Nous avons 3058 invités et 51 inscrits en ligne

Distillerie Rochelt

  • Messages : 82371
  • Remerciements reçus 7920

oliv a créé le sujet : Distillerie Rochelt

ROCHELT

Innstrasse 2 A - 6122 Fritzens
TEL +43 5224 52462
mail@rochelt. com



www.rochelt.com/fr/
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3866
  • Remerciements reçus 1789

Vougeot a répondu au sujet : Distillerie Rochelt

La Grande dégustation - Poire n°9 : Distillerie ROCHELT


La poire de la distillerie ROCHELT.



Starbuck : 10/20
" Réglisse, épice, même style que la P6. Curieux de savoir s'il y a eu du passage en fût. L'alcool est vraiment trop présent. Là aussi je mets 10 pour le nez mais ce n'est pas ce que je servirais à des amis avec plaisir ".

Gaëtan : 7/20
" Même sensation que P6 en moins expressif. L'alcool est trop présent même si moins agressif que P6. Quelques notes de réglisse. Peut-être la dégust de trop ? Bof ".

Christophe Iscard : 9/20
Pas de commentaire

Olivier MOTTARD : 17,5/20
" Robe translucide. À l’instar de l'échantillon P3, des notes vanillée/ tourbée / fumée avec, en arrière-plan le fruité frais de poire qui apparaît. Bouche aux arômes complexes avec un corps puissant mais équilibré, très long avec une rétrolfaction épicée et fruitée. Une eau-de-vie qui trouve son équilibre entre richesse et délicatesse. C’est très joli ".

P’tit Philou : 15/20
" Transparent, brillant. Nez puissant, poire mûre, pas aussi pur et frais que le précédent. Bouche portée par le fruit, une poire rustique, puissante. Alcool s'intègre à un ensemble puissant. Milieu de bouche riche, finale marquée par l'alcool, mais le fruit reprend le dessus (note de raisin de Corinthe agréable). Plutôt bon ".

Oliv : 8/20
" Nez brouillon, léger moisi, plastique, alcool. Bouche puissante, alcool dominant, goûts artificiels. Goutte moche, oxydative, sur le raisin sec ".

Marc C : 8/20
" Nez : alcool et alcool. Bouche : bouche très puissante, chaleureuse. Finale : ardente et puissante. Bilan : je pleure un peu mieux en servant frappé ".

ICNA : 9/20
" Le nez est frais, végétal. C'est puissant, un peu sucré avec un côté végétal et l'alcool qui ressort ".

Eric GALINSKY : 8/20
" Nez sur un fruit pas net avec une impression d'oxydation une robe manquant de netteté, un poil jaunissant. La bouche est brulante, avec une absence de fruit, une finale chargée en alcool ".

JMR : 17/20
" Nez très expressif, sentiment d'alcool important, fruit très présent, très puissante, peu sucrée, grande minéralité ".

Luc JAVAUX : 14,5/20
" Robe transparente, incolore. Nez au fruité discret au départ, mais sans caractère agressif lié à l'alcool. A l'aération, il se montre un peu plus ouvert, avec de belles notes épicées. En bouche, c'est sec et puissant, voire très puissant, avec un beau gras en attaque, et une fin de bouche qui parvient à éviter l'excès de chaleur. Très belle longueur fruitée ".

Jean-Luc JAVAUX : 11,5/20
" Le nez pique à nouveau un peu, c'est chaud, sur le caramel, (boisé ?) puis le fruité se fait sa place, mûr, fruits blancs. La bouche est très riche, le fruit est bien là mais c'est très impacté par l'alcool ; finale brûlante. Bonne longueur.
Ccl : de nouveau l'alcool m'agresse un peu trop. Aurais-je viré PDF "
?

Jérôme PEREZ : 15/20
" Robe légèrement rosée. Nez plus alcooleux, moins élégant : fruit un peu grossier. Saveurs un peu en dedans, mais belle présence en bouche structure imposante et jolie finale sur la puissance avec une grande longueur. Bien + ".

Vougeot : 14/20
" Passe 1 :
Poire la plus dure à déguster. Le nez est d’abord marqué par une dissociation fruit/alcool à brûler. Il devient boisé, mais l’alcool reprend le dessus. Il pique les narines.
C’est d’autant plus dommage que la bouche est très séduisante. Elle d’abord offre un beau fruit, baroque, avec une note imprévue de fraise des bois. L’alcool est néanmoins présent. Arrivent ensuite de remarquables notes grillées, avec une touche de fève de cacao. Cette bouche intéressante, gourmande, c’est du jamais vu !
La fin de dégustation confirme ces notes de fruits secs grillés avec, en plus une note boisée, épicée, presque vétiver, qui emportent mon adhésion. Sans ce nez dissocié, elle aurait pu finir sur le podium.
Passe 2 :
Premier nez sur l’alcool à brûler. Le fruit est en retrait. Cela sent la Ronéo à mort ! Cette poire est néanmoins sauvée par une jolie bouche au sein de laquelle s’épanouit un beau fruit. Bien !
Passe 3 :
Nez dissocié. Alcool à brûler, boisé. Pas très net. Notes de genièvre, de grillé. En bouche, l’alcool est très présent. Sensation de bouche sèche, mais fruit très propre, assez citronné. Des épices et du poivre en fin de bouche. Céréales torréfiées. C’est plutôt pas mal en dépit du nez ".


Jean-Paul B. : passe 1 :10/20, passe 2 : de 9 à 12/20
" Nez de poire mûre, grain peu sensible, bouche puissante, sur l'alcool, pas de perception de grain ".

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#2
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82371
  • Remerciements reçus 7920

oliv a répondu au sujet : Distillerie Rochelt

La Grande dégustation - Framboise n°7 : Distillerie ROCHELT


La framboise de la distillerie ROCHELT.


Starbuck : 12/20
" Nez plus alcooleux mais de beaux arômes de framboise. Première eau-de-vie qui brule la langue. C'est artisanal ou ça vient des pays de l'est. Moins agréable, un peu trop forte pour moi. J'imagine qu'Oliv a une coupe à la brosse après l'avoir goûtée :D . Dommage parce que l'on imagine qu'il y a de beaux fruits bien mûrs dedans. 12/20 pour les arômes mais non merci ne m'en resservez pas ".

Gaëtan : 13/20
" Nez sur l'alcool La framboise semble masqué par l'alcool. En bouche trop d'alcool, puis un fruit mûr et finale sur la réglisse. Bien ".

Christophe ISCARD : 11/20
" Savon ".

Olivier MOTTARD : 10/20
" Robe à la teinte légèrement framboisée. Nez poivré et de framboise. Bouche très épicée voire pimentée. Une sensation gustative très puissante sur une note pimentée déséquilibre complètement la dégustation. La finale est courte. J’ignore si l’eau-de-vie a macéré avec un épice ou si c’est sa nature mais très bof ".

P’tit Philou : 13/20
" Transparent. Nez bizarre, presque plastique, légère réduction ? A l'aération, nez de framboise et de vieille cire. Etonnant ! Bouche puissante, florale, rose, peu de framboise. Finale chaleureuse, assez longue sur la rose, fraîcheur conservée mais peu de fruit et c'est dommage. Plutôt bon. Mêmes impressions le lendemain ".

Oliv : 15,5/20
" Nez synthétique, sur le plastique, aucun charme. Bouche totalement à part, qui me rappelle la myrte, sur la citronnelle, un côté orientale cire, encens et très terpénique, sur le zeste de mandarine qu'on pince, le citron vert, la terre fraîche. Grand puissance alcooleuse, avec un côté pointu agrumes qui dépasse son côté brutal pour gagner en allonge et en finesse sur la finale en rétro. Très beaux goûts persistants, résineux et citronnées, en pleine phase avec la goutte. Curieuses sensations contradictoires entre nez et attaque brutes et finale délicates et élégantes sur la rétro ".

Marc C : 6/20 puis 10/20
" Nez: terrible repoussant. Mieux à la 2e dégustation avec de la framboise fraîche mais avec un végétal très fort. Bouche affreuse avec une aromatique de pneu brulé. Beaucoup mieux à la 2e passe. Finale : une puissance démentielle au-delà de mon seuil. Plus sage à la 2e repasse servie frappée avec des notes florales mais ça reste très très chaud. Bilan : Pas possible la première fois OK à la 2e ".

ICNA : 7/20
" Le nez est puissant avec trop de colle. La bouche est déséquilibrée sur l'éther et le végétal, finale pâteuse ".

Eric GALINSKY : 11/20
" Nez : beau fruit, léger mais un peu en arrière-plan tout de même. Bouche : sur l'acidulé avec un côté un peu brulant tout de même ".

JMR : 18/20
" Beau nez, claire, très complexe, framboise, cannelle, orange sanguine, sentiment de fraicheur en bouche, verveine, belle longueur ".

Luc JAVAUX : 17/20
" Robe transparente, incolore. Nez d'une belle pureté sur le fruit mûr, souligné par une touche épicée voire même légèrement vanillée, et un beau côté floral qui lui apporte beaucoup d'élégance. En bouche, c'est sec, droit et puissant, mais sans caractère excessivement chaleureux, ça reste très bien équilibré et très long sur des notes fruitées et épicées. J'aime " !

Jean-Luc JAVAUX : 10/20
" Nez plutôt agréable, fin, sur des notes délicates de framboise ; un petit côté végétal, foin (?). La première bouche est riche (alcool un peu dérangeant) , pendant quelques secondes la framboise est bien présente ; puis cela se gâte en milieu de bouche, et jusque la finale, avec l'apparition d'un goût bizarre, que j'ai qualifié à chaque dégustation de « savon parfumé » ...
Finale un peu pâteuse, sur la persistance de l'alcool.
Ccl : Ici aussi, bien sûr je suis perplexe et je cote 10/20 comme la 4 ".


Jérôme PEREZ : 18/20
" Un poil de rose sur la robe : nez complexe de ronce, pêche, abricot. Bouche d’une force impressionnante, "enrobante", captivante, énorme de présence sur des saveurs complexes. Très grande longueur : excellente dans un style un peu déroutant au niveau aromatique ".

Vougeot : 8/20
" Passe 1 :
Elle se révèle très médicinale, exotique, poivrée, épicée, avec un côté genièvre. Le nez est complexe (rose), mais le fruit est loin. Très loin. On a beaucoup de chose, sauf de la framboise.
La bouche est affreusement alcoolisée. Très dure. Très sèche, presque salée. OUCH !
Elle développe une finale aux parfums de rose. Cette framboise manque d’équilibre. Impression d’un distillat artisanal. Le fond de verre offre des nuances herbacées (herbes sèches, farine) et citronnées.
Passe 2 :
Nez médicinal. Framboise très sèche. Presque savonneuse en bouche. On y retrouve de la rose, du poivre. Beaucoup d’alcool. Impression de parfums orientaux ; « mille et une nuits ». Cette framboise est exotique.
Passe 3 :
Fruit très lointain, un peu absent. L’aération lui fait du mal. Nez un peu épais, pas très classe. On y trouve néanmoins des notes poivrées et citronnées.
En bouche, l’alcool est très présent, piquant, brûlant. On retrouve néanmoins des notes boisées, fruitées et poivrées. L’alcool est fort mais, bizarrement, on retrouve un joli fruit net et pur, très épicé. Cette framboise est saline. Très moyenne ".


Jean-Paul B. : passe 1 : 16/20, passe 2 : entre 10 et 18/20
" 1ère passe : nez sur le PAIC citron. C'est rude…. 2e passe, framboise, épices orientales, pointe d'encaustique, beaucoup de complexité. Bouche avec beaucoup de puissance, déséquilibrée si servie trop chaud. Déstabilisante et surement clivante. Un petit côté Ferrari : grand exercice de style, mais pas forcément pour rouler tous les jours ni mettre toutes les mains sur le guidon ".
#3
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck