Nous avons 2648 invités et 53 inscrits en ligne

Domaine Henri Germain & Fils, Meursault

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2133
Le millésime 2021 au domaine Henri et Jean-François Germain


Avec un petit gros retard j’ai pris un (long) moment avant de revenir ici sur la dégustation du millésime 2021 qui s’est déroulée fin Octobre dernier dans cet antre murisaltien. Heureusement que 2022 est dans les fûts depuis quelques temps déjà. Mais si Jean-François ne se départ jamais de sa bonne humeur, l’amplitude de son sourire est vraisemblablement proportionnel au soulagement d’avoir rentré une récolte aux quantités bien plus respectables. « Il valait mieux que vous veniez après les vendanges :)».
Comme cela est le cas depuis 2, 3 ans désormais, sa fille l’accompagne. Et il semble lui confier un nombre croissant de tâches.


Gérer la baisse des volumes dans la cave
 


- La variation significative des volumes entre 2021 et 2022 a dû vous obliger à vous réorganiser, peut-être en terme de futaille?
- Nous faisons un élevage sur pratiquement 2 ans. La rotation est donc longue. On a récupéré des fûts 2020 pour 2022. Il y a eu quelques achats tout de même. La mise de 2020 avait déjà été retardée car les approvisionnements en bouteilles furent plus longs.
- Ne craigniez-vous pas de les laisser trop longtemps dans les tonneaux et cuves?
- Non. La cave est bien fraîche. Il n’y a pas d’habitation au dessus.

Bourgogne
Une belle vivacité et une grande netteté, et nous allons constater que c’est un trait commun à toutes les appellations du domaine. En contraste avec mon souvenir gustatif du 2020, la chair est ici bien moins corpulente. C’est très digeste et se déguste très facilement. AB++

- Pouvez-vous nous évoquer 2021?
- Nous sommes aux alentours de 20 hl en moyenne. Cela varie d’un endroit à l’autre -75% sur Perrières, -50% sur le Bourgogne blanc. L’état sanitaire est bon. Les maturités sont moyennes. Nous avons surtout une grande acidité alors que nous sommes loin d’être les premiers à vendanger.
- Vous avez dû vendanger fin Septembre?
- On commence le 27 Septembre. En 2022, le 27 Août. Et 2020 en comparaison tout s’est fait entre le 23 et le 31 Août.

Meursault
Un corps plus charnu. Un tension haute en intensité et en géographie de palais. Du citron jaune, du zeste et de l’airelle en abondance. Des contours et un tranchant bien affirmé. B+

- La trame est assez vive :)
- C’est pas mal comme jus de citron n’est-ce pas:) ? Les millésimes à forte gelée produisent souvent des vins avec une acidité marquée chez nous. Le 2ème hiver est d’autant plus important. La précipitation tartrique qui se produit pendant cette période permet de patiner le vin.
- A quel niveau d’acidité vous situez-vous?
- En total, entre 5 et 5,5. Sur le PH, 3,10 à 3,15.
- Ce n’est pas si bas. Et les degrés?
- 12 à 12,5°.
- Vous avez peut-être chaptalisé?
- Pas ou peu. Il n’y avait pas beaucoup de raisins. C’était plus facile pour eux de mûrir.

Meursault, Chevalières
Sur un tel millésime, Chevalières se démarque moins de ses frères. Le terroir peut se confondre en grande partie avec le millésime. La tension y est, une pente un peu plus verticale. B+
- C’était une vision presque apocalyptique à 4h du matin. Tout le monde était sur le pied de guerre. Les bougies étaient de sorties. On aurait pu croire par endroit à une piste d’atterrissage pour avion :). La première nuit c’en était presque sympa. La 3ème était beaucoup moins drôle.



Pas de répit en 2021
 


Meursault, Limozin
L’habituelle dimension horizontale du terroir sied bien au millésime je pense. La largeur complète la verticalité de l’année. L’entame se fait épicée, sur le poivre blanc et le piment d’espelette, avant de laisser la place à une longue ligne traçante. B+/TB-

- Vous êtes plutôt épargnés par le dépérissement des pieds.
- Nous avons majoritairement du 3309. Pour le 161-49, on constate dans la région que ce sont plutôt les pieds en coteau qui donnent des signes de faiblesses. Moins dans plaine.
- Vos confrères évoquent porte-greffe venant du Sud.
- C’est étudié. On en viendra peut-être aussi aux OGMs afin d’être franc de pied :).

Chassagne Montrachet 1er cru, Morgeot
Le nez est plus végétal. La bouche également avec de l’amertume sur les premiers appuis. Du tilleul, de la fleur d’acacias et du coing un peu doucereux. Le tout est soudainement tranché par un filet de citron caviar. TB-

- Avec un niveau de sucre moindre, les fermentations ont dû être plus rapides?
- Pas en 2021, elles ont pris leur temps. En 2022, oui, ça s’est vite fait, tant sucre que malo. En 2021 l’humidité constante a engendré une pression permanente des maladies.
- C’est vrai qu’il a beaucoup plu. D’ailleurs, êtes-vous toujours parvenus à entrer dans les rangs?
- Oui, on pouvait passer.
- Vos confrères dans d’autres régions devaient encore traiter au mois de Juillet.
- On finit à 12/13 passages en 2021 contre 8/9 en 2022.
- De quelles quantités parlons-nous?
- 300 grammes de cuivre à l’ha. Nous sommes à 4kg à l’ha en moyenne sur 10 ans.



Réduire le soufre


- Où en êtes-vous dans votre recherche de réduction du SO2?
- On n’en utilise presque plus en rouge. Un peu en blanc, surtout sur la seconde partie de l’élevage. Nous n’avions pas été emballés par l’essai sans soufre. En rouge, on aboutit à 25 de libre pour 50 de total. Et en blanc, 80/90 de total, contre 100/110 précédemment. Pour 30 de libre à la mise.
- Vous avez réduit les moments où vous en mettez?
- Nous n’en mettons plus qu’un peu à la cuve, au moment de la fermentation alcoolique, 0,3 cl. Et 5 à 10 cl par pièce au soutirage.

Meursault 1er cru, le Porusot
Un vin plus consistant. C’est pourtant le côté cristallin de l’eau de coco qui s’épand sur les papilles. Viennent ensuite des notes de tilleuls qui s’allongent par de fines épices: poivre noir, raifort. Le tranchant ne domine plus ici, ou alors notre palais s’est habitué :). TB+

- 2021 est arrivé au milieu d’une succession d’années mûres/chaudes. Ca a dû changer vos dernières habitudes? Moins d’effeuillage peut-être par exemple?
- Non. Nous faisons comme d’habitude, surtout dans les vignes. Ce qui prend plus d’importance encore, c’est la date des vendanges.

Meursault 1er cru, Charmes
Je n’y avais pas prêté réellement attention jusqu’à présent. Les robes sont loin d’être pâlichonnes. Au contraire, elles sont plutôt marqués par un jaune citron. Aucun de reflet verdâtre qui pourrait trahir une quelconque maigreur. Charmes est fidèle à son terroir. C’est large, mûr, presque sur le zeste et la pulpe confits. L’évolution se décline sur un 2ème acte traçant et un troisième sur la peau de kumquat et l’amertume associée. TB+ et plus :).

Meursault 1er cru, Perrières
« Nous en faisons 4 fois moins qu’en 2022 :(. »
Et cela est bien dommage :(. Les tanins sont pierreux, presque crayeux. Le filin traçant horizontal est toute l’ossature du vin et son diamètre occupe une bonne partie de l’axe symétrique de la langue. C’est salivant et l’ensemble gagne en ampleur à chaque seconde qui s’écoule. La finale calcaire apparaît comme une conclusion naturelle. Exc+ nous sommes clairement un bon cran au dessus.



Un nouveau cru dans la gamme des rouges
 


Meursault, Clos des Mouches
Une sensation de sirop grenadine dilué en attaque qui laisse vite place à un délicat panier de fruits rouges acidulés plus affirmés. C’est toujours aussi accessible et avenant. L’impression est peut-être un peu plus éthérée sur ce millésime. B+/TB-

- Je vais vous faire goûter un nouveau rouge : Savigny les Beaune 1er cru, aux Gravains
- Comment êtes-vous parvenus à acquérir des vignes? C’est assez difficile dans la région.
- Les opportunités d’achats se font vite. Il faut être présent au bon moment. Nous étions 2nd sur la liste et c’est allé très vite. En une semaine nous avions signé le compromis. Ce sont des vignes plantées en 1976.

La corpulence est plus manifeste. Le registre des fruits est moins éclatant, un peu plus mat mais un petit filin acidulé plus vif vient réveiller la finale. B+ Il faudra vraisemblablement patienter.

Beaune 1er cru, les Bressandes
La prise d’épaisseur est ici encore la bienvenue. Les arômes s’éclaircissent sur la fraise d’Espagne, avec son côté saillant, un peu végétal et moins sucré. Le vin n’atteint pas la gourmandise du Clos des Mouches mais rien de surprenant en cela, puisque c’est très souvent le cas. Et pour perpétuer ces identités, le maillage plus dense et carré des tanins requerra certainement des années pour mieux harmoniser l’ensemble. B+/TB-, mais des raisons qui diffèrent du Meursault.

La fin de la dégustation marque le moment où il nous faut récupérer nos quelques cartons. Nous noterons pour la réservation de ces 2021 que la hausse tarifaire reste contenue même si l’essentiel de l’augmentation a eu lieu avec 2020.
Jean-François nous disait lors de nos premières venues préférer les millésimes chauds/mûrs. Son équipe et lui ne s’en tirent pas si mal sur une année qui l’est bien moins. Les Chardonnays aiguisés se font rares dans nos caves.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, legui, denaire, podyak, La Vie est une Fête, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, tomy63, LucB, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, David Chapot, LLDA, the_ej, ptitcoco, Martino, Fredimen, Garfield, Vesale, LEON213, Ilroulegalet, forty-one
13 Juil 2023 14:52 #271
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1116
  • Remerciements reçus 2632
Extraordinaire, merci! J'ai pu aller quelques fois au domaine grâce à des amis qui se reconnaîtront et que je remercie infiniment, j'ai eu l'impression d'avoir une personne avec beaucoup de modération/sagesse en face de moi, qui n'a pas la grosse tête, et c'est ce qui ressort de ton message. Merci à lui et à toi.
David.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Super-Pingouin
13 Juil 2023 21:43 #272

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554

CR: Domaine Henri Germain, Chassagne-Montrachet 1er cru Morgeot, 2005

Le bouchon est imbibé au tiers mais en bon état.
La robe est très jeune, sur un jaune tirant sur le gris vert.
Le premier nez est très fin, sur de très fines notes grillées qui s'ouvrent sur des senteurs de fleurs blanches.
Le réchauffement révèle un ensemble plus élevé, sur des notes lourdes de beurre frais.
La bouche possède un joli volume bien élancé par une belle acidité.
Le vin n'est pas toutefois très complexe en l'état et demande, je pense, à être encore attendu.

A suivre.


 

 

Dix ans plus tard, la patience a porté ses fruits !

Bouchon imbibé mais parfaitement adhérent.
Robe bouton d'or avec de l'évolution sans en devenir inquiétante pour autant.
Splendide nez d'un grand classicisme, sur un très fin grillé enroulé dans des notes de fruits jaunes, de tournesol, avec beaucoup de charme et de précision.
Bouche très agréable, très bien équilibrée pour peu qu'on conserve la température assez basse, avec un volume bien tapissant et une acidité juste.
Au réchauffement, le vin prend de l'épaisseur et un côté plus alangui, en lenteur qui me convient un peu moins.
Finale délicieusement savoureuse, sur des goûts en pleine phase avec le nez.
Beaucoup de plaisir pour un très beau vin ! 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., tht, denaire, Jean-Loup Guerrin, Papé, starbuck, leteckel, jd-krasaki, ptitcoco, Garfield, Gaija, forty-one
28 Juil 2023 11:56 #273
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 466
  • Remerciements reçus 1289

Réponse de ptitcoco sur le sujet Domaine Henri Germain, Meursault 1er cru Poruzots 2015

CR: Domaine Henri Germain, Meursault 1er cru Poruzots 2015

Salut les amis!

Cela faisait un moment que je n'avais pas posté de CR...
Enfin en tête à tête avec madame (les enfants envoyés chez les grands-parents) et avec des températures plus clémentes, je sors cette quille issue de mon alloc.
Le bouchon est nickel.
La robe est d'un bel or jaune clair.
Le nez est superbe, sur les agrumes, pointe florale, notes fruits exotiques, pointe miéllée.
En bouche, c'est top, le vin présente une très belle matière avec un équilibre magistrale entre fine acidité et pointe de gras qui tapisse superbement le palais, la retro fait ressortir les notes florales/agrumes. Très belle longueur, chaque fond de verre laissant echapper de longues effluves de fleurs, fruits jaunes...

Magnifique bouteille, je ne sais plus combien je l'avais payé au domaine en 2017, mais assurément une des plus belles bouteilles de l'année pour moi, de celle que l'on peut boire avant l'échaffaut......

Chez JF Germain, les Poruzots et Limozin sont vraiment, pour moi, les 2 tops climats à encaver (et au RQP plus que corrects...).

Bisous 

OAC
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, tomy63, Papé, starbuck, leteckel, jd-krasaki, Pins, Vesale, forty-one
01 Aoû 2023 20:16 #274

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Beaune Bressandes 1er cru, 2015

 

Bouchon parfait.
Robe légère, sur un grenat vermillon.
Nez délicieusement réussi, un vrai jus de pinot classique compromis de petits fruits des bois, entre la fraise et la myrtille, enroulés dans des notes fumées qui portent le fruit.
Bouche gracile, efficace en attaque avec un petit jus souple en phase avec ce fruit croquant et infusé.
Le vin déroule son charme aromatique plus qu'une réelle densité, sur une matière légère aux tanins et acidité parfaitement intégrés.
Seule une petite amertume égratigne un peu le point de perfection.
Un très joli bourgogne, parfaitement compatible avec les pdf.
Très bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, legui, matlebat, denaire, sideway, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, starbuck, leteckel, Garfield, Jeanveux, Manas, forty-one
14 Sep 2023 20:27 #275
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
  Les 50 ans du Gildas


CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault 1er cru Perrières, 2013



Oliv
Bouchon parfait.
Robe cristalline aux reflets verts.
Nez serré à l’ouverture minute, délicat, sur un floral pierreux très précis. L'aération et plus encore le réchauffement dans le verre ramène du fruit dans un ensemble pur et d'une grande élégance.
Bouche racée, d'une grande droiture, sur une très belle construction élancée, à la fois tendue et sans aucun creux.
Les goûts s'expriment encore discrètement, sur le pierreux et un côté encore tout jeune.
Finale longue et précise qui doit encore gagner en harmonie et en complexité aromatique.
Très bien.

Gildas
Le Meursault-Perrières 2013 de Germain était vraiment beau : une belle allonge ciselée et minérale comme je les aime
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, TristanBP, ptitcoco
13 Oct 2023 07:42 #276

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3779
  • Remerciements reçus 1269
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Chassagne-Montrachet rouge, 2021

Le nez est plaisant sur le fruit, framboise, pinot noir.
En bouche, le vin est agréable et on ne ressent pas le millésime assez acide en rouge.
Bien ++

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Papé
15 Oct 2023 00:16 #277

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3779
  • Remerciements reçus 1269

Réponse de francois999 sur le sujet Domaine Henri Germain, Beaune les Bressandes 2021

CR: Domaine Henri Germain, Beaune les Bressandes 2021

Nez sur les fruits rouges et un petit côté fraise
En bouche le vin est comme à son habitude un peu extrait, dense avec un côté végétal / acidité marqué 

Le millésime compliqué ressort dans ce vin 
Bien

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Vaudésir, Frisette, starbuck, Garfield
15 Oct 2023 15:21 #278

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 466
  • Remerciements reçus 1289
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault 1er cru Poruzots 2016

Salut,

Bouteille ouverte il y a 3h.
Robe jaune dorée.
Nez discret, même après une longue aération dans le verre, sur les agrumes, pointe miel, tilleul.
En bouche, jolie vin, la matière reste discrète, l'acidité bien integrée a du mal a donner de l'allonge au vin (du fait d'un manque de matière, selon moi). longueur correcte.
Je reste un peu sur ma faim, j'attendais davantage de matière sur ce climat (souvent bu avec JFG sur de vieux millésimes), j'aurai cru que 2016 aurait permis ce supplément d'âme...

Au final, jolie vin, mais quand je retrouve le prix domaine de l'époque (50euros ttc), je toussotte......

 

OAC
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, starbuck, leteckel, Garfield, forty-one
07 Nov 2023 18:59 #279

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1623
  • Remerciements reçus 3277
Dégusté à cette occasion
CR:
Domaine Henri Germain Chassagne Montrachet 1er cru Morgeot 2008
Premier nez sur le pralin et le chien mouillé puis pot pourri d’herbes aromatiques sèches et senteurs de fruit blancs (mirabelle), de groseille à maquereaux et de rhubarbe confite. La bouche est vive à l’attaque et se poursuit sur un fruit acidulé avec une matière tendue et presque tannique. C’est net, précis et vertical. Belle longueur effilée sur la groseille pas trop mûre. Pour mon goût, un peu plus de confort de bouche aurait été le bienvenu.
Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, forty-one
08 Nov 2023 10:07 #280

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
CR: Domaine Henri Germain & Fils - Meursault rouge Clos des Mouches, 2021



Bouchon parfait.
Robe grenat très clair, un peu plus que rubis.
Joli nez délicat, sur de fines notes aussi charmantes que (car ?) pinotantes, sur les petits rouges, la fraise des bois, un délicat élevage fumé.
Bouche évanescente, sur une délicatesse à la légèreté fragile sans verser dans le creux ou le décharné mais sans aucune réserve de chair ni de puissance.
Le vin apporte un plaisir par sa précision aromatique plus que par sa présence tactile
Sa finesse s'accorde très bien avec une côte de veau aux trompettes de la mort.
Finale légère sans longueur toutefois.

Un millésime dont il faudra sûrement profiter en jeunesse.
En essayant d'oublier le prix payé car sur ce type de millésime, ça coince quand même nettement aux entournures...
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Dom, Super-Pingouin, legui, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, TristanBP, Papé, oberlin, starbuck, leteckel, ptitcoco, forty-one
27 Nov 2023 20:11 #281
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
LPV NoRawQueduBon


CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault 1er Cru Poruzots, 2018

 
Fichier attaché :


Legui
Nez très élégant, assez paradigmatique. En bouche, l'attache est droite, très jolie, mais finit un peu durement. Sans doute à attendre quelques paires d'années pour qu'il gagne en harmonie.

JL75
Jolie réduction , des fleurs blanches. Chouette nez pas hyper expressif. En bouche c'est bon, c'est droit volume assez important, belle acidité.
C'est très bon mais comme toujours sur ce producteur je trouve ça très bon mais sans magie.

Zekioflo
Nez un peu typé autolyse avec cette réduction de popcorn. C’est léger et agréable.
En bouche, on perçoit le beau chardonnay, dans l’élégance. Rien ne déborde c’est parfaitement exécuté. Cela manque peut-être un poil de concentration pour mes gouts, mais cela reste un très beau Meursault.

Oliv
Robe jaune claire
Nez délicat, sur petit boisé lacté pas dominant qui s'enroule dans de fines senteurs florales et mentholées.
Bouche délicate, sur un citron mentholé, précise et pleine de nerf, avec un côté primesautier agréable.
Finale nerveuse et aérienne, avec une relance simple et franche.
Plutôt très bien, dans un registre pas très puissant toutefois.

POP
Couleur citron assez claire, nez sur le citron (jaune) la pomme fraiche, le chèvrefeuille, moyennement expressif. En bouche, c’est sec, d’acidité moyen +, de corps moyen, alcool moyen. Ce n’est pas très dense mais c’est très long. Très bien + mais il manque quelque chose pour que la finesse se transforme en classe (peut être un peu de temps?). Le vin fait plus penser à un Puligny qu’à un Meursault en terme de texture.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, Super-Pingouin, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, ptitcoco, forty-one
03 Déc 2023 17:53 #282

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 112
CR: Henri Germain et Fils Chassagne-Montrachet 1er Cru Morgeot Les Fairendes 2013 
Nez très pur sur le fruit, poire, note exotique. Bouche qui attaque ample, mûre puis reprend de l'énergie et de la fraîcheur. C'est très bon. 92-93

Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, forty-one
10 Déc 2023 19:14 #283

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 112
CR: Henri Germain et Fils Meursault Les Chevalières 2000
Nez typique du domaine, poire, fleurs blanches, glycine, cela reste jeune. La bouche est d'un superbe équilibre, avec une énergie folle, à la fois hyper délicate et puissante. On tombe de l'armoire en découvrant que ce n'est "qu'un" village. Bouteille apportée par Jean-François Germain, qui n'a jamais quittée la cave fraîche du domaine. Bravo ! 95

Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Garfield, forty-one, Droop
10 Déc 2023 19:16 #284

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1171
  • Remerciements reçus 4094
LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode


CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault-Charmes 1er cru, 2010



Des faux airs de grand chablis pour ce Meursault à peine mûr mais réussi, très 2010.
92.5


KRABB
Robe très claire.
Nez iodé, attaque sur la coquille d'huitre.
Grande puissance, finale saline.
Un très joli vin que toute la table a pris pour un Chablis Grand Cru.


OLIV
Robe jaune paille.
Nez pur, droit, compromis de notes florales et de légère fumée. La présence dans le verre ramène une forme de minéral qui rappellerait presque la coquille de Chablis.
Superbe bouche à l'acidité parfaite, sur une grande trame élancée pleine de jeunesse. Aucun boisé perceptible ne vient perturber ce bel ensemble encore tout jeune, presque fougueux et surtout tout en pureté aromatique mais sans évolution complexe.
Finale racée, pleine de rythme, sur un toucher vif et plus cristallin que gras.
Très bien+

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, ptitcoco
15 Déc 2023 17:55 #285

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode


CR: Domaine Henri Germain et Fils, Meursault rouge Clos des Mouches, 2014

Fichier attaché :


vvigne
Un pinot manquant de vie et de fruit de façon générale.
Toucher assez stricte.
90

Krabb
Robe rubis, pinot évident.
Bouche légère et astringente.
Sans intérêt.

Oliv
Robe grenat clair.
Nez terne et creux, sans expression autre que des senteurs de poivre gris, de salpêtre.
Bouche décharnée creuse, sèche et amère, sans plus aucun fruit.
Finale raide dominée par l'acidité.
RIP
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, Jean-Loup Guerrin
16 Déc 2023 12:09 #286

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
CR: Domaine Henri Germain et Fils, Bourgogne Aligoté, 2021



Bouchon parfait bien que sacrément dur à extraire.
Robe jaune paille légère.
Nez délicat et agréable, compromis de senteurs florales et pierreuses.
L'attaque est marquée par un perlant très présent qui nécessite un bon coup de dégazage alla secouez-moi pour s'apaiser.
Et là, attention, c'est pas à mettre dans des bouches de buveurs de viognier !
Didjiou, j'avais le souvenir des grimaces du Gui sur fût. Ben, la fin de l'élevage n'a pas enrobé l'ensemble.
L'attaque acide est citrique à m'en gifler les babines ! Même la patronne qui croque des citrons à cru a l'oeil humide et le palais qui crisse.
A ce niveau, ça tient plus de la morsure que de la tension !
Aromatiquement, c'est irréprochable mais la finale virulente explique pourquoi en un temps où les millésimes faibles étaient la règle, un fameux chanoine dijonnais eut l'idée d'enrober l'affaire d'un petit coup de liqueur de fruit.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, legui, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, TristanBP, Papé, starbuck, leteckel, Garfield, LEON213, Manas, forty-one, Droop
13 Jan 2024 13:31 #287
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3511
  • Remerciements reçus 7293

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Domaine Henri Germain & Fils, Meursault 2021

Bonjour,

   
Fichier attaché :


CR: Meursault, Henri Germain 2021 : Nez, cette fois, tout de suite expressif, sur le fruit blanc, puis jaune, note florale aubépine, chèvrefeuille, puis plus citronnée, pointe noisette, beurrée aussi, fond amande, léger fumé. La bouche est droite, tendue, profonde, voir vive, matière ronde qui enrobe moins que chez BC, sur la poire, note aubépine, puis très crayeuse, presque savon, pointe noisette, fond amande, craie, léger fumé. La finale est fraiche, voir vive, tonique, et jolie persistance très crayeuse. TB-Excellent 90+ (16+) Un peu plus vif que BC, plus tonique/salivant mais moins confortable/friand mais c'est proche... :-)
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, TristanBP, LEON213
14 Jan 2024 18:41 #288

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2672
  • Remerciements reçus 8155
CR: Meursault Premier Cru Charmes 2017 domaine Henri Germain
A l’aveugle.
Vin ample, gras, boisé. Ca sent le (bon) chardonnay boisé à plein nez..
C’est bon à très bon. Note 3,5/5.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat
07 Fév 2024 16:31 #289

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2672
  • Remerciements reçus 8155
CR: Meursault rouge, Clos des Mouches 2019, domaine Henri Germain
A l’aveugle.
Vin aérien, rond, avec une belle patine. Aromes d’épices douces et un élevage jeune sur le caramel. C’est néanmoins déjà très bon. Note 4/5.

Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, tht, matlebat, Jean-Loup Guerrin
07 Fév 2024 16:56 #290

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5599
  • Remerciements reçus 9012
CR: Domaine Henri Germain & Fils , Meursault "Limozin" 2018

Pour l'apéro Gaétan me sert un vin blanc que je peine à situer, n'étant même pas sûr qu'il s'agisse d'un chardonnay avant qu'il ne me le confirme.
Dans les Spigelau definition Bourgogne, le nez est très expressif, presque trop pour mon ami qui essaye dans l'universal pour comparer.
Gros changement puisque le vin semble alors complètement fermé et peu expressif.
Dans le bon verre, je ne perçois aucune notes pâtissières d'élevage mais des plantes médicinales.
C'est très végétal et ça ne fait ni Meursault ni 2018.
Gaétan se demande s'il ne s'agit pas des fameuses notes de chèvrefeuille que nous lisons parfois dans les CR

La bouche est agréable mais n'a rien d'extraordinaire et nous nous faisons la remarque qu'une fois de plus nous tombons sur un vin blanc de la région au RQP très défavorable.
J'ai emporté le reste de la bouteille ( plus de la moitié) pour faire goûter le soir à ma femme et je dois dire qu'une demi journée plus tard les arômes végétaux entêtants étaient de plus en plus marqués à rendre le vin difficilement buvable.
J'en viens presque à rejoindre l'idée première de Gaétan qui n'excluait pas un problème de bouteille.

Un repas, mes amis ...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, denaire, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, TristanBP, Ilroulegalet
09 Fév 2024 09:47 #291

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1287
  • Remerciements reçus 2740
CR: Domaine Henri Germain et Fils, Meursault rouge Clos des Mouches, 2021

Un très joli nez , très fin, élégant, épices, fumé, minéral et une cerise très pur. Rien ne déborde, c'est propre et pas d'une intensité mesuré.

La bouche est fine, une belle cerise flamboyante, en premier plan, puis une acidité croquante nous fait partir sur un fruité plus tonique de framboise/groseille le tout englobé par des épices un boisé très discret. La matière est légère. La longueur correcte mais sans plus. L’ensemble est assez cohérent mais on peut reprocher un manque de profondeur et d’amplitude mais ca se boit super bien.

On adoré et superbe avec des coquelets rôtis et fumé.

 
 

Dom
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, matlebat, sideway, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, Vaudésir, starbuck, leteckel, Fredimen, Garfield, Ilroulegalet, forty-one
15 Fév 2024 17:36 #292
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 40

Réponse de Boule sur le sujet Domaine Henri Germain et Fils, Meursault 2020

CR: Domaine Henri Germain & Fils: Meursault 2020

A l'occasion d'une après-midi dégustation (Fourrier, Damoy, Schmitt), petit resto au Bistrot Lucien à Gevrey où nous avons arrêté notre choix de vin sur ce Meursault.

Garfield: Nez Discret, légèrement sucré et fruits exotiques. Bouche en queue de castor (courte et plate  ), rien à raconter de bien intéressant. Niveau générique, et encore pas d'un bon domaine. Phase de fermeture? Déjà déçu par un 19 au Soufflot il y a quelques mois, peut-être pas mon style.

Bien -

Vésale
Nez en finesse, élevage non perceptible, un peu de fruit mûr, des notes de fleurs blanches. Bouche effilée, on sent une maturité sur le fil, c'est paradoxalement plus ample à l'ouverture qu'après aération. Longueur correcte pour l'appellation. C'est bon mais on en attendait nettement plus.

Bien

Boule
: On s'attend à un joli village, on est déçu car certains génériques m'ont procuré de plus belles émotions et de loin (Pillot, JC Bachelet). On le sent sur la réserve, au nez où on perçoit un peu de floral mais sans plus, en bouche où il est vite avalé sans laisser grand chose en bouche: peu de fruit, peu de longueur. J'avoue un peu déçu pour cette première

Bien -


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Jean-Paul B., tht, sideway, Jean-Loup Guerrin, LucB, starbuck, leteckel, Garfield, Ilroulegalet
18 Fév 2024 12:14 #293

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3511
  • Remerciements reçus 7293
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Beaune, Henri Germain Bressandes 2021 (vidéo 0:15) : A l'ouverture, premier nez sur le végétal, vert, ronce, rafle, qui s'atténue à l'aération pour laisser place au fruit noir, mûre, cassis, donc ces notes ronce, rafle, sous-bois puis plus friande épice, fleur, presque pivoine, assez élégante, fond amande, massepain puis moka, fumé, classe. La bouche est charnue, tendue, droite, fraiche, voir vive, tanins ronds peinant à enrober cette fraicheur, pour autant pas austère, car c'est friand acidulé, mêle si c'est raide/rigide sur le fruit noir puis plus groseille, voir gelée de groseille, note ronce, rafle, avec de l'amertume, pointe fleurie/epice, fond noyau, amande puis moka et fumé. La finale est fraiche, voir vive et persistance intéressante dans un profil sur l'amertume, mais friand, acidulée, groseille, note ronce rafle, pointe épice et fond moka. TB 89 (16)

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Dom, Jean-Loup Guerrin, Ilroulegalet
18 Fév 2024 17:53 #294

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
CR: Domaine Henri Germain et Fils, Meursault rouge Clos des Mouches, 2015



Bouchon parfait, juste taché sur le miroir.
Robe profonde, sur un grenat bleuté chatoyant.
Nez malheureusement très fermé et qui le restera sur deux jours. Il faut vraiment faire un gros effort pour y dégotter quelques senteurs de fruits noirs. Rien qui cause, rien qui dépasse.
La bouche est d'un équilibre délicieux, à la fois plein avec une belle matière suave et tapissante et une trame acide parfaitement intégrée.
Les tanins sont imperceptibles et le tactile est pulpeux.
Mais damned, niveau aromatique, le vin est en mode auberge du cul tourné.
Donc je vais miser sur une phase de fermeture d'école.
A revoir avec grand intérêt au vu des qualités de bouche de ce vin.
L'avenir m'en dira plus en croisant les doigts que ça combine.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Dom, mgtusi, denaire, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, leteckel, Garfield, Ilroulegalet, forty-one
04 Mar 2024 19:41 #295
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21964
  • Remerciements reçus 6208
Ne t'inquiète pas, lorsque l'aromatique se développera, la bouche va perdre ses qualités actuelles.

 

Michel
04 Mar 2024 19:52 #296

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1171
  • Remerciements reçus 4094
CR: Henri Germain et Fils Meursault 1er Cru Les Perrières 2011

Profil classique et plus "Bourguignon" que "Perrières" je dirais, plus "argile" que "calcaire" quoi.
Mais bien à la hauteur d'un beau premier cru de la côte de Beaune.
Pas d'effet "petit" millésime ressenti.
Excellent
Garde possible
95

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, matlebat, sideway, Jean-Loup Guerrin, TristanBP, LucB, Fredimen, Ilroulegalet, forty-one, Droop
06 Mar 2024 18:06 #297

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3511
  • Remerciements reçus 7293
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Meursault, Henri Germain Limozin 2021 (vidéo 2:21) : Un nez à l'ouverture marqué d'une réduction grillée dominante, se dissipant doucement pour laisser place à des notes plus fumé puis d'élevage caramel/vanille. Le lendemain, donc 12H, tout a quasiment disparu et l'on retrouve un beau fruit de poire, note chèvrefeuille, tarte citron, pointe beurrée, allez léger vanille, fond amande, aubépine, craie. La bouche est vive, surtout à l'ouverture, a nouveau le lendemain, la matière ronde l'enrobe déjà mieux, mais cela reste très frais, voir vif, sur la poire, puis le citron, note chèvrefeuille, tarte citron pointe plus noisette, fond amande, et craie, sésame grillé. La finale est fraiche voir vive, presque acidulé et persistance intéressante. TB-Excellent 89-91 (16-16,5). A attendre que la matière s'épanouisse et que cela s'harmonise. 

 
Fichier attaché :


CR: Savigny les Beaune, Henri Germain Aux Gravains (1erC) 2021 (vidéo 6:05) : Un nez appétant dès l'ouverture, très marqué du fruit groseille, framboise, note épice plus réglisse que girofle, pointe ronce, sous-bois, fond noyau amande et léger boisé fumé/grillé. La bouche est plus charnue que corpulente, mais tanins soyeux, avec une petite raideur finale quand même, c'est frais mais très équilibré, sur la framboise, la groseille, fruit un peu plus mat, note ronce, sous-bois d'abord, puis épice, fond noyau amande avec une légère amertume et un léger côté grillé/fumé. La finale est fraiche, mais empreinte enrobe bien, et jolie persistance, assez friande. TB-Excellent 90-92 (16-16,5)

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, Garfield, Ilroulegalet
28 Avr 2024 17:15 #298

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3511
  • Remerciements reçus 7293
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Chassagne Montrachet, Henri Germain Morgeot Fairendes 2014 (vidéo 4:30) : Passé la réduction grillée initial un peu marquée jusqu'au lendemain, le nez est très frais, très citronné, note chèvrefeuille, note beurrée brioche, une pointe noisette, sur un fond amande douce, craie et ce léger grillé. La bouche est fraiche, tendue, voir vive, matière ronde qui peine à enrober, léger acidulé, de citron, note beurrée, brioche, pointe noisette, fond amande marquée, craie et un coté sésame. La finale est presque vive, sur l'amertume, et jolie persistance sur un fond plus sésame grillé. TB-Excellent 91 (16,5). Moins harmonieux, équilibré, confortable que le Tesson de BC.

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Ilroulegalet, forty-one
08 Mai 2024 18:59 #299

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95383
  • Remerciements reçus 25554
CR: Domaine Henri Germain & Fils, Bourgogne Côte d'Or blanc, 2021



Bouchon parfait.
Robe jaune paille aux légers reflets verts.
Joli nez pur et simple, sur le citron, la fougère, un tout petit élevage sans poids.
Bouche redoutablement citrique, avec un tranchant littéralement douloureux qui cisaille le palais et domine tout de sa morsure acide.
Même la patronne qui croque pourtant sans ciller les citrons à cru est en souffrance.
Moi, j'ai les dents qui moussent et les gencives qui saignent.......

Le millésime sur fûts avait fait dresser les cheveux sur la tête du Gui.
Et ceux qui le connaissent savent combien ça tient de l'exploit.
A recommander aux titulaires d'une casquette en peau de fesses... si rien ne repousse après deux verres, c'est que c'est cuit !
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, legui, Galinsky, denaire, Jean-Loup Guerrin, Papé, oberlin, leteckel, Fredimen, Vesale, Ilroulegalet, Manas, forty-one
14 Mai 2024 20:15 #300
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux