Nous avons 1367 invités et 55 inscrits en ligne

Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17785
  • Remerciements reçus 1605

Jérôme Pérez a créé le sujet : Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

La fin de l’année est aussi l’heure des bilans et je voulais savoir ou dire où j’en était de Ma passion du vin, parce que dire et écrire, c’est faire émerger ce que l’on ne supposait pas, parfois.

Elle va , elle vient, ma passion du vin : soif de vin, besoin de vin, peur du vin, lassitude de certains vins, soifs d’autres vins, dégoût pour certains, elle évolue au fil des jours.
Quel amateur suis-donc ? J’ai passé le temps des certitudes pour entrer dans celui des questions ; J’ai passé le temps des réponses faciles pour entrer dans celui de la réflexion. Une charrue avant des bœufs me direz-vous ?, sans doute, mais cet itinéraire ne m’est sans doute pas unique, n’est-ce pas ?
Fallait-il toute cette énergie pour être aujourd’hui un peu blasé ? Suis-je condamné à toujours boire meilleur pour étancher ma soif du vin ? Quel intérêt y a-t-il à boire ce vin qui de toute façon ne va pas m’émouvoir ? Je veux de l’émotion, du vrai, du beau !
Cette émotion est passée sans aucun doute par le spectaculaire. Le vin bulldozer qui emporte tout sur son passage, y compris les suffrages de l’assemblée et ridiculise n’importe quel breuvage qui ose venir se mesurer.
Cette émotion est passée ensuite par la recherche du tranchant, de la fraîcheur et 2002 en Loire est venu à point-nommé. Les rieslings sont également devenus mes compagnons de route. Boxler Sommerberg 2001 et pour d’autres raisons Frédéric Emile 2000, le fil du rasoir !
Si le vif me régale en blanc, je ne le recherche toujours pas dans les rouges : la Bourgogne n’avait toujours pas mes faveurs, mais elle m’attire de plus en plus las que je suis de ces vins qui ne désaltèrent pas et qui sont plus forts que moi dans les moments de fatigue.
Cette émotion passe encore et toujours par les douceurs riches et équilibrées, ces monstres là ne me lassent jamais, la boulimie me guète dès qu’un liquide épais et ambrée pointe le bout de son goulot. Je garde le souvenir de ce vin parfait ou presque, pinot gris SGN 94 de Barmes Buecher. Avec Tirecul Lagravière Cuvée Madame 2001, le plus grand liquoreux que j’ai bu à ce jour,
Cette émotion passe encore et toujours par les vins effervescents, justement parce qu’ils sont l’exact complémentaires des excessifs liquoreux. Le concret touche le diaphane et cette interface sublime ne me lasse pas. Mais ces bulles-là ne supportent pas la médiocrité. Les plus beaux bus aujourd’hui ? Dom Pérignon 1990, Avize 1996. Mais combien d’expériences amères pour quelques instants magiques ? Le Champagne est un vin d’équilibriste. Et tout équilibre est précaire quand on le cherche sur un fil si ténu et si haut.
Alors voilà où j’en suis de cette passion du vin : une phase intermédiaire, sans doute, où je recherche la vibration, l’émotion et je dois bien avouer que ce sont les vins blancs qui me fascinent le plus en ce moment. Mais je ne cesse de penser à ce rouge idéal, en quête duquel je suis pour le moment : certains s’en sont rapprochés. Il y a eu ce magnifique merlot, la Maze 2004 produit sur ces terres qui me sont chères, je repense souvent à Aiguilhe 2001, Clos de Tart 2001, même si je le trouve quelque peu marqué par son écrin de bois précieux, pas forcément une affaire de style, mais plus une affaire d’élégance. Quelque chose qui s’inscrit entre l’opulence et ce qui ne se montre pas, la retenue, parce que finalement la frime ne tient pas longtemps.

Jérôme Pérez
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Jérôme,

Ma passion du vin est en partie traduite dans la rubrique "vos meilleurs vins de l'année" (il y en a environ 100, à plus de 18/20).
Comme Charles, je la juge inséparable des rencontres mettant ces vins en scène.
D'une certaine manière, tous les autres vins furent intéressants, des 2002 bordelais bus ensemble chez Bertrand en janvier 2006 aux Bordeaux 1989 et 1993 revisités chez IVV à la fin de l'année, en passant par les Bourgognes blancs 2004 (merci Ganesh), les Bordeaux 2005 (merci encore une fois à Charles) sans oublier pas mal d'expressions bien plus approximatives.

Quelques découvertes et confirmations (liste non exhaustive) :

VdP Oc Commanderie de Preissan L'âme des garrigues 2001 (15,5/20)
VdP Oc Commanderie de Preissan Le Bailli 2000 (16/20)
Côtes du Roussillon - Clos des Fées VV 1998 (17/20)
Coteaux du Languedoc Domaine Cazeneuve Roc des Mates 1998 (16,5/20)
Chambolle-Musigny Cras Roumier 2001 (17,5/18)
Meursault Latour-Giraud cuvée Charles Maxime 2001 : 16,5/20
Côte Rôtie Jamet 2000 (17,5/18)
Clos de Tart 2001 (17,5/20)
Monbazillac Tirecul-la-Gravière cuvée Madame 2001 (18/20)
Gaillac château Palvié 2004 (15,5/20)

Un vin monumental qui illustre ton propos final, que j'avais amené chez Nidal :
Trimbach Clos Ste-Hune 1981 (19,5/20).

Après Charlesv et Jean-Philippe Durand, cette année 2006 m'a entres autres permis de rencontrer François Audouze (chez Veyrat), Eric B et Nidal (chez Nidal), Christophe Jallot et Laurent Saura (à Albi).

PS1 : le PG SGN 2000 de Barmès-Buecher est grand (18/20, 400 g de SR, 6,5° d'alcool).

PS2 : le terme de "lassitude" ne me vient jamais, au contraire (en revanche, l'exigence augmente)

PS3 : pas loin de Gaillac, pas trop loin de Jurançon, je n'ai pas eu encore la chance de me confronter à la maze ou à la canopée de Ramonteu.

PS4 : Il faudra que je regoûte Aiguilhe 2001 (15,5/20 "Elevage luxueux, bouche très mûre, veloutée, luxuriante et somme tout un peu téléphonée. Beau polissage pour une expression plutôt fine, assez longue, que certains trouvent un peu chaleureuse") et aussi bien entendu Pavie-Macquin 1998.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21548
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Ma passion du vin, Jérôme, peut actuellement se résumer ainsi, après une trentaine d'années de consommation:

Après une très longue période de fidélité aux Bordeaux, j'ai voulu goûter autre chose et de cette exploration j'ai retenu deux vignobles, le Rhône et la Loire, pour ses blancs.

Quand je veux me faire plaisir, je pense d'abord à remonter un Rhône de la cave...
Je suis tombé sous le charme de la Syrah et du Grenache, question d'âge?
Mais je reste sensible à l'élégance d'un grand Bordeaux qui commence à vieillir, dans un millésime entre 1982 et 1990...

Actuellement mes achats sont moins éclectiques et ne concernent plus que les Rhône, en majorité, les Loire Blancs et les Bordeaux...
Ils sont orientés vers des vins de qualité à des prix relativement abordables:
je n'ai plus aucun premier grand cru classé rouge ni aucun Yquem en cave... Je pense que je ne suis pas assez bon dégustateur pour saisir toutes les nuances qualitatives qui font la différence entre un premier grand cru ou un second ou assimilé et le prix constitue un obstacle que je ne peux franchir...

Ma passion du vin, c'est le plaisir de boire le soir un vin agréable, celui de faire découvrir mes bouteilles aux amis, celui de voir qu'elle est maintenant partagée par ma fille et mon gendre et enfin celui de l'amitié née des échanges et des rencontres autour du vin...

Amitiés,
Thierry
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

de voir qu'elle est maintenant partagée par ma fille

J'espère que la mienne se laissera aussi piloter par son papa préféré !
Quel âge a ta fille, Thierry ?
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21548
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Bientôt 27 ans, Laurent...
J'ai tenté de faire découvrir le vin à ma fille et à celui qui est devenu son mari, il y a 5 ans.
Peu à peu, ils ont partagé ma passion.

Amicalement,
Thierry
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Je trouve cela formidable de partager sa passion avec ses enfants.

Je n'ai pas eu cette chance.
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Lu récemment ceci sur LPV :

Re: Vos meilleurs vins bus en 2006
Envoyé par: charlesv (Adresse IP journalisée)
Date: samedi 23 décembre 2006 22:33:39
Autre grand 1980 en CdeN : Clos de la Roche VV Ponsot (pas une découverte).

Et c'est un Bourgogne ! :)

Apparemment, pas de quoi se pâmer sur Cos 1980, Sociando 1980 ou même Las Cases 1980.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5135
  • Remerciements reçus 1487

Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Ma passion évolue surtout dans sa diversité.
Quasi mono-bourguignon, j'élargis mon horizon vers le Rhône, la Loire et le Languedoc-Roussillon. Je pousse aussi quelque peu vers le Piémont Italien car j'apprécie de plus en plus le Barolo et ses expressions diverses.

Mes goûts évoluent vers des cuvées le moins fardée possible. Je n'irais pas jusqu'à affirmer que le boisé rutilant est un critère d'écartement mais on n'en est pas loin.

Grâce à Laurent (chinbourg), je découvre les grands vins de Loire : Baudry, Leroy, Delesvaux, Clos Rougeard, Savennières (Damien Laureau) et tout ceux qui sont à venir !
Avec Alain Hinant, nous découvrons le plus possible Le Rhône (Nord et Sud) : Jamet, Gangloff, Rémizières, Rayas, Beaucastel, Clos des Papes, et bien d'autres encore je l'espère.
Enfin dans le Languedoc : Bébian, Barral, Fontanel, Clos de Fées, Gauby, Grange des Pères, Terre Inconnue m'ont définitivement convaincu d'explorer ce fabuleux vignoble.
Mes goûts bordelais semblent se fixer sur Pomerol.
Je reste bien entendu avide de découvrir tous les domaines bourguignons que je ne connais pas encore (et il y en a beaucoup) et j'ose aborder les grands crûs blancs de Puligny et Chassagne.

Mon émotion est égale que ce soit devant Clos de Tart ou la cuvée de Beaujolais VV de Chermette, devant un Muscadet de Bossard ou un Rayas ...

Mais je garde intacte ma soif de connaissance et de découverte.
J'y ajoute en plus une volonté de partage avec le plus grand nombre possible.
Et je consomme le vin comme un plaisir, quasi chaque soir avec ma famille.
Hier Bébian 1995, superbe de fraîchuer, d'épice et de densité ...

Comme Thierry, mon plus cher souhait serait de transmettre cette passion à mes enfants. :)

Olivier
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14167
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Les questions de Jérôme sont pertinentes.
Mais c'est une évolution logique.
Chacun se demande : "en fait, qu'est-ce que je veux boire ?".

De plus en plus, j'ai envie qu'un vin me surprenne. Il faut qu'il me mette sur un terrain qui n'est pas évident.

Alos, pour Noël, j'ai ouvert un vin de l'Etoile, car j'ai adoré ces vins du Jura.
Les Roussette de Dupasquier m'excitent, parce que c'est beau, c'est pur, et très peu conventionnel.
J'adore explorer les vins d'Algérie des années 30 et 40, parce qu'ils ont des saveurs de vieux bourgognes, mais ne sont pas des vieux bourgognes.
J'adore explorer les grandes Côtes Rôties, car tant de perfection sous un habit de simplicité, ça me fascine.
Le Clos Saint-Hune de Trimbach, ça me parle, parce qu'il y a toujours quelque chose à apprendre. Mais l'Alsace qui m'a le plus bluffé, à me faire pleurer, c'est un Riesling Hugel SGN 1915.
les vieux liquoreux d'avant 1945, c'est mon bonheur absolu, car je m'y sens bien, et je les comprends. mais j'ai autant de plaisir avec de très vieux banyuls qui développent des saveurs infinies.
Les grands champagnes sont aussi des moments rares.
Et les bordeaux dans tout cela ? Pour moi, le bordeaux rouge, c'est un plaisir intellectuel. Le bordeaux parle au cerveau quand le bourgogne parle au coeur. Et j'ai plus d'émotion avec un bourgogne énigmatique, car les bourgognes peuvent être sacrément déroutants.
En fait je trouve toujours quelque chose de passionnant dans chaque région, et à quelque niveau de renommée que ce soit.

J'ai la chance de donner libre cours à ma passion dans la catégorie "no limit". Alors, j'explore et j'explore, avec la même capacité d'enthousiasme qu'au premier jour.
La problmatique de Jérôme est logique. mais comme dit Laurent, en ce qui me concerne, je n'ai pas de doute, je continue. Car la démarche n'aura pas de fin. Seul mon âge y mettra un terme.

C'est très positif de se poser ces questions.


Cordialement,
François Audouze
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

N'oublions pas l'immensité du domaine des vins étrangers ...:)
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1085
  • Remerciements reçus 0

raphael a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Avec le temps , je me dirige de moins en moins vers le sacro saint Bordeaux meme si j' adore encore cette région !!
J' adore gouté les Rhone Sud , Chateauneuf , Gigondas .. Meme les Bourgogne que je délaissais par gout trouvent place , peu à peu dans ma cave ..

Mais ma passion se trouve , aussi influencée , par mes proches : ma femme adore les Chateauneuf depuis toujours , ce n' était pas mon cas il y a encore peu ..

Elle m' a rendu la monnaie , elle qui n' aime pas les Sauternes en prenant beaucoup de plaisir avec le Rieussec 2001 , ouf !!

Sinon , je partage beaucoup plus qu' avant : le vin c 'est avant tout la convivialité et je n' apprecie plus de gouté un bon vin , seul ! Il me faut de la compagnie sinon je n' ouvre rien ..

Raphael .
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1568
  • Remerciements reçus 220

docadn a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

A la question,et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?
voiçi quelques témoignages :

"c'est de pire en pire"
(mon amie)

"Tiens ca fait un moment que t'es pas venu t'etais encore dans une de tes dégustations !!"
(membres de mon club de course à pied)

"ah celui là il ferait 300 bornes pour gouter 3 vins et revenir...
(collègue de boulot)

"Alors tu vas ou cette année ? encore un pays a pinard ?
(des amis)

"Alors encore entrain de consulter la passion du pinuch !!"
(collègue de boulot)

TAVCO,etc... Ca s'arrange pas quoi.
B)-
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1777
  • Remerciements reçus 1

jallot christophe a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

C'est vrai que cette "passion du vin" évolue...et il faut bien avouer que plus on goute, plus il y a de vins à déguster !!!...nos gouts évoluent-ils vraiment ?...je pense plutôt que connaissant de plus en plus de vins différents, nos choix s' élargissent et nous nous apercevons qu'il y a des très bons vins un peu partout dans le monde....ce qui (il est vrai) n' était pas véritablement le cas il y a 20 ou 30 ans par exemple !!!?

J' ai débuté par les vins de ma région, la LOIRE, et plus précisément l' ANJOU...très vite je n' ai trouvé que peu d' intérêt dans les rouges de Loire, surtout le gamay (que je trouve toujours d'une simplicité voire d' une rusticité désarmante!), mais les blancs (surtout les liquoreux) ont toujours gardé une place à part dans mon estime...ce qui m' a fait apprécier les grands liquoreux de Bordeaux quand je suis arrivé dans cette région en 1985...puis les grands rouges à travers de nombreuses séances d' initiation à la fin des années 80...Très vite, j' ai rencontré des amis qui m'ont élargi mon champ d' action, avec les Bourgogne (je suis un fanatique des grands BLANCS de cette région), les Alsace (j'adore le riesling!), les vins du Jura (vins jaunes principalement) et enfin les grands vins du RHONE qui sont devenus ma passion...que je fais de plus en plus partager à mon entourage...sans en oublier les BORDEAUX (50% de ma cave tout de même!) et les grands vins étrangers pour lesquels j' ai la chance d' avoir un couple d' amis qui a plus de vins étrangers que ...français dans sa cave !!!...et je redécouvre même depuis quelques années les vins rouges de Loire et les vins espagnols qui connaissent un grand regain d' intérêt depuis peu...

Le VIN me semble une source inépuisable de découvertes et toujours sources de partages et de grands moments de convivialité, c'est bien cela l' essentiel!

CHRISTOPHE
" le vin doit rester un plaisir et non devenir un besoin ...même si parfois, on a besoin de se faire plaisir! "
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 683
  • Remerciements reçus 0

Michel VMS a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Après plus de trente ans d’activités, mon intérêt pour le vin évolue également. Contrairement à un grand nombre de LPViens, je ne recherche pas l’extase mais le plaisir. Plaisir du partage au sujet du vin, plaisir de l’accord avec les mets.
Je me méfie de plus en plus de la multitude d’informations superficielles et contradictoires qui circulent sur le vin et j’ai tendance à retourner vers les vins qui m’ont procuré beaucoup de plaisir dans le passé qu’il soit récent et lointain. Peut-être est-il temps pour moi de limiter ce désir permanent de nouvelles découvertes ? Temps de profiter de mon parcours!

Cordialement

Michel
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Michel,

Le plaisir bien sûr, et même parfois l'extase ...
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 0

JAMES162 a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

le plaisir voir l'extase
cest surtout l'extase que je recherche mais c'est rare, meme si je suis certain qu'il ya des une multitude de vins à découvrir et qu'heureusement je n'ai pas encore eu l'occasion de gouter.

j'ai beaucoup de chance car ma femme adore le vin aussi, ce qui permet de se faire de bonne petite soirée vin à deux voir plus car c'est un plaisir qui se partage sans qu'il y aie de reproche par la suite:)-D
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?


ce qui permet de se faire de bonne petite soirée vin à deux voir plus


Coquin ...:)
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 0

JAMES162 a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

;)
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8441
  • Remerciements reçus 23

Anthony a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Merci Jérôme pour ce texte qui a nettement plus de profondeur qu’il ne pourrait paraitre au premier coup d’œil.

Ou en est ma passion et comment a-t-elle évolué en 2006 ?

En « googlant » sur le mot passion, j’ai été attiré par le fait qu’il est également assimilé à des expressions telles la souffrance, la violence des émotions qu’elle suscite ou de l’affection que l’on porte a quelqu’un ou quelque chose.

Car ma passion n’est effectivement pas (plus) un long fleuve tranquille. Au quotidien, tel le cancre de la classe, elle fait fi du rôle secondaire pour lequel je l’avais engagée dans mon casting (derrière le travail et la famille) pour prendre une part majoritaire de mon cortex cérébral. Que boire ? Que vais-je ramener de mon prochain voyage ? Combien de bouteilles ai-je en cave ? Puis-je me permettre d’acheter une caisse de Fidenzio ? Que faut-il faire avec cet énergumène sur LPV ?

Si LPV me permet d’apaiser certaines de mes pulsions journalières, mon train de vie actuel ne contribue pas à assouvir les joies et tentations que cette passion génère. L’Inde, aussi intense, vibrante et riche en couleurs qu’elle est, n’est pas encore le Pérou en termes de disponibilités de vins (le Pérou non plus d’ailleurs). La production locale, même si sur une pente ascendante, aura encore besoin de 20 ans avant de pouvoir raisonnablement faire valoir ses qualités ; les diverses taxes et tracasseries administratives ont et auront encore pendant plusieurs années raison des courageux importateurs, car comment pouvoir revendre une bouteille a 7 fois son prix de départ FOB à un consommateur qui n’y connait encore que trop peu et dont le pouvoir d’achat est logiquement limite pour un tel luxe … a moins de lui offrir des breuvages d’une qualité indigne en jouant sur l’origine du domaine (il est écrit Grand Vin sur l’étiquette !). Education, voila le maitre mot qui me revient plusieurs fois à la bouche. Cela a toujours été un de mes chevaux de bataille sur LPV et il reste encore du chemin à parcourir …

Heureusement, il me reste les voyages (trop nombreux cette année, mais il y a au moins ce cote-ci pour les rendre positifs) et j’aurais pu mettre à jour en 2006 une promesse que je m’étais faite, celle de voir ou revoir mes 6 associés, si proches mais si lointains. Cela a commencé par Luc et une soirée tout aussi speed qu’intense en émotions et en surprises ; puis la rencontre LPV cet été qui m’a fait découvert des vins sublimes et retrouver des associés qui sont devenus des amis proches ; et finalement la rencontre tant attendue avec Thierry ou les vins ont passe au deuxième plan tant l’aboutissement d’une relation amicale à distance était plus important a mes yeux.

2006 restera l’année ou j’ai, pour la première fois, vibré pour des vins blancs. Le Mont 2002 demi-sec de Huet, Sommerberg Grand Cru 1996 de Boxler (L31E), le même en 2002 (L31D), Clos Naudin 1989, Grain Noble 1999 Marsanne de Chappaz, le Rangen de Thann Pinot Gris 1996 de Schoffit, le Renaissance Doux 2002 de Rotier et j’en passe. Des émotions, qui laissent des souvenirs dans la mémoire, mais aussi dans la bouche et des traces que j’espère indélébiles. En retard par rapport a d’autres du forum, j’ai découvert avec enchantement certains Chenins de Loire qui vont surement changer la carte de ma cave dans les prochaines années.

Si mes gouts ont peu évolué, certaines convictions ont été renforcées et d’autres passablement ébranlées. Mon faible pour les vins de la botte italienne se transforme lentement pour un amour inconditionné. Cette rencontre avec le Barolo Le Vigne 1990 de Sandrone cet été était un rappel que la vie est trop courte pour passer à coté d’émotions comme celle-ci. Elle a aussi eu des ramifications a la « carpe diem »; j’utilise mes verres en cristal systématiquement, ayant range ceux soi-disant « journaliers » dans une armoire ; le service de table de grand-mère (un héritage poignant) trône fièrement sur la table autre que lors des belles soirées. Est-ce cette vue constante du choc des civilisations et des pouvoirs d’achat, ou la misère vous guette et vous attrape sans crier gare, qui me font prendre la vie au jour le jour ? Peut-être, et ce n’est pas si mal en fin de compte …

Je n’ai par contre plus de préférence géographique. Les Bordeaux que j’ai en cave ne sont plus les trophées que je sors lors d’une occasion spéciale. Ils sont rentres dans le rang des vins que j’adore boire au cote de nombreux d’autres. Je ne peu plus concevoir ma cave comme étant mono régionale. Il me faut des vins de tous horizons, de toutes couleurs, j’ai soif de découvertes a partir du moment où elles sont qualitatives. In vino veritas …

Et comment parler de passion sans parler de LPV, le vecteur et le moteur de cette passion qui se renouvelle sans cesse. Rencontres virtuelles, débats intenses, personnalités diverses et – certaines fois – débordantes, cet espace né pour que 7 passionnes puissent partager leurs impressions a abouti a un outil respecté et redouté par beaucoup. 2006 a toutefois montre que ce site ne se gère plus comme un projet mais comme une entreprise. Les modérateurs deviennent, de force ou de gré, gestionnaires. Ils doivent s’assurer que la vision a court, moyen et long terme soit claire, que les outils pour y arriver soient en place et que l’énergie et la synergie des intervenants ou des débats soit en symbiose. Les décisions sont parfois tranchées et difficiles a prendre, mais nécessaires pour une continuité selon une ligne directrice que nous avons choisie et choisi de perdurer. Il m’a personnellement été difficile de comprendre pourquoi certains, dont le passe au sein de larges entreprises leur confère une connaissance intime des règles de gestion, ont tant essaye de mettre a mal cet édifice, mais j’ai compris que chacun d’entre nous a son Dr. Jekyll et Mr. Hyde, son Janus, son Gémeaux … et que cela doit également être géré.

2006 a été riche en émotions, en souffrances, en affections et ma passion en sort grandie et renforcée, même si j’ai l’impression d’avoir toujours plus de doutes et toujours moins de convictions. Mais est-ce réellement confiné au vin ou cela prend-il contrôle de ma vie en général ? 2007 me le dira … peut-être.

Anthony
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17785
  • Remerciements reçus 1605

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

admirable Anthony...

Jérôme Pérez
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21548
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

D'accord avec Jérôme, superbe texte!
Merci Anthony,

Amitiés,
Thierry
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5135
  • Remerciements reçus 1487

Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?



Vraiment, rien à ajouter ...

Olivier
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17996
  • Remerciements reçus 2846

Eric B a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Ce qui est beau avec le vin, c'est que c'est une aventure sans fin. On croit s'être fait une idée d'un domaine, d'une appellation, et soudain, la dégustation d'un seul vin bouleverse vos convictions.

En 2006, le vin aura vraiment été synonyme de partage. je suis ravi que nous ayons pu faire connaître à des amis des vins que nous aimons. Ce sont toujours de grands moments, surtout lorsque c'est autour d'une bonne table. L'émotion qui s'en dégage est incomparable.

Il est arrivé aussi que je sois invité par des amis animés des mêmes sentiments de partage. C'est alors à mon tour d'être étonné, surpris, bluffé et ... ému. Cette année aura été particulièrement riche en découvertes et en émotion. Certains vins ont dépassé toutes les limites que je pouvais imaginer sur ce qu'est un grand vin. Je ne serai jamais assez reconnaissant à ceux qui m'ont permis cela.

Le sommet de l'année aura été sans doute possible le week-end à Vannes où nous nous retrouvâmes à cinq amateurs autour d'une table et de quelques (superbes!) bouteilles. Chaque instant de ce week-end fut un pur moment de bonheur et de complicité. Nous étions comme suspendus hors du temps et de la folie du monde. Irréel et en même temps le sentiment de perfection ne m'a jamais paru aussi palpable.

Je souhaite à tous pour l'année qui vient de vivre de telles expériences :)

Merci à LPV de permettre de si belles rencontres (tu)

Eric

Eric
Mon blog
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Une sensibilité que je partage, Eric ! :)

A bientôt, j'espère.

Charles.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Eric, Charles,

Je vous attends vous aussi à Toulouse au Printemps 2007 pour une autre suspension du temps !:)
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 428
  • Remerciements reçus 0

maclo a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Bravo Anthony!:)
Jai voté, dans un autre thread, pour Jerome Perez.
C'eut pu être toi :D

Quoique qu'il en soit c'est vrai que, comme toute passion, elle n'est pas toujours facile à vivre tous les jours.
Le temps et l'argent consacrés ne doivent ni empiéter sur le boulot ni sur la famille (qui se doivent d'être compréhensible de leur coté, et qui le sont (:D ).

Est ce que je n'abuse pas trop à passer ce temps sur internet, dans diverses dégustations ou simplement à parler du vin que j'ai découvert récemment, est ce que je n'abuse pas trop à dépenser telle somme pour ce vin?

Puis une bouteille me rappelle à la raison, dans les émotions qu'elle me donne.
Et là, oui, de nouveau, j'y crois, j'en veux, je comprends et épouse cette passion qui est la mienne :)

Ma dernière grosse émotion : un meursault perrières 99 de Bouchard PF et Bouhi, merci LPV, et puis aussi, un cos d'estournel de Cos et de DFried, merci LPV, un coteaux du noirée d'Alliet, merci LPV, un chaume de Cady, merci moi même, et beaucoup dautres magnifiques bouteilles qui , à mon niveau, ont su satisfaire mes goûts z'et appétances.

LPV n'a fait qu'accroitre, diversifier, préciser, humaniser cette "passion" ;)
Très peu en somme.
Je ne vous en remercie pas :D
Et jaurais 2 mots à vous dire l'année prochaine...


Mais déguster cet hymen/sous l'arbre d'un paradis chantant
c'est boire de la santé, c'est fortifier ses veines/et rester debout parmi les vivants.
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Didier a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Ma passion? Toujours intacte et renforcée depuis un an et demi par "la faute" de LPV.
Jusqu'à ces dernières années je vivais cette passion au sein d'un petit cercle d'amis ; désormais j'ai le plaisir de la vivre grace à vous tous.
Grace à LPV j'ai eu la chance de connaître certains d'entre vous et ces rencontres ont été sincères et chaleureuses. Grace à LPV se cotoient des gens de toutes conditions et disposant de revenus qui ne peuvent se comparer mais au-delà de leurs différences ces individus sont tous rapprochés par leur même passion.
Très bientôt (le 3 Février) mon plaisir sera sûrement à son comble lorsque je découvrirai en compagnie des membres du cercle Rhône Nord-Sud (cercle naissant) l'appellation Cornas.
Ma passion je la vis depuis bientôt trente ans et j'espère bien la vivre encore longtemps.
LPV et vous tous m'y aideront certainement.
Bonne année 2007.

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8441
  • Remerciements reçus 23

Anthony a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Alors, oû en êtes-vous 2 ans (::o) après ces messages ?

2008 sera pour moi l'année ou j'ai commencé, timidement, à explorer la Bourgogne, avec la conviction que si un jour je ne dois plus boire qu'un rouge et un blanc, ce sera un Bourgogne rouge et un Riesling d'Alsace. Je cherche encore à comprendre le pourquoi de cette idée, mais cette recherche se fera verre en main. Certes, ma cave reste toujours aussi éclectique mais je constate une diminution des achats "pour voir" et une augmentation de bouteilles bien ciblées. J'ai quasiment arrêté les achats en GD cette cette année, tout content d'avoir trouve 4-5 cavistes qui me fournissent tout ce dont j'ai besoin et envie.

Je dois également remercier ceux qui m'ont ouvert quelques grands Bourgogne en 2008; ils ne savent pas encore qu'ils ont sûrement ouvert une boîte de Pandore qu'il sera difficile de refermer.

Au vu du jeu des millésimes, je ne serai pas surpris si 2009 sera l'année où je m'intéresserai, plus que d'habitude, aux vins du Rhône Nord. Mais il me reste 365 jours pour continuer à découvrir et à en prendre un sacré plaisir.

Bonne années à toutes et à tous et que la passion soit avec vous ;)

Anthony
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12
  • Remerciements reçus 0

Mathieu Ramel a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

Bonjour à tous,

C'est une excellente question et je vois quelle suscite de nombreuses remarques.

Pour ma part, ma passion pour le vin m'a tout apporté : mes études, mon emploi, ma curosité et ma raison de me lever le matin pour le lui rendre de la meilleure façon possible.

Bon réveillon à tous !

Mathieu
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1217
  • Remerciements reçus 27

Leo17 a répondu au sujet : Re: Et vous, où en êtes-vous de votre passion du vin?

J'ai commencé, il ya 5-6 ans, à réellement m'intéresser au vin, suite à un ras le bol d'ouvrir des bouteilles qui ne m'apportaient aucun plaisir. J'ai eu la chance de goûter un "petit" Pomerol de 89 qui me procuré un immense plaisir et depuis lors j'ai surtout acheté rive droite, la rive gauche ayant été découverte deux ans plus tard.
Mais peu à peu, j'ai découvert d'autres régions viticoles: l'Alsace (je connaissais déjà, j'ai découvert bien plus tôt, il y a 35-40 ans), l'Allemagne (que je re-découvre également), le chili, l'australie, la californie mais aussi le rhône et surtout le Languedoc.
et c'est dans le Languedoc que je trouve actuellement le plus de plaisir, même si l'une ou l'autre bouteille ne correspond pas à l'attente. En blanc, c'est surtout le Riesling, en Alsace mais aussi en Allemagne, qui me procure du plaisir.
J'ai dénormes difficultés à apprécier le Pinot noir, une seule bouteille en Bourgogne et une autre dans l'Ahr répondant à mes attentes. Bizzarre, ce n'est pas la volonté qui manque pourtant.
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck