Nous avons 2018 invités et 60 inscrits en ligne

Domaine Richard Leroy

  • Messages : 1599
  • Remerciements reçus 585

Réponse de H. Seldon sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Bonjour à tous,
bon , recentrons un peu les choses : une dégustation est subjective , donc mon CR et mes posts traduisent mon ressenti : c'est affirmé péremptoirement, j'en suis désolé, mais c'est comme ça : donc, pour clore le chapitre me concernant : j'ai bu de très belles choses chez R. Leroy, j'apprécie sa philosophie de la vigne et du vin, mais (oui, vous vous en doutiez, il y a un mais) : les deux bouteilles qu'on a ouvertes avec fedor (et à qui on a laissé 4 jours d'aération pour voir s'il y avait un mieux) étaient pour moi (ouhou, subjectivité ! j'ai donc dit pour moi) défectueuses, car une odeur d'oeuf pourri (H2S ? mercaptan ? ? ) était rédhibitoire. Pb de vinif ? Pb de conservation ? Mais je ne sais pas, personne ne le sait. Mais qu'on vienne ensuite dire qu'il fallait garder ces bouteilles parce qu'elles sont dans une phase intermédiaire (attention, pour être bien sûr : je ne parle que de ces deux bouteilles, qui ne m'appartiennent pas, et qui ont été ouvertes avec Fedor) sans les avoir goutées et humées, ça me paraît ... comment dire, relever de l'ordre en effet du mysticisme . dont acte, ce n'est pas ma vision des choses. C'est d'une banalité de devoir le relever encore une fois.

J'en ai fini,

"le pauvre H. Seldon" (n'oubliez pas le point entre le H et seldon svp).

Seb.

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
11 Mar 2014 10:43 #511

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26211
  • Remerciements reçus 1421

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

C'est toujours intéressant de constater comme certains domaines, souvent issus d'une certaine mouvance, possèdent leurs thuriféraires, peu prompts à accepter la sentence d'une dégustation à un temps T, sentance qui se limite pourtant à la ou aux bouteilles dégustées, et pas à l'ensemble de la production du domaine en question...

Luc
11 Mar 2014 10:57 #512

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8688
  • Remerciements reçus 1537

Réponse de hyllos sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Ahh, dire que j'avais dit que je ne posterai plus :)

Bon, rien d'agressif, je ne reviendrai pas sur le fait que MÊME DANS UN VIN NATURE, la réduction peut être soit passagère, soit un vrai défaut. Si après 4 jours d'aération, elle persiste, ça semble plus un défaut qu'un état passager. Mais ça n'est pas ce que je voulais faire remarquer.

therryz écrit: Enfin s'agissant des problèmes de stockage, une trop forte température pourrait effectivement conduire à une re-fermentation mais certainement pas à une réduction ou encore à une oxydation.


C'est évidemment faux. Une température trop élevée va avoir une incidence sur toute la microbiologie du vin, donc refermentation, certes. Mais aussi, cela stimule toute l'activité microbienne, et peuvent se produire différentes casses, production d'ethanal et dégradation d'autres composées du vin comme l'alcool... etc... donc dans les faits, ça peut fort bien aboutir aux effets d'une oxydation ou d'une réduction (point de vue aromatique). Tu peux aussi avoir des problèmes mécaniques : désèchement du bouchon, coulure... qui vont entraîner une oxydation... etc.. etc... Dans le cas d'un vin nature, non filtré qui plus est, les réactions peuvent être rapides et intenses. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'il faut veiller à ne jamais dépasser les 14°C en stockage, pour prévenir tout risque de développement d'une instabilité.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
11 Mar 2014 11:21 #513

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6
  • Remerciements reçus 0

Réponse de thierryz sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Luc Javaux écrivait :


"C'est toujours intéressant de constater comme certains domaines, souvent issus d'une certaine mouvance, possèdent leurs thuriféraires, peu prompts à accepter la sentence d'une dégustation à un temps T, sentance qui se limite pourtant à la ou aux bouteilles dégustées, et pas à l'ensemble de la production du domaine en question..."

Cher Luc,

Je pense que tu exagères quelque peu en me (nous) qualifiant de "thuriféraires", bien au contraire, c'est très mal me connaître car je ne suis pas de ceux qui défendent avec excès et aveuglement les vins "issus d'une certaine mouvance" ainsi que tu l'écris.

Au contraire, je suis avant tout un passionné qui cherche éperdument à "rentrer" dans le vin, quel qu'il soit, à la dégustation, en essayant d'analyser avec objectivité et raison tant les défauts que les qualités aussi bien circonstanciés, provisoires que définitifs.

Je n'estime donc pas qu'à la dégustation de ces Noëls 2011 il y ait eu une "sentence" comme tu l'écris, bien au contraire, ma démarche et mon analyse sont tout autres et consistent notamment à m'interroger sur la cause et la nature de ces arômes, par comparaison et déduction pour arrêter une analyse sur le devenir de cette bouteille sans, contrairement à toi, faire preuve d'un jugement ou d'une "sentence", comme tu aimes l'écrire, trop hâtif.

Bien à toi

thierry
11 Mar 2014 12:46 #514

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19678
  • Remerciements reçus 4858

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

ok, 2011, c'est jeune.
mais il suffit d'ouvrir une à une les pages de ce sujet pour constater quand même que l'approximation est de ce monde si la perfection ne l'est pas.

Jérôme Pérez
11 Mar 2014 12:59 #515

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 205
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Pupi sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Je viens de lire les derniers posts d un fil d un des vignerons vedette de Chablis et c est assez drôle comme les thuriféraires se trouvent partout et loin de toute tendance....

Un pauvre LPVIENS c est fait tomber de dessus pour avoir ose parler d oxydation sur un Dauvissat.
"C est un problème de bouteille,pas de doute"
"Tu te trompes,ouvre une autre bouteille et tu verras"
11 Mar 2014 14:41 #516

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20420
  • Remerciements reçus 1915

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

en ce sens que la bouteille de H Seldon n'était en rien "cuite" ou "flinguée" mais bien au contraire en cours de travail et cela étant en partie du aux lies dans la bouteille.

non mais faut arrêter les délires, quand une bouteille bue sur 3 jours est toujours imbuvable avec des arômes d'oxydation ou d'oxydation/réduction ou de composés soufrés ou tout ce que tu veux, bah elle est morte, le plaisir est égal à zéro et les incantations comme quoi le vin sera grand dans 10 ou 15 ans me rappelle étrangement les mêmes incantations sur les défenseurs de bordeaux imbuvables jeunes tant ils sont boisés et/ou extraits et/ou pas mûrs.
Quand je dis que les extrêmistes "nature" rejoignent les industriels au point de valoriser l'uniformisation de défauts générées par la pratique non interventionniste là où les industriels défendent des vins identiques quels que soient leur origine, en voilà une belle nouvelle preuve...8-)

Est-il possible qu'un fan des vins de ce domaine puisse reconnaitre qu'une bouteille soit flinguée alors même que de source sûre le vigneron reconnait que ses 11 ont des "problèmes" (et c'est honorable)?
14 Mar 2014 10:14 #517

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1130
  • Remerciements reçus 0

Réponse de davidfrt sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

en effet les 2011 présentent de très fortes réductions (note de foin en particulier mais pas d'oeuf pourri) à l'ouverture qui mettent beaucoup de temps à partir.
ceci étant les bouches sont superbes et pour ma part me plaisent beaucoup. (au regard de la bouteille ouverte il y a 4 mois)
le gros problème avec les vins pas du tout protégés c'est aussi la conservation...

pour les vins de Richard Leroy, le problème vient aussi du fait que de nombreux amateurs se sont jetés sur les bouteilles pour goûter le vin de la BD et le style de ces vins peut ne pas plaire.

je ne suis pas du tout pour le sans soufre absolu car cela me fatigue beaucoup d'ouvrir des bouteilles flinguées alors que la matière première était exceptionnelle mais j'adore les vins de ce vigneron et pour l'avoir rencontré je ne suis pas inquiet du devenir de mes bouteilles. Ceci étant ce n'est que mon avis et donc je n’affirme rien sur l'avenir du vin.

Je comprends tout à fait la déception de certains à l'ouverture des bouteilles.
14 Mar 2014 10:33 #518

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20420
  • Remerciements reçus 1915

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

merci David pour cet avis beaucoup plus objectif. (tu)
14 Mar 2014 11:19 #519

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2226
  • Remerciements reçus 89

Réponse de oenoJB sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Je me retrouve parfaitement dans les propos de david.
14 Mar 2014 21:26 #520

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1130
  • Remerciements reçus 0

Réponse de davidfrt sur le sujet Domaine Richard Leroy Les Rouliers 2011

Vous m'avez titillé avec les derniers posts donc j'ai ouvert Les Rouliers 2011

Un peu de réduction à l'ouverture (type foin comme je retrouve souvent sur les vins de R Leroy)
Le premier nez confirme la présence de cette réduction mais très légère en comparaison avec le Noël bu il y a 4 mois,
Rapidement la réduction laisse place a des notes de citron confit et un léger grillé,
La bouche est dense mais soutenue par une superbe fraîcheur, la sensation en bouche est cristalline et le vin file droit en déployant beaucoup de gourmandise même si il est encore extrêmement jeune.
En tout cas absolument aucun défaut.
Très grande longueur finissant sur le citron confit et des notes salines!
Superbe

Changez de cavistes les gars! ;)
15 Mar 2014 12:56 #521

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1599
  • Remerciements reçus 585

Réponse de H. Seldon sur le sujet Domaine Richard Leroy, Anjou, Les Rouliers 2009

Domaine Richard Leroy, Anjou, Les Rouliers 2009

Aéré 1h, servi à 12° sur des briques de chèvre et de miel, agrémenté d’échalotes confites.
Bon, je ne prolonge pas la polémique du mois dernier, car il n’y pas matière : le vin a été excellent : le nez est sur la cire, le miel, les agrumes, de très légères notes de compotes de pomme, c’est puissant dès l’ouverture. Tout ça se retrouve en bouche pour un vin d’une suavité remarquable, d’un équilibre d’école (l’acidité, un peu présente, vient retendre l’ensemble), finale pas kilométrique mais conséquente : retro sur les fruits jaunes confits, j’ai adoré. Loin, bien loin du 2011.

Excellent en l’état.

Cordialement,

Seb.

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
18 Avr 2014 09:00 #522

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2133

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR:Domaine Richard Leroy Les Noëls de Montbenault 2009

Domaine Richard Leroy Les Noëls de Montbenault 2009

Cette bouteille est assoupie depuis quelques temps dans ma cave. Je me décide à la remonter pour enfin découvrir ce domaine qui fait quelques pages ici.
Boire ce vin, c'est un peu comme faire un tour de montagnes russes.
Il y a des hauts comme au premier jour, peu de temps après l'ouverture. Le nez est une frangipane peu grasse, peu sucrée, avec de la pomme rouge. Le vin est frais et attaque un peu avec des notes cidrées mais qui ne me laissent pas penser à une oxydation. Très vite, une grande acidité vient porter les saveurs pressenties. Le mélange est complexe et requiert de l'attention: un peu de réduction en bouche, de la poire conférence à point. Il est très digeste/minéral sur le bout de langue et à la fois gras dans les joues. B +. Et il y a des bas: le mariage avec de grandes gambas simplement poêlées arrive et là... , nous sommes dans le creux de la vague. Rien, le vin s'est éteint, il est devenu fluet. La matière est insuffisante et en terme de saveur, le crustacé fait une croisière en solitaire. Passable.

A J+3, le biorythme est toujours plat. Impossible de terminer la bouteille.

A J+5, le vin semble se conserver plutôt bien et l'on perçoit un soupçon de reprise de la palette initialement goûtée mais cela demeure insuffisant sur un plat.

J'avoue être perplexe. J'ai cru percevoir ce que certains apprécient sur ce vin mais comme en général mes bouteilles accompagnent un repas, je ne saurais à quelle occasion marier ce flacon. Par conséquent je vais tenter de laisser vieillir ceux qu'il me reste.

HD
18 Avr 2014 18:03 #523

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 573
  • Remerciements reçus 3

Réponse de jpm sur le sujet CR:Domaine Richard Leroy, Les Rouliers, 2011

CR:Domaine Richard Leroy Les Rouliers 2011

Bouteille ouverte vers 10°c et bue dans la foulée.

Robe jaune citron, claire pas très brillante.
En bouche trois termes me viennent à l'esprit dans l'ordre d'apparition: Réduction, tension, minéralité.
Un chenin assez Chablis au final. Je sens un élevage certain parfaitement intégré qui allonge bien la finale mais faut dire aussi qu'il y a du volume dans ce vin.

De la belle ouvrage, très bon, encore beaucoup de potentiel.

Benoît.
08 Jui 2014 12:58 #524

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 766
  • Remerciements reçus 6

Réponse de Caravelas sur le sujet CR:Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2009

CR:Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2009

Ouvert et bu dans la foulée.
Très beau nez bien ouvert sur la poire et la pomme (mais pas verte) et des notes plus liées à l'élevage tournant autour de l'amande et du beurre frais. Très agréable.
L'expression en bouche est très belle, d'abord sur des notes minérales puis les fruits blancs prennent le relais, toujours très joliment complexifiés par des notes douces d'élevage sensibles (pas de grillé) mais parfaitement intégrées et donnant un charme fou au vin.
L'équilibre est lui aussi très beau, ni lourd/pataud ni dynamique mais m'évoquant une suavité douce renforcée par le léger gras de texture que l'on trouve, sans pour autant sacrifier ce qu'il faut de fraicheur.
Finale à l'unisson, d'une très belle longueur mais que l'on aimerait sans fin, complexe, équilibrée, douce et d'une netteté d'arômes notable.

Un vin réellement splendide, une certaine idée du grand vin même pour ce type d'équilibre et qui m'a réellement charmé. Magnifique moment. Très Bien + / Excellent

Anthony
08 Jui 2014 14:22 #525

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 131
  • Remerciements reçus 1

Réponse de WinePig sur le sujet Re: Richard Leroy - Millésime 2012

Richard Leroy dit de ce millésime 2012 qu'il est sa plus belle réussite.

Quelqu'un a-t-il déja goûté une quille ? (:P)

Louis.
08 Juil 2014 19:58 #526

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1350
  • Remerciements reçus 1822

Réponse de vivienladuche sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2009

Bonjour Anthony,

Penses-tu que ce vin possède encore un certain potentiel ou bien qu'il n'est plus nécessaire d'attendre?

Merci +++

Amicalement

Vivien
09 Juil 2014 15:46 #527

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2133

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2009

@Anthony : A la lecture du compte rendu, on a bu sensiblement le même vin. Je trouve les marqueurs communs de la pomme, l’amande, le fruit à chair blanche, la poire, le gras et la fraîcheur/digestibilité.
On n’en a pas la même conclusion :( . Une histoire de goût manifestement dans le cas présent. Quel plat a accompagné le vin ?

@Vivien : AMHA le vin tiendra encore 4-5 ans facilement je pense. J’espère juste qu’il va offrir une palette plus conforme à mes appétences.

HD
09 Juil 2014 16:12 #528

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 766
  • Remerciements reçus 6

Réponse de Caravelas sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

salut Vivien, salut Super-Pingouin

Effectivement, il me semble qu'il y a pas mal de points communs dans nos perceptions.....sauf la conclusion!
Affaire de goût assurément, tous les avis se valent.
Le vin a été bu à l'apéro pour tout dire, sur de la belle charcuterie et un comté jeune (mais de compet').
Du coup, on niveau des accords, je ne peux pas t'en dire plus, le vin ayant surtout était bu pour lui même.....
En tout cas, je n'ai pas le souvenir d'un vin très puissant et d'un volume énorme, ce qui pourrait le faire apparaitre comme "étouffé" peut être mais d'un vin élégant (mais dans le (très) bon sens du terme, c'est pas un euphémisme pour dire fluet ;)) et la persistance était juste superbe.

Vivien, pour le potentiel, honnêtement, je te dirais que j'en sais rien mais ce que je peux te dire, c'est que si j'en ai l'occasion, j'en refais péter une rapidement!
Si tu en as, à moins d'être vraiment allergique au bois, fonce ! (mais peut être pas sur des gambas du coup ;) )

Amicalement,

Anthony
09 Juil 2014 20:58 #529

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 223
  • Remerciements reçus 0
Windsor00 écrivait:
> Richard Leroy dit de ce millésime 2012 qu'il est
> sa plus belle réussite.
>
> Quelqu'un a-t-il déja goûté une quille ? (:P)
>
> Louis.

Moi! Mais je n'ai aucun comparatif car j'ai gouté un Noel sec ce soir, et je n'avais jusqu'ici gouté que les Rouliers.

Et bien! Joli robe paille clair. Un nez complexe, de miel, de notes fumées, de teintes citronées... en bouche, je retrouve les agrumes, avec une acidité très agréable, et une belle longueur.
Mais quelle différence avec les Rouliers! Je ne retrouve pas les notes oxydatives qui donnent à l'autre cuvée son air un peu jurassien, j'ignore si c'est une histoire de millésime, de cuvée, ou de bouteille.

Une chose est sure, ce vin est très bon!

Régis.
22 Juil 2014 01:09 #530

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 131
  • Remerciements reçus 1

Réponse de WinePig sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Bonsoir Regis,

Merci pour la mise au jus, ça donne envie !
Je vais ouvrir un Rouliers bientôt pour me faire (plaisir) une idée.

Pas de problème de réduction tenace à l'ouverture ?

Amicalement,
Louis.
23 Juil 2014 23:45 #531

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 223
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Registered sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Windsor00 écrivait:
> Bonsoir Regis,
>
> Merci pour la mise au jus, ça donne envie !
> Je vais ouvrir un Rouliers bientôt pour me faire
> (plaisir) une idée.
>
> Pas de problème de réduction tenace à l'ouverture
> ?
>
> Amicalement,
> Louis.

Salut Louis!
Si, un peu de réduc effectivement, mais j'ai ouvert 3h avant l'état décrit au dessus et remis aussi sec en cave. Il n'en restait plus le lendemain, mais d'apres mon caviste, le lendemain pour lui, c'était extra!

Régis.
24 Juil 2014 08:41 #532

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 131
  • Remerciements reçus 1

Réponse de WinePig sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

De mon côté aussi je retrouve cette grosse réduction + Co2 sur toutes mes bouteilles depuis qu'il n'y a plus du tout de soufre.
C'est tellement présent à l'ouverture que le vin n'est pas buvable.
Paradoxalement je trouve que la résistance à l'air est excellente. Je carafe systématiquement 2h puis je remets le vin en bouteille
ce qui me permet de le déguster au top le jour même ainsi que le lendemain.

Amicalement,
Louis.
24 Juil 2014 14:28 #533

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • retourdebaton
  • Portrait de retourdebaton
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de retourdebaton sur le sujet Domaine Richard Leroy - Les Rouliers - 2012

Domaine Richard Leroy - Les Rouliers - 2012

C'est très jeune, mais c'est déjà très bon! Le vin est trouble à première vue. Le nez est légèrement sur la réduction mais surtout sur les agrumes, le citron en particulier. En bouche, le vin est large et distingué, la matière s'exprime en plusieurs vagues, entre agrumes et fruits blancs (poire), le tout parfaitement équilibré par une acidité très présente. On perçoit un joli boisé sans abus. Le seul petit bémol c'est une petite amertume en finale qui "tord un peu le vin". Mais c'est déjà de la bombe!

Paul
26 Juil 2014 21:50 #534

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10

Réponse de Nemo73 sur le sujet Richard Leroy - Les Rouliers 2012 - VdF Chenin

Richard Leroy - Les Rouliers 2012 - VdF Chenin

Gouté sans ouverture préalable avec du jambon fumé et des figues.
La robe est dorée, limpide sur ma bouteille.

Fichier attaché :

Bien m'en a pris d'avoir ressorti des placards mon Riedel sauvignon. Sa fragilité m'a poussé à le délaisser au fil du temps. J'utilise habituellement "L'esprit du vin Bourgogne", très robuste. Le vin ce soir dans ce dernier m'a semblé bâillonné alors qu'avec le Riedel, c'est un vrai plaisir de lecture.

Fichier attaché :


Le nez est expressif, plus profond sur verre vide. Il ressort d'emblée un équilibre passionnant entre des notes de pierre à fusil et un ensemble joliment fruité, acidulé. Je trouve la mirabelle, le citron vert, la mandarine très légèrement, la pomme au four, le tilleul un peu. Rien d'exotique, pas anisé. C'est un peu grillé (pas fumé), est-ce la pierre à fusil ? Rien du sésame ou de la cacahuète. Le parfum est vraiment très particulier. J'ai du mal à définir ce côté minéral qui structure le nez. C'est un mélange de pierre à fusil, de jolis amers annoncés, de pomme "cidrée". Beaucoup de fraicheur pour autant, rien des notes lourdes (type cidre, coing) que l'on trouve sur certains vins natures. Très beau !

Fichier attaché :


La bouche est tout aussi formidable, cohérente avec le nez. On découvre une structure acide qui élance superbement le vin, le relance constamment. Elle s'accompagne de très beaux amers bien mêlés au fruité acidulé. C'est tout en longueur, le volume est très correct, la mâche offre une matière consistante mais fine. La persistance est remarquable et chose surprenante, on aperçoit bien après déglutition, l'arrivée d'arômes un poil oxydés, rustiques, terreux, type cidre, accompagnés d'une légère sensation amère, du plus bel effet ! Il fera parti des 3 meilleurs blancs goûtés cette année avec le Mambourg 2008 de M. Tempé et le Hermannshöhle 2012 de Dönnhoff (et, et… Les Clos 2004 de V. Dauvissat).

TRES BIEN

Fichier attaché :
01 Aoû 2014 10:02 #535

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20753
  • Remerciements reçus 8253

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Rouliers 2012 - VdF Chenin

C'est un mélange de pierre à fusil, de jolis amers annoncés, de pomme "cidrée". Beaucoup de fraicheur pour autant, rien des notes lourdes (type cidre, coing) que l'on trouve sur certains vins natures.

La pomme "cidrée" fait vin nature. Par contre, le coing est une signature "traditionnelle" du Chenin (je dirais même que c'est souvent à cet arôme que l'on peut le reconnaître).

Eric
Mon blog
01 Aoû 2014 12:37 #536

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26211
  • Remerciements reçus 1421

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Rouliers 2012 - VdF Chenin

La nuance entre ce qui est acceptable (pomme cidrée) et ce qui ne l'est pas (cidre), me semble tout de même on ne peut plus ténue...

Luc
01 Aoû 2014 13:24 #537

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10
Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2012 - VdF Chenin

Comme le formidable Rouliers 2012 servi hier soir n'a pas fait long feu, la curiosité nous a démangé de dépuceler un Noëls du même millésime. On avait soif de plus !

Je n'ai rien noté de mes impressions de la veille. Je me rappelle d'un vin beaucoup plus fermé que Rouliers avec une acidité un peu moins saillante (bien que le lendemain...!?) , qui se développe moins bien sur la durée. La matière étant bonne.

Ce soir, il n'en reste pas tripette et je retrouve le nez de ce Noëls bien changé, l'oxygénation d'une journée a bousculé son évolution. J'hésite à dire que le nez est fermé, il est fin en tout cas. On perçoit de belles notes de poire, presque sorbet, très très légèrement oxydatives aussi, tendant vers le coing frais, bien agréables. Belle fraicheur, il y a un fond citronné. Très différent des Rouliers, moins mûr et exaltant. Beaucoup plus fermé mais pas mutique. Très pur.

La bouche attaque vivement, sèchement, avec une finale fruitée, citronnée. Beaucoup de fraicheur ! Belle longueur mais développement moins complexe que Rouliers au niveau aromatique. On ne retrouve pas non plus la qualité des acidulés de ce dernier. Finale sur des notes de pomme-poire légèrement oxydatives, légèrement. La matière est belle, pas forcément plus consistante que celle de son "cadet" (cadet ?…!;)).

Impossible pour moi de dire si ce vin mérite d'être attendu. Les Rouliers apportent en ce moment un plaisir et des qualités beaucoup plus évidentes.

BIEN +

Fichier attaché :
01 Aoû 2014 20:10 #538

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 331
  • Remerciements reçus 3

Réponse de cecchin sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2010

Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2010

Ce vin est vraiment singulier, et je n'en saisi l'ampleur qu'à cette deuxième rencontre.

Servi avec une truite en papillote toute simple.

Au nez, on sent la pomme, la groseille à maqueraux aussi.

EN bouche, c'est précis, sur les même notes. On sent quelque chose d'un bonbon acidulé et ça dure une éternité. On ne sent que discrètement les goût typique du chenin (coing par exemple).
C'est très long et ça reste très dynamique.

Délicieux!
04 Aoû 2014 13:58 #539

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10

Réponse de Nemo73 sur le sujet CR:Richard Leroy - Les Rouliers 2010

CR:Richard Leroy - Les Rouliers 2010

Le nez gagne à l'aération pour devenir très expressif, sur la poire au sirop d'abord puis la pomme au four. On retient aussi le sucre candi. Les fruits sont trop mûres tout en restant citronnés, un peu oxydés. L'ensemble manque d'éclat, de netteté pour rester exigeant. On pourrait songer à un moëlleux ! Le nez me semble un peu mollasson, vieillot, même si pas inintéressant.

Belle matière en bouche, pleine, charnue, ample mais présentant une sucrosité qui me déplait vraiment. L'acidité est superbe et offre un magnifique déroulement, long, qui se travaille bien. Les arômes sont très portés sur la pomme tapée, le cidre doux, voire le Calvados (sans la chaleur alcooleuse de ce dernier). En même temps, le vin évolue tellement dans le verre que je n'arrive pas à suivre avec le stylo ! Au stade où j'en suis, 3/4 d'heure d'ouverture, la bouche semble perdre en énergie et en volume (impression ?). Un bon jus de pomme bien difficile à saisir !!!

Le lendemain: Le nez s'exprime toujours autant sur le jus de pomme-poire un peu oxydé. S'ajoute finalement une présence assez énorme du coing (bah oui ! j'ai failli le rater, pourtant il était face à moi !). S'ajoute aussi une note d'acétate (pas d'acétone quand même, mais y ressemble en sourdine. Peut-être présent la veille ?). La bouche est toujours portée par une belle acidité. Belle concentration mais milieu de bouche un peu fuyant, qui ne s'installe pas. Jolie matière, pas d'amer en vue. La longueur est satisfaisante. Les arômes restent un peu lourds, portés sur la pomme et le coing. Bouteille peut-être pas au top ? Aucune déviance marquée en dehors de cette très légère présence d'acétate. Toutefois, le coing bien mûr me gêne de trop. Il y avait beaucoup plus de fraicheur sur la citronnelle avec le millésime 2012 bu récemment. Donc je ne remets pas en cause la cuvée (bu 2009 sur la "jeunesse" il y a deux ans, très bon aussi). Peut-être ce millésime de Rouliers à vieilli trop vite ou n'est-ce que ma bouteille ? En tout cas, c'est un vin qui offre des qualités "plastiques" évidentes (je parle bien de la bouteille !) mais son aromatique n'est pas de mon goût.

BIEN ............ ([size=x-small]-[/size])

[img]http://[url=https://www.flickr.com/photos/119380766@N08/14861576865/][img]https://farm4.staticflickr.com/3883/14861576865_7eda3a5e66.jpg[/img][/url]
P1050401 by descatnemo [/img]
08 Aoû 2014 22:00 #540

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck