Nous avons 1831 invités et 101 inscrits en ligne

Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

  • Messages : 7256
  • Remerciements reçus 6100

Jean-Loup Guerrin a créé le sujet : Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

Une nouvelle dégustation de LPV Versailles, sur un thème qui a les faveurs de beaucoup d’entre nous, et qui a permis d’ouvrir de bien belles bouteilles !

Par le plus beau des hasards, c’est quasiment le même thème (étendu à tout le Rhône, depuis sa source en Suisse jusqu’au sud de la France) qui a été choisi par la RVF dans son numéro de février pour établir un classement des 50 meilleures cuvées. Mais alors qu’elle l’a fait sur un même millésime, 2012, bien trop jeune pour les grandes cuvées, nous avons l’immense avantage à LPV Versailles de pouvoir proposer des vins à point ! 

Quand en plus c’est organisé par Philippe, on peut être sûr que ce sera de main de maître, avec des paires tip-top, des triplettes aux petits oignons et un ordre à la précision chirurgicale … Un grand bravo à lui (tu) et à tous les dégustateurs, qui sont par la même occasion les apporteurs … ;)
Une seule chose n’a pu être maîtrisée, l’attaque sournoise d’un mauvais bouchon, qui n’a heureusement touché qu’une bouteille (mais quelle bouteille !), alors que la dernière fois c’était quatre…

Première paire : les deux cuvées stars d’une même appellation, sur un même beau millésime jeune

CR: Crozes-Hermitage – Domaine Combier – Clos des Grives – 2010
Robe sombre, avec un début d’évolution.
Nez très intense, doté de beaux arômes fumés, de fruits noirs et de réglisse.
Bouche ronde, fruitée et très agréable, simple et bien faite, qui finit sur une bonne sapidité même si on aurait espéré plus de persistance.
Bien ++/ Très Bien

CR: Crozes-Hermitage – Domaine Alain Graillot– La Guiraude – 2010
Robe très sombre et jeune.
Nez profond, sur des fruits noirs et de belles épices.
La bouche est pleine, très charpentée, à la chair fruitée et concentrée et aux tanins saillants structurants.
Bien +(+) en l’état mais va se bonifier en s’affinant et à l’avenir sans doute meilleur que le Clos des Grives.


Deuxième paire : deux vins d’un niveau d’appellation équivalent, sur un même très beau millésime à point

CR: Crozes-Hermitage – Domaine Alain Graillot– La Guiraude – 1999
Quelle magnifique idée, tout en changeant de paire, de nous servir à la suite (et à l’aveugle, comme pour tous les autres vins) la même cuvée avec 11 ans de plus !
Robe sombre aux reflets bien tuilés.
Nez puissant, d’une très belle complexité par ses arômes évoluant des épices à la mûre, avec une touche animale fugace qui apparaît par moments.
La bouche est aristocratique avec un fruit en filigrane, bien charnue et profonde, dotée d’une énergie qui l’allonge superbement et stimulée par une finale très saline.
Très Bien ++

CR: Saint-Joseph – Domaine Chapoutier – Les Granits – 1999
Robe assez sombre, bien évoluée.
Nez intense, d’abord animal, puis le fruité secondaire l’emporte, complété par des notes vanillées.
La bouche est à l’avenant, sur de beaux arômes de fruité secondaire. Elle joue plus sur la finesse, avec une présence acide marquée. La finale est également saline, mais moins que celle de La Guiraude.
Très Bien +


Troisième paire : deux vins d’une même appellation, de producteurs pas loin du top, sur deux millésimes proches calendairement mais aux caractéristiques différentes

CR: Côte-Rôtie – Domaine Clusel Roch – Viallière – 2010
Robe sombre et non limpide, au bord de disque déjà tuilé.
Nez très intense, d’un fruité pur et généreux sur le cassis et la mûre.
La bouche est large, possède une trame dense, une matière riche et un manteau de tanins vigoureux. Ce vin trop jeune doit encore s’affiner pendant quelques années mais possède tous les atouts pour devenir un très beau vin.
Très Bien + en l’état, à table.

CR: Côte-Rôtie – Domaine Jasmin – 2009
Robe sombre, très brillante, aux reflets légèrement tuilés.
Nez très intense équilibré entre fruits noirs et épices, titillé par des notes de réduction que certains ont trouvé très présentes mais moins sensibles pour moi.
La bouche fait montre d’une grande élégance, portée par une belle acidité en rien acerbe. Le vin tout en longueur bascule doucement sur des arômes tertiaires avant une finale sapide à souhait.
Très Bien +(+)

Étonnante, cette sensation que les deux millésimes ont été inversés, sur les seuls critères de richesse et de finesse ! Mais à y regarder de plus près, l’évolution plus rapide du Jasmin est un indice important, et pas seulement à cause d’une année de différence…


Première triplette : trois vins d’une même appellation, de producteurs au top de l’appellation et d’un même très beau millésime ; elle s’est transformée en paire, mais quelle paire intéressante !

CR: Cornas – Domaine Robert Michel – Les Coteaux – 2005
Robe moyennement sombre et bien évoluée.
Beau nez fort agréable, suave et complexe, sur des senteurs de magnifiques épices douces, de belles touches florales et d’une note de suie.
La bouche aristocratique présente une grande droiture, elle est toute en dentelle et les tanins fins et soyeux sont dans la même veine.
Très Bien ++ / Excellent

CR: Cornas – Domaine Robert Michel – La Geynale – 2005
Robe sombre, marquant un début d’évolution.
Nez riche sur un grand fruit, des notes chocolatées qui feraient partir plus au sud ou sur du grenache (mais c’est 2005) et d’autres épicées qui rappellent la syrah.
La bouche possède une belle étoffe et une carrure impressionnante, avec pour base une superbe matière très mûre. L’ensemble n’est en aucun cas dénué de tonicité grâce à une acidité sous-jacente.
Très Bien ++ / Excellent

Je n’ai donc pas pu départager sur le moment ces deux très beaux vins, mais on comprend lequel des deux va sans doute devenir grand. Quelle belle idée d’associer dans une triplette ces deux enfants de ce grand vigneron ! Malheureusement la troisième bouteille ne sera pas au rendez-vous.

Cornas – Domaine Auguste Clape – 2005
Hélas bouchonnée…


Quatrième paire : deux vins d’une même appellation, à des stades d’évolution très différents

CR: Hermitage – Domaine Bernard Faurie – Bessards-Méal – 2008
Robe sombre, dénotant à peine quelques signes d’évolution.
Nez très intense et expressif, mâtiné d’arômes de fruits compotés et d’épices, et de quelques touches balsamiques qui apportent de la fraîcheur.
La bouche toute en rondeur plait par son équilibre, sur un beau fruité agréable, une chair pas très concentrée mais suffisante, et des tanins civilisés.
Une très belle réussite pour le millésime. Très Bien +(+)

CR: Hermitage – Domaine Paul Jaboulet Aîné – La Chapelle – 1995
Robe sombre, bien évoluée.
Nez puissant sur les fruits noirs et les olives noires, des notes truffées de bon aloi, mais aussi un côté lacté qui m’a un peu dérangé.
L’énorme concentration en bouche en impose. L’aromatique est clairement passée sur le tertiaire, mais beaucoup plus sur les champignons et le sous-bois que sur le fruité secondaire. Les tanins encore en vie sont de belle facture.
Ce n’est pas mon style mais je dois dire que d’autres dégustateurs ont encore plus apprécié et que l’ensemble a fait un beau mariage avec un superbe lapin à la royale. Très Bien +


Deuxième triplette : trois vins d’une même appellation, de producteurs au top de l’appellation, sur un même millésime pour deux d’entre eux et un millésime proche calendairement mais aux caractéristiques différentes pour le troisième

CR: Côte Rôtie – Domaine René Rostaing – La Landonne – 2006
Robe sombre et déjà bien tuilée.
Nez très intense, sur des arômes floraux magnifiques (violette et même rose fanée) complétés par de l’orange sanguine.
La bouche est d’une superbe élégance, bâtie sur une matière bien mûre et d’une allonge propulsée par une belle acidité.
Très Bien ++
Le style en a étonné plus d’un, surtout pour une Côte Brune et face à ses deux compères d’un style très différent. Mais c’est le vigneron qui a imprimé sa patte… D’ailleurs cela m’a fait penser à un autre grand vigneron d’une autre région : Emmanuel Reynaud. Beaucoup n’étaient pas d’accord mais je persiste : floral tout en finesse, orange sanguine et élégance de la bouche sont pour moi des marqueurs de Reynaud. Mais je dois avouer avoir beaucoup moins d’expérience sur Reynaud que mes contradicteurs.

CR: Côte Rôtie – Domaine Jean-Michel Stephan – Vieille Vigne en coteaux – 2005
Robe sombre qui se teinte de reflets légèrement tuilés.
Très beau nez qui allie avec brio des arômes fruités et floraux.
La bouche est sphérique, soutenue par une belle charpente et habillée d’une chair généreuse et très mûre, se terminant par une finale bien sapide.
Une très belle syrah encore bien jeune mais déjà très avenante.
Très Bien ++ / Excellent

CR: Côte Rôtie – Domaine Jamet – 2006
Robe très sombre où l’on peut encore percevoir quelques reflets violine de jeunesse !
Nez intense, plutôt sur les fruits noirs mais avec aussi des épices et de la vanille, complétés par des notes balsamiques et mentholées qui rafraîchissent et complexifient l’ensemble.
Racée et de noble origine, la bouche révèle une matière riche et fruitée qui s’appuie sur une finesse sous-jacente et une acidité subtile. Des tanins discrets viennent titiller la finale qui rebondit plusieurs fois.
Le vin de la soirée pour quasiment tout le monde : Excellent (+)

Et quelques « after »…

CR: Côtes du Rhône – Eric Tessier – Brézême – Vieille Serine
Ce n’est pas vraiment un intrus car 100 % syrah et à la limite sud du Rhône septentrional. Je n’ai pas noté le millésime.
Robe assez sombre, bien évoluée.
Nez intense, fin et frais.
Bouche ronde, matière assez fluide et fruitée, bonne fraîcheur.
Bien +

CR: Mosel-Saar-Ruwer – Winninger Röttgen – Weingut Reinhard und Beate Knebel – Riesling Spätlese – 2004
Robe or clair.
Nez très puissant aux beaux hydrocarbures prégnants et des notes citronnées.
Bouche à l’équilibre légèrement décentré vers le fruit plus que le sucre et l’acidité. Un vin au style moelleux très digeste et à la longueur honnête.
Bien ++ / Très Bien

CR: Vin de Pays des Coteaux de l’Ardèche – Domaine du Grangeon – Grains passerillés rouges - 2011
Un OVNI : 100 % gamay !
Robe assez sombre, aux reflets nettement tuilés.
Nez puissant, aux notes lactées très présentes et sur des fruits rouges et noirs.
Bouche au sucre présent, plus sur les fruits rouges et des notes de noix, manque de finesse et d’acidité.
Assez Bien +

Et voilà : encore une très belle soirée assortie de discussions animées et toujours intéressantes (j’apprends beaucoup !). La prochaine fois nous irons encore plus nettement au sud : ce sera le Roussillon !

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Thierry Debaisieux, oliv, Benji, LADIDE78, H. Seldon, Frisette, david84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4335
  • Remerciements reçus 1916

LADIDE78 a répondu au sujet : Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

Merci Jean Loup , c est plus intéressant que la RVF ;) , car les dégustations sur les côtés rôties, les Hermitages , nous donnent une idée , une approche , ou en sont les cuvées , Combier et Gaillot , figurent parmi les meilleurs , dans le classement de la RVF
Encore merci et bravo pour ce CR
didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1591
  • Remerciements reçus 544

H. Seldon a répondu au sujet : Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

Très belle dégustation !
Je retrouve vraiment dans votre CR la geynale 05, qui était d'une puissance cacaotée nettement supérieure aux coteaux de la même année, voire trop axée sur cette trame : je lui préfère les 04 et 06, plus complexes et moins marquées par le soleil.
Etonné par le niveau de la CR de Jasmin 09, peu complexe dans mon souvenir. Elle a sans doute bien évolué.

Cordialement,

Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 53

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

Un grand Merci!
Moi, c'est dans la note de dégustation de Jamet 2006 que je me retrouve ;)
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1869
  • Remerciements reçus 1163

dt a répondu au sujet : Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

Merci jean-Loup.
Une bien belle soirée en effet. On a un bon groupe et on se fait plaisir. Beaucoup d'apports de belle qualité, c'est toujours appréciable.

Je suis de mon côté Moins enthousiaste que Jean-Loup en général.

Crozes Hermitage clos des grives 2010 -Combier
Crozes Hermitage 2010 - domaine Graillot

J'ai préféré le clos des grives 2010 au Graillot du meme millésime.
Deux vins simples mais le clos des grives est plus croquant et gourmand. Ça manque un peu de fond quand même mais ça fait le boulot surtout vers 20€.
Bien +
Seulement bien pour le Graillot qui a peut être plus de fond mais manque de complexité et de gourmandise. Il fait un peu brouillon à ce stade. Peut être une bouteille en dedans...
Bien.

Crozes Hermitage la Guiraude 1999 - Alain Graillot
St Joseph les granits 1999 - Chapoutier

La guiraude est superbe. Un vin fondu, à point, complexe. Il a tout. J'ai des doutes sur le fait que le 2010 arrive un jour à ce niveau.
Très bien +
Le Granits est quant à lui bien plus massif, luxueusement élevé. Il fait très jeune (j'ai dû dire vignes de l'hospice 2006) ! Un poil coco peut être ce qui lui retire du charme et de l'élégance. Il y a du fond, une belle mati ère veloutée. C'est long et complexe mais un peu massif peut etre.
Très bien.

Côte Rôtie Viallière 2010 - Clusel Roch
Côte Rôtie 2009 - Jasmin

Le Clusel Roch est pas mal, délicat, pas très profond ni complexe. Ça se boit bien.
Très bien.
Le Jasmin est quant à lui bien plus racé. Un vin authentique, presque rustique, mais plein de charme. Beau volume, belle complexité, jolie longueur. Joli travail.
Très bien +

Cornas les coteaux 2005 - Robert Michel
Cornas la Geynale 2005 - Robert Michel

Une paire très instructive et de très bon niveau.
Le côté aux est très intéressant, complexe. C'est du solide. Il me semble à boire.
Très bien ++
La Geynale est plus massive, plus solaire, avec des notes de cacao, d'orange confite. Grosse matière, tanins encore saillants. Attendre encore longtemps mais le potentiel est là.
Excellent.

Hermitage 2008 - domaine Faurie
Hermitage La Chapelle 1995 - Jaboulet

Le Faurie est bien fait mais c'est quand même très simple. Je le goûte mieux qu'en septembre dernier mais ça reste plutôt léger pour un Hermitage.
Bien +
La Chapelle est quant à elle remarquable de complexité. C'est un vin austère, avec une acidité presque vive mais une noblesse d'arômes qui ne trompe pas (olive, jus de viande, cuir...). Je peux comprendre que laromatique choque mais c'est vraiment le grand vin de plus de 20 ans. Il m'evoque le 85.... aucune urgence pour le boire....
Excellent

Côte Rôtie La Landonne 2006 - domaine Rostaing
Côte Rôtie VV en coteaux 2005 - JM Stéphan
Côte Rôtie 2006 - domaine Jamet

La Landonne me semble très inférieure à ce qu'elle doit être en beau millésime. C'est quand même extrêmement léger pour une côte brune et on est loin du sérieux des 94, 95 ou 99. Je ne sais pas quoi en penser... c'est pourtant joli mais passé partout !
Bien ++
Le Stéphan était honorable mais ne m'a pas laissé de grands souvenirs. Difficile en face du Jamet ceci dit...
Très bien.
Le Jamet était pour moi le sommet de la soirée. La grande côte Rôtie. Je l'ai trouvé étonnamment boisé ce qui est bizarre quand on connaît les élevages au domaine. Au delà de cette aromatique, il y a tout. Longueur, complexité, plaisir, générosité, qualité de texture...
Grand vin.


On partira en Roussillon pour la rencontre de février...
(tu)

Denis
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7256
  • Remerciements reçus 6100

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

Merci Denis pour ce CR qui montre bien qu'il y avait des avis différents autour de la table.

Mais pour les Côte Rôtie de Clusel Roch et de Jasmin, l'un de nous deux a dû inverser les commentaires ! ;)
Comme nous étions à l'opposé de la table nous n'avons pas pu échanger sur tous les vins et notamment ces deux là : dommage.

Jean-Loup
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1706
  • Remerciements reçus 595

rkrk a répondu au sujet : CR: Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

CR: Voici mes impressions de cette dégustation d’une de mes régions préférées :

Crozes-Hermitage « Clos des Grives » 2010 (Combier) : une excellente entrée en matière avec une aromatique complexe, des fruits noirs mais aussi des notes de lard qui m’ ont orienté vers Côte-Rôtie (Côte Blonde, comme un « Bassenon » de Cuilleron). Pas une grosse matière mais très plaisant. TB/EXC

Crozes-Hermitage « La Guiraude » 2010 (Graillot) : des fruits noirs grillés, un style assez rustique et épais avec une bonne tension. Dans l’ immédiat B/TB

Crozes-Hermitage « La Guiraude » 1999 (Graillot) : un vin épicé, complexe, vif avec quelques notes d’évolution et une bonne longueur. TB/EXC

Saint-Joseph « Les Granits » 1999 (Chapoutier) : un vin évolué (fruité cuit), charnu et un peu rustique. B/TB

Côte-Rôtie « La Viallière » 2010 (Clusel-Roch) : un nez artificiel (boisé lacté), mais aussi des fruits mûrs et un bel équilibre en bouche avec des tannins soyeux. B/TB tel quel mais peut-être beaucoup mieux si les notes d’ élevage s’intègrent.

Côte-Rôtie 2005 (Jasmin) : beaucoup de réduction mais un vin charnu et mûr. TB

Cornas « Les Coteaux » 2005 (R. Michel) : assez fermé au nez, le vin et fruité en bouche, charnu et rond. B/TB

Cornas « La Geynale » 2005 (R. Michel) : également assez fermé au nez, avec plus de complexité, un fruité plus frais et plus de tension. TB

Cornas 2005 (Clape) : ED

Hermitage « Bessard – Méal » 2008 (Faurie) : une impression d’ herbes au nez mais un fruité mûr en bouche, un vin léger et soyeux. TB

Hermitage « La Chapelle » 1995 (Jaboulet) : un vin baroque, exubérant, avec des arômes exotiques. En bouche, le vin est mûr, lardé et très long. EXC

Côte-Rôtie « La Landonne » 2006 (Rostaing) : un vin délicat, soyeux, épicé, floral et complexe, assez évolué pour son âge et d’ une bonne longueur. TB

Côte-Rôtie « Vieille Vigne de Coteaux » 2005 (Stéphan) : un nez mûr, solaire, sur l’orange avec un côté « trafiqué ». Etonnant. B/TB

Côte-Rôtie 2006 (Jamet) : un nez mûr, solaire, dominé par les fruits noirs avec beaucoup d’ intensité en bouche mais aussi des notes d’ élevage. Très long. Avec l’ aération, le vin devient plus tendu et frais. EXC

Côtes du Rhône Brézème « Pergaud » 2007 (Texier) : des notes lactées au nez, mais un vin mûr, soyeux et vif. B/TB

En tête, le 2006 de Jamet, étonnamment plaisant pour son âge (je n'aurais pas osé l' ouvrir) et la Chapelle 1995, visiblement fait à une époque où la maison n' avait pas encore entamé son déclin.

Ralf
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9678
  • Remerciements reçus 1398

claudius a répondu au sujet : Rostaing

superbe dégustation et crs !

une question, Denis écrit

La Landonne me semble très inférieure à ce qu'elle doit être en beau millésime. C'est quand même extrêmement léger pour une côte brune et on est loin du sérieux des 94, 95 ou 99

j'ai adoré La Landonne 1999 de Rostaing qui m'a beaucoup impressionné
j'ai été déçu par des millésimes plus délicats, avec moins de fond et d'allonge
quel millésime plus récent faut-il rechercher ?

merci à vous et bonne journée
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1869
  • Remerciements reçus 1163

dt a répondu au sujet : Rostaing

Je n'en goûte pas assez souvent pour te répondre précisément Claude. Mais je suis très surpris par la variabilité de style des millésimes du domaine. En plus de ce 2006, je me souviens d'un 2000 extrêmement léger...

Denis
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2811
  • Remerciements reçus 441

Benji a répondu au sujet : Rostaing

CR:

Bonsoir

un grand merci à Philippe pour l'organisation magistrale et le programme fignolé !
Au bilan un très bon à excellent niveau qualitatif.

Ci-dessous mes notes, qui deviennent un peu plus parcellaires sur la fin...

Clos des grives 2010
Un joli nez lardé / fumé avec une touche de boisé vert.
La bouche rest fraiche et agréable, elle glisse joliment soutenue par une acidité conséquente. Un bien joli vin, mais en prononçant Combier je ne pensais pas forcément au Clos des Grives qui est hyper accessible mais geberalement plus riche dans mon esprit. Bien +


Guiraude 2010
Nez un peu désordonné, avec un joli fruit poivré et une pointe d'alcool, au global cela reste discret. La bouche est généreuse mais l'ensemble ne paraît pas tout à fait en place. Assez bien.


Guiraude 1999
Le nez est irrésistible sur les épices douces, la vanille, le fumé. La bouche est belle, puissante, tanique, massive mais l'ensemble fait preuve d'une belle pureté. Très bien / Excellent


Chapoutiers Granits 1999
Une étrange pointe de rose, de fruits exotiques anonce ce vin qui devient néanmoins plus classique, avec du lard, du bois, un ensemble policé. La bouche d'abord très massive, marquée par l'amertume, s'assagit progressivement. Très bien


Clusel-Roch Viallieres 2010
Le nez étrange présente un côté pâtissier avec une pointe de caramel. La bouche semble assez facile et de bonne longueur, avec du bois en rétro. Bien


Jasmin CR 2009
Nez réduit (ventre de lièvre) et floral. Progressivement, devient très expressif, sans perdre totalement son caractère réduit. La bouche est très belle, très en finesse, longue, effilée. Tres bien / Excellent

Robert Michel Coteaux 2005
Epices douces, légère pointe d'alcool, ensemble policé au nez. La bouche est hypermassive et longue, d'évidence le vin doit etre attendu. Très bien

Robert Michel Geynale 2005
Nez majoritaurement sur le fumé. Les tanins massifs semblent un peu verts à ce stade. Bien / Très bien

Clape 2005
Bouchonné. Dommage car il y a un sacré vin derrière.

Faurie, Bessards Meal 2008
Le nez est top, séducteur sur des arômes de datte, de fumé, frais. La bouche est franche, assez souple avec une pointe de gaz. Beaucoup de plaisir. Très bien

Jaboulet La Chapelle 1995
Le nez fait syrah tres pure sur le poivre et le lard, avec un caractère d'arômes volatiles et une touche de champignon. Très bien / Excellent.

Rostaing Landonne 2006
Nez distingué sur l'olive le poivre, l'orange sanguine. La bouche est ronde, accessible, peut être un poil avachie ?

Stephan VV des coteaux 2005
Acidité un peu en avant, grosse densité, très belle bouche longue et prometteuse.
Très bien / Excellent

Amitiés à tous
Benji

Benji
#10
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 801
  • Remerciements reçus 463

AgrippA a répondu au sujet : Rostaing

Bonjour à tous, j'avais posté mon CR détaillé dès le lendemain de la dégustation et un problème de délai de connexion dépassé m'a tout perdu. Je n'ai eu le courage de recommencer.

C'était en effet une excellente soirée comme toujours et l'ordre des apports combiné aux propositions de chacun a permi un thême de haute volée. Merci encore à Philippe pour son orchestration de maître.

Mes ressentis sont proches de ceux donnés plus haut: très bon niveau général, et les belles cuvées tenaient tête aux "étiquettes". Les Cornas étaient superbes. La CR de Jamet a dominé, la Landonne était d'un style assez distinct du groupe des autres CR mais très intéressante. Personnellement les deux Hermitage ne m'ont pas semblé dominer la dégustation, même s'il s'agissait de deux vins de très bon niveau.
Enfin, les Guiraudes ont fait plus qu'un rôle d'ouverture du sujet, ils m'ont beaucoup plu.

Merci à vous tous et a bientôt pour le prochain thême.
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 425
  • Remerciements reçus 37

fcook41 a répondu au sujet : Grandes cuvées de syrah du Rhône septentrional

belle dégustation
par contre le clos de grives c est plutôt 30e ;)
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck