Nous avons 1523 invités et 48 inscrits en ligne

Grosse fatigue

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18231
  • Remerciements reçus 2112

Jérôme Pérez a créé le sujet : Grosse fatigue

Grosse fatigue
de l'harassante tâche d’observer les crabes

Qui a déjà, même rapidement, parcouru les pages du Blog du GJE a pu y lire souvent des débats forts intéressants, des billets plutôt brillants, des intervenants qui savent de quoi ils parlent. Avec une lecture un peu plus attentive, on peut y déceler quelques liens, quelques affinités, quelques gestes bienveillants, voire quelques renvois d’ascenseurs. Faut vous dire monsieur que chez ces gens-là, on ne s’oublie pas, monsieur, on est loyal.

En prenant la loupe, oh, rassurez-vous, pas une loupe trop grossissante quand même, on se rend compte qu’il y a des intouchables, des presque Dieu, dont la parole quasi divine ne peut se remettre en cause car elle est de nature a priori brillante, limite transcendantale : il suffit que le demi dieu daigne venir déposer quelques mots sur l’écritoire de la sacristie pour que l’on crie « alléluia il est revenu, il est parmi nous ». Faut vous dire monsieur que chez ces gens-là, on ne blasphème pas monsieur, on se prosterne.

Si on augmente le grossissement, on voit bien quelques mouvements de ces liens qu’on pouvait croire forts, finalement pas si solides que ça. Il y a ceux qu’on a attiré pensant en tirer quelque chose et qu’on a balancé comme des malpropres sans doute parce qu’ils ne plaisaient pas à Dieu le père et qui voient leur statut passer de bienvenu à banni. Faut vous dire monsieur que chez ces gens-là, on ne s’embarrasse pas monsieur, on jette.

Plus fin encore, mais quand même pas au niveau de la microscopie électronique : des petits grains de sables qui viennent gripper la belle mécanique : des petits gestes qui ne trompent pas et qui interpellent l’observateur des crabes dans son acte anthropologue sociologue ethnologue de cette petite société bien ordonnancée. Des petits signes extérieurs révélateur de ce qui se passe en coulisse : c’est par exemple l’annonce rapide du grand tasting et la publication en même temps de la liste complète des vignerons présents au salon organisé par Bizeul qui lui a déclaré haut et fort qu’il ne serait pas au GT. Puis quelques jours après, c’est le taillage en pièces sur un site tiers du dernier numéro de En Magnum avec des critiques vives pour le moins étonnantes. Mais pour montrer qu’on reste ami, c’est en même temps la publication d’un texte de Bettane qu’on dit majeur, qu’il faut lire comme parole d’évangile avec toute la dévotion due. Faut vous dire Monsieur que chez ces gens-là, on ne s’affirme pas monsieur, on paraît.

Tout cela ne serait rien si les messages publiés n’étaient pas truffées de petites phrases sibyllines et clairement dirigées et si les naturelles réponses qu’elles exigeaient n’étaient censurées. Faut vous dire monsieur que chez ces gens-là, on ne discute pas monsieur, on coupe.

Alors donc pour rétablir ce qui me semble être une justice : je publie ici les réponses qui n’ont eu droit de publication sur le site du GJE.
A la lecture de cette petite phrase de type « scud » :
	Merci à Michel pour ce texte et ceux qui espéraient un stupide conflit sur le blog de Nicolas ne pourront rentrer chez eux que gros-jean comme devant.
	 "François,
	un peu ridicule la dernière phrase, non ? Qui peut espérer un conflit ?
	Que des observateurs l'observent, c'est un fait et je fais partie de ceux-là. Qu'ils s'en réjouissent, c'est autre chose.

Ce dont je me réjouis, comme d'ailleurs beaucoup, c'est qu'il ne puisse plus être dit qu'il y a acceptation, voire promotion automatique et aveugle des productions de Bettane par Mauss.

Tu as clairement exprimé sur le Blog de Nicolas de Rouyn tout le mal que tu pensais du numéro deux de En Magnum. La seule chose dont on peut se réjouir, c'est de la clarté de l'indépendance. Bravo, car c'est assez inédit.

Pour le reste, on ne peut pas se réjouir de la piètre qualité de ce magazine ni d'un hypothétique conflit.
	ça aura au moins donné l'envie de l'acheter pour s'en rendre compte à beaucoup, à mon avis.

Si tu croyais en publiant ce texte de M Bettane lever le doute, s'il y en avait, de ta loyauté à son égard, à mon avis, tu ne peux rentrer chez toi que gros-jean comme devant. (très belle formule, merci, je la retiens)

Ceci-dit je m'inscris totalement dans cette conception du vin culturelle, seule voie viable de cette passion.

Maintenant, il est assez intéressant de voir quel traitement l'auteur de ce beau texte réserve à ceux qui ont su, pu ou voulu s'émanciper des gourous et expriment leur opinion parfois alternative.

Quant à son journalisme que M Bettane clame à tout va (4 occurrences dans le texte), j'ai déjà dit ce que j'en pensais.

bonne soirée"

Puis faisant suite aux petites chipoteries et autres niaiseries faussement polies entre De Rouyn et Mauss :
	Nicolas De Rouyn dit
	Je crois que personne n'a cru au conflit, François. Sauf, peut-être, quelques malins habitués aux forums (non, je n'écris pas "fora")
	Mauss répond	Tu penses bien qu'il faudrait bien plus que ces échanges d'opinions, de vues, pour que cela mette une quelconque feuille de cigarette là où il n'y a simplement pas de place :-)))

Ma réponse : une fois de plus censurée :
	il me semble François, que tu te dois de dire que tu as censuré ma réponse.
	Plutôt une mise au point sur cette supposée réjouissance.
	Ce fil de discussion n'en est pas un puisqu'on n'y retient que ce que l'on veut bien qu'il y paraisse.
	C'est totalement fallacieux comme l'explication qui consiste à dire que l'on ne publie pas pour ne pas laisser la voie libre aux anonymes charognards du web qui se délectent de ce genre de joutes.
	Si la touche "delete" a été utilisée pour ma publication, elle peut aussi l'être pour d'autres.

Le publireportage de de Rouyn : ici : bonvivantetplus.blog...

Mon message d’étonnement sur LPV ici : lapassionduvin.com/p...

Le billet de F Mauss : ici : gje.mabulle.com/inde...

Ça pue, ça craint, ça mérite d’être dit. Mais quand même je dois avouer ma grosse fatigue, à la mesure de ma grande déception. Faut vous dire monsieur que chez ces gens-là, on ne respecte pas monsieur, on triche.

Jérôme Pérez
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20029
  • Remerciements reçus 819

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Grosse fatigue

Voilà une très bonne chose que d'avoir ouvert les commentaires car lorsque l'on critique à juste titre la censure, le minimum est de laisser à chaque lpvien la possibilité de prendre position ou pas à cette tribune, c'est une question de cohérence. (tu)
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 595
  • Remerciements reçus 942

bassaler a répondu au sujet : Re: Grosse fatigue

Un grand démocrate ce "Président Mauss" en quelque sorte
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1338
  • Remerciements reçus 148

oulababa a répondu au sujet : Re: Grosse fatigue

Je réagis non pas au post initial mais au texte "majeur"

Accessoirement je me demande encore pourquoi vous perdez encore votre temps avec l'ami Poujade Nicolas qui n'a pas grand chose à raconter hormis de faire le porte-flingue à Bettane. Moi aussi, je me suis fait censurer quand j'ai réagit deux trois fois à ses grandiloquences sur la grandeur du vin français et autres poncifs du style, ce blog n'est pas vouer à dialoguer mais faire la pub à Bettane.

Ensuite ce texte est quand même révélateur de la personnalité un peu mégalo de son auteur, il s'érige tant en grand défenseur civique, en pacificateur, en protecteur des consommateur et des agriculteur ( une pensée émue aux paysans de la côte-de-nuits et de Pauillac ), bref il est pour "un tout autre journalisme protecteur des valeurs culturelles issues de la longue histoire du vignoble mondial", c'est quoi ces conneries en fait?

C'est quoi cette notion de "vin culturel"? C'est son nouveau credo marketing, parce que bon, le journalisme rapport q/p, il en vit aussi avec son guide non?
Je peux comprendre que ses ventes/revenus baissent parce que les "futurs" acheteurs/consuméristes ont pas mal d'outils à disposition ( dont LPV) , et c'est bien là son problème, mais je suis pas certain que ce soit un secteur très porteur.

Après pour la relation entre Mauss & Bettanne, elle est symbiotique à mon sens, ils ont un peu besoin de chacun pour exister dans le paysage web du vin, quoi d'étonnant qu'un peu de censure alors pour entretenir de bonne relation.

Xavier L.
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18231
  • Remerciements reçus 2112

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Grosse fatigue

J'ai pris mon temps avant de clore ce triste chapitre, mais une fois encore, ce sont des insultes et viles attaques personnelles qui ont fusé en off. Voilà comment on imagine le droit de réponse chez François Mauss.
Dommage, ici, c'est ouvert et il a tout loisir à venir dire que je suis une sorte d’Imam qu'un troupeau d'abrutis, voire de c.onnards (sic), suit éperdument, un repère de communistes à la Marchais qui ne comprend rien aux vraies valeurs et au fonctionnement du monde et dont certains se plaisent en attaques personnelles et anonymes à son endroit, forcément LPViens, (comment peut-il en être autrement ?)

Qu'ils comprennent bien que chacune de leurs attitudes indignes ne font que me confirmer dans mes positions me donnent l'envie et l'énergie de m'opposer. Qu'on ne compte pas sur moi en revanche pour tomber dans l'insulte de premier degré.

Jérôme Pérez
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2568
  • Remerciements reçus 157

leguitou a répondu au sujet : Re: Grosse fatigue

Sur LPV, on décrit des vins, on discute du niveau de tel millésime, de l'accueil des vignerons, du niveau de la presse, on échange, on débat, on s'aime (au sens noble), on s'écharpe et on s'engueule (version 2.0) mais il n'y a pas de censure ...
A cause de ce dernier point, je ne vais plus sur ces soit-disant blogs de gens "compétents" et sachant en matière de vins, la possibilité ouverte de discussion n'y existe pas, le discours y est unilatéral et écrit pour ceux qui sont prêts à l'aimer !
Jérôme, tout mon soutien pour ce désir de clarté et d'honnêteté sur la toile !

Bien cordialement,
Guillaume
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9650
  • Remerciements reçus 1314

claudius a répondu au sujet : Re: Grosse fatigue

je tiens tout de même à signaler:

qu'un "énergumène" qui a insulté François Mauss et mis en doute sa déontologie dans le cadre du GJE a été radié de LPV pour non-respect de la charte ...

qu'à la suite de sa radiation de LPV, ce même triste personnage est devenu un intervenant régulier sur le blog de François Mauss

j'espère que François Mauss lira ces quelques lignes ...
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck