Nous avons 1846 invités et 90 inscrits en ligne

Espagnolade 3: Sans fil directeur

  • Kiravi
  • Portrait de Kiravi Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 3794

Espagnolade: soirée Rias Baixas a été créé par Kiravi

CR: Espagnolade: soirée Rias Baixas

Conscients de notre lamentable médiocrité, avec quelques courageux ayant un sens aiguisé du devoir, nous nous réunissons en ce soir de canicule pour entamer un cycle de dégustations consacrées aux vins d' Espagne.
Le hasard nous permet d'entamer ce périple outre-Pyrénées en Galice, au royaume de l'albarino et des vins blancs. Les vins sont au frais, nous dans le jardin, le soir tombe, les feuilles des arbres commencent à revivre et nous à respirer.
Nous sommes prêts: luttons à coups de blancs contre ces températures andalouses !

Vin 1. Bodegas Martin Codax. Marieta 2017.
100% albarino, élevé en cuves inox.

Robe paille, nez mêlant les agrumes (un peu) et le fumé. La bouche permet de retrouver les agrumes associés à une touche minérale et quelque chose qui évoque la pêche blanche. Pas si simple que ça ce petit vin… Les 13 g de sucre résiduel se font très délicatement sentir et apportent encore un peu de complexité à ce vin pas très vif mais jamais pesant, doté d'une aromatique intéressante. La finale est courte mais voilà un vin idéal pour entamer la soirée.

Vin 2: Bodegas Martin Codax. Albarino 2017.
100% albarino, élevé en cuves inox.

Robe or clair. Nez d'agrumes. La bouche est une déclinaison d' amers. De beaux amers: pamplemousse et amande. Un côté pierreux se manifeste nettement ainsi qu'une note fruitée de nectarine. Bel ensemble donc, quoique manquant un peu de vivacité à mon goût mais ne tombant jamais dans la lourdeur ou la platitude. Finale assez courte mais bon vin.

Vin 3: Bodegas Terras Gauda. O Rosal 2018.
70% Albarino, 20% Caino, 10% Loureiro, élevage cuves inox.

Robe légèrement trouble, assez claire. Le nez est celui d'un superbe muscat!! Je ne suis pas le seul à le sentir, ce qui me rassure. Le jus, vif, minéral, propose quelques amers d'agrumes et termine sur une belle finale salivante qui laisse la bouche parfaitement nette. L'aromatique n'est certes pas éclatante, mais la jolie structure très dynamique laisse une empreinte fraîche. L'accord avec des piquillos farcis à la morue est excellent.

Vin 4:Bodegas Zárate. El Palomar 2017.
100% albarino, élevé en fûts.

La robe est claire, le nez est beurré et ne laisse pas entresentir (copyright possible ? :)) de fruit. La bouche est tout en souplesse, un peu large, le fruité absent. L'élevage senti est là, sans excès. C'est un peu plat. Alors qu'on commence à s'ennuyer pour de bon, une amertume magnifique vient enlever le vin, le fait décoller pour le propulser vers une longue et belle finale après laquelle on se surprend à saliver. Le milieu et la fin de bouche sont surprenants. Il convient peut-être de laisser ce vin vieillir pour que le nez et l'attaque se mettent au diapason.

Vin 5: Forjas de Salnés. Leirana. Genoveva 2017.
100% albarino, élevé en fûts.

Robe paille. Nez sur l'élevage, toasté beurré. La bouche contient aussi des traces d'élevage ainsi que des fruits jaunes, pêche, nectarine. Le jus n'est pas très dynamique, un peu large, marqué, comme le vin précédent quoique dans une moindre mesure, par une relance amère qui vient alléger la fin de bouche et lui éviter la platitude .
Pas emballé plus que ca malgré tout.

Vin 6: Pazo Senorans. Seleccion de Anada 2010.
100% albarino, élevé en cuves inox.

La robe est paille. Le nez pétrole un peu, il ne dévoile aucun charme fruité. La bouche est très vive, elle propose aussi un beau fruité d' ananas et me fait un peu penser au Pacherenc de Labranche-Laffont. Le vin est très équilibré, le fruit bien expressif est parfaitement maintenu dans ce cocon de vivacité qui étire longuement une finale très salivante. C'est très bon.

Vin 7: Bodegas de Palacio D Fefinanes. Albarino D Fefinanes III Anos 2012.
100% albarino, élevage cuves inox.

La robe est dorée. Le nez délivre quelques senteurs exotiques un peu timides, ainsi qu' une pointe de pétrole.
En bouche, l'attaque est ample, portée par un bel acide. Cette vivacité accompagne un ensemble assez complexe, miel, cire avec des notes de fruits secs apparaissant en milieu de bouche complétées par un côté délicieusement oxydatif. La finale est longue sans être kilométrique. Très bon vin, d'ores-et-déjà doté d'une vraie complexité.


C'était une belle soirée, chaude, mais nous avons survécu avec une aisance déconcertante. Surtout j'ai appris et ces vins m'ont étonné. Aucun ne s'est montré lourd, pataud, écoeurant. La finesse, la délicatesse étaient à l'honneur. Certains vins m'ont séduit par leur remarquable vivacité.
Il semble que le climat de la Galice soit un peu à part en Espagne: assez pluvieux, moins chaud que le reste du pays. Une sorte de Bretagne ibérique?
Si c'est vrai, cela doit favoriser cette production de vins blancs délicats, vifs, qu'on a envie de recroiser.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Gibus, daniel popp, Jean-Loup Guerrin, GILT, Vaudésir, DUROCHER, sebus, jd-krasaki, Cristobal, YOC
27 Jui 2019 20:54 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1200
  • Remerciements reçus 1618

Réponse de sebus sur le sujet Espagnolade: soirée Rias Baixas

Merci pour ce CR Marc, (tu)

moi qui boit les Rias Baixas essentiellement jeunes, ta description des deux derniers vins donne envie d'en oublier quelques bouteilles en cave!

Sébastien
27 Jui 2019 21:13 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kiravi
  • Portrait de Kiravi Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 3794

Réponse de Kiravi sur le sujet Espagnolade: soirée Rias Baixas

Bonne idée. On dirait en effet que ces bébêtes peuvent vieillir quelques années sans problème.

Marc, assez vieux débutant
27 Jui 2019 21:18 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2536
  • Remerciements reçus 1566

Réponse de GILT sur le sujet Espagnolade: soirée Rias Baixas

J'ai découvert les Rias Baixas récemment et j'ai été très agréablement surpris.
Merci pour ce compte-rendu.

Gilles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi
27 Jui 2019 21:28 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 163
  • Remerciements reçus 96

Réponse de Ja sur le sujet Espagnolade: soirée Rias Baixas

Merci beaucoup pour ce CR qui met en lumière mes vins blancs préférés (hors Gaule j’entends), je trouve notamment que le cépage albarinho est l’un des plus fabuleux, lorsque les vins sont réussis et l’acidité maîtrisée c’est d’une incroyable fraîcheur...la Galice, au niveau gastronomique est une région vraiment incroyable pour le pèlerin qui s’y aventure!

Pour démarrer, la cuvée Marieta de Martin Codax est effectivement bien indiquée, pour moins de 10 Euros c’est une belle ,e entrée en matière !


J’aime beaucoup les vins de Nanclares y prieto dans les Rias Baixas !

In Sangiovese we trust
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi
27 Jui 2019 22:09 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kiravi
  • Portrait de Kiravi Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 3794
CR: Soirée Monastrell du Levant espagnol

Notre projet de découverte du vignoble espagnol n'a pas progressé depuis un an et notre première soirée consacrée aux Rias Baixas.
Il est dur de trouver une date qui convienne à tous et le confinement n'a pas aidé.
Nous parvenons tout de même à nous retrouver pour une dégustation de vins du Levant espagnol, région située tout près de la Méditerranée, au sud de Valence, à peu près à mi chemin entre la frontière française et l'Andalousie. On y trouve plusieurs appellations, "Jumilla", "Yecla", "Alicante"... Notre objectif ne vise évidemment pas à l'exhaustivité, mais consiste en une première approche d'une région qui nous est à peu près totalement inconnue. Nous voulons nous faire une idée...
Les vins choisis sont issus du cépage monastrell (mourvèdre) planté en altitude (rien à moins de 700 mètres si j'ai bien suivi)
Le climat est très chaud et très sec l'été. Les hivers peuvent être très rigoureux, montagne oblige. L'amplitude thermique journalière est parfois colossale l'été (10 degrés le matin, 42-43 dans la journée)
Nous espérons que ces températures nocturnes et matinales nous permettront de goûter des vins qui conservent de la fraîcheur.

Tous les vins rouges sont sortis de cave (15/16 degrés), amenés dans le jardin où nous sommes installés (il fait encore 24/25 degrés à 20 heures) ouverts et servis sans la moindre préparation.

Pour nous mettre en train et comme un souvenir de notre première soirée, nous commençons toutefois par un petit hors thème.

Rias Baixas - Bodegas Terras Gauda - O Rosal 2019
70% albarino, 22% caino, 8% loureiro. Elevage cuve inox
Nez d'agrume et de fleurs blanches. La bouche plutôt ronde est souple, de volume moyen, s'exprime sur un registre fin. Vin délicat qui ajoute au ressenti du nez des notes salines et iodées. Aucune lourdeur. Au contraire, on ressent une acidité non pas cinglante mais suffisamment salivante. Assez longue finale. On se resservirait bien mais d'autres sont plus rapides...
Très bien.

Jumilla - Bodegas Volver - Wrongo Dongo - 2017
100% monastrell, terroir calcaire, macération et fermentation en cuves, élevage 6 mois en barriques.
Nez de fruit bien mûr, menthol: une invitation. Bouche très fraîche, extrêmement gourmande, fruitée et chocolatée. Paraîtrait un peu lisse. Heureusement la deuxième moitié de bouche révèle quelques tannins souples qui donnent de l'épaisseur.
Vraiment bon. 6€ ! Ça c'est du r/q/p !

Jumilla - Bodegas Juan Gil - Etiquetta Plata - 2017
100% monastrell, altitude 800 m, terroir calcaire, caillouteux en surface, élevage 12 mois en fûts de chêne français
Beau nez fruité (cerise noire) profond, chocolat, pointe végétale.
La bouche est à nouveau très fraîche, le fruit se déploie sur une belle matière généreuse et dense, puissante même, avec des tannins poudrés et une belle allonge. Rien ne dépasse, bel équilibre, nous ne sentons pas les 15 degrés. C'est vraiment bon.
10€, rapport prix plaisir exceptionnel.

Bullas - Bodega Lavia - Lavia Plus 2015
100 % monastrell, 750 m d'altitude, sol calcaire caillouteux, hiver très froid avec vents glaciaux. Elevage 12 mois en fûts de chêne français
Nez plus "aigu" que les précédents. Le fruit rouge est plus acidulé, évoquant la griotte, avec une pointe végétale type ronce et, assez nettement, quelque chose de l'ordre du champignon. On pense à la Bourgogne.
La bouche est parcourue d'un trait mentholé. La matière est généreuse mais le toucher quelque peu rêche. L'aromatique est un poil trop pointue et les tannins plutôt fins assèchent la finale. Ce n'est pas mauvais mais je ne suis pas convaincu. Les autres non plus. C'est la bouteille de la soirée qui n'est pas séchée en fin de repas.

Alicante - Bodegas Artadi - El Sequé 2017
100% monastrell, altitude 600 m, sol sableux et sous-sol argileux, vinif cuves, malo en fûts et élevage 12 mois en fûts de chêne français de 500 litres
Le nez paraît sucré. Il exhale des notes de torréfaction et des arômes fruités de cassis et de mûre.
La bouche frappe, comme tous les vins de la soirée, par sa remarquable fraîcheur. On a l'impression d'un vin qui sort du réfrigérateur. La matière est généreuse, il y a un bel équilibre, des tannins soyeux et aucun ressenti d'alcool. Pourtant l'aromatique est moins expressive qu'au nez et le plaisir plus cérébral que gourmand. Jolie allonge finale sur les épices.
Un vin à revoir sans doute, après lui avoir laissé tout le temps de mettre sa bouche à la hauteur de son nez, ce qui, convenons-en, demande une grande souplesse faciale.

Alicante - Bodegas Enrique Mendoza - Estrecho 2016
100% Monastrell, sol sablonneux, élevage 14 mois en barriques de chêne français
Nez encore peu aromatique. En forçant, on perçoit du fruit noir et une légère pointe torréfiée. Rien d'éclatant.
La bouche est très rafraîchissante, avec une matière ample. Elle propose un fruit acidulé tenu dans un jus parfaitement fluide, suave, dense, avec des tannins veloutés superbes. Belle allonge finale avec une rémanence cacaotée.
Très bon. Joli potentiel de garde sans doute.

Yecla - Bodegas Castano - Casa Cisca 2015
100% monastrell, altitude 700 m, sol calcaire, élevage 16 mois fût de chêne américain
Nez majestueux, profond, fruits noirs, cuir, nettement chocolaté. Impression de densité. C'est très beau, on prend son temps.
Bouche remarquablement fraîche et compacte, gorgée de matière, dotée d'un superbe toucher velouté, aux tannins gourmands presque fruités. Beaucoup de suavité et de plaisir dans ce vin élégant et racé, à l'équilibre impeccable. La finale est longue, toujours fraîche, épicée. Aucune trace des 15,5% d'alcool.
Coup de coeur. M'a fait penser à Roc de Cambes 2016 bu chez Miguel il y a quelques mois.

Jumilla - Bodegas Olivares - Dulce Monastrell 2011
100% monastrell, vendangé à l'automne, muté.
Nez sur la cerise, la menthe glacée.
Bouche assez gourmande et fine. C'est un vin à l'aromatique délicate. Le sucre n'envahit pas l'espace, se contentant d'accompagner un ensemble très équilibré où les 16 degrés sont bien tenus.
Bon en soi, très bon en accompagnement d'un gâteau au chocolat et coulis de fruit rouge.

Dégustation réussie, d'un très bon niveau général, avec des vins qui se sont bien présentés et dont tout le monde a apprécié la fraîcheur. Ils nous ont semblé faciles à aborder. Nous avons le plus souvent trouvé les tannins délicats, de belle qualité, n'empêchant pas l'expression du fruit. L'alcool est toujours maîtrisé. Les boisés sont fins, aucun jus de planche. Aucun fruit trop mûr non plus. Pas de confiture. Un plaisir pour les pdf.
Les vins sont déjà ouverts, bien qu'encore jeunes et certainement aptes à se bonifier avec le temps. Leur matière généreuse, non sans puissance, leur fraîcheur laissent en effet penser qu'on peut les oublier longtemps au fond d'une cave.
Par ailleurs, l'altitude semble être un atout très important pour affronter les lendemains chauds qui s'annoncent.
Le vignoble espagnol serait-il, à ce titre, mieux loti que le nôtre?


Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, mgtusi, peterka, bertou, chrisdu74, Moriendi, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, sebus, GAET, starbuck, Cristobal, ysildur, éricH
24 Jui 2020 16:13 #6
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 885
  • Remerciements reçus 1332

Réponse de ysildur sur le sujet Espagnolade 2: Soirée Monastrell du Levant espagnol

Salut Marc,

Juste une remarque/question.

Je suis occupé à mettre aussi en place avec des amis un groupe de dégustation des vins espagnols. Yecla et Jumilla ne sont pas rattachées au Levante, mais à la région de Murcie non (avec Bullas en plus)?

Laurent
24 Jui 2020 16:50 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kiravi
  • Portrait de Kiravi Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 3794
Il me semble que l'appellation Yecla est géographiquement enclavée entre celles d'Alicante et de Jumilla. Mais elle est peut-être rattachée comme tu le dis à la région de Murcie.
N'aurais-je pas tout compris ?

Marc, assez vieux débutant
24 Jui 2020 17:09 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 885
  • Remerciements reçus 1332

Réponse de ysildur sur le sujet Espagnolade 2: Soirée Monastrell du Levant espagnol

J'avoue que ce n'est pas hyper clair..même dans les bouquins que j'ai consulté. A voir si un spécialiste passe par ici!

En tout cas, j'espère que l'on aura autant de plaisir que vous sur cette région ;)

Laurent
24 Jui 2020 17:33 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18933
  • Remerciements reçus 4094
Par ailleurs, l'altitude semble être un atout très important pour affronter les lendemains chauds qui s'annoncent.
Le vignoble espagnol serait-il, à ce titre, mieux loti que le nôtre?


Certainement dans les 15-20 prochaines années. Après, c'est moins sûr. Car lorsqu'on regarde les projections réalistes sur 2050, toute agriculture sera quasiment impossible dans toute l'Espagne , du fait de la chaleur et du manque d'eau.

Eric
Mon blog
24 Jui 2020 18:39 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 118

Réponse de Cristobal sur le sujet Espagnolade 2: Soirée Monastrell du Levant espagnol

Salut Marc,

Juste une remarque/question.

Je suis occupé à mettre aussi en place avec des amis un groupe de dégustation des vins espagnols. Yecla et Jumilla ne sont pas rattachées au Levante, mais à la région de Murcie non (avec Bullas en plus)?


Salut Laurent,
Yecla, Jumilla et Bullas font bien partie de région de Murcia .
Ci-joint la carte des DO où apparaissent également les frontières des Communautés autonomes (tiré de feu le site winesfromspain.com)

Fichier attaché :

Nom du fichier : Carte de d...igine.pd
Taille du ficher :1,155 ko


J'espère que ça répondra à ta question

Salutations
Christophe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ysildur, Kiravi
02 Juil 2020 01:25 #11
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 885
  • Remerciements reçus 1332

Réponse de ysildur sur le sujet Espagnolade 2: Soirée Monastrell du Levant espagnol

Oui,merci Christophe!

Cela confirme ce que j'avais cru comprendre.

Laurent
02 Juil 2020 23:13 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 828
  • Remerciements reçus 45
Juan Gil Carta Plata et Estrecho sont, pour moi ,2 excellents rapport qualité prix.
Le premier pour un plaisir immédiat le second pour une garde de 3 à 4 ans.
Amicalement.
03 Juil 2020 18:43 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 118

Réponse de Cristobal sur le sujet Espagnolade 2: Soirée Monastrell du Levant espagnol

Salut Marc,

Juste une remarque/question.

Je suis occupé à mettre aussi en place avec des amis un groupe de dégustation des vins espagnols. Yecla et Jumilla ne sont pas rattachées au Levante, mais à la région de Murcie non (avec Bullas en plus)?


Salut Laurent,
Yecla, Jumilla et Bullas font bien partie de région de Murcia .
Ci-joint la carte des DO où apparaissent également les frontières des Communautés autonomes (tiré de feu le site winesfromspain.com)

Fichier attaché :

Nom du fichier : Carte de d...igine.pd
Taille du ficher :1,155 ko


J'espère que ça répondra à ta question


Salut à tous,
j'ai l'impression que le pdf de la carte des DO n'est plus lisible.
Alors au cas où, comme elle est intéressante, elle peut se trouver ici en téléchargement gratuit à la section "WINE MAPS / SPANISH WINE IN FIGURES"
Food and wines from Spain

Salutations
Christophe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chrisdu74
05 Juil 2020 22:51 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kiravi
  • Portrait de Kiravi Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 3794

Réponse de Kiravi sur le sujet Espagnolade 3: Sans fil directeur

Espagnolade 3: Sans fil directeur

Pas de thème précis pour cette soirée mais une sélection assez restreinte de bouteilles (6) de qualité: une bulle, un blanc, un ovni (à mes yeux de béotien) et 3 rouges.

Cava - Recaredo - Subtil Finca Serral del Roure - Gran Reserva - Brut Nature 2013
xarel lo/macabeo/chardonnay

Nez un peu oxydatif, pomme, noisette. Bouche vive, bulle assez subtile, il y a de la finesse dans ce vin. La noisette se remarque encore, adossée à un amer net mais délicat d'amande douce qui structure la bouche et prolonge assez longtemps la finale.
C'est très bon.

Rias Baixas. Bodegas Gerardo Mendez - Do Ferreiro Cepas Vellas 2017
albarino

Premier nez sur des arômes pâtissiers qui s'estompent après quelques tours de verre. Les fleurs blanches se font alors sentir, secondées par une jolie pointe de fruit blanc, entre pomme et poire.
La bouche est vive, acidulée, toujours florale, avec une touche amère délicieuse. Beaucoup de légèreté et de finesse, du rythme et de la fraîcheur, c'est très bon. Chacune de mes rencontres avec les vins de cette région est une réussite. Je suis fan.

Jerez - Lustau Palo Cortado Peninsula
palomino fino

Robe entre orange et brun.
Nez qui fait un peu penser à du Macvin, assez oxydatif, noix, orange. Impression sucrée.
Bouche plus qu'étonnante. Sans rapport avec ce qui vient d'être senti. On se dit qu'on goûte du bizarre. C'est très sec avec une acidité vive du genre à rayer le parquet. La bouche est pourfendue d' un coup de katana. C'est puissant et au bout du grumage, on finit tout de même par trouver un peu de rondeur pour contrebalancer l'effet cisaille de l'attaque sournoise initiale, ainsi qu'une touche caféinée et une pointe de liqueur de noyau. Une note médicamenteuse qui ne me plaît pas vient ternir la finale.
Je ne sais si j'ai aimé ou pas. A revoir, mais pas forcément tout de suite...

Bodegas Mauro - Vino de la tierra de Castilla y Leon - 2012
tempranillo

Robe presque noire.
Nez de fruits noirs qui paraît un peu sucré, café, orange sanguine, cacao.
Bouche fraîche au volume moyen mais puissant. Le vin est éclatant de fruits noirs, les tanins sont fondus. Touche végétale discrète mais rafraîchissante. Pas de compote ou de fruit surmûri, bel équilibre de robustesse et de fraîcheur. C'est simple et bien fait. La finale, réglissée, se prolonge assez longtemps.
Très bien.

La Rioja Alta - Vina Ardanza Reserva - Seleccion Especial - 2010
tempranillo/grenache

Robe beaucoup plus claire que le vin précédent, grenat intense, translucide.
Nez suave et profond, quoique laissant entresentir une note sucrée, sur les fleurs fanées, la rose, le litchi. C'est superbe et plein d'une délicatesse que je n'attendais pas.
L'attaque est tout en subtilité. Le vin prend discrètement possession des lieux avant de s'installer pour de bon et de laisser éclater son fruité rouge acidulé, ses notes florales, sa finesse non dénuée de vigueur. Les tanins et le boisé intégrés participent au festival, apportant classe et structure à un ensemble à l'équilibre impeccable. La longueur est kilométrique. C'est délicieux.
Vin superbe, le meilleur de la soirée selon moi.

Penedes rouge - Torres - Mas la Plana 2012
cabernet sauvignon

La robe est très sombre, quasiment noire, totalement opaque.
Nez de fruits noirs bien mûrs mais sans excès. Ça paraît rond, fondu, c'est légèrement torréfié. Elégant.
La bouche confirme, fruitée, un peu terreuse, avec une touche minérale pour dynamiser le vin et lui donner une certaine tension. Les tanins sont encore présents, à peine astringents, mûrs, gourmands, structurants. Le fruit se fait plus acidulé en fin de bouche. Belle longueur.
Très bon vin, qui donnera sans doute davantage dans quelques années.

Voilà tout. Très belle soirée, tout ou presque était très bon (je n'ai pas encore décidé pour le Jerez).
Plus ça va, plus j'aime l'Espagne...

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tht, Jean-Bernard, mgtusi, Gibus, bibi64, sly14, sebus, Cristobal, ysildur, Ja
04 Oct 2020 18:15 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19742
  • Remerciements reçus 3333

Réponse de mgtusi sur le sujet Espagnolade 3: Sans fil directeur

Etes vous sûrs d'avoir bien placé le jerez dans la dégustation ? Je l'aurais plutôt vu à la fin.

Michel
04 Oct 2020 19:25 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kiravi
  • Portrait de Kiravi Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 3794

Réponse de Kiravi sur le sujet Espagnolade 3: Sans fil directeur

Totalement d'accord Michel. C'est d'ailleurs ce que j'ai dit au gentil organisateur. Il m'a répondu qu'il avait hésité à terminer la série par ce vin peu consensuel, au potentiel de séduction...incertain.:whistle:
Heureusement, les rouges qui ont suivi ont surmonté l'obstacle avec aisance...

Marc, assez vieux débutant
04 Oct 2020 19:27 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 410
  • Remerciements reçus 118

Réponse de Cristobal sur le sujet Espagnolade 3: Sans fil directeur

Merci pour ces CR Marc,
Je me permets une petite question: quel est selon toi le potentiel de garde de ce Vina Ardanza 2010?
Merci

Salutations
Christophe
04 Oct 2020 23:53 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kiravi
  • Portrait de Kiravi Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1954
  • Remerciements reçus 3794

Réponse de Kiravi sur le sujet Espagnolade 3: Sans fil directeur

Aucune raison de se précipiter selon moi. Il est déjà à point, mais tellement en forme que je le vois bien tenir 5 ou même 10 ans.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cristobal
05 Oct 2020 06:44 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck