Nous avons 1863 invités et 46 inscrits en ligne

Château du Breuil, Beaulieu sur Layon

  • Flexoliv
  • Portrait de Flexoliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 44
  • Remerciements reçus 0

Château du Breuil, Beaulieu sur Layon a été créé par Flexoliv

Château du Breuil

Le Breuil
49750 Beaulieu sur Layon
Fixe : 02.41.78.32.54 - Mobile : 06.33.09.89.43
Fax : 02.41.78.30.03
ch.breuil @ wanadoo.fr

 

www.chateaudubreuil.eu





CR: Château du Breuil, Anjou Blanc , Clos du Frère Etienne, 2007

Robe dorée assez intense.
Le nez est très expressif : rhum, vanille, mandarine, ananas, cire...
La bouche est très volumineuse, longue et dotée d'une belle droiture.
On devine quelques sucres résiduels qui viennent équilibrer l'ensemble avant de finir sur de légers amers.
Bel exemple de blanc sec dans une région traditionnellement tournée vers les Coteaux du Layon.

Olivier
11 Déc 2012 19:35 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Rom1schenker sur le sujet Château du Breuil, Coteau du Layon Beaulieu 2009

CR: Coteau du Layon Beaulieu 2009

La robe est jaune dorée aux reflets brillants.
Le nez est d'une belle intensité, sur les fruits secs, l'abricot, un boisé discret s'ajoute à la complexité.
En bouche, belle matière tout en gardant une légèreté. Bonne longueur.
Un vin moelleux très bien équilibré qui n'est pas dans la lourdeur, très agréable.

Romain
18 Fév 2013 18:59 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1181
  • Remerciements reçus 10

Réponse de Nemo73 sur le sujet CR: Château du Breuil - Dégustation caviste

CR:Château du Breuil




Clos du frère Etienne 2013 - Château du Breuil - Anjou Blanc
Nez bien sur l'amande, peu mûr et aromatique pour un chenin, micro-pointe d'alcool. A peine de la poire esquissée (presque pas), pas de coing, bien minéral. Bouche tendue, acidité très droite, un peu de gras, quelques acidulés, pas d'amers. C'est bon. BIEN +

Savennières 2012 - Château du Breuil: Amande légèrement plus marquée par le bois, c'est
à dire un soupçon fumé. A peine du fruit mais frais. Un peu plus d'alcool tout en restant raisonnable. Très joli gras. Belle acidité avec de légers amers. Un peu dissocié entre alcool et acidité. Trop chaud pour moi. A attendre probablement. ASSEZ BIEN +

IGP Grolleau 2013 - Château du Breuil: Ignorant le grolleau, je pense que la bouteille est composée de gamay. David Vigan m'éclaire sur le sujet et fait la relation avec le pinot d'aunis. Nez fruits noirs, effectivement très marqué par le poivre. Bouche tannique dure, asséchante. Bof. CORRECT (+)

Anjou Village rouge 2013 - Château du Breuil: Fruité, fruits noirs, bien cabernet franc qui
me fait penser à ce que connais du Saint Nicolas de Bourgueil. Acidité trop dure que je n'aime pas. Bof. ASSEZ BIEN

Côteaux du Layon 2013 - Château du Breuil: Nez légèrement sur la poire, plus expressif sur les agrumes. Bien chenin, un peu coing. Très jolie bouche de mi-corps, belle complexité, légèrement poire au caramel acidulée. L'acidité me plait, fraiche sans vraiment éclatante. De l'énergie quand même. BIEN +(+)

Côteaux du Layon 1971 - Château du Breuil: Le clou de la dégustation ! Robe absolument superbe, d'un orangé bronze presque fluo ! Nez joliment complexe qui semble nettement assagi comparé au 2013 sur le plan de l'éclat. Immédiatement, on sent dès attaque que le vin a mangé ses sucres (60g de SR). Fruits secs (noix léger), pas très pointu ni vraiment profond mais qui offre quelques acidulés que j'apprécie. Puis nectar d'abricot, un peu fruits de la passion avec une retenue dans l'acidulé. Un peu vieux fruit. Bouche superbe, acidité magnifique, acidulés très beaux, volume ample mais restant de demi-corps. L'équilibre sucre/acidité est vraiment parfait pour un moëlleux, le sucre restant ne fatigue absolument pas.Très belle énergie. Fraicheur remarquable du fruit comparée à celle du nez en-deçà, exotique, passion, abricot. Tendu. Mais comme au nez, la finale est un peu brouillonne. Pas mal (beaucoup -) de plaisir. TRES BIEN

19 Avr 2015 11:13 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 260
  • Remerciements reçus 7

Réponse de Nico94 sur le sujet CR: Château du Breuil - Savennières 2012

Ouvert hier soir ce CR: Savennières 2012 du Château du Breuil.

Il y a de la matière et du volume, une acidité tranchante, de la fraîcheur. Mais l'élevage, élégant au demeurant, est très présent, trop à mon goût. Les notes florales et miellés sont à peine perceptibles.

Bien

Nicolas
25 Sep 2016 12:49 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463
CR: Château du Breuil Clos du Frère Etienne 2014 - AOP Anjou
Robe or très pâle, translucide.
Nez sur des notes d'élevage, citron, verveine.
Bouche pleine et grasse avec du volume, structurée par une tension affirmée juste ce qu'il faut.
Finale fraîche laissant la bouche propre.
Le lendemain, perception au nez de notes grillées et de pomme.

David
LPV Vaucluse
10 Fév 2017 06:28 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25626
Bu lors d'un magnifique dîner !

CR: Château du Breuil, Coteaux du Layon Beaulieu, Vieilles Vignes, 1990



Bruno
Antinomie avec la description de ce nez que je qualifie de « chimique magnifique », liqueur fraîche en bouche, douce, sur la pâte de coings. Puissance et douceur, sucrosité mesurée. Excellent

Oliv
Robe ambrée.
Superbe nez complexe et puissant, sur la pâte de coing, l’abricot, le praliné, des notes minérales.
Belle bouche qui déroule un équilibre réussi d’une grande buvabilité entre une jolie liqueur et une très belle acidité, dans un ensemble fondu très agréable, sur des goûts d’orangette, de gelée de coing.
Finale fraîche et gourmande étirée par de jolis amers.
Très joli vin, très facile à boire ! (tu)
07 Jui 2017 20:45 #6
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3159
  • Remerciements reçus 4533

Réponse de letournaisien sur le sujet Château du Breuil – Anjou - SVI Lille 2017

CR: Château du Breuil – Anjou - SVI Lille 2017

Quelques courtes notes de dégustation, plutôt des ressentis, lors du salon des vignerons indépendants à Lille en novembre 2017

Crémant de Loire 2014
60 % chenin/40 % chardonnay
Jolie nez un peu brioché, frais, fruit blanc et finale un poil amère. B

Anjou Le Frère Etienne 2016
Frais, sur les fruits blancs, finale sur les amers

Savennières 2015
Plus fruité, plus de maturité, assez profond. Beaux amers et finale saline

Julien
05 Déc 2017 22:19 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 191
  • Remerciements reçus 576
CR: Château du Breuil, Clos du Frère Etienne 2016, Anjou
Domaine découvert au SVI de paris.
Robe citron très pâle
Nez sur les fruits blancs, le miel, un peu d'amandes.
Bouche à la tension marquée. Attaque sur la poire, qui s'accompagne du coin et fin de bouche anisée. Des amers sont présents qui donnent une vraie structure à ce vin. Sensation saline qui s'étire en bouche.
Pour moi, un vin de grand plaisir, un petit Savennières. A recommander sans hésiter.


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.

Romain
01 Mar 2019 21:08 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 133
  • Remerciements reçus 237
CR:  Château du Breuil, Anjou Blanc, Clos du Frère Etienne, 2015



Domaine présent au SVI. Au salon, j'avais trouvé cette cuvée moins tendue qu'habituellement.

Bouteille ouverte sans préparation préalable et bue sur plusieurs jours.

La Couleur est jaune pâle tirant un peu sur le vert.
Le nez est fumé, iodé, caillouteux, sur l'amande et le citron vert
En bouche, une attaque vive avec du gras et une légère amertume en fin de bouche. On ressent un peu l'alcool en finale.

Bien +
01 Sep 2019 18:47 #9
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1749
  • Remerciements reçus 3985

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet CR: Château du Breuil - Coteau du Layon 1964

CR: Château du Breuil - Coteau du Layon 1964
Robe orange, nez sur l'écorce d'orange.
Le vin a complètement mangé ses sucres.
La bouche reste large, avec un léger rancio très agréable, et beaucoup de douceur.
Beau vin.

Jean-Paul
01 Nov 2019 17:06 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25626
Les amis, c'est la vie !

CR: Château du Breuil, Coteaux du Layon Beaulieu Orantium, 1995



Robe nettement cuivrée, presque acajou.
Beau nez riche et ample, sur le miel, la poire tapée, des notes presque muscatées.
Bouche épaisse mais mobile à la fois grâce à une belle acidité qui rafraichit l'ensemble.
Finale safranée à la liqueur franche sans collant et d'une belle complexité.
Très bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vinozzy, breizhmanu
15 Déc 2019 09:48 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3520
  • Remerciements reçus 6885

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Couleurs du Breuil, Val de Loire Grolleau 2019

CR: Château du Breuil (Couleurs du Breuil), Val de Loire Grolleau 2019
Nez bien fruité sur la mûre, et épicé (poivre, muscade), de l'humus.
La bouche est très fraiche et épicée, les tanins ne se battent pas entre eux. Ca se boit facilement si on aime cet équilibre haut perché.
Assez joli canon.

Bu ici.

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
27 Jan 2021 16:11 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 54
  • Remerciements reçus 44
CR: Château du Breuil, Anjou Blanc , Clos du Frère Etienne, 2017

vin bu ce weekend sur 2 jours accompagnés de fruits de mer pour le 1er jour et viande blanche pour le 2.

Vin léger, gras et minéral avec des notes de citron vert et d'agrumes. Trés plaisant et accompagne parfaitement les fruits de mer.

Le lendemain le vin s'est montré plus "doux" avec des notes de pommes vertes.

Long en bouche, on en redemande.

TB+
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, jd-krasaki
27 Jan 2021 19:10 #13
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2817
Bonsoir,
Cet Orantium 1995 fut un de mes vins fondateurs, en tous cas pour ma Cheninophilie sucraillonne assumée.
J'étais spécialement allé au salon des vins porte de versailles pour acheter ce vin, de mémoire....et puis j'ai rencontré grâce à un caviste à roulettes Patrick Baudouin, Mireille Daret, Foreau et Huet pour ne citer que des producteurs de vins liquoreux de haut vol de loire ou d'ailleurs....quelle belle époque ce fut !

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Jules7599
27 Jan 2021 19:47 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2362
  • Remerciements reçus 3342
Absoluvins je pense.
27 Jan 2021 20:06 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 54
  • Remerciements reçus 44
Merci pour les noms! ;) également cheninophile, ayant habité 3 ans à Angers. Malheureusement, à l'époque jeune et ... et sans sous.
27 Jan 2021 21:48 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2817
Le caviste à roulettes; comme nous l'appelions, était Jean-Philippe Heaumé. Son site était "Absoluvins" en effet, et certains de mes plus beaux flacons encore en cave datent de cette époque. Il a cessé son activité il y a peine 3/4 ans.

Son créneau de l’époque : sillonner la France avec son espace au GPL, faire des soirées dégustations chez des amis clients, restaurateurs, en profiter pour livrer des clients...et avec une qualité de choix des producteurs incroyables..rappelons que nous étions au début d'internet et des forums de discussions.

Il doit me rester (?) un Savennières 1995 d'Eric Morgat, l'Enclos, de ma toute première commande. Quand je vous dit qu'on est tous devenus Cheninophile en moins de 2 ans ! Du plus tranchant au plus liquoreux.
Il n'y a pas que le Champagne dans la vie !

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou
28 Jan 2021 21:24 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3922

vinozzy écrit: Bonsoir,
Cet Orantium 1995 fut un de mes vins fondateurs, en tous cas pour ma Cheninophilie sucraillonne assumée.
J'étais spécialement allé au salon des vins porte de versailles pour acheter ce vin, de mémoire....et puis j'ai rencontré grâce à un caviste à roulettes Patrick Baudouin, Mireille Daret, Foreau et Huet pour ne citer que des producteurs de vins liquoreux de haut vol de loire ou d'ailleurs....quelle belle époque ce fut !


Même nostalgie, temps béni de la découverte quand j'étais étudiant, découvrant le forum Magnum Vinum et les listes de diffusion par mail FRBV et Iacchos, découvertes tant bacchique qu'humaine, avec des passionnés que je voyais une fois tous les deux mois environ à Courbevoie, quand j'habitais à Bécon-Les-Bruyères. Tant de belles découvertes, à commencer par de jolis chenins (les Clos Rougeard 2002 ! et François Pinon, in memoriam). Et de jolis vins italiens (les Moscato d'Asti de Bera, miam !), des châteauneufs délicieux, les Provence et Bandol des Dupéré-Barréra, les Sauternes de Cru-Barréjats, etc.
Jean-Philippe Héaumé, ancien informaticien, passionné adorable, fidèle à son (ses) Espace. J'espère qu'il coule une paisible retraite à Rennes. Ca me ferait plaisir de le retrouver un jour autour d'un bon buffet où on partagerait de jolies bouteilles, comme autrefois. Nostalgie quand tu nous tiens.
Orantium 1995, moi aussi ça me parle et je revois les beaux et joyeux moments d'échanges, sans prise de tête !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: monta, vinozzy
28 Jan 2021 21:35 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2362
  • Remerciements reçus 3342
Jean Philippe va bien,nous dégustons,dégustions plutôt de temps à autre,moins en ce moment vous comprenez pourquoi.Il attend que l’on puisse retrouver un rythme habituel,il est chaud patate....Gilles(Gilt) confirmera et pourra vous en dire plus.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, vinozzy
29 Jan 2021 20:45 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3442
  • Remerciements reçus 1667
CR: Château du Breuil - Coteaux du Layon - Beaulieu 1955

Robe limpide, bien brillante, de l'or liquide!
Le nez est assez complexe et pur, sur des notes d'ananas confit, abricot, assez miellé.
En bouche le vin possède encore pas mal de sucre, c'est doux, confortable, gourmand, ça tapisse la langue, une sensation de suavité.
Le fruit est là, jusqu'à la finale tout à fait honorable.
Beaucoup de plaisir pour ce vin encore en forme!

Toujours des moments rares de gouter des vins aussi âgés, merci Pierre !

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, DUROCHER, Papé, jd-krasaki, FlavFirst
22 Fév 2021 19:29 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2435
  • Remerciements reçus 2817

Réponse de vinozzy sur le sujet Château du Breuil -savennières ?

Bonjour, personne n'a gouté ce savennières récemment ?

"Je me demande si la mort vaut la peine d'être vécue". Frédéric Dard.
15 Nov 2021 23:23 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3159
  • Remerciements reçus 4533
CR: Château du Breuil – salon des vignerons indépendants Lille novembre 2021

Passage au stand. Le domaine fête son bicentenaire en 2022 et le weekend de l'Ascension sera le théâtre de nombreux événements.

Crémant de Loire (base 2018, 60% chenin, 40% chardonnay, dosé à 4gr/l) : belle bulle gourmande, presque crémeuse, très fruitée, très réussi
Anjou blanc les Petites Rochettes 2020 (cuve, 80% chenin, 20% chardonnay) : simple, sur le fruit frais, facile d’accès
Savennières 2018 : Belle minéralité, beaucoup de matière, fruit plus mat, un peu fumé
Anjou blanc Clos Frère Etienne 2018 : Plus large, beurré, fruits blancs, plus riche, finale fraîche et vive
Grolleau 2020 : Croquant, épicé, beau fruité, finale poivrée
Anjou rouge 2020 (cabernet franc et cabernet sauvignon) : mâche, trame tannique mais aussi un milieu de bouche assez riche
Anjou villages 2019 (cabernet sauvignon) : cassis, sureau, mûre confiturée, beaux tannins

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé
20 Nov 2021 09:54 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3159
  • Remerciements reçus 4533
CR: Château du Breuil – Anjou blanc Clos Frère Etienne 2019

Robe jaune pâle.
Nez demandant un peu de temps pour s'ouvrir, sur des fruits blancs (pomme, tilleul) mais également des notes beurrées et fumées (pierre à fusil). On perçoit encore à ce stade l'élevage en fûts.
La bouche est équilibrée entre une attaque plutôt vive, plus marquée par les agrumes, et ensuite un milieu de bouche plus gras, marqué par les fruits blancs et les notes d'élevage.
Finale un poil boisée.
Il me semble qu'il faudrait attendre encore un peu cette cuvée pour profiter de toutes ses qualités.

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Moriendi, Papé, jd-krasaki, Locals
27 Mar 2023 21:45 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3159
  • Remerciements reçus 4533

Réponse de letournaisien sur le sujet CR: Château du Breuil – Savennières 2020

CR: Château du Breuil – Savennières 2020

Bu au restaurant le Bistrot d'en Face à Liège, servi sans préparation.

Robe jaune pâle.
Le vin demande quelques minutes pour s'ouvrir et délivre somme toute assez rapidement des fruits blancs, des fruits du verges, quelques notes d'agrumes. Ce nez est plutôt jeune et fringant, bien accessible.
La bouche est au demeurant bien équilibrée entre gras et vivacité, elle aussi bien accessible avec des amers pas très présents. 
Joli vin sur les entrées, rapidement bu, il aurait sans doute mérité un temps d'ouverture supplémentaire mais je suis étonné (et heureux) qu'il se soit si bien goûté.

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, DUROCHER, Papé, Garfield, Monard
15 Oct 2023 18:55 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25626
Sur le Chenin par GILT


CR: Château du Breuil, Anjou blanc, Les Rochettes, 2021
Un vin jaune clair, un nez intense et frais sur les fruits jaunes.
La bouche est à l'unisson, fraiche et tranchante sur les fruits jaunes.
Une belle réussite.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: letournaisien, vinozzy
30 Oct 2023 19:14 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1749
  • Remerciements reçus 3985

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet CR: Château du Breuil - Coteau du Layon 1964

CR: Château du Breuil - Coteau du Layon 1964

 

Pour accompagner un Cydonia, superbe dessert aux coings et amandes de Claire Heitzler.
La robe est dorée, le nez sur l'orange amère, le coing, l'abricot sec, un peu de miel.
En bouche, c'est fondu, tapissant, avant que l'acidité qui porte le vin ne nous amène sur les superbes amers d'une finale en queue de paon.
Magnifique.

 

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, letournaisien, vinozzy, breizhmanu, DUROCHER, lbb.contact, Papé, IH1456, leteckel, Kiravi, Garfield, Monard, Allobroge, Droop
26 Nov 2023 18:08 #26
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9383
  • Remerciements reçus 17459

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Château du Breuil - Savennières - 2021

CR: Château du Breuil - Savennières - 2021

C'est le vin n°2 de la  BlindBox 2024

La robe arbore un or soutenu.
Le nez est doté d’une belle intensité. Le premier nez est lacté et brioché, avec une touche de fruits blancs, mais va très vite évoluer vers des arômes de caramel très dominants, teintés d’une pointe de coco.
La bouche ample est habillée d’une légère couche de gras. Elle est également marquée par le bois, un peu recentrée par une fraîcheur correcte. L’allonge honnête sans plus permet à l’acidité de se révéler quelque peu.
Bien

Difficile encore de déterminer un cépage derrière ces arômes boisés prédominants. Je joue ce qui me parait être la sécurité en retenant chardonnay, mais en le positionnant dans le sud.
Ma proposition : Chardonnay – Languedoc – Pays d’Oc – Cigalus – 2022
  

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
30 Avr 2024 09:47 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19708
  • Remerciements reçus 4906

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Château du Breuil - Savennières - 2021

dégusté et bu à l'aveugle dans le cadre de la Blindbox :

 échantillon 2 : Robe or pâle assez soutenue, dense. Le nez est très discret, presque inexistant, retenu, à peine un léger poudré comme sur certains chenins. En bouche, il y a du volume, du gras et du bois. A ce stade d’ouverture, ce vin donne plus à goûter sa barrique que son fruit. C’est vanillé. La discrétion (des arômes et des saveurs) associée au boisé pourrait évoquer outre un chenin sur schiste type Savennières, aussi un vin de sémillon du SO. À ce stade l’identité se cache derrière l’arbre : Plusieurs pistes se dessinent, plutôt vers l’Ouest ou le Sud Ouest. Le vin est équilibré mais pas d’une vivacité extrême : un style bourguignon pour un cépage ou un ensemble de cépages qui ne le seraient pas. J’aime moyennement ce qui ressemble plus à un exercice de style qu’à un exercice de terroir, en me disant que je peux avoir ça dans de nombreuses régions si c’était ce que je recherchais.
à l’aération, le vin semble plus posé, le boisé toujours présent mais moins caricatural. Au nez, des arômes de fleurs très discrets, en bouche, il y a du gras, de la tenue, pas une acidité folle mais l’ensemble est équilibré : on dirait un vin fermé avec un beau potentiel. Ce côté floral poudré m’évoque le chenin sur schiste et si ce vin me pose un gros problème, j’ai du mal à me décoller de cette idée : Anjou noir, Savennières, pourquoi pas dans un millésime assez chaud ( y en a -t-il aujourd’hui qui ne le soient pas ?), un vigneron qui utilise du bois avec des vins qui font la fermentation malolactique sur 2020.

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
01 Mai 2024 07:51 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 531
  • Remerciements reçus 790

Réponse de MathiasB sur le sujet Château du Breuil, Savennières 2021

Bu à l'aveugle lors du   Concours de dégustation à l'aveugle BlindBox 2024



CR: Vin 2 : Château du Breuil, Savennières 2021

Aliocha
Robe paille. Nez brioché, fruit jaune. Bouche marqué par l'élevage , brioche, noisette, mi-gras, poire. Finale florale sur une petite amertume sympa et une petite fraîcheur. Je pense à un chardonnay, je pense à la Bourgogne bien sûr, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai envie de tenter le Jura. La dernière goutte du fond de verre est plutôt belle, très floral et avec moins d'élevage me fait même penser à un viogner. Mais je reste sur l'impression à l'ouverture. Joli vin qui a besoin de temps pour s'aérer je pense 15/20
Bon, là je n'ai pas senti du tout le chenin, car j'ai plus l'habitude de le boire sans autant de bois.

bibi64_et_Tuukka
Robe jaune un peu plus soutenue que sur le vin précédent.
Nez assez discret, avec quelques fleurs blanches, du caillou mouillé et de la noix de cajou.
Attaque ample et ronde. Bouche confortable mais pas molle, sans amertume. C’est assez strict/austère au niveau aromatique, avec un coté minéral et des fruits secs, mais la texture est un peu grasse/umami. Ca m’évoque les languedoc/roussillon à base de maccabeu.
Finale saline, assez longue, sur fond d’agrumes. Impression de passage en fût mais assez diffuse, style futs de plusieurs vins.
Au réchauffement, des notes lactées et de la pêche apparaissent.
C’est bon mais un peu moins que le premier vin, nous donnons 14,5/20.
Quand on confronte nos avis ça donne :
Bibi : 1- maccabeu 2- grenache blanc
Tuuk : 1- maccabeu 2- chenin mûr d’Anjou
Nous sommes d’accord, il nous reste à proposer une cuvée. Ce sera :
Maccabeu, Languedoc-Roussillon, Côtes du Roussillon Laïs 2022 domaine olivier Pithon
Addendum post résultats: quand Harry nous donne la solution, Tuuk regrette de ne pas avoir insisté sur le chenin, car on l’avait déjà utilisé sur le Vin n°1.

Champoul
Robre vraiment dorée, léger reflets orangés. Premier nez d'abord très oxydatif, puis note de vanille, champignon, sous-bois, second nez, sur l'abricot/noyau abricot. La bouche est large, très oxydative.
Un vin qui me semble très évolué, un truc genre entre 2015 et 2017. Je vois bien un vin dans le rhône sud ou le languedoc, le côté très oxydatif me fait jouer une clairette. Et ce vin me rappelle une bouteille Ardéchoise bue l'année passée élevée si je ne m'abuse 3 ans sous bois neuf qui donnait ce côté un peu plat, avec beaucoup d'arômes tertiaires. Pas de regret pour les résultats, jamais j'aurais vu un chenin...
Ma réponse: Clairette - La dame du chapitre du domaine du chapitre 2017

docadn
Après le tortueux 1er vin, je me sens enfin rassuré avec ce cortège de bois, de gras, de rondeur beurrée que diffuse le second échantillon. La case « chardo » s’allume directement au 1er coup de pif.
L’attaque confirme cette orientation très chardo-beurrée, grasse, jeune… trop jeune, fatigante à ce stade. J’attends 10 bonnes minutes, pour ce vin au boisé très/trop généreux, à la finale forestière appuyée, aux amers saillants.
Le vin se retend légèrement au gré des gorgées, sans profil « chablisien » mais plus généralement bourguignon.
Le lendemain, le caractère toujours très chardo, chaleureux/rond, provoque un réflexe pavlovien qui m’éloigna des vins du domaine, de part leur caractère « mollasson » !
Après toutes ces lignes il faut cracher une réponse :
Chardonnay - Rully 20 - Jacquesson

MathiasB
Nez sur beurré grille (élevage ?) Et des notes fleuries
Bouche qui semble encore très marquée par un élevage sous bois. On décèle un peu de fleurs mais le bois domine
Difficile d'identifier le cépage mais l'élevage fait très bourguignon.
Ma proposition : Chardonnay, Santenay Louis latour 2022
Note : 14

PtitPhilou
6-4-24
robe jaune pâle légèrement plus marquée.N : joli boisé, poire, verveine, anis, => chenin ou p-ê chardonnay.
Plus épanoui, encore jeune.
B : acidité mûre, longue, vivacité, assez complexe et jolie finale. Bouche sèche sans SR.
Finale fraîche sur les zestes d’agrumes.
Me rappelle un Saumur : je serai tenté par 2019 du domaine du Collier ?
Ou un chardo type mâconnais de Guffens ou Chablis type Droin ?
2019 ou 2020 ?
Ou gros et petit manseng Jurançon 2021 ? (PS: pour l'acidité)
Je connais ça,
-
12-4-24
R : jaune
N : fruits exotiques, citron vert, joli boisé, charmeur, tilleul,
B : jolie acidité, retour vanille et fleurs, tilleul. Petite chaleur en finale. 2018 ? 2020 ?
J’hésite… je vais rester sur le chenin.
-
Proposition
Cépage Majoritaire : chenin
Région : Loire
Appellation : Saumur
Vigneron/Domaine : Antoine Foucault / domaine du Collier
Cuvée/Climat : Saumur classique
Millésime : 2018
Note /20 : 17
 

Mathias
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin
08 Mai 2024 20:08 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck