Nous avons 1900 invités et 44 inscrits en ligne

Des vins de Madère

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Madère
Du charme des assemblages.

worldoffinewine.com/...
09 Fév 2023 20:03 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 932
  • Remerciements reçus 3025

Réponse de IH1456 sur le sujet CR: Oliveiras - Madère Terrantez 1899

CR: Oliveiras - Madère Terrantez 1899

Bu à l'aveugle ; mais il ne faut pas longtemps pour se dire que l'on est face à un vin extraordinaire.

Robe tuilée, pas très dense.

Nez somptueux sur le chocolat, la châtaigne, la torréfaction. Expression, finesse, complexité...

Bouche à l'énergie fantastique et d'une complexité aromatique hors norme ; l'acidité est monumentale et l'ensemble, affiché demi-doux, paraitrait presque sec tellement les sucres sont bien intégrés. Noblesse, race et finesse... finale interminable sur des notes de café sublimes. Un des vins les plus fantastiques que j'ai eu la chance de déguster.

Exceptionnel

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dt, jean-luc javaux, bertou, Jean-Loup Guerrin, tomy63, the_ej, Garfield, Locals, Ilroulegalet
12 Avr 2023 18:28 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4951

Réponse de tomy63 sur le sujet CR: Oliveiras - Madère Terrantez 1899

CR: Oliveiras - Madère Terrantez 1899

 

Même bouteille qu'Antoine, Terrantez 1899 embouteillé en 2021. Un vin effectivement exceptionnel, auquel il est difficile de donner un tel âge tant il est encore intense. Il me rappelle aussi de vieux whiskys vieillis en fûts de sherry (les Longmorn Strathisla Macallan & co. des années 60-70) avec son côté caramel café noisette figue et une certaine forme de boisé (pas du tout la vanilline du vin) mais le bois pur un peu tannique. 
Grande émotion qui tient certes un peu à l'étiquette pour moi, car il n'est pas forcément loin au-dessus d'excellents Madère de 30-40ans.
Bref, le Madère, jeune ou vieux, sec ou sucré, c'est grand !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, IH1456, Garfield
13 Avr 2023 10:53 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2668
  • Remerciements reçus 8126
Bu   ici.

CR: DOC Madère, domaine Justino’s, cuvée Reserve Fine Dry 5 ans
Cépage tinta negra.
Robe ambrée d’intensité moyenne.
Nez ouvert, sur la figue sèche, le pain d’épices, le caramel, le curry et la noix sèche.
Attaque souple et ronde. La liqueur est assez légère, le caractère « dry » donne un vin vraiment digeste. Côté retro, ca explose en bouche, c’est un festival, entre noix sèche, curry, figue, épices et caramel. Le café prend le pas en finale. Longueur superlative
Bilan : j’adore. 4,5/5.

Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, the_ej, Locals, Ilroulegalet
01 Oct 2023 23:07 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet DOC Madère- Oliveira Boal Colheita 2006 (engarrafado 2023)

CR: DOC Madère - Oliveira Boal Colheita 2006 (engarrafado 2023)
Acheté sous le haut patronage de Tomy.  Fiche technique . Le vin de Madère fait partie de la famille des vins mutés et dont la spécificité est de subir un élevage à la chaleur en rancio. Il y a quatre cépages nobles dont les caractéristiques variétales influencent le style du vin (du sec au doux). Le boal donne le style "demi-doux". En terme de gamme, une "colheita" est le niveau juste au-dessous du très haut de gamme (Frasqueira) : c'est du jus millésimé qui bénéficie de moins de 20 ans de canteiro (élevage en rancio à la chaleur). 
Pour récapituler, cette bouteille-ci est une colheita de 17 ans  de style demi-doux. Cela constitue une très jolie référence pour une découverte de cet univers (c'est mon tout premier madère). Son accompagnement était un chocolat noir à l'amande et noix de coco de Monoprix Gourmet (pas idéal mais on fait avec).


La robe est couleur café clair. Nez puissant incluant certes de la volatile mais véhiculant des arômes de caramel, toffee, café, torréfaction. En bouche, c'est particulier, indéniablement complexe même si l'alcool en final chauffe fort. Les arômes sont similaires à ceux du nez mais j'ajouterais également de l'orange amère, quelques épices voir du sésame grillé en sus. Le sucre n'est pas perceptible en tant que tel mais se manifeste dans la texture du vin qui est bien celle d'un vin moelleux.

La palette aromatique appelle évidemment un chocolat noir dont le gras absorbe l'alcool et l'aromatique cacaotée est très complémentaire du rancio du vin. La noix de coco, de par sa texture et le côté "lait concentré sucré" était légèrement dissonant en revanche, ce qui ne constitue ni une surprise ni une déception.

Le bilan de cette première expérience est intéressant. Personnellement, la pointe d'alcool en finale était un peu chaude et fait que j'ai besoin d'avoir un partenaire pour l'apprécier. Sa place la plus naturelle resterait en digestif à mon sens, mais ça peut également être excellent au fumoir avec le gentlemen's club. Enfin, en tant que vin de méditation au coin du feu après une éprouvante séance de sport en extérieur sous la pluie battante conviendrait aussi très bien.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou, Jean-Loup Guerrin, bibi64, tomy63
11 Oct 2023 10:53 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4951
Bu ici : www.lapassionduvin.c...

CR: D'Oliveiras, Madère verdelho 1986-2016 : (cépage verdelho donc demi-sec. Muté à 96°. Chauffage en canteiro puis élevage en "pipas" demi-muids avec une part des anges qui stagne autour des 10%) Couleur acajou, nez encore plus marqué café, noix, toffee, cannelle, sucre brun... La bouche est comme souvent incroyable de puissance, d'intensité, combiné à une acidité très élevée (bien plus que sur le porto blanc) et une finale d'une longueur stratosphérique, avec une impression de salinité. Le tour de force est de réussir à rester très digeste, faire saliver, avec la même buvabilité qu'un riesling. Exceptionnel.  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Locals
23 Oct 2023 17:56 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20775
  • Remerciements reçus 8284
Je ne comprends pas la signification de 1986-2016. C'est une solera ? 

Eric
Mon blog
23 Oct 2023 18:39 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4951
Non, date de vendange puis date de mise en bouteille. C'est donc un 30ans.
Ca fonctionne un peu comme pour le whisky.
C'est important de le mettre car il y a probablement eu d'autres verdelho 1986.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B
23 Oct 2023 19:51 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20775
  • Remerciements reçus 8284
C'est important de le mettre car il y a probablement eu d'autres verdelho 1986.

Oui, effectivement. Par exemple, celui-là a été embouteillé en 2019 :  portwine.de/en/forti...

Eric
Mon blog
23 Oct 2023 20:44 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3155
  • Remerciements reçus 4951
Ce site a l'air très fiable. Je crois que le 1899 que j'avais goûté venait de là. Attention que sur pas mal de sites on ne sait pas vraiment ce qu'on va recevoir au niveau de la date d'embouteillage. Sur je ne sais plus trop quel site portugais j'avais commandé 2 Malvoisie 1996, j'en ai reçu un embouteillé en 2018 et un en 2015. Le plus vieux est pas forcément le meilleur d'ailleurs, mais comme ça provient de fûts différents, au bout d'une vingtaine d'années le résultat est forcément différent.
23 Oct 2023 20:55 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20775
  • Remerciements reçus 8284
Je t'avouerai que je n'avais jamais pensé à mettre les dates d'embouteillage des madères que je vends (alors que je précise les dates de dégorgement des champagnes). Faudrait que j'y remédie ;) 

Eric
Mon blog
23 Oct 2023 21:05 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Des vins de Madère

Billet
Voyage autour d'un vieux Madère.

worldoffinewine.com/...
30 Oct 2023 16:26 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1194
  • Remerciements reçus 1867

Réponse de LPV sur le sujet CR: Justino’s, Madère Boal 1964

Soirée 1964 par tomy63


Justino’s, Madère Boal 1964

 

Couleur assez proche, nez très café, noisette, un peu moins de fruit. Bouche plus tendue, moins sucrée, plus d’acidité, plus saline en finale, encore beaucoup plus longue, sur le café et la noix et beaucoup d'umami. L'accord sur le bleu n'est pas très bon, là aussi on le sirote pour lui-même. Un vin qui bien sûr a un peu plus divisé que le précédent, trop "intense" pour certains, moi j'adore !  
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
06 Jui 2024 15:58 #73
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck