Nous avons 2419 invités et 81 inscrits en ligne

Ktima Palivou, Péloponnèse

  • Messages : 1134
  • Remerciements reçus 996

peterka a créé le sujet : Ktima Palivou, Péloponnèse

KTIMA PALIVOU




Ktima Palivou (Κτήμα Παλυβού)
20500 Ancient Nemea
Corinth
Tél. : +30 2746 0 24190
Fax : +30 2746 0 20191
Mail : info@palivos. gr

palivos.gr

* Facebook Palivou Estate

* Instagram Palivou Estate

* Tripavisor page consacrée à Palivou Estate

Horaires d'ouverture :
D'octobre à mars : du lundi au dimanche de 9h à 17h.
D'avril à septembre : du lundi au dimanche de 10h à 18h.







CR: Quelques vins du Péloponnèse - Episode 4 : Ktima Palivou, Péloponnèse

Le périple se poursuit vers le nord en Argolie, région bien connue pour ses vins d'appellation Néméa.


L’identité (ou plutôt le couple identitaire) entre un cépage, l’agiorgitiko, et sa région, Némea, est évident. Pourtant, et tous les viticulteurs rencontrés l’affirment, la région est très hétérogène, tant au niveau climat qu’au niveau sol. Curieusement, ces particularités ne sont guère mises en lumière dans les vins produits : pas de cuvée parcellaire, très rarement une indication précise sur l’origine des raisins. Lorsque la question est posée, les producteurs bottent un peu en touche : on recherche l’équilibre et l’assemblage des différents terroirs serait garant de davantage de complexité.

Je ne transcrirai pas immédiatement la visite du domaine Papaioannou où les très intéressantes considérations philosophico-historiques de Thanassis Papaioannou prirent une ampleur telle qu'il ne resta plus de temps pour déguster les vins...

Domaine Palivos

Nous sommes reçu par Evangelia Palivos qui s'investit de plus en plus au domaine et y insuffle pas mal d'énérgie.

Ayant fait ses études à Dijon, Evangelia ne dit pas vraiment autre chose que ce que nous avions constaté de prime abord : « On essaie d’isoler les caractéristiques des différents terroirs et d’en faire des vins différents mais on ne fera pas comme en Bourgogne en mentionnant le village sur l’étiquette. Eventuellement, tel vin sera majoritairement issu d’une zone particulière et aura des caractéristiques propres mais ce ne sera pas spécifié explicitement sur l’étiquette». En revanche, les fiches techniques disponibles renseignent sur l’origine des raisins.

Le domaine exploite, en bio et de plus en plus en biodynamie, une quarantaine d’hectares, principalement situés à l’Ancien Nemea sur différentes parcelles. La plupart d’entre elles sont en propriété mais il y aussi, de manière limitée, quelques achats de raisins cultivés en coopération avec des vignerons. Les traitements et vendanges sont réalisés au petit matin (dès 4 h du matin). On dénombre trois composantes de sol : calcaire, argile et sable en proportion variée selon les parcelles, ce qui guide aussi le choix de l’encépagement. Les rendements se situent entre 500 gr et 1,10 kg au m². Il est attaché par ailleurs beaucoup d'importance au traitement foliaire tant en quantité de végétal qu'au moment de rognage. Dernièrement, le domaine a fait des essais en augmentant la hauteur du feuillage avec comme objectif de réduire la taille des raisins. Le stress hydrique est contrôlé en pratiquant l’humidification par un système de goutte à goutte.


En cave, la durée des macérations dépend des vins et est testée durant tout le processus (entre une semaine et 50 jours). On limite les températures à 18° pour les rouges et à 10 / 12° pour les blancs et rosés. Pour le moschofilero « rosé », il est procédé à une macération sulfitique préalable de 2 à 6 jours selon les années.
La jeunesse d’Evangelia induit des expérimentations à tout va, parfois suivies / acceptées par son père, parfois non. Ainsi, elle a effectué des tests, concluants, sur certains rouges, toujours égrappés, pour effectuer les fermentations en petits contenant (barriques) ce qui impose de les ouvrir pour sortir le marc… Ce système permettrait de prendre des arômes plus fins (vanille) et d’éviter les arômes boisés / toastés de l’élevage.
En matière d’élevage précisément, le parc de barriques comprend 75% de bois francais et 25% de bois américain avec trois utilisations maximum ; après, les fûts sont revendus. L’élevage sous bois ne concerne que les vins rouges avec une exception partielle pour le viognier qui fermente en barriques mais est élevé par la suite en cuve inox.

Les vins
CR:
La production est exportée à 50 %

Anemos White 2017 IGP Peloponnèse
Roditis et moschofilero. 1/3 issus d’une parcelle en propriété à Myrtia (calcaire – alt. 420m – vignes de 30 ans) et 2/3 de raisins achetés à Mantinea. Transport de la vendange par camion frigo puis pressurage et fermentation à 12°-14°. Elevage en cuve inox.
Vin au nez expressif ; floral de prime abord avec un fond exprimant plutôt les fruits blancs et des notes plus végétales. La bouche est ronde, pas trop volumineuse, d’acidité modérée mais suffisamment fraîche. Et toujours des arômes floraux surnageant en rétro.

Vissino 2017 IGP Corinthe
90% agiorgitiko et 10% syrah. Différentes parcelles sur Kokkinitsa, Varko et Giougiza (argileux – rendement 60 hl/ha). Altitude 380 m. Vignes de 25 à 30 ans. On y joint des raisins achetés pour la moitié. Transport de la vendange par camion frigo puis stockage au réfrigérateur pendant 12 h. Macération à froid à 0° pendant 4 jours puis pressurage et fermentation à 12°. Elevage en cuve inox
Senteurs agréables de fraises des bois, de cuberdon et cerises confites. La bouche se montre ferme avec une légère impression tannique et un beau fruité où demeurent quelques traces de sucre résiduel. Ce n’est pas tapageur du tout et même relativement sérieux. Plus destiné à la table qu’à la terrasse.

Anemos Red 2017 IGP Péloponnèse
100% agiorgitiko. Parcelle Giougiza. Fermentation courte de 6 à 7 jours. Elevage en cuve inox.
Nez discret mais propre et net sur les fruits rouges macérés. La bouche, savoureuse et fraîche, propose un bel équilibre à défaut d’une grande complexité. Le but étant de réaliser un vin facile à boire, c’est incontestablement réussi.

Nemea Estate 2016 AOP Nemea
100% agiorgitiko. Parcelles 1/3 Stavrodomi (graveleux - rendement 50hl/ha) et 2/3 kokkinies (sableux – rendement 45 hl /ha). Altitude 380 m. Age des vigne 15 ans. Macération à froid de 5 jours puis vinification classique avec infusion post-fermentaire. Elevage en barriques de chêne français (1/3 neuves, le reste de 2 et 3 vins) pendant 12 mois puis 6 mois en bouteilles.
Le premier nez trahit un élevage prégnant mais de qualité, ensuite viennent les fruits confits et les herbes aromatiques. L’attaque est souple, le milieu de bouche velouté et la finale relativement chaleureuse tout en restant malgré tout juteuse. Vin ample et mûr.

(vignoble sur la route de Koutsi à Nemea)

Amnos Terra Leone 2015 AOP Nemea
100% agiorgitiko. Parcelles Kokkinies et Stefani (Ancient Nemea). Macération à froid de 5 jours puis vinification classique avec macération de 24 jours. Elevage en barriques neuves de chêne français (80%) et américain (20%) pendant 18 mois puis 6 mois en bouteilles
L’élevage est ici moins présent au nez pour laisser place à un beau fruit noir et des senteurs de chocolat et garrigue discrètes. En bouche, le vin propose une très belle charpente. La matière est bien charnue et l’ensemble fait preuve d’un bel équilibre. Finale sur les fruits mûrs très épicés.

Nohma 2012 IGP Péloponnèse
60% agiorgitiko, 23% cabernet sauvignon et 17% syrah. Parcelles Kokkinies et Stefani sur Ancient Nemea. Raisins achétés en partie et cultivés en biodynamie. Elevage en barriques neuves d’acacia pendant 12 mois pour cabernet et syrah puis assemblage avec l’agiorgitiko et poursuite de l’élevage pendant 1 an en barriques neuves de chêne français.
Malgré un élevage sous bois important, cela ne se perçoit absolument pas. Bouquet intensément fruité, confit, profond avec un peu d’épices mais beaucoup moins que dans l’Amnos. On retrouve ce fruit mûr en bouche ainsi qu’une belle mâche. Ensemble élégant, concentré et long.

(vignoble à Nemea)

Bee (semi-sweet, semi sparkling wine)
100% agiorgitiko. Transport de la vendange par camion frigo puis stockage au réfrigérateur pendant 12 h. Macération à froid à 0° pendant 14 heures puis pressurage et fermentation à 12°. Arrêt de la fermentation dès que l’alcool atteint 9% vol. Sucre résiduel et CO² rémanent à la mise.
Mono aromatique sur la fraise au sucre écrasée. En bouche le vin est simplement perlant, court et fluide. Son caractère demi-sec n’arrange rien mais il y a un marché pour ce type de vin… A servir glacé.

Au final, des vins plutôt modernes mais intéressants.


Evangelia est persuadée que la jeune génération a le pouvoir de changer les choses et de faire évoluer la viticulture grecque vers davantage de reconnaissance internationale grâce à un plus haut niveau de savoir-faire. Pour cela, il manque un marketing efficace mais tout le monde, à commencer par les politiques, n’en est pas encore assez conscient. Pourtant « le vin est le seul produit grec stratégique au point de vue international », conclut-elle…

Pierre
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, bertou, bulgalsa, daniel popp, tomy63, sebus, jd-krasaki, DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2344
  • Remerciements reçus 1551

jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Ktima Palivou - Petrines Plagies 2018, Péloponnèse

CR: Ktima Palivou - Petrines Plagies 2018, Peloponnese
Péloponnèse, Blanc de Malagouzia et Chardonnay.

Nez immédiat, pur et précis, de fleur d'oranger, amande, rose.
La bouche est grasse et chaleureuse, ronde, sans lourdeur équilibrée par une acidité suffisante.
Jolie expression de Malagouzia sans prétention mais très évocatrice.


JD | Lutèce
#2
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18996
  • Remerciements reçus 2492

mgtusi a répondu au sujet : Ktima Palivou, Péloponnèse

jd-krasaki écrit: '' Jolie expression de Malagouzia sans prétention mais très évocatrice. ''


JD tu me mets des paillettes dans les yeux là avec ton Malagouzia.

Michel
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2344
  • Remerciements reçus 1551

jd-krasaki a répondu au sujet : Ktima Palivou, Péloponnèse

indispensable à la cave du gentilhomme moderne

JD | Lutèce
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18996
  • Remerciements reçus 2492

mgtusi a répondu au sujet : Ktima Palivou, Péloponnèse

jd-krasaki écrit: '' indispensable à la cave du gentilhomme moderne ''


Oui mais les autres ?

Michel
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2344
  • Remerciements reçus 1551

jd-krasaki a répondu au sujet : Ktima Palivou, Péloponnèse

Ben je sais pas... Les autres si ils ont l'occasion ils peuvent surement trouver les cuvées de malagouzia de Porto Carras et de Gerovassiliou, que je recommande, qui sont bien aussi !
Sinon il faudra apprendre à vivre sans ce cépage. Pas facile au début.

JD | Lutèce
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck