Nous avons 807 invités et 13 inscrits en ligne

New LPV Paris N°95 verticales Jacky Blot et Arnoux-Lachaux

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6454
  • Remerciements reçus 6493
Comme depuis quelques temps nous nous réunissions chez Manu notre caviste parisien, avec en invité David84 ( alias Dr Rayas ), les vins ont été servi dans des Zalto universel sauf pour moi Lehmann Absolus 47 cl, tout à l'aveugle, première verticale concoctée par Vivien mais deuxième par Pierre non à l'aveugle.
Mes commentaires seront bien succincts, contrairement à David et Vivien qui ont pris de belles notes en espérant qu'ils les retranscrivent.

En préambule une bulle que j'ai apporté

Domaine Caillez Lemaire Jadis Extra-Brut 2011

60% Chardonnay, 30% Pinot Noir et 10% de Meunier, 5 g/l, 10 ans sur lies, dégorgement 22-10

Belle réussite dans un millésime difficile, des notes de fruits blancs et secs, belle maturité,un peu miellé, un peu crémeux en bouche au début mais qui s'allonge sur une belle longueur, c'est bien tendu et dosage parfait, j'en suis ravi.
 
Un bonus: Domaine Vincent Gaudry Sancerre à Mi-Chemin 2019

Vin pourtant carafé, nez qui n'exprimera pas grand chose, un peu de pomme mais peu expressive, en bouche, un peu de gras mais peu d'aromatique et de longueur, à mi-chemin j'ai fait demi-tour et repris un verre de Jadis.

La verticale de Vivien était servi en 3 paires, je la résumerait en 2 triplettes, on devait trouver le parcellaire et les millésimes entre Bretonniere, Clos de Mosny ou Venise, Haut de Husseau.

Domaine de La Tailles aux Loups Montlouis-sur-Loire Haut de Husseau 2017-2016-2015

Le 2017 est bien expressif et accessible , mur avec une belle fraicheur citronnée, j'ai apprécié mais sans voir d’où cela pouvait venir.

Le 2016 est plus réduit pour moi , la matière me semble plus dense avec un peu de gaz, je ne l'ai pas trouvé en place.

Le 2015 me parle beaucoup plus , belle richesse, bouche grasse avec une très belle tension, de beaux amers , très, très joli.

Si les 2 premiers ne m'ont orienté nulle part, pas Bretonnière en tout cas, le 3 eme m'a fait penché sur 2015 et Haut de Husseau de par sa tension  l'ayant bu trop jeune il a 2/3 ans. Domaine de La Tailles aux Loups Montlouis-sur-Loire Rémus Plus 2014-2010-2008

Le 2014 ne m'a pas parut en place, réduit, peu expressif, belle tension mais n'exprimant pas grand chose à l'instant T.

Le 2010 robe plus dorée, on prend de l'age, un peu de champignon, cire,fruit avec une bonne maturité bouche plus grasse avec une bonne tension, commence à évoluer doucement.

Le 2008 presque le pendant, toujours sur cette évolution de champignon, moins cire miel que le 2010, un fruit toujours présent plus tendu aussi.

.La je suis perdu, ce ne me semble pas Bretonniere, Clos de Venise connait pas, Mosny non plus, seul le 2015 aurait du me conforter mais les autres ne me donnait pas cette confiance, donc au pif Clos Mosny et perdu comme beaucoup, et c'est des Rémus + , ben voyons, un grand merci quand même Vivien pour cela.  On passe la vertical de Vosne Hautes-Maizières du Domaine Arnoux-Lachaux, Pierre nous a concocté cela pour suivre l'évolution du domaine

Domaine Arnoux-Lachaux Vosne-Romanée Les Hautes-Maizières 2014-2015-2016

Le 2014, très végétal, fruits frais rouges, structuré , acidité, pas si mal compte tenu du millésime

Le 2015 est plus compacte,toujours ces notes végétales,fruits plus noirs,grosse structure,acidité, tanins encore bien serré, à attendre.

Le 2016 a tout de mieux un mix 2014/2015, moins végétal,fruits rouges et légèrement noirs toujours une belle structure mais des tanins plus poli, belle équilibre entre matière et acidité, très joli vin, à mon goût.
 
Domaine Arnoux-Lachaux Vosne-Romanée Les Hautes-Maizières 2017-2018-2019

Le 2017 m'a laissé sur ma faim, j'en attendais mieux, plus équilibré que le 2014 mais j'en ai bu de plus chatoyant, toujours marqué végétal et en demi-corps.

Le 2018 fait de suite plus sérieux, un peu 2015 mais fruit un poil plus compoté qui sont atténué par la vendange entière, c'est structuré aussi couplé avec l'acidité mais en dessous de 2016.

Le 2019 représente un aboutissement je pense dans cette série, bien qu'un peu jeune, le végétal se fait plus floral, le fruit est éclatant entre rouge et noir, la vendange entière participe à l’équilibre qui lui apporte fraicheur et longueur, très joli qui allie puissance et finesse, à conserver.
 
Que pourais-je dire de cette verticale, on voit un profil , une continuité dans les millésimes, plus marqué quand même végétal que floral, une qualité qui monte crescendo mais 2016 et 2019 bien au dessus, les autres  comment dire cela aurait été à l'aveugle j'aurai été plus sévère je pense.
Un style qui peut plaire ou déplaire, oublions les prix et merci Pierre ( la prochaine Reignots ou Romanée Saint Vivant )

Il y eu un Chardonnay Oxydatif du Jura à la fin mais j'ai zappé comme d'habitude et fini le Jadis.

Prochaine soirée M&Ms la vraie.

Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, Olivier Mottard, Dom, Super-Pingouin, francois999, sideway, bertou, podyak, bulgalsa, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, tomy63, Atmosphere, vivienladuche, TristanBP, LucB, romu, Papé, sebus, Frisette, oberlin, starbuck, leteckel, LLDA, POP, david84, KosTa74, éricH, Fredimen, Kumquat, Kiravi, Garfield, Vesale, LEON213
03 Oct 2023 13:30 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 137
  • Remerciements reçus 314
Si je ne me trompe pas, Hauts de Husseau s'appelaient Rémus Plus avant 2015, non ? 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir
03 Oct 2023 14:29 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6454
  • Remerciements reçus 6493

Si je ne me trompe pas, Hauts de Husseau s'appelaient Rémus Plus avant 2015, non ? 


Oui c'est pour ça qu'il nous a piégé
03 Oct 2023 14:37 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 137
  • Remerciements reçus 314
Ha ha ha, je vois: ce n'est pas la même cuvée mais en fait si... Jolie verticale en tout cas ! 
03 Oct 2023 19:40 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463
Pour paraphraser une pub des années 80, avec New LPV Paris, le bonheur c'est simple comme un coup de fil !

Salut Vivien, je passe sur Paris fin septembre donc si une soirée du groupe a lieu à ce moment-là faites-moi signe !
Salut David, rendez-vous chez Emmanuel mercredi à la cave Pétillance...n'amène rien on s'occupe de tout !


Elle est pas belle la vie grâce à LPV ?

Avec deux verticales au programme -une de Jacky Blot concoctée par Vivien et l'autre d'Arnoux-Lachaux orchestrée par Pierre, la soirée s'annonce intéressante, et ce d'autant plus que je connais mal le premier domaine et pas du tout le second !

Emmanuel, en maître de cérémonie, nous a préparé une belle tablée avec des tables toutes neuves -même pas encore huilées -, des verres de compétition et une cuisine simple et goûteuse.

Bref, avec de telles conditions, la soirée s'annonçait belle...allez c'est parti !

Mise en bouche
Robe sur un or profond, train de bulles actif.
Nez mêlant des notes de pomme et de citron.
Bouche à l'attaque vive portée par une juste acidité.
Le gustatif est sur des notes de champignon et de cire.
Longueur traçante et finale fraiche.
Caillez Lemaire 1er cru Jadis Extra Brut 2011 - Champagne

Robe or citron.
Nez caillouteux sur le citron et la cire.
Bouche marquée par une nette acidité mais je trouve qu'il lui manque d'un peu de chair et d'étoffe.
Vincent Gaufry à mi-chemin 2019 - Sancerre

Série Jacky Blot Domaine de la Taille aux Loups
Vin 1
Robe d'un or profond au liseré translucide.
Nez floral avec des notes pâtissières et d'agrume.
En bouche je perçois dès l'attaque des notes d'élevage.
La matière présente déroulé structuré mais ne varie pas du début à la fin.
Les Hauts de Husseau 2017

Vin 2
Robe légèrement plus soutenue que le vin précédent.
Je retrouve cette perception d'élevage au nez accompagnée de notes de groseille à maquereau.
Bouche à l'attaque grasse marquée par un élevage encore présent et un manque d'allonge...pas encore prêt à mon avis.
Les Hauts de Husseau 2016

Vin 3
Même robe que le vin précédent.
Nez mêlant des notes caillouteuses et citronnées.
En bouche la matière est ample et bien canalisée par une belle acidité.
Le jus est précis et monte en puissance au fur et à mesure de son déroulé.
Je trouve ce vin plus en place et moins dissocié que les deux précédents
Les Hauts de Husseau 2015

Vin 4
La robe me paraît plus lumineuse que le précédents vins.
Le nez est classe, sur des notes beurrées et florales.
La bouche est d'une remarquable précision avec une acidité ciselée sans être tranchante, une matière précise et concentrée juste ce qu'il faut, un élevage bien intégré qui amène cette pointe de gras sans saturer et une bouche qui gagne en amplitude au fur et à mesure de son déroulé. Superbe !
Remus Plus 2014

Vin 5
La robe paraît plus évoluée que le vin précédent.
Joli nez sur la cire et les notes pierreuses.
La bouche me semble plus dépouillée que ses prédécesseurs. On retrouve une structure acide qui apporte de la tension et une matière fondue.
La finale me semble plus chaude.
Remus Plus 2010

Vin 6
Robe cuivrée avec des tonalités orangées.
Nez complexe sur des notes de céleri, de fenouil et de poire.
La bouche est grasse mais la matière manque de corps et s'affaisse au fur et à mesure de son déroulé.
2008

Série des Vosne-Romanée Les Hautes Maizières d'Arnoux-Lachaux
Vin 1
Robe grenat au liseré bruni.
Joli nez expressif sur les fruits noirs et la violette.
La bouche est fraîche et bien définie avec un gustatif avenant sur les fruits noirs.
2014

Vin 2
Robe brillante sur un ton rubis.
le nez me semble moins expressif que le précédent moins j'y retrouve les fruits noirs.
La bouche exprime une matière aérienne et fine ponctuée par un fruit joliment défini.
2015

Vin 3
Robe grenat foncé.
Joli nez floral sur la pivoine et la rose.
La bouche déploie une matière plus ample et concentrée que ses prédécesseurs mais sans aucune impression de sur-extraction et avec un fruit qui s'exprime dans toute sa pureté...superbe !
2016

Vin 4
Même robe que le vin précédent.
On retrouve également au nez les senteurs florales, notamment de rose.
Je ressens en bouche un très léger perlant et toujours cette belle finesse et la pureté du fruit.
2017

Vin 5
La robe est encore plus foncée que le vin précédent.
Le nez manque de définition...du fruit mais quoi ?
Même sensation en bouche...pas prêt ?
2018

Vin 6
La robe est sur le même ton grenat que ses trois prédécesseurs.
On retrouve un nez expressif et bien défini sur les notes florale (pivoine) et de fruits noirs.
La bouche allie une matière ciselée et profonde.
On sent la volonté du vinificateur d'extraire juste ce qu'il faut et de rechercher la pureté du fruit.
2019

En accompagnement sur le Comté
La robe est d'un or soutenu.
Le nez exprime des notes de curry et de noix ainsi qu'une pointe d'éther.
La bouche fait "Savagnin" alors qu'on est en fait sur un Chardonnay...est-ce l'élevage sous voile qui me donne cette impression ou moi qui suis à côté de la plaque ?
J'avoue que j'ai un peu de mal avec ce type de vin...mais je me soigne (merci tonton Hub) !
François Rousset-Martin Chardonnay Oxy "more" 2018 voile n°4 - Côtes du Jura

Outre le fait de revoir les "Parisiens", cette belle soirée m'a permis de me faire une idée plus précise de ces deux cuvées.
Concernant les vins de Jacky Blot, a priori je pense que cette cuvée a besoin de quelques années de garde pour s'exprimer pleinement.
Ce sont des vins structurés qui présentent un profil un peu dissociés en jeunesse et qui ont besoin d'un peu de temps pour s'harmoniser et se fondre.
Bien sûr c'est bon en jeunesse mais j'ai l'impression que je le préfère un peu assagi.
Par contre, les vins d'Arnoux-Lachaux me semblent plus rapidement accessibles mais peut-être est-ce dû à un changement dans le mode de vinification du vigneron sur les derniers millésimes.
J'ai particulièrement apprécié sur cette cuvée ce fruit pur et immédiatement accessible, ce jus fin, précis et profond.
C'est une belle découverte...merci Pierre !

Merci aux collègues pour cette belle soirée et au plaisir de vous retrouver dès que l'occasion se présentera !

David
LPV Vaucluse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Super-Pingouin, francois999, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, vivienladuche, TristanBP, Frisette, leteckel, éricH, Kiravi, Vesale
04 Oct 2023 14:00 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6977
  • Remerciements reçus 6147
Belle sélection!
Pour la petite histoire, mes Remus Plus 2014 sont étiqueté Hauts de Husseau: mises différentes ?
Sinon, la bise à New LPV Paris, je risque de remonter prochainement...

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir
04 Oct 2023 19:29 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 211
  • Remerciements reçus 120
Bonjour à toutes et tous,

Une fois n'est pas coutume, quelques notes rapides sur cette très belle soirée. A noter, que les vins, blancs comme rouges, ont été dégustés dans des Zalto vins blancs pour ma part.

Pour les Jacky Blot :
1- vif, petite note oxydée fraîche, court en bouche. Floralité. Robe pale. Peu gras. Je ne me prononce pas sur le millésime.
2- robe plus dorée, nez plus évolué aussi, encore une note d'oxydation. Réduction aussi. Coing, abricot. Sucre résiduel ? Je propose 2016.
3- citron vert, nez pierre à feu ; très chenin nature. A boire. Je propose 2015.
4- comme une même signature, vivacité ; mais plus riche, plus de matière. Belle expression florale. A attendre encore. Beau vin. Je pars, pour ces notes florales et celles du premier vin sur un Vouvray. Je propose 2014.
5- champignon au nez. Belle bouche : ample, fruits blancs. Un poil court en bouche. Je propose 2009, c'était 2010.
6- robe bien plus évoluée, nez de moelleux ayant mangé tous ses sucres. Me rappelle un souvenir de vieux Vouvray de chez Carême 2005. Je propose donc 2005 et c'est 2008.
Au final, je propose donc une cuvée sur Vouvray... tout faux sur ce point !

Pour les Vosne du domaine Arnoux-Lachaux :
1- très lacté au nez ; fruits noirs, encre en bouche. Quelle densité pour un 2014. J'aime beaucoup.
2- encore quelques notes lactées, fruits rouges. Un peu plus "minéral", mais un poil de "brûlé" en fin de bouche. Plus avenant que ce à quoi je m'attendais pour un 2015 et mon palais peu amateur de vins ou de millésimes massifs.
3- fruits rouges, épices ; très beau nez ; bouche très élégante. Un poil de verdeur qui apporte du peps : vendanges entières ? Très beau vin et a posteriori LE vin rouge de la série.
4- perlant ? Notes légères de moka au nez. Brouillon. Suis passé à coté ?
5- plus riche et mur, fruits noirs confits. Re une légère note lactée au nez. Fin. Joli.
6- très large, riche ; ampleur gustative. Manque d'acidité pour étirer le vin voire le faire vieillir ? Vin qui se ferme ? Je suis peut-être passé à coté et le palais est peut-être fatigué...

Bref, une très belle soirée, de belles choses ouvertes et surtout deux verticales si généreusement offertes par Sieur Pierre et Sieur Vivien !
Vivement la prochaine soirée !

Peace, Love & jolis Vins !
Leica.

Instagram : @leicabd
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, francois999, bonaye, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, vivienladuche, TristanBP, Frisette, leteckel, david84
05 Oct 2023 10:32 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3779
  • Remerciements reçus 1269
Un grand merci à vivien et pierre pour le partage.

Je n’ai pas pris de note, mais globalement : 
Vincent gaudry mi pente : je n’avais jamais bu une bouteille du domaine et belle surprise.
Vin de haut niveau, faisant plus chardonnay au debut, puis vin de francois cotat. 

Jacky blot : L’ensemble de la gamme est de haute volée 
Mention spéciale au 2014.

Arnoux lachaut : La qualité monte crescendo, 
Gap qualitatif avec le 2018.
Le 2019 est plus fermé, j’ai adoré le 2018.

Question prix : Joker pour lachaut et mi pente (110€ sur idw)
Et super RQP pour jacky blot
 

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir, vivienladuche
05 Oct 2023 21:40 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6454
  • Remerciements reçus 6493
François ,
A mi chemin (110/120 prix cavistes aussi) mais pas mi pente ( c'est du Jacky Blot Domaine de la Butte ) 
05 Oct 2023 21:49 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1350
  • Remerciements reçus 1823

Réponse de vivienladuche sur le sujet New LPV Paris N°95 verticales Jacky Blot et Arnoux-Lachaux

New LPV Paris : Verticales hommage à Jacky Blot & Arnoux-Lachaux Vosne-Romanée Les Hautes Maizières  

Before Bulles 

La robe est or, la bulle fine. Le nez est marqué par les fruits secs, les agrumes le citron confit, une légère touche de miel. La bouche est complexe, sur les fruits secs, le citron glacé, c’est floral, sur les fleurs séchées, avec une légère touche beurrée. Un vin très salin, avec une fine acidité, sur la finesse, très classe, de très belle longueur. C’est très bon et tout à fait mon style de Champagne.
Il s’agit de : Caillez-Lemaire – Champagne 1er Cru – Jadis Extra-Brut 2011 
 


Before blanc tranquille 

La robe est pâle. Le nez est assez pur, avec une légère volatile, un peu de réduction, des fruits blancs, cela m’apparaît dans un style peu ou pas sulfité. La bouche est subtile, de belle profondeur, avec un joli jus, mais cela manque encore cruellement d’expression aromatique, c’est très jeune encore et cela a besoin de se complexifier. A attendre longtemps à mon sens.
Il s’agit de : Vincent Gaudry – Sancerre – A Mi-Chemin 2019 
  



La verticale Jacky Blot  


Cela faisait un petit moment que nous discutions d’une verticale du Domaine de la Taille aux Loups avec les copains. Malheureusement Jacky nous a quittés brutalement en mai dernier et l’occasion de lui rendre hommage autour d’une mini verticale de l’un des parcellaires du domaine a donc été adoptée à l’unanimité du groupe pour cette rentrée lors d’un off avec l’ami David de LPV Vaucluse venant nous rendre visite.
Je remercie infiniment Jean-Philippe Blot avec qui j’ai commencé à discuter de la teneur de cette verticale fin août et qui m’a accordé de son temps précieux au cours des vendanges pour de judicieux conseils. Mille mercis à toi JP, je sais que tu lis toujours ce qui se passe sur LPV.
Les copains ne savaient ni le parcellaire qui serait concerné, ni les millésimes choisis.
Le choix s’est porté sur les Hauts de Husseau sur l’appellation Montlouis sur Loire, qui s’appelait auparavant Rémus Plus jusqu’en 2014 (certaines bouteilles néanmoins étiquetées Hauts de Husseau dès ce millésime), parcelle emblématique du domaine située juste à la sortie du village de Husseau avec de très vieilles vignes âgées en moyenne autour de 90 ans, sur des calcaires affleurants. Le premier millésime de cette cuvée a été 2002 si mes souvenirs sont bons mais ma réserve personnelle ne remontait pas aussi loin. En concertation avec JP, le choix s’est porté sur les millésimes 2017, 2016, 2015, 2014, 2010 et 2008, servis en paire (17 vs 16, 15 vs 14, 10 vs 08). La levée de l’aveugle ne s’est effectuée qu’à l’issue de la série.
     


Paire n°1 : 

Vin n°1 : 2017 
La robe est or clair, le nez est minéral, sur le citron vert, les épices. La bouche est profonde, juteuse, assez puissante, gourmande, très facile à boire, tactile, avec une belle finesse. Très accessible.
A J+1, le nez est sur le citron vert, la poire, un peu de coing, les fleurs. La bouche s’est retendue, avec un bel équilibre acides/amers, elle est très marquée par les fruits blancs. C’est salin, minéral, très crayeux, toujours gourmand, hyper salivant, très sapide. Très bien 

Vin n°2 : 2016 
La robe est dorée, le nez est plus oriental, toujours avec du citron vert, exprimant la minéralité et le poivre. La bouche trace droit, avec une grosse matière, beaucoup d’extraits secs, une haute acidité (mûre). C’est très puissant, avec une vraie tannicité typique de la cuvée, de la largeur, un vrai côté citrique et pas mal d’épices. Un vin de grosse allonge, très puissant. C’est très bon.
A J+1, la robe est or, le nez évolue sur du miel, de la cire, de l’encaustique, du coing. La bouche est de grande densité, avec une grosse matière, toujours autant de matière sèche, des notes de coing, de la tannicité. Le vin est de grande allonge, exprimant des notes de curcuma et de curry. La bouche est pleine, savoureuse, avec une grande matière très classe. C’est très bien ++ pour mon goût et un grand classique de ce parcellaire.  


Paire n°2 : 

Vin n°3 : 2015 
La robe est or pâle, brillante. Le nez est très expressif, sur le poivre blanc, le citron, les fleurs. La bouche est superbe, avec un énorme équilibre et une grande longueur, une grande acidité, l’ensemble s’étirant admirablement. On y retrouve une remarquable tension avec une acidité très présente mais mûre. Le vin sait associer puissance, finesse, tannicité et remarquable longueur. Il commence à atteindre son plateau. C’est une très belle réussite.
A J+1 : La robe est or clair. Le nez est très floral (+++), sur la poire juteuse, les épices douces. La bouche est traçante, légèrement fumée, très crayeuse (grosse expression du terroir calcaire), sur le citron mûr, le curry, la poire juteuse. C’est très salin et salivant, avec une énorme tension. Grande longueur. C’est excellent -

Vin n°4 : 2014 
La robe est or. Le nez est d’abord réduit, sur la pierre à fusil, le pétard, les épices, le silex, puis viennent le citron vert et la poire. La bouche semble comprimée, compactée, peu expressive, elle est en l’état relativement fermée, cadenassée, monolithique, mais on sent la puissance assez démesurée du vin, avec cette sensation de tannicité très présente là encore. Beaucoup de salinité. C’est très clairement à attendre sur cette bouteille, j’ai pourtant goûté d’autres flacons bien plus expressifs.
A J+1 : La robe est or. Le nez est toujours aussi minéral, avec du coing, des épices. La bouche est massive, presque tannique, très puissante, compacte, dense, très pierreuse, épicée, avec du coing. Un vin très large et puissant, non encore délié qu’il faut attendre encore sereinement. Gros potentiel, ce vin vivra certainement plus de 30 ans.  


Paire n°3 : 

Vin n°5 : 2010 
La robe est d’un bel or brillant. Le nez est très marqué par les fruits blancs, les épices, le poivre blanc, une touche de champignon, à la limite de la truffe. La bouche est de grand volume, c’est un vin que je qualifierais de gastronomique. Le vin est juteux, complexe, profond, très classe, c’est juteux, très sapide, sur une grande déclinaison de fruits à chair blanche. Magnifique longueur. Superbe vin à placer sur des mets raffinés.
A J+1 : La robe est or. Le nez exprime des notes de jasmin, de chèvrefeuille, un peu de rhum raisin. La bouche s’est encore affinée avec un magnifique toucher de bouche autour d’un remarquable équilibre, avec une aromatique autour de la poire fraîche, des épices, des fruits blancs. Le jus est racé, de grande classe, avec une grande acidité basale, une légère sensation truffée. Le vin est séveux, profond, assez oriental dans son aromatique. Excellent

Vin n°6 : 2008 
La robe est or. Le nez est intensément marqué par la truffe (+++), les agrumes, une fine touche d’exotisme, les fruits blancs, la poire, c’est profond et complexe. La bouche est juste magnifique, construite sur une grande acidité vibrante, une immense matière racée. C’est un grand jus teinté d’exotisme, avec une superbe longueur. Le jus est à la fois délicat, complexe, subtil, sapide, profond. Il y a clairement un côté petit manseng dans ce vin. C’est à point et encore pour longtemps. Absolument superbe.
A J+1 : La robe est or. Le nez présente un côté ananas rôti, truffé, coing confit, épices, on y distingue déjà la sensation d’acidité. La bouche est de grande vibration, elle provoque une certaine émotion de par son équilibre dantesque et son ressenti tactile. Tout est là autour des épices, des fruits exotiques, du coing, de la poire, juste à parfaite maturité. Et quelle longueur !!! On se croirait presque sur une grande cuvée de Jurançon… Vin magnifique et l’une des réussites emblématiques du domaine à mon sens. Merci infiniment Jacky.  



Le verdict 

Il y a quatre parcellaires historiques au Domaine de la Taille aux Loups : les Clos de Venise et de la Bretonnière sur l’appellation Vouvray, et le Clos de Mosny et les Hauts de Husseau sur l’appellation Montlouis. Les spéculations ont été les suivantes : 
Stéphane : Mosny, peut-être Husseau
Jérôme : Vouvray
Cédric : Mosny
Pierre : Mosny
David : Mosny
Sébastien : Bretonnière
François : Vouvray
Bastien : Bretonnière
Tiens je n’ai pas la proposition d’Emmanuel…
      



La verticale de Vosne-Romanée Les Hautes Maizières d’Arnoux-Lachaux 

Un immense merci à Pierre pour le partage des vins d’un domaine où l’accès n’est peut-être pas aussi simple qu’on ne croit…Mes notes sont beaucoup plus succinctes, j’avoue malheureusement ne pas avoir été véritablement transporté par les vins. 


Triplette n°1 

Vin n°1 : 2014
La robe est rubis. Le nez évoque la ronce, un côté végétal. La bouche est d’abord acidulée, juteuse, fraîche, avec une sensation d’un peu de rafle. En le regoûtant, je lui trouve une acidité haute, avec des épices. C’est correct mais pas au niveau de ce que l’on est en droit d’attendre. 

Vin n°2 : 2015
La robe est la même que le précédent. Le nez est plus sur la fraise écrasée, la mûre, le coulis de fruits rouges. La bouche est ronde, gourmande, fraîche, juteuse. C’est très facile à boire, mais sans grande complexité. C’est bon

Vin n°3 : 2016
La robe est rubis un peu plus prononcé. Le nez est sur la framboise, la fraise écrasée, on y ressent un peu d’élevage. La bouche est juteuse, fraîche là encore, gourmande, avec là enfin de la profondeur, une belle longueur. Le fruit est très pur. C’est très bon.  


Triplette n°2 

Vin n°4 : 2017
La robe est grenat assez clair. Le nez est complexe, belle déclinaison de cerise, de la mûre, des épices. La bouche présente une belle acidité, un bel équilibre, c’est gourmand, pas hyper profond, mais très délectable. C’est bon

Vin n°5 : 2018
La robe est sombre. Le nez est plus sombre sur les fruits, de bonne intensité aromatique. La bouche est plus classe au toucher, avec un très beau jus racé. C’est délicat, subtil, assez complexe et profond. Un jus sapide, délicieux à boire, de très belle longueur à qui il manque juste un supplément d’âme pour me faire dire qu’il pourrait être excellent. Très bon + 

Vin n°6 : 2019
La robe est rubis sombre. Le nez est le plus floral de tous, avant de repartir sur la mûre. La bouche est superbe alliant sapidité et fruité classe. C’est juste en équilibre, avec un très joli jus, de la sapidité, mais je peine là encore à définir une personnalité. Très bon.    


Le verdict 

Personnellement, j’attendais beaucoup plus de cette verticale. A l’aveugle, le caractère digeste, facile à boire me fait dire que ce sont de bons vins de copains à partager sans prise de tête. Quand je vois le tarif, je ne vais pas dire la même chose. On est quand-même en droit d’en attendre plus et je considère que mes notes auraient pu être dégradées si j’y avais inclus le RQP. Ce que je regrette, c’est que je n’arrive pas à déceler de personnalité dans les vins de cette verticale, même si c’est bon, je persiste à me dire que n’importe qui avec un tant soit peu de moyens comme en dispose le domaine aurait pu produire les mêmes vins, et pas forcément à Vosne-Romanée… J’en conclus donc que ce n’est pas mon style de Bourgogne.
Néanmoins, je tiens à remercier infiniment Pierre d’avoir partagé avec nous l’accès à de telles cuvées.   



Un oxy pour terminer 

La robe est or pâle. Un nez de noix fraîche, de fruits secs. La bouche est tendue, fraîche, juteuse, toujours autour de la noix fraîche. Le jus est très joli, beaucoup de tension, de délicatesse et une remarquable aromatique florale et fruitée. J’aime beaucoup.
Il s’agit de : François Rousset-Martin – Côtes de Jura Oxy « more » Voile n°4 2018      



Voici qui clôt cette fort belle soirée.
La suivante : M&M’s (comprendre Meursault-Margaux)
Portez-vous bien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, PBAES, denaire, bonaye, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Atmosphere, Papé, Frisette, leteckel, david84, ptitcoco, rafalecjb, Ilroulegalet
12 Oct 2023 14:29 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck