Nous avons 1172 invités et 23 inscrits en ligne

La Cave du Vieux-Moulin, Famille Papilloud, Vétroz

  • Messages : 2895
  • Remerciements reçus 3

Olif a créé le sujet : La Cave du Vieux-Moulin, Famille Papilloud, Vétroz

Cave du Vieux-Moulin








Famille Papilloud

Rue des Vignerons 43, 1963 Vétroz
Téléphone : 027 346 43 22
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.papilloud.com







Il n'aura pas fallu deux mois pour concrétiser une invitation de Romain Papilloud à découvrir ses vins à la Cave du Vieux Moulin à Vétroz, suite à une première rencontre furtive à l'oenothèque de Leytron.

C'est ce qui s'appelle de l'efficacité et du dynamisme, à l'image de ce sympathique vigneron-éleveur (et pas meunier, le Vieux Moulin ne produisant peut-être même plus de farine!), sis à Vétroz, patrie de l'amigne, que Romain réussit merveilleusement, ayant complètement craqué récemment pour cette bouteille qu'il m'a offerte il y a 2 mois.

C'est dans la fraîcheur toute relative de son caveau, par cette après-midi caniculaire d'août,
que nous nous sommes retrouvés pour la dégustation, en présence de la quasi-totalité du staff de LPV.
Chaude journée en Valais, comme un peu partout en Europe. Même sur la plage de Saint-Jean de Monts, il paraît que l'on se brûle les pieds, c'est dire !

Romain est visiblement aussi heureux de nous faire déguster sa production que nous de la découvrir.
Sans plus tarder, nous attaquons par les blancs 2002.

- Fendant Amandoleyre 2002 : un très beau fendant, fruité, vif, frais et minéral. La seule cuvée de chasselas produite au domaine, Romain semblant plus visiblement attiré par les cépages à personnalité plus marquée. Très jolie réussite néanmoins, qui nous vaut la première grimace de Claudius !

- Petite arvine 2002 : une petite arvine sèche, qui possède beaucoup de mordant en attaque, puis qui développe une jolie palette aromatique caractéristique, avec un chouïa d'amertume en finale qui devrait s'estomper. Très jeune, à attendre un peu.

- Amigne grand cru 2002 : une petite splendeur d'amigne , vinifiée « avec un petit sucre » pour répondre à la demande du consommateur moyen d'amigne, qui la préfère légèrement douce, et de la femme de Romain, également de l'avis des consommateurs d'amigne !

- Amigne grand cru 2002 barrique : échantillon tiré du fût. Bien marquée par le bois, ce qui semble normal à ce stade, un vin qui compense la moindre fraîcheur par rapport au précédent par un supplément d'âme et de profondeur. Destinée à rester encore quelques mois en fût, je suis prêt à parier sur le grand avenir de cette bouteille.

- Amigne grand cru 93 : l'amigne, ça peut vieillir, le saviez-vous ? Et bien Romain nous le démontre. En partie avec cette cuvée qui possède des notes oxydatives au nez qui perturbent un peu la dégustation. La structure est néanmoins impeccable, ample, riche, sans le moindre signe de fatigue.

- Amigne grand cru 94 : la confirmation de ce que nous venons d'entrevoir. Point de nuances oxydatives mais un nez légèrement acidulé, très frais, une bouche longue et complexe avec des notes légèrement mentholées en finale qui contribuent à entretenir le fraîcheur. Grand vin et véritable révélation par rapport au potentiel de ce cépage.

- Gamay VV 2002 : un gamay à la robe très sombre et un vin très concentré avec une légère réduction au nez. Riche et charnu, c'est une expression du gamay assez étonnante mais maintenant recherchée dans le Valais.

- Pinot noir 2001 : assez typique de la production valaisanne avec ses notes lactées (caramel au lait pour moi), il est fondu, accessible et long. Un vin plaisir.

- Pinot noir 2002 : plus coloré et fruité que le précédent, il possède aussi un côté plus fougueux témoignant de sa mise récente. A laisser reposer un peu.

- Pinot noir 2002 barrique : un boisé un peu marqué avec une trace d'amertume le rend moins accessible que les deux précédents (échantillon tiré du fût).

- Vétroz grand cru 2001 : sous cette appellation village se cache en fait une Dôle composée de 70% de pinot noir, 15% de gamay et 15%de diolinoir .La mode des cuvées de gamay VV a en fait dépossédé la Dôle d'une partie de ses constituants, contribuant à la dévaloriser profondément, à l'instar des Passetoutgrains Bourguignons. Ce qui explique la décision de Romain de ne pas mentionner le nom de Dôle sur l'étiquette de ce Vétroz grand cru. C'en est pourtant une très jolie, fruitée, ample, charnue, colorée et gouleyante. Je craque pour ce vin séducteur qui arrache pourtant une deuxième grimace à Claudius, limite éclat de rire!

- Cornalin 2002 : un cépage indigène valaisan que je brûle de mieux connaître. Mes expériences passées n'ont pas été très concluantes mais là , c'est superbe de fruit et de concentration. Un peu de mâche en finale, témoignant de sa jeunesse, mais une texture déjà très soyeuse. Très beau !

- Syrah 2002 barrique : très colorée et concentrée, une jolie syrah dans laquelle on retrouve des notes de lard fumé et d'épices. L'élevage est déjà bien intégré à ce stade.

- Cornalin 95 : là , Romain nous gâte ! Non disponible à la vente, évidemment, c'est un bonheur que de goûter à un «vieux» cornalin, pourtant encore très juvénile. Une somptueuse liqueur de cassis emplit le nez et la bouche et s'installe pour longtemps. La concrétisation de la grandeur de ce cépage, en démontrant son aptitude à la garde.

- Syrah 95 barrique : très poivré au nez, un vin aux tanins encore serrés avec un gros volume en bouche. Au niveau des belles syrahs du Rhône, Averroes, sans aucun doute ! Je ne crois pas que Claudius grimace encore !

- Ermitage 2001 flétri : encore jeune et au boisé un peu marqué, le nez est sur les agrumes et quelque chose de mal définissable. Frais et long, il est doté d'une « mâche blanche » en finale, différemment interprétée par les dégustateurs. Beau vin mais à attendre.

Que voilà donc une belle dégustation témoignant de la grande qualité des vins produits par Romain Papilloud et un très bon moment passé en sa compagnie. En ce qui me concerne, coups de coeur pour l'amigne, le cornalin, la Dôle et l'Arvine, des cépages bien valaisans, quoi!

Ah ! le Valais !

Olif

P.S.: en tant qu'"initiateur" de cette dégustation, je me permets de dégainer -en principe- le premier mais j'attends les comptes-rendus des autres participants avec impatience.
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17922
  • Remerciements reçus 1769

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Olif,
Je me suis fait un peu surprendre, et je n'ai pas noté de commentaires sur le fendant. Ceci dit, je n'en ai pas un mauvais souvenir, il ne faut pas se fier aux apparences ni aux grimaces de Claudius. Du fruit, du gaz et de la fraîcheur, c'est ça non?

J'ai beaucoup aimé la petite arvine 2002. C'est très vif, c'est un vin bâti, et bien jeune, pour l'instant.

Sur les deux amignes 2002, celle élevée en barrique m'a vraiment emballé par un corps et une structure imposante, plus de profondeur que sa petite soeur, que j'ai également appréciée pour son côté gourmand.

Amigne 93: sructure intacte, beaucoup de gras: J'aurais juste aimé un peu plus de mordant sur la finale.

Amigne 94: un peu de réduction, s'ouvre sur des notes mentholées. C'est bien en bouche.

Gamay VV 2002: épices et framboises. Friand et agréable: c'est plus puissant que la moyenne des gamays, j'aime bien.

Pinot noir 2001: Pinote au nez,cacao, datte séchée. Attaque est nette: c'est facile et bien souple.

Pinot noir 2002: le fruité est pur, le vin est plus vif. Le vin est souple mais possède plus de fraîcheur que le précédent. Quelques tannins en finale.

Pinot noir 2001 barrique: notes fumées. Beau volume, de la structure et une finale tannique.

Vétroz Gd Cru Dôle 2001: Nez complexe, épicé, minéral. Ce vin possède de la structure et du nerf. FDinale épicée, c'est un bon vin.

Cornalin 2002: très profond au niveau de la robe.
Nez un peu lactique mais aussi des fruits rouges.
Très belle structure, finale épicée. Pour moi, ce vin est l'image même des vins rouges du Valais.

Syrah Barrique 2002:
Grande robe. Notes fumées et friandises. Bouche ample, épicée, tannins fondus.

Cornalin 1995: Très soombre et dense.
Le nez est complexe, il porte sur le cassis et le fumée.Très beau volume en bouche, bel équilibre, finale polie.

Syrah 95:
robe soutenue, début d'évolution.
Note de lard fumé.Très belle structure qui suit une attaque très nette. C'est ample, et la finale est encore vive sur des tannins marqué et serrés.

Hermitages Voluptée, 2001: Or pâle: pêche, notes fiuumées, et notes minérales.
Bouche onctueuse qui laisse apparaître une note torréfiére. Finale très fraîche. Ce n'est pas un vin hyper liquoreux mais il est élégant et équilibré.

Jérôme Pérez
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17922
  • Remerciements reçus 1769

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Amigne de Vétroz, Grand Cru, 2002

CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Amigne de Vétroz, Grand Cru, 2002
La robe est or pâle avec des reflets verts.
Le nez s'ouvre superbement sur la mandarine, l'orange givrée (je suis désolé, ça me rappelle ça), monolithique certes, mais c'est un beau monolithe (je reprends une formule d'Olif).
J'aime cette bouche bien nette, dans le volume et la fraîcheur. Le fruit est intense avec de la minéralité qui se ressent en bouche plus qu'au nez. Les notes salines rappellent bien l'origine de vin. Belle finale très fraîche et longue. Le sucre résiduel est parfaitement intégré et apporte de la gourmandise à  ce vin.

J'aime beaucoup, mais ça fait déjà  une de moins.

Jérôme Pérez
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9583
  • Remerciements reçus 1095

claudius a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Salut Olif,

j'ai bien rigolé...ceci dit pour moi le vin rouge le plus intéressant était le Cornalin...vraiment très particulier! une nouvelle expérience.

Je trouve par contre que les Sirah ne ressemblent pas du tout à  celle du Rh^ne français ou en tous cas pas à  celles que je connais. J'imagine qu'il faut plutôt y rechercher une typicité valaisanne pour pouvoir les apprécier pleinement.

(bbb)
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8439
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud

Une visite tout en chaleur, non seulement par les 40 degres a l'ombre qui ont vite rendu la salle de degustation en un sauna finlandais, mais surtout par l'accueil et la passion qui anime Romain Papilloud. On a meme eu droit a quelques revelations pas piquees des hannetons mais promis, on les garde pour nous !
Romain nous a servi TOUTE sa production (et meme plus), alors attaquons:

Fendant Amandoleyre Grand Cru 2002 (l'annee m'a echappee, donc j'assume que c'est un 2002), provenant d'un terroir de schistes. Robe claire, nez assez sec sur les fleurs, bouche tout aussi seche, un peu chaude et avec un gazeux residuel. Pas mal.

Petite Arvine de Vetroz 2002 (?) , une arvine seche avec une acidite de 8.5. Robe claire, nez truffe, belle acidite en bouche avec un cote salin typique. Longue finale. Tres belle Arvine seche.

Amigne de Vetroz “Grand Cru” 2001 (je crois) recoltee a 112 degres Oechsle. Robe claire, nez sur les petites fleurs, avec un cote salin de belle facture. La bouche presente un leger sucre, contrebalance par une acidite bien presente. Leger picotement sur la langue. J'aime beaucoup ce vin.

Amigne 2002 (passee et tiree d'une barrique de 2e passage ), un essai de Romain. Robe jaune plus foncee que les autres vins. Le nez est plus fort et la barrique – suprnemment – peu prononcee. Bel equilibre. La bouche est fumee, piquante, avec un cote salin, de belle longueur. Cela donnera une belle bouteille par la suite.

Amigne 1993 (seche, la 1e vinifiee par le domaine) . Robe jaune, nez un peu champignone et legerement oxydatif avec une petite reduction. Par contre, la bouche n'a pas bouge et montre le potentiel de vieillissement des amignes seches. Belle bouteille.

Amigne 1994 (seche) . Robe jaune pipi, nez paraissant moelleux mais ne l'etant pas, avec une sensation legere de pourriture grise. La bouche est de demi-mesure mais bien equlibree.

Gamay Vieilles Vignes 2002 : robe violette, nez douceatre sur le sirop, la canelle et les epices douces (c'est peut-etre coupe au Cos d'Estournel (bbb)). La bouche est picottante, avec une impression de sirop de grenadine epice.

Pinot Noir 2001 (vieilli en cuves) : robe grenat, nez lacteux, grenadine et reglisse rouge. Bouche seche et un peu acide.

Pinot Noir 2002, mis en bouteille depuis 1 semaine : robe bordeaux assez foncee, nez plus complet mais moins docile que son aine d'une annee, bouche deja ronde et un peu chaude. A laisser reposer.

Pinot Noir 2001 passe en barrique : robe bordeaux, nez boise et epice, bouche tannique et boisee. Je ne sais que penser.

Dole Vetroz “Grand Cru” 2001 (?) le nom de Dole n'etant pas explicitement mentionne suite a la mauvaise reputation acquise par cet assemblage au cours des dernieres anees en Valais (le fourre-tout). Ici, c'est 70% Pinot Noir, 15% Gamay et 15% Durit Noir. Robe bordeaux, nez lacte avec une presence de pain d'epice, bouche fruitee avec une belle acidite.

Cornalin de Vetroz 2002 : robe foncee, nez sur les epices douces et le poivre noir, bouche structuree, legerement tannique mais un bon fruit pour supporter le tout. Tres interessant.

Syrah du Valais 2002 (tiree de la barrique) : robe tres foncee, nez de lard fume qui differencie cette Syrah de celles de la vallee du Rhone francaise, du Languedoc, du Chili etc. Joli poivre. La bouche, souple, est bien presente. Une Syrah tres valaisanne.

Cornalin de Vetroz 1995, 1er millesime de la maison de jeunes vignes de 3e feuille, vieillissement en cuves : robe foncee, nez sur l'eau-de-vie et la griotte, bouche tres myrtille avec une belle persistance fruitee. Encore un exemple de vieillissement harmonieux.

Syrah du Valais 1995, 1er millesime, passee en barrique : robe tres foncee, nez melange entre fruits et epices, bouche un peu acide et depassee malgre une belle fraicheur residuelle. Cela manque a mon gout un peu de corps et de veloute.

Last but not least, Volupte Ermitage 2001 (Marsanne), fletrie sur pieds et passee 18 mois en barrique : robe jaune foin, nez sur les fleurs blanches, peu expressif mais tres mineral. La bouche, moelleuse, donne un petit cote de cendre froide.
Ce vin est partiellement botrytise alors que le 2002 encore en elevage le sera a 100%. Je me rejouis deja.

Une belle journee et une degustation a la hauteur de mes attentes, meme si cela confirme que la plupart des vins suisses ne m'interpellent que peu par rapport a ce que l'on peut trouver sur cette planete.

Merci avant tout a Romain Papilloud pour sa disponibilite et sa chaleur ... et aussi pour avoir ouvert la porte de sa cave afin de faire une clim naturelle pour des degustateurs moites (aaa)

Anthony
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 0

paski55 a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Juste un petit commentaire au sujet du Fendant Amandoleyre Grand Cru de Romain.
C'est quand même un vin qui a obtenu 3 x un coup de coeur dans le guide "Vin de Passion".
Une régularité qui récompense un très beau style de fendant qui, même s'il ne fera jamais 1er au concours du meilleurs chasselas suisse (et là  je ne dis pas tout ce que je pense sur ce type de concours), prouve que bien maitrisé, le chasselas est un vin d'apéritif idéal.

Pascal


Santé - Pascal
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2895
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Je pense comme Paski que ce fendant Amandoleyre (c'est bien un 2002, Anthony!) est un très beau fendant, frais et parfumé.

Sacré Anthony! Tu m'as bien fait rigoler! A peine 8 jours passés au pays et tu pètes une Durit!(aaa)(aaa)(aaa)

Pour la peine, tu copieras 100 fois "Vive le Gamaret et le Diolinoir".
Voilà  de vrais cépages indigènes helvétiques qu'on ne trouvera jamais au Chili!

Olif, encore mort de rire!(aaa)(aaa)

P.S.: le merlot que j'ai trouvé est le classic 2001. Pour commencer, ça devrait aller mais promis, je me mets en quête de la cuvée Alexandre et même du Clos Apalta.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud

CR: Cave du Vieux Moulin Romain Papilloud

Pas grand-chose à  ajouter à  ce qui a déjà  été dit.

Impression générale sur la cave : très bonne qualité d'ensemble. Les rouges sont plutôt souples, de belle concentration et charmeurs. les blancs ont une belle typicité et du style.

Quelques notes sur ls vins dont je me souviens.

Fendant Amandoleyres 2002

Issu d'un terroir réputé de Vétroz, ce fendant est pur, fruité, gouleyant et floral avec une légère pointe de CO2 naturel lui apporte une agréable vivacité. Bel équilibre fruit-terroir. J'ai beaucoup apprécié ce fendant par cette journée caniculaire.

Petite arvine 2002
Ici, Romain a eu raison de ne pas écouter son épouse - qui souhaiterait un peu de SR - et de nous proposer une petite arvine parfaitement séche qui n'a pas fait sa malo. C'est une jolie petite arvine, fraîche, structurée, avec des nuances salines en finale. Belle réussite et de la typicité.

Gamay 2002
Le nez est épicé, ouvert. La bouche est souple et séductrice, avec une belle concentration. Belle réussite avec ce cépage en dehors de ses lieux de prédilection que sont Fully et Martigny. Il lui manque peut-être un poil de fraîcheur.

Dôle Grand cru 2002
Que voilà  une belle dôle, avec le diolinoir qui vient lui apporter nerf, puissance et race. On ressent aussi le diolinoir et son caractère épicé au nez, où il complète joliment le pinot. Le vin est mûr, suave, d'une belle envergure et plutôt long. Une réussite.

Cornalin 2002
En Valais, il n'est pas si facile de trouver de beaux cornalins. Ce cépage est aussi difficile à  maîtriser à  la vigne qu'à  la cave et ils ne sont pas nombreux à  proposer des bons cornalins. Romain Papilloud a un faible pour ce cépage et produit des cornalins qui comptent au rang des meilleurs cornalins valaisans. Le nez du 2002 est dominé par la cerise noire. En bouche, c'est suave, concentré, très parfumé et d'un charme fou.

Cornalin 95
C'est un bien beauc cadeau que nous a fait Romain en nous ouvrant cette bouteille de 95, grand millésime de rouge en Valais. Il ne doit plus rester beaucoup de cornalin de cette année, où le cornalin était encore un cépage relativement confidentiel en Valais. J'ai toujours eu des réserves sur l'aptitude du cornalin à  vieillir. Celui-là  me convainc du contraire, le fruit est encore très présent, les tannins sont fondus mais la strucutre est encore là . Au plan aromatique, le fruit pur a fait place à  un registre plus évolué, agréable et très original. Grande réussite. Je ne touche plus les quelques cornalin 2000 de Papilloud qui me restent avant quelques années.

Amigne
Intéressant de voir comme le fruit résiste au vieillissement sur les 83 et 86, malgré un peu d'oxydation. Les vins restent structurés et charmeurs, mais je préfère quand même les amigne plus jeunes, comme la très belle amigne 2002), étonnante dans sa version barrique. C'est la première fois que je goûtais une amigne qui a connu le bois (sauf en liquoreux): le vin a plus d'étoffe, plus de domplexité aussi, mais le fruit éclate un peu moins au palais. A suivre de près, surtout à  voir sur la durée, ca peut être immense.

La syrah 95 était superbe, encore jeune, avec ses notes de lard fumé. La 2002 demandait encore à  se fondre mais me paraissait joliment réussie.

Les pinots étaient souples et gouleyants, plutôt concentrés, mais je ne suis pas le plus apte à  parler du pinot, qui n'est de loin pas le cépage que je préfère.

S'il fallait résumer en deux mots, je dirais que Romain est le roi de l'amigne et du cornalin.

Mes coup de coeur :

Amigne 2002 (les deux), Cornalin (les deux), Dôle Grand Cru et Fendant.

Un grand merci à  Romain pour son accueil, les vieux millésimes qu'il a sorti de sa cave et les échantillons des vins en barrique qu'il avait préparés pour la dégustation.

cordialement

Yves Z

Yves Zermatten
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1117
  • Remerciements reçus 0

michelD a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Je ne vais pas renoter à  nouveau tous les vins dont nous a délecté Romain Papilloud, mais c'était pour moi la première et sérieuse introduction aux vins du Valais, dont j'ai ramené quelques exemplaires en Belgique.

Bien que n'étant guère attiré par le gamay, j'ai cependant beaucoup apprécié celui proposé par la Cave du Vieux Moulin.

Nous l'avons apprécié en famille avant-hier avec un saucisson à  cuire vaudois et une salade de pommes de terre et de haricots verts.

Belle robe grenat prononcée, nez typique de cerises mais avec quelque chose en plus (un petit côté animal ?). Vin très cerisé en bouche, mais bien concentré et charpenté, tout en sachant rester frais et gouleyant.

Michel.
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1117
  • Remerciements reçus 0

michelD a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Amigne de Vétroz, Grand Cru, 2002

CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Amigne de Vétroz, Grand Cru, 2002

Je retranscris ici les notes de DidierD prises lors du dîner du 30 novembre 2003 (voir forum "Echanges et Rencontres", rubrique "Anniversaire"

La robe est pâle.
Le nez, pas vraiment explosif, s'exprime sur les agrumes, principalement le citron, l'abricot, légèrement lactique et avec un soupçon de minéralité.
La bouche est riche, avec une bonne dose de sucre résiduel et une belle acidité, mais ces deux-là  se tournent le dos, l'ensemble paraît dissocié.
Mais c'est fruité, il y a une agréable fraîcheur et une bonne sensation apéritive. Finalement, c'est ce qu'on lui demandait, c'est donc un bon début.

Michel.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

J'ai passé la semaine dernière en coup de vent récupérer quelques bouteilles chez Romain Papilloud. Cela ne nous a pas empêché de passer rapidement en revue le millésime 2003 encore en cuve ou en barriques. je n'a malheureusement pas pris de notes, mais je peux dire que dans l'ensemble, tant les blancs que les rouges ne m'ont pas paru avoir souffert d'un excès de maturité. Il faut dire que Romain Papilloud n'a pas attendu pour vendanger. Déjà  à  la mi-août, il vendangeait certaines parcelles et la plupart des vins ont une jolie fraîcheur. Les rouges ne sont pas confiturés du tout et présentaient une jolie fraîcheur, mais ils m'ont quand même paru en retrait des 2000. Les fendant sont sympas, surtout le Amandoleyre grand Cru, plus frais et racé que le Vétroz normal. L'amigne Grand Cru est encore fermée au nez, mais la bouche est suave, avec un peu de résiduel comme toujours chez Romain. La petite arvine Grand Cru (sans malo) est très fraîche, bien typée et s'annonce prometteuse. En rouge, le pinot m'a moins emballé que le gamay, fruité, rond et savoureux. J'attendais un peu plus du cornalin, qui me paraît encore sur la réserve. En revanche, j'ai été époustouflé par un Gamaret de troisième feuille, très flatteur, éblouissant de fruit et d'arômes ! Vraiment étonnant (Romain, tu m'en mets trois bouteilles de côté stp ?). Nous avons encore goûté, trop rapidement, un merlot en barriques et un Carmanoir (est-ce bien ça ?) très jolis eux-aussi mais dont les souvenirs se confondent dans ma mémoire.

Il faudra revoir tout ça en bouteille, certains vins étaient en phase de réduction et il faisait 4 degrés dans la cave, ce qui rend les vins rouges difficiles à  déguster !

et merci à  Romain pour cet agréable sprint.

Yves Z

Yves Zermatten
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Volupté 2002

CR: Volupté 2002 (marsanne)
label Grain noble ConfidenCiel


robe or clair

Beau nez mielleux, avec des agrumes, de la pomme blette, des nuances vanillées et épicées et, me semble-t-il, de fines notes de noix de coco. A l'agitation, les notes d'alcool de fruits rouges typiques de la marsanne ressortent. en revanche, je n'ai pas trouvé de truffe blanche, ou très peu.

La bouche est aromatique, pas excessivement confite mais assez puissante, avec un léger rugueux qui appelle encore un peu de garde. Le vin est très agréable en bouche, ça balance, bien, avec de beaux sucres et une acidité qui étaye toute la bouche. Très belle longueur, où l'on retrouve ce sillon acide.

Très joli.

Yves Z

Yves Zermatten
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8439
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Yves, as-tu eu l'occasion depuis aout dernier de gouter la (le ?) Volupte 2002 que Romain nous disait etre superbe ?

Anthony
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Yves,ce n'est pas du Carmanoir que tu à  dégusté,mais du "Carminoir".
Cépage obtenu en 1982 d'un croisement de Pinot Noir et de Cabernet Sauvignon à  la Station fédérale de recherches agronomiques de Changins

Salutations

Romain
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Bonjour!

Après le Gamaret, le Diolinoir (me semble-t-il...), le Carminoir!...
Y'a des chercheurs à  Changins!... (aaa)

Sans blague, quelles sont les objectifs premiers de ces chercheurs?

- Recherche de nouvelles variétés destinées à  se distinguer à  long terme?...
- Proposer des cépages résistants aux maladies? Peut-on y voir la crainte d'être confrontés à  des maladies demandant une chimie de plus en plus galopante et donc, des arrière-pensées écologique?
- Séduire la Chine?... (bbb)

Cordialement,

PhR
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Cornalin 2002

CR: Cornalin 2002

Vin de séduction, sur la cerise, souple et joliment concentré, aromatique et séducteur. Un très joli cornalin bien typé, épicé, et diablement séducteur. Je n'en attendais pas autant dans ce millésime.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Petite Arvine de vétroz 2002

CR: Petite Arvine de Vétroz 2002

robe jaune clair

Actuellement, le vin s'exprime plus en bouche qu'au nez. C'est une petite arvine de caractère, structurée, riche, avec une acidité vivifiante et une belle finale sur le pamplemousse et de fines notes salines. Une très jolie petite arvine sèche et sans FML. Je dirais qu'il faudrait l'attendre encore un peu.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Amigne 2002

CR: Amigne 2002

Nez typé cépage, sur les agrumes. La bouche est pleine, riche, ronde, un peu monolithique malgré une jolie vivacité. On retrouve les agrumes au palais et en finale. Comme toujours chez Romain, l'amigne est marquée par un SR très sensible. Personnellement, cela ne me déplait pas, même si ça rend l'amigne trop flatteuse aux goûts de certains.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Syrah barrique 2001

CR: Syrah 2001 barriques

Nez intense, sur le pamplemousse, avec des notes de fumée et d'épices, le poivre notamment.

En bouche, le vin est précis, souple, avec une belle expression aromatique sur les petits fruits. La densité surprend dans ce millésime. C'est une jolie syrah, de structure moyenne, élégante plus que puissante, avec des tannins mûrs et sans verdeur (chose rare en 2002) et une matière suave.

Voilà  assurément l'une des belles syrah du millésime.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8439
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Une Syrah aux aromes de pamplemousse, c'est la 1e fois que j'entends cela. C'est typique des Syrah de R. Papilloud ?

Anthony
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

effectivement. J'ai bu cette bouteille avec SGuich. Nous avons longuement cherché à  quoi correspondaient ces notes, puis SGuich a eu la révélation : pamplemousse, et même pink pamplemousse ! c'était flagrant (enfin pour nous ! je ne sais pas ce qu'en pense Romain (bbb)).

Cela dit, Robert parle souvent d'arômes d'agrumes et d'orange sur les syrah. Cela ne serait donc pas si étonnant.

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21542
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

Yves,

Des impressions d'agrumes sur des rouges ou de cerises sur des blancs, j'ai déjà  rencontré ça...
Effectivement, on se pose et ça pose question!
D'où l'intérêt de ces verres INAO noirs que tu as achetés à  Lille (bbb)

Amitiés,
Thierry
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

bus ce midi dans un restaurant de Vétroz :

CR: Fendant Amandoleyres Grand cru 2002

superbe fendant mêlant subtilement la pureté du fruit et une belle minéralité. Puissant, racé, aromatique équilibré et d'une belle allonge, c'est assurément un très beau fendant.

CR: Syrah barrique 2000

Robe noire, nez ouvert, puissant, poivré et épicé. La bouche est volumineuse, bien définie et longue. Elevage bien intégré. Voilà  une très grande syrah du Valais qui a encore de belles années devant elle. Parfaite sur une entrecôte sauce au poivre vert.

Deux très beaux vins valaisans.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Cornalin 2000

Encore une belle bouteille de Romain bue ce soir avec ce superbe CR: Cornalin 2000.

Robe pourpre soutenue, intense, encore "jeune".

A l'ouverture, le nez est marqué par un peu de réduction, qui disparaît à  l'aération pour s'exprimer sur ce registre fruité-épicé si particulier du cornalin. En bouche, c'est superbe ! le vin regorge de fruit, c'est dense, crémeux, avec une trame serrée, des tannins enrobés et une belle finale pulpeuse, équilibrée et joliment longue. Comme ce vin n'est pas passé en barriques, on n'y retrouve pas de boisé toasté, ça devrait plaire à  Olif.

C'est la cinquième bouteille de ce cornalin que je bois (il ne m'en reste malheureusement qu'une(ccc)) et je me suis vraiment régalé avec ce vin. c'est probablement le plus grand cornalin que j'ai eu l'occasion de goûter. bien au dessus de deux cornalin Maître de chais de Provins que j'ai eu l'occasion de déguster récemment.

cordialement

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Petite Arvine 2002

CR: Petite Arvine 2002

rebu ce midi une petite arvine 2002 de Romain avec beaucoup de plaisir.

La robe est d'un jaune-vert très très pâle.
Le nez est plus expressif qu'il y a quelques mois et s'exprime joliment sur la minéralité et des nuances d'agrumes et de rhubarbe. En bouche, la matière s'est fondue harmonieusement. C'est une petite arvine parfaitement sèche, avec du fruit, de la typicité et de l'allonge, sur le pamplemousse et des notes minérales. Le vin est racé, vif, avec une acidité marquée et du gras. Ca décoiffe un peu mais que c'est bon !

Voilà  un superbe exemplaire de petite arvine sèche. C'est comme ça que je les aime.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Amigne 2001

CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Amigne 2001
superbe amigne. Le sucre bien perceptible après la mise est actuellement presque digéré et se sent à  peine. Le nez est somptueux, sur les agrumes et des notes d'amandes vertes . La bouche est du même niveau, moins riche et onctueuse que les 2002 et 2003, mais presque sèche, fruitée et soutenue par une acidité très marquée (typique des 2001, hein Paski (aaa)). Finale équilibrée, racée et précise.

Une amigne moins flatteuse et facile que les 2002 et 2003, mais probablement plus racée et stylée. Personnellement, j'adore !

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

voila une bonne piste pour un bon cornalin .comme nos amis suisses les membres de notre club de chambery ont beaucoup aime les deux vins de r papilloud amigne et petie arvine 2002 un vin race vif bref tout ce que je recherche dans un vin . j"attends avec impatience ta liste de vins
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: La Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud, Cornalin 2000

On s'est régalé hier soir avec ma dernière bouteille de CR: Cornalin 2000 de Romain Papilloud. Bu à  côté d'un Grand cru de Pommard du compte Armand, cette bouteille a fait honneur au Valais.

Nez envoûtant, sur les fruits noirs, la cerise, le cassis et des notes épicées. La bouche explose de fruit et d'arômes, avec un charme fou. L'ensemble et harmonieux, rond, équilibré, d'une belle concentration, avec des tannins mûrs et enrobés. Voilà  un magnifique cornalin !

Ca me fait penser que je n'ai plus regoûté le 2003 depuis décembre et qu'îl faut que je passe à  la cave !

cordialement

Yves

Yves Zermatten
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2895
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : CR: Millésime 2003, du grain à moudre au Vieux Moulin!

Deuxième étape du programme culturel helvétique de la semaine dernière, une halte à la cave du Vieux Moulin à Vétroz, chez Romain Papilloud, vigneron ô combien attachant qui magnifie aussi bien les cépages indigènes valaisans que les nouvelles variétés pour lesquelles il fait souvent figure de pionnier. Même si nous apprendrons plus tard dans la soirée que les cépages autochtones valaisans ne sont pas si indigènes que cela, en fait, résultat d'un melting-pot avec la vieille Europe. Si ce ne sont peut-être pas les Romains qui implantèrent l'amigne à Vétroz, c'est néanmoins chez le Romain (Papilloud) que l'on peut y déguster une des meilleures, si ce n'est LA meilleure du canton.

Fendant Grand Cru Amandoleyre 2003[/u]
Un vin au nez frais et fruité, doté d'une belle minéralité en bouche, avec une toute petite perle qui accentue la sensation de fraîcheur. Presque une épure, mais surtout un grand fendant, d'une régularité exemplaire d'un millésime à l'autre.

Petite Arvine 2003[/u]
Nez d'abord sur le réserve (la bouteille vient d'être ouverte sous nos yeux), laissant ensuite percevoir de jolies notes de pamplemousse. Minéral et tranchant en attaque, il s'étoffe et s'enrobe en milieu de bouche pour terminer de façon assez caractéristique sur des notes salines. Une magnifique Petite Arvine parfaitement sèche, presque une prouesse dans ce millésime 2003. Magnifique!

Amigne 2003[/u]
Nez original sur le beurre de cacahuète et la noix de Pécan. Une pointe de gaz carbonique apporte la vivacité suffisante pour contrebalancer le sucre résiduel qui passerait presque inaperçu!

Amigne 2002 barrique[/u]
Une innovation sur ce fabuleux cépage qu'est l'amigne. La mise est récente, d'où la présence d'un boisé encore bien marqué au nez, mais sans caricature. L'apport de l'élevage se sent surtout au niveau de l'étoffe de la matière, grasse, riche et onctueuse, enveloppant la bouche, tout en gardant de la fraîcheur et les caractéristiques du cépage. Une grande maîtrise! Superbe!

Gamay VV 2003[/u]
Nez fruité, qui sent le gamay (d'après PhR!) pour un vin charnu, gouleyant et agréable.

Vétroz Grand Cru 2003[/u]
Une dole haut de gamme (70% pinot noir, 15% gamay, 15% diolinoir), aux arômes fruités légèrement réglissés, avec déjà une grande souplesse mais une structure néanmoins solide.

Pinot noir barrique 2002[/u]
Nez plutôt réservé, loin de l'exubérance aromatique de certains de ses congénères. Boisé très fin, que Romain trouve à peine trop torréfié, grain soyeux, légère mâche finale. A attendre une ou deux années.

Cornalin 2003[/u]
Robe sombre, légèrement violine sur les bords. De façon totalement inhabituelle, ce cornalin a passé deux mois en barrique pour contrecarrer les effets d'une réduction en cuve. Au nez, ça embaume la crème de cassis! On retrouve une texture soyeuse, crémeuse, et l'évolution des arômes dans le verre se fait vers le noyau de cerise. Petite amertume tannique en finale. Un très beau vin qui nécessite un peu de repos en cave. Romain, c'est décidément le roi du cornalin! Pour accompagner quelques tranches de viande séchée valaisanne, à la fin de la dégustation, nous aurons l'occasion de regoûter le superbe 2000 avec un plaisir toujours inégalé.

Carminoir 2003[/u]
Avec ce cépage, on innove complètement. Issu d'un croisement entre le pinot noir et le cabernet sauvignon, sera t'il apte à réconcilier les bordeauphiles et les bourgognophiles? La robe est sombre, la bouche plutôt soyeuse mais la finale légèrement cartonneuse et végétale. Les vignes sont jeunes, laissons-lui un peu de temps!

Gamaret 2003[/u]
Vendangé le 18 août. Vin puissant, très mûr mais pas cuit, sérieux, avec un petit côté rustique séducteur.

Syrah 2002 barrique[/u]
Fraise écrasée, cassis, myrtilles, épices mais aussi agrumes (pamplemousse?), c'est une belle syrah, dense, riche et longue.

Assemblage 2003[/u]
à‰chantillon prélevé sur fût, il s'agit d'un assemblage de 65% de Carminoir, 25% de Merlot et 15% de Gamaret. Elevage en fût avec moins d'1/3 de fût neuf. Le nom définitif de cette nouvelle cuvée n'a pas encore été trouvé. Un peu de boisé très fin au nez, une bouche soyeuse, sur les fruits noirs, la mûre écrasée, la myrtille, développant un beau volume, longue, avec une rétro-olfaction sur des notes de crème catalane. Très convaincant, ce vin méritera d'être suivi avec attention dès la fin de l'élevage et après la mise.

Volupté 2002, Ermitage Grain Noble[/u]
Vendangé le 9/12/2002. Nez très précis, sur les agrumes confits, un peu de truffe blanche, mais légèrement parasité par une petite impression poussiéreuse. La structure en bouche est magnifique, patinée, veloutée, d'une grande douceur, avec juste ce qu'il faut de vivacité. Fort bel équilibre. Sans cette toute petite note olfactive gênante, le vin serait quasi-parfait!

Une gamme toujours aussi riche, s'étoffant même régulièrement par l'apport de nouveaux cépages et de nouvelles cuvées, témoignant du dynamisme de Romain Papilloud. Une grande homogénéité de style, tant dans les rouges que dans les blancs, et un haut niveau d'exigence qualitative font de ce domaine une référence en Valais.

Olif

[/u]
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6706
  • Remerciements reçus 1001

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: La cave du vieux moulin, Romain Papilloud, Vétroz

rien à  ajouter à  ce CR très complet, sinon que j'ai eu un coup de coeur pour les vins suivants :

Fendant Amandoleyres 2003[/u]
un très beau fendant plein, marqué par la minéralité, dans une gamme aromatique particulière procurée par le terroir d'Amandoleyres.

Petite arvine 2003[/u]
Superbe petite arvine, très réussie dans ce millésime. Il n'y en a malheuzreusement plus à  la vente.

Amigne 2003[/u]
Très belle amigne, riche, fruitée, et bientypée. Une fine pointe de CO2 rafraîchit la finale. C'est un vin très réussi, mais le suivant l'a un peu exclipsé.

Amigne barrique 2002[/u]
La révélation de la dégustation. Nous l'avions déjà  goûté en barriques l'an passé (et beaucoup apprécié) mais maintenant, nous avons là é une très belle bouteille d'amigne, qui démontre que ce cépage s'adapte magnifiquement à  l'élevage sous bois.

Cornalin 2003[/u]
Un vin pas encore tout à  fait en place, qui demande encore un peu de bouteille pour s'épanouir, mais nous sommes en présence ici d'un très beau cornalin. Romain est peut-être celui qui a le plus de régularité avec ce cépage difficile à  travailler. Depuis que je le connais, il n'a pas raté un seul cornalin.

Pinot noir barrique 2002[/u]
Au premier contact, je l'ai trouvé un peu boisé, mais ensuite, ce pinot m'a convaincu, au point quej'en ai pris quelques bouteilles, dont je pourrai faire un CR plus exhaustif dans quelques mois.

Les nouveaux cépages : Carminoir, Gamaret, assemblage rouge[/u] premier contact étonnant : des flots de fruits, une matière charnue et très sapide, mais des tannins qui manquent parfois un peu de finesse à  ce stade. Je pense qu'il faut attendre un peu que ces vins se fassent avant de pouvoir les juger. J'ai personnellement beaucoup aimé l'assemblage rouge.

la syrah 2002 et ses notes de pamplemousse, j'en ai déjà  assez parlé. Très joli vin aussi.

cordialement

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck