe et le beau. La plupart des vignerons naturels italiens sont hors de prix. Leurs vins sont devenus des objets de luxe. Cependant, je pense qu’il y aura toujours des vignerons comme Gilles Azzoni ou Christian Ducroux qui feront des vins de plaisir, des vins de tous les jours, à des prix totalement raisonnables. On trouve tous les prix dans les vins naturels, mais il est vrai que depuis dix ans ce monde-là a connu une véritable évolution. Ces vignerons étaient considérés comme des baba-cools ou des types un peu dingues. Aujourd’hui, même la presse ou les guides institutionnels les prennent au sérieux et les respectent. Cela répond, je crois, à une demande des gens à plus de vrai, de goût, dans le vin comme dans les aliments. Donc, il y a un futur pour le vin bio, le vrai vin. Evidemment, si la demande était trop importante, il serait difficile de contenter tout le monde. Cela dit, je pense que dans dix ans de gros vignerons, pesant lourd en termes d’hectares et de volumes, se seront mis dans une démarche plus authentique avec des vinifications tendant vers les vin naturel. On voit déjà de grands domaines se mettre à la biodynamie.

Ces vignerons-artisans que vous évoquez doivent représenter environ 1 % de la production en France et sont donc très marginaux. En dépit de l’évolution de la critique institutionnelle, ils continuent d’être les bêtes noires de journalistes spécialisés célèbres comme Michel Bettane ou Périco Légasse. Pourquoi tant de haine ?

Je ne comprends pas. Je ressens cette haine car je suis souvent critiqué dans mon travail par des gens comme ceux-là car je suis un petit représentant de ces vignerons à Paris. Ils ne représentent même pas 1 % du vin en France, ils ont le droit d’exister. Qu’un Bettane ou qu’un Légasse considèrent ces vins comme pas finis ou ayant des défauts, soit, mais qu’ils nous laissent boire ce que nous avons envie de boire sans agonir ces vignerons d’injures. Pour ma part, je respecte les vignerons. Quand un vigneron vient me présenter son vin, même si ce n’est pas le genre de chose que j’ai envie de boire, je vais le goûter, écouter le vigneron, lui exposer ma philosophie du vin.

Parmi les vignerons rassemblés dans Vin vivant, il y a souvent des personnages hors du commun.
Comment présenteriez-vous Pierre Beauger ?


C’est un magicien. Il incarne la pureté avec un grand «p ». Il est d’ailleurs le seul vigneron qui a tenu à parler lui-même de son parcours et ce qu’il a écrit est de la poésie. Pierre Beauger est le petit Prince du vin et quand je bois l’une de ces bouteilles, je m’envole. Cela m’élève, cela me nourrit le corps comme l’âme. Comme Alain Castex, il fait des vins de magicien.

Vin vivant, portraits de vignerons au naturel, illustrations de Michel Tolmer, préface de Bruno Verjus,
éditions Alternatives, 95 p.
Quelques livres pour bien boire
Dans une production éditoriale abondante consacrée au vin, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Petite sélection à lire sans modération.
Pour ceux désireux de s’informer sur les notions de «vin bio» et de «vin naturel», on conseillera l’indispensable Vin bio : mode d’emploi, de Jérôme Van der Putt chez Jean-Paul Rocher, également éditeur des écrits du père des vins naturels en France : Jules Chauvet. Même souci de pédagogie et de clarté chez François Morel (créateur de la revue Le Rouge & le Blanc) avec Le Vin au naturel (Sang de la terre) tandis que Laurent Baraou et Monsieur Septime signent avec le très informé La Face cachée du vin (François Bourin) une analyse aussi fine que perspicace sur les enjeux culturels, écologiques et économiques. Autre approche : celle de Catherine Bernard racontant avec Dans les vignes (Rouergue) sa reconversion qui vit l’ancienne journaliste devenir vigneronne dans le Languedoc. Tenant à la fois du beau livre et du guide pratique, Vins et vignerons du Sud-Ouest (Rouergue) de l’Anglais Paul Strang mérite le détour. Plus littéraire, l’Américaine Alice Feiring retrace avec humour et sensibilité dans La Bataille du vin et de l’amour (Jean-Paul Rocher éditeur), sous-titré «Comment j’ai sauvé le monde de la parkérisation», ses pérégrinations et ses découvertes à travers le vignoble français. Evidemment, de son compatriote Kermit Lynch, il faut avoir lu le très beau Mes aventures sur routes du vin (Payot), mais l’on pourra oublier Le Goût et le pouvoir (Grasset) du surfait Jonathan Nossiter qui aurait dû sur le sujet en rester à son éclairant film documentaire Mondovino. Enfin, pour trouver une large recension des vignerons naturels de l’hexagone, on se reportera aux choix de l’écrivain et journaliste Sébastien Lapaque dans les deux tomes du Petit Lapaque des vins de copains (Actes Sud) ainsi qu’au Petit dico des vins naturels (Guy Tredaniel) de Jean-Charles Botte, sommelier du restaurant La Méditerranée.
Dossier réalisé par Christian Authier
#298

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1321
  • Remerciements reçus 0

Altau a répondu au sujet : Re: article de Christian Authier

Dès la lecture du début du 1er paragraphe, on a compris de ce monsieur dont rien n'est dit en présentation de l'article, qu'on n'y apprendrait rien d'intéressant.
On y trouve tous les poncifs des "croyants" de la bio / bioD avec cette idéologie de la "tradition" qui me donne des haut-le-coeur.
C'est archi-usé, d'une pauvreté d'esprit affligeante assortie d'une idéologie lamentable.
Bref, inutile.
#299

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83537
  • Remerciements reçus 9189

oliv a répondu au sujet : Re: Livres, Thèses, Documents etc...

Étude historico-génétique de l’origine du Chasselas
J. F. Vouillamoz et C. Arnold
Université de Neuchâtel, NCCR Plant Survival

www.linherr.ch/cmsFi...
#300

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck