Nous avons 2041 invités et 83 inscrits en ligne

Domaine Philippe Delesvaux

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 5095

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR:Philippe Delesvaux Coteaux du Layon "Le 20" 1998

CR:Philippe Delesvaux Coteaux du Layon "Le 20" 1998
Apporté par Cécile et Laurent pour accompagner la fin de repas.
Cuvée commémorant 20 années de viticulture, récoltée gain par grain,100% botrytisée, fermentée et élevée en barriques pendant 18 mois.
Voilà les informations de la contre étiquette.

La robe est vieil or, ambrée.
Un nez volubile sur des notes terpéniques mais aussi de mandarine, d'ananas, de coing.
En bouche, l'entame est puissante, laissant ensuite se développer un corps ample et très long. La finale est rehaussée par une belle acidité qui équilibre un ensemble riche et aromatique.
Un vrai nectar !

Olivier
25 Sep 2007 21:48 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18555
  • Remerciements reçus 2558

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Je suis tourbé

Je suis tourbé, euh, pardon troublé. Je rentre d'un petit périple en Layon et j'avais à coeur de rencontrer M. Delesvaux. L'entrevue a eu lieu hier et l'accueil fort sympatique, nullement entachée du différend qui nous a opposé.
Avant de revenir plus avant sur cette rencontre et la dégustation des vins du domaine, je tiens à dire mon trouble devant certains arômes présents dans les vins du Layon, surtout pour ceux qui sont nés sur un sol carbonifère. Des notes tourbées, fumées, charbonneuses justement peuvent effectivement s'apparenter à celles de l'iode. Gare alors aux conclusions hâtives !
Je ne les ai pas retrouvées sur le 99 qui m'avait posé problème (et dans ce cas, je penche pour un problème sur la bouteille, définitivement). En revanche, sur la SGN 97, ces notes sont manifestes, elles rappellent les notes tourbées de certains grands single malts. Nullement gênantes, elles demandent cependant d'être apprivoisées. P. Delesvaux me disait les confusions que cela pouvait susciter même de la part d'éminents dégustateurs professionnels. (je ne suis donc pas le seul à avoir commis une erreur de jugement !)
Cette mise au point me semblait nécessaire.

Jérôme Pérez
07 Nov 2007 21:07 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Je suis tourbé

Super, Jérôme, rien ne vaut une rencontre, j'aurais bien aimé être des votres. :(
Ce SGN 97 est vraiment magnifique. Ce fut ma première rencontre avec les vins du domaine, ces notes restent gravées dans ma mémoire.(tu)

Laurent L
07 Nov 2007 21:17 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18932
  • Remerciements reçus 4091

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Je suis tourbé

Entièrement d'accord sur ces notes "tourbées". Celles-ci m'ont poussé à choisir les personnes avec qui j'ouvrais ces bouteilles, car j'ai eu parfois des réactions de gêne de la part de certains convives. Ce vin est tout sauf consensuel... mais ça me va très bien ;)

Eric
Mon blog
08 Nov 2007 07:28 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18555
  • Remerciements reçus 2558

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Domaine Philippe Delesvaux

Anjou Feuille d'or 2006 : gourmand facile et ample. Un sec pas totalement sec qui termine avec une certaine minéralité.

Authentique 2005 : vigne franche de 50 ans (un hectare qui risque de se faire dévorer par le phylloxera) : très typé chenin (acacia) au nez, dans un style demi sec, finale sur de beaux amers. Plus de structure, même si l'équilibre est plus doux que le précédent.

Coteaux du Layon Saint Aubin 2006 : vin de passerillage. Nez très pur sur la lfleur blanche. C'est davantage pomme en bouche, assez bonne longueur sur l'orange amère. Un doux simple et bon.

Coteaux du Layon, clos de la Guimberderie 2004 : passerillage et botrytis à parité.
le nez est simple et retenu (pomme) bouche riche et ciselée. Davantage de puissance, une ampleur différente, un cran au dessus, largement. La finale me rappelle le sirop d'orgeat, l'amande. Bonne longueur.

Coteaux du Layon, Clos du Pavillon 2004 : nez fumé et tourbé que j'apprends à décoder. Bouche charnue, finale tourbée qui me déroute quelque peu.

SGN 2004 : robe très dorée. Superbe nez sur l'orange amère, ma figue, l'abricot, Bouche opulent, d'une facture finalement classique, très belle finale sur des amers magnifiques.

SGN 2005 : nez de pomme, de coing. Un vin très riche, confit à la finale superbe, mais encore monobloc. Il ira plus loin sans doute que le 2004, mais en l'état, son aîné est plus gracieux.

SGN 1999 : le premier nez est sur la croûte pain, réservé un peu réduit puis s'ouvre. Coing, poire, orange amère : c'est une belle palette. C'est un vin large, extraverti doté d'une belle liqueur. La finale est axée sur l'orange amère. Ces amères de qualités si souvent présents sont une belle signature.

SGN 1997 : le grand millésime ! Superbe nez d'une grande complexité : miel, coing, abricot et notes tourbées bien présentes. Bouche très large, exquise, grande corpulence et finale qui fait la roue. C'est très long. Ces notes tourbées rappellent immanquablement les grands Malts.

Une rencontre qui me tenait à coeur et qui ne m'a pas déçu que ce soit au niveau qualitatif de la gamme des doux ou que ce soit au niveau des qualités humaines de Philippe Delesvaux. Je voudrais juste lui dire qu'il n'a pas à être tant à l'affût et à l'écoute des notes d'outre Atlantique, notamment du Wine Spectator. Ses vins parlent d'eux-mêmes. Il est vrai qu'il ne reçoit pas un écho médiatique exagonale à la hauteur de la qualité des vins qu'il propose et qu'il est bien dommage que cette qualité-là soit plus reconnue ailleurs (mais dans la mesure où 90% des vins partent à l'export ...).
En tout cas, les amateurs passionnés qui écrivent sur ce forum ont fait leur choix et c'est, de mon point de vue, la meilleure récompense.

Jérôme Pérez
11 Nov 2007 16:20 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Je suis tourbé

Effectivement, nous parlons souvent des SGN de P Delesvaux, mais la qualité de son entrée de gamme, suivi d'un Clos de la Guiberderie et d'un Clos du Pavillon sont toutes de belles cuvées à prix doux, de très belle qualité qui raviront ceux qui cherchent des Layons abordables.;)

Laurent L
12 Nov 2007 10:23 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Philippe Delesvaux Saint-Aubin Pavillon 2004 et SGN 2005

CR: Hier soir, en allant chercher quelques Bourgogne de Bruno Clair chez Daniel Bécu, j'ai bu:

-COTEAUX DU LAYON Saint-Aubin "Pavillon" 2004 Ph Delesvaux:

Un excellent rapport qualité/prix! Je pense que ma fille qui adore les vins de ce vigneron va se précipiter ;)
Le nez est savoureux et complexe. la bouche est séduisante: savoureuse et fraîche, elle est équilibrée et longue. C'est délicieux :)

-SGN 2005:

C'est plus cher mais... Grand! Très Grand!
La bouche est harmonieuse et déborde de délicieux raisins secs...
Elle est volumineuse, pleine et très longue: que du plaisir! :)
Bravo!!!

Cordialement,
Thierry
29 Fév 2008 21:13 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1502
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Nidal H sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Thierry, Daniel,

Votre heureux choix pour cette dégustation me comble de bonheur !

Ce sont les deux vins qui figuraient sur ma liste d'achats effectuée, il y a un mois, auprès de ce sympathique et beau domaine.

Ce matin, au marché, j'ai cherché sans succès, du coing pour faire un Tajine d'agneau au coing...(plat recommandé pour accompagner le Clos du Pavillon 2004)...

Visiblement, ce n'est plus la saison, pour le coing !!!

Heureusement que pour le Clos du Pavillon 2004, il n'y a pas de saison ...:)
01 Mar 2008 11:13 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 557
  • Remerciements reçus 0

Réponse de ricou sur le sujet Re: Philippe Delesvaux SGN 1997

CR: Rieussec 1997 versus Delesvaux SGN 1997

Ceci est mon premier CR, merci d’être indulgent.

Contexte: Le week-end dernier, tranquille, à la maison. Les vins ont été dégustés à chaque fois après un repas relativement copieux pour le dessert accompagné d’une tarte normande amandine.

Au programme donc, Sauterne versus Coteaux du Layon.
Millésime 1997 : D’après ce que j’ai pu lire à droite et à gauche, il s’agit d’une grande année pour les liquoreux bordelais mais également en Loire.
Les chiffres parlent d’ailleurs dans ce sens, P91, T92+, GM94, G19,… versus WS91
Des chiffres, ma foi, d’un fort beau gabarit mais assez insipides. Parlons plutôt du matos, les bouteilles : Rieussec 37,5cl et Delesvaux 50cl.
Fichier attaché :
Fichier attaché :

En haut à gauche, le Rieussec, couleur assez sombre. Dixit un guide du vin Hachette, il est normal pour un Rieussec de prendre une couleur ambrée prématurément sans pour autant en altérer sa qualité. On va bien voir. Niveau du vin : goulot.
En haut à droite, la Sélection de Grains Nobles de Delesvaux. Difficile de faire un commentaire, la bouteille étant relativement opaque. Niveau du vin : goulot.

Voici les bouchons.
Fichier attaché :
Fichier attaché :

Premier verre:
Œil : Les 2 robes sont identiques ou presque, un très beau jaune dorée brillant. La robe du Delesvaux est peut-être légèrement plus sombre, difficile à dire.
Fichier attaché :

Rieussec
Fichier attaché :

Delesvaux
Nez : Mon moment préféré. C’est là que je commence à imaginer des choses.
Le Delesvaux est faiblard voir inexistant au contraire du Rieussec qui montre un nez intense.
Bouche : Les 2 vins sont très différents. Le Rieussec est très vif, le Delesvaux lui joue sur l’opulence. Le Delesvaux, bien mieux équilibré, est plus agréable en bouche. Pour finir, ça n’en fini plus. C’est d’une longueur impressionnante (pour les 2).
Apres environ une heure,
Œil : identique
Nez : Le nez du Rieussec ajoute la complexité à l’intensité. Le Delesvaux montre enfin son nez, pas aussi intense que le Rieussec, tout en finesse.
Bouche : Le Delesvaux est parfait maintenant, opulent mais pas lourd, délicieux. Le Rieussec est maintenant trop vif voir nerveux, moins bien qu’au premier verre. La longueur est toujours là et toujours aussi, comment dire…. longue, très longue (pour les 2).
Après environ 2 heures,
Œil : identique
Nez : identique
Bouche : identique

Le lendemain,
Œil : identique
Nez : Les 2 nez sont très beau, le Rieussec, intense et complexe, et le Delesvaux, fin et délicat.
Bouche : Le Delesvaux est identique à hier, délicieux. Le Rieussec est aujourd’hui parfaitement balancé. Il a perdu ce côté nerveux. Il est pour moi parfait. Totalement différent du Delesvaux mais tout aussi bon.
La longueur est elle toujours aussi interminable (pour les 2).

Conclusion:
J’ai eu un grand plaisir à boire ces 2 vins qui sont pour moi excellentissimes. Ils ont des équilibres très différents mais dans les 2 cas très réussis. Le Rieussec est un vin dynamique, et vif quand le Delesvaux est opulent et flatteur. C’est sans doute une question de goût et/ou d’humeur. A noter, un accord parfait entre week-end relaxe à la maison, bonne bouffe, bon vin, bonne sic’ (Sport Freunde Stiller, Lilly Allen, Muse, U2, Nelly Furtado,…) et la plus belle des compagnes.

PS : Merci à Oliv pour le didacticiel photo.
10 Mar 2008 23:27 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 104
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Samuel sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Un CR comme ça, ça vous stimule les cinq sens, j'entre en éruption.

Au plaisir de lire ton prochain.

Samuel
12 Mar 2008 22:45 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 66
  • Remerciements reçus 0

Réponse de boubanga sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Une telle description avec de si jolies photos cela vous met tous les sens en ébullition. J'ouvre un climens ce week-end (pas de Rieussec dans ma cave) et je délivrerais un post.
Boubanga
13 Mar 2008 08:35 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Philippe Delesvaux Coteaux du Layon St-Aubin 2006

CR: Coteaux du Layon Saint Aubin : Domaine Philippe Delesvaux 2006 : 14/20 - 20/3/08
(100% Chenin)
Nez léger et fruité : citron, coing, poire, épices, pomme.
Bouche dans un registre moelleux, avec en modes mineurs également une sensation tannique (ce petit côté « charbon de bois » trouvé dans d’autres cuvées du domaine, comme dans le Clos du Pavillon et en acmé dans la carbonifera), de l’amertume et un soutien acide citronné. Certains ont pensé Gaillac (impression de Mauzac). Limité mais pur.
25 Mar 2008 14:47 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18555
  • Remerciements reçus 2558

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Philippe Delesvaux Coteaux du Layon St-Aubin 2006

effectivement beaucoup de points communs entre les vins de Loire doux et ceux de Gaillac. La remarque est souvent faite à juste titre.

Jérôme Pérez
25 Mar 2008 20:42 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Philippe Delesvaux Coteaux du Layon St-Aubin 2006

Quel chance de pouvoir faire des déplacements professionnels dans une si belle région. ;)

Dommage que tu n'es pas eu le temps de faire un tour de vigne, tu aurais pu juger de toi même, l'effet terroir entre Clos du Pavillon et Guiberderie, la texture et la couleur des sols sont frappantes.

Je n'ai jamais eu l'occasion de déguster le Clos du Pavillon 1998, mais nous sommes sous le charme de l'atypicité de la cuvée "Le 20" de 1998.

Les Delesvaux ne peuvent être que des gens bien, Madame est du Nord et Monsieur a fait une partie de ses études près d'Amiens.;)

Laurent L
30 Jui 2008 19:24 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 5095

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Philippe Delesvaux SGN 1997

CR: Philippe Delesvaux SGN 1997

Qu'ajouter à mon CR de septembre 2007 ?
La robe est toujours d'un bel or soutenu.
Le nez développe des notes confites, du coing, de l'abricot, de l'écorce d'orange et une touche tourbée et de champignon.
En bouche, le vin est racé, idéalement équilibré entre sucrosité et acidité.
Grande fraîcheur, élégance, gourmandise et longueur.
Je pense toutefois qu'il s'est encore affiné à la dégustation.
Je me régale.

Olivier
21 Juil 2008 16:31 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 5095
Bouteille remontée par Laurent hier soir.
Nous ne pouvions pas résister, donc dégustation obligatoire !

CR: Domaine Philippe Delesvaux - Anjou blanc sec cuvée Authentique 2007

En versant le premier verre, nous sommes interpellés par un nez un peu ... bio ? B)
Nous décidons de le carafer et de le laisser se reposer 01h00.
Changement notable.
Le nez évolue vers la poire Williams et un côté légèrement épicé.
Belle bouche à la fois grasse et tendue par une très belle acidité.
Belle longueur et matière étonnante pour un vin issu de jeunes vignes.
Ayant déjà pratiquemment "tué" l'échantillon de Muscat de Schaetzel, j'en conserve un fond de carafe.
Aujourd'hui, tout en rédigeant ces quelques lignes, le vin s'est arrêté sur des arômes de pommes mûres et de poire, couplés à une note de cannelle.
Toujours ce mélange de suavité et de fraîcheur en bouche.
Belle évolution.
Ma tendre et douce moitié qui l'avait déjà plébiscité hier soir ... en redemande.
Désolé Laurent :( ;)

Olivier
31 Oct 2008 13:11 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Authentique 2007

En versant le premier verre, nous sommes interpellés par un nez un peu ... bio ?

Olivier, ne fais pas ton Arnaudm.;)
Nous avons quand même été un peu sauvage...

Ce vin m' avait conquis lors de sa dégustation au domaine, il a bien entendu besoin de temps pour s'affirmer.

Pas de problème, je dois bientôt me rendre au domaine, les désirs de madame sont des ordres.;)

Laurent L
31 Oct 2008 18:11 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 5095

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Authentique 2007

Sauvage, nous ? Jâmais ... :o
Et pour madame, euh, oui, des ordres, c'est le mot que je cherchais ... :D

Olivier
31 Oct 2008 18:17 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8201
  • Remerciements reçus 801

Réponse de FGsuperfred sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

à olivier ou laurent,
pour quelqu'un qui n'a que 2 SGN 97, il attend patiemment ou il joue du tire-bouchon ???
de votre réponse dépendra mon salut (:D

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
31 Oct 2008 23:37 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18932
  • Remerciements reçus 4091

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

pour quelqu'un qui n'a que 2 SGN 97, il attend patiemment ou il joue du tire-bouchon ???

Elle se goûte déjà très bien. Un petit carafage la rendra plus opulente et complexe.

Eric
Mon blog
01 Nov 2008 07:49 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 5095

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Frédéric,

Paix à ton âme ! B)
Il faut en goûter au moins une.
Par contre, je n'ai pas tenté le carafage.

Allez mon fils, que Dieu vous garde !
Pour laver vos péchés, vous direz 1 pater ... oups, pardon, vous boirez un SGN 97 du domaine Deslevaux !! :D

Olivier
01 Nov 2008 08:18 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Fred, pas mieux qu'Eric et Olivier, dégustes en une maintenant au calme, tranquille...

J'avoue que j'ai du mal avec le carafage...., par contre, je note toujours une très belle évolution, si il en reste le lendemain, ce qui est ma foi, assez rare.:D

Laurent L
01 Nov 2008 09:26 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18932
  • Remerciements reçus 4091

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Nota : je n'utilise quasiment plus jamais de carafe large, mais des hautes. Ce n'est donc pas un carafage violent, mais une bonne aération.

Eric
Mon blog
01 Nov 2008 09:48 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Eric, là, je te suis. (tu)
Une carafe haute ou un bon dégagement d'épaule.

Laurent L
01 Nov 2008 09:57 #84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8201
  • Remerciements reçus 801

Réponse de FGsuperfred sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

merci bien de vos réponses, je ne pouvais rêver mieux ;)
je vais certainement en sacrifier une sur l'autel de la curiosité et du plaisir
(:D

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
01 Nov 2008 11:21 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 5095

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Se souvenir des belles choses ... ;)
19 Nov 2008 19:38 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6161
  • Remerciements reçus 9

Réponse de chinbourg sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

il va donc falloir que j'aille acheter la RVF...

Cela ne m'étonne du personnage, un homme humble et tellement sympathique.

Philippe Barret a au moins une chose en commun avec P Delesvaux, Rayas 90.
Certainement pas dégusté dans les mêmes conditions.

Laurent L
19 Nov 2008 21:25 #87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2452
  • Remerciements reçus 50

Réponse de BARRET Philippe sur le sujet Re: Philippe Delesvaux

Chinbourg, je vois que tu suis LPV de près ;)
Effectivement un de mes très grands souvenirs, vin + circonstances !

Philippe

Philippe
19 Nov 2008 22:07 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 239
  • Remerciements reçus 0

Réponse de cherrier.philippe sur le sujet Philippe Delesvaux SGN 2006

Bonjour,
Après mon second passage au domaine dégustation ce week-end du CR: SGN 2006.
Toujours aussi beau avec cette belle mineralité et l'acidité qui me dirige sur les agrumes,la mandarine.Légèrement confit il est vraiment grand.A revoir dans une dizaine d'année si j'en ai le courage de l'attendre(tu).
Merci Mr Delesvaux de m'avoir accordé de votre temps...

Philou
08 Déc 2008 08:19 #89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 239
  • Remerciements reçus 0

Réponse de cherrier.philippe sur le sujet Philippe Delesvaux - Feuille d'Or 2007

CR: Feuille d'Or 2007
Aller pour cette soirée de l'an 2009 une ptite bouteille de ce cru sur des fruits de mer.
Belle robe or pale des notes d'agrumes et le pamplemousse.Une belle acidité.
Superbe.Tres agréable

Philou
01 Jan 2009 20:20 #90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck