Nous avons 2217 invités et 56 inscrits en ligne

Clos Veličane

  • Messages : 9446
  • Remerciements reçus 17756

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Clos Veličane

La vie reprend au Clos Veličane, corps et âmes enfin réunis ; chacun y reprend ses petites habitudes et moi, celle de raconter ce qui s'y passe.

Continue à nous faire partager tous ces moments différents, Jérôme ! On s'y croirait presque...

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, daniel.gureghian
17 Juil 2021 09:09 #421

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

la spéciale pour Jean Luc que j'attends avec un verre de riesling devant ce paysage : impression de faire toujours le même cliché mais chaque fois différent : 
 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., daniel.gureghian, Jean-Loup Guerrin, Papé
18 Juil 2021 13:30 #422
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Riesling, gling gling :

Il est temps de parler de ce riesling 2020, star incontestée de ce millésime ; il va prendre son temps car il le vaut bien. Nous avons le sentiment que des trois millésimes actuellement réalisés, c’est le plus complet ; et pourtant, on se met à adorer le 2018 qui enfin montre ce dont il est capable et est en train de prouver qu’il fallait être patient : aujourd’hui, les notes miellées ont totalement disparue et ce vin qui faisait douter de son cépage le moindre dégustateur (comme le plus émérite) ne laisse plus planer l’ombre d’un doute. Riesling jusqu’au bout de tout. L’élégant 2019 n’en finit pas d’évoluer et laisse pointer lui aussi de petites notes terpéniques qu’il cachait  jusque là, jouant lui aussi à brouiller les cartes : elles deviendront de plus en plus lisibles. Il s’étire en longueur, se livre plus vite que l’an passé, a besoin de moins prendre d’air et balise son chemin de fragrances fleuries. Bon, mais j’avais dit que je parlerai du 2020 … ; et bien il a la force du 2018 et l’élégance du 2019 : toujours ces notes florales, avec ce que je ne sais quoi de plus. Difficile de relever son nez du verre tant les arômes sont complexes et subtils : je ne cherche d’ailleurs pas à les nommer je me contente de les admirer. Et en bouche, c’est une lame (tu me permettras Daniel, grand ami du Clos Veličane d’emprunter tes mots) : une lame et son fourreau. Vif, très vif et enveloppé.Mais c’est décidé, rien ne sortira avant Noël …

D’ici là, un nouveau millésime aura vu le jour : celui qui est en train de se faire et pour lequel les auspices semblent réunis positivement. L’état sanitaire est parfait, soutenu par une météorologie optimale : chaleur sèche, des petits orages et des ondées, juste comme il le faut, juste aussi pour nous faire trembler devant le risque. C’est un millésime qui sera tardif, malgré les chaleurs de début juillet et malgré celles qui s’annoncent dans la semaine à venir. C’est donc que les maturités vont arriver sur le début d’octobre vraisemblablement pour le riesling. Que rêver de mieux ? D’autant que la taille plus sévère donne des effets visibles dores et déjà : il semble qu’il y ait plus de vigueur dans chaque pied ; du reste y a-t-il beaucoup moins de signe d’esca cette année.Un gros travail de palissage a été réalisé, et l’herbe sous le rang a été coupée.
Il restera sans doute à couper une fois dans le rang (le travail au roto-fil permettra d’aller jusqu’aux ceps), rogner un peu (mais pas trop). Et ensuite, espérer …
 

cette grappe s'appelle "espoir"

On ne dira jamais assez tous les bienfaits de cette maturité qui prend son temps et tout ce qu’il y a à perdre dans ce réchauffement climatique : permettre au raisin d’arriver à une vraie maturité (et pas seulement alcoolique qui d’ailleurs n’est pas une maturité mais la nécessité de couper pour ne pas avoir des vins secs à plus de 13,5 degrés) sur une période au cours de laquelle la chaleur peut-être élevée, mais moins longtemps dans la journée, avec de plus, des amplitudes de température plus importantes, bienfait pour la préservation de l’acidité. Ce n’est donc pas le degré potentiel qui pousse à vendanger mais le goût du pépin.
Autre bienfait : on ne rentre pas des raisins trop chauds, dans des caves qui ont commencé à baisser de température et les fermentations (pour ceux qui n’ont pas les moyens du contrôle de températures) se font plus harmonieusement en préservant le fruit.Nous avons le sentiment de tenir pour l’instant quelque chose de vraiment intéressant sur un profil qui devrait ressembler à 2019, millésime que je considérais jusque là comme idéal (il le fut d’ailleurs jusqu’à la fin d’octobre pour le moelleux).  Ce que nous cherchons maintenant, c’est davantage de densité et d’extraits secs.

 Les chevreuils ont réussi à franchir le grillage et semblent être amateurs de feuilles de riesling, plus que des fruits. J’ai retrouvé des pieds à la végétation presque intégralement mangée et les grappes délaissées ou pour certaines laissées au sol. Je les aime beaucoup, ou plutôt j’aime l’idée de cette vie sauvage à proximité, les voir à l’occasion, mais la proximité me va, jusque dans ses limites, qui sont celles du Clos. Voici un exemple.  
 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Paul B., Jean-Bernard, mgtusi, daniel.gureghian, Galinsky, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, leteckel, éricH, Kiravi
25 Juil 2021 11:48 #423
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Grêle

 Il fallait bien que ça arrive.
Et c’est arrivé. 
Elles étaient si belles ces grappes que ce fut pitié de découvrir le résultat en arrivant après quelques jours d’escapade hors les rangs de vigne.

 La grêle a frappé : elle est venue de l’Est semble-t-il et apparemment quand même pas de gros grêlons. Pas de branches cassées, pas d’impacts visibles sur les feuilles, mais des points nécrosés sur les fruits, de petite taille, sur les grappes les plus exposées et les plus hautes.Après un passage minutieux sur chaque pied, à faire sauter ce qui est touché, cela permet de relativiser un peu : ce n’est pas si terrible que cela. Entre 5 et 10 % de perte ; ce n’est pas bien grave et en agissant au plus vite, il n’y aura pas de pourriture qui risque de  se répandre. 

A la cave, je continue de réfléchir à ce qui sera mis en bouteilles ensemble ou séparément et c’est un travail passionnant. La dégustation prime, bien entendu, mais elle confirme souvent les mesures d’acidité effectuées. Cette acidité  sera une des clefs du millésime et je peux voir comment la fermentation peut modifier la donne sur le même moût initial dans deux cuves différentes : Nous avions fait des essais comparatifs levure neutre et fermentation spontanée ; la cuve de riesling qui a fermenté spontanément est plus aimable avec une acidité moins stridente ce que révèle également l’analyse : 7 grammes d’acidité par litre, mesurée en tartrique contre 8 et surtout une intégration bien meilleure. Mais la cuve plus « stridente » est une vraie aubaine pour un assemblage inédit dont je garde encore le secret. Les structures se combinent mais les saveurs s’inventent quand on assemble deux vins et c’est souvent la surprise : il n’y a pas de juxtaposition ou de coexistence mais « création » : ce travail ressemble un peu à celui d’un cuisinier. 

Côté marché Slovène, de bon contacts sont pris dores et déjà, mais j’aimerais que ça aille plus vite : je tourne en rond, attends le coup de fil, le courriel, le message qui n’arrive jamais assez tôt : Que cette partie du métier est difficile ! Je cherche à ce que les vins du Clos Veličane soient sur des cartes de bons restaurants et j’avance dans cette entreprise. Mais obtenir un rendez-vous est difficile, ne serait-ce que par la disponibilité des chefs ou des sommeliers. Nous y sommes presque cependant ; le vin a plu, il n’y a plus qu’à : on avance ! Pas à la vitesse que je souhaiterais, mais on avance !

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, daniel.gureghian, enzo daviolo, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Gilles, éricH, Kiravi
04 Aoû 2021 18:33 #424

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Grêle suite :

Des mots m'ont frappé plus que d'autres et il y avait ceux-ci souvent écrits sous la plume de Michel Bettane  : "viticulture élitiste". Je me demandais ce que cela pouvait bien dire, à partir du moment où on cherche à faire le meilleur vin possible.

Cette formule m'est revenue curieusement ce matin alors que j'étais dans le quatorzième rang du Clos Veličane et qu'il en reste vingt et un à travailler, c'est à dire à intervenir sur chaque pied et sur chaque grappe touchée par la grêle et ôter un par un chaque grain impacté. Je me suis dit que je pouvais me le permettre : la taille de ma vigne, mon temps, mon énergie me le permettaient. J'avais bien conscience à ce moment que je devais être le seul à faire ça en ce moment, mais j'avais aussi le sentiment que mes confrères risquaient de perdre bien plus que les 5% touchés. La pourriture va vite et elle peut frapper à retardement. Même si les grains sèchent, un épisode très pluvieux en septembre avant les vendanges, comme cela arrive souvent et les plaies peuvent s'infecter.


Voici, pour bien visualiser le travail, deux clichés : avant / après.
   
voilà, je pratique une viticulture élitiste ! -)

 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, enzo daviolo, peterka, Jean-Loup Guerrin, Papé, Blog, leteckel, Kiravi, Jeanveux
06 Aoû 2021 17:42 #425
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

L'été des sommeliers 

cette année sera définitivement celle où les vins du Clos Veličane font leur entrée sur le marché slovène ce qui n'avait été qu'esquissé jusque là.
Guillaume Antalick m'avait déjà fait l'honneur de choisir le riesling 2019 dès la fin de l'été dernier pour le Suklje Wine Bar de Ljubljana et de relations en relations et sans aucun doute grâce à cette formidable adresse qui réunit les amateurs de vin de la capitale, mon vin a été goûté et apprécié par quelques sommeliers réputés : mais la crise sanitaire est devenue la crise économique que chacun sait, les rendez-vous ont été ajournés et tout fut à recommencer.

Cet été fut le moment de la concrétisation de ces contacts  : Gasper Puhan de la Galejira Okusov de Celje à beaucoup apprécié les vins et une rencontre est prévue pour la semaine prochaine. Gasper est également le directeur pour la Slovénie du JRE (association des Jeunes Restaurateurs)

Ozbej Peterle, Ksenia Caron et Lenart Plavcak, tous trois sommeliers de renom sont passés au domaine et on apprécié les 2019 et les 2020 en préparation. Comme des graines que l'on sème ...

Et enfin Erik Zabar, sommelier du très réputé restaurant Strelec (Château de Ljubljana), sans doute la meilleure adresse de la ville, prétendant à l'étoile Michelin (réponse en septembre) avait vraiment aimé le riesling 2019 à l'automne dernier mais le virus s'était interposé. 
Partie fur donc remise à aujourd'hui et la dégustation fut concluante, non seulement pour la carte du restaurant, mais aussi pour celle du Bar à vin du château.

C'est donc un grand jour pour les vins du Clos Veličane. Ça valait le coup d'immortaliser le moment !
 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Nilgiri, LADIDE78, bibi64, Papé, leteckel
12 Aoû 2021 22:12 #426
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

No rush 

No rush, comme une litanie, vécue et entendue qui me file le bourdon et me donne, plus je l’entends, comme des envies de rush. Je pigne et je trépigne en attendant les rendez-vous repoussés, retardés, no rush … Je me demande ce qui se passerait si j’appliquais ce même principe à la vigne,  dans la cave, ou encore dans mon boulot au quotidien. Je suis dans le rush pour finir ce que j’ai à faire avant de partir : intervenir sur chaque pied et éliminer les baies touchées par la grêle, couper l’herbe, remettre de l’ordre dans les rangs entre les fils et éviter de rogner, mettre le cave en ordre, le stockage au carré, faire cet assemblage auquel je tiens tant …
Je suis dans le rush et je dois dire que j’aime bien ça. Les journées passent de plus en plus vite et le calendrier s’égraine inexorablement : je n’ai pas le pouvoir de retourner le sablier, hélas ou à tout le mois de le ralentir, sauf à précipiter l’action pour gagner du temps, pour avoir un temps serein : mais est-ce finalement ce que je cherche ? 

Je lisais ce matin sur LPV une discussion sur la pression sur les épaules d’un producteur : alors que je finis de passer sur chaque pied de chaque rang pour éliminer les grains abimés par le dernier épisode de grêle, l’orage a grondé hier ; je me souviens être resté devant, l’observant, le toisant, mais c’était lui le plus fort et ma tentative de l’impressionner n’était rien au regard de ce sentiment d’être totalement à la merci des éléments. Il y avait dans cette défiance tout un cri essayant de réunir tous les efforts consentis, cet amour, ce désir du beau, du meilleur, de la perfection et cette acceptation du sort dont il est impossible de se départir : comme si hurler « vas-y prends tout si tu en as le courage ! » résonnait comme une prière à faire admettre (à qui ?) ce qu’il y aurait d’abject de détruire en un instant le travail et la passion de toute une année, tout en montrant que l’on resterait debout quoi qu’il advienne et que l’on recommencerait, tant qu’on en aurait la force. Il est passé, il n’a rien pris.

 Une cuve de 1000 litres arrive ce matin, je vais y faire cet assemblage et le vin va se mêler, devenir : la promesse est là. Je ne sais ce qu’il va advenir de cette union : il y avait le choix de ne faire cet assemblage juste avant l’embouteillage pour tenter de capturer cet instantané mais sans savoir si dans deux mois les deux vins seraient les mêmes que ce qu’ils sont aujourd’hui. C’est l’autre option que j’ai choisie : unir ce qu’ils sont aujourd’hui pour laisser le vin devenir.

C’est sans doute la partie la plus directement créative du métier et je vois dans l’assemblage de cuves, comme de parcelles ou de cépages, vraiment la possibilité pour un vigneron de façonner, d’imaginer le vin qu’il désire réaliser. Cela ne renie en rien la notion de terroir, mais la mode du « single vineyard » courante ici me laisse songeur car ce n’est pas l’alpha et l’oméga de la qualité es vin : une vigne de merde ne donnera jamais un « single vineyard » de qualité quand bien même l’étiquette le brandit ou le laisse à penser. 

Cela m’amène à réfléchir également sur la question de la communication : ce qu’un vigneron doit dire, doit laisser s’échapper de sa façon. Je comprends mieux aujourd’hui ce mouvement alsacien de ne pas revendiquer le cépage mais le terroir. Il y a aussi derrière cela la possibilité de proposer un vin, son travail, sa conception au consommateur. La dégustation est souvent biaisée par la connaissance que l’on a a priori : je veux du riesling, je veux du chardonnay, je veux du boisé, je veux du sans soufre, je veux du bio, du biodynamique ! … et du vin, non ? 

J’en suis à m’interroger sur la pertinence de nommer le cépage ou les cépages sur les étiquettes. Ce serait finalement laisser une chance au consommateur de savoir s’il aime vraiment ou pas. La simple évocation du mot « riesling » est susceptible de provoquer à elle seule une érection à pas mal d’amateurs de vins aujourd’hui et la simple évocation du nom « pinot gris » l’effet exactement inverse. Je vois au quotidien combien la dégustation est déjà influencée par la dénomination. Et si on se laissait surprendre ? Et si l’étiquette n’en disait pas trop pour permettre à ceux qui vont goûter le vin de se départir de leurs connaissances, de leurs croyances, de leur a priori, de leurs carcans et œillères pour se retrouver en face du goût du vin ? Nous n’en sommes pas encore là … de toute façon, le vin attendra en bouteilles et il n’y est pas encore. No rush : pour cette fois, je suis d’accord ! Plešivica 2020 prendra son temps.
 
séance de travail sur les assemblages de cuves, porte ouverte sur l'avenir, mais il s'agit de bien cibler la fenêtre : la lueur est au bout.

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., letournaisien, daniel.gureghian, jean-luc javaux, peterka, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, leteckel, Gilles, éricH, YOC
16 Aoû 2021 11:35 #427
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Offre 2020

On parle souvent pour ce type de millésime d’un millésime de vigneron : cela signifie que le millésime a été difficile et ce n’est qu’au prix d’efforts et de choix judicieux que certains ont pu produire des vins de qualité.Nous fûmes surpris au Clos Veličane d’avoir de si beaux raisins dans ces conditions climatiques ; beaucoup de pluie en été : C’est peut-être cela qui différencie aussi les terroirs et peut-être faut-il parler alors d’un millésime de grands terroirs ! Les raisins sont restés sains et ont mûri lentement. Mais septembre fut parfait ; sec et chaud avec des nuits fraîches. Les vendanges ont eu lieu finalement dans de bonnes conditions : elles ont commencé fin septembre pour le pinot gris et se sont terminées pour les secs  avant mi Octobre pour le Riesling.Des raisins atteints de pourriture noble ont été récoltés le 28 octobre.
 
Les vins :

Clos Veličane Pinot Gris 2020 : un vin sec et tendu, dans le style floral du domaine avec une assise minérale marquée sur une fraîcheur rare pour ce cépage : il mettra en difficulté les meilleurs dégustateurs à l’aveugle qui auront bien du mal à l’identifier.

 Clos Veličane Riesling 2020 : ce vin s’inscrit dans la lignée du 2019 avec sans doute une aromatique plus ouverte en jeunesse. C’est un vin tendu, vif et très élégant. Il sera intéressant de comparer les évolutions respectives de ce vin et de son aîné de un an. Ils dessinent tous les deux le style des vins du Clos : un riesling archétype. Si aujourd’hui, l’identité du cépage n’est pas évidente, soyez patients, la signature terpénique va s’installer doucement : ce sont des vins faits pour durer et se bonifier.

Clos Veličane 2020 : ce sera le nom de cette grande cuvée qui se différencie de Plešivica non produite dans ce millésime. Je ne veux pas en dire trop sur ce vin tant j’en suis fier et j’en garderai le secret mais j’attends avec impatience les avis ; ceux que j’ai déjà recueillis sont unanimes. Je veux exprimer à travers ce choix ma liberté de ne rien dévoiler quand tout le monde veut de l’information et de la traçabilité. Ce vin, c’est la quintessence du Clos et c’est donc normal qu’il en porte le nom. Je peux juste préciser pour les plus curieux que c’est un riesling ultra sélectionné possédant un « plus ». Pari risqué commercialement, sans doute en terme de communication, mais je le tiens et nous verrons bien. Un vin sec qui fera date et dont on parlera, j’en suis certain.Cette cuvée ne sera produite que dans les meilleurs millésimes et 2020 l'a permis, chez nous.


 Cette année, je ne proposerai pas de Pozna Letina à la vente ; Ce vin sera offert aux visiteurs car c’est un joli moelleux mais les quantités sont très limitées.
 C’est donc le début des réservations : les vins seront expédiés à partir de Noël, pour les premières expéditions.Je vous encourage néanmoins à vous positionner dès maintenant, même si vous désirez une réception plus tardive : le choix vous sera proposé.Les réservations se font à ce lien :
 docs.google.com/form...

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Alex, Jean-Bernard, daniel.gureghian, Papé, zekioflo
05 Sep 2021 21:00 #428
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Juste ce petit mot pour signaler que je passe de longues soirées à faire des confirmations de commandes ... Je dois bien avouer que je préfère nettement être dans ma vigne ou dans ma cave, mais, tout de même, ça fait chaud au cœur de voir cet engouement LPVien !

Je signale également aux lyonnais que le Riesling 2019 du Clos Veličane est à la carte des vins (ou sera incessamment sous peu) du restaurant l'Arvine

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
07 Sep 2021 22:33 #429

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Il y a des journées qui commencent mieux que d'autres ... Celle-ci en est une et j'ai envie de partager avec vous cette excellente nouvelle et ce grand honneur qui est fait aux vins du Clos Veličane et plus particulièrement à notre Riesling 2019.
Voici ce que je trouve dans mes courriels ce matin : 

Dear Sir, 
The Vinitaly wine fair, which was canceled last year and this spring due to the covid, is organizing a special business wine fair Vinitaly Special Edition from October 17. to 19. this year:  www.vinitaly.com/en/...  . Like on the Vinitaly fair, special prestigious events - masterclasses - will be held for the business public. The magazine Vino was invited to participate, as it has been organizing a workshop on Slovenian wines for several years. At the tasting, which will take place on Sunday, October 17 this year, the lecturer and our collaborator dr. Guillaume Antalick, will talk to the interested business public, about The rise of Slovenian single-vineyard wines. You can find more about him and the lecture in the attachment. The tasting, which will last an hour and a half, will feature 12 wines from all over Slovenia. We also invite you with your wine Riesling Clos Velicane 2019 to participate, because we have recognized it as an excellent example of wine that reflects everything we consider by the word terroir wine. ...


Cette proposition émane de Vino, le plus important magazine slovène sur le vin.
Bien entendu Le Riesling 2019 y sera.

Je n'ai personnellement pas assez d'histoire slovène pour donner mon point de vue sur la voie que doit prendre la viticulture de ce pays. Mais il se trouve que ma position au regard de l'expression du terroir correspond exactement à ce que certains vignerons slovènes tentent d'impulser. Je ne veux pas lancer un débat - il existe déjà sur LPV  - sur ce qu'est un vin de terroir : je ne me pose plus la question depuis que j'ai croisé ce lieu et que j'ai décidé d'y faire du vin : c'est devenu une évidence. Cela peut paraître prétentieux ; ce serait une erreur de le penser car le seul talent revendiqué chez nous, c'est celui du lieu, ce que j'appelle sa "propicité" (ce mot n'existe pas, mais je l'aime beaucoup) ; mon seul objectif est de toujours la révéler davantage ; c'est donc un but jamais atteint, un chemin à suivre. Je suis personnellement très heureux et fier que nous soyons invités à monter dans l'autobus de ceux qui sont déjà sur cette route et que l'on nous dise que nous y avons notre place.

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, daniel.gureghian, Gibus, bibi64, lbb.contact, Papé, starbuck, leteckel
18 Sep 2021 09:12 #430

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Site Internet

Le Clos Veličane a maintenant son site Internet et je suis heureux de vous inviter à le visiter : 

www.closvelicane.eu


 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Papé, leteckel, jd-krasaki, Gaetan56, éricH
24 Sep 2021 12:45 #431

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Riesling 2021 by Clos Veličane
 
Bien nous a pris de passer sur chaque pied pour éliminer toute trace de la grêle. Les quelques jours de pluie auraient été sans pitié : ils l'ont été dans le vignoble alentour, réveillant des plaies séchées.
Pour le Clos Veličane, des grappes parfaites  : nous sommes à 800 grammes par pied  : la taille sévère a fait son oeuvre : le moût était à 93 Oeschlés : la cible que nous nous étions fixée.
Ce qui est frappant, c'est que cette année que l'on disait tardive jusqu'à la véraison a semblé rattraper le retard pendant septembre. Beaucoup de soleil et des nuits fraîches ont donné des conditions quasi idéales. Les Ph sont bas.
Bref, on ne pouvait espérer mieux.

www.closvelicane.eu

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, daniel.gureghian, enzo daviolo, Papé, starbuck, leteckel, éricH, Remueur, Kiravi
04 Oct 2021 19:53 #432
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Quand je vois qui sont mes colistiers, je suis très content d'y être ...

liveshop.vinitaly.co...

 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Papé
08 Oct 2021 07:26 #433

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Attente

Le sentiment d’attente est une douleur silencieuse et tenace, insidieuse et lancinante.Chaque kilomètre parcouru sera un élément qui tendra à combler ce vide : quelque part entre Vérone et Venise, il en restera moins à parcourir.

Vérone, justement, il y a une semaine : le riesling 2019 du Clos Veličane était présenté avec 13 autres vins lors d’une dégustation dont le but était de faire savoir que les terroirs étaient devenus aussi une préoccupation Slovène. J’avais attendu avec impatience cette dégustation et j’attends maintenant d’en avoir quelques échos … Logiquement, il a été placé en premier ce qui n’est jamais une place facile. Attendons, donc : j’ai du mal à me réjouir que le nom de Clos Veličane figurait sur cette liste et pourtant je le devrais …
 

Ce riesling 2019, ainsi que Plešivica et Pozna Letina du même millésime ont été dégustés la semaine passée par une journaliste de l’équipe de Jancis Robinson, Tamlyn Currin : là encore, c’est l’attente. Attente du compte-rendu avec bien entendu la pleine conscience de l’enjeu qui réside dans la teneur des mots qui seront écrits.

Attente encore de réponses de professionnels qui pourraient référencer les vins du Clos Veličane, dont un suisse très important : quand on vit au quotidien la difficulté ne serait-ce que d’envoyer des vins dans ce pays, l’enjeu est de taille et l’attente pesante.

Attente de mettre les pieds dans cette vigne et d’aller juger de l’état des rangs laissés dans l’espoir de refaire cette année Pozna Letina : je n’ai aucune idée de ce que je vais trouver et cette année, on laissé aussi un peu de riesling.Sans oublier bien entendu, l’attente goûter les nouveaux jus, vérifier l’évolution des vins du millésime 2020 et tous ces petits détails qui font cette autre vie, ailleurs. Attendre de ne plus attendre, enfin et surtout pas de repartir.

www.closvelicane.eu

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, daniel.gureghian, Papé, leteckel
22 Oct 2021 21:43 #434
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Botrytis
 
à la lumière du téléphone !
Si l’attente est une douleur vive, elle s’efface vite quand elle est comblée ou satisfaite. La récompense était au bout de la route et au bout de ce jour qui n’en finissait pas. Nous arrivâmes à la nuit et il ne fallut pas longtemps pour aller en haut de Plešivica et trouver les quelques rangées laissée aux aléas de l’automne. Le millésime s’avère exceptionnel jusqu’au bout un peu à la façon de 2019 et sans doute plus encore : La pourriture noble s’est installée de façon uniforme et il y aura peu à trier. Je vais sans aucun doute effectuer un premier passage pour ramasser toutes les baies touchées et attendre pour le reste le plus longtemps qu’il est possible. La semaine qui arrive s’annonce radieuse avec des brouillards matinaux. L’occasion est trop belle de pouvoir réaliser une sélection de grains nobles dans les règles.
Mardi, 26 octobre, je ferai le premier passage et la première pressée de ces grains botrytisés.

A la cave, le riesling traîne un peu à finir sa fermentation : il semble que ce soit général dans le secteur ; je ne vais pas insister et s’il reste quelques sucres résiduels, ce sera la marque du millésime. Néanmoins, les acidités sont élevées et sans doute ces quelques résiduels sont une aubaine en termes d’équilibre. Le moût goûtait très bien, avec un fruit généreux, de la gourmandise et déjà une belle tension. Le pinot gris semble jouer sur un registre plus viril, puissant : mais bon sang qu’il est difficile de goûter ces vins si jeunes afin de deviner ce qui se dessine.
  
Les températures matinales nous ont surpris et il y avait un point de gelée au levé du soleil : juste de quoi givrer le dessous des rares feuilles déjà à terre. Le bois nous a donné quelques pieds de mouton : il n’y a pas encore de trompettes et les cèpes ont dû être déjà ramassés … Le reste du temps a été dépensé à remettre de l’ordre dans ce que la nature avait repris de droit : couper l’herbe, tailler la pergola qui avait pris pas mal de liberté : le Clos Veličane a repris son air «habité». Après avoir rêvé de comprimer le temps, je vais m’employer à le dilater.

www.closvelicane.eu

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel.gureghian, enzo daviolo, Gibus, TristanBP, Papé, Agnès C, flupke14, GAET, leteckel, Remueur, Kiravi
24 Oct 2021 18:29 #435
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

 Quelque part entre Colmar et Tokaj
 

J’avais fixé à mardi, 26 octobre la date de la première trie : là où ce n’était pas digne d’être ramassé l’an passé est l’endroit pour le moment le plus atteint de pourriture noble : en bas de la pente, près du bois, là où c’est le plus humide. C’est dire si le millésime est exceptionnel : sur le haut de la colline les grappes sont très saines, avec une maturité affirmée, voire avancée et le botrytis peut encore gagner du terrain. A la faveur des matinées brumeuses (et froides, -3° ce matin) et des journées ensoleillées, nul météorologie ne peut être plus propice. Il ne devrait pas pleuvoir avant lundi et d’ailleurs c’est peut être cette pluie qui va accélérer le processus : restera à savoir si elle ne va pas sonner le glas et la fin de la vendange. D’ici là, je serai passé au moins deux fois de plus.


 
  

Toute la matinée, j’ai eu le sentiment de vivre des moments rares : en 2019, j’avais pensé que peut-être je ne vivrai plus de vendanges tardives de cette qualité : deux ans après, les limites sont repoussées. Aussi le choix s’est porté sur une cueillette en plusieurs passages, certes, mais surtout en ne ramassant pour  le moment que les baies atteintes de pourriture noble ; L’exceptionnel dans cette affaire, c’est que le choix s’établit entre baies très mûres et impeccables et baies botrytisées. Il n’y a pas de tri à proprement parler à faire car il n’y a pas de pourriture grise. La seule petite difficulté réside à ne pas laisser les grains ouverts par la mouche suzukii car ces baies là sont très acétiques. Mais cette année, il n’y en a pas beaucoup : avec un peu d’expérience, on devine à la couleur ce qui est bon de ce qui l’est moins ; le pinot gris prend des teintes gris bleutées et il convient de rejeter ou du moins être attentif à ce qui est plus brun.Autre facilité de ce millésime, c’est que les grappes botrytisées le sont intégralement : le travail a donc consisté à égrener ces grappes dans les caisses.

 

Le premier passage a permis de presser 30 litres d’un jus dont mon réfractomètre ne pouvait mesurer la richesse : sans doute autour de 150 ° Oeschlé. Ce sera donc une « sélection de grains nobles » ou un « trockenbeerenauslese » en bonne et due forme : nous, nous l’appelleront Pozna Letina …J’ai envoyé une photographie des caisses de grains botrytisés à Lazlo Mezaros de Disznoko en lui soulignant qu’il y avait sans doute une raison pour laquelle les alsaciens appelaient le Pinot Gris, Tokay. Il a confirmé la similitude, voire la ressemblance.

Prochain épisode de vendange prévu jeudi …  

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, daniel.gureghian, Galinsky, enzo daviolo, Gibus, bibi64, TristanBP, Papé, flupke14, GAET, starbuck, leteckel, LLDA, éricH, Remueur
26 Oct 2021 20:49 #436
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Mesures et mystères

La météorologie reste idéale : chaque matin, la vigne est plongée dans un épais brouillard que le soleil déchire vers 10 heures, doucement, pour que l’après-midi soit radieux. Cela va durer jusque dimanche : la situation entre les rivières Mura et Drava est un autre élément de ce terroir si particulier qui chaque automne donne ces phénomènes.
    
La seconde trie a été au moins à la hauteur de la première, avec des grains à la fois botrytisés et pour certains passerillés, comme des « aszus » de Tokay. Le tout titre encore au-delà des limites de mon spectromètre et je vais faire l’acquisition d’un densimètre, histoire de me faire peur avec les chiffres. Dans ce contexte, celui qui semble le plus important, c’est celui de l’acidité. Là encore, je n’ai pas testé. Le contexte du millésime donne des acidités élevées, voire très élevées : Il semble que ce soit la même chose à Tokaj : c’est sans doute ce qui fait les grands millésimes : maturité et fraîcheur. Ce qui pose le plus de difficulté, cette année ici, ce sont les fermentations : elles sont difficiles de façon très générale : tous mes voisins se plaignent. Mon Riesling sec ne le sera sans doute pas totalement, mais je suis convaincu que c’est bien comme ça car l’acidité est très nette et la richesse était au rendez vous. Il n’y a plus guère d’activité dans la cuve mais le vin se déguste déjà étonnamment bien. En l’état il me plait beaucoup.Je ne sais pas quel est ce mystère qui entoure les millésimes : pourquoi à maturité égale, les acidités sont si variables d’une année sur l’autre ; pourquoi les fermentations se font plus facilement une année que l’autre : j’ai bien des explications climatiques, mais elles ne tiennent pas toujours. Sur la question des fermentations, par exemple, on peut facilement imaginer que les caves étant déjà fraîches, les levures soient plus flémardes : mais cela reste vrai bien que la plupart de mes voisins ait réchauffé le cuvier.Un autre mystère, celui-ci propre à ce millésime 2021 réside dans le rattrapage du retard. A la véraison, tout avait au moins une semaine, voire dix jours de retard par rapport à la norme. Les vendanges ont eu lieu sensiblement aux mêmes dates qu’en 2019 et qu’en 2020 et cependant, l’été a été « ordinaire » pour l’endroit. Quoi qu’il en soit, ce millésime promet d’être historique en termes de qualité dans toute l’Europe continentale centrale. Plus au sud et à l’ouest, c’est bien plus difficile, ici même, en Slovénie.
 
Bon demain, c’est sûr, je mesure  …  
 
Résultats : belle acidité, supérieure à 7 grammes et  … 150 Oeschles, soit 21,5 degrés potentiel : si le vin s’arrête à 10 / 11, il devrait rester un fort taux de sucre résiduel, quelque part autour de 180 grammes. Bon, mais il faudrait d’abord que ça fermente et là, cela ne va pas être simple à faire démarrer. Nous verrons bien si nos chères levures indigènes seront à la hauteur. Les premiers jus débourbés sont déjà dans la cuve de fermentation dans un endroit réchauffé à 17 degrés : on guette régulièrement les premiers frémissements … à l’heure qu’il est, toujours rien ! 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, daniel.gureghian, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, Agnès C, flupke14, leteckel, jd-krasaki, LLDA, éricH, Fredimen, Kiravi
29 Oct 2021 20:53 #437
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

C’est comme à la fête foraine : quand c’est fini, on démonte, on range, on remise.

 Comme un dernier hommage pour cette année, il a fallu nettoyer à fond le pressoir qui chaque jour ou presque a avalé les tries, le déplacer jusqu’à l’année prochaine ; oh ! Il n’est jamais loin et toujours à la vue, mais démonté, rangé, remisé. Il fait joli dans le décor.

 Du coup, les guêpes avec qui j’ai passé le plus clair de mes après-midis s’en trouvent toutes chamboulées et n’arrivent pas à comprendre que la source est tarie : elles continuent leur ronde comme on fait une supplique, une danse : il faudra un moment pour qu’elles renoncent enfin, de guerre lasses sans doute, leur rituel ne pouvant faire resurgir spontanément ce nectar dont elles se sont gavées la semaine durant. Octobre ne nous a pas pris, mais novembre a pris sa revanche, oui : le vent fait craquer les branches, il y a des feuilles partout …
 
dernière trie
 La pluie est annoncée pour ce soir : nous sommes dans les temps. Dans le sale temps. Ce millésime aura donné et nous avons pris, jusqu’au bout. Sans politesse, face à cette générosité, nous nous sommes servis et plus nous prenions, plus il y avait à prendre : comme par magie chaque matin apportait son lot de raisins confits, chaque jour apportait son record de richesse.

 Piqué au vif, j’ai voulu tenir le pari que m’a lancé un vague philosophe médiéval … « tu nous fais une eszencia ». Chiche ! La cuvée « Zermatten » est en préparation. Jamais une presque résident slovène n’a abdiqué devant un valaisan. On est très, très haut sur l’échelle des sucres : même le densimètre n’y a rien compris.
 
 Dans son abri isolé et chauffé, dans ce que nous appelons la salle du trésor, le moût commence à donner des signes encourageants : des petites bulles sont apparues à la surface : oh, pas beaucoup ! Mais assez pour imaginer qu’il y en aura d’autres. L’effervescence est d’abord dans les esprits. J’attends que ça « parte » avant d’y ajouter le contenu de la dame-jeanne de la dernière trie.

 La semaine qui arrive sera sans aucun doute moins exaltante, mais tout aussi importante : plusieurs rendez-vous avec des restaurateurs à qui j’espère vendre du vin.

 Nous avons un peu plus de temps pour musarder, regarder : la belle terrasse de l’hôtel Dvorec de Jeruzalem qui a enfin repris vie après une interminable fermeture, nous accueille pour prendre un verre dans un décor magnifique : Cette réouverture a du coup redonné de l’activité aux collines et de nombreux visiteurs sont là : c’est tout à fait réjouissant même si nous nous étions accommodés de cette solitude bien égoïste. 

 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, Olivier Mottard, Ben, Eric B, didierv, daniel.gureghian, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, TristanBP, Papé, flupke14, starbuck, leteckel, LLDA, éricH, Kiravi, Bobo1
01 Nov 2021 17:59 #438
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Fermentation:

 
cela va bon train dans la cuve : ce sera du vin !



 
La cuvée "Zermatten" prend aussi son envol

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, Olivier Mottard, daniel.gureghian, breizhmanu, bibi64, Papé, flupke14, jd-krasaki, éricH
06 Nov 2021 21:06 #439
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Clos Veličane sur Jancisrobinson.com


Un article de Tamlyn Currin sur les vins doux de l'Europe Centrale


www.jancisrobinson.c...


   

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, daniel.gureghian, Gibus, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Oyaji-sama, Papé, flupke14, leteckel, jd-krasaki, Gaetan56, Daffy
08 Nov 2021 22:35 #440
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Orientalisation  

Des vacances de labeur : il y a tant à faire et c’est un pur bonheur. Cela commence par ce rituel du sapin qu’il faut couper, histoire de remettre la tronçonneuse en marche et se sentir à nouveau de la terre. Celui-là, il n’aura pas été simple à aller chercher ; il va bien falloir que l’on fasse quelque chose pour éradiquer ces lianes qui colonisent le bois dessous. C’est dans ces instants que je mesure qu’être paysan à temps partiel oblige à faire des choix et forcément, il y a des conséquences.  Mais la saison avec le froid vif est propice au nettoyage et à l’élagage : si seulement il n’y avait que ça à faire !

Comme à chaque fois, je retrouve la cave sens dessus-dessous : ma maniaquerie me pousse à tout remettre en ordre, chaque chose à sa place et l’inutile au rebut. A la cave, moins il y en a, mieux c’est. J’ai aujourd’hui souvent des réticences à y faire pénétrer du monde tant je pense que l’équilibre de ce lieu est primordial et fragile mais très important pour mes vins.

Les séances de dégustation confirment que les vins de 2020 seront moins impactés par le choc de la mise que les 2019 qui avait attendu le printemps pour s’ouvrir à nouveau ; Il y a bien de la fermeture, mais toutes les cuvées réagissent très bien à l’aération et finissent par s’ouvrir, même si on est loin de l’optimum aromatique. Les nouveaux flacons de forme rhénane vont très bien à ces vins continentaux et j’attends avec impatience les nouvelles étiquettes pour compléter l’habillage avant expédition. Quelques détails changent, même si l’esprit demeure. Plusieurs remarques peu agréables sur le côté « artisanal » de notre étiquetage ont eu raison de mon attachement à cet aspect un peu « bricolé».

Quant aux 2021, ils confirment tout l’espoir que je porte en eux : le riesling finit de me convaincre sur l’optimum de maturité que nous devons atteindre ici, compte tenu du fait que les acidités sont toujours élevées.Le liquoreux a terminé sa fermentation et commence son élevage en fût de chêne. Le premier élevage de ce type au Clos Veličane : pour le moment tout va bien. Grosse liqueur, acidité marquée : la barre est haute. Il me semble que les fermentations ont mangé plus de sucre que prévu et l’équilibre doit être sur un alcool autour de 12 ou 13 et donc, une richesse en sucre plutôt autour de 160 : mais l’acidité, elle, veille au grain et l’équilibre me semble très cohérent. Mais c’est du ressenti dans une cave qui commence à hiverner et donc avec des températures fraîches (7, ce matin)

L’essai d’aszu Eszencia « YZ » s’était arrêté de fermenter : le simple fait de filtrer légèrement et de remonter le moût dans la maison a relancé le travail des levures : de façon très étonnante, je n’ai noté aucune trace d’oxydation. Ce précieux litre et demi passera la quinzaine sous observation près du sapin.
 
A 16 heures, la nuit arrive et nous rappelle que nous sommes bien à l’Est.  J’aime cette sensation orientale, je l’éprouve à chaque fois que nous sommes là, mais sans doute encore plus en hiver : la lumière, éphémère, n’est pas la même qu’en Europe occidentale : même le cœur des villes respire et pulse à l’heure continentale et les campagnes s’apprêtent à rentrer dans cette léthargie imposée : la carte postale n’est sans doute pas aussi sexy, mais la chaleur induite qui s’en dégage apporte le réconfort que le bout des doigts piquant de froid attend. La neige n’est jamais loin, les dernières traces attendront le prochain épisode, comme on fait un trait d’union. Il reste du temps, une fois le bois rentré, pour travailler au chai ou poursuivre les travaux de rénovation : il y a tant à faire que ce serait dommage de se croire en vacances. 
 
C'est l'hiver avec sa dormance mais aussi avec ses travaux

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, Eric B, daniel.gureghian, Gibus, bibi64, condorcet, Oyaji-sama, Papé, Agnès C, flupke14, starbuck, leteckel, LLDA, faka, éricH, Kiravi
22 Déc 2021 13:06 #441
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Papé, Sebastien85, david84
31 Déc 2021 17:35 #442
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Boussole

Retour vers l’Ouest, après chaque phase "d’orientalisation", le même processus de désorientation. Oui, je suis à l’Ouest, complètement.

 C’est d’ailleurs toujours un peu pareil : une fois que l’acculturation est revenue à son optimum, il faut refaire les bagages et quitter. Je mesure parfaitement que ce « déboussolement » que je vis  à chaque retour, connaît son pendant à mon arrivée au Clos Veličane : réapprendre la simplicité, le calme, la paix, le silence, la bienveillance des voisins, leur respect a priori, ne pas être dans la méfiance, ne pas être sur le qui-vive en même temps qu’il faut laisser du temps au corps à redevenir paysan, aux mains, leur capacité à résister au froid, réapprendre cet autre rythme, moins trépident mais tout aussi urgent.

 Pourtant, il y a bien une unité de l'urgence au travers de la crise sanitaire que nous vivons. Elle est aussi vive en Slovénie qu’elle l’est en France, avec les mêmes impacts sur les activités : pour preuve, ce retard dans les expéditions lié au fait que les étiquettes n’ont pas pu être livrées à temps car l’entreprise en charge de les produire a dû fermer temporairement.
 Cela chamboule les plans, oblige à trouver des solutions : il y en a et les vins partiront quand même, avec juste un peu de retard.

 


 Mais les vins eux restent bien dans leur terroir : j’aime bien cette idée de ce continuum, cet ancrage alors que je suis obligé de déserter : le vin, lui, reste fidèle ; j’ai même le sentiment qu’il progresse pour être toujours plus lié à ce lieu. Il progresse à chaque nouveau millésime, mais il progresse également en bouteille et s’affirme, affirme son identité, avec le temps. Les derniers témoignages postés sur LPV, sur des cuvées dégustées pendant les fêtes, me réjouissent et avancent sur la carte du sans faute. Ils donnent satisfaction, donnent du plaisir, donnent ce que l’on attend d’eux et parfois au-delà.

 De ce point de vue, je suis très heureux de voir l’évolution du Riesling 2018 que le temps est en train de dompter, qui garde néanmoins une forte personnalité et qui, j’en suis certain, a encore bien des choses à montrer.

 Tous les 2019 se dégustent bien aujourd’hui ; ce sera finalement le pinot gris 2019 qui aura mis le plus de temps à sortir de sa gangue.

 Du temps, il en faudra aux 2020, mais ils sont les dignes successeurs et la nouvelle cuvée, finalement nommée « Riesling + » a encaissé la mise sans trop de heurts. Nous avons apporté un grand soin à cette mise en bouteilles pour éviter au maximum que le choc ne soit trop long et trop profond. Mais de toute façon, je sais maintenant que le vin a besoin du temps saisonnier et qu’il faut l’installation du printemps pour que le vin se livre tout à fait, d’autant plus que la cave du Clos est bien froide en ce moment. (Sans rentrer dans les détails ni les secrets, le dosage en sulfites s’est fait a minima et 10 jours avant la mise).  En 2020, les cuvées classiques de riesling et de pinot gris auront des noms slovènes : renski rizling et sivi pinot. C’était bien la moindre des choses. Les étiquettes ont également changé sans perdre leur âme tout comme la forme des bouteilles qui est, elle aussi, très Europe Centrale.

 2021 marquera à coup sûr un tournant pour le Clos Veličane : tout le riesling se situera au niveau de la cuvée Riesling +, sans doute même au-delà : les vins ont gagné en profondeur, en densité : je le dois au millésime exceptionnel, sans aucun doute, mais aussi à une taille plus sévère (très sévère) et à un contrôle rigoureux des rendements. La charge sur chaque pied n’excédant pas 800 / 900 grammes. Il est également fort probable qu’à l’avenir, la part du liquoreux de pinot gris soit plus importante. En 2021, Pozna Letina est un vin hors norme ; chacune de ses dégustations sur fût donne beaucoup d’émotion. La production a été confidentielle (il y a 100 litres en tout), mais élargir la production est certes un pari risqué, cependant compte tenu du potentiel que j’observe sur ce mode de production, cela vaut sans doute la peine d’aller plus loin. C’était de toute façon mon idée première : elle me faisait peur par manque d’expérience, mais je me rends compte que la réalisation de vendanges aussi tardives, comme je l’ai fait en 2019 ou en 2021 est une aventure exceptionnelle qui, par ailleurs, me fait renouer avec une passion des vins moelleux que j’avais un peu délaissée.

 Le tour d’horizon me semble complet, à l’aube de cette nouvelle année, j’y vois même quelques résolutions …
Mon vœu le plus cher reste de toujours aller de l’avant dans la qualité : les derniers témoignages me laissent penser que les vins du Clos Veličane sont sur la bonne voie. Quelque soit la direction du chemin, vers l'Ouest ou l'Est, garder ce cap semble essentiel.

 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, mgtusi, Galinsky, enzo daviolo, Gibus, lutembi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, TristanBP, Papé, Sebastien85, Agnès C, starbuck, leteckel, LLDA, david84, faka, éricH, Kiravi
06 Jan 2022 13:50 #443
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Seconde offre du millésime 2020
Chers amis du Clos Veličane,

Après mes vœux pour cette nouvelle année, je vous propose à nouveau le nouveau millésime du Clos, à savoir le millésime 2020. 

Petite nouveauté par rapport à la première offre, vous avez la possibilité de commander un set des trois cuvées ce qui peut vous permettre de goûter ce nouveau millésime du Clos Veličane avant d'aller plus avant si les vins vous plaisent ou un en particulier.

En outre, il reste quelques vins de 2019 (très petite quantité, hors liquoreux) et sur demande particulière, je peux encore céder quelques bouteilles.

Le formulaire de commande est accessible en cliquant sur cette ligne.

Passionnément,

Jérôme Pérez
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.closvelicane.eu

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Papé
13 Jan 2022 21:37 #444

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Nouvelle habillage

à nouveau Slovène et c'est un bonheur : du coup, il y a du temps et des actions à rattraper.
Pour cause de Covid, les étiquettes n'avaient pu être imprimées à temps et l'organisation en distanciel fut un vrai calvaire : mais enfin, tout est résolu et les envois vont pouvoir partir, avec du retard pour ceux de fin décembre. Demain, tout sera chez le transporteur. Les envois de février ne subiront, eux aucun tard. 
Je suis ravi du nouvel habillage et des nouvelles bouteilles qui correspondent mieux au style du vin. Les cuvées riesling et pinot gris prennent des noms slovènes (Renski rizling et sivi pinot) et revendiquent un peu plus leur origine !
 
Na zdravje !
 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, daniel.gureghian, peterka, lutembi, TristanBP, Papé, éricH, Remueur, Kiravi
13 Fév 2022 20:18 #445
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6454
  • Remerciements reçus 13144

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Clos Veličane

Clos Veličane écrit:
Demain, tout sera chez le transporteur. Les envois de février ne subiront, eux aucun tard. 
 

Chouette ! 

Olivier
13 Fév 2022 21:03 #446

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

No sport, c’est du sport !

Mon remède à moi, ça a toujours été la dépense physique : un besoin qui est devenu une nécessité, une sorte d’addiction, jusqu’à avoir mauvaise conscience les jours d’inactivité : je suis persuadé que certains se reconnaîtront dans ces mots ; d’autres pas. Toujours est-il que je fais du sport quasi quotidiennement, depuis des dizaines d’années : sauf quand je taille le riesling à Veličane. Et cette année, je n’ai pas rogné ; du reste, la qualité du millésime m’a donné raison ; mais le riesling ce coquin, s’en est donné à cœur joie, se laissant aller sans retenue : et vas-y que je lance des sarment dans l’inconnue, et vas-y que je m’accroche là et encore ici ! Bref, mes épaules me disent que pour aujourd’hui ça va, on a notre compte.

Système slovène !

c’est un peu comme le système D, mais en slovène. J’ai toujours trouvé les gens d’ici charmants, serviables, souriants. Un ami (slovène) m’avait prévenu. Quand ça cause monnaie, on ne rigole plus. Il m’avait expliqué ça de la façon suivante : « nous ne sommes pas riches, alors un sou, c’est un sou ; donc, faut pas se vexer, mais quand on fait des affaires, l’amitié ne compte pas. » Une fois qu’on connaît la musique, on comprend mieux, en effet. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a toujours une solution à tout : c’est une question de monnaie. J’en veux pour preuve la visite annuelle chez mon œnologue. Celui qui embouteille, car officiellement, si je veux mettre en bouteilles et avoir un numéro pour mes vins, il me faut un diplôme d’œnologie et si je ne l’ai pas, il me faut un œnologue qui met mon vin en bouteilles. Le mien, il est pratique, il fait ça à distance depuis son bureau et en 5 minutes, le temps de faire le papier. Ça me coûte un peu de cash, mais mon vin est prêt pour passer à l’agrément : réponse mardi.

You are making my day !

La mise en bouteille a eu lieu à Maribor de 11h22 à 11h28, ce qui m’a laissé le temps de tailler un peu avant de partir, mais du coup, rien à manger dans le frigo du vigneron, célibataire pour cette campagne de taille. L’occasion d’aller au restaurant Dvorec de Jeruzalem, un très bel établissement. La serveuse, m’annonce que mon vin plaît beaucoup et que le stock de Pinot gris 2019 est à zéro. Du coup, j’enregistre la nouvelle commande et comme je suis un peu slovène, moi non plus, je ne rigole plus avec le patron et lui fait remarquer le prix de la bouteille sur la carte. Nous sommes restés amis … En mangeant, je reçois un appel d’un sommelier slovène qui m’annonce qu’il me commande du riesling 2019 : « you are making my day », lui ai-je répondu. La mise en bouteilles n’est pas si chère finalement !

Verre sur échasse

Excellent filet mignon de porc à la cuisson parfaite. Avec ça, je demande un verre de pinot noir. La serveuse revient avec un verre énorme, façon Zalto, une copie conforme pour le contenant, mais sur un pied qui n’en finit pas : c’est simple, j’ai eu peur de le casser en faisant tourner le vin dans le verre. Un pinot noir de P&F 2020, noir comme de l’encre, un peu vin de castor, mais vraiment un jus très plein et parfaitement vinifié, sans sécheresse malgré l’extraction. Seulement voilà, mon filet mignon attendait sans doute un vin plus délicat. Du coup, je n’ai pas fini le verre : faut dire que les rangs de riesling m’attendaient de pied ferme.
       

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, Jean-Bernard, mgtusi, daniel.gureghian, Galinsky, enzo daviolo, Gibus, peterka, TristanBP, Papé, Agnès C, flupke14, starbuck, leteckel, éricH, Kiravi
15 Fév 2022 20:27 #447
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Une rencontre de taille 

la première de l'année, à la faveur de cette belle journée ensoleillée : 
 
et dans la série, les paysans ont un incroyable talent :
    

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bibi64, starbuck
16 Fév 2022 18:57 #448
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5636
  • Remerciements reçus 9179

Réponse de starbuck sur le sujet Clos Veličane

Une rencontre de taille 
    

Moi qui croyais que les morilles slovènes n'étaient qu'une légende 

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: did91, barbare46
16 Fév 2022 19:04 #449

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Clos Velicane
  • Portrait de Clos Velicane Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 311
  • Remerciements reçus 2413

Réponse de Clos Velicane sur le sujet Clos Veličane

Ermitage

La taille est terminée, il reste quelques rangs à attacher. Étrange année pour la taille : j’étais seul à Jeruzalem, seul pour faire la route, seul pour travailler, manger, dormir .
Bien entendu, j’ai hâte de retrouver ma petite famille, mais je sais aussi que je vais quitter à regret ce lieu, comme d’habitude, sans doute davantage (et ça aussi c’est une habitude). Mais l’inédit cette fois, et ce qui explique ce davantage-là, c’est que j’ai vécu totalement le Clos Veličane.

jusqu’à être ce lieu : y être et ne faire qu’un réuni par l’objet de ma présence : le vin, la vigne. Certains jours, je n’ai vu personne : du reste la plupart. Je m’arrangeais pour aller rapidement au ravitaillement, en prendre pour trois jours pour ne pas avoir à redescendre à Ljutomer et passer mes jours dans la vigne, mes soirées dans la cave.

Je me suis hâté pour retrouver vite les miens et cette hâte, cet entêtement pour combler un manque a su créer un plein, une raison d’être, un attachement supplémentaire. 
J’ai eu du mal à me l’avouer, mais cet engagement total va me manquer : je l’assume aujourd’hui car je le comprends et je n’y vois aucune trahison, aucune culpabilité. J’ai taillé, attaché, goûté, étiqueté, emballé, expédié : tout cela journellement et du matin au soir sans relâche.

Dormir, manger n’étaient que des nécessités pour servir cette cause.

 Pour le coup, les mondanités de demain me tendent quelque peu : comme un ours qui sort de son hibernation, comme un Robinson qui reprend contact avec la civilisation : Un rendez-vous très important avec un distributeur, la présentation des nouveaux vins à un ami propriétaire d’un bar à vin, une réunion du groupe Velika Lega, un autre contact avec un autre distributeur et une dégustation à la suite des vins des acteurs de cette association : le gratin des vins slovènes : Marrof, Suklje, Gross, Simsic. Le tout à Ljubljana, dans différents endroits de la ville : un marathon qui va sans doute se finir tard et qui me fait un peu peur, comme quand on est ébloui par la lumière trop crue alors que l’on sort de la quiétude de la pénombre. Il va falloir se raser, remettre des chaussures de ville, enfiler une veste : mais une chose est certaine, il ne faut pas que je me rate. Je me rassure en me disant que finalement ce périple qui m’attend, c’est la suite logique de ce que je fais depuis plus d’une semaine maintenant.

La photographie du jour : le plus beau pied de riesling du Clos Veličane juste avant que je ne le taille : le ramage du riesling m'évoque immanquablement les bois d'un cerf : 
 

toute demande particulière via www.closvelicane.eu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, did91, Nilgiri, Jean-Bernard, mgtusi, daniel.gureghian, enzo daviolo, Gibus, peterka, breizhmanu, bibi64, TristanBP, Oyaji-sama, Papé, flupke14, starbuck, leteckel, éricH, Remueur
20 Fév 2022 22:45 #450
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck