Nous avons 1902 invités et 61 inscrits en ligne

Weingut Fritz Haag, Mosel-Saar-Ruwer

  • Messages : 3119
  • Remerciements reçus 4752

Réponse de tomy63 sur le sujet Fritz Haag, riesling trocken 2018

Il faudrait en effet les avoir l'un à côté de l'autre. Dans mon souvenir il y a quand même un vin à 11° (le Schaefer) et un à 12°, un vin à 7gr de SR (le Fritz Haag) et l'autre doit être autour d'une vingtaine de grammes. J'ai souvenir d'une aromatique plus marquée terpène/citron vert sur ce Fitz Haag et légèrement plus exotique sur le Schaefer.
Le riesling allemand nous semble souvent léger, un peu maigrichon, taillé comme un laser, toujours un peu pareil mais plus on boit plus on se rend compte que ce sont des vins tout en nuances, qui demandent à ce qu'on se reformate le palais quand on est habitué aux vins français. On dit souvent que ce sont les vins des sommeliers (ou de ceux qui boivent beaucoup en tout cas) car plus on goûte plus on se dirige vers ce qu'il y a de plus digeste. Et il n'y a pas beaucoup d'autres vins que les rieslings (surtout allemands) qui passent tout seuls à 10h, après le service, avant ou après un gros salon, en fin de soirée....
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, IH1456, Ilroulegalet
09 Fév 2021 15:49 #151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94755
  • Remerciements reçus 24477

Réponse de oliv sur le sujet Fritz Haag, riesling trocken 2018

Quid de la lassitude qui pourrait s'installer, même à ce bon niveau de vin ?


Je partage totalement cette interrogation.
09 Fév 2021 18:55 #152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3119
  • Remerciements reçus 4752

Réponse de tomy63 sur le sujet Fritz Haag, riesling trocken 2018

oliv écrit:

Quid de la lassitude qui pourrait s'installer, même à ce bon niveau de vin ?


Je partage totalement cette interrogation.


Peut-être, mais pourquoi plus qu'avec des sauvignons de Centre-Loire ou des tas d'autres exemples possibles ?
09 Fév 2021 21:46 #153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 916
  • Remerciements reçus 2912

Réponse de IH1456 sur le sujet Fritz Haag, riesling trocken 2018

Hum, le forum connait-il l'amour que porte Tomy pour le sauvignon blanc ? :DD

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
09 Fév 2021 21:59 #154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3119
  • Remerciements reçus 4752

Réponse de tomy63 sur le sujet Fritz Haag, riesling trocken 2018

Balance pas :D
C'est peut-être pas le meilleur exemple mais je pense sincèrement qu'au niveau du manque de diversité le riesling mosellan (si on combine cépage/région) est loin d'être numéro 1. Mais c'est un vaste débat, qui n'a pas forcément sa place sur le fil Fritz Haag...
09 Fév 2021 22:12 #155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1480
  • Remerciements reçus 1666
Weingut Fritz Haag - Brauneberg Juffer Sonnenuhr Riesling GG 2018
CR:
Robe jaune clair.
Légère réduction à l'ouverture puis fruits jaunes, agrumes.
Bouche qui attaque avec un léger perlant, dynamique, et s'ouvre ensuite légèrement sur l'écorce d'orange pour finir sur un côté métallique marqué.
Longueur moyenne.
Un vin assez restrictif en l'état.
Pas mal mais peut mieux faire.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, peterka, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Garfield
13 Mai 2021 07:17 #156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1082
  • Remerciements reçus 2473

Réponse de David Chapot sur le sujet Fritz Haag, riesling trocken 2018

Quid de la lassitude qui pourrait s'installer, même à ce bon niveau de vin ?


Je partage totalement cette interrogation.
 

Merci pour cet échange très intéressant.

1) Concernant la diversité des vins
- Sur les vns du domaine Fritz Haag (que j'ai connus jusqu'à 2007 seulement) : dans une dégustation verticale il y a 5 ans vs Dönnhoff, il est clair que les nuances du terroir des Brauneberger Juffer (Sonnuhr), entièrement sur ardoise sont moindres que chez Thomas Haag (qui possède en plus du Niederberg Helden), chez d'autres moselans qui possèderaient des vignes sur plusieurs villages distants, et encore moindre que dans une région géologiquement diverse comme la Nahe.
Cette impression est renforcée par le process qui conserve du CO2 résiduel, un faible taux df'alcool bloqué par le soufre (les vins fruités de Haag avait tous 7% sur l'étiquette), 5g/L de SR pour les secs.
La moindre diversité des vins de Haag vs ceux de Dönnhoff était criante dans la dégustation comparative, alors que Wilhelm disait de son ami Dönnhoff que ce dernier faisait des vins comme en Moselle (donc avec un process proche).

2) Les vins deviendraient-ils lassants?
- Tomy a tout à fait raison de rappeler qu'avec l'âge (plus qu'avec l'expérience je dirais), nos goûts peuvent évoluer vers des vins frais/rasoir ce qui est objectivement le cas des Riesling Trocken allemands (pas GG). Wilhelm disait d'ailleurs : je fais un vin dont je peux boire 2 bouteilles par jour (en parlant de son Trocken), et, pour avoir bien biberonné chez lui, il n'en n'était peut-être pas loin l'animal :) Je rajoute à cela qu'en 2007, quand il était agé de 70 ans, il m'avait raconté qu'après une verticale avec ses collègues, les bouteilles qui l'avaient le plus touchées étaient des Kabinett de 20 ans. Ce n'est pas propre à Haag, je le vois avec d'autres vignerons âgés. Le fait que les vins fruités ou non perdent (une partie de) leur sucre avec l'âge les rends encore plus digestes.
- j'avais écrit ici même il y a 5/10 ans que je me demandais si le process de vinification (notamment le petit perlant) n'uniformisait pas les vins pourtant issus de terroirs géologiquement très différents (Felsenberg, Dellchen et Hermannshöhle chez Dönnhoff) chez lesquels je trouvais les différences gustatives moins marquées que chez Zind-Humbrecht en vin jeune par exemple. Avec le recul, je constate que les GG de Dönnhoff sont des monuments qui vieillissent lentement (Felsenberg 2007, Dellchen 2006), qui sont d'une harmonie et d'une personnalité marquées, même si comme dans tout vin l'âge peut atténuer les différences. J'aurais été incapable de distinguer formellement un Felsenberg et un Dellchen à l'aveugle mais l'occasion de boire ces vieux GG étant rare, je ne pense pas me lasser.
- autre facteur complètement subjectif celui-là, l'envie pour ma part de revenir régulièrement à des repères dans ce que je bois (la vieille connerie me guette ). Ce qui fait qu'on doit boire des rieslings allemands au moins 1 fois par mois et, compte tenu de leur potentiel de garde, je prends 12/18 Trocken simple chaque année, comme 12/18 Côtes-du-Rhône de Charvin/6 Puech Noble de Rostaing, 6 Pommard/Volnay de Rebourgeon-Muré...

David Chapot
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, denaire, peterka, Jean-Loup Guerrin, bibi64, tomy63, LucB, ysildur, Ilroulegalet
13 Mai 2021 08:50 #157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3807
  • Remerciements reçus 7323
Bu lors de  cette dégustation.

CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Erste Lage Riesling Auslese Goldkapsel 2010
Nez de bonne intensité, net. Il y a du fruit mûr sur la pêche jaune, ananas, marmelade d'orange, citron confit, lime curd. Il y a du botrytis et il reste sous le fruit. Quelques notes fumées complètent ce beau tableau. Assez profond.
Bouche peu puissante avec pas mal de sucre dans l'attaque. L'acidité dantesque balaie tout ceci et fait fortement saliver. J'aime cet équilibre. Le vin est frais, dynamique. Excellente concentration. Touche saline avec un côté à peine tannique. Longueur excellente.
Excellent. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Jean-Loup Guerrin, bibi64
31 Mai 2021 13:00 #158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1721
  • Remerciements reçus 3871
CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Auslese 2007

 

Nez finement pétrolé sur les agrumes
Bouche parfaitement équilibrée, l’acidité porte la sucre, c’est très subtil, d’un grande élégance.
Excellent vin.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, tomy63, LucB, Papé
05 Juil 2021 23:56 #159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6944
  • Remerciements reçus 6102
CR: Weingut Fritz Haag, Brauneberger Juffer Sonnenhur, Auslese, 2011

Bue lors d'un duo de soirée à Chomette

Fromages de la ferme de Granjon

JB: Après ce menu un peu trop diététique à mon goût je peux me rattraper sur les fromages.Nous est servi un vin qui me parait assez typique avec ses notes d’ananas, de poivre blanc, de terpènes. On salive d’avance. Petite déception la bouche est un peu molasse, elle se laisse porter par son gras. La finale traine un peu, je ressens un perlant en finale, très ténu et note très légère note de rancio. La levée de la chaussette fait penser que le vin ne se boit pas tel qu’il devrait.

Flo: La robe est jaune or claire. On a un nez de citron vert, mûr, avec une fine sensation de gaz et de sucrosité. La bouche est fraîche, sans véritable structure, souple et de demi-corps. Très facile, avec une aromatique simple sur l’ananas et un peu de citron vert. Simplement Bien (15/20) pour ce vin passe-(vraiment)-partout, un peu comme l’homme invisible…
Accord correct avec les fromages. 

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Papé
08 Juil 2021 16:25 #160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2833
  • Remerciements reçus 4054
CR: Weingut Fritz Haag – Brauneberger Juffer Riesling Trocken GG 2017
AP N° 25770502418



Jolie robe dorée à reflets verts, brillante, assez intense.

Le premier nez est splendide, très ouvert, immédiat, sur le pamplemousse, le citron vert, la menthe fraîche, la pêche. Très joli, fringant.  

La bouche est large en attaque, vive mais assez grasse, elle offre une pointe de sucrosité réglissée, de beaux amers. La finale est salivante, longue, sur les agrumes.

Un vin gourmand, propre, précis dans ses arômes, dans un style assez "large" en bouche. Il a évidemment un potentiel de vieillissement certain, mais le plaisir est déjà bien là, avec un vin très expressif à ce stade : il n'y a à mon avis aucun mal à se faire plaisir dès maintenant.

Très bien

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, tomy63, Papé, Garfield
31 Juil 2021 01:47 #161
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 764
  • Remerciements reçus 2855
CR: Weingut Fritz Haag – Brauneberger Juffer Riesling Kabinett 2018

Bu à l'apéritif avec des sashimi de poissons frais, tranches froides de bavette ainsi que des toasts aux rillettes d'esturgeon au sauterne, oeuf de saumon ou de boursin.

Robe: Translucide et claire

Nez: Charmeur et complexe avec des fruits à noyau bien mûrs au premier nez suivi de fines herbes et une note de pierre mouillé

Bouche: Un toucher de bouche moelleux sur des fruits à noyau gorgés de soleil, puis de la minéralité et un perlant discret qui font considérablement saliver. L'acidité de Riesling fait évanouir les 40g de sucre résiduels qui donnent une finale presque sèche in fine.

Conclusion: Un carton auprès de la famille qui a vraiment adoré, excellent pour moi pour un vin au rapport plaisir/prix excellent. C'est une très belle introduction au style des riesling du prädikat sans une intensité trop surprenante pour les personnes qui ne connaissent pas. Il était idéal pour l'apéritif et d'ici 6-7 ans sera dément avec l'évolution sur les notes pétrolées.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, Garfield
13 Aoû 2021 11:00 #162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 590
  • Remerciements reçus 122
LPV-BzH Acte XXXII : on se fait plaiz'
Fichier attaché :

CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer Sonnenuhr, Riesling Spätlese 2016

Adnane : Une robe très claire, des effluves d'hydrocarbures puissantes, d'obédience germaniques, occupent le terrain.
La bouche présente un profil très frais, à l'acidité haute. C'est une véritable avalanche d'ananas frais (avec un
coeur un peu vert) qui déboule, avec son cortège de jeunesse, tapissant l'intégralité du palais. Finale là encore très salivante. B++
Sébastien : Robe pâle
Le nez puissance sur les hydrocarbures et des épices évoquant le curcuma, le paprika
La bouche tranche complètement avec le nez, elle donne l'impression de croquer dans l'ananas frais, mais pas que d'un point de vue aromatique, de façon assez surprenante, elle donne la sensation "physique" également, la matière est très légère, elle associe petit perlant, acidité pour une finale salivante et fruitée qui titille la langue. 
Un vin sensationnel au sens propre que j'ai beaucoup apprécié. 
Bernard : On change de planète
La robe est claire
Le nez est sur les fruits jaunes,pamplemousse,citron et un peu là aussi d'hydrocarbures.
Bouche aérienne,légère et pourtant sans déficit de matière,je note un léger perlant.C'est un ensemble frais dynamique,agrumes en finale,longueur très bien.
Idem le soir et le lendemain midi (fond de bouteille)
Martin : La robe est cristalline. Le nez est frais mais exotique. La bouche est aérienne, c'est gourmant, digeste, équilibré, on pourrait le boire par seaux. Superbe

Martin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Jean-Loup Guerrin, bibi64, LucB, GAET, Ilroulegalet
26 Oct 2021 15:57 #163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 3149
Dégusté à cette occasion
CR:
Weingut Fritz Haag Riesling GG Brauneberger Juffer Sonnenuhr 2017
Sélection de raisins issus de vieilles vignes en partie franches de pied. Parcelle au sol de schistes du dévonien délités, exposée plein sud et en forte pente. Vinification partie en foudre et partie en cuve inox suivie d’un élevage sur lies.
Bouquet discret mais fin, salin sans être vraiment terpénique, avec des senteurs d’agrumes (particulièrement la mandarine) et de fleurs associées à l’amande fraîche et au miel. C’est très élégant et séducteur. La bouche est délicate, presque cristalline et verticale mais malgré tout concentrée. Le vin propose une acidité fruitée fondante car superbement enrobée par un peu de gras et une belle maturité de matière. Aucun tranchant mais une belle et douce fraîcheur générale. La finale, bien persistante, voit réapparaître les notes terpéniques et salines ainsi que quelques amers délicats. Excellent riesling élégant et profond à la fois.

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, Jean-Loup Guerrin, Garfield
30 Nov 2021 00:23 #164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1082
  • Remerciements reçus 2473
Un an jour pour jour après la disparition de Wilhelm, je pense à lui en ouvrant ce CR: Riesling Brauneberger Juffer Sonnenuhr Kabinett 2001
Robe : paille dorée.
Nez : crème à l'ouverture, puis pétrole, agrumes/citron, menthe; classique, précis.
Bouche : attaque en apesanteur, puis une certaine rondeur soutenue par une tension/bel équilibre sucre-acidité-amertume; finale sur les amers de l'ardoise. Vin d'ampleur mesurée mais très équilibré.
Conclusion : Bien. Vin équilibré, abouti..., un adulte en pleine forme qui approche la retraite mais qui va encore tenir quelques années! J'ai ouvert un Kabinett et non pas un vin plus riche car Wilhelm me confiait qu'à la fin de dégustations avec des vins riches, il appréciait la fraîcheur de Kabinett un peu évolués. Le goût des choses simples en quelque sorte.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Ilroulegalet
17 Déc 2021 00:43 #165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3440
  • Remerciements reçus 1648
CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Riesling Spätlese 2015

Achetée chez un caviste dans la fameuse ville de Schwäbisch Hall (caviste Weinhaus Hall, avec une dame absolument adorable de gentillesse) lors d'un déplacement professionnel, la bouteille est aussi bue revenue en France!

Robe très pale.
Nez sur le citron confit, l'ananas, le fruit de la passion, la poire, une pointe très légère de miel.
C'est un modèle de fruit et de pureté.
En bouche, c'est à la fois rond, à la matière suave, douce, tactile avec un sucre présent mais équilibré et jamais lourd, l'acidité est également là sans être pour autant laser.
Finale très honnête sur un délicieux retour fruité.
Un excellent vin!

Superbe accord avec des Saint-Jacques snackées et une sauce crémée raifort/gingembre/citron vert!
Et que dire des 7,5% d'alcool...


julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, denaire, peterka, Jean-Loup Guerrin, bibi64, tomy63
27 Déc 2021 18:32 #166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2622
  • Remerciements reçus 7820

Réponse de bibi64 sur le sujet CR: Weingut Fritz Haag - Riesling Trocken 2017

CR: Weingut Fritz Haag -  Riesling Trocken 2017

Robe jaune pâle.
Nez sur les hydrocarbures, le citron confit, la mirabelle.
Attaque très perlante.
Ce côté perlant dynamise un peu la bouche ronde dans laquelle on ressent trop de sucres résiduels à mon goût. On est à la limite du demi-sec.
Du coup c'est plutôt gourmand, sur le citron confit, la mirabelle, le jasmin et la trame hydrocarbures.
Assez long en bouche.
C'est simple et bon. Assez proche de la bouteille bue il y a 2 ans. Mais clairement pas assez sec à mon goût.

Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, bertou, Jean-Loup Guerrin, Papé
16 Jan 2022 18:50 #167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3807
  • Remerciements reçus 7323
CR: Weingut Fritz Haag - Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Auslese GK 2010
Nez de bonne intensité, précis avec de l'évolution sur du pétrole, des fruits secs, abricot, marmelade de citrons verts, citron, touche de fumé. Un joli nez. C'est en finesse avec des nuances, mais il y a aussi une bonne profondeur.
Bouche pas très puissante, fine, mais avec une certaine épaisseur. Le sucre est bien présent mais balancé par une acidité dantesque qui rafraîchit bien la bouche. Très bonne intensité aromatique assez similaire au nez avec quelques agrumes en plus. La fin de bouche se resserre avec une sensation d'eau de roche. La longueur est très bonne avec de la précision et de la fraîcheur.
Excellent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Bernard, denaire, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, DUROCHER, Papé, GAET
28 Fév 2022 20:55 #168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2958
  • Remerciements reçus 9744

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Weingut Fritz Haag - Riesling Trocken 2014

CR: Weingut Fritz Haag - Riesling Trocken 2014

Robe jaune citron.
Nez timide de prime abord avant de s'ouvrir sur les agrumes (orange/citron), le fumé, un lointain terpène.
La bouche très (trop ?) perlante contient un peu de sucre résiduel et une pointe amère bien intégrée. Elle est aussi fruitée, combinant agrume et fruit jaune, moyennement vive, supportant avec difficulté le réchauffement. On retrouve un surcroît de tonus pour prolonger une jolie finale persistante et acidulée.
C'est bon mais davantage de vivacité en milieu de bouche n'aurait pas fait de mal.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, jean-luc javaux, denaire, peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, leteckel, Garfield
11 Jui 2022 08:07 #169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1480
  • Remerciements reçus 1666
Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Spätlese 2017
CR:
Robe dorée.
Nez qui pétrole légèrement, notes de fruits exotiques.
On retrouve en bouche toujours le léger perlant déjà entrevu sur la petite sœur il y a quelques années. L'attaque est belle, avec un sucre subtilement dosé qui est contrebalancé par une acidité légère.
Bel équilibre, la longueur n'est pas folle mais c'est très bon dans l'ensemble et surtout quelle buvabilité !
Accord intéressant avec un boudin galabart de première catégorie.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, Garfield
03 Sep 2022 09:49 #170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6576
  • Remerciements reçus 4345

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Auslese 1995

CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Auslese 1995

Foudre n°10 - AP 10 96

Juste quelques mots sur ce colosse ouvert par Nico le 31/12 dernier, sur tataki de ventreche de thon de Méditerranée et sa salade thai (papaye verte, carotte, sauce soja etc...).
Terpènique, on sent le petrole, le citron vert, mais aussi des notes de fruits mûrs, de fumé.
Gros volume, encore beaucoup de liqueur (sucres très présents). Pas lourd du tout mais costaud, ne fait pas dans la finesse.
Ca passe sans difficulté sur le plat, j'aime beaucoup cet accord  sauce thai/riesling sucré.
 

JB
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Jean-Loup Guerrin, bibi64, tomy63, Papé, Frisette, Ilroulegalet
06 Jan 2023 19:54 #171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9262
  • Remerciements reçus 16852
CR: Weingut Fritz Haag – Mosel – Brauneberger Juffer Sonnenuhr – Riesling Auslese – Goldkapsel – 2007 (AP908)
 
Fichier attaché :


Bue lors d'une dégustation de  grands Riesling français, allemands et autrichiens

La robe est parée d’une couleur bien ambrée.
Le nez propose sans retenue un botrytis classieux, sur l’abricot confit et le miel.
Un léger perlant en attaque se fait vite oublier car la bouche affiche une grande liqueur et un fruité en diable, voire confit. Une acidité dynamique et millimétrée lui apporte juste ce qu’il faut de vigueur. La finale très sapide perdure magnifiquement et permet de terminer cette dégustation en apothéose.
Excellent (+)

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, bibi64, GILT, DUROCHER, Ilroulegalet
14 Jan 2023 09:18 #172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 764
  • Remerciements reçus 2855
CR: Weingut Fritz Haag, Mosel-Saar-Ruwer - Brauneberger Juffer Riesling Kabinett 2018
Année chaude et de haut rendement. C'est le deuxième terroir de Brauneberg, légèrement inférieur au Juffer-Sonnenuhr. 7° & environ 50 g/L de SR. Bue à un apéro lors de vacances au Pays Basque. Plus haut dans le fil, j'avais commenté la même cuvée en 08/21.

Le nez de ces rieslings mosellans me procure toujours autant de plaisir : là, le côté pierre à fusil est prégnant, l'étincelle crépitante est pour moi évidente. En bouche, on a toujours un fruité de kiwi, pêche blanche, fleurs blanches soutenu par le sucre résiduel, un petit peu de gaz qui excite le bout de la langue et ensuite la vive acidité qui rince le palais permettant de relancer sans aucun effort pour la gorgée suivante.

Si techniquement le vin est sensé être en phase de fermeture (pour les amateurs du genre, parce que le fruit n'est pas aussi exubérant que les 2 premières années, et la longueur sur une sensation minérale fine et tranchante pas aussi longue que sur des bouteilles plus âgées), je trouve ça toujours aussi bon et satisfaisant. 

Par rapport à août 2021, le fruité est effectivement moins exubérant.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Nilgiri, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, GAET
21 Mai 2023 11:21 #173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20692
  • Remerciements reçus 7889
Bu ICI

CR: Weingut Fritz Haag, Mosel-Saar-Ruwer - Riesling trocken 2020

La robe est or très pâle.

Le nez est fin, profond, sur la mangue mûre, la citronnelle, le lemon curd et une pointe de citron vert.

La bouche est très vive, tendue par une acicité tranchante renforcée par un perlant tonique, offrant une matière finement pulpeuse, aérienne, et une aromatique qui balance entre des notes mûres / exotiques et d'autres plus vertes / amères.

Ce sont ces dernières  qui finissent par l'emporter dans une finale encore plus vive et traçante, avec une persistance sur le fruit de la passion et la mangue verte.

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
27 Fév 2024 20:41 #174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2833
  • Remerciements reçus 4054
CR: Weingut Fritz Haag, Mosel, Brauneberger Juffer Riesling Grosses Gewächs 2019
A.P. Nr. 25770502420

 

Très joli nez, puissant et charmant, frais, il évoque le pamplemousse, la verveine, le thym citron, et un tout petit côté exotique. Vraiment très agréable.

La bouche est ample, l'attaque est impactante, il y a du vin. L'acidité est très civilisée (trop peut-être), il y a une amertume assez élevée, c'est plutôt costaud. Un équilibre de riesling riche (presque alsacien à certains égards) et un vin très complet. En ce qui me concerne je n'aurais pas craché sur un peu plus de tranchant, mais c'est une question de goût.

Très bien -

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, DUROCHER, LucB, Papé, Kumquat, Ilroulegalet
06 Mar 2024 00:36 #175
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 764
  • Remerciements reçus 2855

CR: Weingut Fritz Haag, Mosel, Brauneberger Juffer Riesling Grosses Gewächs 2019
La bouche est ample, l'attaque est impactante, il y a du vin. L'acidité est très civilisée (trop peut-être), il y a une amertume assez élevée, c'est plutôt costaud. Un équilibre de riesling riche (presque alsacien à certains égards) et un vin très complet. En ce qui me concerne je n'aurais pas craché sur un peu plus de tranchant, mais c'est une question de goût.

Très bien -

Mathieu

Bonsoir Mathieu, merci pour ce top CR.

C'est vrai qu'un certain parallèle avec les vins alsaciens peut être fait chez lui, en particulier par cette exubérance du fruit qui conserve une "couleur" d'ensemble un peu plus verte, clone et climat général oblige. L'acidité demeure assez élevée mais l'équilibre est vraiment axé fruité et gras avec Oliver. Par ailleurs, les verticales de gammes (j'ai regoûté à Wine Paris) m'ont enseigné que le gain en gras et en maturité est très perceptible à chaque échelon et à cet égard la Juffer GG n'est que le 3ème de la gamme (derrière la Juffer-Sonnenuhr GG, et la GG Im Falkenberg des enchères qui est l'hypercoeur du JSH) en sec.

Ce gras et cette exubérance sont encore plus notables en Prädikat d'ailleurs et d'après mon expérience, il est probable que l'Auslese GK JSH soit le vin régulier le plus gras et puissant de MSR avec ceux de l'Erdener Prälat. A titre personnel, ce doit être le seul domaine de Mittelmosel où je préfère tant les secs aux Prädikat, que les Ortswein+/1G au porte-flambeau ; tout du moins en jeunesse. Mais il me semble évident que ça doit gagner énormément à la longue garde.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
07 Mar 2024 22:29 #176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 134
  • Remerciements reçus 309
J'adore terminer une soirée par la lecture de ces CR ou commentaires auxquels je ne comprends absolument rien: Juffer, Juffer-Sonnenuhr, GG, GG Im Falkenberg, JSH, Auslese GK JSH (excusez du peu), MSR, Prälat, Prädikat, Ortswein+/1G...

Déjà que je maîtrise mal certaines appellations françaises, je perçois que s'ouvre un monde totalement inconnu (mais pas forcément plus compliqué) dont je n'ai pas la moindre notion, mais qui me permet avant tout, à l'heure qu'il est, de sombrer paisiblement vers Morphée en rêvant à des contrées inexplorées...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel.gureghian, denaire, Papé, Frisette, Ilroulegalet
08 Mar 2024 00:30 #177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 764
  • Remerciements reçus 2855

J'adore terminer une soirée par la lecture de ces CR ou commentaires auxquels je ne comprends absolument rien: Juffer, Juffer-Sonnenuhr, GG, GG Im Falkenberg, JSH, Auslese GK JSH (excusez du peu), MSR, Prälat, Prädikat, Ortswein+/1G...

Déjà que je maîtrise mal certaines appellations françaises, je perçois que s'ouvre un monde totalement inconnu (mais pas forcément plus compliqué) dont je n'ai pas la moindre notion, mais qui me permet avant tout, à l'heure qu'il est, de sombrer paisiblement vers Morphée en rêvant à des contrées inexplorées...


Ah ah merci pour le commentaire. Il y a plusieurs précis sur les dénominations teutonnes  ici là (un peu plus ancien)  et  là pour les GG.  Si tu aimes la bourgogne, le fétichisme de la parcelle est similaire, la hiérarchie des appellations applique le même modèle. De même pour la granularité des sous-régions (la Bourgogne en 4 ou 5, la Moselle en a 3, 4 ou 5 en fonction du degré de geekerie sur la région).

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
08 Mar 2024 15:10 #178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1052
  • Remerciements reçus 1540

Si tu aimes la bourgogne, le fétichisme de la parcelle est similaire, la hiérarchie des appellations applique le même modèle. De même pour la granularité des sous-régions (la Bourgogne en 4, la Moselle en a 3, 4 ou 5 en fonction du degré de geekerie sur la région).


Pour la Bourgogne, je dirais (Chablisien, Côte de Nuits, Côte de Beaune, Côte Chalonnaise, Macônnais), mais c'est peut-être aussi de la geekerie 

Jérôme
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
08 Mar 2024 16:50 #179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck