Nous avons 1138 invités et 90 inscrits en ligne

LPV Lutèce sur les bords de la Loire

  • Messages : 2023
  • Remerciements reçus 908

jd-krasaki a créé le sujet : LPV Lutèce sur les bords de la Loire

Séance de février sur cette thématique réjouissante, la Loire.

MC Matthias aux manettes. Moi j'arrive un peu à la bourre, donc je n'ai pas noté correctement les 2 premiers vins, des bulles. Une bulle d'Amiraut a été décelée comme bouchonnée mais à mon arrivée elle me paraît très bien, et le problème semble être parti à l'aération finalement. Je démarre au vin n°3.

Les blancs

Vin 3
Nez assez élevé et surprenant sur l'iode, le miel, le menthol.
La bouche est boisée, grasse, séchante, coco, menthol.
Est-ce une expérience de melon maltraité sur un millésime riche ? Ce ne doit pas être du chenin en tout cas.
C'est un Bernard Grippa, Saint Joseph Le Berceau 2013
Ha c'est malin.

Vin 4
Nez de fougère, de miel et de poivre blanc.
La bouche est vive, légèrement acre, qui évoque un sauvignon, très subtile, très bon
C'est un Domaine du Pré Semelé, Sancerre Zeste 2016

Vin 5
Nez de pamplemousse, groseille, coing, pierre mouillée, craie,
La bouche est pleine, l'acidité de bon niveau , la longueur honorable.
C'est un Pierre Ménard, Anjou Le Clos des Mailles 2018
Tiens il ne pétille pas celui là !

Vin 6
Nez très punchy et sexy sur l'allumette, le citron, le grillé, la mie de pain et le pop corn.
Sur la langue c'est vif et croustillant, on sent un côté boisé, des arômes de citron et de combava assez jouissifs.
Très belle longueur sur une finale énergique.
Délicieux oo,
C'est un Richard Leroy, Vin de France Les Noëls de Montbenault 2013

Vin 7
Nez surprenant sur l'asperge, qui va évoluer légèrement à l'aération pour s'assouplir un peu.
Le vin se révèle surtout en bouche, avec une puissance acide.
Finale longue sur l'acidité principalement. Et puis quand même, trop d'asperge pour moi, je passe à côté.
C'est un François Chidaine, Montlouis Les Bournais 2008

Vin 8
Nez complexe et évolué sur la noisette champignon, citron confit, miel, amande, tourbe.
En bouche c'est tendu, fumé, ample, puissant, long et piquant sur une note de gingembre.
C'est un Philippe Delesvaux, Anjou blanc Authentique 2007

On passe aux rouges.

Vin 9
Nez délicat et finement austère, sur des notes discrètes de sous bois et de cerise.
La bouche offre un beau toucher soutenu par une bonne fraicheur un peu crayeuse, les tanins sont mûrs et fins.
C'est un Domaine des Bérioles, Vin de France Chabannes 2016

Vin 10
Nez de myrtilles et de cendre froide qui me fait penser à un cabernet franc entre deux âges (raté).
La bouche offre une certaine acidité qui sait rester dans les limites acceptables.
La finale laisse une petite amertume
Le vin est sympa.
C'est un Domaine Fouassier, Sancerre rouge 2016?
j'ai pas bien noté le millésime. Help!

Vin 11
Joli nez de fruit rouge
La bouche offre une très belle tenue, avec du moelleux, de petits tanins pointus.
C'est très joli.
C'est un Domaine du Pré Semelé, Sancerre rouge Camille 2015

Vin 12
Nez de cassis, mûre, note réglissée, hibiscus
La bouche démarre sur un léger perlant.
La finale est légère, digeste et gourmande
C'est un Domaine Delaporte Sancerre rouge Cul de Beaujeu 2016

Vin 13
Nez lardé, fumé, âtre froid, poivre vert.
La bouche a une fraicheur végétale agréable. C'est délié, fluide et soyeux, on a des notes fruitées très plaisantes.
Très joli
C'est un chouette Philippe Alliet, Chinon Huisserie 2009

Vin 14
Nez sur les fruits rouges, café froid et savon.
Grosse acidité, tanins saillants qui emportent les gencives en finale, le toucher est perlant et legerement piquant
C'est un Béatrice et Pascal Lambert, Chinon cuvée Danae 2008

On passe aux sucres (résiduels).

Vin 15
Nez sur le champignon, la colle, la patisserie aux amandes
La bouche offre une petite amertume, fraicheur, ça goûte pas tout à fait sec, on lui donnerait pas mal d'années d'évolution mais sans que la gourmandise n'en pâtisse
Finale très pointue, acidulée.
C'est un Domaine Huet, Vouvray Clos du Bourg demi sec 1996 (Pas sur du millésime)

Vin 16
Nez sur les fruits exotiques et un côté légèrement tourbé.
La bouche offre une jolie liqueur fondue, fine et intégrée, c'est gai et dynamique. Il y a de la tension acide, on retrouve une aromatique exotique réjouissante. Belle finale pleine.
C'est un Chateau Soucherie, Coteaux du layon premier cru Chaume 2007

Vin 17
Joli nez sur les fruits du verger, le raisin sec, le rhum.
La bouche offre un sucre velouté, c'est frais sur un bel équilibre intégré, petite note d'orange confite sympa.
Finale tendue et longue.
C'est un Philippe Delesvaux Côteaux du Layon Sélection de grains noble 2006.




En résumé... Tiens, pas de muscadet ! Pas de gamay, de côt, de pineau d'Aunis... Il nous manque une petite fenêtre sur quelques cépages significatifs. On sent qu'il y a eu envie de pinot noir au delà du raisonnable. C'était très bien.
Dans l'ensemble de très belles bouteilles qui démontrent bien la qualité qui peut se faire dans la région, et la fraicheur ligérienne. Superbe paire de layons pour terminer, je suis fan.

JD | Lutèce
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, dt, Jean-Bernard, Gibus, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, f.aubin, sebus, Frisette, Raisin breton, leteckel, faka, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck