Nous avons 2719 invités et 53 inscrits en ligne

Domaine Jocelyne et Yves Lafoy à Ampuis

  • bibi64
  • Portrait de bibi64 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2684
  • Remerciements reçus 8252

CR: Domaine Lafoy, Côtes Roties 2015 a été créé par bibi64

Comptes-rendus succints de cuvées dégustées au marché des vins d’Ampuis (compte rendu complet de la journée axée sur les vins rouges ici )

CR: Côte Rôtie Prélude 2015. Frais, pâtiné, élégant. Prêt à être bu. Note : 4/5
CR: Côte Rôtie Côte Rozier 2015. Frais, pâtiné, élégant, comme Prélude, mais avec un surplus de complexité et une aromatique plus riche. Vin puissant à la finale un peu tannique. Note : 4,5/5 oo,

Bibi
27 Jan 2018 21:58 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9446
  • Remerciements reçus 17749

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Jocelyne et Yves Lafoy à Ampuis

Domaine Jocelyne et Yves Lafoy

8 Rue du Vagnot,
69420 Ampuis
04 74 56 19 26
e-mail : yves"at"lafoy.fr



www.domaine-lafoy.com
30 Déc 2018 11:15 #2
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9446
  • Remerciements reçus 17749
CR: Domaine Jocelyne et Yves Lafoy – Côte-Rôtie – Rozier – 2011

La robe très sombre a perdu ses reflets de jeunesse sans encore gagner ceux d’évolution.
Le nez intense et distingué est très poivré, mais il associe aussi des fruits noirs avec une note florale.
Très fondue avec notamment un toucher au grain très fin, la bouche combine densité et fraîcheur, avec une belle allonge jusqu’à une finale savoureuse.
Très Bien ++
L’accord est fort réussi ( 4 / 5) avec une gigue de chevreuil à la légère sauce whisky.

Merci Paul !

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: YOC
30 Déc 2018 11:21 #3
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 1339
J'ai découvert ce domaine récemment lors d'un salon : un Condrieu 2017 et une Côte-Rôtie "Prélude" 2016 très gourmands et des Côte-Rôtie "Rozier" 2015 et 2016 sérieux, faits pour la garde. A suivre !

Ralf

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
03 Jan 2019 11:50 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2460
  • Remerciements reçus 1308

Réponse de FloLevBen sur le sujet Domaine Jocelyne et Yves Lafoy

Petit message sur ce Domaine que je ne connaissais absolument pas jusqu'à ce mercredi ou j'ai eu l'occasion de découvrir ses vins en compagnie du jeune vigneron, Gaëtan, fort sympathique.
Gaëtan a fait sa première vendange au Domaine en 2013, donc c'est encore assez frais.

J'ai pu goûté toute la gamme, blanc et rouge.
Que ce soit la Marsanne ou le Viognier en IGP sur le millésime 2018, on est sur des blancs assez délicats, sans excès de richesse, bien construits, faciles, bref ils remplissent bien leur fonction de vin d'entrée de gamme. Petite préférence pour la Marsanne en ce qui me concerne.

Le Condrieux "Aux Ruses" 2018 est un bon élève, représentatif de l'appellation, élégant, pas trop massif et trop riche, il n'est pas un monstre de complexité mais mais procure un plaisir certain.

On passe ensuite aux rouges avec la Syrah en IGP des Collines Rhodaniennes 2017.
Elevage de 6 mois en barriques d'un vin, c'est un vin sur le fruit, très gourmand, avec une matière souple et légère, plein de fraicheur. Longueur et complexité très modérée mais ce n'est pas ce qui est recherché dans ce type de vin. Une IGP qui n'a pas à rougir face à la concurrence de domaines plus médiatiques.

On monte d'un bon cran avec la Côte-Rotie "Prélude" 2017, un assemblage de parcelles des côtes Blonde et côtes Brune (majorité côte Blonde).
100% d’égrappage et 10% de bois neuf pour une élevage de 18 mois.
Le nez est épicé, poivré, beaux fruits noirs, sensation de fraicheur et d'élégance. Belle matière en bouche, assez pure, pas du tout marquée par l'élevage. Les tanins sont délicats, la fraicheur du nez se retrouve en bouche. Bonne longueur, gourmand et élégant.

La Côte-Rotie "Côte Rozier" 2016 gagne pas mal en profondeur que ce soir au nez avec un côté sanguin, fruits noirs, poivre, et élevage léger (100% bois neuf pourtant!). Matière plus volumineuse, mais toujours très élégante (la qualité des tanins est superbe). Une belle bouteille.


Je ne connais pas les prix particuliers, mais en tout cas les prix pros sont vraiment très bien positionnés et assez doux par rapport à ce que j'ai l'habitude de voir avec les Domaines plus côté, comme Vernay, Ogier, Gerin, Gangloff, Jamet....

Florent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, jclqu
01 Sep 2019 19:54 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 830
CR:



Presque dix ans après une première visite, c’est un retour pour moi au domaine Jocelyne et Yves Lafoy, petit domaine familial de 8 ha, à Ampuis, dont 2,66 en côtés rôties et 1,5 en Condrieu et qui a fait récemment l’acquisition de quelques vignes en Saint-Joseph rouge et blanc. Gaëtan a rejoint ses parents sur le domaine depuis le millésime 2012. Nous sommes accueillis par Yves Lafoy (et le chien) qui évoque, comme d’autres vignerons de l’appellation, un beau millésime 2019 en côte rôtie, très chaud, mais épargné par la grêle (contrairement à Croze) et avec de petites pluies salvatrices pendant tout l’été. Depuis 2015, cela fait un bel enchaînement de beaux millésimes. Le domaine travaille en conventionnel, « raisonné », et Yves Lafoy nous explique avec beaucoup de franchise sa « gestion » des traitements (quand faut y aller, faut y aller…) et du soufre. Pas de vendange entière au domaine, ce qui devrait nous permettre de nous reposer un peu le palais en cette fin de journée… Nous descendons à la cave pour attaquer la dégustation.



Condrieu Aux Ruses 2018 :
Jeunes vignes sur Saint-Michel sur Rhône, granit, parcelles orientées sud, élevage en barriques. 30 €
Au nez, l’élevage est assez sensible, avec également un fruit assez présent (abricot, pêche), un peu d’anis et une note de violette. L’attaque en bouche est assez grasse, avec un fruit très mûr et un léger côté confit. Le vin retrouve cependant un peu de peps et de fraîcheur en finale, avec une amertume raisonnable. J’ai cependant trouvé l’ensemble un peu lourd, surtout rétrospectivement après avoir goûté le lendemain le Condrieu 100 % cuve de Rostaing. B - / B

IGP Collines rhodaniennes, Alliance, 2018 :
100 % syrah, jeunes vignes sur Saint-Michel sur Rhône, granit, vendange 100 % égrappée.
Nez assez séduisant, très fruité et frais. La bouche est plutôt gourmande, souple, sans accroche. La matière et la complexité ne sont pas énormes, mais cela se boit facilement et c’est très digeste. AB+ / B-
Il y a aussi un blanc, 100 % viognier, mais il est déjà épuisé.

Côte Rôtie Prélude 2017 :
C’était anciennement la cuvée « JYL ». Assemblage de parcelles sur les lieux-dits Leyat, Fongeant, La Brosse, Le Truchet. 100 % égrappée. Vignes de 20/25 ans en moyenne, sur sols blonds. 32 €
Nez avec une très légère réduction, mais aussi de belles notes de fruits frais et un peu de poivre. En bouche, c’est rond, plutôt soyeux (pas d’accroche) avec cependant du corps et de la structure. L’acidité me semble assez haute, même s’il n’y a pas de côté « vert ». Finale avec une légère sensation saline. B+ / TB-

Côte Rôtie, Côte Rozier 2017 :
Parcelle de 2200 m2, sur sols bruns, exposition sur / sud-est, plantée en 1966. Pas de VE, 100 % fûts neufs, 55 €
Oooooh le beau nez ! C’est ouvert, expressif, élégant, sur un large paniers de fruits frais (mûre, myrtille, framboise), de superbes notes florales et une touche sanguine. La bouche est bien mûre, à la fois dense et soyeuse, avec des tanins très très fins. Du fond, de la finesse et de l’élégance sur ce vin et une belle persistance, sur la fraîcheur. L’élevage est particulièrement discret malgré le 100 % bois neuf.
C’est pas mal l’égrappage finalement… Pour moi la plus belle côte rôtie de notre séjour. Excellent.

Côte Rôtie, Côte Blonde 2017 :
Parcelle de 2600 m2, plantée en 1934, vinifiée depuis peu séparément. Pas de VE, 100 % fûts neufs. 120 € (:O! )
Nez moins expressif et parfumé que la Côte Rozier, avec un élevage sensible. On est surtout sur les fruits noirs. La texture en bouche est en revanche remarquable : c’est moelleux et enrobé, avec toujours cette grande finesse de tanins. De la profondeur et de l’élégance, sans ostentation. TB+ / Excellent-

Et un petit bonus pour terminer !

Côte Rôtie cuvée spéciale 2015 (magnum) :
Cuvée confidentielle issue de certaines des meilleures barriques (le père et le fils feront les mêmes choix, sur des barriques issues la Côte Rozier), 36 mois d’élevage en fûts neufs.
Nez très très noir, avec de de fortes notes fumées. La bouche est très dense et puissante, avec une grosse mâche et beaucoup de tanins. L’ensemble reste cependant civilisé, grâce au fruit (cassis, mûre) et peut-être à l’égrappage total. Impressionnant, mais pour moi il n’y a pas l’élégance de la Côte Rozier. TB -



Un grand merci à Yves Lafoy pour son accueil, sa bonne humeur, sa franchise et sa générosité (sans crachoir, c’était pratiquement une bouteille par personne dans le gosier sur la dégustation !). Une personnalité attachante qui nous a assez fortement rappelé celle de Patrick Jasmin.

Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Super-Pingouin, aquablue, podyak, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Frisette, rudy.B, YOC
02 Déc 2019 20:45 #6
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 761
  • Remerciements reçus 825

Nol écrit: Côte Rôtie, Côte Blonde 2017 :120 €[/i] (:O! )


Alors honnêtement, pour avoir fait le tour de quelques stands à Ampuis en janvier dernier, j'ai l'impression que ça commence à devenir un peu la norme d'avoir sa cuvée à plus de 100€ en Côte-Rôtie. Faudrait voir ce que ça donne au vieillissement, mais je n'y ai pas toujours trouvé un intérêt proportionnel à l'écart de prix avec les cuvées "en dessous". Mais certes, ce n'était qu'un ressenti sur des vins jeunes, parfois réduits, dégustés dans un salon bondé,...

Nol écrit: Un grand merci à Yves Lafoy pour son accueil, sa bonne humeur, sa franchise et sa générosité (sans crachoir, c’était pratiquement une bouteille par personne dans le gosier sur la dégustation !). Une personnalité attachante qui nous a assez fortement rappelé celle de Patrick Jasmin.


Ah ben monsieur Jasmin, rencontré en janvier dernier aussi à Ampuis, un sacré morceau de personnage j'ai l'impression effectivement. Il respire la bonhommie, la gentillesse. Il m'avait fait rire en nous expliquant qu'il faisait un blanc en IGP issu d'une enclave dans l'AOC Condrieu (mais déclassée à cause d'une mauvaise exposition je crois), pas forcément pour gagner sa vie, mais surtout pour avoir son propre petit blanc à siroter tranquillement chez lui...:D
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
02 Déc 2019 21:17 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 922
  • Remerciements reçus 3357
CR: Domaine Lafoy, IGP collines rhodaniennes, Alliance, 2018

Robe sombre opaque violette.
Le nez trahi une richesse importante, crème de cassis, vanille, on a déjà une impression "sucrée".
La bouche ne rattrape pas le coup, matière dense, souple, bien travaillée, mais on retrouve cette aromatique " crème de cassis", vanille, et une sucrosité associée à un manque de fraîcheur qui limite la buvabilité.
Je ne remet en cause ni la cuvée, ni le producteur, ce vin est juste dans la parfaite lignée de presque tous les 2018 goûté à Ampuis cette année.
Peu de plaisir en l'état. A attendre.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
27 Mar 2020 13:32 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9446
  • Remerciements reçus 17749
CR: Domaine Jocelyne et Yves Lafoy – Côte-Rôtie – Prélude – 2018

Bue au  restaurant Sourire à Paris 13ème.

Le vin est très sudiste (j’étais parti dans le Rhône, mais méridional), charpenté et bien joufflu.
Des notes de caramel au nez évoquent un élevage plus luxueux que la réalité (10 % de bois neuf, 90 % de un à quatre vins).
Une bouteille qui a du panache, mais pas pour un pdf.
Bien ++ / Très Bien

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Dom, Papé
06 Avr 2022 18:26 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1291
  • Remerciements reçus 2773
CR: Domaine Jocelyne et Yves Lafoy – Côte-Rôtie – Prélude – 2021

Je continue mon petit road trip dans le Rhône nord en remontant sur les Côtes-Rôties, après les Saint-Joseph.Ouvert 2h avant. Robe soutenu mais pas impénétrable.

Nez profond, intense, éclatant de fruits frais rouge et noir, le floral avec la dominance de violette , d’épices, une belle touche végétale. Cela à l’air basique à lire mais c’est hyper sexy et envoutant avec sa petite complexité. 
La bouche est au même niveau, texture dense, fine et velouté, une belle acidité dompte tout ça. Aromatique fruitée toujours comme au nez, fruits noirs raffinés en force, myrtille, bourgeon de cassis et petite griotte qui s’allonge sur un mixe végétal/minéral relevé par des épices. Finale légèrement mentholée, et c’est très long. On rajoute à cela un caractère gouleyant impressionnant, et on la quille de l’année en termes de découverte qualité/prix.

De plus il c'est assez bien comporté avec des ris d'agneau meunières à la crème, alors que c'était de loin pas gagné d'avance.

Un gros 


Dom
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Manas
14 Jui 2024 10:03 #10
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck