Nous avons 1764 invités et 37 inscrits en ligne

Comparaison Pacherenc sec / Jurançon sec / Irouleguy

  • bibi64
  • Portrait de bibi64 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2683
  • Remerciements reçus 8251
Cette dégustation avait pour but de chercher si on pouvait trouver une typicité d’appellation qui différencierait les vins blancs secs dans les appellations Pacherenc du Vic Bilh, Jurançon et Irouleguy.
Pour limiter la variabilité des bouteilles, toutes les cuvées sélectionnées ont été du même millésime, à savoir 2019.
De même, les cuvées sélectionnées sont à majorité de petit manseng et gros manseng (pas de sélection de Pacherenc à majorité de petit courbu, remarquables habituellement).
Concernant le climat, Irouleguy et Jurançon sont assez semblables, avec les mêmes altitudes (autour de 250m) et températures. La nuance se trouve dans une pluviométrie moyenne un peu supérieure à Irouleguy (1400 mm vs 1200 mm). L’appellation Pacherenc du Vic Bilh a des températures légèrement supérieures (altitude autour de 150 m) et une pluviométrie inférieure (800 à 1000 mm).

Les 10 cuvées se répartissent comme suit : 2 Pacherenc, 5 Jurançon et 3 Irouleguy, à base de petit manseng, gros manseng, petit courbu, camaralet et arrufiac   
 

Rappel sur mes notations :
0 = raté 1 = médiocre 2 = correct 3 = bon 4 = très bon 5 = excellent
avec des demi points, des + et des – qui permettent d’affiner le jugement et de classer les vins entre eux.



Pacherenc sec, Château Viella, Seraphin 2019
Robe jaune dorée d’intensité moyenne.
Nez ouvert, avec de belles notes citronnées et de l’ananas, ainsi qu’une touche fugace de noisette et de vanille.
Attaque souple et vive, acidulée. La bouche est sur un équilibre très haut perché en acidité. J’aime mais on est à la limite du strident (pour beaucoup de mes compères la limite est dépassée). On retrouve les arômes de citron et ananas (pas très mûr) jusque dans la finale monocorde et assez longue.
Conclusion : un joli vin bâti sur une vivacité citronnée. A réserver aux amateurs du genre.
Note : 3+/5


Pacherenc sec, Château Laffitte-Teston, Ericka 2019
Robe jaune dorée d’intensité moyenne.
Nez discret, sur le citron et le caillou mouillé.
Attaque souple et fraiche. Bouche ample, droite, fraiche, avec un bel équilibre. Aromatique peu expressive, un peu évanescente, entre citron et boisé. Finale droite de belle longueur.
Conclusion : c’est bon, mieux équilibré mais moins expressif que le précédent.
Note : 3/5


Irouleguy, Domaine Abotia 2019
Robe jaune dorée assez intense.
Nez ouvert, d’abord un peu réduit puis sur du boisé (un peu planche), du tilleul, du citron et du caillou mouillé.
Attaque souple et fraiche, avec une amertume qui s’installe rapidement. La bouche est en ½ puissance, avec de la tension et du gras, et un petit manque d’acidité à mon goût. Côté aromatique c’est discret, entre pamplemousse, citron, caillou et léger boisé. Finale assez longue, saline, sur le tilleul.
Conclusion : correct, discret et amer.
Note : 2/5


Jurançon sec, Domaine Bellegarde, Pierre Blanche 2019
Robe jaune dorée d’intensité moyenne.
Nez ouvert, légèrement boisé (vanille et caramel), avec du citron et de l’ananas.
Attaque ample et fraiche. Bouche ample, explosive, fraiche et aromatique. C’est un vin « plein ». Côté arômes, on retrouve le boisé (bois frais, noisette), le citron et l’ananas, puis des fruits de la passion et du caramel en finale. Belle longueur.
Conclusion : très bon, avec un boisé assez marqué. A attendre sereinement.
Note : 3,5+/5


Jurançon sec, Domaine Vignau La Juscle 2019
Robe jaune dorée d’intensité moyenne.
Nez assez ouvert, sur le citron, un peu de coing, un peu de noisette et une pointe d’acétone ; je m’inquiète un peu mais la bouche va me rassurer.
L’attaque est ample et fraiche. Tout est juste en bouche : l’ampleur, le petit gras apporté par de probables sucres résiduels relevé par une belle acidité. Retro expressive et gourmande : citron, ananas, passion, noisette, puis une touche de coing en finale. Finale fraiche et salivante. Belle longueur.
Conclusion : incrachable, avec une touche sur les fruits de la passion et une pointe de sucrosité.
Note : 4,5-/5


Jurançon sec, Domaine Castera, Tauzy 2019
Robe jaune dorée d’intensité moyenne.
Nez ouvert, sur le café, le moka, un fin grillé, puis le citron et l’ananas.
L’attaque est ample et fraiche. C’est un vin ample et très sec, avec un bel équilibre, sur une acidité assez haute. En retro, on a un bel élevage sur le pain grillé puis du citron confit et de l’ananas mûr. Très belle longueur.
Conclusion : un très beau vin, vif et sec, classieux, dans un style différent du précédent mais tout aussi intéressant.
Note : 4+/5


Jurançon sec, Clos Larrouyat, Météore 2019
Robe jaune dorée à reflets verts.
Nez ouvert, d’abord un peu réduit et jus de viande, puis fine note grillée, minérale et fenouil.
L’attaque est ample et fraiche. La bouche est très saline dès le début, fraiche et acidulée avec une trame minérale. Retro sur le caillou mouillé, le citron, la verveine et le café. Finale droite et saline, associée à une très belle longueur.
Conclusion : très bon, avec une grosse trame vive et saline. J’ai envie de dire un « vin de caillou ».
Note : 4/5


Irouleguy, Domaine Bordaxuria 2019
Robe jaune dorée d’intensité moyenne.
Nez assez ouvert, sur les fleurs blanches, le tilleul, puis la mangue et le citron.
L’attaque est ample et fraiche. La bouche est puissante, fraiche et saline. Retro sur le citron, le coing et le tilleul. Finale acidulée, un peu chaude, dans laquelle des notes de fruits de la passion font leur apparition. Belle longueur.
Conclusion : un beau vin, à mettre à table.
Note : 4-/5


VDF (Irouleguy), Domaine Brana, Albedo 2019
Robe jaune dorée d’intensité moyenne.
Nez ouvert, très agréable, avec un fin grillé, du citron, de l’ananas et des fleurs blanches.
L’attaque est ample et fraiche. La bouche est bien acidulée, fraiche, avec un caractère minéral affirmé. Retro sur un léger café/grillé, citron, coing, ananas, fleurs blanches.
Finale classe, fraiche et saline, de très belle longueur.
Conclusion : un très beau vin, frais minéral et complexe.
Note : 4+/5


Jurançon sec, Domaine Camin Larredya, La Virada 2019
Robe jaune dorée assez intense.
Nez ouvert, mûr, sur le citron confit, la rose et la datte.
L’attaque est ample et fraiche. La bouche est trsè puissante mais fine à la fois. Tout est fondu et équilibré. L’aromatique est complexe, avec du citron confit, du coing, de la rose, du cuir, un peu de miel et de la datte.
Finale complexe et mûre. Enorme longueur.
Conclusion : un vin exubérant et classe à la fois. Très bon à excellent.
Note : 4,5/5


L’exercice de recherche d’une typicité des appellations n’est pas concluant en ce qui me concerne. La patte du vigneron me semble prendre le pas sur le terroir, parfaitement illustré par les 5 jurançons aux styles variés. Cependant, tous ces vins ont clairement un lien de parenté avec leur fraicheur, leur minéralité et les aromes de citron et ananas.
En tout cas, ce fut une dégustation de haut niveau, qui m’a donné beaucoup de plaisir. Seul le vin numero 3 a été en retrait, et dès 14 euros les vins ont tous été très bon au minimum. On produit de grands vins blancs à tarif raisonnable dans ces appellations !

La photo de famille pour conclure :

 
 

Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, letournaisien, sideway, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, MathiasB, Oyaji-sama, Papé, Blog, sebus, Frisette, Med, the_ej, Boubzou, kunfuka, ysildur, faka, Martino, Kiravi, Garfield, Bug, Kalimotxo, Ilroulegalet, Kana
26 Mai 2022 23:04 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 4995

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Comparaison Pacherenc sec / Jurançon sec / Irouleguy

Oh que oui ! Et je pense que c'est clairement la zone la plus excitante pour les amateurs de vins blancs secs aujourd'hui : ils ont tout ce que les amateurs demandent : vivacité, fond, et prix encore abordables. Par ailleurs, les styles sont pluriels avec des élevages barriques ou pas, ou plus ou moins en avant, qui induisent des profils différents.
Y a-t-il encore des freins à cette reconnaissance ? J'ai peur que quand le dévolu sera à la hauteur du potentiel, il sera moins facile de se faire plaisir à prix abordable.
Personnellement, en ce moment, j'aime beaucoup boire les vins du Clos Benguère.(en choisissant les cuvées et en ayant soin de prendre les plus "classiques")

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
27 Mai 2022 13:06 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck