Nous avons 2673 invités et 60 inscrits en ligne

Maison Michel Chapoutier

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608

Réponse de Marc C sur le sujet CR: M. Chapoutier, Ermitage l'Ermite rouge, 2004

CR: M. Chapoutier, Ermitage l'Ermite rouge, 2004
carafé 1h environ

Nez, intense, sérieux : fruits noirs, fumée et fleurs séchées dominent ce bel ensemble.
C'est la bouche qui impressionne le plus. La matière est dense, volumineuse, avec une qualité de tannin remarquable de soyeux. La structure est droite, combinant force et facilité. On retrouve le sérieux trouvé au nez, mais personnellement j'ai me beaucoup.
Très longue finale portée par l'aromatique du nez avec quelques notes supplémentaires (tabac blond, léger trait sauvage).

Très très bon et au final un vin qui donne déjà beaucoup mais qui peut encore se bonifier et gagner en complexité si je me réfère aux Chapoutier plus âgés que j'ai pu boire. Accord au top sur les magrets de canard & sauce au vin rouge.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Axone35, bibi64, Damien72
15 Mar 2020 13:51 #1801
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 150
  • Remerciements reçus 194

Réponse de elon10101 sur le sujet CR: Michel Chapoutier, Cornas les Arènes, 2011

CR: Michel Chapoutier, Cornas les Arènes, 2011

Comme Kalmah l’a exprimé plus haut, le genre de bouteille que j’achète à la Coop lors des soldes, pour satisfaire mon TAVCO rampant et, finalement,
aussi pour faire une bonne affaire et prendre du plaisir.

La robe est sombre, avec des touches plus légères qui signalent un début d’évolution. Le nez est causant et ne renie pas ses origines sudistes avec des
fruits noirs plutôt mûrs mais pas trop, de l’olive noire, parfums gentiment lardés, beaucoup d‘épices, des herbes séchées, une jolie complexité. Ca embaume
en mode aérien, peut-être que derrière les herbes sèches se cachent aussi des fleurs séchées, mais je n’ai pas le nez d’un parfumeur moi !

Le vin rentre en bouche souplement, frais et élancé, les épices tiennent tête au fruit dans un beau dialogue qui révèle un fond d’élevage pas encore intégré
mais dont je ne suis pas sûr de vouloir le voir disparaître car il enrichit la discussion. Le vin finit long, les épices ont pris le dessus et affichent toute leur
diversité, de petits tanins apparaissent pour dire que j’aurais encore pu attendre pour jouer du tire-bouchon. J’ai apprécié ce vin pour ses épices et sa
fraîcheur, loin des vins qui chauffent et dont on perçoit l'alcool.

Eric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
15 Mar 2020 17:33 #1802

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608
CR: M.Chapoutier, Hermitage Le Pavillon cuvée MC3, NM

Un vin qui m'aura donné du fil à retorde avec une aromatique tout d'abord marquée par quelque chose qui tenait de la vieille planche ou d'un léger bouchon et une bouche fuyante. Après 2h d'ouverture et 30 min an carafe étroite tout rentre dans l'ordre.

Très beau nez chaud, sanguin avec encore des fruits rouges, des fleurs, jus de viande, des notes de fumée, de végétal et d'épices. Très très joli.
Bouche puissante avec du volume et une belle trame qui tient le vin. Vu le début piteux, je suis surpris de retrouver tant de matière. Il valait mieux ne pas être pressé ! Les tannins, fins, se font encore légèrement sentir en dégustation pure mais renforce la présence du vin à table. Toute la palette aromatique perçue au nez est présente, renforçant le plaisir perçu.
Bonne finale avec encore de la vitalité

beaucoup au plaisir au final !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Val59
28 Mar 2020 13:53 #1803
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 422
  • Remerciements reçus 757
Bonjour Marc,

Une vague idée du millésime ?
Je n'avais jamais vu cette cuvée en non millésimé.
Merci pour le CR
28 Mar 2020 17:53 #1804

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608

Réponse de Marc C sur le sujet M.Chapoutier, Hermitage Le Pavillon cuvée MC3, NM

Bonjour Valentin,

Cette cuvée fait partie des créations de Max Chapoutier, le père de Michel, de ce que j'ai compris en glanant des infos à droite et à gauche.

J'ai reparcouru l'étiquette, aucune autre indication sur le millésime que le fameux MC3. Il y avait parfois des indications en chiffres romains mais rien de tel ici.

Marc
29 Mar 2020 09:38 #1805

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9164
  • Remerciements reçus 16344

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet M.Chapoutier, Hermitage Le Pavillon cuvée MC3, NM

MC3 = 1103 ? :? ;)

Jean-Loup
29 Mar 2020 09:51 #1806

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94227
  • Remerciements reçus 23507
Années 80 selon www.cellartracker.co...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
29 Mar 2020 10:08 #1807

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12730
  • Remerciements reçus 3592

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet M.Chapoutier, Hermitage Le Pavillon cuvée MC3, NM

Jean-Loup Guerrin écrit: MC3 = 1103 ? :? ;)

Jean-Loup


Je pense qu'on peut imaginer MC comme les initiales de Max Chapoutier et 3 comme indice de la cuvée (indication du ou des millésimes? n° de la cuvée spéciale? ...)

Un assemblage de millésimes?
In brief, these numbered cuvées seem to be analogous to, say, Vega Sicilia's Reserva Especial multi-vintage blend, but it seems that nobody is sure what might actually be in this wine, just that Max Chapoutier thought this the best he could produce
www.cellartracker.co...

NB: Max était le père de Marc et Michel Chapoutier, et il tenait la boutique jusqu'en 1989.

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
29 Mar 2020 10:20 #1808

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12730
  • Remerciements reçus 3592

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet M.Chapoutier, Hermitage Le Pavillon cuvée MC3, NM

Ayant dans ma bibliothèque l'édition 1998 de Parker sur les vins du Rhône, j'ajoute un petit paragraphe:

Pour l'anecdote:
Une qualité plus qu'irrégulière et de très mauvaises conditions de stockage ont largement desservi la réputation des vins de Chapoutier antérieurement à 1980. En son temps, Max Chapoutier, père de Michel et de Marc, élaborait des vins de bonne tenue et rustiques, les blancs se révélant généralement de meilleur niveau et plus réguliers que les rouges, qui étaient souvent oxydés du fait de leur trop long séjour en foudres de marronnier. Ceux-ci furent d'ailleurs très vite abandonnés dès que les fils Chapoutier succédèrent à leur père, contribuant d'ailleurs, aux dires de Michel, à la réussite de nombreux barbecues familiaux! :)

Pour le sujet des cuvées numérotées:
Max Chapoutier produisait également des crus non millésimés, appelées cuvées numérotées, issues de l'assemblage de plusieurs millésimes de haut vol, et parfois même de l'adjonction de vieux millésimes à de plus jeunes. Diffusés sous les étiquettes "Ermitage Le Pavillon", "Ermitage de l'Orée" et "Châteauneuf-du-Pape Barberac", ils se révélaient souvent superbes. Par la suite, Michel Chapoutier abandonna, avec juste raison, cette pratique.
Mais si , d'aventure, vous trouviez quelques bouteilles de ces vins non millésimés dans une vente aux enchères, n'hésitez surtout pas: ils valent la peine d'être achetés, à condition toutefois d'avoir été correctement conservés. Leur production, entre 1977 et 1988, était de l'ordre de 400 à 500 caisses annuellement.

(Robert Parker, Les vins de La Vallée du Rhône).

Désolé pour les spécialistes du domaine dont ces redites pourraient sembler inutiles.

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Marc C, Kiravi
29 Mar 2020 11:30 #1809

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608

Réponse de Marc C sur le sujet M.Chapoutier, Hermitage Le Pavillon cuvée MC3, NM

Merci Jean-Luc. Je corrige au passage, je me suis trompé d'une génération pour Max !

Marc
29 Mar 2020 11:34 #1810

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12730
  • Remerciements reçus 3592

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet CR: M.Chapoutier, Hermitage Chante-Alouette 2008

CR: M.Chapoutier, Hermitage Chante-Alouette 2008

Bouteille remontée hier soir, ouverte et bue sans préparation spéciale.
Unique exemplaire reçu il y a une petite dizaine d'années à Tain.
Et c'est aussi le seul exemplaire de blanc "Rhône Nord" de ma cave; il faut dire que je n'ai jamais été fan des blancs locaux de Marsanne ou Roussanne; les goûts et les couleurs...
La robe est jaune or, relativement claire.
Le premier nez, même si je sais que c'est de la Marsanne, me fait penser à ces vins de F. Cotat de 12-15 ans (juste à l'ouverture).
Il n' y a pas grande expression, un peu de camomille-tilleul, des notes de noix; mais c'est discret.
La bouche est ample, grasse, "glycérinée" ; par contre, pour un amateur de Chablis, de riesling ou de chenin, c'est plutôt plat.
Bu seul, par la suite, et au fur et à mesure de la soirée, on peut y deviner un peu de fraîcheur...
Finale sur des fruits secs (amande, noix?).
Probablement que ce vin aurait dû être bu plus tôt, je ne sais pas comment c'était il y a 5 ans (par exemple) mais ce n'est décidément pas ma tasse de thé.
Mon épouse, à la première gorgée, me dit "Marsanne"; va comprendre... :/:

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Damien72, Kiravi
31 Mar 2020 11:01 #1811
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 152
  • Remerciements reçus 239

Réponse de Xavier1227 sur le sujet M.Chapoutier, Côte-Rotie Les Bécasses 2013

CR: M.Chapoutier, Côte-Rotie Les Bécasses 2013

Nez simple et flué, au contraire de la bouche qui est ample et d'une puissance satisfaisante, avec de jolies notes poivrées mais la longueur reste moyenne.
Ouvrir quelques heures avant pour ne profiter pleinement, sinon les tanins restent trop fermés.
Bien +
05 Avr 2020 11:53 #1812

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 298
  • Remerciements reçus 421

Réponse de Lionel73 sur le sujet Maison Michel Chapoutier, Saint Péray, 2015

CR: M. Chapoutier, Saint Péray 2015

Nez discret sur le chèvrefeuille, tilleul.
Bouche avec un léger perlant au départ, qui disparaîtra. En filigrane on retrouve un peu de pêche, mirabelle, chèvrefeuille, tilleul. La bouche et large mais s'étire bien en longueur sur une finale presque fraîche. Il n'y a pas l'amertume finale qui caractérise parfois les vins de la région, et que je n'affectionne pas.
Du plaisir sur cette bouteille, dommage que le vin ne soit pas un peu plus expressif.
B+
[]

Lionel
26 Avr 2020 19:26 #1813

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1258
  • Remerciements reçus 3588
CR: Maison Michel Chapoutier, Crozes-Hermitage Les Meysonniers, 2016

Sur une saucisse grillée, je me laisse séduire par l'idée d'un Crozes plutôt qu'un traditionnel Fronton. C'est incroyable à quel point les deux vins offraient des similitudes (Négrette / Syrah en Croze). La bouteille est ouverte et carafée une paire d'heure avant dégustation.

La robe est rouge soutenue mais limpide aux reflets très légèrement violacés. Au nez à l'aveugle, j'aurais cité Négrette où Tannat. Le vin s'ouvre sur des parfums de fruits frais (mûre, cassis, prune++), terreux légèrement fumé et cuir frais. C'est assez garrigue, je peine à reconnaître cette expression de Syrah.

L'attaque est vive, les tanins présents et légèrement râpeux avec de légers amers en finale. L'acidité fait tout pour conclure malgré tout sur un vin extrêmement frais et buvable / accordable.

C'est bien, mais j'avais imaginé plus d'onctuosité sur cette cuvée où l'assaisonnement de la saucisse a fini par prendre le dessus.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, FlavFirst
13 Mai 2020 15:21 #1814
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1072
  • Remerciements reçus 2177
CR: Michel Chapoutier, Crozes Ermitage Les Varonniers, 2013

Bouteille dégustée à l'aveugle.

la robe est violacée, moyennement sombre.

Le nez présente des arômes assez boisé (de la vanille, du moka, des épices douces), des fruits noirs.

La bouche est fraîche, ample, assez boisée, avec un côté animal, sanguin.

Au nez, je partais clairement sur Bordeaux. Mais une fois en bouche, le côté juteux et frais du vin m'en a éloigné. Je suis alors partis en rhône nord, mais devant le profil, je pensais à une cuvée de chez Colombo qui fait des élevages très bordelais.

Globalement, c'est un bon vin, mais j'avoue qu'à ce stade de vieillissement, ce n'est pas tout à fait mon style. Surtout pour l'appellation.

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Fredimen
21 Jui 2020 16:33 #1815

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4801
  • Remerciements reçus 4017
CR: Maison Chapoutier " La bernardine " Chateauneuf du pape rouge 2006
C est du sérieux
Après une première bouteille bouchonnée , celle ci fait le job , nez trés complexe , les fruits noirs , les épices , le poivre blanc , les olives noires , le cuir , le tabac, mise en bouche dense , puissante , matière très agréable , avec de l élégance , équilibre et la structure sont en parfaite harmonie , tanins fondus , acidité présente et très agréable , longueur et persistance très profondes , empreinte finale très complexe en phase avec le nez , c est très bon , la complexité de ce vin mous feras une forte impression tout au long de la soirée Trés bien

didier

Mal-voyant depuis 31 ans et passionné de vins comme vous tous
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Fredimen
19 Juil 2020 14:25 #1816
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94227
  • Remerciements reçus 23507
Bu chez Marc

CR: M. Chapoutier, Crozes-Hermitage Les Varronniers, 2002



Robe nettement tuilée.
Joli nez posé, sur un bouquet complexe et évolué, sur les fruits séchés, des notes d’olive noire et de tabac brun.
Bouche tendue, bonne propulsion acide mais sur un demi corps un peu faible.
Le point d’évolution aromatique est intéressant mais la finale est inexistante.
A boire.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64, Fredimen
25 Juil 2020 16:53 #1817

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 916
  • Remerciements reçus 2901
CR: M. Chapoutier (et Y Alléno) - Saint-Joseph "la croix de Chabot" 2011

La contre-étiquette est grotesque, à la gloire du vigneron et du cuisinier, mais le breuvage en bouteille est une superbe surprise.

Nez de grande profondeur sur des fruits noirs, la tapenade d'olive verte, des notes d'anchois, très expressif.
Bouche soyeuse avec une matière magnifique, elle s'étire longuement sur une finale mentholée du plus bel effet, très nette et pure. Et que dire du nez du fond de verre quelques minutes après... un bouquet de violettes d'une étonnante intensité, très concentrée, et des notes de lard fumé.

TB++

Je n'en avais acquis qu'une, en 2014, pour essayer :( vers 16 euros c'est un RQP incroyable au vu de la dégustation de cette bouteille !

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Jean-Loup Guerrin, bibi64
29 Juil 2020 14:38 #1818

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1047
  • Remerciements reçus 2250

Réponse de David Chapot sur le sujet M. Chapoutier : Ermitage Le Pavillon 2001

Bu aujourd'hui un CR: Ermitage Le Pavillon 2001 de M. Chapoutier
Robe : dense/sombre avec des reflets briques; beaucoup de matière solide en suspension dans le vin.
Nez : retenu, arômes de terre, de fruits rouges surmuris, d'encre, pas très bien défini, pas vraiment en place.
Bouche : Entrée de bouche avec une ampleur, une chair remarquables, et dès le milieu de bouche, le vin est marqué par des tannins très fins, pointus, très denses, qui provoquent une sensation de fraîcheur et montrent que le vin a encore du potentiel et doit s'affiner; on retrouve vraiment le caractère des Bessards (quand on ne déguste pas à l'aveugle) mais je pense que du Méal/des Beaumes/Péléat/Greffieux lui auraient fait du bien pour équilibrer ce caractère fort.
Conclusion : Très bien mais pas excellent. Je pense qu'il lui faut encore un peu de temps pour se poser, s'affiner, se civiliser et ce vin pose la question de la vision parcellaire vs assemblage (sur les rares fois où je l'ai dégusté, l'Hermite me semble plus propice à du parcellaire, plus autosuffisant/complet, qu'un Bessards qui peut quand-même se montrer un peu "raide" - surtout dans un millésime un peu sévère au départ comme 2001).
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bibi64
10 Aoû 2020 22:41 #1819

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608

Réponse de Marc C sur le sujet M. Chapoutier, Ermitage Le Pavillon, 2001

Salut David,

Tu n'as pas eu de chance, ce 2001 est un de mes meilleurs souvenirs d'Hermitage avec notamment une aromatique incroyable de complexité. Pour la bouche j'ai l'impression que c'est plus une question de style!

Marc
11 Aoû 2020 10:58 #1820

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1047
  • Remerciements reçus 2250

Réponse de David Chapot sur le sujet M. Chapoutier, Ermitage Le Pavillon, 2001

Bonjour Marc,
Merci pour ta remarque.
J'ai pu avoir cette impression de bouche jeune et pointue et de nez pas forcément en place avec les Bessards 2001 de Delas aussi. Je ne suis pas inquiet, le vin faisait très jeune de corps et il m'en reste 2 pour voir.
David.
11 Aoû 2020 15:26 #1821

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 6897
Bu lors de cette soirée.

CR: M. Chapoutier - Ermitage blanc Jubilée 200 ans 2008
La couleur est jaune paille, myoennement profonde.
Bonne intensité, net avec un fruit mûr sur la pomme jaune, ananas, pêche jaune, touche d'abricot frais. On retrouve aussi de la cire d'abeille, miel, fenouil, épices. C'est d'une bonne complexité et de profondeur moyenne. Il manque néanmoins un peu d'éclat.
Bouche puissante et riche avec du gras, mais surtout une acidité relativement faible et la structure se fait plus sur une touche phénolique marquée et les amers. L'équilibre est là. L'intensité est bonne et il y a une bonne concentration car one ne sent pas l'alcool. Par contre, il manque quand même de peps et d'éclat. La longueur est très bonne.
Bien +, mais assez vite oublié.
12 Aoû 2020 06:59 #1822

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 720
  • Remerciements reçus 449
CR: M. Chapoutier - Vin de France doux - Les Coufis 2016
100% viognier

Très jolie robe dorée.
Nez agréable sur l’écorce d’orange et mandarine, le kumquat, le muscat mûr, la pâte d’amande, la mirabelle et la pêche presque blettes.
La bouche est très agréable, d’une douceur tactile caressante et caractérisée par un sucre du niveau d’une VT.
La plupart des becs sucrés y trouveraient un vin présentant un équilibre gourmand avec un goût de reviens-y, et je les comprendrais.
Pour ma part, je lui trouve un léger déficit d’acidité, conférant un petit côté pâteux qui atténue le plaisir, mais ne l’éteint pas.
Finale sur la mirabelle, la pêche et le sucre d’orge et roux.
Un vin bien agréable qui a parfaitement accompagné un gâteau pistache/abricot de chez Caffet à Reims.

Sylv1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
05 Sep 2020 14:04 #1823

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608

Réponse de Marc C sur le sujet CR: M. Chapoutier, Ermitage le Pavillon, 1999

CR: M. Chapoutier, Ermitage le Pavillon, 1999

Nez sur la pierre chaude, la fumée et les fruits noirs. Pas désagréable mais ça manque de complexité et il faut s'énerver en tournoiement de verre pour qu'on sorte d'un monolithisme bien ennuyeux.
La structure en bouche est belle, du volume, de la puissance, un grain légèrement accrocheur. Imposant !
Bonne persistance mais sans le petit truc en plus qui fasse penser "ouh la, ah oui quand même"

Dans l'absolu c'est très bon mais sans la magie du 2001. Je vais enterrer la 2e pour revoir tout ça dans 20 ans !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Fredimen
26 Sep 2020 11:45 #1824

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 720
  • Remerciements reçus 449

Réponse de Sylv1 sur le sujet CR: M. Chapoutier - Banyuls - Terra Vinya 2001

CR: M. Chapoutier - Banyuls - Terra Vinya 2001
50cl



Vraiment un très beau nez de Banyuls évolué. J’ai eu peur au début d’un « dopage » à l’élevage mais à l’aération l’aromatique devient vraiment diabolique avec un poivre excitant, des fruits rouges à l’eau de vie, du clou de girofle et du cacao amer. J’adore ces notes qui naviguent dans un registre situé entre un LBV et un Tawny.
La bouche est très bien équilibrée, l’alcool est très bien intégrée, le sucre aussi.
Très belle ampleur avec un toucher soyeux et juteux sur des arômes de poivre, de réglisse et de vieille confiture de fruits rouges.
Très longue finale diablement gourmande et salivante, empreinte de la puissance de ce vin qui se marie évidement parfaitement avec le chocolat.
J’avais déjà bien gouté le 1995 de la même cuvée mais là je trouve qu’on monte d’un cran et que ce vin rentre dans la cour des grands Banyuls.

Sylv1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Fredimen
26 Sep 2020 21:35 #1825
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94227
  • Remerciements reçus 23507

Réponse de oliv sur le sujet CR: M. Chapoutier, Ermitage Le Pavillon, 2009

Une soirée au Petit Verdot

CR: M. Chapoutier, Ermitage Le Pavillon, 2009



Oliv
Robe violacée d'une turbidité certaine.
Nez mat et fermé, sur les fruits noirs, le goudron, une pointe animale, sur un léger fourrure encre.
Bouche sur une attaque puissante, avec une matière large et ample mais qui m'a semblé impénétrable tout au long du repas. J'ai eu beau le réchauffer et y revenir, j'ai eu la sensation de tourner autour d'un bloc de granit sans jamais trouver la porte d'entrée.
Le vin m'a semblé concentré et bien doté mais totalement inaccessible en l'état.
Je passe donc la plume aux copains qui ont visiblement sacrément plus apprécié ce vin que moi.

Jean Paul B
Sans doute un peu jeune encore, ce qui explique certainement pourquoi Je suis parti direct sur un Chateauneuf, tendance Grenache.

Galinsky
Déjà 11 ans et pourtant encore très jeune - une robe un peu trouble (le transport jusqu'au restaurant) mais encore jeune au travers d'un rouge sombre et net - Un nez sur les fruits rouges et noirs avec un très joli côté fumé - La bouche est ample sur les fruits noirs avec des réminiscences de cigares, je retrouve un veloutée en bouche - Ainsi, même si la bouteille est clairement encore jeune, se ne sera pas un crime de lèse-majesté que de l'ouvrir aujourd'hui en prenant soin d'une aération généreuse -
Très bien+

Le teckel
Nez à la fois épicé et fruité (cerise ?).
Bouche avec une grosse matière et une pointe chaleureuse mais ça reste parfaitement supportable pour mon palais.
Excellent et d'une jeunesse insolente.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64, Fredimen
10 Oct 2020 19:55 #1826

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6025
  • Remerciements reçus 803

Réponse de Martinez sur le sujet M. Chapoutier, Ermitage Le Pavillon, 2009

Merci pour ces impressions qui, ici, nous donnent aussi une estimation de son apogée , information majeure !
11 Oct 2020 10:24 #1827

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6732
  • Remerciements reçus 3608
CR: M. Chapoutier, Hermitage M. De la Sizeranne Cuvée Chapoutier 179, NM

Nez magnifique : bois précieux, pierre chaude, groseille, épices, fleurs séchées, quelques notes sauvages. C'est intense, expressif, complexe un régal !
Bouche bien bâtie, fondue. La matière n'est pas monstrueuse mais d'une présence, d'une sérénité et d'un équilibre sans faille.
Tres belle finale sur le tabac blond, les notes fumées, et d'une bonne persistance.

Un superbe compagnon de table avec ce plaisir particulier donné par les vins à pleine maturité !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, bibi64, Damien72, Fredimen, Kiravi
01 Nov 2020 14:05 #1828
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 6897
CR: M. Chapoutier - Crozes-Ermitage Les Varonniers 2006
Nez qui va demander un peu de temps pour s'ouvrir pleinement. On retrouve des notes de poivre, fourrure, olive noire, pointe de chocolat noir et un joli fruit sur la mûre, notes de framboise séchée et de griotte bien mûre. C'est net en ample avec beaucoup de caractère. Touche d'élevage bien intégrée.
Bouche assez puissante, fraîche et dynamique. C'est un beau jus avec une légère mâche, des tannins fins dans la matière. Très belle unité. L'aromatique est similaire au nez avec plus de poivre, tapenade et fourrure. Le fruit ressort en finale sur ce côté mûr et acidulé que j'affectionne beaucoup. Longueur très satisfaisante.
C'est très très bon. Un vin que je trouve à point même si il peut encore attendre.
Cette cuvée représente pour moi le meilleur rapport qualité/prix des vins de la maison Chapoutier.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, aquablue, vine.jo, Axone35, Marc C, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, supervedro, Agnès C, Fredimen, Kiravi
02 Nov 2020 07:59 #1829

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1013
  • Remerciements reçus 278

Réponse de vine.jo sur le sujet M. Chapoutier - Crozes-Ermitage Les Varonniers 2006

bertou écrit: '' M. Chapoutier - Crozes-Ermitage Les Varonniers 2006
Nez qui va demander un peu de temps pour s'ouvrir pleinement. On retrouve des notes de poivre, fourrure, olive noire, pointe de chocolat noir et un joli fruit sur la mûre, notes de framboise séchée et de griotte bien mûre. C'est net en ample avec beaucoup de caractère. Touche d'élevage bien intégrée.
Bouche assez puissante, fraîche et dynamique. C'est un beau jus avec une légère mâche, des tannins fins dans la matière. Très belle unité. L'aromatique est similaire au nez avec plus de poivre, tapenade et fourrure. Le fruit ressort en finale sur ce côté mûr et acidulé que j'affectionne beaucoup. Longueur très satisfaisante.
C'est très très bon. Un vin que je trouve à point même si il peut encore attendre.
Cette cuvée représente pour moi le meilleur rapport qualité/prix des vins de la maison Chapoutier. ''


Merci. J'ai le 2013 et 2014, ca le donne confiance pour leurs futur. Cependant, je les ai bu deja et c est deja tres tres bon a ce jeune stade.
Pour le rapport QP je suppose que vous avez acheté vos bouteilles il y a quelques annees? Parce que le prix est fort augmente, aujourdhui 55 euro (sur le site du domaine). Ceci dit, ce vin est en effet peut etre au niveau de certains Hermitages.
02 Nov 2020 10:50 #1830

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck