Nous avons 2122 invités et 32 inscrits en ligne

Weingut Georg Breuer, Rheingau

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 2487
CR: Weingut Georg Breuer - Rheingau GB Riesling Sauvage 2013

Bouteille amenée par un ami et bue à l'apéritif. Etant parfaitement ignare en vins allemands, je ne connaissais pas ce producteur et ce n'est qu'en me connectant à LPV pour faire ce CR que j'ai découvert que Georg Brauer bénéficie d'une bonne réputation.

Sitôt ouvert (capsule à vis), sitôt goûté : le nez est relativement muet, la bouche peu causante. Comme en plus le vin n'était pas à la température idéale, on décide de le laisser s'ouvrir tout en le rafraîchissant. Un peu plus tard, la situation s'est légèrement améliorée : le nez délivre des arômes de fruits très discrets. La bouche est ronde avec quelques touches de fruits exotiques mais ce qui domine est une sensation de sucrosité assez marquée. La finale est plutôt courte.

Je suis loin d'avoir été conquis par cette bouteille qui m'a parue assez simple et peu gourmande. J'avoue aussi que j'ai beaucoup de mal avec le côté doucereux de certains vins et en ce sens ce riesling "sauvage" porte bien mal son nom. ;)

Mon ami possédant d'autres crus de ce domaine, j'espère avoir d'autres occasions de (mieux) goûter leur production.

“N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi.” - Cioran // Serge
16 Oct 2016 16:02 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 866
  • Remerciements reçus 1364
CR: Georg Breuer - - Rudesheim "Estate" Riesling Trocken 2013
Moi : Nez très vif, qui pétrole énormément tant est si bien qu'il masque le fruit.
La bouche possède un perlant persistant mais pas du tout désagréable. Belle fraîcheur, la matière est dense avec une peu de SR, notes citronnées et sur les agrumes. Bien +

Arnould : Pas besoin de connaître le thème pour deviner le cépage. Notes terpéniques entêtantes. C'est en bouche que le vin me plait particulièrement avec ce léger perlant (mais qui pour moi disparaitra à l'agitation) de bonne augure. Sensation très agréable de fraicheur, qui vient confirmer mon envie de découvrir ces riesling d'outre Rhin. J'ai beaucoup aimé.




En savoir plus sur lapassionduvin.com/f...

Rémy
07 Nov 2017 08:26 #32
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 814
  • Remerciements reçus 1646
CR: Weingut Georg Breuer, Rheingau, EState Rudesheim 2016 Riesling
Bonjour, bouteille bue il y a quelques jours, agréable voir très buvable mais qui m'a un peu surpris par la forte ressemblance avec un riesling de chez Fritz Haag bu quelques semaines auparavant. J'espère que tous les rieslings génériques du coin ne sont pas trop caricaturaux sur des notes acidulés-fruits blancs.

Le nez est très acidulé avec des fruits blancs très tonique.

Léger perlant en première impression puis la bouche retrouve ce côté très acidulé qui explose en bouche. Notes florales, de fruits jaunes et d'earl gray pas désagréable. En fin de bouche petite impression de souffre à l'intérieur des joues mais qui ne rend pas agressive le vin. Sucres résiduels peu perceptibles.

Vin bien agréable.

Bonne soirée.

Manu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield
11 Jui 2019 21:30 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1182
  • Remerciements reçus 6268
Bonjour, j'ai ouvert la même bouteille ce soir sur des sushis, pas mal de perlant, nez typé riesling avec un peu de pétrole, et floral. En bouche, un vin assez acide, peu large, finale courte sur une note d'amertume. Assez bien, très en dessous du Dönnhof bu récemment et dont le prix n'était pas si différent.

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu
12 Jui 2019 20:36 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 814
  • Remerciements reçus 1646
bonjour
pour ma part pas de sensation d'amertume en fin de bouche ni de sensation pétrolée. Variabilité d'une bouteille à l'autre peut être?

Cordialement.

Manu
13 Jui 2019 16:09 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1182
  • Remerciements reçus 6268
En le goûtant à nouveau ce soir j'ai un ressenti beaucoup plus proche du tien, beaucoup de fruits blancs, un peu de sucre ressenti en début de bouche, et l amertume a quasi disparu, je pense que c'était un vin encore fermé hier! Bien mieux aujourd'hui en tout cas

Charles
13 Jui 2019 19:16 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 674
  • Remerciements reçus 269

Réponse de pogman sur le sujet Weingut Georg Breuer, Rheingau, charm Riesling 2018

CR: Weingut Georg Breuer, Rheingau, charm Riesling 2018



La chaleur est de retour, vite sortons des canons pleins de fraîcheur.
Bue cette bouteille sur 3 jours. La bouteille n a pas bougé d'un iota.
Passé le côté perlant un peu trop prononcé, cette bouteille s est montrée à la fois tres gourmande et sérieuse avec une tension bienvenue et des arômes deja complexes (pomelos, nectarine, un peu de granny Smith et une touche saline).
Attaque assez arrondie et acidité en seconde lame qui vient donner du peps.
Un mini bemol: un poil trop de sucre ressenti à mon goût.

15/20

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63
09 Juil 2019 23:40 #37
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3166
  • Remerciements reçus 5001

Réponse de tomy63 sur le sujet CR: Georg Breuer - Berg Rottland Riesling 2016

CR: Georg Breuer - Berg Rottland Riesling 2016 : (parcelle classée Grand cru à Rüdesheim, exposition sud, sol d'adoises et loess) Couleur or pâle, reflets verts, nez peu expressif, même le lendemain, notes florales, peu exotique, thé vert, citron, fruits blancs. Bouche parfaitement équilibrée, tendue, saline, cristalline, peu d'alcool et peu de sucres, très minérale, mais aromatique un peu fermée. Belle longueur. Un vin bien né, à regoûter dans quelques années. Le style tout en finesse et fraîcheur fait très mosellan, plus que Rheingau en tout cas.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Leo17
01 Aoû 2019 22:46 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3166
  • Remerciements reçus 5001

Réponse de tomy63 sur le sujet CR: Georg Breuer - Berg Schlossberg Riesling 2005

Bu ici : www.lapassionduvin.c...

CR: Georg Breuer – Riesling Berg Schlossberg 2005 (AP n°1)
(sols d'ardoises et sables)

Couleur dorée.
Nez très complexe, encore jeune, pointe fumée, miel, fruits jaunes et fruits exotiques, riche et solaire.
Bouche opulente, encore plus épaisse que le Pechstein, plus miellée, mais aussi plus d'acidité dans le fond qui lui permet de ne pas tomber dans la lourdeur, même si on sent que ça se joue à pas grand chose. Finale encore plus longue, presque poivrée. Très belle bouteille.
TB++.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gibus
24 Oct 2019 22:50 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1670
CR: Weingut Georg Breuer - Rheingau - Estate Rudesheim 2013 Riesling

En ce moment, les Riesling allemands ont la cote à la maison.
Après quelques Haag, une tentative avec ce Domaine et son Riesling de base.

Capsule à vis, robe or vert.
Nez très sur les agrumes et l'écorce d'orange.
Attaque perlante avec une acidité maousse.
On retrouve les écorces d'orange en bouche, finale un peu courte pour ce vin qui est construit sur des acides énormes. Pas mal mais là on est dans les extrêmes en terme d'acidité. Cela manque de l'équilibre et de la gourmandise que je retrouve habituellement sur les rieslings allemands.
Plaisir restreint sur cette bouteille.

Je pense que la capsule à vis à un impact sur ce vin car un perlant pareil sur un vin de 7 ans c'est une première.

Simon.
05 Fév 2020 19:59 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 318
  • Remerciements reçus 2095
CR: Georg Breuer - - Rudesheim "Estate" Riesling Trocken 2008

Nez très vif, qui pétrole énormément. Ma compagne me fait remarquer qu'elle apprécie beaucoup que je la fasse voyager... Dans la chaufferie !
Léger perlant, qui apporte une agréable sensation de fraicheur. Attaque ronde, pleine, mais soutenue par une acidité marquée. On est sur le citron, les agrumes.
Pas un monstre de complexité, mais agréable tout de même.

pascal
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, vivienladuche
08 Nov 2020 18:34 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 599
  • Remerciements reçus 89

Papé écrit: Georg Breuer - - Rudesheim "Estate" Riesling Trocken 2008

Merci pour la note. Par curiosité, la bouteille était elle bien fermée avec une capsule à vis?
11 Nov 2020 22:25 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 318
  • Remerciements reçus 2095
Oui, capsule à vis.
J'ai mis cette bouteille en cave il y a déjà 10ans, en position couchée.
Elle a été bu sur 4 jours et était encore en pleine forme le 4éme jour. Ma compagne et ma fille l'ont même préférée ces 2 derniers jours.
12 Nov 2020 08:21 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 599
  • Remerciements reçus 89
Merci Papé pour ces précisions. Cela ne m'étonne pas que le vin se soit mieux présenté après 1 ou 2 jours d'ouverture.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Papé
12 Nov 2020 09:02 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1776
  • Remerciements reçus 4104

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet CR: Georg Breuer - Nonnenberg Riesling 2005

CR: Georg Breuer - Nonnenberg Riesling 2005



A l'ouverture, vin fermé de chez fermé.
Deux heures de carafe avant dégustation lui feront le plus grand bien.
Robe claire,
Nez sur le citron vert, les fruits blancs, un poil de miel, les notes pétrolées arrivant dans un second temps avec une légère touche de fruits exotiques.
Tout ceci fait incroyablement jeune pour un vin de 15 ans.
La bouche est taillée au laser, droite, tendue, d'une pureté cristalline, avec de superbes amers qui s'étirent tout au long d'une immense finale.
C'est vraiment magnifique.
Entre Schlossberg, Nonnenberg et Berg Rotland, ce domaine produit des riesling secs absolument exceptionnels, dont je n'ai jamais trouvé l'équivalent en Alsace.
Il faut par contre les attendre très très longtemps pour en tirer la quintessence.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, tomy63, vivienladuche, Papé, leteckel, Kiravi, Ilroulegalet
22 Nov 2020 18:34 #45
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1776
  • Remerciements reçus 4104

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet CR: Georg Breuer - Berg Rottland Riesling 2005

CR: Georg Breuer - Berg Rottland Riesling 2005
Nez sur les agrumes et les fleurs blanches.
Bouche cristalline, looooongue finale sur des beaux amers.
J'adore, même si un poil en dessous du Nonnenberg.
Après une heure de carafe, il a fallu au vin une seconde heure pour s'exprimer pleinement.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, peterka, bertou, vivienladuche, leteckel, Ilroulegalet
15 Mar 2021 20:15 #46
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969
 CR: Weingut Georg Breuer, Berg Rottland Riesling, 2005



Bouchon imbibé au tiers. 
Robe jaune paille. 
Nez agréable et franc, sur les fleurs blanches, la mirabelle, une pointe d’évolution entre la cire et le pétrole. 
Bouche riche, sur une attaque avec de la sucrosité mais aussi une belle trame acide. 
Le vin n’est pas très dense à cœur mais joue sur un registre tout en gourmandise. 
Finale facile, sur la peau d’agrumes, pas très longue mais avec de la buvabilité. 


Merci JP ! 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., MatthieuS, peterka, bertou, tomy63, vivienladuche, leteckel, Ilroulegalet
21 Jui 2021 17:29 #47
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3166
  • Remerciements reçus 5001
CR: Georg Breuer - Rudesheim "Estate" Riesling Trocken 2017 : (bu au restaurant Le Pré, pas noté le numéro d'AP) Couleur légèrement dorée, joli nez, citronné, agrumes, pas trop mûr, bouche tendue, citronnée, sur les zestes d'agrumes, fraîche, salivante, minérale, super niveau pour un "village". TB+.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., vivienladuche, Papé, Kiravi, Garfield
07 Juil 2021 23:55 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1628
  • Remerciements reçus 3317
CR:
Weingut Georg Breuer Riesling Berg Roseneck 2008

Bouquet riche et plein sur l’abricot confit, les zestes d’agrumes, les fleurs jaunes et la cire d’abeille. Combinée à une légère note terpénique, une petite pointe épicée (cardamome) donne du peps. La bouche est dense et stricte, presque austère, construite sur une acidité marquée qui ne s’intègre pas complètement à l’ensemble qu’elle rend certes tonique mais aussi empreint d’une certaine dureté. Finale imposante sur des notes de compote à la rhubarbe.

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, Ilroulegalet
06 Oct 2021 15:19 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95689
  • Remerciements reçus 25969
Une soirée au Petit Verdot


CR: Weingut Georg Breuer, Rheingau Riesling, Nonnenberg, 2005
AP 24153 006 03

 
Fichier attaché :

Oliv
Robe jaune paille vert clair.
Superbe nez mentholé, sur le thym citron, la verveine, une délicate pointe minérale.
La bouche offre un déroulé franc d'une grande élégance, sur des sensations confortables qui manquent un peu d'intensité et de punch. 
Le vin est très facile et gourmande mais pas d'une grande allonge.
Finale efficace et fruitée, avec un côté tendre.
Bien à très bien.

Jean-Paul B.
Cette seconde bouteille se présente mieux (moins mal ?) que la première ouverte pour la soirée, qui était carrément oxydée.
Le nez est sympa, sur les agrumes, pas mal de complexité, assez riche.
La bouche est opulente, et tombe assez vite.
C'est décevant, pour un cru qui est d'habitude tranchant comme un rasoir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Zapata, Olivier Mottard, denaire, Ilroulegalet
30 Avr 2022 10:58 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 3139

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Weingut Georg Breuer, Rheingau - Riesling Terra Montosa 2020

CR: Weingut Georg Breuer, Rheingau - Riesling Terra Montosa 2020
Deuxième niveau de gamme chez ce grand nom de la Rheingau. Terra Montosa (terrain escarpé) est un assemblage des fûts déclassés de grands terroirs. La fiche technique du domaine est ici . Le vin a été ouvert trop jeune dans l'ensemble.

Oeil : La robe est particulièrement transparente, avec une teinte à peine dorée et des reflets verts.

Nez : L'impression minérale domine l'ensemble suivi de fruits jaunes (citron, poire, orange), d'épices et de foin. Pas de pétrole. 

Palais : Une trame acide imposante mais noble (ce n'est aussi aggressif qu'un concentré de citron) sur laquelle se greffent de la pierre mouillée, du foin, les épices de poivres et herbes aromatiques, sans oublier les fruits jaunes. Tout ceci a une définition et une intensité nettement plus fortes que le faible corps du vin laissait présager. En effet, la bouteille titre 11,5%.

Edit : A J+2, le palais s'est intégré et l'acidité combine avec les 6 g de SR pour donner une gourmandise "séchée" autour d'amer de pamplemousse similaire à ceux ressentis sur le Kabinett de PJK bu cet été. C'est vraiment jouissif et le plaisir est grand.

Conclusion : En réalité, le vin m'a rappelé le Vulkangestein de Schäfer-Frohlich bu récemment par cette trame acide très solide et une relative austérité d'ensemble. Il est clair que le vin a besoin de garde pour intégrer cette acidité et permettre au fruit de se mettre en valeur. Pour l'instant, les accords à table permettent de révéler le bouquet aromatique qui peut sembler inexistant en dégustation pure sans efforts actifs du dégustateur. C'est bon, mais n'a pas l'immédiateté d'un Dönnhoff ou Fritz Haag, pour le moment à ouvrir avec des plats qui ont un peu de gras pour absorber cette acidité et une sauce épicée pour révéler par capillarité le bouquet du vin.

Edit : A J+2, il semblerait finalement que le vin n'ait besoin que d'une longue aération et qu'il était plus proche de sa fenêtre opérationnelle qu'escompté.

La plupart des critiques de CellarTracker, ici ou bien même de David Rayer concordent sur la nécessité de la garde pour les cuvées de ce producteur. Cette bouteille ne saurait y apporter un démenti. 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Papé
15 Sep 2022 17:49 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5936
  • Remerciements reçus 6801

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Riesling Rudesheimer Berg Schlossber Georg Breuer 2010

CR: Riesling Rudesheimer Berg Schlossber Georg Breuer 2010 

Nez où domine les sels mineraux et la pierre mouillée.  

Bouche d’une grande rectitude. C’est pur et taillé au laser, d’une jeunesse insolente pour un riesling de 12ans. C’est vraiment très droit, peut être un peu trop, mais le jus est d’une grande qualité avec une tension énorme sur une acidité qui reste dominante sans pour autant déséquilibrer le vin. Belle finale pierreuse avec une longueur saline qui s’étire bien.  

Très bien, mais peut être trop d’une rigueur excessive.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, peterka, Moriendi, Papé, Garfield, Ilroulegalet
24 Jan 2023 21:57 #52
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1171
  • Remerciements reçus 4104
LPV Beaune #39 : On a raté le Coche !

CR: Georg Breuer Rauenthaler Nonnenberg Riesling 2014

VVIGNE

Belle et noble aromatique de riesling, fumée.
Matière en 1/2 corps, assez souple, peu acide, tenue par de jolis amers.
Finale plus acidulée.
Un bien beau et classique Riesling que voilà, que je plaçais volontiers en Alsace.
Plutôt Très Bien

KRABB
Belle et noble aromatique de riesling, fumée.
Bouche souple, et bien équilibrée l'acidité contrebalance les amers, c'est élégant.
Finale d'une longueur agréable.
Un bon vin, sans défaut comme souvent chez nos amis allemands.
Il lui manque juste un peu de punch pour être vraiment intéressant.

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
22 Fév 2023 09:57 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12824
  • Remerciements reçus 3700
www.lapassionduvin.c...

CR: Weingut Georg Breuer Riesling Nonnenberg 2010 

peterka:
Vignoble de 5,5 Ha sis à Rauenthal, monopole du domaine.  Sols schisteux avec  quartzite, phyllite et argiles fines. Exposition S et SO. Altitude entre 110 et 180 m (pente entre 30 et 55 %). Le domaine n’est plus membre du VdP suite au non classement de cette parcelle en grand cru… alors que sa qualité était pourtant reconnue comme telle.
Nez très parfumé et précis sur les herbes aromatiques, le citron confit, la pomme golden et de très légères notes terpéniques en filigrane. La bouche est droite et pure, tracée à la pointe sèche avec un fruit acidulé et une matière solide, faussement légère en apparence. Très belle longueur saline.

jlj:
Le nez est également sur les hydrocarbures et les agrumes, accompagnés de fruits blancs ; à chaque reprise du verre, j'ai noté une odeur fugace de « vernis »,
La bouche est plus droite que le Rangen ; c'est vif, tendu, moins riche mais sans manquer d'ampleur.
C'est très pur, avec très peu d'alcool perceptible ; longue et belle finale sur de très beaux amers,
Un très beau vin, qui me parait plus alerte que le Zind.

jlj


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
09 Mar 2023 10:04 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 3139

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Weingut Georg Breuer, Rheingau - Riesling Terra Montosa 2019

CR: Weingut Georg Breuer, Rheingau - Riesling Terra Montosa 2020
Deuxième niveau de gamme chez ce grand nom de la Rheingau. Terra Montosa (terrain escarpé) est un assemblage des fûts déclassés de grands terroirs. La fiche technique du domaine est ici . Le vin a été ouvert trop jeune dans l'ensemble.

Oeil : La robe est particulièrement transparente, avec une teinte à peine dorée et des reflets verts.

Nez : L'impression minérale domine l'ensemble suivi de fruits jaunes (citron, poire, orange), d'épices et de foin. Pas de pétrole. 

Palais : Une trame acide imposante mais noble (ce n'est aussi aggressif qu'un concentré de citron) sur laquelle se greffent de la pierre mouillée, du foin, les épices de poivres et herbes aromatiques, sans oublier les fruits jaunes. Tout ceci a une définition et une intensité nettement plus fortes que le faible corps du vin laissait présager. En effet, la bouteille titre 11,5%.

Edit : A J+2, le palais s'est intégré et l'acidité combine avec les 6 g de SR pour donner une gourmandise "séchée" autour d'amer de pamplemousse similaire à ceux ressentis sur le Kabinett de PJK bu cet été. C'est vraiment jouissif et le plaisir est grand.

Conclusion : En réalité, le vin m'a rappelé le Vulkangestein de Schäfer-Frohlich bu récemment par cette trame acide très solide et une relative austérité d'ensemble. Il est clair que le vin a besoin de garde pour intégrer cette acidité et permettre au fruit de se mettre en valeur. Pour l'instant, les accords à table permettent de révéler le bouquet aromatique qui peut sembler inexistant en dégustation pure sans efforts actifs du dégustateur. C'est bon, mais n'a pas l'immédiateté d'un Dönnhoff ou Fritz Haag, pour le moment à ouvrir avec des plats qui ont un peu de gras pour absorber cette acidité et une sauce épicée pour révéler par capillarité le bouquet du vin.

Edit : A J+2, il semblerait finalement que le vin n'ait besoin que d'une longue aération et qu'il était plus proche de sa fenêtre opérationnelle qu'escompté.

La plupart des critiques de CellarTracker, ici ou bien même de David Rayer concordent sur la nécessité de la garde pour les cuvées de ce producteur. Cette bouteille ne saurait y apporter un démenti. 


CR: Weingut Georg Breuer, Rheingau - Riesling Terra Montosa 2019
Dans le cadre d'une vente liée, j'avais cinq bouteilles de millésime 2019. Je commente la deuxième bue sur trois semaines et qui était excellente dans l'ensemble.

Il n'y a pas de grandes différences par rapport à la 2020, à part un chouïa de maturité supplémentaire (12° au lieu de 11,5°). La bouteille a atteint son plateau de dégustation à J+2 et n'a pas bougé d'un iota jusqu'à la fin. Le vin m'a fait l'impression d'être à mi-chemin d'un Donnhöff (pour l'aromatique) et d'un Mittelmosel tel Fritz Haag ou Max Ferd Richter pour le corps très fuselé. La persistance est longue et très fine avec un fond au second plan de pétrole très léger. Très belle droiture sans austérité janséniste.

A très bien accompagné des poissons au four ainsi qu'un beaufort d'été acheté dans la région (bien meilleur que ceux qu'on trouve à Paris).

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, jean-luc javaux, peterka, Garfield
14 Avr 2023 14:54 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5936
  • Remerciements reçus 6801

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Bischofsberg Georg Breuer Eiswein 2002

CR: Bischofsberg Georg Breuer Eiswein 2002

En demi bouteille.

Nez assez simple sur la mandarine confite.

En bouche, le jus massif n’est pas accompagné de l’acidité taillée au laser dont les allemands m’ont habitué. Le sucre résiduel envahit le palais sans que le vin ne trouve les ressorts nécessaires pour rebondir du fait du manque d’acidité. Le vin s’écrase un peu de façon pataude sur une finale quelconque.

Sensation d’un vin fatigué.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, peterka, Papé, Ilroulegalet
27 Jui 2023 22:39 #56
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 3139

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Bischofsberg Georg Breuer Eiswein 2002

CR: Bischofsberg Georg Breuer Eiswein 2002

C'est dommage d'avoir une telle déception au vu du pedigree du producteur, par ailleurs si c'est la bouteille qui tournait sur IDW il y a quelque mois, cela est encore plus douloureux  !

Ce qui surtout très décevant est d'avoir un manque d'acidité sur un Eiswein alors que la vinification est sensée y être très favorable, les Eiswein ayant plus d'acidité ressentie que les BA dans les 2 horizontales que j'ai eu la chance de faire. Mes expériences sur les Eiswein vieux m'ont enseigné que je les préférais plutôt jeunes (3-8 ans) où le jeu entre le jeune fruit exotique et l'acidité taillée au laser est à son sommet. 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benoit Hardy
28 Jui 2023 15:58 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5936
  • Remerciements reçus 6801

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet Weingut Georg Breuer, Rheingau

L’estimation IDW lors de ses premières ventes était totalement à côté de la plaque mais ils avaient considérablement baissé le prix et je suis laissé tenté. Pas trop d’expérience sur les Eiswein mais je te crois sur parole 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
28 Jui 2023 19:34 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1150
  • Remerciements reçus 2293
Bonjour,

CR: Georg Breuer - Rüdesheimer Berg Roseneck Rheingau 2014

                                                   

bouteille ouverte pour un ami de passage qui souhaitait découvrir les riesling allemands, la bonne excuse...
Le Roseneck est l'un des grands terroirs travaillé par le domaine sur les impressionnantes pentes de Rüdesheim. La robe est superbe, d'un doré intense avec quelques reflets verts. Le nez vous attrape d'emblée avec ce citron confit réhaussé par la bergamotte, et il n' ya pas que de l'agrume dans l'air, du fruit jaune, du plus exotique aussi  et ça finit sur une pointe de cire d'abeille et de notes mélliflues. En bouche c'est un laser qui paradoxalement souligne une matière dense et presque tannique.
ça goute sec et avec juste 11,5°d'alcool c'est presque surréaliste cet équilibre. Finale persistante et délicieusement acidulée.
J'adore!
Grand vin et pour longtemps.
 

« Dès que la vie fait mine de m’écraser, je sais que je peux faire confiance au Bandol, à l’ail et à Mozart » Jim Harrison
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, denaire, peterka, Benoit Hardy, tomy63, Chaccz, Ilroulegalet
07 Sep 2023 12:09 #59
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 3139

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Georg Breuer Rüdesheimer Berg Roseneck Rheingau 2014

Merci pour le CR Christophe.

N'ayant pas encore goûté toute la gamme du domaine, j'ai quand même cru comprendre que Roseneck et Rottland nécessitaient moins de temps à se faire chez Breuer que Berg Schlossberg. Y trouves-tu des nuances flagrantes ?

Ta description me paraît tout à fait dans la lignée des Terra Montosa goûtées (ce sont les seuls bouteilles du domaine que j'ai bu jusqu'à maintenant) avec une race certainement supérieure et un peu plus d'évolution (mes bouteilles ayant été des 19 & 20). A ne pas douter un excellent choix sous cette chaleur hors-norme. 

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
07 Sep 2023 12:34 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck