Nous avons 1372 invités et 50 inscrits en ligne

Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

  • Messages : 4200
  • Remerciements reçus 1523

LADIDE78 a répondu au sujet : Domaine Delaporte – Sancerre blanc – Chavignol – 2016

Merci , Nicco , pour ton conseil , en effet je comptais encaver quelques 2017 , je ne juge jamais un domaine ou une cuvée , sur un millésime, je te cache pas que les conseils de dégustation des passionnés , ont pousses une fois de plus ma curiosité vers ce domaine , pour pouvoir le comparer avec le domaine de Saint Pierre de Pierre Prieur , je ne ferais aucune compétition entre ces 2 domaines , car tout est une question de gout des uns et des autres , mais en tout ce fut une belle découverte , à confirmer sur 2017 , j ai aussi la cuvée Silex 2016 en blanc , mais la je serais patient
didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 436

Nicoco a répondu au sujet : Domaine Delaporte – Sancerre blanc – Chavignol – 2016

Bonjour Didier : au sujet des Silex 2016, Je pense également leur laisser encore quelques années de garde supplémentaire (de mémoire j'avais pris 3 ou 4 Silex et Mont Damnés)...Si tu as l'occasion les cuvées en rouge 2016 sont par contre de toute beauté.
Nicolas
#152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4200
  • Remerciements reçus 1523

LADIDE78 a répondu au sujet : Domaine Delaporte – Sancerre blanc – Chavignol – 2016

Oui , j ai vu cela , dans les commentaires des passionnés ,merci à toi
didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5617
  • Remerciements reçus 2532

Frisette a répondu au sujet : CR: Domaine Delaporte, Sancerre, Cul de Beaujeu, 2014

CR: Domaine Delaporte, Sancerre, Cul de Beaujeu, 2014

Bue lors d'un combat de pinots chez Leguitou

Marc C: nez assez agréable sur le grenadine avec un trait de vert assez épais, bouche très très fine avec une amertume terrible et une sensation de sec. Peu de plaisir sur ce vin...

Frisette: La robe est rubis. Le nez est un peu comprimé, l’aération révèle finement la cerise. La bouche est un peu verte et tannique, sur la ronce, ce qui lui donne une grosse fraîcheur en bouche (2011 ???). La fin de bouche est sèche. Pas de plaisir possible, c’est juste Correct (13/20), je partais dans le vignoble du Centre, en Sancerrois. Déception à la levée de la chaussette.

Flo (Florian) LPV Forez
#154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 497

David Chapot a répondu au sujet : Domaine Delaporte, Sancerre, Cul de Beaujeu, 2016

Bu hier soir un CR: Sancerre, Cul de Beaujeu, 2016 du domaine Vincent Delaporte
Robe : rubis très foncé, dense, sombre.
Nez : très marqué par la cerise, un peu monolithique (mais le vin est jeune), nez qui semble sur la retenue;
Bouche : fruité, acidulée, toujours sur des arômes de cerise; les tannins sont fermes, avec une sensation d'acidité, cette fermeté qui n'est pas de la sècheresse évoque pour moi un terroir calcaire.
Conclusion : Bien/Très bien. À l'ouverture, j'ai trouvé ce vin un peu élevé, mais il est pur le lendemain. J'aimerais déguster de plus vieux millésimes pour savoir comment il vieillira.
David Chapot.
#155
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6850
  • Remerciements reçus 4454

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Domaine Delaporte, Sancerre, Cul de Beaujeu, 2016

À l'ouverture, j'ai trouvé ce vin un peu élevé


Matthieu Delaporte utilise des demi-muids. Certains sont quasiment neufs mais je crois qu'il les a réservés pour les Monts Damnés.

Jean-Loup
#156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 497

David Chapot a répondu au sujet : Domaine Delaporte, Sancerre, Cul de Beaujeu, 2016

Merci Jean-Loup pour le retour. J'ai bien écrit "élevé" et non pas boisé, au sens où j'ai l'impression qu'avec cette belle matière, le vin aurait pu être plus détendu sur le fruit/évident/avec un nez plus aérien. Mais le vin est jeune, je ne le connais pas, et je n'exprimais qu'une sensation d'un instant.
David Chapot.
#157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6850
  • Remerciements reçus 4454

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Domaine Delaporte, Sancerre, Cul de Beaujeu, 2016

C'est bien comme cela que j'avais compris ton commentaire, David.
Et le mien avait également pour but de donner une information, pas de douter de tes impressions. ;)

Jean-Loup
#158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 593
  • Remerciements reçus 77

pogman a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol - cuvée Maxime 2014

tiré de ce post

CR: Domaine Delaporte, cuvée Maxime 2014.
Un Sancerre que je trouve à point. Quelques notes variétales (buis), mais aussi un peu de pierre à fusil et une pointe d’agrume. L’acidité est d’un bon niveau ce qui permet d’étirer le vin. Accord tip top avec une terrine de thon aux herbes puis plus tard avec les fromages de chèvre. Beaucoup de fraîcheur et laisse la bouche bien nette.
B+

Olivier
#159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 436

Nicoco a répondu au sujet : CR: Domaine Vincent Delaporte, Sancerre Blanc Silex 2016

Dégusté il y a peu une bouteille du CR: domaine Delaporte, cuvée Silex et millésime 2016.

Le nez montre clairement que l'on monte d'un cran par rapport à la cuvée Chavignol : on devine un vin d'avantage salin.

En bouche, ce signe s'avère clairement perceptible : le vin est plus complexe, tient plus longtemps, est plus droit, plus salin que la cuvée Chavignol et on se dit que cette cuvée doit supporter sans sourciller 4 à 5 ans de plus sans soucis....le soucis, puisqu'on en parle est de faire durer le stock d'ici là....il ne m'en reste "que" 4 dans cette cuvée....

Très bien +
Nicolas

PS : payé il y a un an pour la somme de 15 euros - pour le prix le vin est vraiment superbe !
#160
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, KosTa74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 645
  • Remerciements reçus 375

rudy.B a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Sancerre Blanc Silex 2016

Je suis passé au domaine il y a quelques semaines, et la personne qui nous avait reçu nous avait dit qu'ils avaient bu la veille un blanc de 2007 du domaine qui était encore en pleine forme.

Je ne sais pas si la cuvée Silex (anciennement Maxime) existait sur 2007, mais elle nous avait raconté ça en parlant de la cuvée Silex, sous-entendu qu'elle pouvait tenir un petit moment dans le temps.
#161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 236
  • Remerciements reçus 157

KosTa74 a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Sancerre Blanc Silex 2016

Comme tu dis nico, le problème est le nombre de bouteilles. Je n'en ai pris que 4 et la seule bue était très appréciable déja...
J'attendrais les 3 autres ...
#162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 722

Gerard58 a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Sancerre Blanc Silex 2016

En 2007 cette cuvée s’appelait « Maxime », prénom du frère de Mathieu, qui n’était pas encore à la tête du domaine. Vinification de son père Jean-Yves.
Je n’ai pas souvenir de ce vin, si j’en ai bu.
Nul doute que la vinification actuelle autorise quelques belles années de garde à cette cuvée.

Gérard
#163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 493
  • Remerciements reçus 220

ClémentQ a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

CR: Sancerre – Chavignol rouge 2016

Après avoir goûté un très bon Sancerre blanc (domaine Gitton), un très bon Sancerre rosé (domaine Vacheron), j'étais curieux de goûter un rouge. Sur les conseils de Pogman, c'est donc ce vin qui a accompagné mes fricadelles ( www.lapassionduvin.c... ) :) Nez très fruité sur la cerise et / ou le cassis. Bouche gourmande, fruitée où des notes épicées font leur apparition. J'ai beaucoup aimé ce vin qui a allégrement remporté son face à face avec le Morgon de mon père :) Très belle découverte pour moi et quand j'en aurai l'occasion ça sera avec plaisir que je me rendrai au domaine !


#164
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nicoco

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 436

Nicoco a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

C’est vrai qu’il est diablement bon ce Chavignol 2016 :)
#165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6850
  • Remerciements reçus 4454

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Parcellaires du domaine Delaporte

CR: Parcellaires du domaine Delaporte

Pour cette dégustation que j’ai organisée, j’avais une contrainte : pas plus de six vins… J’ai donc coupé en deux parties égales pour les blancs et les rouges car je trouve que Matthieu réussit aussi bien ceux-ci que ceux-là.
Et en raison du nombre limité de vins je me suis concentré sur les parcellaires.

Les blancs
On va explorer les deux terroirs (terres blanches pour Les Monts Damnés et silex … pour Silex ;) ) et trois millésimes (frais-équilibrés pour 2016 et 2014, chaud pour 2015)

Sancerre blanc – Silex – 2016



La robe est de couleur paille aux reflets verts.
Bien ouvert et élégant, le nez livre des arômes de fleurs blanches, teintée d’une note mentholée et d’une autre minérale.
La bouche est ronde, dotée d’une aromatique pure moins minérale qu’au nez, d’une grande persistance et d’une finale saline.
Très Bien


Sancerre blanc – Silex – 2015



La robe est de couleur paille et brillante.
Le premier nez est comprimé mais il se libère à l’aération pour offrir des arômes très fruités, blancs et jaunes, dont la poire et la mirabelle.
D’une ampleur confortable, la bouche révèle une matière bien mûre par sa chair généreuse, avec même un certain gras. Elle ne manque pas de vivacité ni de précision, particulièrement dans sa longue finale aux superbes amers salins.
Il semble qu’à ce stade le millésime l’emporte sur le terroir mais je suis prêt à parier que cela sera l’inverse dans quelques années.
Très Bien


Sancerre blanc – Les Monts Damnés – 2014



La robe est de couleur paille.
Le nez affiche une fruité intense et varié, allant des fruits jaunes tels que la mirabelle et l’abricot jusqu’à des accents plus exotiques.
Puissance et finesse caractérisent la bouche qui, comme le nez, est très aromatique. La belle matière tapisse parfaitement le palais grâce à sa texture, sur une durée très appréciable, et s’affirme dans une finale très élégante.
On retrouve une grande similitude avec le 2016 bu par Fred dans sa confrontation Confrontation au sommet entre 6 Sauvignons de Loire , au cours de laquelle ce Monts Damnés 2016 de Delaporte l’avait emporté.
Très Bien +



Les rouges
On va faire une micro-horizontale sur 2014 puis prendre un virage à 90 ° :? pour faire une micro-verticale sur Le Cul de Beaujeu ! ::turn::

Sancerre rouge – Maxime – Silex – 2014



La robe assez claire dévoile quelques reflets violacés sur sa frange.
Très intense, le nez embaume la cerise ! Des notes fumées et des touches florales et épicées complètent cette aromatique avenante.
La bouche associe fruité et droiture, longueur et élégance. Son toucher est doté d’un grain bien fin et sa finale sapide invite à se resservir.
Très Bien


Sancerre rouge – Le Cul de Beaujeu – 2014



La robe plutôt sombre présente également quelques indices de jeunesse.
Le nez concentré est d’abord dominé par des arômes de cuir noble avant que des fruits très noirs ne prennent le dessus à l’aération : la cerise et la mûre se disputent la première place, avec de chouettes épices en filigrane.
La bouche possède une belle charpente, bien habillée par une matière charnue et mûre. L’aromatique est proche de celle du nez, les tanins sont fondus et non dénués d’élégance, la finale se montrant plus tendue.
Un très beau vin en devenir qui pourrait titiller certains premiers crus de Bourgogne.
Très Bien +

C’est alors que je comprends le choix de Matthieu sur les formes des bouteilles de ces deux cuvées du même millésime : elles sont à l’image de leur contenu ! :dash:



Sancerre rouge – Le Cul de Beaujeu – 2015



La robe est proche de celle du 2014, avec un soupçon de reflets violet en plus.
Le nez puissant affiche d’abord une réduction sensible. Mais après une forte aération dans le verre (il aurait fallu carafer) l’aromatique fait la part belle à un mélange de fraise et de fruits noirs nuancé d’épices.
La bouche donne l’image d’une sphère revêtue d’une étoffe de velours. La matière très noble est d’une grande finesse et la finale est relancée par une bonne vivacité.
Encore un très beau vin après une bonne aération pour gommer le défaut initial du nez : pas caractéristique d’un Sancerre rouge, mais débordant de panache.
Très Bien +(+)

Cette dégustation me fait penser que cela fait bien six mois que je n’ai pas rendu visite au domaine : il va falloir remédier à cet oubli ! ::dance::

Jean-Loup
#166
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tht, lutembi, LADIDE78, Nicoco, vivienladuche, Lucas57, Gerard58, Fred1200, Damien72, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1242
  • Remerciements reçus 1124

vivienladuche a répondu au sujet : Parcellaires du domaine Delaporte

Jean-Loup Guerrin écrit: Cette dégustation me fait penser que cela fait bien six mois que je n’ai pas rendu visite au domaine : il va falloir remédier à cet oubli ! ::dance::


Je sais d'ailleurs quand et avec qui tu vas y aller cher Jean-Loup!!! :kiss:
Quel beau CR qui donne follement envie +++ (tu) (tu) (tu)
#167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 436

Nicoco a répondu au sujet : CR : Domaine Delaporte – Sancerre blanc – Chavignol – 2016

Dégusté hier soir une de mes dernière bouteille de ce Sancerre issue du millésime 2016 ; il s'agit de la cuvée CR: Chavignol du Domaine Delaporte, 2016.

Toujours aussi bon, frais, minéral avec une jolie longueur. Pas beaucoup de défaut, surtout au vue du prix pour ce vin qui joue dans la catégorie plaisir simple au débouché...je l'ai trouvé plus complet que la cuvée Florès de la maison Pinard (toujours 2016) bu il y a quelques semaines qui lui avait trop tendance à tomber dans les excès de certains vins blancs de la région (agrumes à outrance, donnant l'impression d'avoir du Paic citron en bouche). Il lui manque peut-être une certain tension en bouche que l'on retrouve d'avantage dans la cuvée Silex, mais c'est vraiment pour chipoter.

Bien ++
Nicolas
#168
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4200
  • Remerciements reçus 1523

LADIDE78 a répondu au sujet : Domaine Delaporte – Sancerre blanc – Chavignol – 2016

Merci Nicolas pour ton CR , j ai suivi tes conseils :) , les 2017 ont été mis en cave la semaine dernière , il me reste un bouteille de Chavignol ( blanc ) 2016 , j attends encore un peu
didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 436

Nicoco a répondu au sujet : Domaine Delaporte – Sancerre blanc – Chavignol

Je t’envie : mon stock de 2017 s'épuise dangereusement à tel point que je suspecte ma femme de venir s’abreuver à la source :) - concernant le 2016 (il ne m'en reste qu'une également) elle doit pouvoir se garder encore quelques temps....

Bonne dégust :)
Nicolas
#170
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 645
  • Remerciements reçus 375

rudy.B a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

Petit passage en vitesse au domaine ce matin.

Sancerre Monts Damnés 2016:

Il ne reste que quelques cartons de cette cuvée sur ce millésime avant de passer aux 2017. Dégusté sur un fond de bouteille ouverte depuis 2 jours, le vin ne montre aucun signe de faiblesse. Pour autant, j'ai été moins impressionné que d'habitude par cette cuvée.

Pour l'anecdote, la dame qui m'a servi au domaine Raimbault Pineau, m'a préparé mes cartons avec la liste que j'avais rédigée qui comportait les vins des 2 domaines. Lorsque elle a lu les mentions "Delaporte" et "Monts Damnés", elle nous a dit qu'elle appréciait vraiment cette cuvée.;)

-Sancerre Chavignol 2017:

Nez agréable, bouche gourmande avec une certaine rondeur mais qui ne manque pas de tension. Jolie entrée de gamme!

-Sancerre Silex 2017:

Le vin m'a paru "pas en place". Un nez fermé, une bouche pas tip top. La mise est récente apparemment. À revoir d'ici quelques semaines plus sereinement?

-Sancerre Cul de Beaujeu 2016:

Superbe nez sur le fruit, bouche en velours et très belle finale. Superbe vin! Lui, je l'ai pas recraché, un vrai délice déjà...oo,
#171
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, tht, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, KosTa74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6850
  • Remerciements reçus 4454

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

Petit passage en vitesse… C'est pour cela que tu n'as goûté qu'un blanc, Rudy ?
Mais je sais que tu apprécies encore plus les rouges de Matthieu. ;)

Jean-Loup
#172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 236
  • Remerciements reçus 157

KosTa74 a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

rudy.B écrit: Petit passage en vitesse au domaine ce matin.

Sancerre Monts Damnés 2016:

Il ne reste que quelques cartons de cette cuvée sur ce millésime avant de passer aux 2017. Dégusté sur un fond de bouteille ouverte depuis 2 jours, le vin ne montre aucun signe de faiblesse. Pour autant, j'ai été moins impressionné que d'habitude par cette cuvée.

Pour l'anecdote, la dame qui m'a servi au domaine Raimbault Pineau, m'a préparé mes cartons avec la liste que j'avais rédigée qui comportait les vins des 2 domaines. Lorsque elle a lu les mentions "Delaporte" et "Monts Damnés", elle nous a dit qu'elle appréciait vraiment cette cuvée.;)

-Sancerre Chavignol 2017:

Nez agréable, bouche gourmande avec une certaine rondeur mais qui ne manque pas de tension. Jolie entrée de gamme!

-Sancerre Silex 2017:

Le vin m'a paru "pas en place". Un nez fermé, une bouche pas tip top. La mise est récente apparemment. À revoir d'ici quelques semaines plus sereinement?

-Sancerre Cul de Beaujeu 2016:

Superbe nez sur le fruit, bouche en velours et très belle finale. Superbe vin! Lui, je l'ai pas recraché, un vrai délice déjà...oo,


ça t'était déja arrivé sur le 2015 non ?
#173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 645
  • Remerciements reçus 375

rudy.B a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

Jean-Loup Guerrin écrit: Petit passage en vitesse… C'est pour cela que tu n'as goûté qu'un blanc, Rudy ?
Mais je sais que tu apprécies encore plus les rouges de Matthieu. ;)

Jean-Loup


Oui, on devait être de retour sur Bourges pour 14h et on était arrivé sur Sancerre avec 30 minutes de retard sur le planning prévu, j'ai coupé au plus court mes visites malheureusement!

KosTa74 écrit:

rudy.B écrit: Petit passage en vitesse au domaine ce matin.

-Sancerre Silex 2017:

Le vin m'a paru "pas en place". Un nez fermé, une bouche pas tip top. La mise est récente apparemment. À revoir d'ici quelques semaines plus sereinement?


ça t'était déja arrivé sur le 2015 non ?


Oui, sur Silex (rouge) 2015 et Cul de Beaujeu 2015 début juin l'année dernière au domaine. Une aromatique catastrophique (une sorte de mixte entre le caramel, le souffre, l'oeuf pourri,...). On avait ensuite bu un CdB 2015 en Novembre 2017 et il était nickel. J'ai ouvert depuis 2 Silex rouge 2015, c'est trop jeune, mais plus aucun défaut non plus. C'est pour ça que je ne m'alarme pas pour ce Silex 2017 qui devrait vite se remettre en place, surement une histoire de semaines, au pire de quelques mois j'imagine. Surtout que ce 2017 n'était pas "mauvais" en soi, juste muet et une finale un peu sur ce côté "caramel" assez marquée, mais le touché de bouche était lui déjà au top comme toujours sur les rouges de Delaporte que j'ai pu boire.

Mais mon petit doigt me dit qu'on devrait bientôt avoir un autre CR de la gamme de Delaporte ;) , ce qui permettra d'avoir un autre avis sur ce Silex rouge 2017!


Petit H.S.: que se soit chez Delaporte ou le domaine visité juste avant, ils étaient unanimes sur la qualité visiblement assez exceptionnelle du millésime 2018. Avis aux amateurs!
#174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1496
  • Remerciements reçus 1923

Kiravi a répondu au sujet : Domaine Vincent Delaporte, Chavignol

C'est très anecdotique et ne repose, à mes yeux, sur rien de tangible mais pourtant Mathieu Delaporte était persuadé, au mois d'avril dernier, que 2018 serait un très bon millésime. Par contre il se disait inquiet pour 2019 ( et oui...) parce que les millésimes en 9 ne sont pas réussis... Je me contente de rapporter ses propos.
Il serait pas un peu superstitieux notre jeune vigneron ?

Marc, assez vieux débutant
#175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6850
  • Remerciements reçus 4454

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Visite au Domaine Delaporte

CR: Visite au Domaine Delaporte

Ce CR a été réalisé avec une très forte contribution de Vivien que je remercie grandement. (tu)

Le rendez-vous avait été fixé avec Matthieu, Vivien se joignant à moi pour l’ensemble de la visite et Eric pour une dégustation finale, pour sa part en accéléré.
Vivien étant arrivé en avance a fait une petite marche dans un très beau coin, mais sous une averse : c’est au-dessus de la Croix de Beaujeu, en lisière des Monts Damnés à son extrémité nord (un bon choix !).

Il y a beaucoup de monde au caveau de dégustation lorsque nous arrivons et Matthieu se fait assister par sa grand-mère ! Cette petite anecdote montre plusieurs choses :
- Matthieu est vraiment très jeune.
- Sa grand-mère est vraiment jeune également !
- C’est vraiment un domaine familial, avec tout le monde derrière Matthieu.
Laissant les petits groupes aux mains expertes de sa grand-mère, Matthieu nous prend en charge et nous propose de nous faire découvrir les dernières innovations qu’il a mises en place pour le millésime 2018. Celles-ci visent surtout les blancs : « C’est une révolution pour les blancs ! » nous dit-il.

La vigne en 2018
Son vignoble a été attaqué en fin de printemps par le mildiou, comme partout en Sancerre et presque partout en France. Mais c’est surtout le sauvignon qui a été visé et les traitements raisonnés que Matthieu applique ont été suffisants, sauf pour une parcelle.
« Je connais bien cette parcelle et sa sensibilité au mildiou et j’ai donc essayé de tenir compte de mes erreurs passées mais cela n’a pas été suffisant : j’y ai perdu 50 % de la récolte de la parcelle, et encore grâce à un traitement différent et très puissant juste avant la catastrophe. »
Mais à partir de fin juin plus une goutte d’eau n’est tombée jusqu’aux vendanges ! Il s’en est suivi une belle maturité alcoolique mais aussi une belle maturité phénolique, avec même de bons rendements.

Les vendanges
90 vendangeurs étaient à la manœuvre pour ce millésime.
L’innovation porte sur l’utilisation de caissettes de 12 kg pour le sauvignon, ce qui était déjà réalisé pour les rouges depuis 2011. Cela a permis d’avoir des raisins moins abimés et ainsi un jus plus pur.
Matthieu a également mis au point une remorque complètement adaptée au transport d’un grand nombre de ces caissettes : cela permet de réduire le temps entre la vendange et l’arrivée dans le chai. Ainsi Matthieu a évité les 3 g / hl de soufre qu’il utilisait d’habitude pour protéger le produit de la vendange.
Enfin les blancs passent sur une table de tri, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent.
Ces trois nouveautés ont conduit, à partir de grappes particulièrement saines, de n’avoir aucune dégradation sur les raisins qui sont rentrés en vinification.

Le pressurage
La grande innovation porte sur le pressurage. Jusqu’à l’an dernier la cave disposait de quatre pressoirs pneumatiques mais il y avait beaucoup d’opérations, dont des rebêchages, où le raisin puis le jus étaient « triturés » d’après Matthieu.
Il a donc fait l’investissement de deux gros pressoirs « Coquard », marque qui n’aurait vendu ses pressoirs qu’en Champagne, pas en Loire et peut-être pas en Bourgogne.

Ces pressoirs hydrauliques ont une capacité de 8 t de raisins chacun et fonctionnent de façon horizontale avec une plaque inclinée qui permet de mieux séparer le jus des parties solides. La pression est facilement modulable et la presse dure environ 5 heures, sans aucun rebêchage !

Le jus obtenu est tellement clair, avec très peu de bourbes, que Matthieu a décidé de ne pratiquer de débourbage sur aucune de ses cuvées en blanc ! Toujours ce souci d’être le moins interventionniste possible… « Mon père m’a dit que, du temps de son propre grand-père et même de son propre père, le débourbage n‘était pas pratiqué à Sancerre. Certes cela donnait des jus moins clairs, mais des vins plus vivants. »
Ces pressoirs sont également utilisés pour presser le moût des rouges après macération (d’une durée d’un mois). Ainsi le jus de presse obtenu est très pur et peut être directement incorporé au jus de goutte.


La dégustation des 2018
Nous n’avons dégusté que les blancs car les rouges sont en fin de fermentation (débutée il y a environ six semaines). Mais même avec de beaux rendements, les rouges sont d’une couleur incroyablement intense !

Nous allons maintenant dans une autre cave un peu plus loin dans le village, celle surmontée d’une magnifique voute, où sont élevés les blancs.

Ces blancs sont élevés en foudres de 2000 litres ou en tonnes (ou demi-muids) de 600 litres.
Concernant les barriques pour les rouges, Matthieu s’approvisionne auprès de Stockinger (Autriche) et il y aura 10% de bois neuf en 2018 pour ceux-ci.

C’est toujours un exercice difficile de goûter des vins non achevés…

Silex blanc prélevé sur fût
Vendanges le 10 septembre, aucun soufre ajouté pour l’instant (il y en aura un peu à la mise en bouteilles), 14°, H2S04 4,7, PH 3,09

Jean-Loup : Robe assez limpide, volume hors norme, sapidité superbe très pure.
Vivien : La robe est or clair brillant, avec une légère turbidité. Le nez est explosant de fruits, de fleurs. A ce stade, la bouche est toute en fruits, avec une superbe salinité, de belles épices et une superbe longueur. Que c’est bon et hautement prometteur !


Monts Damnés prélevé sur fût
Vendanges le 20 septembre

Jean-Loup : Robe plus trouble (moins de temps pour se stabiliser), arômes légèrement lactiques, superbes intensité et ampleur, léger gaz en bouche, plus difficile à juger.
Vivien : La robe est or clair plus trouble. Le nez est lacté, crémeux, il me rappelle le petit filou à la pêche ou aux fruits jaunes. On a affaire à une très belle matière, le vin a du coffre, un joli jus, du fruit, de la rondeur, de la fraîcheur. Néanmoins, il est moins expressif que Silex à ce stade.


Chavignol blanc prélevé sur cuve
Il s’agit d’une cuve qui servira à l’assemblage final, les vendanges des différentes parcelles s’étant échelonnées entre le 15 et le 17 septembre.

Jean-Loup : Très beau nez citronné, déjà un bel équilibre en bouche.
Vivien : La robe est trouble à ce stade. Le nez est à grosse dominante de fruits jaunes mêlés d’un fin exotisme, avec un léger lacté. La bouche est de très belle fraîcheur, avec une grosse tension, de la vivacité, un trait crayeux, une belle matière et un très beau citron mûr. C’est bellement né.


Une autre petite anecdote : en quittant la cave Matthieu découvre un crapaud, arrivé jusqu’ici par des canalisations. Soucieux de la nature et de ses habitants, Matthieu l’a récupéré délicatement et déposé dehors dans l’herbe…

Il est temps maintenant de revenir au caveau de dégustation pour déguster les 2017 … et plus.

La dégustation des vins

On va déguster tous les 2017 sauf le rosé (il n’y en a plus !). C’est un millésime chaud mais assez compliqué qui a nécessité pas mal de tri pour arriver à ce niveau. Matthieu nous laisse choisir l’ordre entre blancs et rouges et notre préférence va pour les rouges en premier.

Les rouges

Chavignol - 2017

Jean-Loup
La robe est assez claire, jeune bien entendu.
Le nez gourmand offre un très beau fruit.
La bouche est à l’avenant, avec une belle fraîcheur, des petits tanins qui titillent le palais et une longueur très honnête.
Bien

Vivien
La robe est rubis clair.
On retrouve le fruit poivré au nez (groseille, framboise).
En bouche, c’est un joli jus frais, gourmand, toujours avec de la fraise et de la groseille, de la cerise, légèrement pinotant, avec une belle fraîcheur. Un vrai vin de copains de belle franchise.

Silex - 2017

Jean-Loup
La robe est assez sombre.
Le nez concentré exhale un fruit expressif et pur.
D’une grosse densité en bouche, il se goûte néanmoins très bien, avec notamment un toucher très fin et une fort belle allonge.
Très Bien (+)

Vivien
La robe est rouge violine soutenu.
Le nez est beaucoup plus concentré, précis, avec des fruits sombres, de petits fruits des bois, de la cerise, ça pinote.
La bouche est en profondeur, le toucher de bouche est polissé, avec un joli fruit rouge mûr, une belle fraîcheur et une bonne longueur. Le vin tapisse le palais. C’est très bon !!!

Le Cul de Beaujeu – 2017

Matthieu nous explique que ses vignes sont situées sur le haut de ce climat, avec sur 40 cm une couche mêlant argile et calcaire, mais avec surtout une belle concentration en fer, le rapprochant des terroirs de rouges bourguignons.

Jean-Loup
La robe est plus sombre.
Le fruité du nez donne une impression pointue, et semble exacerbé par une pointe de volatile. Matthieu évoque l’acétate d’éthyle mais n’est pas convaincu.
La bouche d’une grande profondeur possède une matière mûre et généreuse ainsi que des tanins gras.
Ce vin devrait bien se comporter à table dès à présent mais possède un beau potentiel pour pas mal d’années, même s’il n’ira probablement pas aussi loin que le 2016 qui possède plus d’acidité.
Très Bien (+)

Vivien
La robe est rubis soutenue.
Le nez est plus intense, les fruits gagnent en couleur (sombre) et en précision aromatique, avec de belles épices (de la muscade).
En bouche, on retrouve une très belle matière première, les tanins ne sont pas encore patinés (normal !!!) mais le jus est délicieusement bon, on a un très beau déroulé du vin en bouche, avec un bien bel équilibre, un fruit hautement présent et surtout une fraîcheur. Incroyable de trouver dans ce vin une telle complexité alors que celui-ci n’a été mis en bouteille qu’il y a 15 jours. A noter que ce vin a été plus dégazé que le 2016. Vin de fort beau potentiel

Le Cul de Beaujeu – 2016

Matthieu conseille d’aérer longuement ce vin qui contient moins de 40 mg / l de soufre total et qui en compensation est doté d’une bonne dose de CO2 pour le protéger.

Jean-Loup
La robe est sombre et encore bien jeune.
Le nez très élégant affiche une belle complexité, entremêlant de belles senteurs fruitées, florales et épicées.
La bouche a la richesse et la profondeur du 2017 avec en plus une acidité structurante qui l’affine et l’allonge, donnant à l’ensemble l’équilibre d’un grand Bourgogne, ce que j’ai vérifié quatre jours plus tard avec mon club berruyer.
Très Bien ++

Vivien
La robe est sombre et dense.
Le nez est complexe, avec un magnifique fruit, il est profond, parfumé.
La bouche est superposable au nez en termes de profondeur et de complexité. Un superbe toucher de bouche, des fruits mûrs et délicieusement gourmands, des notes de rose, de cerise, de pivoine, de fruits noirs, de superbes épices, une grande longueur, avec un côté terrien et crayeux. Le tout est porté par une remarquable acidité d’une grande justesse. C’est tout simplement excellent et cela n’aurait rien à envier à un beau 1er cru de Chambolle…

Les blancs

Chavignol - 2017
Nous avons évoqué la diversité des terroirs et l’opportunité de réaliser de nouvelles cuvées parcellaires pour ce qui rentre actuellement en assemblage dans cette cuvée. Ceci n’est pas du souhait de Matthieu qui ne désire pas appauvrir son Chavignol pour créer des micro-cuvées de prix plus élevé. Il souhaite au contraire reconcentrer millésime après millésime la valeur de chacune de ses cuvées en faisant par exemple de son Chavignol une vraie cuvée qualitative qui n’est pas une cuvée d’entrée de gamme. Il a ainsi commencé à resserrer le prix des cuvées à compter du millésime 2017, sans augmenter le prix des Monts Damnés et du Cul de Beaujeu. Les tarifs sont aujourd’hui de 12 €, 16 € et 20 € pour respectivement Chavignol, Silex et Monts Damnés/Cul de Beaujeu.

Jean-Loup
Le nez affiche un fruité gourmand faits d’agrumes et de fruits blancs, auquel une touche mentholée ajoute sa note fraîche.
La bouche est toute en finesse et fraîcheur, plus droite que large, avec un beau retour salin dans la finale.
Bien

Vivien
La robe est or pâle.
Bon, moment d’égarement, je n’ai pas noté le nez…
La bouche est vivante, avec un joli jus salin, tonique, avec de belles agrumes, des fleurs et des fruits blancs. Belle longueur.

Silex - 2017

Jean-Loup
Intense, le nez exhale de beaux arômes exotiques sur un fond crayeux.
L’attaque en bouche est ronde, avec une aromatique sur la poire, puis, très vite, une belle acidité prend le dessus et l’emmène très loin, jusqu’à une finale empreinte d’une belle salinité.
Très Bien +

Vivien
La robe est or clair, brillante, lumineuse même.
Le nez est plus agrumé, très exotique, avec une sensation de pierre mouillée. J’y décèle une note de fruits de la passion acidulés…
La bouche est superbe, tonicité sur profondeur, avec de la salinité. Le vin est très exotique, il est très tactile, juteux, gourmand, avec un pamplemousse bien mûr qui vient équilibrer l’acidité. Grande longueur et sacrée rémanence. Absolument délicieux en l’état déjà.

Les Monts Damnés - 2017

Jean-Loup
Le nez puissant donne une impression d’opulence grâce aux beaux fruits blancs très mûrs, se mariant à d’autres plus exotiques.
La bouche possède tout : puissance et tension, largeur et longueur. C’est un vin de gastronomie qui va encore se bonifier avec l’âge, avec plus de fusion de ses caractéristiques et plus de complexité.
Très Bien +

Vivien
Robe or clair, pâle.
Le nez est plus baroque, exotique, exotique plus mûr et riche, finement épicé.
La bouche est de belle richesse, c’est clairement un vin de gastronomie, avec une bouche de superbe distinction, raffinée, de belle puissance, mais de belle finesse à la fois. C’est très long, très jeune et encore un peu tout fou dans l’expression en l’état car le vin n’est pas encore en place. Grosse rémanence. Fort potentiel dans 5 à 10 ans.

Les Monts Damnés - 2016

Jean-Loup
Le nez presque aussi intense paraît plus abouti et plus harmonieux.
La bouche également a acquis cet état de grâce, auquel une superbe salinité vient contribuer.
Très Bien ++

Vivien
Robe or brillante.
Le nez est de grande classe, très complexe avec une déclinaison de fruits blancs, enrichi d’un pur exotisme.
La bouche est très saline, avec un superbe équilibre, une remarquable acidité, un magnifique assemblage de fruits blancs et de fleurs et un fin exotisme. Le vin est là encore délicat et raffiné, mais de grand caractère. C’est immensément jeune encore, mais c’est déjà très beau.


Un petit groupe d’amis de Matthieu arrive au caveau et Matthieu part chercher une bouteille mystère dans sa réserve personnelle… Il s’agit de :

Le Cul de Beaujeu - 2012
C’est la 1ère cuvée du nom.

Jean-Loup
La robe fait apparaître un début d’évolution par sa teinte plus foncée.
Le nez très intense est marqué par l’élevage, avec surtout des arômes de caramel, sur un fond de fruits noirs.
La bouche est plus équilibrée, avec une grosse matière fruitée encore jeune, une belle vivacité, mais avec des tanins un peu asséchants.
Bien +(+)

Vivien
La robe est rubis.
Le nez est un peu caramel, fumé, dominant les fruits rouges qui arrivent ensuite après aération. Très belle bouche, avec de la complexité, un superbe fruit, de la cerise, de la fraise, de la framboise, un très joli jus sapide. Le côté caramélisé du nez est heureusement absent en bouche. C’est un vin de très bel équilibre, avec une superbe matière première, un très joli jus incluant des épices douces. Les tanins ne sont pas encore tout à fait polissés. C’est très bon et promis à de belles années de garde encore.
Matthieu nous explique qu’à cette époque, il travaillait encore avec les mêmes tonneliers qu’avec son père et que les barriques apportaient cette touche caramélisée au nez. La correction a été apportée avec le changement de tonnelier (Stockinger). De plus il avait acquis des fûts neufs dans le but de les utiliser sur plusieurs années mais il avait un peu forcé le pourcentage de ces fûts neufs. « Erreur de jeunesse » nous dit-il !

Après plus de deux heures et demie passées avec Matthieu et la nuit étant pleinement tombée, il est temps de prendre congé de notre hôte et de le remercier chaleureusement pour sa gentillesse et le temps qu’il nous a consacré pour nous expliquer sa philosophie.

Mais ce n’est pas tout : Matthieu nous a fait un petit cadeau à goûter le soir même, une cuvée Chavignol 2014 sans soufre à la mise (il en a été tiré 18 bouteilles seulement…)

Sancerre blanc - 2014

Jean-Loup
La robe est bien dorée !
Le nez s’ouvre bien sur des fruits blancs et un fond nettement crayeux.
La bouche possède une très belle chair dense, avec même une certaine mâche. L’ensemble est bien équilibré par une bonne sapidité où le côté crayeux ressort, lui conférant beaucoup de personnalité, suffisamment d’acidité et une finale aux fins amers salins.
Le saut qualitatif est évident par rapport à la même cuvée, y compris sur ce millésime 2014 de rêve. Très Bien
A l’apéritif c’est déjà très bon mais différents chèvres, dont un de Chavignol, c’est super !

Vivien
La robe est or.
Le nez est un bonheur de fruits blancs, de fruits exotiques, avec une légère note fumée et des notes caillouteuses.
La bouche est juteuse, gourmande, de très belle chair avec de très beaux fruits blancs. Le vin est sapide, digeste, de belle complexité, avec de la matière, des fruits jaunes, des agrumes, du citron jaune mûr et une très belle acidité et une petite sensation de sucrosité sèche. Absolument délicieux. Que voici l’archétype du Sancerre que j’apprécie.

En guise de conclusion je cite Vivien, n’ayant rien à rajouter :
« Matthieu est un jeune homme à l’esprit mûrement réfléchi, qui a pris la pleine mesure de son domaine, de ses terroirs et de son patrimoine viticole, et même au-delà, de son environnement climatique et géologique. Il en tire des vins dotés d’une vraie personnalité et d’une vraie évidence. Il est doué d’une immense capacité d’innovation et d’adaptation. Il souhaite toujours progresser et porter son domaine vers l’avant et l’avenir. Je ne doute pas qu’il ait la capacité d’être un jour la locomotive de l’appellation. Par ailleurs, Matthieu est quelqu’un qui garde les pieds sur terre. Il a un sens humain profond, d’ailleurs il est essentiel pour lui de garder un fort contact avec la clientèle particulière (25% des ventes du domaine). J’espère que nous aurons l’occasion de pouvoir le rencontrer souvent encore, dans ses vignes, au chai, au caveau, en salon… Voilà avec lui la nouvelle génération du vin. Déjà un grand Monsieur. Bravo !!! » :jump:


Jean-Loup et Vivien
#176
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., Sylv1, Super-Pingouin, jean-luc javaux, bertou, chrisdu74, lutembi, bibi64, Vaudésir, Nicoco, vivienladuche, Lucas57, wongmaster, Frisette, GAET, starbuck, farandolier, jclqu, Gerard58, Fred1200, Pins, rudy.B, Damien72, KosTa74, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5
  • Remerciements reçus 5

santhilsen a répondu au sujet : Visite au Domaine Delaporte

Super compte-rendu, merci pour le partage!
J’avais rendu visite au domaine l’année dernière et je suis ravie d’avoir des nouvelles des 2016 que j’essaie d’oublier dans ma cave.. Je me souviens que Matthieu nous avait dit, un peu en rigolant, que son rêve serait de ne faire qu’un blanc, qu’un rouge et qu’un rosé et qu’il était au max de son approche parcellaire :D
Ma visite précédente était chez Bourgeois avec une mémorable dégustation de variations sur le sauvignon, c’est peut-être pour ça que ça m’avait marquée.. ha!

En tout cas, les prix sont les mêmes qu’en 2017 et je partage votre avis que Matthieu ira très très loin et que ses vins, très bien en l’état, en ont encore sous le pied!

Nul n'est censé ignorer la Loire
#177
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nicoco

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 436

Nicoco a répondu au sujet : Visite au Domaine Delaporte

Merci pour ce beau et détaillé compte rendu qui donne envie encore et encore de gouter les blancs et rouges de ce domaine que j’apprecie beaucoup :)
#178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 645
  • Remerciements reçus 375

rudy.B a répondu au sujet : Visite au Domaine Delaporte

Superbe compte rendu!

Si vous avez visiblement mieux goûté le Silex rouge sur 2017 que moi, pour le Culs de Beaujeu 2016, je crois qu'on a un ressenti assez similaire et il subsiste peu de doutes: c'est une belle cartouche.::glou::

@Vivien: cette touche de caramel que tu as ressenti sur Culs de Beaujeu 2012, je la trouve souvent sur les rouges du domaine (Silex et CdB sur 2014, 2015 et 2016), et dernièrement sur le silex 2017 en rouge (cf précédemment). Je trouve que ça empiète un peu sur la pureté des vins, ceci sans être rédhibitoire bien entendu (c'est pas vraiment dérangeant, mais je préférerais ne pas l'avoir).
Si j'ai bien compris, c'est dû au fûts utilisés par le père de Matthieu à l'époque, Matthieu a lui décidé de travailler avec un matériel différent en renouvelant une partie des fûts chaque année à hauteur de 10%? On devrait donc s'attendre à trouver cette touche de caramel disparaître au fur et à mesure des prochains millésimes?
#179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1345
  • Remerciements reçus 275

GAET a répondu au sujet : Visite au Domaine Delaporte

Merci Jean-Loup

Pour cet excellent C.R détaillé et complet comme à ton habitude.
Cordialement
Gaëtan
#180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck