Nous avons 5396 invités et 38 inscrits en ligne

LPV Lutèce : petit comité franches rigolades

  • mconstant
  • Portrait de mconstant Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 443
  • Remerciements reçus 2278

LPV Lutèce : petit comité franches rigolades a été créé par mconstant

LPV Lutèce : petit comité franches rigolades 
Un mois de mai calme, les copains qui ne peuvent pas venir (il paraîtrait qu'il y a une vie de famille et des congés), c'est la vie mais ça n'empêche pas de mobiliser quelques personnes et d'arriver à organiser une dégustation. 

Rendez-vous est pris pour le lundi 15 mai et à près de 20h00, les hostilités commencent. 

Vin 1 : Champagne Roederer, Brut Premier
Bouteille achetée en 2020 donc dégorgement 2019, sûrement base 2015
Le nez est classique des jolis champagnes bsa de grande maison avec un léger brioché, du pain grillé et les agrumes avec le citron au premier plan. L'aération amène quelques arômes de levure tout en restant classique. 
La bouche est agréable avec une bulle fine, un bon équilibre général et une longueur correcte sans une matière importante restant simple sur les agrumes. 
Un Champagne classique, bien fait et équilibré mais clairement pas d'émotions ou de complexité à chercher ici.

Vin 2 : Domaine Jean Max, Beaujolais Blanc, Le lièvre blanc, 2020 
Le nez est au départ très porté sur la poire, le foin, un léger fumé et ces arômes fermentaires que j'associe aux vins natures. Ça me plaît bien moi ce côté nature et si ça va dans plusieurs directions, cela reste agréable. 
La bouche est sapide, avec une acidité en attaque puis une certaine matière qui emplit le palais. Belle longueur sur des arômes citronnés et fumés. 
Un beau vin équilibré, qui ne renie pas la direction nature notamment au nez et qui donne une belle énergie à l'ensemble. Je me vois bien le siroter facilement à l'apéro avec des amis un soir d'été. 

Vin 3 : Domaine Étienne Sauzet, Puligny Montrachet 1er cru, Champs Canet, 2009
Clairement le vin de la soirée et de loin. A été apporté suite à la premox d'un Meursault 2009 des Comtes Lafon
Le nez est de suite superbe, complexe, élégant, racé avec des arômes beurrés, des agrumes frais, de la cire et un léger curry. Tout est à sa place et le nez reste enchanteur. 
La bouche tient elle aussi toutes ses promesses avec une très belle matière enveloppante et donnant à l'ensemble une belle rondeur. L'acidité est elle aussi présente et fait dérouler le vin en plusieurs couches sur les agrumes, le beurre puis une finale délicatement citronnée et toastée. La longueur est importante (plus de 40 secondes) et font de ce vin un grand vin. 
J'ai adoré, quel pied de cueillir ce type de bouteilles à cette maturité. 
 
Vin 4 : Domaine Bruno Duchêne, IGP Côtes Vermeille, 2017
Le nez fait très typé nature mais est extrêmement joli sur la framboise, le menthol, un petit vernis et une légère sueur de cheval totalement intégrée. Ces arômes qui peuvent être des défauts en quantité trop importante est ici parfaitement dosée et apporte même une vraie complexité. 
La bouche est gouleyante avec une matière présente mais tout en délicatesse sur les fruits noirs et une belle longueur générale. Ces arômes de fruits noirs orientent vers le sud mais la sapidité m'aurait envoyé sur des régions plus fraîches. Une seconde rencontre sur cette cuvée après un vin réellement pas bon la première fois maintenant j'ai envie d'en trouver et de le siroter encore une fois en terrasse en été. 

Vin 5 : Domaine Mas Saint Louis, Châteauneuf-du-Pape, Tradition 2006
Le nez est lui aussi complexe sur les fruits noirs, le petit pruneau, un côté sanguin et du menthol. Un vin sudiste mais assez délicat au nez. 
La bouche présente une matière encore importante sur les fruits noirs et du fumé. La finale est légèrement asséchante avec des tannins un peu rustiques et une très belle longueur. 
Une belle bouteille encore jeune mais qui se laisse approchée avec de la viande rouge. Pas encore trop d'évolution (moins qu'un 2008 bu il y a 2 ans). Ça reste élégant et délicat au nez mais un peu rustique en bouche (mais assez conforme au C9P classique). 

Vin 6 : Domaine de Vénus, Côtes du Roussillon, 2008 
Le nez fait très sudiste, dans le style mûr (trop?) avec un  mélange de prune, un côté fruits noirs avec la mûre noire conservée dans de l'alcool. Des épices arrivent aussi et l'on sent que le vin a quelques années. 
En bouche la matière est certes imposante avec une forme de rondeur en attaque qui laisse la place ensuite à des arômes de fruits noirs surcuits et une finale alcooleuse. Les tannins sont encore présents et presque dérangeants et il ne reste que ça ensuite. 
En l'état peu de plaisir avec un côté too much pour moi. 

Vin 7 : Joh. Jos. Prüm, Mosel, Wehlener Sonnenuhr Auslese, 2006
Le nez est élégant sur un léger fumé (fin de feu en camping avec du pin) que j'associe aux Riesling allemands, on a aussi un peu de fruits exotiques avec la mangue au premier plan et le noyau de pêche. C'est mon type de vins ça. 
La bouche est rafraîchissante, une petite douceur sur la mangue avec une certaine matière qui devient caressante grâce à une acidité élevée. Ça se boit facilement et même si la longueur est moyenne, on en redemande. 
Un parfait sucre pour terminer la soirée. Toujours très sympa. 
 
Encore une superbe soirée avec peu de monde ce soir mais une franche rigolade et des débats passionnants sur la géopolitique et l'état du monde mais aussi l'annonce en direct du décès de M. Blot et nos retours du salon "Sous les pavés la vigne". 

Bonne dégustation, 
Matthias
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Benji, Olivier Mottard, tht, Jean-Bernard, peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, POP, the_ej, KosTa74, Garfield, LEON213, Ilroulegalet, Manas, SG75
20 Mai 2023 20:13 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck