Nous avons 2525 invités et 69 inscrits en ligne

LPV78 compare les grands Riesling français, allemands et autrichiens

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9153
  • Remerciements reçus 16313
LPV78 compare les grands Riesling français, allemands et autrichiens 

Autant le dire tout de suite, quand j'écris « grands », c’est Grands !
Il est vrai que Vivien et Arnaud étaient allés chercher des trésors au fond de leurs caves et que les apports des autres étaient au niveau ou pas loin…
Le parti pris était de faire des paires ou des triplettes homogènes (quasiment pour la première) et, selon les propositions, de varier les pays … ou pas.
Ce qui est remarquable est qu’en moyenne nous avons trouvé le pays une fois sur trois ! 


Triplette sur 2016 et 2017



Weingut Martin Muthenthaler – Wachau – Viesslinger Stern – Riesling – 2017
L’or de la robe est assez soutenu et brillant.
Le nez offre avec intensité des fruits jaunes, du citron et un fin pétrole qui rendent le cépage lisible.
Un infime perlant titille le palais et annonce une bouche bien droite et longiligne, dotée d’une tension au laser. Bien entendu la résultante est une finale de belle allonge, empreinte d’une légère austérité par sa noble amertume.
Très Bien + pour ce vin sans concession mais très beau dans son style.

Domaine Marc Kreydenweiss – Alsace Grand Cru Wiebelsberg – Riesling – 2016
La robe est parée d’un doré dense et brillant.
Le nez très intense et complexe exhale des fruits exotiques teintés d’une touche d’hydrocarbure, puis des notes de cire et d’amande s’invitent à la fête.
La bouche possède une grosse structure, habillée d’un léger gras qui la rend confortable, aidé par une aromatique riche qui donne même une sensation de sucrosité. Elle est bien tenue en place par une belle vivacité qui l’emmène loin vers une finale précise et salivante.
Très Bien ++ / Excellent

Domaine Albert Boxler – Alsace Grand Cru Sommerberg « D » – Riesling – 2016
La robe nettement dorée brille de mille feux.
Le nez bien expressif propose une aromatique avenante de brioche et de fruits exotiques, posée sur un fond de pétrole qui le complexifie.
L’attaque est allégée par un très fin perlant puis le cœur de bouche fait preuve d’un bel équilibre rondeur – acidité – aromatique, celle-ci étant riche mais moins que celle du Kreydenweiss. Les très beaux amers de la finale lui donne de la relance et font augurer un bel avenir.
Très Bien ++

Il est étonnant de constater que ces trois vins, bien différents, avaient tous une note pétrolée au nez, plus ou moins marquée, plutôt moins d’ailleurs, mais je ne la retrouverai quasiment plus par la suite.


Paire sur 2013

 

Weingut Loimer – Kamptal  – Zöbing Heiligenstein – Riesling Reserve – 2013
L’or de la robe est concentré et brillant.
Le nez d’une belle intensité développe une aromatique de fruits jaunes bien mûrs et de fruits confits.
La bouche est dans la continuité avec sa grande matière riche et ample. Une acidité parfaitement dosée la tend et l’affine dans la finale pour un équilibre très abouti.
Très Bien ++ / Excellent

Weingut Heymann-Löwenstein – Mosel – Uhlen L Terroir Laubach – Riesling  Grosses Gewächs – 2013
L’or de la robe est bien dense.
Très intense, le nez est marqué par une réduction grillée complétée par une touche de pop-corn, qui s’appuie sur une aromatique riche de fruits jaunes teintés d’exotisme.
La bouche est extravertie, ne faisant pas dans la demi-mesure, d’un volume hors-norme et d‘une maturité cossue. Son sillon acide et sa fougue s’allient pour lui donner une persistance impressionnante.
Excellent


Paire sur 2011

 

Maison Trimbach – Alsace – Clos Sainte Hune – Riesling – 2011
La robe est habillée d’un or soutenu et brillant.
Le nez offre avec une certaine générosité un kaléidoscope olfactif où s’entremêlent fruits exotiques, amande, pomme au four et une touche de pétrole.
La bouche déploie avec ampleur sa matière séveuse et joufflue, d’une aromatique magnifique. Une acidité gaillarde la soutient, la mobilise et la porte vers une finale persistante et racée.
Excellent +

Weingut Dönnhoff – Nahe – Hermannshöhle – Riesling Grosses Gewächs – 2011
Tiens, voici une première robe d’un or très clair.
Le nez d’une très belle définition revient sur un registre plus classique qui combine arômes citronnés et d’hydrocarbure, avec une touche grillée d’un bel effet.
Un infime perlant nous accueille en bouche, vite passé au second plan derrière une forte impression de densité. La minéralité s’exprime tant en terme de structure que d’aromatique, qui ne dépare pas dans la grande finale toute en pureté.
Excellent


Triplette sur 2010

 

Weingut FX Pichler – Wachau – Loibner Steinertal – Riesling Smaragd – 2010
L’or très prononcé de la robe surprend par sa densité exceptionnelle, pourtant aucune turbidité.
Puissant, luxuriant, entêtant, le nez explore un univers inattendu de rhum et de raisins secs !
La bouche est beaucoup plus apaisée, très harmonieuse. Elle coche toutes les cases du grand vin sans forcer sur l’une ou l’autre : prestance, finesse, puissance, acidité. On retrouve les caractéristiques aromatiques du nez qui lui confèrent un côté sensuel, la finale loooooooongue et raffinée permettant d’en profiter à loisir.
Un vin très singulier par son aromatique mais que j’ai adoré. Excellent +

Vivien me souffle qu’il s’agit du plus grand vigneron autrichien : ce n’est pas ce vin qui va le contredire !

Weingut Robert Weil – Rheingau – Kiedrich Gräfenberg – Riesling Trocken – 2010 (AP06911)
La robe se présente sous un or moyen.
Le nez bien ouvert offre avec élégance des fruits exotiques teintés d’agrumes.
Un léger perlant en attaque, un cœur de bouche sur la finesse et la tension : le vin adopte un profil long et pur, la finale sur les agrumes étant dans la continuité.
Très Bien ++

Domaine Zind Humbrecht – Alsace Grand Cru Rangen de Thann – Clos Saint Urbain – Riesling – 2010
L’or de la robe est bien dense.
Le nez se livre avec une belle intensité : fruits confits, amande et agrumes s’invitent à la fête !
La grande matière irréprochable paraît riche mais animée de vagues grâce à une acidité vibrante. Les fins amers de la finale la relancent parfaitement.
Excellent (+)


Triplette sur 2008

 

Maison Trimbach – Alsace – Frédéric Emile – Riesling – 2008
La robe est d’un or modérément cuivré : c’est beau mais cela inquiète un peu…
Le nez très intense confirme la crainte : certes on retrouve les fruits exotiques, mais aussi des notes de premox, avec de la noix et de la pomme.
La bouche permet de conclure le diagnostic, car son élégance et son harmonie ne peuvent cacher l’aromatique sur l’oxydation.
ED et un grand dommage !

Domaine Ostertag – Alsace Grand Cru Muenchberg – Riesling – 2008
La robe arbore un or bien marqué.
Le nez dégage intensément des senteurs de fruits jaunes, de coing et de massepain.
La bouche a pris l’option de la tension, mais d’une tension fuselée qui met en valeur la matière concentrée. La grande finale longue et raffinée est dotée d’une aromatique nette.
Très Bien ++ / Excellent

Weingut Franz Hirtzberger – Wachau – Spitzer Hochrain – Riesling Smaragd – 2008
Encore une robe d’un or très soutenu.
Le nez envoutant embaume les fruits confits, allégés par une note florale rafraichissante.
La bouche de très belle dimension présente une profondeur et une richesse de constitution remarquables. Le toucher paraît serré et libéré à la fois. La finale immense est animée par une tension au laser.
Excellent (+)


Paire des années 1990

 

Weingut Nikolaihof – Wachau – Riesling Vinothek Fass Severin – 1997
Il s’agit d’une cuvée rarissime, le vin ayant été élevé pendant 24 ans en fût, avec ouillage.
L’or de la robe est moyen, permettant de reposer un peu nos yeux.
Le nez se révèle très intense mais surtout très particulier : de la banane, des raisins secs, du cidre, …La bouche fait preuve d’un grand raffinement, allié à une concentration contenue. La finale d’une persistance magnifique est dominée par une vivacité tonique.Un vin d’une incroyable jeunesse !
Très Bien ++ / Excellent

Weingut Schloss Reinhartshausen – Rheingau – Erbacher Siegelsberg – Riesling Auslese Trocken – 1992 
Il s’agit d’un très beau millésime en Allemagne.
La robe affiche un or bien ambré.
Le nez baroque développe une aromatique foisonnante : bois précieux, fruits confits, miel, tourbe, c’est beau !
La bouche est à l’unisson, par son empreinte, son caractère enjoué, son aromatique addictive et sa formidable acidité.
Excellent (+)

Paire cérébrale de Spätlese sur 1990
Le millésime est immense et les 70 g/l de sucre de ces deux cuvées se sont évanouis avec le temps en termes de ressenti, d’où le qualificatif de « cérébral ».

 

Weingut  Fürst von Metternich / Schloss Johannisberg – Rheingau – Riesling Spätlese – 1990
La teinte ambrée de la robe est profonde.
Très expressif et complexe, le bouquet exhale des notes chatoyantes de fruits confits, de fruits secs, d’épices et de miel.
Bâtie sur une acidité sans faille, la bouche s’habille d’une chair fruitée et d’un sucre minimaliste qui se révèle surtout en attaque. La longue finale d’une grande pureté laisse le palais net et propre.
Très Bien ++ pour ce liquoreux au style cistercien.

Staatsweingut Kloster Eberbach – Rheingau – Steinberger – Riesling Spätlese – 1990
La robe est toute aussi ambrée.
Le nez mêle avec bonheur et intensité des effluves de miel et d’écorce d’orange.
La bouche présente le même type de profil mais avec un soupçon supplémentaire d’équilibre et de confort grâce à un fruité plus présent et une sucrosité plus perceptible, la finale étant tout aussi franche et déliée.
Très Bien ++ / Excellent


Paire d’Auslese sur 2007

 

Weingut Wwe Dr. H. Thanisch – Mosel – Berncasteler Doctor – Riesling Auslese – 2007
La robe dorée n’est pas encore évoluée.
Le nez déroule avec fougue des arômes de citron confit mâtinés d’une évocation de pétrole.
La liqueur en bouche se déploie toute en finesse, l’extrême harmonie mêlant gourmandise et complexité jusqu’à une finale persistante, épurée et subtile.
Excellent

Weingut Fritz Haag – Mosel – Brauneberger Juffer Sonnenuhr – Riesling Auslese – Goldkapsel – 2007 (AP908)
La robe est parée d’une couleur bien ambrée.
Le nez propose sans retenue un botrytis classieux, sur l’abricot confit et le miel.
Un léger perlant en attaque se fait vite oublier car la bouche affiche une grande liqueur et un fruité en diable, voire confit. Une acidité dynamique et millimétrée lui apporte juste ce qu’il faut de vigueur. La finale très sapide perdure magnifiquement et permet de terminer cette dégustation en apothéose.
Excellent (+)


Que dire en conclusion ? Que j’ai rarement (jamais ?) bénéficié d’un tel niveau moyen lors d’une dégustation.
Certes je m’enflamme un peu (beaucoup ?) dans mes notes et mes commentaires, mais c’est mon tempérament et il faut donc juger en comparatif…
Enfin il est impossible pour moi de donner un classement entre les trois pays. Je savais, grâce à Vivien, que les Riesling allemands pouvaient être grands mais je le savais moins pour les secs que nous avons dégustés en nombre. Quant aux Riesling autrichiens, c’est pour moi une grande découverte et les deux vins de la Wachau se sont hissés sur le podium !

Merci à Vivien pour l'intitulé exact des vins étrangers.

Jean-Loup  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, PtitPhilou, oliv, Benji, Olivier Mottard, PBAES, Sylv1, Nilgiri, Olivier_26, Jean-Bernard, Eric B, matlebat, jean-luc javaux, Gibus, sideway, peterka, chrisdu74, bonaye, Moriendi, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, tomy63, LucB, Papé, 4fingers, Agnès C, sebus, Frisette, Med, GAET, starbuck, leteckel, jd-krasaki, the_ej, david84, ysildur, éricH, Garfield, Vesale, François1986, Bug, Ilroulegalet, Kana
09 Déc 2022 15:34 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 691
  • Remerciements reçus 2454
Des étoiles dans les yeux que cette dégustation effectivement. Les connaisseurs avaient sorti parmi leurs plus beaux vins et il est heureux que tous se soient présentés sur leur meilleur jour. Vraiment, quelle chance d'avoir pu boire tous ces vins qui constituent un line-up magnifique !

Ta remarque sur les notes pétrolées est importante puisqu'effectivement, ces terpènes sont un cliché très régulièrement démenti dès lors que l'on sort du riesling alsacien et mosellan. Rien qu'à partir de la Nahe, l'univers aromatique du cépage change notablement et les rieslings autrichiens explorent des contrées aromatiques singulières comme l'a démontré le Fx Pichler. D'ailleurs un Veyder-Marlberg carafé aurait certainement fait ravages lors de cette dégustation.

Bien que je n'ai pas dégusté de jumelles exactes, j'ai bu le Heymann-Löwenstein du millésime 2007 l'année dernière et retrouve bien la description. J'avais beaucoup aimé également.
Le FE a été bu sur 2007 également, haute maturité et belle densité très plaisante qui s'était remarquablement accordé avec la féra pochée. Dommage pour vous.
J'ai en cave du Nikolahof mais le Vinothek 2002, ce CR est de bon augure. 
Quant au Schloss Johannisberg, mon essai de la Spätlese 2001 avait été une expérience assez extrême mais j'ai toujours retrouvé une note de terroir très particulière en fin de bouche parmi toutes les cuvées du domaines goûtées (Gelb, Silber, Grünlack, Rosa-Gold, Blau). Un magnifique domaine mais il ne faut pas avoir peur de la gégéne acide :) !

Enfin, j'adore les prädikats hauts de Moselle mais je crois que mes plus grandes émotions dans les hauts degrés Oechlés viennent du Rhin (Rheingau & Mittelrhein) où je trouve un côté sombre et yang qui ajoute un surcroît de complexité et d'attrait à ces vins extraordinaires.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: David Chapot
09 Déc 2022 18:34 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1645
  • Remerciements reçus 3577
Quelle dégustation géniale ! 
Vous allez susciter des envies de découvertes en pagaille. 
Ca, c’est vraiment la magie de LPV. 
 

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benji, Jean-Loup Guerrin, Locals
09 Déc 2022 22:13 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck