Nous avons 1709 invités et 50 inscrits en ligne

Domaine Jean-Louis Chave

  • Messages : 4572
  • Remerciements reçus 2280

Réponse de HERBEY 99 sur le sujet Domaine Jean-Louis Chave - Saint Joseph 2011

CR: Domaine Jean Louis Chave - Saint-Joseph 2011

Bonjour à tous, hier soir sur une soupe épaisse et  épicée ce Saint-Joseph 2011 du domaine Chave.

La robe est grenat sombre avec quelques reflets signant un début d'évolution.

Le nez est très joli, complexe, mêlant des notes discrètes de fumé, de fruits noirs, de poivre.

La bouche est d'une suavité superlative (presque trop), avec un tactile qui est un mélange de matière dense et de délicatesse apportant une belle sensation de plénitude. Il y a une note mentholée en rétro-olfaction apportant une fraîcheur bienvenue.

Pour moi le vin est d'un niveau impressionnant et aucune sensation de déviance sur cette bouteille.
Je pense déboucher prochainement un Saint-Joseph plus récent. Pour L' Hermitage j'ai tendance (peut-être à tort), à lui accorder un mûrissement en cave plus conséquent. Jusqu'alors je n'ai jamais eu à m'en plaindre. Il ne me vient pas non plus à l'esprit d'ouvrir trop tôt un Chapelle ou une Griotte Chambertin ou un quelconque Grand Cru de la Côte de Nuits.

Bonne journée

R
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, bertou, Jean-Loup Guerrin, Psylo, LucB, Papé, Blog, leteckel, Gerard58, Vyat, Fredimen, Garfield, Manas
03 Jui 2021 11:21 #1261
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3007
  • Remerciements reçus 7932

Réponse de leteckel sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage rouge 1999

Bu ici :  L' ordonnance du Doc' était parfaite ! - La Passion du Vin


CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage rouge 1999

Leteckel : Nez lardé, fumé, un pointe d'anchois, mais en même temps un paquet de fruits (pas confits du tout). L'ensemble m'emmène en vallée du Rhone, ce que confirme la bouche épicée, avec des tannins fondus, c'est presque du velours et il y a encore beaucoup de fruits. Longueur énorme pour ce vin superbe qu'on pouvait imaginé plus jeune mais qu'on cueille à son meilleur il me semble. J'ai adoré

HERBEY 99 : Dès le premier nez on se dit que l'on va passer un bon moment!! On retrouve ces notes lardées, fumées (très délicatement) un peu de menthol aussi. La bouche est une caresse fraîche et acidulée. La longueur est presque extravagante. C'est un très gros canon et bravo Jean Louis Chave de produire de telles splendeurs! Avant que la bouteille de Chave ne soit vidée je redescends à la cave attraper la seconde bouteille de rouge. A signaler que j'avais débouché les deux rouges le midi et laissé à la cave sans remettre le bouchon et ôté un fond de verre. Là il s'agit pour ce qui me concerne de la bouteille de la soirée (il y avait pourtant une concurrence féroce!)

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, LucB, Papé, Fredimen
23 Jui 2021 19:49 #1262

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1476
  • Remerciements reçus 297
CR: Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph Blanc Circa - 2019 

Seul défaut de ce vin est la manque de fraîcheur en final qui rend le vin un peu fatigant sur la bouteille en apéro. 

Profil aromatique assez classique, fleur blanche au nez, un peu de pralin, la bouche est large , fruit jaune, c'est assez agréable mais manque d'un peu de fraîcheur en finale. 

Bien 

 

Xavier L.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Gerard58, Fredimen
08 Juil 2021 10:51 #1263

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 685
  • Remerciements reçus 434

Réponse de coach sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage 2004

40 ans, un bilan, un mythe... et les copains !

CR: J.L. Chave Hermitage 2004 :

(Bouteille ouverte et carafée 7h)

 

Coach
Robe un peu tuilée et brillante. Le nez est superbe sur les fruits rouges, la ronce, la tapenade, la réglisse. La bouche est elle aussi superbe, moelleuse, aux tannins complètements fondus. Des arômes de fruits rouges, de de menthol, d’olive et de viande avec une touche fumée s’accordent en équilibre avec une pointe d’acidité c‘est complexe et complet, avec une classe folle également. Grande longueur complexe sur la finesse et la fraicheur. Tout est en place et rien ne dépasse. Grand vin

Nicolas : Belle robe évoluée. Nez ouvert et séducteur, sur la réglisse, le menthol, la confiture de fraise, l’olive noire et l’encens. L’attaque en bouche est équilibrée et classe, avec l’aromatique du nez complétée par de belles notes viandées et épicées, soutenues par un boisé parfaitement intégré. C’est fin et frais et à la fois très gourmand. Bouteille je pense parfaitement préparée par Julien et qui s’est pour moi très bien goûtée. Longueur honorable. Très beau.

Dimitri : et bah voilà, plus beaucoup de notes à partir de celle-ci car mon palais commence à saturer. J’ai juste noté : nez chaleureux, sudiste mais élégant. Bouche très équilibré. Très bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen, Jean F
15 Juil 2021 19:55 #1264
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6594
  • Remerciements reçus 4444

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage rouge 2008

Bu ici

CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage rouge 2008

Frisette: La robe est grenat assez foncée, profonde, sur l’encre. On a un nez de menthol / vicks, de garrigue, de cendre (encore…), de résine de sapin. C’est frais, complexe et puissant. La bouche présente une acidité haute. La trame tannique est présente mais fine, serre de façon importante. La bouche est très légèrement poivronnée. C’est d’une très grande densité pour cet ensemble sérieux, très long et à la finale saline. Très aristo, mariage d’amour avec la viande. On évoque le bordelais et la syrah, on trouve un consensus sur une Grange des Pères. C’est monocépage ??? Alors un très beau cabernet qui pinote : Clos Rougeard ? Perdu…J’ai adoré, et il me rappelle le   1998  bu il y a quelques années. Exceptionnel (18/20)

Cédric: Nez séduisant, intense sur les baies noires avec un côté confituré et sanguin.
Bouche concentrée sur une belle pureté de baies noires, légèrement cendrées. Un vin qui allie puissance et élégance. Longue finale aux nuances salines.
Très bien / excellent

JB: (Peu de notes) Nez sur le yaourts au fruits, un côté tout en retenue. La bouche est toute en maîtrise, fraiche, concentrée, élégante.
Matière d'une très grande finesse. Très classe, abouti. WOw wow wow on enchaîne bien!

Merci Nico!

JB
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, bertou, Jean-Loup Guerrin, Blog
17 Juil 2021 11:10 #1265

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463

Réponse de david84 sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave 2012 - Saint-Joseph

CR: Domaine Jean-Louis Chave 2012 - Saint-Joseph
Robe aux accents vermillon.
Nez sur la réglisse, le chocolat et le poivre de Sichuan, notes sanguines.
Bouche fraîche et droite portée par une structure végétale qui s'arrondit à l'aération et gagne en amplitude.
La longueur est belle et les tanins veloutés accentuent une très belle finesse de grain.
Très bon actuellement mais Il lui manque encore un peu de patine pour passer un cap supplémentaire.

 

David
LPV Vaucluse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Paul B., bertou, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, LucB, starbuck, Fredimen
28 Juil 2021 08:01 #1266
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 657
  • Remerciements reçus 1034

Réponse de MatthieuS sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage rouge 1990

CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage rouge 1990

Nez sublimissime, très profond, changeant sur un éventail de nuances infinies. C'est globalement très lardé, fumé, avec des notes grillées mais il y a beaucoup de profondeur, de gourmandise et de complexité.
La bouche est très belle, très fine, évidemment longue et équilibrée. J'aurais néanmoins souhaité un peu plus de sève, de texture, de gourmandise car c'est finalement assez austère. Excellent néanmoins dans l'absolu...

Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Fredimen
15 Aoû 2021 17:06 #1267

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 657
  • Remerciements reçus 1034

Réponse de MatthieuS sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage blanc 2005

CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage blanc 2005

Nez surprenant de prime abord, plus évolué qu'attendu mais l'aération lui fait du bien. On a ici un nez de première grandeur, tout en puissance. Fruits confits, nougat, miel, c'est magnifique et il y a toujours un bel éclat. La bouche a conservé une belle fraicheur, elle est parfaitement équilibrée mais centrée sur la puissance. Grande densité, texture huileuse, finale longue et gourmande. J'adore.

Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Papé, Fredimen
15 Aoû 2021 17:11 #1268

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 657
  • Remerciements reçus 1034

Réponse de MatthieuS sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage blanc 1990

CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage blanc 1990
Voilà un vin qui a besoin d'un peu de temps pour se mettre en place à l'ouverture de la bouteille.
Une fois que c'est le cas, on a de magnifiques notes d'abricots secs, d'herbes séchées, de miel, un côté roti et surtout aucune note oxydative. C'est extrêmement beau et gourmand, très complexe, évidemment riche et mûr mais bien contre-balancé par de la fraicheur. Grand bouche dense, puissante, longue, texturée. Grand vin qui marie puissance tonitruante et digestibilité avec une belle finale bien équilibrée et très nette. La bouteille ne fait que s'améliorer au cours de la soirée.

Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, iceteayer, Papé, Gerard58, Fredimen
19 Aoû 2021 13:18 #1269

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 322
  • Remerciements reçus 468
CR: Jean-Louis Chave sélection (négoce), Hermitage rouge "Farconnet" 2012

Première impression positive à l'ouverture de la bouteille : le nez est très expressif, sur la mûr, la fraise et les herbes aromatiques.
En bouche ça se gâte un peu. La matière est serrée, dense, évoque curieusement un style moderne et extrait, avec des notes sanguines et animales.

Je décide alors de carafer et d'attendre 3 heures.
Cela aura un effet mitigé : plus de fruit et de complexité mais aussi apparition de la volatile (chose à laquelle je suis très sensible), et ça ne fera qu'empirer pendant le repas.

Ca manque de finesse et d'élégance pour moi.
Trop jeune ?
Pas à mon goût ?
Je ne sais pas mais en tout cas je ne me suis pas éclaté avec cette bouteille.
 

Cordialement,
Thomas.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Gerard58, Fredimen, Garfield
11 Sep 2021 21:26 #1270

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95422
  • Remerciements reçus 25573
Un Bertou au Petit Verdot


CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage blanc, 1996

 

Oliv
Robe vieil or.
Nez au bouquet riche, puissant et complexe, sur la pâte de fruits, le coing, la cire d'abeille. L'évolution est présente mais participe à donner de l'ampleur.
Bouche volumineuse, sur une matière riche d'une certaine épaisseur mais qui propose une vraie tenue grâce à de beaux amers salivants qui tempèrent la pointe de sucrosité et remplace l'acidité.
L'aromatique est en phase avec le nez, sur un point d'évolution agréable, sur les fruits jaunes et le miel.
Finale toute en richesse et en persistance.
Je me trouve pile poil face à un vin qui mérite d'évidence des louanges.
Mais force est de constater que c'est quand même pas la bouteille que j'aurais instinctivement eu envie de siffler ce soir...
Très bien.

Jean-Paul B
Pour mon palais de vieux rhinocéros, le vin de la soirée a été le Chave 1996.
Avec un tel vieillissement, on atteint une superbe complexité dans un registre cire/coing. La richesse de la bouche est bien balancée par de superbes amers. Grande longueur.
Une ode à la patience.

Bertou
Un vin impressionnant et parfaitement évolué. Un vin d'un volume rare, comme un puits sans fond. Des fruits secs, pâte de coings, cire, épices, agrumes confits. La bouche est puissante, riche, grasse. Cela ne fait pas dans la dentelle, mais l'équilibre est bien là avec de très beaux amers. Belle salivation. 
Par contre, je suis comme Oliv, il ne faut pas trop en boire car on pourrait saturer.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, bertou, Jean-Loup Guerrin, ysildur, thiouss
16 Oct 2021 12:44 #1271

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3858
  • Remerciements reçus 4141
Bu avec les 2 compères lors de ce week-end mémorable.

CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage Rouge 2002
 
Fredimen :
Je dois passer derrière Rayas 2003, c’est un peu comme passer avant ou après les Beatles avec une flute à bec. Ouvert à 15h30 pour dégustation à 22h00 environ (j’ai eu un pif de malade car à 15h30 on était dans le goudron complet), j’épaule à 21h environ et sens déjà tout le potentiel de ce que je m’apprête à présenter. Belle robe à l’intensité soutenue, magnifique nez de lard, la violette, les épices (poivre), pointe olive noire / tapenade, je sais ce que c’est, et je trouve que c’est grand. Mais pas aussi grand qu’Alex et Val qui dès la première gorgée tombent de leur chaise. J’avoue que la sincérité et démonstration de leur réaction est telle que je me dis qu’on touche la perfection. L’attaque est assez rustique en somme, mais la matière est en place, patinée, sur de belles notes lardées. Le vin s’étoffe, gagne en volume mais en conservant son fruit, ses épices, un côté floral, la longueur (disons plus persistance aromatique que longueur) est au rendez-vous, que dire, si ce n’est à mon sens que j’ai trouvé le meilleur 2ème rapport qualité prix de France, en la présence de ce superbe Hermitage 2002 de JL Chave. Un vin je pense cueilli sur un superbe plateau de maturité (maturité du vin, comme temps d’ouverture / aération). 20/20. Je ne sais dire pourquoi, car en définitive tout est assez « primaire », et manque peut-être de finesse, mais ce vin est une « évidence », l’impression de goûter un nectar qui présente des défauts, certes, mais dont l’équilibre frise l’indécence. Une dacia pimpée avec les options d’une Ferrari, qui vous propose un massage du dos en rentrant dans l’habitacle, joue votre morceaux favori, vous demande comment s’est passée votre journée et vous demande ce qui vous ferait plaisir à dîner au soir. La femme que tu aimes, qui présente des défauts mais gommés par ses qualités.
Mon grand-père disait qu’un petit chez soit vaut mieux qu’un grand chez les autres. Ce n’est pas aussi fin que Rayas, ni Rousseau, mais incroyable.

Val59 :
Le nez évoque immédiatement la Syrah dans son expression la plus aboutie et d'une grande complexité sur les épices, l'olive, le poivre … D'une intensité et d'une complexité absolument superbe.En bouche, je suis frappé par l'évidence du vin. Un coup de cœur immédiat.C'est juteux avec le juste volume, d'une longueur excellente avec une petite acidité dynamisant le milieu de bouche. C'est très fin et il apparaît jeune sur une expression fruitée intense. Epoustouflant. Peut être que d'un point de vue analytique pur il n'est pas parfait, mais l'évidence est elle qu'elle emporte tout.On part sur un très grand de Rhone Nord et Chave. Nous serons bien loin pour le millésime (2012?)
Très grand vin 20/20 
Au panthéon de la Syrah Chapeau Mr Chave de sortir ce vin dans un millésime très difficile.
En lisant d'autres avis (Cellar Tracker notamment), notre enthousiasme n'est pas toujours partagé et nous avons peut être eu la chance d'ouvrir la belle bouteille dans une très bonne phase et avec des conditions d'ouverture favorables.

Alex :
Nez d’une profondeur infinie et le poivre trahit secrètement son origine septentrionale.
Avec Thomas je cherche plus à comprendre, tu as le nez et la région, tu supposes l’appellation et tu balances le plus grand vin que tu connaisses et 3 fois sur 4 tu auras raison. N’en ayant jamais bu donc auparavant je mise Hermitage Chave et c’est (enfin !!!, me concernant) dans la cible.
Le nez est d’une profondeur telle que les seuls bus dans ma « carrière » qui ont cette complexité et cette profondeur sont Haut Brion 89 et Petrus 2004. Dantesque.
Robre pourpre foncée, brillante, superbe.
Ultra profond donc sur la cerise noire très croquante, fruits noirs, poivre noir.
En bouche c’est sapide, juteux, d’une largeur avec une trame tannique dense et maîtrisé avec cette solidité mais cette maîtrise caressante qui t’évoque la sensualité féminine.
Équilibre, profondeur, fraîcheur, et longueur. Insolent de jeunesse, cueilli à la maturité idéale pour moi, finale interminable.Il est au dessus du Rayas 03 qui le précède, c’est le panthéon du vin.
 Immense Vin 20+/20
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, Gerard58, Fredimen, Manas, Soufflot, Jean F
20 Oct 2021 18:01 #1272
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9370
  • Remerciements reçus 17404

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage Rouge - 2002

Et cela sur le millésime 2002...
Cela mérite un encore plus grand chapeau à Mr Chave, mais est-ce possible ?

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Fredimen
20 Oct 2021 18:34 #1273

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3858
  • Remerciements reçus 4141
20 Oct 2021 18:35 #1274

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5600
  • Remerciements reçus 9014

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2009

CR: Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2009

Cela faisait un moment que j'attendais enfin l'occasion.
J'avais dis à Paul Escudero que je lui ferai goûter une côte de boeuf maison.
Il m'avait dit OK, tu viendras au "cul d'poule" ( le restaurant de sa fille à Metz) et je t'ouvrirai un St Jo de chez Chave.

Le chef a parfaitement préparé les 2 côtes et le vin les a divinement bien accompagnées.
Un nez encore jeune, marqué par les fruits noirs ou plutôt bleus comme la myrtille.
Des notes de tapenade, une pointe d'épices orientales mais également des fragrances florales qui à l'aveugle auraient pu m'orienter vers un Bourgogne nuiton évolué.
Pas trop d'arômes de sous-bois, le vin fait encore jeune au nez, signe qu'il pourra tenir encore longtemps à ce niveau.

En bouche les tannins sont fondus, le vin se fait caresse alors qu'il possède tout de même de la structure qui lui donne de l'amplitude.
Très belle fin de bouche tout en finesse.

Et bien les amis, maintenant que j'ai gouté, je comprends mieux l'intérêt que portent les passionnés à ce domaine.
Note pour Alex: Je crois qu'on peut déjà bloquer une Hermitage 2012 pour ta prochaine venue en Lorraine  

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Alex, bertou, Jean-Loup Guerrin, GILT, DUROCHER, Papé, leteckel, LLDA, Gerard58, Fredimen, Manas
22 Oct 2021 18:21 #1275

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3858
  • Remerciements reçus 4141

Réponse de Alex sur le sujet Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2009

Bloque tout !
Là en décembre.

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
22 Oct 2021 21:51 #1276

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6069
  • Remerciements reçus 699

Réponse de sly14 sur le sujet Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2014

David Chapot post= écrit: Bu aujourd'hui avec un magret nature un CR: Saint-Joseph 2014 du domaine Jean-Louis Chave
Robe : grenat foncé, sombre, reflets violets
Nez : après un peu de réduction qui part vite à l'aération, de très beaux arômes de rose qui emmènent mon épouse en Bourgogne, ainsi que de violette, de mûre, et quelques notes que je qualifie de chêne neuf (qui ne signifient aucunement que le vin est boisé) . Avec 1h d'aération, l'encens apparaît, ainsi que des arômes plus terreux.
Bouche : attaque douce, tendre, enveloppée, agréable mais qui devient rapidement plus ferme avec une masse de tannins poudrés qui tapisse le palais apportant une pointe d'acidité agréable. La finale se prolonge, discrètement mais surement.
Conclusion : Excellent+++ Vin magnifique, superbement construit, encore jeune mais si agréable à boire, qui ne semble aucunement avoir souffert de ce millésime pas forcément simple. Du velours. Je ne me souviens pas d'autant d'enthousiasme de ma part/d'équilibre aussi abouti avec les vins de la décennie que j'ai goûtés (de 2010 à 2016) alors que sur le papier, 2010, 2015 et 2016 au moins leur sont au-dessus; signe qu'il leur faut du temps pour se révéler et qu'on peut passer à côté si on les boit trop jeunes.


j’en ai bu une ce midi! Il y avait un faux air de GDP ressenti au niveau élevage de type anchoïade !

cordialement

sylvain
 

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Oyaji-sama
08 Nov 2021 18:21 #1277

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1116
  • Remerciements reçus 2633

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2014

Bonjour,
Les notes d'anchois type Grange des Pères, je les ai eues sur le 2011 il y a 2/3 ans, pas sur ce 2014 le jour où je l'ai dégusté.
Je ne les trouve pas systématiquement dans les toutes bouteilles de plus de 5-7 des Saint-Jo du domaine. Aucune explication (et en l'occurrence, peu m'importe car elles ne me dérangent pas).
Cordialement,
David.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: sly14
10 Nov 2021 08:59 #1278

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6069
  • Remerciements reçus 699

Réponse de sly14 sur le sujet Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2014

Tout à fait et j’ai bien aimé cette note! Cela m’a fait voyagé avec plaisir et à mon avis, GDP a pris des éléments de Chave dans son apprentissage et accentué potentiellement ce qu’il a appris!

c’etait vraiment agréable de sentir cela et de me rappeler un autre domaine !

bien cordialement 

sylvain
10 Nov 2021 10:26 #1279

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3922

Réponse de PtitPhilou sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage blanc 1999

Soirée chez Thien

CR: Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage blanc 1999

Joli bouchon encore souple, robe dorée, brillante. Nez waouh ! floral, épicé, du fruit, grande complexité. La bouche est à la fois large, longue et tendue, grasse et fraîche, quadrature du cercle réussi, l'accord est aussi réussi avec les ris parfaitement cuits. Le vin est encore jeune, même si sur son plein plateau de maturité. Waouh ! J'ai son goût en bouche. Ce fut une grande bouteille (toujours un risque quand on les achète aux enchères) dont le destin me semble parfaitement accompli : plat génial, accord divin avec les ris de veau, et convives qui ont su l'apprécier dans un cadre idéal. What else ? Bon, j'imagine que d'autres millésimes, notamment avec encore plus d'années seraient encore plus longs, larges, plus complexes, selon les bouteilles, mais là, c'est le grand plaisir intégral. Chapeau et merci à Jean-Louis Chave et à son équipe pour ce vin divin !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, LLDA, Manas
14 Nov 2021 10:20 #1280

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95422
  • Remerciements reçus 25573

Réponse de oliv sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave, Saint-Joseph, 2010

CR: Domaine Jean-Louis Chave, Saint-Joseph, 2010

 

Bouchon parfait.
Robe brillante et d'un grenat sombre sans noirceur ni réelle évolution.
Nez délicat sans être austère, d'un grand classicisme sur les fruits noirs légèrement cendrés, avec une petite touche d'olive noire et de résine.
Bouche toute en précision, sur une trame nerveuse qu'il faut tempérer par une température pas trop fraîche sous peine de faire verser le vin dans le pointu. Il prend alors de beaux atours aristocratiques, sur une forme de droiture pleine d'allonge, sur une précision de goûts et une capacité de relance très agréable.
Finale aux tanins totalement fondus, avec une acidité salivante assez présente.
Très bien, dans un registre sérieux toutefois.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, trainfr, Val59, Papé, starbuck, leteckel, LLDA, Gerard58, Garfield, Manas
29 Nov 2021 20:27 #1281
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3290
Dégusté à cette occasion
CR:
Domaine Jean-Louis Chave Saint-Joseph rouge 2011Nez sombre de fruits noirs et de tabac avec un côté terrien et végétal puis davantage axé sur les herbes de garrigue et la réglisse. Des nuances de fumée s’ajoutent avant un retour plus marqué des fruits. La bouche propose une mâche superbe de fraîcheur. La matière est juteuse et concentrée avec un peu d’élevage perceptible en finale. Grande longueur sur le fruit. C’est jeune et encore plein de réserves.

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LLDA
18 Déc 2021 22:37 #1282

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 368
  • Remerciements reçus 425

Réponse de patrice sur le sujet CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage Rouge - 2006

CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage Rouge - 2006

François : nez un peu fermé,animal,. Bouche assez puissante, mur, beaux tannins, long. marqué par un coté animal,brett?,histoire de relancer le debat... Evoluera favorablement pendant le repas. un millesime que j'ai adoré pendant sa jeunesse!

Moi : nez animal, fruits noirs aussi. Tannins fondus en attaque, mais à partir du milieu de bouche le vin devient séchant. Jolie persistance aromatique sur les fruits noirs cependant. Va évoluer vers plus de charme avec l’aération.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, trainfr, sly14, LLDA
21 Déc 2021 18:56 #1283

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 278
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de LLDA sur le sujet Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage Blanc - 2007

CR: Domaine Jean-Louis Chave, Hermitage Blanc - 2007

La robe commence à tirer sur le bronze.
La puissance aromatique est à tous les étages ! Amandes, mirabelle, cire d’abeille, miel d’acacia, effet wahou garanti!
La bouche est large, grasse avec une grosse longueur. L’équilibre, par contre, est trop chaleureux sans que ce ne soit rédhibitoire car l’aromatique est tellement extravertie qu’elle prend le dessus sur l’alcool.
Excellent 
Garde: à boire ou à garder sereinement 
Bue sur une brouillade à la truffe, l’accord s’est avéré décevant, le vin écrabouillant le plat. Compliquer à accorder, un chèvre devrait le faire, j’aimerai bien tenter une époisse bien faite dans le genre combat des coqs. 

Loïc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, alain_vin, Val59, starbuck
15 Jan 2022 08:14 #1284

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3858
  • Remerciements reçus 4141

Réponse de Alex sur le sujet CR: Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 2012

CR: Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 2012

Nouvelle expérience sur ce vin anthologique hier avec Starbuck au cul de poule à Metz.  Déjà j’étais très heureux de le revoir (Sylvain) et je le remercie pour nos échanges divers…

La bouteille a été aéré 2/3h avant de mémoire dans une magnifique carafe.

La robe est impénétrable, concentrée, presque noire.
Sylvain me fait l’honneur de goûter et valider la bouteille auprès de notre serveuse (charmante au demeurant) et de suite je retrouve l’empreinte du 2002 bu il y a quelques mois.

Concentration et ouverture phénoménale sur les fruits noirs (cerise, myrtille, mûre)  avec cette touche d’encre (qu’on a parfois chez Gonon par ex), ce poivre noir qui titille et d’une netteté folle avec enfin un petit côté floral violette typiquement syrah. C’est très très joli et on pourrait peut être aussi sentir un côté lard grillé / viande rouge fumée. C’est ultra profond.

En bouche à nouveau je ne sais pas comment il est possible de conjuguer puissance et ampleur avec presque une certaine rusticité et cette trame d’une finesse et délicatesse absolue, (tannins en ordre de batailles, grain parfait) conjuguée à cette structure solide voire virile.

La finale est très épicée sur les fruits noirs d’une longueur interminable.

Je m’incline devant ce qui est pour moi à nouveau dans le Graal absolu des vins de France.

19/20 

Alex






 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, denaire, sideway, Nathenri, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Psylo, starbuck, leteckel, LLDA, Boubzou, Gerard58, Fredimen, Garfield, Doudi, Manas
10 Fév 2022 11:33 #1285

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5600
  • Remerciements reçus 9014

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 2012

 

Puisque Alex a fait le boulot je vais me contenter de compléter son CR.
Globalement d'accord avec lui à un petit bémol près quand même.
La petite rusticité des tannins laissant une légère sécheresse en bouche, je trouve que c'est un excellent vin à table mais en dégustation pure, cette mini imperfection ne lui permet pas d'accéder selon mes goûts à ce que j'appelle des vins de plénitude.
Je chipote bien entendu mais à ce niveau de prix, il est normal de s'attendre à la perfection et à chercher ce qui pourrait l'écarter de ce statut.

Cela étant, la puissance et l'amplitude tout en velours restent gravées dans ma mémoire.
Ce vin possède une complexité différente de ce que j'ai l'habitude de croiser.
C'était vraiment une expérience passionnante mais vu la qualité croissante des verres, on pourrait penser qu'un peu plus d'une heure de carafe lui aurait fait du bien. A moins que ce ne soit nous qui ayons vidé le contenu trop vite !

J'ajouterais pour tempérer mes propres ardeurs qu'à bien réfléchir cette bouteille est certes supérieure au St Jo 2009 que j'ai bu dans le même restaurant et commenté un peu plus haut mais que pour 3x le prix, je me dis qu'il n'est pas déconnant de se contenter de l'appellation la moins huppée pour découvrir le style Chave.

Sinon, l'essentiel est ailleurs.
Le vin a une nouvelle fois permis à des passionnés de se rencontrer et de passer un très bon moment ensemble.
il faudra qu'on remette ça d'autant qu'il n'est pas fréquent d'entendre un nancéien de naissance dire qu'il reviendra à Metz dès qu'il en aura l'occasion 

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, sideway, Jean-Loup Guerrin, leteckel, LLDA, Fredimen, Manas
10 Fév 2022 11:58 #1286
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3858
  • Remerciements reçus 4141

Réponse de Alex sur le sujet Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 2012

Totalement en accord avec la sécheresse tannique en finale.
Mais là, c’est totalement subjectif et personnel c’est un défaut que je peux trouver addictif d’une certaine façon.

Clairement pas un vin exempt de défauts et à ne pas boire pour lui même mais un Grand Vin de gastronomie.
D’ailleurs yavait pas d’accord qui matchait vraiment avec la blanquette maison mais sur la carte de ce midi là rien n’était vraiment adapté au chave. Le mieux aurait été le cochon noir mais celui ci était en rupture.

Alex
 
10 Fév 2022 13:06 #1287

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1261
  • Remerciements reçus 3633

Réponse de Fredimen sur le sujet CR: Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 1996

CR: Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 1996

Pa_deu_photo, pa_deu_prises_deu_notes, Spiegelau bordeaux (enfin, je crois).

[Aparté]C'est pas mal d'ailleurs, ça a clairement pas le buvant d'un Zalto mais c'est bien aussi, ça me semble plus solide, voilà voilà.[/Fin de l'aparté]

Bouteille ouverte à 15h30, épaulée vers 19 heures pour dégustation au moment ou les lumières du soleil atteignent les plus hautes cimes du mont Siriata (soit vers teteure / teteure moins le quart neuf heures moins le quart).

Le bouchon est légèrement imbibé sur 5mm environ, j'y vais au bilame mais au tire-bouchon c'eut été aussi rapide et efficace je pense, et c'est pas le "PLOC" à 110 décibels qui me fera penser le contraire. Hein ? Comment ?

A l'ouverture dans le goulot nez sanguin, puis rapidement mutique. Au moment d'épauler quelques heures plus tard très sanguin à nouveau, voir animal / musc. Tout ça pour dire que c'est mon troisième millésime chez JL Chave, et l'ouverture plusieurs heures à l'avance est impérative à mon sens pour en tirer la quintessence.

Où en étais-je ? Ah oui, Hermitage Rouge 1996.

La robe est ... bah en fait j'en sais rien ! Il fait assez sombre, je dirais donc que l'intensité est très soutenue, et à "bisto de nas" comme on dit chez nous, je ne vois / perçois pas d'évolution (d'ailleurs on me souffle en face 2008 en millésime, MOUAHAHAHAHAHAHAHA, je me marre).

Le nez est somptueux, pffiou, tellement que je sais pas par où commencer en fait. De magnifiques arômes de lard, de cuir, de fruits mûrs mais toujours frais (mûre essentiellement, presque myrtille, quasi fraise par moments), un côté tapenade / olive mais étrangement assez en retrait avec mes deux précédentes dégustations (2002 et 2004), au profit d'arômes qui font en revanche leur apparition (peut-être grâce au temps ?) ; des arômes floraux. Magnifiques notes de fleurs séchées, roses, la violette, et des notes poivrées pour la peine subtiles, florales, un peu typées poivre de Sichuan. A noter pour finir de hérisser le poil un profil incroyablement évolutif, chaque nez est différent du précédent, c'est magnifique, j'en ai les poils.

La bouche suit l'alchimie du nez, et je retrouve ce que j'aime par dessus tout chez Chave en Hermitage : l'imperfection parfaite.

Une belle acidité en entrée de bouche tend une matière assez rustique comme on les croise souvent chez ce vigneron, mais d'une profondeur insondable. Les tanins sont présents, beaucoup plus je trouve que sur 02 ou 04, mais ils n'assèchent en rien la bouche au contraire, ils amènent une note de fraîcheur / végétale / herbacée pour accompagner vers une finale sapide, presque saline et gourmande, dont la persistance aromatique est diabolique (trentaine de caudalies mini pour les puristes), avec en rétro une magnifique acidité (quasi salinité vu comment travaillent les papilles) qui m'amène à penser que ce vin est loin de toucher sa phase de déclin, et surtout, qu'il est grand, très grand.

20/20, une nouvelle fois mère malsaine de ton sein dangereux tu m'allaites. Chapeau bas et si d'ordinaire un membre de la famille Chave venait à consulter ce post, merci, tout simplement.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, Alex, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Psylo, fredhamster, Oyaji-sama, LucB, Papé, LLDA, the_ej, Boubzou, Gerard58, LEON213
11 Mar 2022 09:13 #1288
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3858
  • Remerciements reçus 4141

Réponse de Alex sur le sujet Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 1996

CR: Hermitage Jean-Louis Chave - Rouge 1996


Le nez est somptueux, pffiou, tellement que je sais pas par où commencer en fait. De magnifiques arômes de lard, de cuir, de fruits mûrs mais toujours frais (mûre essentiellement, presque myrtille, quasi fraise par moments), un côté tapenade / olive mais étrangement assez en retrait avec mes deux précédentes dégustations (2002 et 2004), au profit d'arômes qui font en revanche leur apparition (peut-être grâce au temps ?) ; des arômes floraux. Magnifiques notes de fleurs séchées, roses, la violette, et des notes poivrées pour la peine subtiles, florales, un peu typées poivre de Sichuan. A noter pour finir de hérisser le poil un profil incroyablement évolutif, chaque nez est différent du précédent, c'est magnifique, j'en ai les poils.

La bouche suit l'alchimie du nez, et je retrouve ce que j'aime par dessus tout chez Chave en Hermitage : l'imperfection parfaite.

 


You made my day my Bro' ;)

Alex
ps : je ne saurais mieux dire que l'imperfection parfaite pour Chave, décidément c'est grandiose...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen
11 Mar 2022 09:41 #1289

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3864
  • Remerciements reçus 7659

Réponse de bertou sur le sujet CR: 3 Hermitage du Domaine Jean-Louis Chave

Bu lors de  cette soirée.

CR: Jean-Louis Chave - Hermitage Blanc 1993
Nez assez diffus sans beaucoup de relief. C'est bien évolué et pour moi trop évolué. La bouteille est dans un état remarquable de conservation par contre. On retrouve des fruits jaunes, pâtes de fruits, camphre, laine humide, des épices.
La bouche est assez puissante avec une fraîcheur modérée, mais l'équilibre est là. Par contre, l'énergie est absente. On sent un vin fatigué. La longueur est très bonne.
Moyen. Décevant même si je sais bien que le millésime n'est pas folichon.

CR: Jean-Louis Chave - Hermitage 2006
Nez de bonne intensité, mais gâché par un goût de bouchon. Dommage, c'était prometteur avec de la finesse et des nuances.
La bouche confirme avec une sècheresse et une finale fuyante.
TCA.

CR: Jean-Louis Chave - Hermitage 2007
Nez de bonne intensité, net et précis avec de la cerise, prune, mûre, épices, poivre, notes balsamiques. Une jolie profondeur et de fines nuances.
La bouche est plutôt puissante avec une belle texture fine et un grain fin. Assez ferme, belle harmonie. Assez énergique avec une matière concentrée. Seconde partie avec une touche saline, un fruit de bonne maturité avec un fruit mûr et frais à la fois. Touche saline et longueur très bonne.
Excellent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, flupke14, LLDA, Fredimen
27 Mar 2022 13:59 #1290

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck