Nous avons 1478 invités et 46 inscrits en ligne

Primeurs 2019 à Bordeaux

  • Messages : 82341
  • Remerciements reçus 7881

oliv a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

Primeurs
Le miracle de la campagne 2019.

www.jancisrobinson.c...
#721

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2919
  • Remerciements reçus 113

winaddict33 a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

kalmah écrit:

vinocrate écrit: Le RQP sur Château Reynon blanc 2019 a l’air top
Quand pensez vous ?
Jamais goûté !

Qu'en ... :) Bon concernant Reynon Blanc, j'adore. Je n'ai jamais été déçu quelque-soit le millésime (2015, 2017).


Il est indéniable que Reynon Blanc est un bon vin, ..... mais vu la durée de son élevage, pourquoi acheter en primeur un vin qui n'est pas loin d'être livrable. :? :? :?

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
#722

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2195
  • Remerciements reçus 77

kalmah a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

winaddict33 écrit:

kalmah écrit:

vinocrate écrit: Le RQP sur Château Reynon blanc 2019 a l’air top
Quand pensez vous ?
Jamais goûté !

Qu'en ... :) Bon concernant Reynon Blanc, j'adore. Je n'ai jamais été déçu quelque-soit le millésime (2015, 2017).


Il est indéniable que Reynon Blanc est un bon vin, ..... mais vu la durée de son élevage, pourquoi acheter en primeur un vin qui n'est pas loin d'être livrable. :? :? :?


Je connais pas la situation en France, mais en Suisse, en primeur, c'est l'assurance de l'avoir bon marché. Après peut-être qu'en France, on le retrouvera à moins de 10 euros dans les FAV.

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#723

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2919
  • Remerciements reçus 113

winaddict33 a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

C'est pas lié au pays où tu achètes le vin. :cheer:

C'est lié au principe des primeurs bordelais où tu payes un vin qui doit encore rester 12 à 18 mois dans les chais du producteur pour finir son élevage.

Dans le cas de Reynon blanc, l'élevage est quasiment terminé, donc au pire dans 2 mois, le vin sera disponible sur le marché.
Il n'y a donc aucune raison de de le payer aujourd'hui et d'attendre 18 mois pour prendre livraison.

Et avec les taux négatifs en ce moment, ton vendeur ne peut même pas espérer gagner de l'argent en plaçant ton argent

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
#724

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 754
  • Remerciements reçus 24

vinocrate a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

A la foire de Quimper le Reynon blanc (2016 et 2017) était vendu 8.22 euros.
Pour le primeur 2019 = 7.92 euros, légèrement moins cher :cheer:

Sylvain, acheteur, vendeur, collectionneur, mais surtout buveur de vins.
#725

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3450
  • Remerciements reçus 716

agitateur a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

Juste en passant, pour expliquer l'intérêt des primeurs, vu depuis la propriété, pour les vins d'élevage long:

Les 19 d'élevage long ( les primeurs classiques, mais pas certains blancs secs effectivement - mais pas tous ) seront mis en blle entre le printemps et l'été 2021.
D'ici là, les remontées des négociants auront eu lieu, et la propriété saura que X blles sont vendues en France, Y blles en Suisse, et Z blles aux EU. Lors de la mise, ou dans les semaines suivantes en reprise d'habillage, on saura donc qu'il faut faire 23692 blles pour les EU, avec la contre étiquette adaptée et le pass government warning, et le bon gencod. Voir, on saura à l'avance que tel marché est en caisse bois et l'autre en carton, avec le même produit. Ou on saura qu'on peut faire ces blles en capsule à vis, sur ce pays, le reste en bouchage autre ( c'est un exemple ). Bref, on gagne un peu en coût direct de dépense ( pas grand chose, mais disons 10 cts d'€ ), en dépense plus indirecte ( coût du temps passé à gérer les choses quand c'est déjà en blles ), en gain d'anticipation.

si jamais le volume primeur est faible et que l'année s'annonce un peu moisie, on peut encore réfléchir à quelle cuve on va fourguer en vrac ( ça peut arriver ), ou quelles cuves on va fourguer en rendu mise en no-name vendue au négoce. Ou autres.

Quand la mise se déroule en même temps que les premières tranches,( vin d'élevage court ) elle se déroule à l'aveugle: le gain sur l'organisation et les choix anticipés est nul pour la propriété.
#726
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, gege

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 34
  • Remerciements reçus 59

Apache a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

Sur Wine and co, Malescot St Exupery est à 18,90 euros HT au lieu de 35 et Chateau Nenin est à 25 euros HT au lieu de 49euros .....
Erreur ?
Aubaine ?
#727
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gege

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4172
  • Remerciements reçus 1475

LADIDE78 a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

En effet , ces tarifs seraient plus adaptés à des seconds vins , je pense qu il doit y avoir une mauvaise programmation dans leur système
didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#728

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3201
  • Remerciements reçus 150

francois999 a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

Alex écrit: Le seul qui a maintenu ses prix c'est Tertre Roteboeuf mais vu le profil si particulier des clients de F. Mitjaville çà m’étonne de lire que çà ne se vend pas.

Alex


Mitjaville a du rencontrer des problèmes car ses vins etaient dispo en primeur dans beaucoup de bonne adresse alors que j’avais du mal à en trouver les années précédentes.
Apres une entrée de gamme à 15-20€ serait bien aussi car c’est tout de suite 40-50€ (entre aurage et dom cambe)

Edit : Reformulation : je ne voulais pas dire que leur vins se vendaient mal, mais qu'ils ont changé leur méthode de distribution, car de difficilement trouvable, ils sont devenus accessible en primeurs

Francois
#729

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

Je suis passé chez Mitjavile la semaine dernière. Le domaine ne semble pas avoir souffert de leur faible baisse. Leurs revendeurs peut-être plus, mais je ne me fais pas trop de soucis pour eux : les volumes sont faibles et il y aura toujours des acheteurs.

Par contre, j'ai eu des échos bordelais dans ce sens sur Angelus qui a peu baissé par rapport à d'autres, et qui a un volume nettement plus conséquent à vendre.

Eric
Mon blog
#730
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1320
  • Remerciements reçus 1764

bibi64 a répondu au sujet : CR: Primeurs 2019 à Bordeaux, Haut Marbuzet et Sociando Mallet

Voici le compte rendu CR: d’une dégustation d’échantillons primeurs du millésime 2019, sur des vins présentés par la maison Duboscq. Dégustation effectuée début juillet, soit environ 2 mois après les grandes campagnes de dégustation des professionnels perturbées cette année par la COVID19.

Rappel sur mes notations :
0 = raté 1 = médiocre 2 = correct 3 = bon 4 = très bon 5 = excellent
avec des demi points, des + et des – qui permettent d’affiner le jugement et de classer les vins entre eux.


Château Layauga Dubosq, Cuvée Renaissance, Médoc
Robe violacée, profonde.
Nez ouvert, agréable, sur le cassis, la vanille et le caramel.
Attaque ample et ronde. C’est un ample et déjà tannique (grain assez fin néanmoins), avec de l’amertume. Finale un peu asséchante. Belle longueur.
Conclusion : c’est bon, sans plus.
Note : 3/5

Château Chambert Marbuzet, Saint Estèphe
Robe violacée, profonde.
Nez assez discret, sur des fruits noirs et du caramel.
Attaque ample et fraiche. Belle matière, assez fraiche mais les tanins arrivent vite, accompagnés par une petite amertume qui rend la bouche un peu austère. Finale un peu asséchante. Belle longueur
Conclusion : austère en l’état, plus frais que le Layauga Duboscq mais aussi plus tannique.
Note : 3+/5

Château Sociando Mallet, Haut Médoc
Robe bordeaux-pourpre, intense.
Nez ouvert, sur des fruits rouges et noirs un peu cuits, des épices, de la vanille et du café.
Attaque ample et fraiche. Bouche ample, bien équilibrée, tannique et boisée (retro similaire au bouquet). Finale un peu asséchante de belle longueur.
Conclusion : c’est bon, il y a un plus de fruit que dans les 2 vins précédents ; mais bien moins séduisant que le 2018 l’an dernier à la même époque.
Note : 3+/5

Château Haut Marbuzet, Saint Estèphe
Robe bordeaux-violacée profonde.
Nez assez discret, sur les fruits noirs, le café, la vanille et du fumé.
Attaque souple et fraiche. Bouche bien équilibrée, ample, crémeuse. C’ets uen belle matière dotée d’une belle texture. Retro fruits noirs, vanille, fumé et notes d’encens. Finale fraiche et aromatique. Très belle longueur
Conclusion : bon à très bon, avec une belle bouche mais une aromatique à développer/complexifier. Un peu plus séduisant que le 2018 l’an dernier à la même époque.
Note : 3,5/5

Ce fut une dégustation intéressante, même si l’exercice des primeurs est toujours difficile.
Sur mes faibles références (5 ou 6 millésimes de dégustations primeurs), il me semble que 2019 est plus austère que les millésimes précédents. Du coup, j’ai un peu de mal à saisir les notes élevées données par les critiques.
D’autant que à titre de comparaison, les madiran primeurs 2019 de Brumont se présentent beaucoup plus affables au même stade d’élevage.

Bibi
#731
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, GAET, faka, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux, Tertre Roteboeuf, Roc de Cambes, l'Aurage


Comme je l'ai écrit quelques pages plus haut, je suis passé à Tertre Roteboeuf où Nina Mitjavile m'a fait goûter les 2019 des différentes cuvées familiales, ainsi qu'un incroyable Roc de Cambes 2003
Nina m'a laissé le choix de la barrique de Tertre : cela relève un peu du symbolique puisqu'il n'y a qu'un seul lot de vin et qu'un seul type de barrique. On est loin de la barrique "spécial primeur".

Tertre Roteboeuf 2019 : la robe est grenat très sombre. Le nez est très expressif, baroque, sur les prunes confites, le café, les épices douces, l'encens.... La bouche est très ample, d'une grande douceur, enrobant le palais d'une matière bien mûre et sensuelle, tout en donnant une étonnante sensation de fraîcheur. Le tout est étiré par un bienvenu fil invisible qui évite toute mollesse. La finale est fraîche et nette, sur des notes balsamiques et épicées (poivre cubèbe, entre autres).

Roc de cambes 2019 : la robe est similaire. Le nez est plus frais, tout en étant plus confit et balsamique grâce a une touche de menthol et d'eucalyptus. La bouche est plus dense, mais également plus tonique et élancée. On est vraiment sur une matière séveuse, racée. On retrouve la fraîcheur perçue au nez. La finale est une explosion aromatique, avec un menthol toujours très présent.

Domaine de Cambes 2019 : La robe est un peu moins concentrée. Le nez est magnifique, d'une beauté et d'une expressivité irréelles, très au-dessus (à ce stade) des deux vins précédents, mêlant les fruits rouges et noirs à la fois confits et très frais. Je pense que la magie vient de ces messages contradictoires qui subjuguent le cerveau. La bouche est ronde et fraîche avec une matière veloutée presque aussi captivante que le nez. La finale "bombesque" est d'une gourmandise irrésistible. Gros coup de coeur oo,

Domaine de l'Aurage 2019 : la robe est très sombre, limite opaque. Le nez est le plus discret du quatuor, dominé pour l'instant par l'élevage. La bouche est toute en largeur, avec une matière voluptueuse, assez irréelle, évoquant le taffetas de soie, tout en ayant cette même fraîcheur. C'est très riche, tout en étant super élégant. La finale poursuit dans le même registre sans la moindre dureté. C'est moins gourmand que le précédent, mais ça envoie bien.

On finit sur un Roc de Cambes 2003 à la matière veloutée très enveloppante, dotée d'une fraîcheur mentholée inattendue et hallucinante qui persiste de longue minutes après l'avoir dégusté.

Eric
Mon blog
#732
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Alex, tht, francois999, vine.jo, gege, jl39, Moriendi, bibi64, supervedro, Papé, Frisette, starbuck, faka, Fredimen, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux Larcis Ducasse, Beauséjour hDL, Pavie Macquin



En passant une semaine entre Bordeaux et Bergerac, il m'était difficile de ne pas aller à Saint-Emilion. Je suis donc allé voir la famille Mitjavile. L'après-midi, je suis allé au château Coutet dont je ne parlerai pas par respect de la charte, puis à Pavie Macquin pour rencontrer Nicolas et Cyrille Thienpont.



C'est à Pavie Macquin que Nicolas Thienpont a rencontré Stéphane Derenoncourt au milieu des années 90. Depuis, ils travaillent main dans la main sur ce domaine, ainsi qu'à Larcis-Ducasse (2002) et Beauséjour héritiers Duffau-Lagarosse (2009).



Larcis-Ducasse 2019 : la robe est grenat sombre aux reflets violacés. Le nez est expressif, sur la violette, les fruits noirs mûrs, le cacao et les épices. La bouche est fine et élancée, avec un fruit frais et intense, et un toucher velouté charmeur. La finale dévoile une fine mâche crayeuse, avec retour de la violette et des fruits noirs, et toujours cette grande impression de fraîcheur.

Beauséjour héritiers Duffau-Lagarosse 2019 : la robe est proche (un peu plus sombre ?). Le nez est sur un registre plus mûr et épicé. La bouche possède plus de tension, d'ampleur et d'intensité, avec une matière plus fine et sensuelle. C'est juste LA CLASSE. La finale épicée a une mâche un peu plus appuyée, mais cela reste très civilisé !

Pavie-Macquin 2019 : la robe est encore plus sombre. Le nez gagne encore en maturité et concentration. La bouche est impressionnante : vous avez l'impression d'être submergé par une énorme vague, aussi large que haute, libérant un jus fin et frais. La fraîcheur sur Pavie-Macquin est plutôt courante. Mais une telle finesse est sans doute une première. Ce qui n'exclue pas une grande énergie. Ca envoie fort, et se confirme dans la finale la plus tonique du trio : c'est d'une intensité impressionnante, vibrante... Un sacré vin!


En bonus, les deux blancs signés Nicolas Thienpont

Puyguéraud blanc 2019 : le nez "sauvignonne" sur le pomelo et le bourgeon de cassis. La bouche est fine, pure, ciselée, avec une grande sensation de fraîcheur. La finale est marquée par l'écorce d'agrume, avec une persistance sur les notes salines/crayeuses. Très chouette !

Les Charmes-Godard blanc 2019 : le nez est plus discret, sur le lemon curd. La bouche est beaucoup plus ample, enrobante, toute en affichant une belle tension. La finale est fraîche et classieuse, plus bourguignonne que bordelaise. On a la matière d'un beau Pessac-Léognan sans le boisé écrasant, et c'est bien reposant.


Eric
Mon blog
#733
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, Alex, tht, matlebat, gege, bulgalsa, bibi64, supervedro, GAET, starbuck, éricH, Fredimen, rafalecjb, Laurent V., Delphinette, DanJan

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 233
  • Remerciements reçus 50

Delphinette a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux Larcis Ducasse, Beauséjour hDL, Pavie Macquin

Saint emilion c'est vraiment le cliché typique du village viticole comme on peut trouver aussi en Bourgogne.
Dommage qu'il ne soit pas un peu plus grand mais on y retourne avec toujours autant de plaisir.
Par contre côté Medoc c'est vraiment pas la joie :unsure: :unsure: :unsure:
#734

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux Larcis Ducasse, Beauséjour hDL, Pavie Macquin

Tout de même plus axé touriste de masse que n'importe quel village bourguignon. D'après Alain Vauthier, il n'y a quasiment plus d'habitant dans le village ancien tant les prix sont devenus débiles pour MMme Toulemonde. La majeure partie habite dans des immeubles HLM à l'écart...

Pomerol est également d'une tristesse infinie...

Eric
Mon blog
#735

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 233
  • Remerciements reçus 50

Delphinette a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux Larcis Ducasse, Beauséjour hDL, Pavie Macquin

Côté sauternais, on peut pas dire qu'il relève le niveau aussi :unsure:
#736

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3450
  • Remerciements reçus 716

agitateur a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux Larcis Ducasse, Beauséjour hDL, Pavie Macquin

Delphinette écrit: Saint emilion c'est vraiment le cliché typique du village viticole comme on peut trouver aussi en Bourgogne.


Et en fait tellement cliché, c'est Disney Land. Un truc 300% artificiel, quoi que ça puisse paraitre "vrai".

Dans le médoc, à Lesparre ou Pauillac, il y aussi une vraie vie locale, intra muros, avec aussi ses inégalités, ses quartiers, etc...
Il y a des petits village" plus tristes aussi, comme Pomerol. Mais qui sont plus représentatifs de la vie vie vinicole locale dans les villages de campagne plus ou moins reculés.
L'encadrement vit souvent loin ( à Bordeaux pour le médoc ) ou moins loin ( Libourne pour le St émilionnais )
Ceux qui y bossent - les autres - y vivent ou pas selon la spéculation foncière du lieu ( voir mes remarques plus haut )
#737
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: rafalecjb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 151
  • Remerciements reçus 153

rafalecjb a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux Larcis Ducasse, Beauséjour hDL, Pavie Macquin

Merci Eric pour ce retour Primeur !
Toujours chouette de vous lire !

Bien cordialement
Marc

@marc
#738
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 636
  • Remerciements reçus 404

supervedro a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux

Apache écrit: Sur Wine and co, Malescot St Exupery est à 18,90 euros HT au lieu de 35 et Chateau Nenin est à 25 euros HT au lieu de 49euros .....
Erreur ?
Aubaine ?


Il semble en tout cas que des amateurs ont repéré la chose... Reste à savoir comment le site va réagir...




Laurent

"Le vin c'est comme une boîte de chocolats..."
#739
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: rafalecjb

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2589
  • Remerciements reçus 102

Gastronomix a répondu au sujet : Primeurs 2019 quelle maturité?

Eric,

Comment situes-tu 2019 (de ce que tu en as gouté) en matière de maturité/richesse/sucrosité en général et par rapport à 2018 en particulier?

Je te pose la question car j'ai lu que B&D annoncent un millésime chaleureux et de terroir à la fois (ce qui vu de ma lucarne me parait paradoxal pour ne pas dire antinomique).
#740
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Primeurs 2019 quelle maturité?

2019 (pour les rouges) est un millésime sauvé d'extrême justesse. Il n'est pas tombé une goutte d'eau durant tout l'été et les baies étaient très petites, bien mûres et ultra concentrées. On était parti sur des degrés records. Il a plu vers le 20/09, qui a permis de "regonfler" les baies et de diminuer les degrés (tout en gardant une pellicule en bon état, ce qui est un sacré coup de bol. Car elle a tendance à craquer, ce qui est une porte ouverte au botrytis). Les trois domaines "Thienpont" ont été vendangés entre le 23/09 et le 11/10. Tertre Roteboeuf a été vendangé le 7/10. Ce qui est étonnant au vu du scénario, c'est la grande fraîcheur aromatique, venue on ne sait d'où.

2018 avait une maturité moins poussée que 2019, et des rendements naturellement réduits (peu de jus disponible dans les baies). On était sur un millésime plus "classique", proche de 2016, avec peut-être un peu plus de concentration.

Peut-être que ce veut dire B&D, c'est que le terroir était primordial pour éviter un stress hydrique à la vigne. Sur un terroir sableux, elle a dû pas mal souffrir, provoquant des blocages de maturité.

Tous les vins que j'ai évoqués sont sur argilo-calcaire où il y a une plus forte rétention d'eau;

Eric
Mon blog
#741
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gastronomix, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2589
  • Remerciements reçus 102

Gastronomix a répondu au sujet : Primeurs 2019 quelle maturité?

2018 avait une maturité moins poussée que 2019, et des rendements naturellement réduits (peu de jus disponible dans les baies). On était sur un millésime plus "classique", proche de 2016, avec peut-être un peu plus de concentration.

C'est un euphémisme! En bouche, c'est tout de même pas du même acabit. Dix-huit dans son ensemble ça semble assez fatiguant à boire. C'est tout de même un millésime au profil typé nouveau monde. Seize moins, non?
#742

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 765
  • Remerciements reçus 728

Fredimen a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux, Tertre Roteboeuf, Roc de Cambes, l'Aurage

Eric B écrit: Domaine de Cambes 2019 : La robe est un peu moins concentrée. Le nez est magnifique, d'une beauté et d'une expressivité irréelles, très au-dessus (à ce stade) des deux vins précédents, mêlant les fruits rouges et noirs à la fois confits et très frais. Je pense que la magie vient de ces messages contradictoires qui subjuguent le cerveau. La bouche est ronde et fraîche avec une matière veloutée presque aussi captivante que le nez. La finale "bombesque" est d'une gourmandise irrésistible. Gros coup de coeur oo,


Eric tu es le diable. J'avais réussi à me contenir et ne pas acheter 1 seul Mitjavile en primeur...

Fredimen
#743
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2668
  • Remerciements reçus 613

Alex a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux, Tertre Roteboeuf, Roc de Cambes, l'Aurage

Je confirme qu'Eric est un diabolique catalyseur de Tavco :cartj:
#744

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 765
  • Remerciements reçus 728

Fredimen a répondu au sujet : Primeurs 2019 à Bordeaux, Tertre Roteboeuf, Roc de Cambes, l'Aurage

De manière générale les cœurs devraient être bannis des smylais du forum, ça déclenche mon TAVCO systématiquement.

Fredimen
#745

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Primeurs 2019 quelle maturité?

Gastronomix écrit: 2018 avait une maturité moins poussée que 2019, et des rendements naturellement réduits (peu de jus disponible dans les baies). On était sur un millésime plus "classique", proche de 2016, avec peut-être un peu plus de concentration.

C'est un euphémisme! En bouche, c'est tout de même pas du même acabit. Dix-huit dans son ensemble ça semble assez fatiguant à boire. C'est tout de même un millésime au profil typé nouveau monde. Seize moins, non?


Sur 2018, je n'avais goûté "que" l'écurie Derenoncourt (une centaine de vin, tout de même). J'avais été surpris par leur finesse et leur fraîcheur. C'est certainement un peu plus mûr et concentré que 2016, mais pas franchement nouveau monde.

Tout est là : www.lapassionduvin.c...

Eric
Mon blog
#746

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Primeurs 2019 quelle maturité?

Je confirme qu'Eric est un diabolique catalyseur de Tavco :cartj:

Déformation professionnelle, je le crains ;)

Eric
Mon blog
#747

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2589
  • Remerciements reçus 102

Gastronomix a répondu au sujet : Primeurs 2019 quelle maturité?

Sur 2018, je n'avais goûté "que" l'écurie Derenoncourt (une centaine de vin, tout de même). J'avais été surpris par leur finesse et leur fraîcheur. C'est certainement un peu plus mûr et concentré que 2016, mais pas franchement nouveau monde.

Ce que j'avais goûté chez un célèbre caviste du grand-ouest parisien ne m'avait pas fait grande sensation. Seul Sociando -pour qui je n'ai pas une attraction naturelle- m'avait semblé tirer son épingle du jeu (plus que certains gros calibres).

RDV dans 3 à 9 mois pour en parler sur des assemblages stabilisés et en bouteille.
#748

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck