Nous avons 1783 invités et 49 inscrits en ligne

Château Pradeaux, Bandol

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Pradeaux

Mince, ma mémoire me fait défaut, remarque c'est pour cela que je te posais la question. Bah il était très beau ce pibarnon 89. merci.
26 Fév 2009 08:12 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1561
  • Remerciements reçus 12

Réponse de alfonso sur le sujet CR: Château Pradeaux, Bandol, 2001

CR: Pradeaux 2001

Robe foncée, légèrement évoluée sur le bord du disque.
Le nez ne sait trahir son origine, c'est très épicés sur le pin, la figue, la résine et un peu de pruneau avec en finale un pointe d'alcool.
La bouche dégage une grosse matière, on est clairement sur le pruneau confit. Les tanins sont encore un peu bruts.
Belle finale encore sur la réserve et il est vrai un peu sèche.
Un vin visiblement encore loin de sa période optimale mais qui me réconcilie avec mes 2001 ou mes 3 dernières rencontre fut plus laborieuse.
Je pense que je ne toucherais pas à mon ultime bouteille avant une paire d'années.

Alfonso

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
07 Mar 2009 11:26 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6429
  • Remerciements reçus 12930

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Pradeaux 2001

Laisse-moi faire Alfonso B)-
J'ai encore 6 bouteilles en cave.
J'en ouvrirai une dans 2 ans et je te donnerai le feu ... Vert ou rouge ! ;)

Olivier
07 Mar 2009 11:40 #123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1561
  • Remerciements reçus 12

Réponse de alfonso sur le sujet Re: Pradeaux 2001

ok chef! je vais goûter les 2002 pour voir :-)))))))))))))))
En faites c'est un bon vin que je qualifierais d'un primitivo bâclée :D:D:D:D:D:D:D:D:D:D:D:D

Ps: ceci est de l'humour>:D<

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
07 Mar 2009 11:42 #124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6429
  • Remerciements reçus 12930

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Pradeaux 2001

(tu) (tu);)
En revanche, je pense le carafer longuement.
C'est ce que nous avions fait avec l'échantillon avant l'achat.
Je pense qu'il a subi 4 ou 5 heures d'aération avant de quelque peu "s'amadouer" ...

Olivier
07 Mar 2009 11:48 #125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2001
  • Remerciements reçus 8

Réponse de Gael sur le sujet Mini verticale de Pradeaux

En comparatif avec Pibarnon :

Les Pradeaux montrent une très belle homogénéité et de la classe...

CR: Pradeaux 1995 : prêt à boire, soyeux, long, classe. Je l'ai trouvé un poil tertiaire. Très beau vin. Le vainqueur à l'unanimité.

CR: Pradeaux 1997 : belle surprise pour un millésime mal considéré. Des fruits, du volume. Miam, miam, miam...

CR: Pradeaux 1998 : bien jeune encore, un poil sur la réserve. Sera bien beau dans quelques années.

CR: Pradeaux 1999 : comme 1997, idem, belle surprise, beau vin, prêt à boire.

Gaël
02 Mai 2009 16:30 #126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3180
  • Remerciements reçus 58

Réponse de E.L. sur le sujet Re: Pradeaux

98 est une bonne année en Bandol qui, je pense, vieillira bien

J'ai bu il y a quelques années un Pradeau 1975 merveilleux j'èspère que tout le Bandol que je mets en cave s'en rapprochera

Eric L.
Un bon repas sans bon vin c'est comme un tagada sans tsoin tsoin
03 Mai 2009 16:44 #127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Portrait de Thierry Debaisieux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21386
  • Remerciements reçus 61

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Pradeaux

Effectivement, 1998, comme 2001, est une grande année et Pradeaux semble bien réussi dans ce millésime.

Pour rappel, notre petite dégustation de Bandol 1998 et 2001 d'août 2008:

lapassionduvin.com/p...

Bien cordialement,
Thierry
03 Mai 2009 16:50 #128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3499
  • Remerciements reçus 7241

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Bandol Pradeaux 1995

Bonjour,
Justement j'ai bu CR: Pradeaux 1995, il y a peu :
un nez de fruit rouge sur fond de cuir, léger fûmé, quelques notes d'agrume type orange confite. La bouche est charpentée, large, carrée sur le fruit confit, le cuir, grosse charge tanique qui finit par poudré. La finale est un peu assechante, droite, petite chaleur, fruit rouge confit, puis longue persistance de cuir, de cacao. Très Bien 87.
Amicalement, Matthieu
16 Mai 2009 19:06 #129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Pradeaux 1996

IL me reste un pradeaux 96
est-ce le moment de le boire ?
qqun l'a-t-il bu récemment ?
30 Jui 2009 16:57 #130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3809
  • Remerciements reçus 1339

Réponse de didierv sur le sujet Re: Pradeaux 1996

Bonsoir
Pradeaux 96 est à boire,mais sans urgence.
Ce n'est pas un grand millésime ni même un très bon millésime de Pradeaux comme 92 93 ou 98 pour les vins que j'ai pu boire récemment
Ce n'est pas très puissant,ni très fruité.Un peu asséchant.
Mais c'est bon quand même.
Ne pas hésiter à l'ouvrir quelques heures à l'avance,niveau dégagé à l'épaule pour l'aérer
Attention à la température de dégustation.Ni trop chaud,ni trop frais compte tenu des conditions actuelles
Fait nous part de tes impressions
Il m'en reste une que j'ai prévu de boire avant la fin de l'année

Didier
30 Jui 2009 18:28 #131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2001
  • Remerciements reçus 8

Réponse de Gael sur le sujet Re: Pradeaux

Pradeaux 1996 bu il y a un an à boire selon moi, car effectivement peu de fruits et un début d'odeurs tertiaires prononcées.

Pradeaux 2001 bu ce soir, surpris par la buvabilité du bébé. Un peu tuilé sur le disque, beaucoup de finesse, ça m'a surpris aussi, des fruits encore, du soyeux et une belle longueur. Peut encore se garder mais beaucoup de plaisir.
01 Juil 2009 02:13 #132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Pradeaux

à part gael, qqun a gouté recemment le 1999 ?
01 Juil 2009 12:24 #133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Hardenberg
  • Portrait de Hardenberg
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Hardenberg sur le sujet CR: Château Pradeaux, Bandol, 1985

Hier soir, nous avons bu un CR: Château Pradeaux 1985 acheté il y a quelques années sur ebay.

Le bouchon est imbibé à quasiment 100%. La robe est très brillante et encore d'une belle intensité, avec un disque nettement tuilé. Le nez, qui ne présente pas de forte réduction à l'ouverture contrairement aux Pradeaux des années 90 (peut-être st-ce juste dû à l'âge), met un peu de temps à se réveiller, pour offrir enfin beaucoup de cuir, du tabac, de la figue. En bouche, une matière encore riche, avec une bonne longueur soutenue par une acidité marquée mais bien intégrée. Bouteille prévue pour accompagner le dîner mais finalement avalée à jeun tellement c'était bon !

Question : le 1985 était-il encore vinifié par la comtesse ou déjà par Cyril ?

Cordialement,

Frank D.
07 Juil 2009 13:40 #134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3180
  • Remerciements reçus 58

Réponse de E.L. sur le sujet CR: Château Pradeaux, Bandol, 1997

CR: Pradeaux 1997 ouvert une heure à l'avance

Robe rubis foncée, d'un vin évolué; assez sombre.
Au nez c'est riche, ça sent le fauve, le sous bois et la chaleur (toujours très facile de dire qu'on aurait reconnu l'étiquette à l'aveugle quand on l'a sous les yeux!)
En bouche, on retrouve la chaleur, le cuir, la figue et les épices et le chocolat. C'est toujours riche.Les tanins sont presque fondu mais manquent de souplesse donnant au vin une certaine rusticité. Une belle ampleur avec de la mache
Une belle longueur en fin de bouche sans acidité agressive mais au milieu un hiatus gustatif qui me font penser qu'il s'agit bien là d'une année pluvieuse.
Ce vin est encore loin de sa fin d'évolution et me conforte dans mon impression que les bandols commencent à livrer leur potentiel passé les 10 premières années

Eric L.
Un bon repas sans bon vin c'est comme un tagada sans tsoin tsoin
03 Aoû 2009 11:49 #135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1176
  • Remerciements reçus 7

Réponse de big sur le sujet CR: Château Pradeaux, Bandol, 2003

Peu de plaisir avec l'ouverture d'un CR: Pradeaux 2003. Je trouve que ce vin manque de matière, les tannins sont assez verts. La canicule a t-elle eu un effet nefaste sur ce vignoble? Ai-je ouvert la bouteille trop tôt? (je ne vois pas un avenir radieux à ce vin). Je n'ai pas de réponse, pas assez de recul sur les bandols.

" Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir."
01 Sep 2009 13:03 #136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3180
  • Remerciements reçus 58

Réponse de E.L. sur le sujet Re: Pradeaux

En général le mourvèdre vieilli très bien, et j'ai bu des Chateaux pradeau qui avoisinaient les 30 ans sans problème.
Sauf que sur la fin du dernier siècle et le début du suivant il parait que la qualité de Pradeau a diminuée. Cette rumeur vient des gens qui font du vin dans cette région.
J'ai aussi 3bt de 03 que je ne compte pas ouvrir avant 11 car bien que la canicule génère du degrè au détriment de l'acidité, Bandol est bien un pays où l'on a l'habitude de la chaleur.
En clair j'attendrais 2-3 ans avant de gouterla prochaine sachant que ce n'est pas sans risque
Mais à vaincre sans bataille on triomphe sans gloire

Eric L.
Un bon repas sans bon vin c'est comme un tagada sans tsoin tsoin
01 Sep 2009 15:10 #137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet CR: Pradeaux 1993

CR:
Bandol Château Pradeaux 1993
[size=x-small]Commentaires 5 jours après l’ouverture[/size]
Le nez est sur les épices douves, le tabac, la cerise confite. Une pointe végétale (rafle ?) fait son apparition à l’aération.
La bouche est assez austère, les tannins plutôt fondus mais le vin possède toujours du ressort. L’équilibre est bien là et la finale plus gourmande et de bonne longueur toujours sur des notes de tabac. Un vin qui a très bien tenu à l’aération. Bien ++.
02 Sep 2009 21:59 #138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Portrait de Thierry Debaisieux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21386
  • Remerciements reçus 61

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Pradeaux

Merci, Laurent, pour ces informations sur l'évolution de Pradeaux 1993, un vin que j'ai beaucoup aimé, il y a quelques années, comme je l'ai déjà indiqué ;)

Bien cordialement,
Thierry
02 Sep 2009 22:12 #139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Pradeaux

Tu l'aimerais encore Thierry car il est encore loin de la fin! pas sûr qu'il s'améliore par contre!
Rebu seul c'est donc un très bon vin quand bien même il fût eclipsé un soir par la migoua du même millésime!
Pour autant, en regardant le site de tempier, je me suis aperçu que la migoua était un assembalge de mourvedre et cinsault (autour de 40%) ce qui rend du coup la comparaison au sens strict moins à propos.
02 Sep 2009 22:25 #140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 202
  • Remerciements reçus 2

Réponse de oenofafa sur le sujet Re: Pradeaux

Je suis complétement d'accord evec Enzo sur le Pradeaux 93 que j'ai bu en magnum cet été.
Il est à la fois très loin du déclin, la robe est d'ailleurs particulièrement soutenue avec peu de trace d'évolution.
Mais en revanche il n'est pas sûr du tout qu'il s'améliore. C'est un beau vin, mais j' attendais un peu plus de complexité arômatique.
François
03 Sep 2009 20:23 #141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5180
  • Remerciements reçus 6504

Réponse de icna sur le sujet CR: Pradeaux

CR: J'ai participé a une petite verticale du domaine avec l'institut d'œnologie d'Aix, ça m'a permis de me faire une bonne idée sur ce domaine phare de Bandol.

La dégustation a été faite en présence de Cyrille Portalis et les bouteilles proviennent directement du domaine. Les bouteilles sont ouvertes au fur et à mesure de la dégustation sauf les plus jeunes millésimes ouverts un peu avant.
Le domaine conduit ses vignes en bio sans être certifié et une certaine approche fait penser qu'on est proche de la Bio Dynamie (notemment concernant l'influence de la Lune).
La vinification est traditionnel de Bandol (beaucoup de Mourvèdre dans l'assemblage, ici accompagné de cinsault et de grenache, moins de 38 hecto/hectare, vieillissement en bois par contre cela peut aller jusqu'à 40 mois!!). Le millésime actuellement en bouteille est le 2004 ce qui doit impliquer une certaine gestion des stocks!

Pradeaux Rosé 2008 :

Le nez est assez discret, on a peu l'alcool.
L'attaque est grasse puis l'acidité arrive vite, sur les agrumes, le pamplemousse, le citron vert, il y a de l'amertume, c'est pas très long, avec un peu d'ampleur quand même.
Ca ne me convainc pas à revoir.

Rosé 2007 :

L'attaque est grasse, le milieu de bouche est très gras, c'est assez impressionnant en bouche, on part en peu sur les agrumes, mais aussi les fruits rouges, on a de l'acidité mais discrète, intégrée, c'est assez longue finale sur les agrumes, presque tannique.
J'ai aimé.

Rouge 2004 :

Le nez est sur le pruneau, c'est concentré, on a un peu de volatile, de la cerise, c'est assez ouvert.
L'attaque est franche, sur le noyau de cerise, la cerise, on a un peu le bois humide, avec de l'acidité, c'est un peu vert, pas mal d'amertume, très tannique et pas très long.
A revoir au vieillissement.

Rouge 2001 :

Le nez est sur la cerise à l'eau de vie, assez concentré, un peu d'alcool.
Le vin est assez soyeux avec de l'acidité, en bouche on a de la cerise, en milieu de bouche un peu de bois humide, puis un peu de caramel, c'est encore pas mal tannique, très belle longueur avec des épices, l'olive noir et la cerise sans jamais être asséchant.
C'est bon et déjà accessible.

Rouge 1998 :

Le nez est assez discret, sur les fruits noirs, le champignon, la cerise.
L'attaque montre un vin soyeux, c'est assez gras, les tanins sont fondus, sur la cerise, il y a une très belle matière avec juste ce qu'il faut d'acidité, c'est encore assez jeune, c'est assez long sur la cerise mais on a aussi un très léger goût de carton mouillé.
C'est bon mais ce gout en final me dérange, problème de bouteille?

Rouge 1995 :

Le nez montre un vin concentré, sur les fruits noirs, la cerise, le champignon, le sous bois, c'est assez évolué.
L'attaque est franche, les fruits noirs sont discrets, c'est très tertiaires, champignon, sous bois, tabac, le tout assez gras, il y a une bonne longueur mais c'est asséchant.
Je ne suis pas convaincu par ce vin.

Rouge 1989 :

Le nez est concentré, un peu sucré, fumé, sur le musc.
Le vin est un peu sur les pruneaux, la cerise, la matière est soyeuse, c'est un peu sucré mais un peu sanguin et métallique et un peu asséchant mais la finale est longue sur la prune.
Le vin fait un peu fatigué mais j'ai beaucoup aimé la prune en finale.

Rouge 1979 :

Le nez est animal, on a une impression de vin concentré, sur le sirop, les fruits confits, l'animal ressort beaucoup, le musc, c'est terreux, on a de l'humus, ça fait un peu VDN.
L'attaque est franche avec de l'acidité et un peu d'alcool, on a du chocolat amer, de la prune, un peu de pruneaux, des fruits confits, c'est encore assez concentré, les tanins sont complètement fondu, c'est moyennement long mais ça garde une certaine fraicheur, sur la cerise à l'eau de vie.
A boire, la matière est pas très équilibré.

Rouge 1970 :

Le nez est expressif, sur la cerise, le noyau de cerise, c'est terreux et animal, assez concentré.
L'attaque est soyeuse, le vin est très gras, sur des arômes évolués, on a du chocolat, une petite impression sucré, de la cerise, les sous bois, il y a une belle matière, c'est très complexe, un peu mentholé, c'est très long avec de la fraicheur sur la cerise.
Ce vin m'a bien plu, étonnant de jeunesse.

Rouge 1974 :

Le nez est animal, c'est toujours concentré, avec un petit aspect sucré, on a des fruits confits, de l'olive noir.
Le vin est gras, sur la cerise, on a toujours c'est aspect un peu sucré, sur le café, c'est très animal, avec un peu de fruits confits et un peu d'amertume, la longueur est correcte mais assèche un peu.
Ce vin soufre de la comparaison avec le précédent.

Rouge 1961 :

Le nez est musqué, ça renarde, c'est encore assez concentré.
La bouche est riche et grasse mais avec de l'amertume, il y a comme une pointe de gaz, la matière est encore concentrée, c'est presque sucré, l'acidité soutient le vin, la finale sèche un peu sur les épices, les cèpes et la cerise.
C'est à boire mais c'est agréable quand même. (les vignes étaient jeunes à l'époque, tout le domaine a été replanté en 1945)

Lors de cettte verticale je n'ai pas eu de coup de cœur, il y a eut des bons vins quand même.
Ce qui m'a impressionné c'est que ces vins paraissent éternels, ils gardent une matière impressionnante mais ils prennent aussi beaucoup d'arômes animaux.
Merci en tout cas au domaine de nous avoir permis de découvrir cela.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
16 Oct 2009 23:23 #142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Pradeaux

belle dégust quentin. je vois que tu enchaines, c'est ton entrainement pour le 31?:D
17 Oct 2009 14:46 #143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 725
  • Remerciements reçus 451

Réponse de Sylv1 sur le sujet Re: Pradeaux

Quentin,

J'ai goute le 2004 au salon de Gardanne aujourd'hui et franchement je ne suis pas emballe. Certes, c'est bien meilleur que le 2003, bu aussi aujourd'hui, qui est deja fortement evolue et n'a pas vraiment d'interet gustatif je trouve. Le 04 presente plus de fruit, une grosse matiere, un cote astringent assez marque, et une amertume trop prononcee pour moi en finale. On est tres loin, pour ce que j'ai pu boire en Bandol, du fruite d'un Gros Nore (05 me semble-t-il), de la finesse d'un Tour du Bon 04 ou de la puissance d'un Gaussens LG01. Va falloir se faire une thematique Bandol un jour, on joue a domicile quand meme ! B)

Sylv1
25 Oct 2009 22:28 #144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5180
  • Remerciements reçus 6504

Réponse de icna sur le sujet Re: Pradeaux

Salut Sylvain,
J'étais moi aussi à Gardanne ce matin, j'ai regouté 2004 et 2003, Curieusement j'ai préféré 2003 à 2004 même si aucun des deux ne m'a vraiment emballé.
Le 2004 est trop tannique, astringent.
D'après la verticale que j'ai faite récemment c'est vrai qu'il faut leurs donner du temps à ces vins même si je crains qu'ils ne deviennent jamais grand.
Le 2001 par contre m'a semblé avoir le potentiel de donner quelquechose d'intéressant dans quelques années.

Quentin
25 Oct 2009 23:06 #145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 229
  • Remerciements reçus 0

Réponse de reouaich sur le sujet CR: Château Pradeaux, Bandol, 1998

Bonjour,

J'ai ouvert ce midi un CR: Pradeaux 1998.
Je n'attendais rien de cette bouteille qui a fait 3 déménagements, et je dois dire que j'ai été plus qu'agréablement surpris.

La robe est d'un rubis fatigué, limpide, tirant sur le brun.
Le nez est fatigué mais néanmoins puissant grâce à une certaine sucrosité qui rappelle son origine sudiste. Arômes de petites baies rouges mûres, de bois mouillé, de tapenade, fruits noirs.
La bouche est encore jeune, l'alcool encore bien présent amène de la puissance. Les tanins sont très présents mais superbement droits et soyeux.
La finale est sur le vieux cuir, dommage elle est un peu maigre (manque de matière). Longuer plus que correcte sur le vieux cuir et la cerise à l'eau de vie.
Un régal sur une poilée de chantereles et girolles.

J'ai cru comprendre que c'était un beau millésime sur Pradeaux, je le constate et je suis content de voir des vins costauds faire 3 déménagements sans plier.

Cordialement,
Thomas

santé
01 Nov 2009 17:41 #146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1018
  • Remerciements reçus 310

Réponse de vine.jo sur le sujet Re: Pradeaux

Merci Thomas pour ce jolie CR, qui me donne quand même un peu d ' espoir. Malheureusement, ce n' est pas le 1998 mais le 1999 et 2000 que j' ai en cave...
Amicalement,
Jo
02 Nov 2009 13:28 #147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3180
  • Remerciements reçus 58

Réponse de E.L. sur le sujet CR: Château Pradeaux, Bandol, 1997

CR: Château Pradeaux, Bandol, 1997

Ouvert après mise en température ni aéré ni carafé

UN belle couleur rouge grenat sans reflet tuilé d'un vin qui n'est pas au bout de son évolution
Au nez c'est très riche sur la mure le sang et la figue
Curieusement en bouche le vin semble un peu frais. On retrouve le fruit un peu de sous bois ou plutot de gibier et de cuir
La fin de bouche est correcte avec une légère acidité parallèle à un manque de matière qui n'est pas apparu jusque là.
Effectivement 97 ne fut pas l'année du siècle en Bandol, mais j'aurais bien aimé le comparer à un de mes domaine favori type Terrebrune par exemple

Au total un vin sympa pas d'antologie mais qui me conforte dans mon idée qu'un Bandol ne commence à exprimer toute sa verve qu'à partir de 10 ans (et encore pas sur les grands millésimes)

Eric L.
Un bon repas sans bon vin c'est comme un tagada sans tsoin tsoin
12 Nov 2009 19:42 #148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 307
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Eric C sur le sujet CR: Château Pradeaux, Bandol, 1996

CR: Château Pradeaux, Bandol, 1996

Ouvert hier après-midi, carafé quatre heures, et ... même pas bu.
Bouteille achetée sur idealwine, donc conditions de stockage incertaines lors de sa première vie (je l'ai en cave depuis 2005), bouchon encore OK, partiellement imbibé, mais le vin est dissocié, sans charme, au nez désagréable.
Je l'ai laissé en carafe, en espérant un miracle 24 heures plus tard ...
01 Jan 2010 11:47 #149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 307
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Eric C sur le sujet Re: Pradeaux 1996

24 heures de carafe plus tard, c'était à peine mieux.
48 heures plus tard, on commençait à y prendre une pointe de plaisir, même si le nez, surtout, reste peu charmeur.
C'est quand même étonnant, le vin ...
Verdict ce soir pour une évolution sur 72 h :)
03 Jan 2010 14:38 #150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck