Nous avons 3135 invités et 47 inscrits en ligne

Weingut Fritz Haag, Mosel-Saar-Ruwer

  • Messages : 321
  • Remerciements reçus 34

jeuj a répondu au sujet : CR: Fritz Haag Brauneberger Riesling Kabinett 2014

J'ai fait mon petit effet hier soir en offrant à l'apéro ce flacon ouvert la veille, très légèrement épaulé, pour éviter tout risque gazeux. En effet à l'ouverture il était très légèrement pétillant. Plus le lendemain.
Robe jaune plutôt bien soutenue, nez de fruits exotiques, plutôt ananas en bouche grâce à cette acidité qui place le sucre loin loin derrière et rend ce vin très digeste. Touché soyeux, comme du velours me disait une convive.En effet quelle finesse.
L'ensemble est homogène et élégant.
Vin déroutant presque "ovniesque" pour ces palais français mais qui a tout de suite fait l'unanimité.
N'a pas fait un pli (D'ailleurs compter au minimum 1 bouteille pour 2 personnes)
Très bon.

Bonnes dégustations.
Laurent, LPV92.
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 480

David Chapot a répondu au sujet : CR: Fritz Haag Brauneberger Juffer Sonnenuhr Spätlese #14 1995

Dans la série "il faut boire les bouteilles quand il est temps", j'ai ouvert ce WE un Brauneberger Juffer Sonnenuhr Spätlese #14 1995 du domaine Fritz Haag :
Robe : jaune paille soutenu/or, donc assez évoluée par rapport à la couleur habituelle paille claire avec des reflets verts.
Nez : écorces de cire, mais aussi d'écorce de citron, de menthe et de crème. Typé mais très racé/filigrane.
Bouche : Entrée de bouche avec une pointe d'acidité, comme s'il restait du CO2 résiduel, fine, tendue, racée. Vin ne possédant plus beaucoup de sucre (20g/L???), mais un certain moelleux bienvenu pour une Spätlese. Finale soutenue par la trame d'ardoise grise.
Conclusion : Bien/Très bien Vin épanoui qui me semble à son apogée, qui posséde encore de l'énergie contrairement au 1989 bu récemment. Comme pour le 1989, il se goûte mieux après 2 jours d'ouverture au frigo.
David Chapot.
#92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1008

bertou a répondu au sujet : CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Auslese GK 2004

CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Auslese GK 2004
Nez fin et délicat sur des notes d'hydrocarbures, pierre mouillée, pointe de fumé. Le fruit n'est pas en reste sur la pêche jaune, mirabelle, citron. Fines notes florales. Un joli nez.
Bouche peu puissante, délicate et fraîche avec un côté mentholé. Moyennement sucré avec une acidité importante jamais tranchante. C'est bien mûr. Par contre la fin de bouche s'effondre malgré quelques beaux amers. Longueur moyenne.
Bien. Mais je m'attendais à beaucoup mieux, surtout la fin de bouche.
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1008

bertou a répondu au sujet : CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Auslese GK 2008

CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Auslese GK 2008
Nez plus fruité que le précédent avec du citron confit, pêche, touche de lime, ananas. On ressent une pointe d'hydrocarbure et de fumé. Cela reste précis et délicat.
Bouche vive avec un fruit bien présent et le sucré délicat. Un vin léger qui a un certain dynamisme en attaque. Par contre comme le vin précédent, la finale s'effondre et on finit sur une longueur moyenne.
Bien et même constat que sur le 2004: déception.
#94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17859
  • Remerciements reçus 1693

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Fritz Haag - Riesling Trocken 2014

Fritz Haag - Riesling Trocken 2014

joli vin en dentelle assez conforme aux attentes. Pas un monstre de longueur ni de complexité, mais tout ce qu'il faut de représentativité pour satisfaire. Citronné, frais, avec quelques résiduels : un style assumé.
On peut juste faire le difficile sur quelques amers en finale.

Jérôme Pérez
#95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 480

David Chapot a répondu au sujet : CR: Fritz Haag Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese #14 1990

Bu ce soir un Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese #14 1990 de Fritz Haag
Robe : jaune paille/or, soutenue, marquant l'âge du vin.
Nez : classique sur le citron confit, l'encaustique, nez de pétrole, harmonieux; la cire en rétro
Bouche : le début de bouche est marqué par une trace de CO2 qui persiste, puis viennent de beaux amers liés à l'ardoise ainsi qu'un peu de sucre résiduel. La bouche n'est pas très longue mais elle est sapide, sur le citron confit, le vin possède du relief.
Conclusion : Bien. Un vin classique, tendu, l'élégance mais aussi la légèreté du côté filigrane si cher à Wilhelm qui l'a vinifié.
David Chapot.
#96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82367
  • Remerciements reçus 7911

oliv a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Kabinett, 2007

CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Kabinett, 2007

Bouchon riquiqui mais comme neuf.
Robe cristalline, légèrement vert de gris.
Nez agréable, parfait compromis de notes fruitées, entre la pêche et un léger exotisme et des senteurs classiquement minérales, entre la naphte et un très joli mentholé.
Attaque en bouche avec un sucre encore bien présent qu'une acidité vient génialement trancher en évitant tout effet de lourdeur ou d’empâtement.
A compter du milieu de bouche, le vin prend son envol avec une capacité de relance redoutable qui porte une très longue finale, avec des goûts de crème au beurre, de citron vert et de menthe poivrée véritablement délicieux.

C'est sûrement encore un peu jeune car l'harmonie n'est pas idéale encore avec un sucre encore à fondre.
Mais bouteille rincée-séchée-essorée plus vite qu'on ne l’espérait quand même !
Des vins de magnum, ça !
#97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2261
  • Remerciements reçus 1169

matlebat a répondu au sujet : CR: Riesling Brauneberger Juffer Spätlese Trocken 2007 – Fritz Haag

Bonjour à tous,

Dégusté lors de cette masterclass

CR: Riesling Brauneberger Juffer Spätlese Trocken 2007 – Fritz Haag (apport Fabrice)

Terroir : Schistes du Dévonien (-400MA, Primaire) altérés. Exposition plein Sud en rive gauche de la Moselle. Pente de 80 %.

Le vin : Un nez d'agrume pamplemousse, orange, note miel puis à nouveau pointe tourbée, fond terpénique, naphte, pétrole. La bouche est perlante, large à l'attaque puis ça se tend, c'est nerveux, profond, précis, sur l'agrume puis la mirabelle, note de miel (sucre), pointe tourbée et fond léger pétrole. La finale est tendue, tonique, acidulée mais équilibre, et belle persistance mirabelle, agrume, miel et fond pétrole. Très joli vin, et nous avons fini par identifier ce pirate mais après avoir cherché. Excellent 92 (16,5+)

Amicalement, Matthieu
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 480

David Chapot a répondu au sujet : CR: Riesling Brauneberger Juffer Sonnenuhr Spätlese #12 1997 – Fritz Haag

Bu ce soir un Brauneberger Juffer Sonnenuhr Spätlese #12 1997 - Fritz Haag :
Robe : paille claire, jeune.
Nez : nez d'écorces de citron, de kumquat, avec un soupçon de crème, de verveine, et d'ardoise. Classique du domaine, citronné perçant, élégant.
Bouche : après que le CO2 résiduel est parti, la bouche est d'un équilibre demi-sec, avec 20g/L de sucre résiduel je dirais (peu en tout cas), une trame tannique minérale d'ardoise. Vin d'esthète.
Conclusion : Très bien. Vin moselan très svelte, filigranne comme dirait Wilhelm, mais à la structure tannique de l'ardoise présente. Typique de ce que je connais de la Brauneberger-Juffer Sonnenuhr de par ses arômes d'écorce d'agrumes.
David Chapot.
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82367
  • Remerciements reçus 7911

oliv a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese, 2007

Bu chez l'Enzo

CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese, 2007



Robe jaune claire, sur un léger grisé.
Joli nez ouvert et fin, sur le citron vert, la mirabelle, des notes minérales et délicatement mentholées.
Bouche très jeune encore, sur une sucrosité assez présente en attaque malgré une belle structure acide qu'on perçoit en un deuxième temps et qui évite tout effet d'empâtement.
Le vin offre de jolis goûts en pleine phase avec les senteurs du nez, compromis d'agrumes et de naphte.
Finale facile, encore un peu enrobée à mon goût mais d'une vraie gourmandise.
A attendre ou servir bien frais pour éviter d'accentuer sa petite richesse.
#100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82367
  • Remerciements reçus 7911

oliv a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese, 2004

3 jours après ci-dessus... :whistle:

CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese, 2004



A peine le nez mis dans le verre, je hulule « djiou, ça sent exactement comme le Spätlese de Haag » !
Pélusse me regarde avec un air sidéré comme si j’avais sorti les chiffres du Loto juste avant le tirage du vendredi… Ben quoi, j’ai dit une connerie ?
Je goûte… c’est pire ! Ah ben si c'en n'est pas, c’en est pas loin en tout cas.
Pélusse, écœuré, dégage rapidement la chaussette.
Euh… on t’avait pas dit ce qu’on a bu chez Lolo vendredi soir ? ::oups::
A part si Alzi me guettait, l’air de famille était tellement évident que j’ai vraiment aucun mérite.
L’aromatique du vin est l’exacte copie de son cadet décrit ci-dessus.
La bouche est en revanche encore plus à mon goût car sa sucrosité est plus fondue et l’acidité plus présente, le point d’équilibre du vin y gagnant en tonus et en relance sans perdre pour autant sa totale gourmandise.
Délicieuse bouteille séchée à la vitesse de la lumière !
#101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 480

David Chapot a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese #12 1997

Bu ce soir un CR: Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Riesling Spätlese #12 1997 du domaine Fritz Haag :
Robe : paille, fringante.
Nez : agrumes, touche d'ardoise, note végétale, crème, touche de pétrôle, ne fait pas 20 ans.
Bouche : une trace de CO2 sur la langue, attaque sur agrumes, une fine acidité, un côté svelte et l'amertume de l'ardoise. Le vin est persistant, long, presque tannique avec un toucher de bouche amer/d'ardoise, avec une rétroolfaction longue.
Conclusion : Très bien. Vin qui me frappe par sa jeunesse - à l'aveugle, je ne lui aurais pas donné 20 ans -, son côté filigrane, éthéré, qui aura perdu beaucoup de ses sucres initiaux dans quelques années, archétypal des vins de Wilhelm Haag. Typé mais très bon/racé.
David Chapot.



Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 112
  • Remerciements reçus 28

c mathieu a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer Spätlese 2015

CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer Spätlese 2015
Robe jaune clair.Nez un peu marqué par une odeur d'allumette mais aussi de riesling(ouf!).En bouche,le vin est agréable,sur un profil moelleux,assez fruité mais simple(ce qui était attendu,vu sa jeunesse).Petite déception par contre concernant l'acidité:il n'y en a pas assez,ça manque de relance,et la fin de bouche n'a pas le peps que l'on trouve avec ce genre de vins.A l'arrivée,il y a du plaisir,mais pas autant qu'espéré.
Bien
Mathieu
#103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 61
  • Remerciements reçus 15

GL Rhone a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015

CR: Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015
Fermeture de capsule à vis. A l’ouverture, nez réduite avec des notes de la fermentation spontanée. Avec d’l’air, la réduction ce disperse et on retrouve du citron et melon, et quelques touches herbacés/fleurs blanches. En bouche, il y’a une belle sensation pierreux et minérale, beaucoup de texture et fraicheur avec un beaux fruit de pamplemousse, et une belle persistance. Très joli vin, 90-91pts
#104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015

GL Rhone écrit: avec des notes de la fermentation spontanée.


Quid ? C'est quoi ces notes ? des arômes permettant d'identifier une fermentation en levures indigènes ?
#105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 61
  • Remerciements reçus 15

GL Rhone a répondu au sujet : Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015

Oui, effectivement il parait que pour les rieslings allemands on peux trouver des notes qui sont liées a la type de fermentation, c.a.d, si il s'agit d'une fermentation spontanée avec levures indigènes contre une fermentation de levure de culture. Pour moi, ces arômes sont type réductions / herbacées, genre la note de buis qu'on retrouve dans le sauvignon blanc. Le meilleur description est le mot en anglais 'pungent'. Peut être je me confond avec le soufre, mais pour moi le soufre pique plus le nez!
En tous cas, il y'a eu des discussions et articles sur ce sujet sur Jancis Robinson et c'est quelques choses que je remarque maintenant, mais je ne sais pas si c'est limitée au riesling allemands... En tous cas, ce n'ai pas pour moi une note terpenique que je trouve moins en allemagne mais plus souvent dans le riesling Alsacien.
#106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015

Pour rester en Anglais dans le texte, c’est bullshit car les levures indigènes et sélectionnées sont les mêmes.

Ensuite Haag travaille avec les deux et je pense que sur les trocken, il est en lsa, justement :)
#107
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015

Et pour le soufre... idem... je ne vois pas de marqueur valable de ça (pas pour rien qu’on doit faire des analyses). Meuh bon... c’est la mode de sentir ça :)

NB : la note terpénique n’a rien à voir avec l’usage ou non de levures indigènes.
#108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 61
  • Remerciements reçus 15

GL Rhone a répondu au sujet : Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015

Voici l'article sur JR:
https://www.jancisrobinson.com/articles/schmidt-on-sponti
Bulls*t ou pas, je t'assure qu'on retrouve vraiment très souvent des commentaires sur fermentation spontanée sur les vins du Mosel. Pour moi c'a ne m’étonnera pas du tout si on laisse les raisins démarrer seule la fermentation: ça risque d’être lents, et on peux passer par plusieurs phases avec des souches de levures differentes etc.. contre lancer une fermentation avec une bonne dose de levure de culture qui va attaquer plutot rapidement.
Pour Fritz Haag peut être t'as raison que levures indigenes c'est plus sur les vins pradikat, mais il parait que au moins le Juffer GG 2015 (donc trocken...) est sur fermentation spontanée.
http://www.moselfinewines.com/2015-fritz-haag-brauneberger-juffer-gg-2.php
Pour moi, c'est devenu plus une memo-technic pour m'aider avec les aromes que j'ai perçu.
Et finalement, je suis d'accord que les terpenes dans le riesling c'est autre chose, je n'avais pas dis que c’était liée a la fermentation, mais j'avoue que je n’étais pas très clair... un peu enrhume au jour d'hui!
#109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8025
  • Remerciements reçus 882

hyllos a répondu au sujet : Fritz Haag, Brauneberger J Trocken 2015

Je vais lire l’article avec intérêt. A ma connaissance, aucune recherche ne met en évidence de complexité accrue en cas d’usage de levure indigène et encore moins le développement d’arômes spécifiques. Il existe en effet un risque de ralentissement de la fermentation, ce qui a pour effet de developper certains aromes. Pas vraiment de changement de souche en cours de vinif, très rapidement, une souche s’impose.

En tout cas, la levure indgène a parfois une cinétique différente mais c’est loin d’être systématisable et penser pouvoir l’identifier en dégustation me semble pour le moins optimiste.

En tout cas, je ne m’avancerais pas sur cette voie, tant il me semble impossible de le repérer. Ca et le soufre, ce sont deux choses que dans les centaines de vins que je goûte, je serais bien en peine d’identifier.

Le GG, je ne le compte pas dans les trocken ;) C’est un GG. Les trockens sont les crus normaux et les entrées de gammes. Mais c’est vrai que ce n’était pas clair. Je pense que ce Braunberger Juffer trocken a toutes les chances d’être vinifié avec des LSA. D’ailleurs, du fait que les LSA sont employées sur les entrées de gammes (souvent vinifiés en premier), il y a fort à parier que toute la cave ait été en fait fermenté avec cette levure, même les fûts non ensemencés.

EDIT: il faut être abonné, comme je me doutais, dommage car je pense qu’il y a sujet à joyeux débat :D
#110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19975
  • Remerciements reçus 716

enzo daviolo a répondu au sujet : Weingut Fritz Haag

"Et pour le soufre... idem... je ne vois pas de marqueur valable de ça (pas pour rien qu’on doit faire des analyses). Meuh bon... c’est la mode de sentir ça"

sans parler uniquement des riesling allemands, on peut clairement identifier des composés volatiles soufrés quand on déguste si c'est caricatural. Le côté allumette cramé (odeur de soufre), je l'ai déjà senti clairement (et toi aussi surement) et c’était très différent des autres types de réduction.
Après l'histoire du type de levure utilisée, c'est à mon sens une blague.
#111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 61
  • Remerciements reçus 15

GL Rhone a répondu au sujet : Weingut Fritz Haag

Hello encore,

Je sais que personne n'est d'accord avec moi, and that's just fine, mais je vous assure que je ne suis pas fou et que tres, tres souvent je lis des références a les odeurs de 'spontaneous fermentation' de CR et articles...

Par exemple sur le blog si dessus (en anglais, désolé)

Sponti

Pas de souci si vous pensez que c'est n'importe quoi, mais je voudrais savoir pourquoi j'en y trouve autant de références!
#112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11783
  • Remerciements reçus 1780

jean-luc javaux a répondu au sujet : Weingut Fritz Haag

Pour Matthieu et Laurent:

levures indigènes et levures exogènes (nature et vins)

Levures exogènes, de synthèse : vins stéréotypés et arômes « bonbons »
Levures indigènes : Des arômes intenses et charismatiques

Stéréotypé ou charismatique, c'est quand même différent, non??? B)

edit: allez! Je vous en mets une autre:
Lorsque le vigneron utilise les levures de laboratoire, à mon avis il favorise le cépage. A l 'inverse, lorsque le vigneron travaille en levures indigènes il favorise la rétro-olfaction minéral à mon avis qui est la marque du terroir.
JC Botte (mediapart.fr)

jlj
#113
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3014

Eric B a répondu au sujet : Weingut Fritz Haag

JC Botte, c'est tout de même LE Charlot de compétition...

Il semble que vous oubliez dans vos échanges les arômes apportés par les pesticides :whistle:

Eric
Mon blog
#114
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19975
  • Remerciements reçus 716

enzo daviolo a répondu au sujet : Weingut Fritz Haag

"Pas de souci si vous pensez que c'est n'importe quoi, mais je voudrais savoir pourquoi j'en y trouve autant de références!"

parce que au même titre que la minéralité, ça fait rêver le consommateur qui croit boire de l'authentique, donc comme ça fait vendre, bah on déverse ce lot de bullshit à tout va!
#115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 480

David Chapot a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese, 2004

Bu ce soir un CR:  Brauneberger Juffer-Sonnenuhr Riesling Spätlese #7 2004 du domaine Fritz Haag :
Robe : paille or, brillante; de fines bulles de CO2 dans le verre.
Nez : écorces de citron confites, verveine, menthe, mais aussi des arômes d'ardoise grise que l'on sent et de crème.
Bouche : attaque très délicate, arômes de citron confit, fine acidité qui accompagne parfaitement les SR. Finale plus ample, tendue mais moelleuse, très sapide, toujours sur des arômes de citron confit.
Conclusion : Très bien. Vin délicieux, délicat, d'une grâce remarquable, pas le plus puissant, pas le plus surprenant quand on connaît son origine, mais d'un raffinement extraordinaire.
David Chapot.


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2629
  • Remerciements reçus 1008

bertou a répondu au sujet : CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Auslese 2006

Bu lors de cette soirée

CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Auslese 2006
Nez discret, pur et précis sur la pêche blanche, citron, ananas frais et touche de mirabelle. On retrouve aussi du pétrole et et une pointe de fumé. C'est joli mais un peu monolithique je trouve.
Bouche peu puissante, élégante avec une acidité qui étire la matière. Le sucre est présent mais n'apporte pas de lourdeur, il donne de l'épaisseur. Vin aérien et cristallin avec une finale qui se resserre un peu avec une touche saline et une très bonne longueur.
C'est très bon mais cela ne touche pas ma corde sensible.
#117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 480

David Chapot a répondu au sujet : CR: Fritz Haag - Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Kabinett 1999 #5

Bu ce soir un CR: Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Kabinett 1999 #5 du domaine Fritz Haag :
Robe : paille très clair, beaucoup de fines bulles de CO2 qui s'accrochent au verre.
Nez : assez discret sur les zestes de citron ou de cédrats confits, des traces d'ardoise; très frais, pas de notes de pétrole.
Bouche : attaque sur les zestes d'agrumes confits, avec un peu de sucre qui apporte du moelleux (10-15g/L?), soutenue par une fine acidité révélée par les petites bulles de CO2. Le milieu de bouche est marqué par une sensation tactile et aromatique d'ardoise (impression de poser sa langue sur l'ardoise). Persistance de 5-10s, discrète mais présente, toujours avec la fine acidité qui donne du peps au vin.
Conclusion : Bien++. Vin archétypal de Wilhelm Haag, avec une gamme aromatique très centrée sur les zestes d'agrumes et l'ardoise en soutien, manquant donc un peu de surprise mais tendu, ferme, très digeste, au potentiel de garde incroyable (encore 10 ans sans problème car je n'ai noté aucune trace d'arômes de pétrole).
David Chapot.
#118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6781
  • Remerciements reçus 4190

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Weingut Fritz Haag - Mosel Saar Ruwer - Brauneberger Juffer Sonnenuhr - Riesling Auslese - 1993 - AP12-94

CR: Weingut Fritz Haag - Mosel Saar Ruwer - Brauneberger Juffer Sonnenuhr - Riesling Auslese - 1993 - AP12-94

Bue lors d'une dégustation de LPV Versailles sur les vins allemands relatée ICI

Jean-Loup
La robe dévoile un or assez dense.
Le nez présente des arômes de citron yuzu intenses et purs, agrémentés de notes florales.
La bouche est dotée d’une acidité dantesque qui vient harmoniser une matière riche et ample dont le sucre est masqué, la transforme, la rend aérienne, sur une persistance toute en élégance et délicatesse.
Excellent

Ralf
Un autre très beau vin, peut-être plus complexe avec des notes d’évolution en plus du fruit (citron confit) mais moins harmonieux avec une sucrosité plus forte.
Très Bien / Excellent

Vivien
La robe est un poil plus clair que le vin précédent.
Le nez est plus floral, plus aérien encore, avec une fine note de miel de fleurs, une petite touche d’encaustique, une délicate touche d’exotisme. C’est fin, complexe et racé.
La bouche est d’un très grand équilibre souverain. C’est aérien, salin, mais de grande profondeur aromatique où la matière et la concentration arrive progressivement. C’est un vin sur une déclinaison aromatique autour du cédrat, avec une acidité absolument éblouissante. Le sucre est totalement intégré dans cet exceptionnel ensemble. Du grand art.
Grand vin

Jean-Loup
#119
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82367
  • Remerciements reçus 7911

oliv a répondu au sujet : CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Spätlese, 2008

CR: Fritz Haag, Brauneberger Juffer Sonnenuhr Riesling Spätlese, 2008



Robe sur un doré léger.
Ouvert minute, le nez est un peu comprimé, sur des notes serrées un peu caoutchouteuses et qui masquent le citron confit, le fruit de la passion. L'aération détendra un peu l'ensemble qui reste toutefois perfectible.
La bouche en revanche est exceptionnelle de maîtrise, sur une tension absolument géniale qui s'enroule dans une matière bien présente et une petite sucrosité gourmande pour produire un équilibre fuselé d'une capacité de relance totalement ébouriffante !
An'didjiou, c'est aussi racé qu'un grand blanc sec avec l'évidence gourmande d'un jus de fruit, ce machin ! On en boirait des litres ! Quelle puissance motrice et quelle facilité désaltérante ! Ca vous crie "encoooooooore" à chaque gorgée !
La finale est magnifique d'évidence et de plaisir, scintillante sur le palais qu'elle laisse frais et irrésistiblement disponible à se resservir.
Une superbe bouteille tombée à deux sans s'en rendre compte et qui nous aura accompagnée jusque tard dans la nuit, sans s'en rendre compte non plus d'ailleurs !

Merkiki ? Merci Peterka ! oo,
#120
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo, peterka, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, asoulier99, vivienladuche, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck