Nous avons 830 invités et 14 inscrits en ligne

Château Rayas, Châteauneuf-du-Pape

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Rayas

"c'est vraiment en bouche que Rayas fait la différence "
===> pour rebondir, n'est-ce pas la marque d'un grand grenache, justement ?
c'est l'impression que j'ai eu avec la Soula 99 (? de mémoire, mais pas sûr du millésime) de Casot des Mailloles : nez très réducteur, avec un côté fauve pas super avenant (à  mille lieue du grenache fruité), mais en bouche, du velour, une véritable splendeur et quelle longueur ! Ca devrait être sympa de comparer Rayas et la Soula tiens ! (bbb)

Phil
#31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2299
  • Remerciements reçus 48

M@nuel a répondu au sujet : Re: Rayas

Luc,

D'accord.... mais un grand vin est un vin complet.
Si pour moi la couleur de la robe n'est pas un critère prépondérant, le nez l'est. Maintenant c'est vrai qu'il faut laisser le temps à  tous ces Rayas qui ont moins de 10-12 ans et qui vont certainement se complexifier au nez. (bbb)

Amitiés,
M@nuel.
#32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Rayas

RAYAS?c'est le plus grand vin de la terre ! ! (hhh)
#33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2299
  • Remerciements reçus 48

M@nuel a répondu au sujet : Re: Rayas

Peut-être Mika, peut-être ......
Je veux bien te croire.
Tu me fais parvenir un 78 et je te dis ce que j'en pense, promis-juré !! (aaa)

Amitiés,
M@nuel.
#34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 0

Martin a répondu au sujet : Re: Rayas

M@nuel, je suis aussi très sensible aux arômes flatteurs. J'aurais également tendance à  accorder beaucoup d'importance à  ce critère dans mon jugement personnel d'un vin. Dans le cas de Rayas je suis d'abord resté perplexe .... Mais en bouche il se révèle vraiment et il faudrait vraiement être un rustre pour ne pas être séduit voir impressionné par son éclatante harmonie !

Tu m'appellera quand tu goûtera ton 78 car le 98 était encore très jeune et ce n'est pas (paraît-il) le meilleur Rayas !

Martin
#35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Rayas

En février, en compagnie de quatre amis j'ai eu l'occasion de déguster Beaucastel 1992 suivi par RAYAS 1996. Tout le monde a préféré Beaucastel et certains ont été très déçus par Rayas. Personnellement c'était ma 1ère expérience avec Rayas et j'avoue ne pas regretter de ne pas en avoir dans ma cave même si ce jugement n'est pas définitif (le vin était sans doute trop jeune et 1996 n'est probablement pas le meilleur millésime en CNP).

Dimanche passé j'ai ouvert une bouteille de Vieux DONJON 1998 (carafée plusieurs heures avant la dégustation) et j'ai trouvé ce vin extraordinaire même si l'apogée est loin d'être atteinte.

Cordialement.

Abel
#36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2299
  • Remerciements reçus 48

M@nuel a répondu au sujet : Re: Rayas

Martin,

"Des arômes flatteurs".

Flatteurs, non, pas spécialement mais fins et distingués, complexes .... et sans devoir mettre nez et la moitié du visage dans son verre pour capter les effluves. En fait tout est dans la nuance. (bbb)

Amitiés,
M@nuel.
#37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26095
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Rayas

M@nuel,

As-tu déjà  dégusté Rayas ?

Luc
#38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2299
  • Remerciements reçus 48

M@nuel a répondu au sujet : Re: Rayas

Luc,

Non, pourquoi donc cette question ? (bbb)

Amitiés,
M@nuel.
#39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26095
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Rayas

M@nuel,

Tout simplement parce que j'ai l'impression que tu émets des doutes sur la qualité de ce vin, ce qui n'est bien entendu pas interdit,... du moins quand on l'a goûté au moins une fois... (bbb)
Personnellement, je parle rarement de la qualité vins que je ne connais pas, cela me paraît plus sage ; mais je comprends bien que tout le monde ne désire pas forcément suivre la même voie. Je suis sans doute trop cartésien...(jjj)

Amicalement,

Luc
#40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2299
  • Remerciements reçus 48

M@nuel a répondu au sujet : Re: Rayas

Luc,

On me reprochait pas plus tard qu'hier, je crois, d''être trop influnencé par mes lectures, si c'était vraiment le cas, je ne me poserais aucune question sur la qualité de ce vin car tous s'accordent à  dire que Rayas fait partie des plus grands vins de France. Faudrait savoir donc ?! (bbb)

Je n'ai jamais bu de Rayas, ça viendra .... (bbb).
Par contre, toi tu as goûté le 98 deux fois, si je ne fais pas d'erreur et tu écrivais :
- Le nez, qui peut paraître assez simple, est néanmoins d'une remarquable finesse et donne une sensation de grande pureté .....
- Les dégustateurs qui attachent trop d'importance à  l'aspect de la robe et au premier nez ont toutes les chances de passer à  côté de sa grandeur.


Ce qui me faisait écrire à  mon tour :
D'accord.... mais un grand vin est un vin complet.
Si pour moi la couleur de la robe n'est pas un critère prépondérant, le nez l'est. Maintenant c'est vrai qu'il faut laisser le temps à  tous ces Rayas qui ont moins de 10-12 ans et qui vont certainement se complexifier au nez.


C'est tout ce que je disais, je pense encore avoir le droit de réagir sur les cr des uns et des autres. C'est le principe même d'un forum. (bbb)

Amitiés,
M@nuel.
#41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26095
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Rayas

M@nuel,

Bien sûr que tu peux réagir, tu ne t'en es jamais privé et ce n'est pas moi qui vais t'en empêcher...
Tu as pris pour habitude de taquiner les autres sur ce forum, permets-moi donc de faire de même avec toi, la tentation était trop belle...(bbb)
Merci pour ta réponse, elle me permet de rebondir sur le sujet de ce vin mythique qu'est Rayas.

"tous s'accordent à  dire que Rayas fait partie des plus grands vins de France"
Détrompe-toi, la mode actuelle en ce qui concerne Rayas semble être au dénigrement, surtout depuis la mort de Jacques Reynaud et la reprise en main du domaine par son neveu Emmanuel. Il a perdu une étoile dans le guide B&D, on a fait grand bruit il y a quelques mois d'une dégustation des CNP 2000 par Robert Parker où Rayas s'est fait descendre en flèche, etc...
Je n'ai jamais bu de Rayas plus âgé que le 1997 (j'ai dégusté 1997, 1998, 1999 et 2000) et je ne me prononcerai donc pas sur une éventuelle baisse de la qualité depuis le changement de main du domaine. Tout ce que je sais, c'est que ce que j'ai bu est superbe et que pour rien au monde je ne laisserai à  un autre mon allocation annuelle chez mon caviste.

Ce qui m'intéresse davantage, c'est ce que tu disais en réponse à  mon post sur le 1998, à  savoir que ce vin n'était pas pour toi un vin complet, sous prétexte que le nez n'était pas à  la hauteur de la bouche (je pense que c'est comme cela que tu as interprété mon CR). Le problème vient précisément du fait que tu interprètes mes écrits plutôt que te faire ta propre opinion en dégustant le vin (je sais qu'on ne trouve pas du Rayas à  bon prix à  tous les coins de rue, ce n'est donc pas une critique). Entre "Le nez, qui peut paraître assez simple, est néanmoins d'une remarquable finesse et donne une sensation de grande pureté" et "Le nez est simple, peu complexe et peu expressif", il y a à  mon sens une nuance importante...
De plus, je peux t'assurer que quand on met ce vin en bouche, le peu d'intensité de la robe et la relative discrétion du nez deviennent tout à  coup plus que secondaires, tant sa grandeur s'est imposée à  tous ceux qui l'ont dégusté ce soir là  (ce qui n'était pas le cas du 2000, j'en conviens, qui a fort divisé l'assemblée). Donc, pour faire simple, cela me parait plus qu'injuste de dire que ce vin n'est pas complet. Ce n'est certes pas un vin d'esbroufe, explosif au nez comme peuvent l'être certains autres CNP de style plus "moderne", mais quelle classe naturelle !
Je pense que c'est Vincent qui nous relatait il y a quelques mois les propos de Jean-Michel Deiss qui disait en gros (le sens y est, mais les détails m'échappent...) : "le nez est la carte de visite du vin, et on ne juge pas quelqu'un sur sa carte de visite." Je suis pleinement d'accord avec lui, surtout sur des vins jeunes qui, s'ils passent parfois par des phases un peu difficiles au nez, doivent à  mon sens être jugés essentiellement sur les qualités qu'ils démontrent en bouche.

En espérant pouvoir un jour ouvrir un Rayas en ta compagnie,

Amicalement,

Luc
#42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2299
  • Remerciements reçus 48

M@nuel a répondu au sujet : Re: Rayas

Luc,

Effectivement j'aime bien plaisanter, taquiner les gens, même si le vin est un sujet très grave. (aaa)
Et qu'on puisse me taquiner, ne me dérange absolument pas, au contraire, c'est recommandé ! (bbb)

C'est vrai que Rayas a perdu une étoile dans le guide B&D. Mais d'autres comme Pétrus, la Mission, Comte de Vogà¼é, etc ... Ont eu le même sort, même si depuis certains domaines l'ont récupéré. Ces étoiles finalement sanctionnent davantage les derniers millésimes que ceux des décénnies précédentes. On est pas obligé non plus de boire uniquement les tout derniers millésimes, surtout qu'à  choisir, je préfère boire des vins d'un certain âge. J'avais repéré un Rayas 79 dans un resto à  un prix bien évidemment assez élevé mais presque "raisonnable" pour ce genre de vin dans ce type d'établissement, depuis, j'ai déménagé à  l'autre bout de la France, j'attends une occasion, si le vin figure toujours à  la carte, d'y faire une halte pour une grande occasion, un jour peut-être ? (bbb)

Je n'ai jamais affirmé que Rayas 98 n'était pas un grand vin surtout que je ne l'ai pas goûté. Mais si je l'avais goûté (une autre bouteille que la tienne)j'aurais pu le trouver exceptionnel, excellent, moyen ou nul, il y a tellement de paramétres qui sont à  prendre en compte, je ne rentrerai pas ici dans les détails ....
Non, en fait, je ne faisais que réagir par rapport à  cette "discrétion" au nez que j'avais "relevé" dans ton cr : paraître assez simple et surtout : Les dégustateurs qui attachent trop d'importance à  l'aspect de la robe et au premier nez ont toutes les chances de passer à  côté de sa grandeur.
Parfois les mythes on besoin d'un petit coup de pouce pour sortir la tête haute d'une dégustation, alors on trouvera dans le nez beaucoup de pureté ou de finesse (mais il faut descendre au 3ème sous-sol, dans le noir, avec une lampe de poche, pour les dénicher) alors qu'en réalité on espérait plus de profondeur, de nuances et d'intensité. (bbb)
Je pense qu'un grand vin s'impose de lui même, sa grandeur est une évidence et les qualités de la bouche ne doivent pas compenser un nez un peu en retrait. Mais, mais .... et je le précisais déjà  dans mon premier message, la somme toute jeunesse de ce Rayas 98 fait qu'on doit se garder de tirer des conclusions trop hatives qui nous conduirait à  des erreurs de jugement. Il est évident qu'en goûtant la même bouteille que toi, j'aurais eu plus de faciliter à  parler de ce vin, confirmant ou infirmant tes propos. (bbb)

En espérant pouvoir un jour ouvrir un Rayas en ta compagnie,

Pas de problème !! Comme d'habitude, j'apporte les verres. (aaa)
Noooon, pourquoi pas, avec plaisir ! (bbb)

Amitiés,
M@nuel.
#43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21542
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Rayas

Comme Luc,
je ne connais que les millésimes récents, à  part un unique et sublime 78.
Comme lui,
je suis un peu surpris par la différence entre le nez, la bouche, l'impression d'ensemble et le souvenir, celui d'un grand vin...
Pourquoi?
Je ne sais...
Ce grand vin, hors norme, vient de me pousser à  acheter quelques bouteilles de Bonneau, qui seraient un peu du même genre.

Manuel,
Il faudrait goûter.
La première bouteille, m'a déconcerté, la deuxième laissé perplexe, la troisième séduit, la quatrième, bue avec Luc, enchanté... Attendons la suite!

cordialement,
Thierry
#44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26095
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Château Rayas rouge 2001

Fête des pères oblige (et oui, c'est encore un des nombreux domaines où la Belgique devance la France...(bbb)), je me suis offert un petit plaisir en ouvrant ma première bouteille de Rayas 2001. Il s'est révélé être une très intéressante expérience de dégustation.

Château Rayas rouge 2001

A l'ouverture de la bouteille se dégagent des effluves animaux trahissant la réduction. Passage en carafe obligatoire. La robe possède peu d'intensité, comme d'habitude avec Rayas, une belle brillance et du gras. Le nez, assez rapidement débarrassé de ses notes de réduction, reste néanmoins assez discret, sur la confiture de fraise, une touche florale évoquant la pivoine, un peu de cuir et des notes de sous-bois. En bouche, la déception domine car malgré un beau soyeux de texture, la finale est bien trop chaleureuse et le vin me semble assez clairement déséquilibré. Tant et si bien qu'à  deux, lors du repas de midi, on boit à  peine une petite moitié de bouteille. Je décide donc de laisser le reste du vin en carafe jusqu'au soir. Après plus de 8 heures d'aération, vin maintenu aux alentours de 16°, j'ai la surprise de constater que la robe semble nettement plus profonde. Le nez, sans être exubérant, s'est bien ouvert et complexifié, offrant en plus des arômes précités, de belles notes de tabac blond et de réglisse. Mais c'est en bouche que la transformation est la plus grande et la plus positive, avec un vin qui a comme par magie retrouvé un superbe équilibre tout en conservant son magnifique soyeux de texture. La longueur, sans être phénoménale, est d'un excellent niveau.
Voici donc un vin qui, s'il se comporte toujours de cette manière, n'a aucune chance de briller dans les dégustations comparatives à  l'aveugle, mais qui, si on lui accorde le temps nécessaire, se révèle tout à  fait digne de son statut et de sa légende.
Rayas n'est pas un vin facile d'accès, c'est maintenant une évidence pour moi après avoir goûté les quatre derniers millésimes. Il n'en reste pas moins à  mon sens un grand vin.

Luc
#45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Rayas 1990

Bonjour,

Rayas a en effet peu de chance de plaire à  des personnes ayant l'habitude de vins plus 'costaud'. Cependant, même à  l'aveugle, je suis frappée par l'élégance extraordinaire de ce vin. Voici le CR du 1990, goûté à  l'aveugle, après Boisrenard et avant Beaucastel :

Rayas : premier nez fermé sans réduction, puis ouverture vers des fruits rouges murs, des notes de griottes puis de kirsch. Bouche pleine, puissante sans lourdeur, avec bcp d'élégance et de retenue, notes florales en rétro. Très longue finale avec tanins enrobés. Le vin de la soirée, bu (pascraché) en 15 mn !

Pour avoir goûté des Rayas d'avant et d'après, je pense que le vin est devenu plus régulier, plus pur, sans avoir perdu ni de sa race si de son élégance.

A+
Thien
#46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Rayas 2001

j"aimerais savoir ou en est le 96 rayas est bien sur un gd vin a ne pas mettre dans toutes le mains bien sur si on adore les vins australiens on a peu de chance de juger a sa juste valeur ce petit joyau...
#47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2309
  • Remerciements reçus 76

jeanclaude a répondu au sujet : Re: Rayas

bien sur si on adore les vins australiens on a peu de chance de juger a sa juste valeur ce petit joyau...

Ah bon? Voilà  une petite phrase (enfin, si je positionne la ponctuation au bon endroit (bbb)) pleine d'apriories il me semble.
#48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Rayas

Bonjour à  tous.

J'ai l'impression dans ce débat que l'on discute de deux sortes de vins différents: Les Rayas "magiques" (78/90 par exemple), là  évidemment tout le monde est bien d'accord pour les trouver excellents (Je ne connais pas le 78, mais le 90 que j'ai bu est réellement à  la hauteur de sa réputation.)

Puis les autres..les avis étant plus partagés.Ce qui n'est que très normal à  mon avis, et vu ce que j'ai degusté recemment.

- Le 1996 est certes un bon vin, mais n'a réellement rien d'exceptionnel. Un "joyau"?? me dit-on ?? No Comprendo ..

-Le 1998, bu en compagnie d'autres joyeux lurons (Hello Martin !) lors d'une belle horizontale au Luxembourg a nettement divisé la table en fait: Un groupe l 'a trouvé en simplifiant "un peu fin, mais tres long, bien équilibré". Pour d'autres (dont moi), il manquait de punch en bouche, et a été réellement en grande difficulté face à  Beaucastel (mega top niveau!!) et Villeneuve VV notamment. A mon avis Chaupin le surclasse également ss pb dans ce millésime également. (bouteille bues "visibles")

Je crois qu'à  l'aveugle personne n'aurait imaginer déguster un Rayas en fait.Et surtout pas un grand millésime comme 1998.

Dans l'ensemble il est sur que Rayas est sans doute un très grand vin, mais il ne fait pas non plus lui attribuer de manière "intangible" des vertus qu'il ne semble plus posseder ces temps derniers. J'espère qu'il se ressaisit en lisant le commentaire sur le 2001 bu par M Javaux. Ca arrive à  tous les vins,.même à  Rayas. Et je ne me crois pas obligé de siphonner du vin Australien pour me justifier d'être taxé de "demystificateur".

YR
#49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4347
  • Remerciements reçus 1

teddyteddy a répondu au sujet : Re: Rayas

Jean-Claude,

Effectivement, pour une fois que "milleret" nous octroie une phrase complète, il est vraiment regrettable, je pense, qu'elle fasse preuve d'autant de sectarisme, bien à  l'encontre il me semble de l'esprit de LPV...
Dommage...

Laurent

Laurent
#50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Rayas 1985

bu hier soir Rayas 1985 avec un chapon de bresse roti,jus de truffe,cerfeuil tubéreux poélés.la robe est vive,tres jeune.le nez part sur la cerise confite,la confiture de framboise,le chocolat,la truffe(ça tombe bien ! !).le nez est magistrale et me rappelle la romanée conti 1972 que j'ai bu par ses notes de roses séchées et d'epices douces.la bouche,elle ,fait tres chateauneuf,avec une certaine chaleur mais non deplaisante.La longueur est magistrale avec une retro de fou....l'une des plus grande bouteille que j'ai pu boire.il m'en reste une....
#51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Rayas 1983

Mika, jesuis d'accord avec toi, c'est domage de boire Rayas jeune ... Pourquoi ne pas occire des bouteilles qui sont faites pour ça ? J'ai ouvert il y a peu un Rayas 1983. La robe légère et une peu tuilée semble n'avoir pas évoluée, le nez explose avec une intensité et une complexité extraordinaires, cuir, épices douces, cerise confite en effet, tabac, des notes d'orange sanguine, du poivre, changeant et multiforme pendant toute la durée du repas. La bouche n'est pas en reste, soyeuse et sans aspérité, avec là  aussi une intensité de saveurs et d'arôme magique. Si vous n'aimez pas Rayas et cet infini raffinement de parfums et de saveurs, laissez-le donc aux autres ! C'est sûr ce vin n'est pas bon ! En plus, c'est cher, vraiment ça ne vaut pas le coup (aaa)

Thien
#52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2309
  • Remerciements reçus 76

jeanclaude a répondu au sujet : Re: Rayas

Suis passé au domaine pendant les fêtes. Pas de dégustation (l'année prochaine sans doute, et sur fût seulement, car maintenant j'appartiens au club des "connaissances" de E.Reynaud (bbb)) mais des achats possibles...après discussion (bbb). J'ai craqué pour du 2000 (62€) et du 2001 (58€).

Content le JC mais un peu plus léger côté porte-monnaie ! (bbb)
#53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Rayas 1999

j'ai bu recement un Rayas 1999 en compagnie d'un beaucastel 98 et de quelque autres

Rayas 99 est d'une classe folle,
nez de rose et de jasmin
bouche d'une délicatesse sublime et d'une longueur incroyable

Beaucastel est complexe,puissant,d'une superbe allonge mais il n'a et n'aura jamais la race du Rayas(de celle qui font vibrer)

phil
#54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 276
  • Remerciements reçus 2

jl9934s a répondu au sujet : Re: Rayas

Bonjour,

Suis passé au chateau Jeudi 17 , très aimable reception de E.Reynaud . Suis reparti avec un carton de 12 ( Rayas 99,2000 et 2001 X 2 et idem Fonsalette ) ;

Je trouve un peu vains vos échange sur du Rayas de 3 ou 4 ans . E.REYNAUD lui meme dit qu'il faut l'attendre beaucoup plus longtemps que cela . Comme je lui demandais si on pouvait boire le 97 , il m'a répondu qu'il fallait attendre , bcp trop tot !

Peut etre peut on considérer que son avis a quelque valeur ?

jean luc
#55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Rayas

salut j19934s (super convivial ton pseudo!)

qu'as tu gouté à  la cave?

ton impression m'interesse

phil
#56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 276
  • Remerciements reçus 2

jl9934s a répondu au sujet : Re: Rayas

Bonjour Phil Vison,

Mon (unique) pseudo est en rapport avec mon autre passion , certaines voitures de sport. Il ne doit pas etre hermétique pour tout le monde !

Mais revenons à  Rayas . Je n'ai strictement rien gouté ! J'ai été très bien recu , nous avons discuté tranquillement de Rayas et du chateau des tours que je pratique régulièrement , mais pas de dégustation . Il faut dire que ma préoccupation première était d'essayer de repartir avec quelques précieux flacons . Et qd cela a été acquis , j'étais déja très heureux !

Désolé de ne pouvoir t'en dire plus.

Amicalement

jean luc
#57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Rayas 1961

j'ai été reconditionné lundi 10 Rayas 1961 chez emmanuel Reynaud.
Il était tres heureux a l'idée de faire ce "travail"et de gouter bien sur un bouteille...
RAYAS 1961:la robe est claire mais rassurante.elle se renforce a l'aeration.le nez part sur les epices douce,la cerise confite,l'ecorce d'orange amere si typique de rayas a l'evolution.l'attaque est d'une douceur incroyable.le milieu de bouche donne une sensation de sucré.la finale est d'une retro-olfaction inouie,quand a la longueur,elle depasse tout les autre le vin élément du vin.Emannuel Reynaud est impressionné par le vin et son etat de conservation.1/2heure plus tard,le vin etait meilleur....GRAND moment ! ! !
#58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Rayas

 22- Château Rayas (4 vins), Fonsalette (6 vins), château des Tours (5 vins), Pignan (1 vin)
La dégustation faîte ici nous a confirmé la qualité exceptionnelle du domaine. Grenache oblige, les robes sont claires. Les vins sont racés, profonds, complexes, purs, fins, et possèdent une élégance toute bourguignonne (quand la fluidité et les arômes du Grenache rivalisent avec ceux du pinot …). Les rendements sont très bas (22 hl/ha en 98), les récoltes très mûres. Les vins sont aériens, désaltérants, gourmands, irrésistibles : la dégustation de 16 vins (dans un chai qui semble fuir toute trace de modernisme) se déroule sans aucune fatigue. Nous n'avons malheureusement pas pu déguster Rayas après quelques années en bouteille. Ce sera chose faite au restaurant (voir plus bas), avec des vins rouges et blancs particulièrement convaincants.

 Vins dégustés :
 Vins blancs en bouteille :
• Châteauneuf-du-Pape réservée 2000 (Rayas). Notes : DS16 – PC15 – PP16 – LG15,5-16. Moyenne : 16
50% Grenache, 50% Clairette. Nez engageant, opulent, avec ses notes florales, minérales, de poire, d'anis, de miel. La bouche est fringante, grasse, épicée, de bonne longueur. Belle finesse pour un équilibré acide/alcool réussi. Finale épicée (gingembre) qui prolonge le vin en excitant agréablement le palais et la langue.

• Côtes-du-Rhône Château de Fonsalette 2000. Notes : DS15 – PC14,5 – PP15 – LG15. Moyenne : 15
80% Grenache, 10% Clairette, 10% divers. Le nez est ici beaucoup plus simple. La bouche également, qui reste pour autant fruitée, fraîche, avec une belle finale sur le pamplemousse.

• Château des Tours VdP du Vaucluse 1999. Notes : DS13,5-14 – PC13 – PP13 – LG14. Moyenne : 13,5
100% Clairette. Nez un peu insolite, sur la poire confite, le miel. La bouche est grasse et épicée.

• Château des Tours Côtes-du-Rhône 1999. Notes : DS14 – PC14,5-15 – PP14 – LG14-14,5. Moyenne : 14,5
100% Grenache blanc. Nez intense : poire, anis, hydromel. La bouche est dense. Elle parvient à  concilier chaleur opulente et fraîcheur.

 Vins rouges dégustés sur foudre :
• Cinsault 2000. Notes : DS14,5-15 – PC13,5 – PP(non noté) - LG14. Moyenne : 14
Entrera dans l'assemblage de Fonsalette (60% Grenache, 20% Syrah, 20% Cinsault). Senteurs d'épices et de fruits rouges (cerise, framboise). La bouche est bien mûre, reprenant à  son compte les notes décelées au nez. Un Cinsault correctement bâti, certes simple mais sans défaillance, idéal compagnon d'assemblage.

• Grenache 2000. Notes : DS15 – PC14,5 - PP(non noté) - LG14. Moyenne : 14,5
Entrera dans l'assemblage de Fonsalette. Arômes d'épices, de fruits confiturés, pour un vin pur, sans aucune trace de bois corruptrice. On a ici affaire à  un Grenache particulièrement frais, fruité, de structure moyenne, gourmand, doté de beaux tannins.

• Grenache VV 2000. Notes : DS15,5 – PC15 - PP(non noté) - LG14,5. Moyenne : 15
Entrera dans l'assemblage de Fonsalette. Le nez est vraiment croquant, avec ses notes sauvages, de fruits et d'épices. La bouche n'est pas en reste. Elle s'avère dense, gourmande, mûre, fruitée, avec une belle finale épicée.

• Grenache 2000. Notes : DS14,5-15 – PC14 - PP(non noté) - LG13,5-14. Moyenne : 14,5
Entrera pour 80% dans l'assemblage de Pignan (second vin en appellation châteauneuf). Le nez est ici aussi affable, gourmand. La bouche est peut-être un peu moins structurée que la précédente mais elle possède des qualités de fruits remarquables (framboise très mûre).

• Grenache 2000 - échantillon n°1. Notes : DS15,5 – PC15,5-16 - PP(non noté) - LG14,5. Moyenne : 15,5
Entrera dans l'assemblage de Rayas. Jeunes vignes. Nez direct : fruité (framboise) et légèrement animal. Bouche mûre, poivré, plein fruit. Fraîcheur, gourmandise, pour une cuvée aérienne, pour laquelle la vivacité équilibre avec bonheur la générosité naturelle du millésime.

• Grenache 2000 - échantillon n°2. Notes : DS16,5-17 – PC15,5 - PP(non noté) - LG15,5. Moyenne : 16
Entrera dans l'assemblage de Rayas. Nez floral, fruité (framboise, mûre). On a aussi l'impression d'explorer une corbeille de fruits frais variés (y compris des fruits exotiques). La bouche est fruitée, épicée, dotée d'une concentration supérieure. Les plus vieilles vignes du domaine produisent ici un vin chaleureux, mais sans excès.

• Grenache 2000 - échantillon n°3. Notes : DS16,5-17 – PC15+ - PP(non noté) - LG15. Moyenne : 16
Entrera dans l'assemblage de Rayas. Nez plus profond, plus animal, avec toujours cette alliance très réussie de fruits, de fleurs et d'épices. Cet échantillon paraît moins démonstratif que le précédent, avec sa trame tannique et sauvage. Superbe expression persistante de framboise dans le verre vide.

• Syrah 2000 - échantillon n°1. Notes : DS15,5 – PC14,5 - PP(non noté) - LG14?. Moyenne : 14,5
Entrera dans l'assemblage de Fonsalette et sera utilisée pour la cuvée Syrah du même domaine. Syrah oblige, la robe se teinte. Nez légèrement réduit, sur les fruits confits, la violette. La fraîcheur est au rendez-vous pour un vin qui possède moins de charme que les cuvées de Grenache (et aussi plus de mâche).

• Syrah 2000 - échantillon n°2. Notes : DS15 – PC14,5 - PP(non noté) - LG15. Moyenne : 15
Entrera dans l'assemblage de Fonsalette et sera utilisée pour la cuvée Syrah du même domaine. Senteurs de fruits, de poivre. Un peu plus dense que le précédent, non dénué de gourmandise.

 Vins rouges dégustés en bouteille :
• Château des Tours VdP du Vaucluse 1999. Notes : DS13,5-14 – PC13 – PP13 – LG13,5. Moyenne : 13,5
Nez particulièrement poivré. Bouche souple, simple mais plaisante, peu alcoolisée.

• Château des Tours Côtes-du-Rhône 1999. Notes : DS14 – PC14,5 – PP14 – LG14. Moyenne : 14
**Pur Grenache ?. La bouche est ici aussi souple, gourmande, fruitée, florale et surtout poivrée. Un supplément de concentration par rapport au vin précédent.

• Château des Tours Vacqueyras Réserve 1999. Notes : DS14,5 – PC14,5 – PP14,5 – LG14,5. Moyenne : 14,5
90% Grenache. Nez alléchant floral, fruité, poivré, avec des notes de tabac. Belle matière soyeuse. Tannins et alcool cohabitent dans un bel équilibre.

**********************
Châteauneuf-du-Pape : Château Rayas 2000 : (Note sur fût en 2001 : 16)
DS15 – PP15,5 – PC17 – LG16,5+ - JP16. Note moyenne : 16 - Prix : 110 €
- Sa robe claire le trahit immédiatement, on croirait un pinot bourguignon pas bien concentré et déjà  évolué.
- Le nez est d'une élégance folle, floral (rose), fruits rouges et exotiques (mangoustan), des touches végétales de feuilles fraîches, fin et très complexe.
- La bouche suit, tout en finesse, aérienne, du fruit frais (fraise, framboise) marié à  des notes florales. Ca se gâte un peu en fin de bouche, l'alcool ressort et la finale est un peu lâche, persistance moyenne. Un vin tout en dentelle, d'un style unique dans cette série, mais qui manque un peu de vivacité et de concentration pour mériter une note plus élevée.

Janv 2002 :
Châteauneuf du Pape Château Rayas 1994 :
DS17 - LG16 - PP16,5 – PC16,5. Note moyenne : 16,5 - Prix : 76 Euros
- Belle robe brillante, centre rubis sombre.
- Très beau fruit au nez, racé et luxuriant, corbeille de fruits exotiques légèrement confiturés, notes complémentaires de betterave cuite au four et de champignon.
- Fruit moelleux, souple, sapide, expression pure et séductrice d'un très beau grenache.

sept 2003 :
Châteauneuf-du-Pape Rayas blanc 2000 :
Notes : PP14,5 – DS15,5 - PC15 - LG14,5 - VM15,5 - RT13,5 - Note moyenne : 14,75
- Nez capiteux, fruité sur la mirabelle, la poire au sirop, l'anis, les épices, la guimauve. Intensité moyenne.
- Bouche fine, grasse, florale, pure mais dominée par l'alcool. On pense fortement à  un Condrieu. Pas totalement convaincant en l'état. A-t-il commencé à  se replier sur lui-même, comme tout bon châteauneuf blanc qui se respecte ?. Il faudra alors le réévaluer dans 10 ans.

Août 2004 :
Châteauneuf-du-Pape – Château Rayas (blanc) 1995 :
PP17 – PC18 – LG18
Nez original et captivant, très fumé (suie), grillé, anis, hydromel, fruits blancs et réglisse blanche.
La bouche, encore monolithique aromatiquement (poire, anis), stupéfie par sa densité, sa profondeur et sa droiture. Le potentiel est indéniable. Aucune oxydation, ni alcool intempestifs (écueils récurrents pour ce cru) ne viennent ternir l'harmonie d'ensemble. Longue finale minérale.

Nov 2001 :
Châteauneuf-du-Pape Rayas blanc 1989. Notes : DS17 - PC17 – PP17 - LG18. Moyenne : 17
Robe grasse et intense, vieil or avec des reflets cuivrés. Beaucoup de puissance au nez, mais avec une remarquable définition des arômes : fruits secs (noix, noisette), écorce d'orange confite, caramel épicé, on sent un caramel d'oignon déglacé au vinaigre en fond de verre, et c'est agréable… Il y a une certaine parenté aromatique avec certains vieux rivesaltes (Rancy, Cuvée Aimé Cazes…). Puissance et finesse en bouche, même gamme aromatique, puissamment exprimée, du gras, de la longueur, aucune lourdeur.

Mai 2003 :
Châteauneuf-du-Pape blanc - Château Rayas 1989 :
DS16 - PP16 – PC16,5 - LG16 – VM15,5. Note moyenne : 16 - Prix : 53 €
- Robe d'intensité moyenne.
- Nez curieusement proche du précédent (la remarque ne vaut bien entendu qu'une fois les vins dévoilés), évoluée, avec ses notes de pétrole, de menthe, d'anis.
- Bouche proche de la précédente également, plus affirmée. Notes d'hydrocarbure (plus que de craie), de cire, d'agrumes qui rappellent le riesling. Mais certains proposent un vin plus sudiste, à  base de grenache ou de clairette (style cuvée ""Argile" de la Rectorie ou "VV" de Gauby). On aimerait ici aussi un supplément de race, d'expressivité, de fraîcheur, qualités qui qualifiaient le vin en d'autres occasions (notamment lors d'un repas à  la Beaugravière en novembre 2001, noté 17).

Châteauneuf-du-Pape – Rayas blanc ?? :
PP13,5 - DS14 – PC16 - LG15 - VM14,5/15. Note moyenne : 14,5.
Estimation (vu l'état de l'étiquette et du bouchon, tous 2 indéchiffrables) : années 50. Robe orangée. Nez évolué, oxydé, qui rappelle un cognac, un vin vieux du Jura ou encore un amontillado andalou : noix, réglisse, girofle, iode, réglisse, biscuit (tiramisu), caramel. En bouche, on décèle une présence alcoolique non négligeable (15°). La finale s'époumone quelque peu pour ce vin plutôt capiteux et baroque, manquant (désormais ?) d'assise.

Laurent
#59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2729
  • Remerciements reçus 681

Alex a répondu au sujet : Re: Rayas

Bonjour,

Que pensez vous du 2002 ?
70 euros, est-ce un prix encore raisonnable ?

Merci

A.D
#60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck