Nous avons 2138 invités et 40 inscrits en ligne

Weingut Dönnhoff, Nahe

  • Messages : 1150
  • Remerciements reçus 6003

Réponse de Garfield sur le sujet Weingut Dönnhoff, Riesling Höllenpfad 2018

CR: Weingut Dönnhoff, Riesling Höllenpfad 2018

Bu en accompagnement d'une poularde à la truffe et au riesling (oui c'est un délice...), l'accord met-vin était relativement facile à trouver du coup... 

Nez très Dönnhoffien, avec agrumes, fleurs et micro pointe pétrole pour complexifier, la bouche présente probablement quelques SR car l'entrée de bouche est assez douce mais j'ai surtout apprécié la belle allonge minérale, crayeuse. On est sur un vin aromatiquement très proche du basique riesling trocken, mais avec un peu plus de tout, de complexité, de largeur, de longueur, sans non plus changer radicalement de braquet. Très agréable au demeurant et facile à boire.

Bien + 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, denaire, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Jeanveux, Ilroulegalet
25 Déc 2022 16:32 #421

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3794
  • Remerciements reçus 931
CR: Domaine Dönnhoff, Nahe, Oberhäuser Leistenberg Riesling Kabinett, 2007

Un joli vin au bel équilibre sucre acidité.
Il est assez monolithique au niveau aromatique sur les terpènes genre pneu neuf assaisonné au caoutchouc mais cela ne nous a pas empêché de nous faire bien plaisir avec !
Très Bien

 

Benoît ex Avinturier de LPVLyon2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, denaire, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, GAET, Pat_Champ, Kiravi, Garfield
10 Jan 2023 21:06 #422
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9321
  • Remerciements reçus 17132
CR: Weingut Dönnhoff – Nahe – Hermannshöhle – Riesling Grosses Gewächs – 2011
 
Fichier attaché :


Bue lors d'une dégustation de  grands Riesling français, allemands et autrichiens

Tiens, voici une première robe d’un or très clair.
Le nez d’une très belle définition revient sur un registre plus classique qui combine arômes citronnés et d’hydrocarbure, avec une touche grillée d’un bel effet.
Un infime perlant nous accueille en bouche, vite passé au second plan derrière une forte impression de densité. La minéralité s’exprime tant en terme de structure que d’aromatique, qui ne dépare pas dans la grande finale toute en pureté.
Excellent

Jean-Loup
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, DUROCHER, rafalecjb
13 Jan 2023 19:22 #423

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1150
  • Remerciements reçus 6003

Réponse de Garfield sur le sujet Weingut Dönnhoff - Riesling Trocken 2020

CR: Weingut Dönnhoff - Riesling Trocken 2020

Bue à l'apéritif, bien plus prête que sa grande soeur ouverte quelques mois auparavant. Déjà le perlant est quasi inexistant, le nez est d'emblée appétant, pamplemousse au sucre, citron vert, floral, herbes fraiches, en bouche c'est léger sans être maigre, grâce à cette petite sucrosité détectée au nez, jolie finale saline. Un vin immédiat, consensuel mais pas chiant.
Au prix ou c'est, je vois difficilement qui peut faire mieux.

Bien + / Très bien (la dernière sera bue prochainement à mon avis, autant la cueillir quand c'est aussi plaisant)

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, Med, GAET, leteckel, jd-krasaki, Fredimen, Kiravi, rafalecjb, Ilroulegalet, Tessouille
07 Fév 2023 13:38 #424

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6434
  • Remerciements reçus 6447

Réponse de Vaudésir sur le sujet CR: Weingut Dönnhoff Riesling Tonschiefer Trocken 2021

CR: Weingut Dönnhoff  Riesling Tonschiefer Trocken 2021

Bu à cette occasion www.lapassionduvin.c...

Robe jaune paille, nez citronné, non variétal, en bouche léger gaz mais vite dissipé, c’est léger frais, une certaine maturité bien équilibré par une bonne tension, très sympathique mise en bouche.

Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, GAET, Garfield
17 Fév 2023 09:36 #425

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 801
  • Remerciements reçus 2256
CR: Weingut Dönnhoff – Riesling Trocken – 2021 :
 Robe très claire, paille aux reflets vert d'eau.
Très léger perlant à l'ouverture.
Nez vif sur les fruits jaunes à noyau et les fruits exotiques, mangue et melon.
La bouche est tendue mais avec juste ce qu'il faut de "gras" pour enrober l'ensemble sur une thématique fruitée et de fleurs blanches.
Belle allonge fruitée. B-TB 15/20 sur une salade thaï de crevettes.

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, peterka, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Kiravi, rafalecjb, Garfield, Ilroulegalet, Tessouille
28 Fév 2023 21:09 #426

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2835
  • Remerciements reçus 4074
CR: Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Leistenberg Riesling Kabinett 2016

 

Le nez est très frais, classique, avec des agrumes en veux-tu en voilà (citron vert, pamplemousse, citron confit...), des notes de résine de pin, de menthe fraîche, expressif et très agréable.

La bouche a une trame acide formidable qui tend à prendre le dessus sur la sucrosité, d'où une bouche longiligne, tendue, fraîche et salivante, qui finit net, sur des arômes d'agrumes. 

C'est vraiment très bon, pas ultra complexe mais très digeste, ça se boit à grandes lampées et la bouteille est vide avant qu'on ait eu le temps de dire ouf. 

Très bien -

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Papé, GAET, leteckel, the_ej, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet, Tessouille
16 Mar 2023 18:20 #427
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 801
  • Remerciements reçus 2256
CR: Weingut Dönnhoff – Riesling Trocken – 2021 :
 Robe paille, claire tirant sur le vert.
Nez sur les fruits blancs, une note d'herbes fraîches.
La bouche est vive et très fruitée, raisin blanc et fleurs. Finale assez longue sur les fruits frais.
B à l'apéro 14/20.

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Papé, GAET, jd-krasaki, Kiravi, rafalecjb, Garfield
20 Mar 2023 20:53 #428

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Weingut Dönnhoff – Hermannshöhle GG 2012

Bu hier un CR: Hermannshöhle GG 2012 de Cornelius Dönnhoff
Robe : paille clair, reflets verts
Nez : légèrement terpénique, pêche, menthe. Élégant mais pas ultracomplexe.
Bouche : le vin tapisse le palais progressivement, sans ostentation, avec présence mais sans lourdeur. Finale sur la pierre/l'ardoise? (même si le terroir n'est pas un terroir d'ardoise pure). Tout est propre, harmonieux, mais le vin manque un peu de folie à mon goût. À noter qu'il ne fait que s'améliorer quand il monte en température dans le verre.
Conclusion : Très bien. Vin à la fois plein et délicat, très harmonieux, qui manque juste d'un peu de folie à mon sens. Les 36€ demandés à l'époque se comprenaient, j'ai un peu plus de mal avec les 58€ du millésime 2021.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, denaire, peterka, Jean-Loup Guerrin, LucB, Garfield, Ilroulegalet
15 Avr 2023 20:50 #429

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 2974

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Weingut Dönnhoff – Hermannshöhle GG 2012

Bu hier un CR: Hermannshöhle GG 2012 de Cornelius Dönnhoff
Les 36€ demandés à l'époque se comprenaient, j'ai un peu plus de mal avec les 58€ du millésime 2021.
David Chapot.

Tout est une question de contexte, et le marché du vin est assez inflationniste. Si je ne suis pas tout à fait à la masse au niveau mathématique, l'évolution du prix de la cuvée serait d'environ 4,8% (racine dixième du ratio 58/36 si je n'abuse ?). Pour un produit de luxe - ce qui est la top cuvée d'un grand producteur -, c'est une évolution qui est "raisonnable" même si très supérieure à celle du pouvoir d'achat global. On peut certes arguer qu'il n'y a pas de progrès technique proprement dit dans la prestation d'un vin par rapport à une Ferrari dont à gamme équivalente, le moteur a connu une hausse de la puissance de 50%.

Rationellement, reste à voir si son pouvoir d'achat propre a suivi la tendance ou pas. C'est sur que si on a fondé une famille, même avec une carrière assez florissante, il semble improbable d'avoir un pouvoir d'achat disponible résiduel qui aurait doublé. Toujours est-il que je trouve Dönnhoff (je suis biaisé, j'adore leurs vins ) sous-côté dans l'immense partie de leur gamme ; la classe sans tapage c'est l'emmerdage malheureusement.

D'ailleurs, si on remonte le fil du domaine, Dönnhoff est l'un des producteurs dont le taux d'échec (bouteilles déviantes, vins morts, grosses déceptions) est parmi les plus faibles.  

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Nilgiri, David Chapot, choubi38
16 Avr 2023 02:08 #430

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Weingut Dönnhoff – Hermannshöhle GG 2012

Bonjour Sven,
Moi non plus je ne suis pas objectif avec Dönnhoff que je connais depuis 30 ans et dont je suis admiratif de la qualité des vins à l'équilibre magistral et dont une très grande partie de la gamme est il est vrai une très bonne affaire. D'ailleurs, pour mes filles, j'ai d'ailleurs pris, entre autres, 3 Magnum de Leistenberg Kabinett dont je sais que 25 ans ne leur font pas peur en bouteilles (idem avec le Kirscheck peu connu).
Je suis globalement d'accord avec ce que tu écris mais je vais nuancer. La baisse de mon pouvoir d'achat, d'autres priorités font que je n'ai plus la même relation avec les vins qu'avant fussent-ils sentimentaux/évocateurs de formidables moments d'amitié au domaine. Concernant les augmentations, (58/36)^{1/9}= 5,4%/an entre le 2012 et le 2021 certes mais ce sont les les dernières années qui m'ont poussé à m'interroger : 49,50€ le 2019, 65€ le 2022 dont je viens de recevoir l'offre, (65/49,5)^(1/3)=9,5%/an, dont 65/58=12% entre 2021 et 2022, et c'est encore pire pour Dellchen passé de 44€ pour le 2019 à 60€ pour le 2022 (10,9%/an) et le Felsenberg/Höllenpfad GG(10,5%/an). Ajoute à ça les frais de port qui sont montés à 34€/12 bts contre 20/22€ pour 18 bouteilles chez un voisin, ce qui m'a conduit à chercher d'autres vignerons qui font des Hermannshöhle avec une densité digne d'un GG, avec moins de complexité qu'un Dönnhoff certes mais à 1/3 du prix ou, récemment, un autre domaine d'une vallée proche de la Nahe dont le Riesling de base que j'ai touché à 8,50€ concurrence sérieusement/me semble avoir plus d'étoffe que le Riesling Trocken à 12,90€ pour le 2022. Au final, je n'ai pas tout à fait éprouvé le plaisir avec ce Hermannshöhle 2012 que j'attends d'un vin de 57€ pour le 2021 et encore moins 65€ pour le 2022 (contrairement au Dellchen 2007 bu récemment qui était grand). Il me reste un verre pour ce soir pour raviser mon jugement.
C'est un peu le même cas avec le Côtes-du-Rhône de Laurent Charvin, pour qui j'ai autant d'admiration/de sympathie/d'amitié que pour Helmut Dönnhoff, dont le prix était de 10,50€ le 2019, 12€ le 2020 et 14€ le 2021. Il les vaut bien sûr mais je ne le vois plus de la même façon à 14€ qu'à 10€ : avant c'était le vin qu'on ouvrait au débotté, maintenant, ce sera un vin que je boirai en moindre quantité. Et comme je ne suis pas à un paradoxe près, je dois dire que j'achète quelques autres bouteilles plus chères, dont les prix ont plus augmenté en valeur mais pas forcément en % (Chave est à 5% d'augmentation pour l'Hermitage entre 2019 et 2020).
Bref, beaucoup de facteurs dans cette discussion, mais une certitude : mon salaire ne grimpe pas aussi vite que le prix des vins même dans les domaines raisonnables Heureusement, mon Président et mon Ministre m'ont promis une revalorisation sans précédent
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, Papé, Kiravi, Ilroulegalet
16 Avr 2023 15:46 #431

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 383
  • Remerciements reçus 13

Réponse de lyon sur le sujet Weingut Dönnhoff – Hermannshöhle GG 2012

Bonjour David,

Les vins Dönnhoff "de fruits" étaient encore raisonnable il y a peu, à un prix inférieur au vins "secs", il les ont maintenant dépassés.
Puis-je te demander quelles sont tes découvertes de nouveaux vignerons qui font des Hermannshöhle digne d'intérêts.

Bien cordialement

Denis

Denis
17 Avr 2023 07:32 #432

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Weingut Dönnhoff – Hermannshöhle GG 2012

Bonjour,
J'ai commandé chez Jakob Schneider qui fait un Hermannshöhle non GG mais qui a le goût du terroir pour 15€ et une cuvée Magnus de densité GG selon mon palais, moins raffiné que celui de Dönnhoff je le répète, pour 20-22€. Il a d'autres terroirs intéressants comme le Felsensteyer/Klamm très minéraux et Dellchen comme chez Dönnhoff. Je n'ai pas encore goûté les vins fruités/les vins rouges/les autres cépages.
David.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, the_ej, rafalecjb
17 Avr 2023 14:07 #433

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2835
  • Remerciements reçus 4074

Réponse de denaire sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

Je tombe sur ce message un peu tard, mais pour surenchérir sur le message de David, en effet sur le Hermannshöhle le domaine Jakob Schneider fait deux cuvées intéressantes. La cuvée Magnus, issue des plus vieilles vignes du domaine sur ce cru, est vraiment d'un très bon niveau, dans un style peut-être plus tranchant/austère que chez Dönnhoff, pour ce que j'en connais (je n'ai pas goûté les derniers millésimes). Le 2021 est trouvable autour de 22€.

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield, Ilroulegalet
08 Mai 2023 21:15 #434

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

Je tombe sur ce message un peu tard, mais pour surenchérir sur le message de David, en effet sur le Hermannshöhle le domaine Jakob Schneider fait deux cuvées intéressantes. La cuvée Magnus, issue des plus vieilles vignes du domaine sur ce cru, est vraiment d'un très bon niveau, dans un style peut-être plus tranchant/austère que chez Dönhoff, pour ce que j'en connais (je n'ai pas goûté les derniers millésimes). Le 2021 est trouvable autour de 22€.

Mathieu

 

J'approuve quand Mathieu décrit le style comme peut-être plus tranchant/austère que Dönnhoff et je rajoute peut-être plus réducteur. Il y a peu, j'ai ouvert un Niederhäuser Klamm Trocken 2021 de la gamme "Premium" (18€, densité de GG à mon sens). à ma grande surprise le vin faisait étriqué à l'ouverture, presque maigre. Il n'a parlé que 24h plus tard, il avait regagné en fruit et en densité. C'est lui à mon sens le vin le plus strict/sévère de la gamme "Premium" (et le Felsensteyer dans la gamme intermédiaire), dans la lignée d'un Felsenberg de Dönnhoff, le Hermannshöhle étant plus mûr/opulent (vignes de 1939 je crois).
David.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: trainfr
09 Mai 2023 08:35 #435

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21903
  • Remerciements reçus 6136

Réponse de mgtusi sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

Quelqu'un pourrait-il expliquer la signification de "GG" ? J'ai supposé qu'il ne s'agissait pas de "good game", j'ai trouvé Grosses Gewachs et la traduction (Google) "Grande Croissance" mais je ne suis guère avancé.

Merci pour un effort de vulgarisation !

Michel
09 Mai 2023 14:48 #436

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1052
  • Remerciements reçus 1540

Réponse de the_ej sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

C'est ça, GG = Grosses Gewächs, ce qui en gros signifie grand cru, qui pousse sur un Grosse Lage (= terrain de grand cru). Ce sera forcément un sec, sans la catégorisation kabinett / spätlese / auslese / etc.
Je ne remets plus la main sur le sujet qui vulgarise tout cela dans LPV, mais sur le Wikipedia anglais, tu as déjà un début.

Jérôme
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
09 Mai 2023 15:11 #437

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3129
  • Remerciements reçus 4816

Réponse de tomy63 sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

C'est ça. Grand cru sec (- de 9gr/L de Sucres résiduels). Ca marche pour les membres de "l'association" VdP, pour celle du Bernkasteler Ring aussi.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
09 Mai 2023 15:18 #438

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95057
  • Remerciements reçus 25104

Réponse de oliv sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

Je ne remets plus la main sur le sujet qui vulgarise tout cela dans LPV

Il est épinglé en tête de ce forum, pourtant !

www.lapassionduvin.c...
09 Mai 2023 16:09 #439

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 2974

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

Quelqu'un pourrait-il expliquer la signification de "GG" ? J'ai supposé qu'il ne s'agissait pas de "good game", j'ai trouvé Grosses Gewachs et la traduction (Google) "Grande Croissance" mais je ne suis guère avancé.

Merci pour un effort de vulgarisation !

Pour contextualiser un peu, il y a une solide culture de la parcellisation en Allemagne mais il n'y avait jamais eu de hiérarchie clairement établie à destination du grand public des dits-terroirs. Le gouvernement allemand avait opté pour une hiérarchie des densités des moûts, sans chaptalisation possible, ce qui s'appelle le Prädikat (de Kabinett à Trockenbeerenauslese) pour les vins de la meilleure qualité.

Le VDP est une organisation de droit privée qui regroupe environ 90% des meilleurs producteurs de vin allemand. Certes, c'est une organisation à l'allemande très décentralisée avec un chapitre dans chaque région viticole allemande mais ses décisions en matière de normes et de pratiques ont une force presque para-légale de facto.

Dans les années 1990, la vague du terroir prend forme et les allemands deviennent moins friands des vins à SR et s'intéressent nettement plus au parcellaire, sec de préférence. Le VDP en prend acte et s'attèle à définir une hiérarchie de son parcellaire sur un modèle bourguignon (seules les ERSTE.LAGE (EL) & GROSSE.LAGE (GL) peuvent avoir la parcelle sur l'étiquette), et crée 2 marques déposées pour valoriser les vins secs issus des meilleurs parcelles avec un cahier des charges strictes : les EG (ERSTE GEWÄCHS) et les GG (GROSSE.GEWÄCHS) ainsi qu'une bouteille caractéristique, embossée avec le signe EG ou GG.

Les cépages autorisés à être GG sont définis par les chapitre régionaux. En Moselle, seul le Riesling peut être GG. En Palatinat (Pflaz), tous les pinots (noir, blanc, gris) peuvent également être GG, en Franconie (Franken) le Silvaner aussi.

Après maints tâtonnements, on peut considérer que les GG sont figés auprès des producteurs du VDP depuis 2013 environ. Le Bernkasteler Ring a des GG également selon un principe similaire mais ça ne concerne que des producteurs de Moselle.

En principe, ce qu'il faut retenir :

1) il n'est possible d'avoir qu'une seule GG par terroir Grosse.Lage / si une GG est produite, seule la GG peut porter le nom de la parcelle pour un vin sec (pas le droit de faire plusieurs AP non plus). Les vins à SR conservent le système de Prädikat (Kabinett à TBA).
2) le taux de SR doit être inférieur à 9g/L.
3) La mise sur le marché ne peut avoir lieu qu'à partir de septembre N+1 (ça permet de développer un système de primeur).
4) C'est sensé être la référence dans le haut de gamme des producteurs.

En pratique, il y a de petites circonvolutions :

1) Chaque chapitre, voir même chaque producteur a les marges de manoeuvre, il n'y a pas de contrainte stricte à suivre le réglement du VDP. Par exemple, pas mal de producteurs ont créé les GGR (Grosses Gewächs Reserve) avec des conditions d'élevage plus longues, notamment en Moselle (Clemens Busch ou Dr. Loosen).
2) En cas d'acidité très élevée, le taux de SR peut dépasser les 9g/L
3)  RAS
4) Un certain nombre de producteur ont des cuvées sèches plus chères que les GG et doivent avoir recours à des noms de fantaisie pour les nommer (Goldlack chez Schloss Johannisberg, Unikat chez Peter Jakob Kühn) ou simplement en Grosse Lage si le vin de prestige n'a pas transformé tous ses sucres (c'est régulièrement le cas avec la Raffes de Clemens Busch ou du Halenberg R d'Emrich-Schönleberg en Nahe).

Pour conclure, on peut considérer que la lexicalisation de GG a été atteinte : ce sigle fait partie du jargon commun pour qualifier les grandes cuvées sèches, indépendamment du statut VDP du producteur.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zapata, Jean-Paul B., mgtusi, tomy63, Agnès C, Frisette, jd-krasaki, the_ej, rafalecjb, JeanRX, Concerran
09 Mai 2023 16:27 #440

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95057
  • Remerciements reçus 25104
CR: Weingut Dönnhoff, Tonschiefer Riesling Trocken, 2015

 

Capsule à vis.
Robe jaune grisée à peine teintée.
Joli nez précis, compromis de senteurs minérales et fruitées (citron, mirabelle) très attirantes.
Attaque en bouche sur un perlant très présent qui mérite un bon dégazage.
Le vin offre alors un bel équilibre à la fois droit par une acidité très agréable et charnu par un beau jus franc et plein.
L'ensemble est très agréable, immédiat et d'une gourmandise facile.
Finale efficace et désaltérante, toute en gniaque et en souplesse.
Très bon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zapata, Olivier Mottard, denaire, peterka, Papé, Agnès C, flupke14, GAET, jd-krasaki, Ilroulegalet
02 Juil 2023 20:54 #441
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539
Ouvert en ce soir de canicule un CR: Riesling Kabinett Kreuznacher Krötenpfuhl 2013 de Cornelius Dönnhoff :
Robe : paille avec une nuance d'or, une petite évolution par rapport à un vin jeune.
Nez : arômes de poire, de pétrole assez unidimensionnel mais séduisant.
Bouche : attaque sur le CO2 résiduel, puis le fruit arrive avec une petite sucrosité de 15g/L-20g/L je dirais d'une précision redoutable.... Longueur portée par le C02, des arômes et une amertume de type peau de poire.
Conclusion : Très bien++ Vin rafraichissant, qui titille les papilles,,d'un équilibre diabolique qui pousse à la consommation et parvient à ses fins! Bravo Cornelius pour ces vins à boire à l'équilibre magistral.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, DUROCHER, Papé, flupke14, GAET, the_ej, Garfield, Ilroulegalet
09 Juil 2023 21:07 #442

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 2974

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet CR: Weingut Dönnhoff - Riesling Tonschiefer Trocken, 2020

CR: Weingut Dönnhoff - Riesling Tonschiefer Trocken 2020
Fiche technique.  Deuxième entrée de riesling dans la catégorie "Gutswein". Sol de schistes noires et grises situés dans le Leistenberg (GL d'Oberhausen). 12°. Elevage en cuve inox et vieux foudre. J'avais déjà bu la bouteille en janvier 2022 .

Par rapport à début 2022, le vin semble être dans une phase de relative fermeture où le fruit s'est retiré et expose une structure ciselée qui pique la langue lors d'une finale assez longue. La patte Dönnhoff est toujours là avec un équilibre excellent, réserve élégante et une sapidité exceptionnelle. A l'heure actuelle pour la terrasse et le plaisir sans arrière-pensées, je trouve le "simple" Trocken 2021 supérieur.

Ceci dit, le fond de bouteille au 4ème jour d'ouverture commençait à trouver plus de fruits au nez et à l'attaque, me suggérant bien que ce n'est qu'une phase. Dommage, je n'ai plus de bouteilles pour en avoir le coeur net.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, Jean-Loup Guerrin, Papé, flupke14, rafalecjb, Garfield
17 Juil 2023 23:33 #443

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95057
  • Remerciements reçus 25104

Réponse de oliv sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

Nahe
Dönnhoff : le millésime 2021 chez les seigneurs d'Oberhausen.

worldoffinewine.com/...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel, Ilroulegalet
18 Juil 2023 20:56 #444

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 2974

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe - Riesling Trocken 2021

CR: Nahe, Weingut Dönnhoff - Riesling Trocken 2021
L'entrée de gamme riesling avant le Tonschiefer en "Gustwein". 2021 est une année atypique dans la région avec un été peu ensoleillé et humide qui a favorisé les extraits secs. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le millésime n'a pour autant été une année froide (la moyenne thermique demeurant supérieure à la norme 1980-2010), c'est le couvert nuageux qui a empêché les températures d'atteindre les sommets mais l'air en lui même était chaud et humide comme en attestent les colossaux orages qui ont dévasté la Belgique et la région viticole voisine de l'Ahr dont le bilan se compte en centaine de victimes.  Fiche technique.

Après la Tonschiefer 2020 commentée juste au-dessus, cette entrée inférieure a présenté le même renfrognement initial qui n'a mis que 2 jours pour retrouver du fruit. La finale était puissamment saline également. Moins de gourmandise immédiate que l'année dernière mais toujours un équilibre juste et un chouette RQP. 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, Jean-Loup Guerrin, tomy63, flupke14, jd-krasaki, Garfield
23 Juil 2023 12:08 #445

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 2974
CR: Weingut Dönnhoff, Nahe - Schlossböckelheimer Felsenberg Riesling Spätlese R 2018
L'année 2018 fut très généreuse en fruit et le domaine en a profité pour faire un Prädikat sur ce parangon de la Nahe ordinairement exclusivement dévolu aux vins secs depuis quelques années. Fiche technique  ici . D'après Lobenberg, la chaleur de l'année et une humidité importante durant l'automne a créé pas mal de botrytis dans le vignoble. Fermentation et élevage en cuve exclusivement avec embouteillage très tardif (en 2023 seulement). La vignette "Schatzkammerwein, im Raritätenkeller gereift" indique que c'est une collection ponctuelle regardée avec beaucoup d'estime par le domaine. 8,5° (9,5 sur l'étiquette ceci-dit) et environ 50-70g/L de SR.

   

Robe d'une grande transparence légèrement teintée d'or et à reflets verts. Le nez, superbe, est d'une évidence biblique : c'est un riesling. Beaucoup diront que c'est pétrolé mais je perçois ça plutôt comme du silex frotté, sauf que nous sommes ici situés dans des éboulis sous le soleil d'été en altitude. L'impression hédonique est oxymorique puisque la fraîcheur domine pourtant à travers cette minéralité "chaude", comme si un torrent d'eau de fonte ou un glacier se trouvait dessous.

L'aromatique n'est pas très développée en bouche au profit de cette électrisante énergie tout en longueur que le riesling restitue avec talent. Pas de perlant mais une acidité qui fait saliver le bout de la langue. L'attaque laisse poindre un peu de sucre qui permet en quelque sorte de prendre la tyrolienne afin de se laisser porter par cette trame acide pleine d'allant et de longueur qui se termine sur le zeste de pamplemousse. En effet, malgré ses caractéristiques de vin liquoreux, au réchauffement ce sont les amers qui l'emportent et incitent à se resservir.

En conclusion, une très belle réussite de Dönnhoff avec la vie devant elle dans un style moins baroque en terme de fruité que d'ordinaire pour le domaine. A ce titre, la prestation de cette cuvée par rapport à la cuvée des enchères 2013 bue avec le groupe LPV en mars est beaucoup plus intense (en particulier le nez)  sur l'impression minérale sans tomber dans l'austérité. Et une excellente cuvée à servir à quelqu'un qui dit "les vins sucrés n'ont pas de sens de terroir".

Edit : à J+3, le vin n'a pas la moindre trace d'oxydation et le zeste de pamplemousse est encore plus net, laissant une belle marque dans le fond de la gorge. J'adore !
         à J+8, le vin a perdu le tranchant initial et c'est une gourmande saveur de pêche blanche qui domine avec une acidité qui ponctue la finale. C'est très gourmand.

Cette cuvée constitue probablement le Prädikat le plus attractif de la gamme actuellement vu que le Spätlese du Hermannshölle est d'un prix similaire et n'offre pas la même intensité en ce moment.

 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Nilgiri, denaire, peterka, bertou, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Blog, flupke14, GAET, jd-krasaki, David Chapot, rafalecjb, choubi38
11 Sep 2023 14:40 #446
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9321
  • Remerciements reçus 17132
CR: Weingut Dönnhoff – Nahe – Norheimer Dellchen – Riesling trocken – GG – 2012

Bue  ICI

La robe est de couleur paille, assez prononcée.
Le nez de grande intensité exhale des hydrocarbures fins, un léger grillé et une touche de citron. Pas de doute sur le cépage…
Une acidité laser marque la bouche mais, contrairement au Champagne A. Lamblot, la chair bien présente et aromatique vient la tempérer et l’adoucir. Le beau volume et la persistance de la finale parachèvent cette belle ouvre.
Très Bien ++

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou, Benoit Hardy, DUROCHER, flupke14, Ilroulegalet
26 Sep 2023 21:49 #447

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539
Ouvert aujourd'hui un CR: Dellchen GG 2008 d'Helmut et Cornelius Dönnhoff :
Robe :
paille, dorée
Nez : pêche jaune, miel, écorces de citron, un souçon de botrytis, mais aussi ardoise. Un nez où le fruit ressort, que je qualifierais d'estival, et à partir duquel il m'est difficile de dire que le vin sera sec ou fruité, tout comme il m'est difficile de dire que le vin a 15 ans.
Bouche : beaucoup d'amplitude, tout en restant fraîche grace à une fine acidité et une amertume/minéralité de type ardoise. Rétro sur le fruit mûr, le miel, mais bouche sêche. Bouche dans la plénitude de son âge, arrondie par le temps mais jeune.
Conclusion : Excellent/Grand vin. Vin qui m'a fasciné de par son nez qui peut être à la fois celui d'un vin sec ou vinifié avec sucre résiduel, sa forme actuelle dans laquelle on ressent la fraîcheur/la joie des fruits jaunes d'été mais dont les arômes et la bouche sont policés par l'âge. Vin à l'équilibre magistral/bouleversant... Alles klingelt, wie Sie es wünschen lieber Helmut!
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, peterka, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, DUROCHER, Papé, flupke14, oberlin, GAET, the_ej, Ilroulegalet
07 Oct 2023 23:06 #448

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 2974

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe - Riesling feinherb 2022

CR: Weingut Dönnhoff, Nahe - Riesling feinherb 2022
Gutswein en version fruitée.  Fiche technique.  9,5°. Elevage en cuve inox et vieux grands foudres. Fermentation interrompue par refroidissement. C'est exactement la même version que le Gutswein Trocken avec 2° d'alcool de moins, soit environ 30 g/L de SR.

Ma livraison vient d'arriver, ma semaine de labeur de s'achever et cette bouteille à vis de me faire de l'oeil. Ni une ni deux, une rotation de poignet et le vin est versé dans un Spiegelau Definition Universal.

Le nez est immédiatement expressif avec une majeure de pêche mûre et de pamplemousse qui domine légèrement la pierre frottée et humide. C'est très "Dönnhoff" comme nez. Assez similaire au Kienztler "Les Failles" goûté précédemment en moins opulent et moins complexe.
En bouche, le SR est parfaitement intégré au fruit simple mais charmeur et gourmand qui tire parfaitement profit des SR. Il y a moins de concentration que le Trocken 21 et le sucre comble parfaitement le trou pour contrecarrer l'acidité piquante. La pierre frottée et la très grande acidité sous-jacente émergent rapidement dès le milieu de bouche et étirent l'expérience longtemps. Plaisir simple, évident, grandiose et d'une sapidité inouïe. C'est la grande classe de Dönnhoff qui s'exprime à nouveau.

Pour la garde : l'expérience avec mes trocken 2021 me dit qu'il n'y aurait pas de problème même s'ils se ferment à deux ans. Mais c'est tellement bon dans l'année de mise sur le marché qu'il n'y aucun regret à les engloutir en 2 mois.
Feinherb vs trocken : je suis satisfait d'avoir pris le feinherb cette année, le SR est imperceptible après l'attaque et au vu de l'énorme acidité, je pense que celle-ci l'emporterait sur la matière dans la version trocken en terminant sur une sensation au choix abrupte/rêche/rugueuse.

Par rapport au Kientzler riesling "Les Failles" : modulo le pedigree (Dönnhoff est Top 10 Allemand) et le placement dans les gammes (le Dönnhoff est un cran en-dessous), le Dönnhoff est moins complexe et moins opulent. La sensation de minéralité est en revanche beaucoup plus importante, la sapidité bien plus grande. Paradoxalement la sensation de sucre est moins présente dans le Dönnhoff avec cette "couleur" de fruit moins chaude, les 3,5° d'alcool en moins et l'acidité supplémentaire.

Pour parachever le tableau, le vin n'est absolument pas gêné par les tranches de langue de boeuf séchées au piment d'Espelette qui réveillent l'aspect minéral du vin, n'occultant pas la finesse de saveur de ce noble abat.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nilgiri, peterka, Jean-Loup Guerrin, LucB, Papé, flupke14, GAET, choubi38
09 Nov 2023 21:55 #449

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1913
  • Remerciements reçus 4413
CR: Weingut Dönnhoff, Nahe, Riesling Trocken 2022

Robe claire
Nez frais de fruits blancs d'agrumes et de quelque chose qui m'évoque la gourmandise du bacon. Aucune trace de notes pétrolées.
La bouche, bah c'est le genre de bouche qui me file la banane un 'dredi soir, c'est gouleyant et rafraîchissant, ça salive en finale, c'est fruité et fringant.
Clairement à mon goût! A l'aveugle, je me serais évidemment vautré, le Riesling ne saute pas au pif.

Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, tomy63, Papé, GAET, jd-krasaki, the_ej, rafalecjb, Garfield, Ilroulegalet
20 Nov 2023 21:07 #450

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck