Nous avons 1476 invités et 9 inscrits en ligne

Au Souper Fin à Frichemesnil

  • bassaler
  • Portrait de bassaler Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 815
  • Remerciements reçus 2597

Au Souper Fin à Frichemesnil a été créé par bassaler

Traditionnellement, juillet est le mois d'anniversaire de ma mère, et traditionnellement nous profitons de l'occasion (de l'alibi) pour faire une belle table. Comme maintenant depuis de nombreuses années, nos pas nous mènent en pays de Caux, pays de briques et de tuiles, et c'est à Frichemesnil que nous avons établi notre camp de base, au restaurant étoilé « Au Souper Fin ».

2.bp.blogspot.com/-G... Nous avons opté pour le menu « Suggestion du chef » composé d'une entrée, d'un plat, d'un plateau de fromages et d'un dessert.

3.bp.blogspot.com/-B... Velouté de sarrasin, jeunes poireaux, girolles et langoustines snackées

2.bp.blogspot.com/-P... Foie gras de canard, comme un opéra, artichaut poivrade, vinaigre truffé

1.bp.blogspot.com/-5... Turbot pêche côtière de Dieppe, caviar d'aubergines et beurre d'Espelette

4.bp.blogspot.com/-M... 3.bp.blogspot.com/-B... Plateau de fromages (hum …) et ma sélection

4.bp.blogspot.com/-Y... Sablé aux fraises gariguette

1.bp.blogspot.com/-X... Comme un baba au rhum, cerises burlat

Pour accompagner ce repas.
Un verre de Champagne Ayala « brut majeur » : un joli champagne sur un registre minéral fin, un dosage finement intégré à une matière florale, fruitée et vineuse. Belle « bulosité » et finale fraîche. Très Bien +
Jurançon sec, cuvée Marie 2012, Clos Uroulat (domaine Hours) : un classique dont je ne me lasse jamais. Trame acide intense (vive), mais parfaitement équilibrée par une chair fruitée et des notes issues du Gros Manseng, floralité légèrement miellée et épicée. Légère rondeur (velouté) glycérinée en finale, et qui donne le contre-point parfait aux deux plats. Excellent
Avec le fromage, un Crozes-Hermitage blanc 2013, domaine des Entrefaux (Tardy) : changement de registre avec un vin plus charpenté, construit sur une ossature grasse, exubérante et d'une aromaticité exotique (fruits de la passion), sans lourdeur. Sans doute moins complexe que le précédent mais le vin possède une corpulence plus large qui permet de supporter quelques fromages affinés. Très Bien +
Pas de vin de dessert, j'ai été très raisonnable sur le coup !
En conclusion, un palier a été franchi cette année dans la cuisine d'Eric Buisset, avec de belles et justes associations de saveurs, comme cette triplette foie gras / artichaut poivrade / sauce truffée sur un registre terrien / anisé digne d'un double étoilé. Cuisson juste du poisson, à la chair nacrée comme il faut, et accompagnements d'une aromaticité parfaitement maîtrisée. Service précis et toujours décontracté. Carte des vins courte mais qui fait la part belle à des appellations peu connues mais ô combien savoureuses.
Nous y retournerons avec plaisir l'an prochain.

4.bp.blogspot.com/-s... Retour par la vallée de la Seine où nous avons re(re)(re)découvert les joies de La croisière s'amuse, en empruntant le bac du Mesnil sous Jumièges / Yville sur Seine, sous un soleil radieux.
11 Juil 2016 07:59 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bassaler
  • Portrait de bassaler Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 815
  • Remerciements reçus 2597

Réponse de bassaler sur le sujet Retour à Frichemesnil


Retour en Pays de Caux pour un déjeuner familial à Frichemesnil, au restaurant étoilé « Au Souper Fin ».


Nous avons opté pour le menu « Suggestion du chef » composé d’une entrée, d’un plat, d’un plateau de fromages et d’un dessert.


Bouillon de volaille à l’Ail des ours et petit épeautre, foie gras chaud poélé


Bar de ligne en carpaccio, bonbons de crevette, langoustine snackée, pousses et herbes du jardin


Turbot pêche côtière de Dieppe, légumes à la niçoise, fumet crème au pistil de safran


Plateau de fromages (hum …)


Nougat glacé, fruits rouges de saison


Mille-feuilles à la vanille bourbon


Macaron fraises gariguettes et compotée de rhubarbe


Feuillet caramélisé, framboises et crème citronnée

Pour accompagner ce repas.
En apéritif, un Champagne Billecard-Salmon plutôt vif et tendu, avec un joli enrobage, une sorte de rondeur briochée qui fait le contre-point. Finale salivante, un vrai sec qui penche vers une douceur toute avenante, florale et fruitée. Belle « bulle » fraîche. Très Bien +
En entrée, un Arbois Chardonnay, Vieilles vignes, les Corvées sous Curon 2013, Jacques Tissot : superbe aromatique sur un oxydatif ménagé du plus bel effet, notes florales et beaux amers au nez. Une bouche sur un fruité intense (fruits blancs) d’une belle maturité, corpulente et ronde tout en restant traçante. Finale longue, de beaux amers nobles étirant. Excellent (+) (Oliv, je persiste !!!!!)
Avec le poisson, un Puligny-Montrachet 2014, François Buisson (Buisson-Battault) : un palier supplémentaire dans la finesse et la puissance. Nez magnifique sur un élevage encore présent mais élégant, des notes d’amandes grillées alliées à des amers salivant. Bouche corpulente, fraîche, presque mentholée. Grosse empreinte en bouche, jusqu’à une finale vibrante. Excellent ++
Avec les fromages, nous sommes partis sur un rouge ! Grand bien nous a pris avec ce Chinon, les Pierres Chauds 2014, Fabrice Gasnier : un nez qui explose les fruits rouges, sur la cerise principalement, une pointe de végétal noble, une sensation tannique encore granuleuse (dans le bon sens du terme). En bouche, confirmation d’un grain tannique superlatif, complètement intégré à un substrat fruité, le cabernet franc droit mais sans notes de poivrons verts. Belle acidité qui laisse penser à une garde encore bien confortable. Très belle découvert. Excellent +

Confirmation une nouvelle fois de l’excellence de la table, tant pour l’accueil, le service et la cuisine d’Eric Buisset. Une valeur sûre en Normandie, et l’une des plus belles table qu’il m’a été permis de « faire ».
Révélation avec une carte des vins qui recèle des petites à des tarifs très doux, notamment pour les appellations peu connues ou peu médiatisées.
Nous y reviendrons avec plaisir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tht, Blog, leteckel
16 Juil 2017 16:09 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95776
  • Remerciements reçus 26050

Réponse de oliv sur le sujet Retour à Frichemesnil

Ca donne pas faim du tout !
PAS DU TOUT DU TOUT !! :woohoo:

Je vois que tu vas finir juraddict (même si ce vin est un ouillé) !
Comme quoi, il ne faut jamais désespérer de la nature humaine... zX
16 Juil 2017 16:17 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bassaler
  • Portrait de bassaler Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 815
  • Remerciements reçus 2597

Réponse de bassaler sur le sujet Retour à Frichemesnil (épisode XXX)

Retour « Au Souper Fin » après une année de disette et de restrictions de circulation et de fermetures. Et c’est avec joie que nous avons retrouvé ce restaurant convivial, qui fait bon et où l’on se sent presque à la maison. Cette année, nous avons mangé à la carte, avec une entrée, un plat et un dessert.


Carpaccio de Bar de Ligne, Huile vierge et Homard étuvé au beurre d’Espelette


Foie gras de canard au Beaumes de Venise, jambon cru de Bigorre et Cerises


Ris de Veau rôti au poëlon, jus de cuisson crémé, au vin jaunes, girolles et petits légumes


Pavlova aux fruits rouges, sorbet


Tarte fraises-rhubarbe, glace au yaourt


Pour accompagner ce repas.


En apéritif, un Champagne Brut Blanc de Noirs, maison Gardet : un blanc de noirs sur la finesse, une pointe briochée gourmande au nez. En bouche, vivacité acidulée assez charnue. Association entre floralité et minéralité fine. Pointe complémentaire grasse et glycérinée, qui termine sur de fins amers salivants en finale. Très belle entrée en matière. Très Bien ++
Avec les entrées, un Palette, château Simone 2014 : robe dorée très brillante. Nez sur l’aromatique « typique » du cru, une pointe saline vibrante en sus. Bouche ronde avec toujours cette tension saline. Fraîcheur et joli gras se conjuguent. Allonge sur des notes de bois de cèdre, de boisé pâtiné, une sorte de pointe tannique réglissée. Encore une impression de vin caméléon qui s’adapte à toutes les situations. Confirmation de l’excellence. Excellent (+) Avec la chair tendre et délicate des ris, il fallait un pinot noble. Nous avons opté pour un Sancerre, la Croix du Roy 2015, Lucien Crochet : un vin que nous avions déjà croisé, jeune, lors d’une dégustation. Là encore, le vin a pris de l’ampleur et une dimension de gastronomie. Robe rouge vive, intense, type alizarine. Un nez de fruits noirs intense, sur la cerise, des notes fumées du plus bel effet. Une impression supplémentaire d’acidité et de droiture pouvant évoquer le Cabernet Franc. En bouche, c’est énergique, avec une grande acidité salivante, mais pas astringente ! Fraîcheur soyeuse des tannins déjà bien arrondis, mais avec du caractère. Une synthèse des plus beaux pinots cotedoriens et des pinots ligériens, avec un supplément de cabernet. Excellent +

En conclusion, un très beau moment où nous avons redécouvert nos classiques, tant pour l’accueil et le service que pour l’assiette (les assiettes) concoctée(s) par Eric Buisset.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., tht, Galinsky, Gibus, Moriendi, TIMO, Vaudésir, Blog, Agnès C, Kiravi
12 Juil 2021 18:55 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bassaler
  • Portrait de bassaler Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 815
  • Remerciements reçus 2597
[justify][justify]On ne change pas une équipe qui gagne. Nouvel anniversaire familial à fêter, nouveau repas en ce samedi midi ensoleillé et chaud (mais pas trop) au restaurant « Au Souper Fin » situé à Frichemesnil, à l’orée du Pays de Caux. Et c’est toujours avec la même excitation que nous retrouvons ce « petit » restaurant convivial, discret mais de très belle qualité.[/justify][/justify]
Menu du chef en trois services :  
Queue de homard de nos côtes, marinée à l’huile vierge, salade de haricots verts
  
Timbale de ris de veau aux girolles et au romarin
  
Filet de Saint Pierre, pêche de Dieppe, jus crémé, oseille du jardin
  
Chariot de fromages
  
Pavlova aux fruits rouges, crémeux à l’estragon
  
Mille feuille, crème pâtissière à la vanille
  
Saint-Honoré, choux à la vanille caramélisés, sablé breton, crème chantilly
Pour accompagner ce repas.
En apéritif, un Champagne Brut Blanc de Noirs, maison Gardet : un blanc de noirs de très belle construction. Nez vif, brioché tendrement, salivant. Bouche avec une acidité soyeuse, une fine pointe d’amers discrets. Minéralité glycérinée tendre. Un champagne d’apéritif sur la finesse et une certaine vinosité. Très Bien ++
Avec les entrées, un Montlouis, les Hauts de Husseau 2019, domaine de la Taille aux Loups : très beau nez sur la floralité, plutôt opulent et intense. Impression d’allonge et de corpulence. Bouche étonnamment grasse, corpulente. L’acidité et la nature du cépage viennent équilibrer l’ensemble, et allonger le vin (et le plaisir de le boire). Minéralité saline offrant un superbe toucher de bouche, gourmand, superlatif. Finale finement fumée, allongée, pointe saline granuleuse du plus bel effet. Une « entrée de gamme » déjà bien prête à boire (je vais pouvoir patienter pour mes Venise et Bretonnière avec cette cuvée. De la bel ouvrage. Excellent +
Avec le Saint Pierre, changement de registre, de cépage mais finalement pas de région puisque nous restons en Loire, certes plus orientale avec ce Sancerre, cuvée Prestige 2017, Lucien Crochet : un nez sur une extrême finesse aromatique, exotique mais pas trop. Notes finement poudrée, une sorte de sauvignon à la maturité contrôlée, et sans ce côté « typique » du cépage (vous savez bien, le « pipi de chat »). Notes complémentaires de pierre à fusil. La bouche est ronde, charmeuse sur un exotisme mesuré. Une impression « turbo » pour finir. Un bel accord avec le poisson et ses accompagnements. Excellent

Une nouvelle fois, nous avons passé un excellent moment dans ce restaurant qui, loin de l’emballement médiatique, offre un rapport Qualité / Prix / Plaisir digne de tout épicurien. Toujours un accueil amical, un service discret mais efficace … et des assiettes au niveau de son étoile.

Nous y reviendrons avec grand plaisir.

Bruno
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, chrisdu74, Vaudésir, Papé, Blog, Frisette, GAET, IH1456
17 Juil 2022 10:56 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bassaler
  • Portrait de bassaler Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 815
  • Remerciements reçus 2597
Traditionnel rendez-vous estival pour un anniversaire qui compte (85 ans), au restaurant « Au Souper Fin  » qui est devenu, depuis plus d’une décennie, un lieu incontournable. Et comme d’habitude, nous avons profité d’une cuisine toujours aussi juste, d’un accueil et d’un service convivial et d’une carte des vins où nous trouvons toujours de belles solutions pour accompagner notre repas.
  Menu du chef en trois services + le plateau de fromages 
Queue de homard étuvée, salade d’haricots verts de la ferme d’à côté
 
Foie gras frais façon Hypocras, tartine estivale, jambon cru de montagne
 
Filet de Turbot, pêche de Dieppe, fumet iodé au beurre d’algues
 
Quelques fromages
 
Cerises et chocolat. Biscuit joconde et craquant au chocolat, confit de cerises et sorbet crème fouettée
 
Crémeux framboises. Sablé breton, framboises fraîches, fenouil confit et sa glace
Pour accompagner ce repas.  En apéritif, un Champagne Brut Blanc de Noirs, maison Gardet : un blanc de noirs de très belle construction, très vineux, structuré et tonique. Pointe briochée au nez, sur un fruit noir élégant. Bouche construite autour d’une colonne vertébrale tendue, par une acidité fine. Tendresse finale, avec de petits amers « tanniques » salivant. Confirmation de nos impressions de l’an dernier, avec un supplément de soyeux, de minéralité et de vinosité. Excellent

Saumur, Clos du Midi 2020, Arnaud Lambert : très beau nez de chenin tendre, floral et frais. Notes aromatiques sur le chèvrefeuille. Bouche avec du peps, étonnamment saline, associant allonge et gras. Joli toucher de bouche, qui prend de l’ampleur, plus de droiture et de structure avec le poisson. Belle allonge sur la finale. Excellent

Vin Doux Naturel, Rasteau, cuvée Signature 2019, Cave de Rasteau : la puissance et la douceur d’un Grenache bien né, gorgé de soleil, notes de fruits noirs, d’épices et pointe torréfiée. Bouche complexe, je dirais une synthèse entre un Vintage et un Tawny. De la structure sans lourdeur, des notes semi-oxydatives de bel effet. C’est frais, salin, tannique et équilibré. Superbe avec le chocolat et la cerise. Excellent +  [justify] [/justify][justify]Encore un moment suspendu dans cet établissement à la fois « discret », sans esbrouffe et qui sait faire très bon. Largement digne de son étoile. Rendez-vous est déjà pris pour septembre … car nous avons appris avec un peu de tristesse, mais sans nostalgie, que le restaurant allait fermer cet automne, pour cause de retraite ! Ce sera alors un dernier feu d’artifices.[/justify] 
Bruno
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, Galinsky, Vaudésir, Frisette, IH1456, the_ej, Garfield, Ilroulegalet, Allobroge
11 Juil 2023 10:32 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bassaler
  • Portrait de bassaler Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 815
  • Remerciements reçus 2597
Dernier repas au restaurant « Au Souper Fin  » ce jour, pour cause de cessation d’activité, Mr et Mme Buisset prenant une retraite bien méritée. A l’image de nos multiples visites, cet adieu sera accompagné d’une cuisine toujours juste et sans esbrouffe mais ô combien de qualité.

Menu du chef en trois services + le plateau de fromages 
Bar de ligne en carpaccio, huile vierge, aromates, salpicon de homard
 
Foie gras frais, façon opéra, figues fraîches de Soliès
 
Filet de Saint Pierre, pêche de Dieppe, fumet au beurre d’oseille du jardin
 
Fromages normands
 
Tarte amandine aux figues fraîches, glace nougat-lavande
 
Tarte caramel – chocolat, pâte sablée cacao, glace chocolat
 
Cheese-cake, crémeux citron, sorbet citron-basilic, meringue
 
Bavarois à la poire, praliné aux pignons de pin et sorbet poire
Pour accompagner ce repas

En apéritif, un Champagne Brut Blanc de Noirs, maison Gardet : un blanc de noirs de très belle construction, très vineux au nez, profond et tendrement brioché, des notes de fruits noirs en complément. Bouche sérieuse, construite autour d’une belle acidité, charmeuse, avec de légères touches enrobées. Finale sur de beaux amers fumés, complétés par une rondeur grasse gourmande et fraîche. Une valeur sûre. Excellent  [justify]

Cour-Cheverny, cuvée François 1er 2019, domaine des Huards : un nez fin et très floral, sur les fleurs blanches. Notes aromatiques sur l’anis et le fenouil, très élégantes et aériennes. Pointe fumée en complément. Bouche sur l’élégance, équilibrée, dotée d’une belle acidité fine. C’est claquant, avec de la mâche. Si le foie gras l’a emporté sur le vin, très bel accord avec le St Pierre. Le vin offre en outre un joli contre-point avec les fromages normands, une pointe glycérinée et muscatée se révélant à leur contact. Excellent

[/justify]  [justify]

Voilà, cela faisait 12 ans que nous venions en juillet à Frichemesnil. Une page se tourne, certes avec un peu de nostalgie, mais surtout avec de beaux souvenirs d’une cuisine d’exception, un accueil très familial et juste et toujours de belles bouteilles à la carte.

Il va nous falloir maintenant trouver un autre établissement … [/justify]

Bruno
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Eric B, HERBEY 99, Vaudésir, Atmosphere, Lame11
03 Oct 2023 10:09 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck