Nous avons 1370 invités et 46 inscrits en ligne

Ganko

  • robert
  • Portrait de robert Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 0

Ganko a été créé par robert

Canko

rouge de rioja fait par un français ? (c'est ce que l'on m'a dit)
bouteille apportée par un vendangeur qu'il en soit remercié

couleur pas très soutenue (du genre poulsard)

Mais un festival de finesse et de longueur (au démarrage quelques bulles, mais cela ne me dérange pas)
13 Oct 2010 11:43 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • robert
  • Portrait de robert Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 0

Réponse de robert sur le sujet Re: Ganko

voila ce que j'ai trouvé sur internet

Olivier Rivière Rioja Ganko 2008
Olivier Rivière a collaboré avec quelques "pointures", genre Derain, Leroy, Da Ros, et il a dû y puiser quelques influences... Fuyant la chimie et les intrants autres qu'un peu de soufre, il recherche la fraîcheur, l'équilibre et la préservation du fruit.

Hugh !! je suis d'accord
13 Oct 2010 11:53 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 235
  • Remerciements reçus 0

Réponse de 4vins sur le sujet Re: Ganko

Olivier rivière produit effectivement des vins un peu à contre courant pour l'Espagne c'est-à-dire sans boisé démonstratif, pas de surconcentration, pas d'alcool imposant, bref des vins sur la fraîcheur et la recherche de l'équilibre.

Pendant ses études à Bordeaux il a également effectué un stage chez Bize Leroy en plus des autres domaines déjà cités.

Il est en train de remettre en état des parcelles de vieux cépages espagnols un peu en altitude pour encore plus préserver la fraîcheur du vin.

Bref, sur 2007 comme sur 2008 un Rioja Ganko très buvable

Charles de la Somme
13 Oct 2010 18:03 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1343
  • Remerciements reçus 71

Réponse de marc de wolf sur le sujet Olivier Rivière

Bonsoir Robert,

Lors de Vinisud/Vinum Nostrum 2008, j'écrivais ici qq part: "Olivier Rivière - Rioja : Très réussit. Esprit français. Cœur espagnol."

cordialement,
Marc
21 Oct 2010 20:41 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1427
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Mané Galinha sur le sujet Bodega Olivier Rivière - Rioja - Cuvée Rayos Uva 2009

Cuvée Rayos Uva 2009, Tempranillo majoritaire avec ensuite principalement du Grenache il me semble.

La robe est d'un très beau rouge bordeaux, presque sang. Relativement fluide avec de belles larmes qui accrochent bien au verre.

Au nez, on est sur le fruit rouge (cerise notamment) confituré, très expressif.

Servi à environ 16 degrés, le vin se montre très soyeux en bouche. On est sur des choses simples : du fruit d'abord, plutôt mûr avec peut être un léger manque de fraicheur. Le vin a vraiment une belle structure, les tannins sont très doux, très discrets, mais bien présents qui donnent au vin un jolie touché et le rend très agréable à amener en bouche. Puissance correcte, qui lui donne une bonne prestance, sans excès. Aucune lourdeur, pas de boisé. La finale est sur la réglisse, avec une longueur moyenne. Je ne suis pas un spécialiste des vins espagnols (ni d'aucun d'ailleurs, en fait...) mais je le trouve proche d'un Faugères (en tout cas à l'aveugle, c'est là que je l'aurais situé).

Un vin sympa d'entrée de gamme, qui manque un peu de fraicheur et de complexité mais à moins de 10 euros c'est un très bon rapport P/P. Peut attendre 3, 4 ans pour arrondir les angles et apporter un peu de complexité je pense.

Hâte de goûter la cuvée au dessus, Ganko. CR à suivre.

Manuel.

ps aux admins : Peut être serait-il bien de fusionner ce fil avec celui que je viens de créer concernant ce domaine.

MG.
07 Sep 2011 09:38 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Raboso del Piave DOC
  • Portrait de Raboso del Piave DOC
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2794
  • Remerciements reçus 717

Réponse de Raboso del Piave DOC sur le sujet CR:Olivier Riviere Vinos, Rioja "Rayos Uvas" 2013

CR:Olivier Riviere Vinos, Rioja "Rayos Uvas" 2013
Grosse déception sur ce vin : grosse réduction au nez qui confine à la déviance, un côté moût de raisin aussi mais une belle matière, un joli toucher de bouche, on devine de la finesse dans le fruit mais j'écris bien "on devine" car elle est emportée par d'imposantes notes animales qui emportent tout sur leur passage, et ce même après une heure d'aération dans le verre. Et pourtant, on sent que derrière ça pouvait être super sympa.
Au bout de 24h le nez a évolué favorablement sans être beau non plus, par contre la bouche a développé des amers peu agréables.

Je me demande s'il ne s'agit pas d'un vin nature.

Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. (lsaïe, "Le chant de l'ami", 5, 1-7)
15 Mar 2015 10:20 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2358
  • Remerciements reçus 3322

Réponse de DUROCHER sur le sujet CR:Olivier Riviere Vinos, Rioja "Rayos Uvas" 2014

Suite à des vacances en Espagne où j'ai goûté des vins souvent lourds ,alcooleux,boisés un ami me fait parvenir cette bouteille de ce domaine bien présenté sur un autre fil.
Ce CR:Rayos Uvas 2014 d'Olivier Rivière est composé de tempranillo et de graciano à part égales.
Je rappelle que nous sommes dans la Rioja,la culture est réalisée en bio bio-dynamie;levures indigènes,pas d'entrants et léger sulfitage à la mise.
La robe est rouge-grenat pas très foncée.
L'olfactif est d'abord réservé puis après passage en carafe sur les fruits rouges et les épices.
En bouche ça me plait bien et complètement à l'opposé des vins to much des vacances.
Nous avons là un très beau jus,fruité,épicé et des notes orangées apparaissent en fin de bouche;l'acidité bien comme il faut évite la lourdeur.C'est gourmand,très frais sans note d'alcool.
Une belle découverte à prix correct(13,50 euros prix caviste)Ce vin très jeune peut être attendu et ici la carafe est nécessaire.
Bernard
29 Aoû 2015 18:29 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4305

Réponse de Fred1200 sur le sujet CR: Olivier Riviere Vinos, Rioja "Rayos Uvas" 2014

CR: Olivier Rivière Vinos, Rayos Uvas 2014, Rioja

Je rejoins le commentaire de Bernard/Durocher ci-dessus.
Je n’ai pas goûté les notes orangées … en revanche, je confirme le beau mélange de fruits murs et d’épices, sans lourdeur, joli jus et bouche assez fraîche (grâce en effet à une petite acidité notamment). Tanins fins et bouche même légèrement crémeuse. C’est plutôt gourmand.

Si j’en crois Bernard, le sulfitage sur ce vin est très léger … 24 heures après ouverture, le vin n’a pas bougé d’un poil (juste refermé avec le bouchon et entreposé à la cave à 15°C).

Très bien : 15,5/20

Fred
31 Mar 2016 22:43 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4305

Réponse de Fred1200 sur le sujet CR: Olivier Riviere Vinos, "Gabaxo" 2014, Rioja

CR: Olivier Rivière Vinhos, Gabaxo 2014, Rioja

Par rapport à la cuvée Rayos Uvas commentée ci-dessus, ce Gabaxo – qui combine également les cépages Graciano et Tempranillo – est peut-être moins immédiatement accessible, mais il a clairement plus de fond et de finesse que Rayos Uvas. Une petite touche d’élevage en plus, davantage de longueur et une acidité plus marquée (synonyme de fraîcheur) qui laisse augurer d’un meilleur potentiel de garde. Avec toujours ce beau cocktail de fruits mûrs et d'épices. En biodynamie.

Très bien : 16/20

Fred
20 Mai 2016 22:43 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 73
  • Remerciements reçus 0
Observations: dégusté presque 4 heures après ouverture sans passage en carafe.

Nez:

Un nez très mûr et solaire (peut-être un peu trop pour moi) qui pourtant n'est pas dépourvu d'une certaine profondeur. Un nez qui n'est pas sans rappeler les Grenaches méridionales de la Vallée du Rhône bien que nous soyons en présence d'un Tempranillo. Le nez devient abondant au fur et à mesure que la température monte. L'aromatique se concentre sur des senteurs de moka, de caramel, de cannelle et d'épices orientales plus douces. Le fruit noir, dense et à l'étroit apparait plus en retrait. Cependant, je ne peux m'empêcher de trouver cette olfactive lourdaud, chaude et d'un raffinement plus que modéré.

Au second nez, les arômes deviennent un peu plus aguichants. Le fruit rouge et noir confituré ressort avec un peu plus de verve. Mais très vite, les mêmes notes évoquées plus haut refont leur apparition avec en sus des senteurs brûlées qui ne m'enchante guère plus. L'intensité et la persistance olfactives sont vraiment bonnes.

Bouche:

L'attaque est démesurément ample mais sans rudesse aucune. Le fruit rouge fin et parfaitement mûr épouse parfaitement une matière à la peau finement huileuse qui croit follement en bouche. Malgré une vivacité toute discrète, le vin aussi gras et ample soit-il, est imperceptiblement amené vers l'avant. Le tannin est très fin et juteux. L'élevage est absolument fondu

Le corps de bouche reste tout aussi imposant mêlant puissance couvée, maitrisée et amplitude magistrale. Le tout est magnifiquement équilibré et porté par une fine tension qui transporte de manière presque magique une matière aussi riche que fine et délicate. L'intensité et la persistance gustatives sont très bonnes.

Une fin de bouche qui finit sur un jus large, fin et discret au tannin millimétré. Un peu court mais c'est une perception presque récurrente sur bon nombre de Tempranillo.
13 Oct 2016 17:16 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4305
Samedi dernier, avec un autre LPVien (Samgriz), nous avons voulu faire découvrir 4 cuvées d’Olivier Rivière à quelques compères oenophiles.
Je n’ai pas pris de notes au moment même, mais voici mes impressions générales :

Jequitiba 2015, Rioja blanc
90% Viura (Macabeu), 10% Malvoisie et Grenache blanc
Robe jaune très pâle.
Nez un peu réduit, mais fruité (poire), pâte d’amande, légèrement herbacé.
Bouche assez complexe sur les fruits blancs, des notes herbacées, du gras mais sans excès. Fin de bouche sur de légers amers, avec une bonne persistance. Légère sensation crayeuse Bonne longueur. Un poil chaleureux en finale.
Très bien : 15,5/20

Rayos Uva 2015, Rioja rouge
Tempranillo, Grenache, Graciano
Nez exubérant, sudiste (mais pas trop), sur les fruits rouges et noirs à la fois mûrs et frais.
En bouche : très joli jus, véritable coulis de fruits mûrs, épices douces, finale très fraîche et acidulée.
Très gourmand, sans être dénué de fond, superbe rapport qualité/prix (11 €).
Très bien : 15,5/20

Gabaxo 2015, Rioja rouge
Grenache, Tempranillo
Beau nez, à nouveau très fruité (plutôt axé fruits noirs), plus net, profond, finale plus terrienne (humus).
En bouche : attaque fruitée (fruits noirs), tanins fins, épices, plus complexe que le précédent mais moins gourmand, fine amertume en finale … moins de fraîcheur que le premier mais belle longueur. Je pense que ce vin a encore besoin d’un peu de temps pour donner le meilleur de lui-même.
Bien tout de même, mais à revoir : 14,5/20

El Cadastro 2014, Arlanza rouge
95% Tempranillo, 5% Grenache
Robe grenat sombre, reflets translucides sur les bords.
Nez imposant, puissant sur les fruits noirs bien mûrs, le pruneau, le caoutchouc, le tabac.
Bouche : puissante et suave à la fois, fruitée (fruits noirs) et épicée, tanins présents mais policés, très grande longueur. Grosse matière qui persiste longtemps en bouche, mais une fine acidité apporte quand même la fraîcheur nécessaire.
Encore jeune mais déjà très très bien : 16,5/20

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gildas
01 Mai 2017 22:56 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4305

Réponse de Fred1200 sur le sujet CR: Olivier Rivière, Jequitibá 2015, Rioja blanc

CR: Olivier Rivière, Jequitibá 2015, Rioja blanc
90% Viura (= Macabeu), 10% de Malvoisie et Grenache blanc / alc. : 13,5%

Je rebois ce vin (sur ce millésime) après une première expérience en mai 2017 (voir supra).
 

Robe : jaune pâle, légèrement huileuse et brillante.

Nez : fruits jaunes, amande, notes herbacées et finement minérales.

Bouche : le soir d’ouverture de la bouteille, je trouve le vin un peu décevant … il n’est pas pataud mais pas non plus très dynamique … l’aromatique s’articule autour des fruits jaunes, de la poire, de l’amande, des herbes sèches … avec une amertume et une légère chaleur en finale qui me gênent un peu. Je regoûte le vin à J+2 et celui-ci a plus d’allant. On retrouve l’aromatique fruits jaunes et blancs, amande, herbes sèches … mais je trouve le vin un peu plus tendu, plus harmonieux, avec une minéralité mieux définie et une amertume finale moins gênante. Longueur moyenne.

Bien mais sans plus : 14/20.

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, Papé
13 Mar 2022 00:05 #12
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4305

Réponse de Fred1200 sur le sujet CR: Olivier Rivière, Gabaxo 2014, Rioja

CR: Olivier Rivière Vinos, Gabaxo 2014, Rioja
Garnacha, Tempranillo / Vieilles vignes / alc. : 14%

Je regoûte ce vin sur ce millésime 7 ans (voir supra) après ma première expérience. Je craignais un peu de trouver un vin au bas de la pente descendante … mais ce ne fut pas le cas.
 

Bouchon : pourtant, l’état du bouchon ne laissait rien présager de bon … imbibé sur environ 80% de sa longueur.

Robe : d’un grenat très sombre, moyennement translucide, brillante.

Nez : fruits (rouges et noirs) mûrs, presque compotés, épices, légères notes torréfiées.

Bouche : tanins fondus, fruits très mûrs, épices, quelques notes légèrement torréfiées et chocolatées. Une fine acidité rafraîchit la finale. Longueur moyenne.

Entre-temps devenu un dégustateur plus aguerri/pointu, je ne lui mettrais pas la même note généreuse qu’il y a 7 ans. J’ai toutefois apprécié ce vin gourmand, équilibré, fin et relativement frais pour l’appellation. Il lui manque peut-être un grain d’émotion ou de folie.  Néanmoins très bien : 15+/20.

Fred 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, La Vie est une Fête, Papé, Ilroulegalet
24 Mai 2023 23:00 #13
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1130
  • Remerciements reçus 2344

Réponse de ysildur sur le sujet CR: Olivier Riviere, Ganko, 2018

CR: Olivier Riviere, Ganko, 2018

dégusté ici

80% grenache noir, 20% Mazuelo (carignan)

Pour commencer sur les rouges, je voulais partir sur un vin à dominance de grenache pour montrer le style de profil que l’on peut trouver dans l’appellation.Ici, chez Olivier Rivière, oenologue français qui a fait son trou dans la région. 

La robe se pare d’un joli grenat. Moyennement foncée, il est encore facile de voir à travers.
Le nez déploie des notes élégantes de fraise et cerise avec un côté yaourté comme on retrouve fréquemment en Espagne.
En bouche, c’est un vin en demi-corps, souple en attaque avec des notes plus épicées qu’au nez et à la finale encore un brin serrée.
A ce stade, il est à accompagner d’une viande pour matcher avec ses tanins, mais son joli fruité en fait déjà un agréable compagnon. 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63
13 Fév 2024 17:50 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck