Nous avons 1018 invités et 6 inscrits en ligne

Schloss Johannisberg

  • Messages : 741
  • Remerciements reçus 12
Bonjour,

Bouteille carafée 15 min :

CR: Schloss Johannisberg - Riesling Trocken Gelblack 2012

Nez splendide sur le citron vert, les fruits exotiques (mangue+), le floral et la roche.
Bouche fruitée, dynamique, volumineuse mais tendue et vive à souhait. Finale qui s'étire sur un fonds de roche et de lime. C'est salivant et diablement bon.
Après 30 min, le caractère minéral du vin prends le dessus sur le fruit aussi bien en bouche qu'au nez.
Pour moi, c'est clairement le haut du panier en Riesling allemand sec de "base", c'est à dire hors parcellaire, 1er cru et GC.

Amicalement,

Lucas
21 Aoû 2015 11:43 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9260
  • Remerciements reçus 16846
CR: Schloss Johannisberg - Rheingau - Riesling Spätlese trocken - 1989



Bue lors d'une dégustation de LPV Versailles sur les vins allemands relatée ICI

Jean-Loup
La robe est très ambrée.
Le nez bien intense est manifestement sur les arômes tertiaires de noble rancio, de bois précieux, de fruits compotés et de caramel. J’aime !
Les légers sucres apportent du gras en attaque, la bouche possède un beau volume, puis l’acidité vibrante l’emporte loin, jusqu’à la rencontre avec de beaux amers en finale.
Très Bien +

Ralf
Malgré son « trocken », ce vin m’a fait penser à un vin moelleux qui aurait mangé ses sucres avec son fruité épicé (« souvenir de sucre »).
Bien / Très Bien

Vivien
La robe est d’un or doré très prononcé.
Le nez présente des notes de crème brûlée, de caramel, de rancio, de délicieuse vanille bourbon, puis de fruits blancs.
La bouche est de grand caractère, à la fois pure, mais presque tactilement huileuse en sensation, de superbe aromatique, avec un grand équilibre acides/amers, avec des fruits exotiques délicieusement goûteux. C’est un vin de grande longueur porté par une subtile acidité. Je crois que Christophe et moi avons été conquis par ce vin…
Très Bien ++ / Excellent

Jean-Loup
01 Avr 2019 18:19 #32
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1350
  • Remerciements reçus 1822
L'Allemagne produit des rieslings extraordinaires.
Parmi les plus grands terroirs, il en est un qui mérite de figurer au panthéon, c'est celui de la famille von Metternich à Schloss Johannisberg.
Après un magnifique Spätlese trocken 1989 ouvert avec les amis versaillais en mars dernier (et relaté ci-dessus par Jean-Loup), voici la version Spätlese dans l'exceptionnel millésime 1990 (capsule verte).

CR: Schloss Johannisberg - Rheingau - Riesling Spätlese Grünlack 1990

La robe est d'un or orangé lumineux.
Le nez exhale un subtil parfum, très truffé à l'ouverture, puis laissant largement dominer les agrumes confites à l'aération, écorce d'orange, cédrat, miel, thé, citron glacé, c'est très fin et d'une grande précision, et la truffe reste toujours délicatement présente.
La bouche est d'une magnifique suavité, aérienne, mais d'une complexité aromatique folle, pamplemousse, bergamote, miel, citron confit, verveine citron, orange amère, très légère truffe, avec une acidité dantesque qui donne une immense énergie à ce vin et le prolonge très longuement, sur de magnifiques épices. Quelle pureté aromatique! Les sucres résiduels sont presque digérés (environ 75 grammes au départ je suppose), on se retrouve sur un équilibre sec tendre où la déclinaison de citron apportée par cette grande acidité reste immensément présente sur la langue qui salive abondamment avec de plus un retour assez jouissif de subtils amers. Énorme allonge mais toute en finesse, en aromaticité et en complexité. Un très grand vin de très grande race. Absolument magnifique, un monument. On en redemande. Il dépasse largement pour moi le Steinberger Riesling Spätlese1990 de Kloster Eberbach goûté l'an passé.
Il doit m'en rester une de chaque, j'aimerais follement les comparer en face face!!!

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Lucas57, Agnès C, YOC, Fredimen, Kiravi, Ilroulegalet
27 Aoû 2019 19:39 #33
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1478
  • Remerciements reçus 2311
Vivien
As-tu ta statue de sucre quelque part en Allemagne????
Quelle description!!!!
27 Aoû 2019 21:06 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94754
  • Remerciements reçus 24466

Réponse de oliv sur le sujet Schloss Johannisberg

Allemagne
18 000€ pour un vin centenaire de Schloss Johannisberger !

zeitung.faz.net/faz/...
02 Mar 2020 10:06 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1350
  • Remerciements reçus 1822
CR: Schloss Johannisberg - Rheingau - Riesling Kabinett halbtrocken Rotlack - 1991

Agnès se mettant à parler teuton, l'expression du travail accompli qu'on aurait pu lire sur mon visage béat me pousse pour fêter cela à aller chercher un flacon de l'un de mes domaines favoris possédant quelques années au compteur... Cela faisait un moment que cette bouteille de 1991 me faisait de l'oeil, le niveau est impeccable.
Bouteille redressée depuis une semaine, ouverture simple 30 minutes à l'avance.

La robe est d'un très bel or brillant.
Le nez est de forte intensité aromatique : cédrat, citron glacé, truffe, bergamote confite, petite touche médicinale, une pointe de miel, de cire et d'orange, de fleurs, le tout sur un trait fugace de crème glacée à la citronnelle. Ouuuuh, cela s'annonce bien!!!
La bouche est de grande tension, toute en vibration même, mais il y a du coffre et de la profondeur!!! Nom de nom, quelle pureté : jus de citron jaune frais, yuzu, sorbet citron, infusion de mélisse et de verveine, fines épices qui relèvent l'ensemble. Quelle énergie, quelle grande acidité redoutable mais parfaitement mûre. Pas un gramme de sucre ressenti (alors qu'il y en avait entre 9 et 18 grammes au départ puisque dénommé halbtrocken). Volume énorme et longueur phénoménale, le vin est porté par une salinité dingue et une minéralité plutôt calcaire à mon goût. L'acidité est traçante en fin de bouche (quand on y arrive, car la structure et la matière sont longuement appréciées), avec une rémanence citronnée savoureuse alliée à une petite touche herbacée (angélique, fenouil), de fins amers agrumés et un petit trait de douceur (mais non sucré). Persistance en bouche kilométrique avec des épices douces, des épices douces et encore des épices douces. Quelle jeunesse, quelle force, quel équilibre. A l'aveugle, je pense que j'aurai pu donner 15 à 20 ans de moins à ce vin... :O!

Superbe et même magnifique. Grande bouteille et belle émotion vinique. (tu) (tu) (tu) (tu) :miam: :miam: :miam:

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Jean-Loup Guerrin, Raboso del Piave DOC, Vaudésir, tomy63, GAET, Kiravi, Docluisitus, Ilroulegalet, lermite
22 Mai 2020 23:36 #36
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2793
  • Remerciements reçus 708

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet Schloss Johannisberg, Rheingau

Ça fait rêver...!

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten
23 Mai 2020 11:50 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2793
  • Remerciements reçus 708

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet Schloss Johannisberg, Rheingau

Besoin d'un petit conseil... J'ai sous la main une bouteille de Spätlese Grünlack 2011 que je souhaiterais ouvrir ce soir (qui j'avoue me met bien l'eau à la bouche!).
Je me demandais tout d'abord s'il n'était pas trop tôt puis si ce vin pouvait s'accorder avec un foie gras en entrée...

Merci de vos retours.
Raphaël

Edit: ne vous embêtez pas, j'ai craqué et au nez c'est magnifique...

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
26 Sep 2020 12:16 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 763
  • Remerciements reçus 2835

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Schloss Johannisberg, Rheingau

Bu ici

CR: Schloss Johannisberg, Rheingau, Silberlack GG 2009
Grand Cru "de base" du mythique Johannisberg qui appartint au vainqueur de la dictée de Mérimée. Difficultés pour extraire le bouchon.

La robe commence à avoir un début d'évolution dans ses reflets légèrement cuivrés. Le nez est porté sur les agrumes et les fruits à noyau avec déjà une petite note fumée en filigrane. Le tout dans une puissance moyenne mais accrocheuse. En bouche; l'expérience est similaire mais l'aspect empyreumatique prend une place croissante en bouche avec la rétro pour finalement laisser place à une finale pierreuse.

C'est très différent des rieslings secs du début car le nez n'a pas ces notes terpéniques du tout. Là c'est beaucoup plus austère comme expérience avec un crescendo en bouche qui accroit les caudalies. Ces notes fumées m'ont décontenancées ainsi que d'autres. C'est une belle expérience mais mérite d'être revu: ce n'est plus du vin de soif ou de jouissance mais des vins de moments suspendus.

Conclusion: B+. Je suis surpris par le vin et par ces notes fumées. Mon jugement en est pertubé et je ne suis pas certain d'aimer ça.

Bu ici

CR: Allemagne, Rheingau, Schloss Johannisberg Gelblack 2019
Cuvée d'entrée de gamme d'un producteur mythique & historique de la Rheingau. Même si c'est la plus petite cuvée du domaine, son style n'est pas celui d'un riesling générique mais celui d'un sec moyenne gamme façon Alsace.

En effet, le nez ne pétrole plus et se complexifie avec des notes de pierres et de fruits plus mûrs, se rapprochant plus des fruits à noyau et du verger. La robe est toujours jeune. En bouche, l'ampleur est supérieure avec une longueur en bouche plus agréable et des notes minérales & légèrement fumées, comme de l'ardoise mouillée s'immisce dans le fruit. Le vin plaît beaucoup à de l'assemblée.

Conclusion: TB. On rentre selon moi dans une catégorie supérieure de vin, susceptible de plaire et d'impressionner des néophytes par une complexité, une longueur et un équilibre fort respectable. Les 12% ne se perçoivent pas et la matière est fondue sans notes dissonantes. 

CR: Allemagne, Rheingau, Schloss Johannisberg Grünlack 2001 (Spätlese trocken)
Premier prädikat de style sec où l'immense partie du sucre est transformé en alcool. Ceci va me surprendre par rapport à mes repères habituels du spätlese.

Robe évoluée, jaune beige. Le nez est assez intense sur les fruits à noyau, et la pierre qu'instinctivement je dirais rouge et noire. En bouche, ceci commence de façon assez classique avec un corps et une intensité notable sur les fruits à noyau assez mûres, des notes minérales et pour finir cette finale toujours fumée et singulière chez les 4 bouteilles du producteur que j'ai goûté jusqu'à maintenant. Le point remarquable est la sortie où une acidité très tranchante - mais pas astringente - vient couper tout ça et laisse la gorge comme tourneboulée. En fait, ça me rappelle un Furmint sec de Tokaji produit par une amie vigneronne qui par ailleurs m'a permis la révélation des accords mets-vins: il trouva étonnement un compagnon de table exceptionnel avec une civet de sanglier sucré-salé que j'avais préparé à l'occasion.

Conclusion: TB. C'est un très bon vin dont le rôle et le caractère le destine à la table plutôt qu'à la dégustation pure où son acidité finale est un peu extrême.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
12 Jan 2022 10:40 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 46
CR: Schloss Johannisberg, Rheingau, Rotlack Kabinett Trocken 1998

Robe or assez pâle, peu marquée par l'évolution.

Nez très expressif de miel, cédrat confit, notes “petrolantes” etc.., très beau, très complexe, très fin.

Bouche équilibrée et ronde, gardant de la fraîcheur, manquant toutefois de longueur. Pas fatigée du tout, un peu de sucre résiduel, mais pas gênant.

Dégustée sur un onglet de veau au citron, et sur un vieux persillé de chèvre, cette bouteille a fait merveille ! Un vrai plaisir de la savourer, tbeaucoup de classe. 


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Fredimen, Kiravi, Ilroulegalet
31 Mar 2022 19:31 #40
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 763
  • Remerciements reçus 2835

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Schloss Johannisberg, Rheingau

2 bouteilles bues à  cette occasion.

CR: Allemagne, Rheingau, Schloss Johannisberg Rosa-goldblack (Beerenausle) ctr Blaulack (eiswein) 2001

Fichier attaché :


Oeil :  les robes sont évoluées et ont des textures capiteuse, l'Eiswein est un peu plus pâteux et la couleur plus caramel, le BA est plus foncé.

Nez : Dans les deux magnifiques, la BA a une palette de fruits plus confits et mature, l'Eiswein a une intensité et une énergie plus forte de fruits plus primaires et moins diversifié.

Bouche : La BA a un côté très Sauternais évolué mais avec une acidité supérieur et une impression générale plus légère, le vin n'a que 7° après tout. Les saveurs de toffee, d'abricots, safrans sont intenses et précises mais basées sur un corps fin. L'Eiswein (qui est à 9°) ressemble plus à une quintessence de tarte aux pommes vertes et citron lime portée par une acidité laser et vive qui fait office de fil d'araignée aux profit d'une longueur palpable. Dans les deux cas, le SR n'est pas sucrailleux et contribue pleinement à l'équilibre qui sont toutefois différents. En effet, la BA est plus riche et plus complexe tandis que l'Eiswein est plus intense.

Conclusion : Ce sont là encore deux vins qui se sont pleinement bien présentés et des expériences de dégustation mémorables.
 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., denaire, peterka, Jean-Loup Guerrin, tomy63, Fredimen
19 Avr 2022 15:57 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6182
Bu ici

CR: Rheingau Riesling Schloss Johannisberg Rosalack Beerenauslese Fass 71 1967

Robe qui fait penser à un espresso. Chose que confirme le nez, on est sur des arômes torréfiés avec un sucre qui ressort sous forme de miel et de marzipan.

En bouche c’est un vin plaisant, encore bien dense, qui possède de beaux restes bien que son apogée soit clairement dépassée. L’aération lui permet néanmoins de prendre de l’ampleur, il demeure à la fois aérien et digeste mais dense à la fois sur des arômes de crème brulée et de cassonade. Finale fuyante sur le sucré brulée qui témoigne du déclin du vin.

Une belle expérience même si objectivement le vin était sur la pente descendante.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., denaire, Jean-Loup Guerrin, condorcet, Ilroulegalet
29 Fév 2024 21:30 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14
  • Remerciements reçus 42
CR: Schloss Johannisberg - Rheingau - Riesling Spätlese - 2020



Hé bien pour ma première dégustation de chez Schloss Johannisberg, je n'ai pas été déçu : quelle claque !

A l'oeil : Robe pâle, reflet verts

Au nez : Mineral (Silex), Citron, Végétal, chevrefeuille et un peu pétrolé. C'est gourmand, salivant, et c'est difficile de résister à l'envie de direct le porter en bouche

En bouche : on retrouve des aromes de peche blanche, abricots confits, pomme granny, citron vert, poire, craie, silex, fruits secs
C'est rond et ample. 
Le vin se distingue par un excellent équilibre et maîtrise du sucre.
C'est complexe, fin et élégant. 
C'est vraiment frais, très léger (seulement 8%) et digeste. 
Quelle Longueur ! (+++)

Excellent : mon premier gros coup de cœur de 2024 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., peterka, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, leteckel, Ilroulegalet, Allobroge
22 Mar 2024 18:26 #43
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck