Nous avons 3618 invités et 56 inscrits en ligne

Domaine Richard Leroy

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10
CR:Domaine Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2010

Nez très frais, bien présent. Le verre offre des notes de citronnelle acidulées assez titillantes ! Toutefois, une pointe d'acétone très diffuse se manifeste derrière le citron confit. On trouve ensuite des parfums de poire "bien faite". Très agréable.

La bouche a un très joli toucher avec une matière ronde, assez pleine. Elle est prise en charge instantanément par une acidité très entreprenante, assez puissante, laquelle emporte le vin vraiment à tombeau ouvert (en tout cas sur la première gorgée). Une énergie impressionnante ! Un volume plus que correct. Le vin se relance sans relâche, lorsqu'il est travaillé sans déglutition. Cela pourrait durer des heures si l'on avait pas la gourmandise d'avaler ! L'impression de minéralité est forte sur des arômes de fruits mûrs (sans oxydation aucune). La longueur se montre assez magnifique. La persistance superbe, distille de très beaux acidulés en finale qui durent, sur des arômes frais, sans perdre de vue une pointe de coing.

Très beau chenin. Beaucoup de plaisir.

TRES BIEN (+)

[img]http://[url=https://www.flickr.com/photos/119380766@N08/14858532711/][img]https://farm6.staticflickr.com/5565/14858532711_a83d49239d.jpg[/img][/url]
P1050400 by descatnemo [/img]
08 Aoû 2014 22:14 #541

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6067
  • Remerciements reçus 699

Réponse de sly14 sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Rouliers 2010

Nemo

tu mets B+ mais dans ton commentaire tu es assez négatif et ne fait pas ressortir un joli vin.

pourquoi alors B+.

Cordialement

Sylvain

Nemo73 écrivait:
> Richard Leroy - Les Rouliers 2010
>
> Le nez gagne à l'aération pour devenir très
> expressif, sur la poire au sirop d'abord puis la
> pomme au four. On retient aussi le sucre candi.
> Les fruits sont trop mûres tout en restant
> citronnés, un peu oxydés. L'ensemble manque
> d'éclat, de netteté pour rester exigeant. On
> pourrait songer à un moëlleux ! Le nez me semble
> un peu mollasson, vieillot, même si pas
> inintéressant.
>
> Belle matière en bouche, pleine, charnue, ample
> mais présentant une sucrosité qui me déplait
> vraiment. L'acidité est superbe et offre un
> magnifique déroulement, long, qui se travaille
> bien. Les arômes sont très portés sur la pomme
> tapée, le cidre doux, voire le Calvados (sans la
> chaleur alcooleuse de ce dernier). En même temps,
> le vin évolue tellement dans le verre que je
> n'arrive pas à suivre avec le stylo ! Au stade où
> j'en suis, 3/4 d'heure d'ouverture, la bouche
> semble perdre en énergie et en volume (impression
> ?). Un bon jus de pomme bien difficile à saisir
> !!!
>
> Le lendemain: Le nez s'exprime toujours
> autant sur le jus de pomme-poire un peu oxydé.
> S'ajoute finalement une présence assez énorme du
> coing (bah oui ! j'ai failli le rater, pourtant il
> était face à moi !). S'ajoute aussi une note
> d'acétate (pas d'acétone quand même, mais y
> ressemble en sourdine. Peut-être présent la veille
> ?). La bouche est toujours portée par une belle
> acidité. Belle concentration mais milieu de bouche
> un peu fuyant, qui ne s'installe pas. Jolie
> matière, pas d'amer en vue. La longueur est
> satisfaisante. Les arômes restent un peu lourds,
> portés sur la pomme et le coing. Bouteille
> peut-être pas au top ? Aucune déviance marquée en
> dehors de cette très légère présence d'acétate.
> Toutefois, le coing bien mûr me gêne de trop. Il y
> avait beaucoup plus de fraicheur sur la
> citronnelle avec le millésime 2012 bu récemment.
> Donc je ne remets pas en cause la cuvée (bu 2009
> sur la "jeunesse" il y a deux ans, très bon
> aussi). Peut-être ce millésime de Rouliers à
> vieilli trop vite ou n'est-ce que ma bouteille ?
> En tout cas, c'est un vin qui offre des qualités
> "plastiques" évidentes (je parle bien de la
> bouteille !) mais son aromatique n'est pas de mon
> goût.
>
> BIEN +
>
> [img]http://[url=https://www.flickr.com/photos/119 > 380766@N08/14861576865/][img]https://farm4.staticf > lickr.com/3883/14861576865_7eda3a5e66.jpg[/img][/u
> rl]
> [url=https://www.flickr.com/photos/119380766@N08/1
> 4861576865/]P1050401[/url] by
>
> descatnemo
[/img]
09 Aoû 2014 10:57 #542

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10

Réponse de Nemo73 sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Rouliers 2010

A Sylvain,

Je dois reconnaitre que ces Rouliers 2010 offrent une belle matière (en tout cas un joli toucher) même si cela ne se pose pas sereinement en milieu de bouche. La longueur est assez énergique, c'est vrai, l'acidité est là. Ces deux aspects appréciables m'empêchent de noter le vin plus sévèrement. Mais à côté, je trouve l'aromatique un peu lourde, assez portée sur le coing mûr. Et la petite pointe d'acétate ne m'a pas enchanté non plus. Aussi, j'ai bu la bouteille sur deux jours, elle se présentait peut-être mieux à l'ouverture, alors que j'ai tiré ma conclusion que le lendemain. Elle a été fini le jour 2 à côté du Montbenault que j'ai adoré et en a probablement souffert également.......

Bref, j'ai aimé ses qualités tactiles mais peu de plaisir concernant son aromatique. Allez, je vais changer la note ! :)
09 Aoû 2014 11:55 #543

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6067
  • Remerciements reçus 699

Réponse de sly14 sur le sujet Re: Richard Leroy - Les Rouliers 2010

Ok.

A lire, cela ne me faisait pas tellement envie.

Cordialement

Sylvain
09 Aoû 2014 12:06 #544

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95164
  • Remerciements reçus 25255

Réponse de oliv sur le sujet Re: Richard Leroy

Un superbe reportage au domaine !

www.wineterroirs.com...
09 Aoû 2014 18:39 #545

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10
CR:Domaine Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2010

Suite au plaisir rencontré sur cette bouteille il y a peu, je regoute en provenance du même endroit.

Le nez est bien davantage sur la pomme cidrée et le jus de coing avec un net accent de vernis qui disparaitra. Mêmes arômes en bouche. Volume correct.

Belles acidités citronnées néanmoins qui perdurent sur de jolis acidulés. La pomme sucrée et acidulée reste en bouche.

Pas la même bouteille que l'autre fois ! Moins de fraicheur, d'énergie, d'ampleur et développement moins causant. Cela reste quand même frais et réellement délicat.

Est-ce ma perception ce soir qui est troublée ou la bouteille qui n'est pas à la hauteur ? Bizarre cette variabilité ! Pourtant cela reste encore un minimum soufré (dernier millésime je crois ?).

Très bon vin quand même.

BIEN +
15 Aoû 2014 22:46 #546

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3918
Domaine Richard Leroy - Anjou Les Noëls de Montbenault 2009

J'avais envie de tremper mes lèvres dans un vin de Richard Leroy, cela faisait bien longtemps, plus d'un an, que je ne l'avais fait.

Robe jaune dorée, brillante.
A l'ouverture, le nez se montre assez fin, sur les fleurs, de coing et une touche épicée avec une très légère réduction. L'aération lui fait du bien, qui permet d'apprécier des notes de poires williams très pures. Joli bouquet de fruits et de fleurs (aubépine et tilleul, grand classique).
La bouche est de suite d'un beau volume, proposant une matière riche, sans lourdeur et une acidité bien intégrée. Finale aux amers un peu prononcés à l'ouverture. L'aération permet à celle-ci de gommer les aspérités et de gagner en harmonie.
Joli vin, peu marqué par le millésime, toujours un travail sur l'élégance et la richesse équilibrée.
A noter une excellente tenue à l'air sur cinq jours. (tu)

Phil
23 Aoû 2014 16:08 #547

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10
CR:Domaine Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2010 - Anjou

Je goûte une autre bouteille de Noël 2010 ce 24 Août de la même provenance.Toujours le jus de coing, la pomme bien acidulée, citronnée, verre vide délicieux mais assez terrien (aucun vernis cette fois). Bouche pleine, belle matière, fraiche et copieusement parfumée. Belles acidités qui reprennent bien le vin, quelques amers délicats bien infusés, jolis acidulés en finale qui s'étirent. Acidulés en fin de bouche qui s'animent bien mais après le tranchant de l'Arbois 2011 de la Reine Jeanne finit juste avant, c'est...différent ! Après, ce Noël a vraiment une belle matière, une jolie aromatique mais ça ne fouette pas comme la Reine Jeanne (désolé de vous faire part de mes fantasmes SM du dimanche soir !). Bref, ce vin est bon mais son style Tatin est-il de ceux que je préfère ? Ce n 'est pas sûr mais c'est très bon quand même !

BIEN +(+)
24 Aoû 2014 22:15 #548

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4572
  • Remerciements reçus 2280
Bonsoir
Gros gros canon avec ce Noëls de M 2008. Une robe dorée, brillante. Le nez est discret sans aucune trace déviante sur le fruit bien mûr (coing, poire) . La bouche qui est la partie sérieuse de l'histoire est impressionnante de volume, de droiture et de longueur. Le copain vigneron (ex domaine de Peyra!) qui ne connait pas les vins du domaine est impressionné, on le serait à moins. On est clairement à mon sens au niveau Grand Cru.

Bravo Richard
17 Sep 2014 20:48 #549

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2596
  • Remerciements reçus 176
Bonsoir Rachid,
Tu as eu un peu plus de chance que moi sur cette bouteille que j'ai bu en mars dernier et qui présentait un début d'oxydation. En revanche, je suis tout à fait d'accord avec toi avec cette bouche magnifique : quelle présence !
17 Sep 2014 20:53 #550

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4572
  • Remerciements reçus 2280
Gildas

Mes bouteilles acquises au domaine sont conservées dans des conditions que j'espère optimales (je n'ai malheureusement pas les caves des Foucault Bros!!) et TOUS mes 2008 (il me reste encore des flacons) débouchés étaient superbes et ce soir c'est encore mieux!!

R
17 Sep 2014 21:00 #551

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1130
  • Remerciements reçus 0

Réponse de davidfrt sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

c'est Stéphane Majeune le copain vigneron? :)
18 Sep 2014 14:33 #552

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 337
  • Remerciements reçus 24

Réponse de gibier sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Comment ça Stéphane Majeune ne connaît pas les vins de Richard Leroy?! :)
18 Sep 2014 17:57 #553

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 948
  • Remerciements reçus 48

Réponse de jull sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Moi je pensais Jean Maupertuis, puisque que je sache Stephane Majeune n'est plus vigneron depuis la dissolution du dom de Peyra
18 Sep 2014 22:56 #554

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 337
  • Remerciements reçus 24

Réponse de gibier sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy

Les récents posts sur le domaine m'ont donné envie de goûter de nouveau un Noëls de Montbenault.
Mon caviste préféré qui en avait gardé pour lui m'a cédé un 2010 à l'instant.
Je reviendrai raconter comment ça se goûte aujourd'hui (j'en ai un très bon souvenir).

jb
22 Sep 2014 18:47 #555

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 337
  • Remerciements reçus 24
Une attaque très franche marquée par le sel, le caillou et les notes mûres de chenin (pomme/coing/poire).
C'est puissant puis contrebalancé par une acidité marquée. La finale est de nouveau minérale et salivante.
L'élevage n'est par contre pas suffisamment intégré à mon goût.

C'est bon, voire très bon mais encore un peu brut de décoffrage. On sent que le vin en a encore sous la pédale et qu'il a besoin de se patiner. Et d'intégrer son bois.
Pas la moindre trace d'oxydation et ça ne chauffe jamais malgré les 14% affichés.

jb
22 Sep 2014 23:05 #556

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4572
  • Remerciements reçus 2280
JB
tu sembles "intolérant" au bois!! Je le deviens de plus en plus et particulièrement pour le rouge!! Le 08 n' avait pas ces notes d'élevage qui te gênent, mais il est deux ans plus vieux. Je pense que ce 10 est du même niveau mais il va falloir se montrer un peu patient!

Bonne soirée
R
22 Sep 2014 23:20 #557

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10
CR:Domaine Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2010 - Anjou

Regouté ce soir depuis le mois dernier.
Il fait suite au très bon, très jeune et tendu Arbois "Grain de Pierre" 2011 de la Reine Jeanne que j'apprécie beaucoup. La transition est flagrante en bouche, différente et plus capitonnée au nez.
Nez intense sur la poire williams, un poil sur le coing très frais, le noyau de fruit jaune, mûr, ni chaud ni froid (tiède -), d'une très belle fraicheur. Profond, joli.
Bouche fraiche, large, longue, intense, impétueuse et très persistante. Beaucoup de fraicheur et de caractère ! J'aime beaucoup !

TRES BIEN
23 Sep 2014 00:36 #558

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1102
  • Remerciements reçus 2546

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2012 -

Offert par OliH que je remercie.
Robe : paille clair; larmes pas épaisses mais qui mettent très longtemps à descendre sur le verre.
Nez : pomme coing, fougère, verveine, tilleul, très profond mais long à venir; quelques notes d'un élevage réducteur (allumette craquée) qui ne dérangent pas et disparaissent à l'aération. Très beau, complexe.
Bouche : quelques bulles de C02 en début de bouche. Bouche persistante, pleine et tendue par le C02 et une minéralité qui se manifeste par de beaux amers, un côté salin, mais plus les arômes d'allumette craquée du début.
Conclusion : Très bien. Le vin possède une belle palette aromatique du chenin (pomme, coing, verveine, tilleul), de la longueur, une fraîcheur de par le côté salin/amer et l'élevage réductif discret (allumettes craquées) n'est pas trop appuyé. Du beau travail, nettement supérieur aux Rouliers 2011 où le côté réducteur d'allumettes craquées anestésiait le vin et ne faisait pas oublier le relatif manque de relief du vin en bouche (beaux amers absents).
David Chapot.
09 Nov 2014 20:44 #559

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10
S'agit-il du 2012 ou du 2010 ?
09 Nov 2014 21:11 #560

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1637
  • Remerciements reçus 744

Réponse de docadn sur le sujet Domaine Richard Leroy

Bonsoir,

Quelques notes prises à la volée, lors d'une visite au domaine en juin dernier, dont la précision reste proportionnelle à mon stylo parkinsonien et à ma mémoire très souvent défaillante.

Les Rouliers 2013 (Barrique Damy) : net, droit, à la poire extravagante, aux amers splendides. Ca démarre fort. ***/***(*)

Les Rouliers 2013 (Barrique Chassin) : plus souple que son prédécesseur, à l'acidité plus marquée, à la malo "en cours" très marquée, à la réduction peu flatteuse. **/**(*)

Les Noëls de Montbenault 2013 (Barrique 1) : volumineux, au peps puissant, long, large, non dénué d'une étonnante souplesse au vu de sa puissance. **(*)

Les Noëls de Montbenault 2013 (Barrique 2) : attaque et amers puissants, finale très salivante. ***

Les Noëls de Montbenault 2013 (Barrique 3) : Réduction notable, ensemble fruité, délicat, salivant, à l'acidité tonique, aux amers sans fin. ***

Les Noëls de Montbenault 2013 (Barrique neuve) : plus fermé, moins volumineux que les 3 cousins précédents. **

Les Rouliers 2012 (mise en bouteille le 23/04/13- noeud lunaire) : d'une "tendreté" immédiate, un poil dissocié, à l'acidité tranchante au départ, pour retomber dans un "train de sénateur" subitement assoupi... **/**(*)

Les Noëls de Montbenault 2012 : monolithique, un poil fermé, aux amers marqués, sur le fil. **

Les Noëls de Montbenault 2011 : nez classique, bouche immédiatement suave, salivante, assez rondouillard... qui s'élance tout à coup, gagnant au fil des gorgées une certaine élégance (pas assez "ouvert"?!).**(*)

Les Noëls de Montbenault 2010 : nez de vernis, acétate, presque "jurassique" par moments. Attaque "mûre" mais tendue, puissante, aux amers nobles et vibrants. ***

Les Noëls de Montbenault 2005 : nez "local", bouche souple, ample, fluide, sans aspérités, finement poivrée, aux arômes tertiaires délicats, toujours debout ***/***(*)
09 Nov 2014 21:49 #561

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1102
  • Remerciements reçus 2546

Réponse de David Chapot sur le sujet Re: Domaine Richard Leroy - Les Noëls de Montbenault 2012 -

Il s'agit du 2012.
Cordialement,
David.
10 Nov 2014 02:48 #562

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 194
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Cudrick sur le sujet Domaine Richard Leroy - Les Rouliers 2011

Domaine Richard Leroy - Les Rouliers 2011

Dès l'ouverture le vin est surprenant.

C'est très frais au nez, avec un côté exotique qui ressort du verre.
Puis, viennent les fleurs blanches, le citron confit, la verveine, la poire et la pomme au four.
C'est relativement complexe et enivrant.

En bouche, ça claque.
La fraicheur est là, la minéralité aussi.
C'est précis, tendu comme une arbalète et doté d'une superbe longueur.
C'est relativement complexe et envoutant.

Bref une très grande bouteille, un chenin superbe!

Cédric
Le Blog du Flacon

Cédric
Le Blog du Flacon
19 Nov 2014 21:32 #563

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 44
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Flexoliv sur le sujet Domaine Richard Leroy - Les Rouliers 2010

Domaine Richard Leroy - Les Rouliers - Vin de France - Chenin - 2010

La robe est dorée et laisse transparaître un début d'évolution.
Au repos le vin est assez discret, un peu en retrait. A l'agitation on distingue le tilleul, le bois frais.
Le style est pur à tendance oxydative, l'éthanal associé à un côté graphite donnent du relief à l'ensemble.
Le vin se présente de manière assez élancée au palais. C'est tendu, émouvant de fragilité.

Le lendemain le dernier souffle est rendu, la bouche dissociée et le nez franchement oxydatif.

Un bel oiseau qu'il faut saisir au vol.
24 Déc 2014 20:02 #564

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 638
  • Remerciements reçus 3
Les Noëls de Montbenault 2010

A l'ouverture le nez fait craindre le pire: encaustique, cidre... Beaucoup de co2.
Quelques heures après c'est cire d'abeille, miel, pomme verte, agrumes...
La bouche est tendue, sensation de craie. Finale superbe "exotique", du coing, miel, c'est salivant, salé, long.
Diable que c'est bon! Très belle bouteille.

Jad.
02 Jan 2015 13:02 #565

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5172
  • Remerciements reçus 6470

Réponse de icna sur le sujet CR: Leroy Noels de Montbelnault 2005

CR: Leroy Noels de Montbelnault 2005
Le nez est un peu oxydé avec du caramel.
En bouche on a de la poire, du caramel et toujours un peu d'oxydation. C'est assez ample avec un bon équilibre. Il y a une belle longueur, tendue sur le citron mais aussi la pomme blette. Dommage.
Bien

Quentin
08 Fév 2015 19:16 #566

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 62
  • Remerciements reçus 7

Réponse de Dentifrot sur le sujet Les vins du domaine

Bonjour

Savez-vous où l'on peut commander deux trois bouteilles de ce fabuleux domaine?
J'en ai trouvé une seule fois à Strasbourg, mais depuis : NADA

Merci pour vos éventuelles réponses

Pourvoyeur de grandes émotions
09 Fév 2015 22:34 #567

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clément Charignon
  • Portrait de Clément Charignon
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 898
  • Remerciements reçus 7

Réponse de Clément Charignon sur le sujet Re: Les vins du domaine

Dentifrot écrivait:
> Bonjour
>
> Savez-vous où l'on peut commander deux trois
> bouteilles de ce fabuleux domaine?
> J'en ai trouvé une seule fois à Strasbourg, mais
> depuis : NADA
>
> Merci pour vos éventuelles réponses

Je cherche encore.:P
22 Fév 2015 16:43 #568

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet Re: Les vins du domaine

j'en ai trouvé sur Bordeaux! chez un caviste, là, comme ça, comme si de rien n'était!
1 an que je le cherchais

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
23 Fév 2015 16:24 #569

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 717
  • Remerciements reçus 11

Réponse de psykopat sur le sujet CR:Anjou Les Noëls de Montbenault 2010 Richard Leroy

CR:Anjou Les Noëls de Montbenault 2010 Richard Leroy
Un Chenin qui n'a pas oublié d'être gourmand, des arômes de citron confit, de pamplemousse, d'abricot, de pâtisserie, de miel.
Une bouche incroyablement droite, cristalline, tendue par une grande acidité vivifiante, c'est rond, c'est long, c'est pur, c'est nature.
Joyeux Noël. Excellent

CénoSillicaphobe approuvé
www.leverasoif.com
www.australian-rarit...
Ni Dieu ni maître, même buveur....
31 Mar 2015 09:06 #570

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck