Nous avons 1060 invités et 11 inscrits en ligne

Des vins de Madère

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Re: Madère

Madère
De l'émergence du vin de Madère.

www.winebusiness.com...
26 Jui 2013 18:22 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Re: Madère

Les vins de Madère et leur histoire.

www.madeirawineguide...
28 Mar 2015 19:08 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Re: Madère

Infographie
Les vins de Madère.

winefolly.com/wp-con...
winefolly.com/review...
30 Mar 2015 22:46 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 2

Réponse de VindiciLodela sur le sujet Madère Cruz 1860

Bonsoir,

Je cherche des informations sur une bouteille que l'on m'a généreusement offerte.
C'est une bouteille de Madère Cruz 1860 avec un niveau impeccable.
Écriture en français "sélection année 1860" "Très vieilles bouteilles"
Quand je tape le nom dans gogole, la seule mention de cette bouteille se fait dans un article de François Audouze... Forcément :)

Monsieur Audouze auriez vous l'amabilité de m'eclaircir sur son origine et surtout le goût qu'elle peut avoir car j'aimerais pouvoir goûter à cette vieille dame de 155 ans.

PS : après avoir goûter à des jeunes, j'aimerais connaître le goût d'une plus vieille (je parle bien de vin:D)

Camille
21 Avr 2015 21:42 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Re: Madère

Madère
Les vins de Madère entendent clarifier leur étiquetage.

www.thedrinksbusines...
11 Mai 2015 19:30 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Re: Madère

Madère
Un week end magique à Madère.

www.wsj.com/articles...
15 Jui 2015 19:21 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14159
  • Remerciements reçus 11
L’Institut du vin de Madère organise dans un grand hôtel parisien une dégustation de vins de Madère en « master class », avec Rui Falcao, critique de vins parmi les plus renommés du Portugal. Nous sommes assis à des petites tables et il y aura dix vins à déguster après un exposé absolument passionnant. Il est si clair que je vais essayer de retracer ce que j’ai compris et noté, qui n’est qu’une partie de ce qu’une quarantaine de personnes, des professionnels, ont appris. C'est forcément un résumé.

Sur l’île de Madère, le vignoble produisant du Madère ne dépasse pas 460 hectares. Il y a six maisons de producteurs, ce qui est peu, qui n’ont pratiquement aucun vignoble en propre. Un producteur possède trois hectares et un autre moins de deux hectares. Le reste est possédé par 1.500 viticulteurs, qui vendent leurs raisins aux producteurs, un peu comme les vignerons de Champagne qui vendent aux grandes maisons. Le plus gros viticulteur a 11 hectares et le plus petit a trois pieds de vignes. Il est quand même enregistré à l’Institut du vin de Madère qui contrôle toute la chaîne de production.

Le vieillissement des vins de Madère est au minimum de trois ans dans des fûts de chêne dont aucun n’est neuf. Ils sont achetés à des viticulteurs européens. L’acidité est le mot le plus important pour les vins de Madère. Le vin de base est récolté entre 8,5° et 9° d’alcool mais ce facteur n’est pas important puisque le madère est un vin fortifié par addition d’un alcool pur et sans goût de 92° fait avec des raisins non produits à Madère. Le vin fortifié fera de 18 à 20°. La récolte se fait en surveillant l’acidité et non pas l’alcool.
Il y a quatre catégories de qualités : sec / demi-sec / demi-doux / doux. On obtient chacune de ces qualités en fonction du moment où l’on fait l’ajout d’alcool. Si c’est en fin de fermentation le vin sera sec et si c’est au début de la fermentation le vin sera doux.

Il y a cinq cépages. Le Sercial est toujours sec, le Verdelho est toujours demi-sec, le Boal (ou Bual) est toujours demi-doux, la Malvasia est toujours un vin doux et le Tinta Negra qui est un vin rouge contrairement aux autres qui sont blancs, qui représente 83% de l’ensemble du vignoble, produit les quatre qualités. La qualité d’un vin est alors indiquée sur l’étiquette de la bouteille. Le madère n’est jamais un vin d’assemblage des cépages et lorsqu’il n’y a pas de nom de cépage, c’est forcément du Tinta Negra.

Il y a deux autres cépages sur des surfaces très petites et des rendements ridiculement faibles que Rui Falcao préfère car ils sont exceptionnels, le Terrantez et le Bastardo, qui produisent tantôt du demi-sec, tantôt du demi-doux. On parle ici par cépage de 500 kilos de raisin par an !

Le vin de Madère se présente en trois types de fabrications. La première est celle des vins d’assemblages (des Blends), qui indiquent un nombre d’années un peu comme les whiskies 10 ans d’âge ou 20 ans d’âge. Il y a les 3, 5, 10, 15, 20, 30, 40 ans d’âge et on vient d’ajouter depuis peu une dernière catégorie, les plus de 50 ans d’âge. Le principe de l’assemblage est ainsi fait, en prenant un exemple du 10 ans d’âge : cela ne veut pas dire que les années mélangées ont toutes plus de dix ans, ni qu’elles ont une moyenne de dix ans, mais que le style du vin correspond à du 10 ans d’âge. Pour ce faire, le producteur présente un échantillon au comité d’agrément de l’Institut du vin de Madère qui a un pouvoir d’authentification. Le comité vérifie si les caractéristiques de goût et de complexité correspondent à ce que doit être le 10 ans d’âge de ce producteur. S’il n’agrée pas, le producteur devra revenir avec un autre échantillon. S’il agrée, les cuves seront toutes estampillées et auront l’agrément. L’institut passe tout son temps à agréer les différentes productions des six producteurs, le comité comprenant des producteurs et une majorité de membres de l’institut, qui veillent à perpétuer le style et la constance de goût de chaque type de vin sur le long terme depuis le 19ème siècle. L’Institut passe en permanence dans les six maisons pour contrôler les cuves. Les 3 ans et 5 ans représentent la moitié du marché.

La deuxième catégorie de vins de Madère est celle des Colheita, qui ne comporte pour le vin d’un seul cépage que des vins d’une seule année. Le vin doit passer au minimum 5 ans en fûts avant mise en bouteille, jusqu’à 20 ans. Au-delà de 20 ans, on passe à la troisième catégorie, le Frasqueira, qui lui aussi est fait d’un seul cépage et d’un seul millésime, mais gardé plus de 20 ans en fûts. Rui nous raconte qu’un producteur vient de mettre en bouteilles ses 1920 qui auront passé plus de 90 ans en fût. Cette catégorie très chère représente moins de cinq mille bouteilles par an.

Rui a ensuite parlé des techniques de vieillissement, avec un chauffage en cuves inox et serpentin entre 50 et 55° pendant trois à quatre mois et le stockage en fûts qui donne lieu à une très forte évaporation.

Il est temps de passer à la dégustation. Nous irons du plus sec au plus doux. Rui nous fait rire car il nous demande ce que nous pensons des couleurs qui varient fortement d’un vin à l’autre et il nous dit : oubliez cela, car la couleur n’a aucune importance, ainsi que la couleur du vin d’origine, blanc ou rouge, qui n’influe en rien sur le goût. Il suffit de le croire.

Henriquez & Henriquez Sercial 2001. Comme il a le nom d’une année récente, c’est une Colheita. Comme c’est du Sercial, c’est un sec. Il a 45 g de sucre résiduel, ce qui n’est pas très sec, mais nous sommes à Madère et les doux dépasseront les 200g de résiduel. Rui ne veut pas parler de cette donnée, car il dit qu’elle n’est pas significative pour les madères. Il dit que l’on parle plus de degré Baumé que de sucre. Le vin a un nez de fruits jaunes et bruns, de reine-claude. Ce nez est doux et cohérent. L’attaque du vin est dans les agrumes, le zeste d’orange, l’abricot. L’acidité est superbe. Le final est de bonbon anglais avec de la peau d’orange. Ce vin sec est très agréable et simple à comprendre. On perçoit de la salinité et de la craie. Il a une très grande longueur.

Blandy’s Colheita Sercial 1995. Le nez est beaucoup plus vineux, pas très net et l’alcool se sent. La bouche est très différente du nez. Il y a de l’écorce d’orange, du pruneau et une belle acidité. Il est moins pur et moins brillant que le 2001, plus caramélisé. Le finale a de la peau d’orange, du zeste, du thé. C’est l’orange qui domine. Il a un goût de vin ancien.

Justino’s Verdelho 10 Anos. C’est un demi-sec d’assemblage 10 ans d’âge. Le nez est beaucoup plus discret. Il est difficile à définir. La bouche est beaucoup plus douce. Il y a de l’orange confite, du bonbon anglais qui marque le finale, acidulé avec un côté salin.

Justino’s Madeira Colheita 1996. Comme il n’y a pas de cépage indiqué, c’est un Tinta Negra. Il est demi-doux, indiqué sur la bouteille. Le nez est très fin, noble, distingué. La bouche est très sucrée. Le sucre s’impose. Il y a du thé, du pruneau avec un finale très frais, superbe. J’adore la fraîcheur malgré la sucrosité.

Borges Colheita Boal 1995. C’est un demi-doux. Le nez est aérien, de pâte de fruits. La bouche est superbe avec l’amertume des agrumes, très belle. Il y a un côté salin très fort. Le finale est d’agrumes et de sel. Il y a une belle acidité. C’est un vin très viril et très noble. C’est fou comme il paraît sec alors qu’il est doux. Le finale est superbe.

Blandy’s Colheita Bual 2002. Le nez est moins précis et évoque l’alcool. La bouche est gourmande, de pâtes de fruits, de confiture multi-fruits. Il est salin mais pas trop, il a une belle acidité. Le finale est gourmand et très fruité de fruits frais et rouges aussi, pour la première fois. Il a une très grande longueur salivante, on sent le curry et le miel. C’est un vin gourmand à la fraîcheur mentholée.

Comme nous avions six verres devant nous on nous demande de vider les quatre premiers verres pour accueillir les quatre vins qui finissent la dégustation. Quel dommage de verser les fonds de verres. Il est interdit à Madère de mélanger les cépages aussi ai-je commis le crime de faire un mélange des quatre premiers vins dans l’un des verres. Le résultat est superbe d’élégance, d’équilibre et de cohérence, surtout dans les agrumes. Rui n’en a rien su, ni Paula la directrice de l’Institut.

Barbeito Boal 20 Anos Ribeiro real. C’est un vin doux. Le nez est incroyablement floral, de fleurs blanches. Ce nez est intense, entêtant et mentholé. Ce nez est incroyable et il me tétanise. La bouche est raffinée, très concentrées de fruits confits, fruits caramélisés. Le vin est gourmand et de belle acidité. Le finale est très joli, frais tout en étant imposant. C’est un vin qui paraît très ancien, solide. Le nez est complètement fou. L’acidité est extrême et le rend frais. C’est un vin de méditation.

Borges Colheita Malvasia 1998. C’est un vin doux. Le nez est très frais malgré le sucre. L’attaque est de fraîcheur. C’est un bonbon acidulé, tout en douceur, avec du caramel du miel et du sucre caramélisé, du café. Le finale est de café et vanille. Le vin est très fort, lourd, jouissant d’une belle longueur et d’un très grand équilibre.

Henriquez & Henriquez Malvasia 20 Anos. Le nez est tout en douceur et charme. L’alcool est présent. La bouche est toute en douceur. Ce vin n’est que du bonheur, tellement intégré, cohérent, comme le 2001 du début. C’est un bonbon au miel. Il a une belle acidité et un finale de caramel, de thé. C’est un petit bonheur. Il est très monolithique, bâti comme un roc, mais il est heureux.

Barbeito Malvasia 20 Anos Ribeiro real. C’est le même vin que le précèdent mais d’un autre producteur. Il y a du laitage dans le nez que je ressens pour la première fois. L’attaque est merveilleuse de fraîcheur et de douceur romantique. Il a un charme extrême car il est énigmatique contrairement au précédent. Il y a du miel, du caramel, des zestes d’orange. Dans le finale il y a du tabac, du chocolat, et du miel. Il est plus élégant que le Henriquez & Henriquez car il est plus difficile à cerner. Le premier joue le confort, le second joue l’énigme. Il est plus racé et me plaît plus.

Que retenir de cette dégustation ? Que tous les madères sont tous différents. Il n’y a aucune corrélation entre le nez et la bouche. L’attaque correspond rarement à ce que l’on a senti. Les deux jeunes, le 2001 et le 2002 sont superbes, ce qui veut dire qu’on peut boire des vins jeunes. Le plus grand est de dernier des dix, mais la surprise la plus folle est celle du parfum du Boal 20 Anos qui m’a envoûté. Les madères sont incroyablement goûteux et frais malgré leur force alcoolique qui ne fatigue pas du fait de l’acidité. Comme à chaque fois que je fais cet exercice, je m’en veux de ne pas ouvrir plus souvent des madères qui sont d’une grâce incomparable.

Merci l’Institut qui joue un rôle crucial dans la préservation de la qualité de ce vin fascinant d’avoir organisé cette belle dégustation.


Cordialement,
François Audouze
29 Oct 2015 00:13 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20780
  • Remerciements reçus 8289
Le madère n’est jamais un vin d’assemblage des cépages et lorsqu’il n’y a pas de nom de cépage, c’est forcément du Tinta Negra.

Eh bien non : Blandy's produit la cuvée Alvada 5 years qui est un assemblage de Malvasia (=Malmsey ... ou Furmint en Hongrie) et de Bual. Sur son site, le négociant admet qu'il brise une règle :

"It is virtually unheard of for a Madeira wine to be blended from two of the classic grape varieties. But in order to provide something new for existing Madeira drinkers and to tempt new drinkers on board, Alvada combines Malmsey for its classic richness and Bual for its subtle dry fruit and apricot notes.
The result? Alvada retains the rich opulence of traditional Madeira yet lifts it with a fresh twist. The contemporary palate confirms the first impressions of the stylish, new packaging."


Rui a ensuite parlé des techniques de vieillissement, avec un chauffage en cuves inox et serpentin entre 50 et 55° pendant trois à quatre mois et le stockage en fûts qui donne lieu à une très forte évaporation.

Ca, c'est la "mauvaise" méthode appliquée aux madères bon marché à base de Tinta negra mole (90 % de la production. A noter que c'est un croisement de Pinot noir et de Grenache noir). Ceux que tu as bus ne voient que du fût du début à la fin de leur élevage (ils sont scellés par l'Institut pour garantir que l'on ne les ouillera pas jusqu'à leur réouverture).

Eric
Mon blog
29 Oct 2015 06:53 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1161
  • Remerciements reçus 38
François,

Merci d'avoir pris le temps d'écrire cette synthèse.

Christophe
29 Oct 2015 10:41 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2903
  • Remerciements reçus 10
François,

(tu) (tu) (tu)

[size=small]...aussi ai-je commis le crime de faire un mélange des quatre premiers vins dans l’un des verres. Le résultat est superbe d’élégance, d’équilibre et de cohérence, surtout dans les agrumes. Rui n’en a rien su, ni Paula la directrice de l’Institut.[/size]

C'est sympa ce réflexe soixante-huitard ! "Il est interdit d'interdire"

B)-
29 Oct 2015 11:17 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • BoiPaKeDeLo
  • Portrait de BoiPaKeDeLo
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 1464
  • Remerciements reçus 2
Intéressant. Ca donne envie de découvrir le madère.

Je note ce qui me parait une contradiction :

"Le vin est très fort, lourd, jouissant d’une belle longueur et d’un très grand équilibre."

Pour moi un vin lourd manque obligatoirement d'équilibre.

Olivier

.
.
Olivier
« Consommée avec modération, l’eau ne peut pas faire grand mal » (Marc Twain)
29 Oct 2015 11:29 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14159
  • Remerciements reçus 11
EricB
L'expert en vins, devant la directrice de l'Institut, ne pouvait faire autrement que de donner la norme.
Par ailleurs, dans l'exposé il y a eu beaucoup d'autres choses. J'ai rapporté ce qui me paraissait intéressant pour comprendre en laissant de côté certains détails comme celui que tu décris qui, comme tu le dis, viole la règle que j'ai exposée, qui reste donc bien la règle.

Merci de ton anecdote.


Cordialement,
François Audouze
29 Oct 2015 12:04 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14159
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: verticale madere

Olivier,
Quand on boit un vin de près de 20°, on peut avoir l'équilibre et une impression de pesanteur. C'est ce que je voulais exprimer.
Si tu compares un riesling et un Porto, le Porto, bien qu'équilibré, te paraîtra pesant (lourd) par rapport au riesling plus aérien.
Je pense que tu as compris ce que je voulais dire.


Cordialement,
François Audouze
29 Oct 2015 12:08 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • BoiPaKeDeLo
  • Portrait de BoiPaKeDeLo
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 1464
  • Remerciements reçus 2
Ok, merci pour l'explication. C'est maintenant clair.

Olivier

.
.
Olivier
« Consommée avec modération, l’eau ne peut pas faire grand mal » (Marc Twain)
29 Oct 2015 12:54 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 136
  • Remerciements reçus 7

Réponse de norbert89 sur le sujet Re: verticale madere

Merci François pour cet excellent CR, d'une conférence très enrichissante.
J'ai eu quand même l'impression que M. Rui Falcao manquait un peu d'honnêteté. Ce n'est que mon avis.
Si la couleur de la robe d'un madère ne dépend pas de son âge, ce qu'il a précisé, c'est avant tout... parce qu'il est plus ou moins coloré par du caramel, ce qu'il a oublié de préciser. Ricardo Freitas, petit fils du fondateur de la marque (je préfère employé le terme "marque" plutôt que "producteur", ce dernier mot ayant le préférence de notre conférencier) Barbeito m'a toujours affirmé qu'il était le seul à ne jamais ajouter de caramel et de mélasse (Madère produit de la canne à sucre et du rhum de piètre qualité). Il suffit d'observer les robes des vins dégustés et de les goûter pour lui donner raison. De plus, le tinta negra mole est en train de supplanter les autres cépages plus qualitatifs, tout simplement parce qu'il est planté en pergola et qu'il peut alors produire des rendements pléthoriques et c'est dramatique. Ce cépage n'a que peu d'intérêt, les vins obtenus à partir de ce cépage sont mous par manque d'acidité et manquent de relief. Les choses n'ont pas été présentées comme cela, il ne l'a pas dénoncé avec force, et c'est bien dommage.

Norbert ("aficionado" de Madère et de ses vins, surtout ceux de Barbeito et de Barros e Sousa)
29 Oct 2015 15:19 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14159
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: verticale madere

PétrusK,
Merci de ce message.

Manifestement Rui était en service commandé et parlait sous le contrôle de Paula, la directrice de l'Institut, qui veille jalousement sur son domaine de compétence. C'est un peu normal qu'il soit resté dans la ligne du parti.

J'ai visité Barbeito l'an dernier et mon compte rendu est ici : BARBEITO

Le patron Ricardo Freitas est brillant dans ses exposés. Sa Malvasia 1880 était grandiose.


Cordialement,
François Audouze
30 Oct 2015 12:39 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2738
  • Remerciements reçus 338

Réponse de ziboss sur le sujet CR: Justino - Madère 10ans

étiquette découverte pour moi

CR: Justino - Madère 10ans
n'y connaissant pas grand chose, je rajoute les mentions à la volée : old resereve/fine rich/10 years old

Robe cola
Nez superbe floral, bonbon, agrumes, pruneau, café, ca part un peu dans tous les sens.
Attaque huileuse, large, glycérinée, mais vite rééquilibrée par une bonne acidité salvatrice qui fini par rincer la bouche, la longueur est énorme sur les fruits confits, les fleurs, le bonbon, les agrumes confits...
Je ne suis pas très connaisseur, je n'ai bu de mémoire que 2 Henriques y Henriques : 3 et 5 ans, et m'emballe peut-être mais j'ai adoré. Très bien

Yann
05 Nov 2015 19:38 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Re: Madère

Madère en statistiques.

www.vinhomadeira.pt/...
06 Mai 2016 22:31 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Madère
Des vins qui ont leur place à table.

www.nytimes.com/2017...
30 Jan 2017 21:25 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Madère
Le goût de l'immortalité.

palatepress.com/2016...
09 Avr 2017 13:08 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Madère
L'île où les vieux fûts reviennent à la vie.

wineeconomist.com/20...
25 Déc 2017 10:56 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Madère
Voyage au coeur d'un processus de vieillissement.

www.ciencia-e-vinho....
01 Mai 2018 20:58 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20780
  • Remerciements reçus 8289

Réponse de Eric B sur le sujet Des vins de Madère

Merci : ça va plutôt à l'encontre des idées reçues qui voudraient que le canteiro soit forcément supérieur à l'estufagem.

Eric
Mon blog
01 Mai 2018 21:06 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Portugal
Vade mecum des vins de Madère.

winefolly.com/review...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63
22 Fév 2019 17:19 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Portugal
Des vins qui défient le temps !

vinous.com/articles/...
28 Fév 2019 20:38 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Madère
Déguster des vins qui défient le temps.

www.winemag.com/2019...
01 Mai 2019 11:55 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1171
  • Remerciements reçus 4090
Bu ici
www.lapassionduvin.c...

CR: Cossart Gordon & Co. Madeira Sercial Colheita 1997

VVIGNE
100% SERCIAL - Madère - Vin muté - 20% -
avec les fromages

Le nez est intense, sur de rancio sucré, curry, puis de fruits secs confits, d'alcool, du boisé, fruits exotiques.
Comme un macvin du jura élevé dans des fûts de rhum !

La bouche est plutôt puissante et grasse, sur l'acool mai sans excès.
La finale est assez courte et sèche sur de beaux amers, typé fino.
Un vin assez singulier, aux multiples facettes qui le rendent fort intéressant.
Ferait aussi un beau digestif devant la cheminée.
Très bon vin
92 pts

KRABB
Robe or tirant vers le cuivre.

Nez sur les fruits secs, fruits exotiques.

Bouche sur une puissance certaine mais assez atypique car ce vin est sec.
Un vin assez extrême niveau amers, dans un style que j'aime beaucoup et qui fait pensez à un fino (je rejoins Max là aussi).

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
14 Mai 2019 14:39 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25553

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Madère
L'occasion manquée de Jancis Robinson de goûter des madères 1870.

www.jancisrobinson.c...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26
19 Sep 2020 11:35 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3031

Réponse de IH1456 sur le sujet CR: Oliveiras - Madère Malvoisie 2002-2020

CR: Oliveiras - Madère Malvoisie 2002-2020

Grand nez très intense sur des notes de café, de torréfaction, de pruneau.

Grande acidité en bouche qui apporte un équilibre extraordinaire. Le vin claque en bouche et propose un feu d'artifices d'arômes avec de la noisette grillée, puis de la noix fraîche, une grande finale saline, un côté citron confit, très grande longueur.

TB++/Exceptionnel

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, tomy63, Papé
23 Oct 2022 09:28 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9368
  • Remerciements reçus 17384

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: D'Oliveiras - Madeira - Demi Doux - 15 ans d'âge

CR: D'Oliveiras - Madeira - Demi Doux - 15 ans d'âge

 

Bouteille achetée sur place par mon hôte en 2012.

La robe se présente sous un grenat orangé qui tire nettement sur l'acajou.
Le nez opulent est enchanteur par ses arômes complexes empyreumatiques (café), de bois précieux, de caramel et d'épices... C'est addictif !
Une grosse liqueur tapisse la bouche mais une acidité tranchante veille au grain et la maintient droit dans ses bottes. L'aromatique tout aussi luxuriante qu'au nez est dominée par l'arôme prégnant de café. L'énorme persistance est toute en élégance.
Excellent

Superbe mariage (4+ / 5) avec une fourme d'Ambert qui ne se laisse pas dominer par le vin et qui réussit un beau pont aromatique tout en jouant parfaitement avec le sucre de ce nectar.

Jean-Loup

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, mgtusi, Oyaji-sama, sebus
13 Déc 2022 17:51 #60
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck