Nous avons 1473 invités et 43 inscrits en ligne

Primeurs 2023 à Bordeaux

  • starbuck
  • Portrait de starbuck Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 5567
  • Remerciements reçus 8929

Réponse de starbuck sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Le meilleur du reste va dans la Dame de Montrose (à mon avis, pour le même prix, il est un peu plus facile de trouver moins bon que meilleur), et le reste du reste est vendu en vrac.
 

Je suis globalement d'accord avec ton message sauf peut-être sur ce passage.
J'ai goûté beaucoup moins de Bordeaux que toi mais jusqu'à présent j'ai l'impression qu'à prix égal, mieux vaut le 1er vin d'un château que le second ou le troisième d'un plus prestigieux.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: asoulier99
01 Mai 2024 10:15 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1008
  • Remerciements reçus 241

Réponse de mauss.th sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

 

J'ai goûté beaucoup moins de Bordeaux que toi mais jusqu'à présent j'ai l'impression qu'à prix égal, mieux vaut le 1er vin d'un château que le second ou le troisième d'un plus prestigieux.


J'ai longtemps été d'accord avec ce principe, mais je crois qu'il est de moins en moins valable. Sur 2023 par exemple, qui a demandé beaucoup de moyens financiers et humains, les Châteaux les plus aisés ont à mon avis un peu plus creusé l'écart avec le reste, et il m'est arrivé pendant ces primeurs de goûter des seconds vins de très beau niveau, et je ne parle pas des seconds des premiers GCC.

Tous les critiques, les généreux ou les plus difficiles, mettent de très belles notes à certains seconds, meilleures que pour certains GCC. Je crois qu'ils n'ont pas tort.

Pour être sur de ce que tu dis Sylvain, il faudrait tout de même faire une petite horizontale à l'aveugle.
Ce n'est pas non plus une vérité absolue, je te le concède: pour aller dans mon sens, il convient de prendre des GCC parmi les moins performants et de choisir de très beaux seconds.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, starbuck
01 Mai 2024 10:41 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2006
  • Remerciements reçus 2211

Réponse de herve2 sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Pour être sur de ce que tu dis Sylvain, il faudrait tout de même faire une petite horizontale à l'aveugle.
Ce n'est pas non plus une vérité absolue, je te le concède: pour aller dans mon sens, il convient de prendre des GCC parmi les moins performants et de choisir de très beaux seconds.

Le plus simple (et juste) ne serait-il pas de comparer un GCC et un second, à tarif égal ? Par exemple : un GCC à 30 € ou 60 € et un second au même tarif ? Pas certain que bcp de seconds ne résistent à la comparaison. 

Cordialement,

Hervé
01 Mai 2024 11:31 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • starbuck
  • Portrait de starbuck Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 5567
  • Remerciements reçus 8929

Réponse de starbuck sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Par contre au niveau des formats, 55,20€ pour la mise en double magnum, c'est assez dissuasif ! 
Pour Lilian Ladouys qui reste une bonne affaire, le double magnum coûte plus cher que 3 magnums !

Sylvain
01 Mai 2024 12:24 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 563
  • Remerciements reçus 266

Réponse de Kanon sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

qu'est ce qui justifie ces frais de mise de 55 € c'est abusé quand même
01 Mai 2024 18:19 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20751
  • Remerciements reçus 8249

Réponse de Eric B sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Ca ne peut être fait que "manuellement, car les chaines de mise en bouteilles ne sont pas adaptées. Et j'imagine que la bouteille utilisée coûte beaucoup plus cher qu'une bouteille de 75 cl. 

Eric
Mon blog
01 Mai 2024 18:48 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 706
  • Remerciements reçus 332

Réponse de bonaye sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Ce qui justifie les 55 € de frais de mise, c’est tout ce qui sort de l’ordinaire :
La bouteille d’abord, le bouchon ( plus gros), l’étiquette (plus grande), la caisse bois ( spécifique), le processus de mise en boureille...
A noter que sur certains sites ( idealwine, la vinotheque de Bordeaux ...) on trouve parfois en vins livrables, des grands formats dont les prix ne sont pas ou peu majorés par rapport au multiple des prix de base/ bouteille 
01 Mai 2024 19:15 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1008
  • Remerciements reçus 241

Réponse de mauss.th sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

 

Le plus simple (et juste) ne serait-il pas de comparer un GCC et un second, à tarif égal ? Par exemple : un GCC à 30 € ou 60 € et un second au même tarif ? Pas certain que bcp de seconds ne résistent à la comparaison. 

Cordialement,

Hervé


Je parle bien de ce genre de comparaison Hervé, à prix similaire. Et il y a bien une vingtaine de seconds vins qui pourrait faire mal.
01 Mai 2024 19:35 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4887
  • Remerciements reçus 2412

Réponse de agitateur sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

la sur prime est élevée, mais elle est partiellement justifiée.
La fiole vide c'est plus de 10 € HT. ( contre disons 50 cts sa soeur en 75 cl ).
Bouchon, cher aussi.
Etiquette, petit lot, massacre.
Capsulage ( ou cirage ) massacre.
Caisse bois.
Et la main d'œuvre ( ou machine ). Au dessus du magnum c'est non standard. C'est possible en mécanisé mais faut du volume, et ça coute un bras. 
Il faut aussi gérer le bousin, c'est une ligne de plus. De la "fabrication" et ensuite chez les intermédiaires.
Le surcout réel pour le chateau qui compte tout ( et pas du faux temps masqué pour du manuel ), modulo les solutions tech choisies et les volumes considérés, ça peut bien être la moitié de ce qui est demandé. 
Ensuite, il est logique qu'il vendent à plus cher que le cout de revient. Et puis mine de rien j'ai parlé en HT.....

Plus le vin est peu cher ( voir les entrées de gamme ) plus le gros format explose le prix en multiple de 75. 
Inversement, sur la base d'une 75 cl à 200 euros, on pourrait imaginer que bon, 25 euros de plus ou de moins sur 4 fois 75 cl ou 800 euros, la prorpriété pourrait gérer....

Les gros formats, en sématique, c'est 3 litres et plus, c'est là que les coûts explosent. 
Le magnum coute un poil plus que 2 fois 75 cl mais ça reste anecdotique sur des bouteilles à qq dizaines d'euros.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
01 Mai 2024 19:41 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1101
  • Remerciements reçus 2541
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
03 Mai 2024 07:59 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4887
  • Remerciements reçus 2412

Réponse de agitateur sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

En complet:
archive.is/BwqUB
03 Mai 2024 12:06 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 355
  • Remerciements reçus 388

Réponse de asoulier99 sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

-30% ce sont des soldes timides.  
 
03 Mai 2024 19:46 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 234
  • Remerciements reçus 883

Réponse de Apache sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Vu l'ambiance, inutile de proposer une deuxième ou troisième démarque, partons direct sur un déstockage ! tout doit disparaitre ! Si ça gagne pas ça débarrasse   ! 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: asoulier99
03 Mai 2024 21:38 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1101
  • Remerciements reçus 2541

Réponse de David Chapot sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Les soldes se poursuivent Mouton-Rothschild 2022 : 728,70€ l'année dernière; Mouton-Rothschild 2023 : 458,40€ : -37,1% Les grands ne respectent même pas la loi égalim!
Agitateur, toi qui connais bien le marché bordelais, comment vois-tu les choses? Les négociants se retrouvent avec des 21 payés plus chers que les 23 qui semble être de meilleure qualité a priori, et des 2022 encensés mais qui ont été surfacturés dont je me demande comment ils vont vendre ceux qui restent (on retrouve (presque) tous les vins sur le Net). Du coup, les négociants peuvent-ils réclamer une ristourne des châteaux pour surfacturation des millésimes 2021 et 2022 qui mettraient leur équilibre en danger?
David.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
07 Mai 2024 08:50 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4887
  • Remerciements reçus 2412

Réponse de agitateur sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Du coup, les négociants peuvent-ils réclamer une ristourne des châteaux pour surfacturation des millésimes 2021 et 2022 qui mettraient leur équilibre en danger?
 

Heu là, ça m'étonnerait.
Mais je peux pas exclure non plus quelques petits arrangements trés ponctuels. Toutefois, on notera que tout le monde a été prudent ces dernières années ( et même depuis plus longtemps ) par les volumes. Je l'ai déjà signalé, "tout vendre" en primeur ne veut RIEN dire si l'allocation volume est miséreuse. Donc la reprise par la propriété ne doit pas / plus arriver, et je ne vois pas comment celà se produirait sauf exceptions ( le commerce a toujours ses exceptions ). Les volumes maintenant sont débloqués au fil de l'eau, donc un sur stock intermédiaire ne doit pas arriver. 

Pour 21 et 23 je ne sais pas si un est supérieur, j'aime bien les 2 en fait. Je n'aime pas 18 et 22, sauf dans les "toutes" petites étiquettes à vil prix qui en année délicate, forcément, auront du mal avec du haut rendement à faible densité et faible capacité de réaction contre les maladies. 

Il n'existe pas de vérité universelle pour qualifier un mill. Contrairement à la vision simpliste qu'aimerait le consommateur. 
Une année ce sera le merlot devant, une année le CS. Une année les sols filtrants, une année les sols rétenteurs. Une année comme 23, le "tout chimique" ( ou en partie )  qui a les moyens pouvait faire un sacré truc, celui compte sur Rudolf peut aller pleurer son raisin. Et au final, il faut croiser tous les paramètres.......

Je lis que ça rigole bien sur les prix des 1er. Bon, OK, moi aussi je peux me moquer, le pull en cashemere en BRG me fait rire aussi.
MAIS:
1) ce qui étaient à 800- en 2022 et passent à 500-, ils s'en cognent violemment le coquillard de l'avis des LPViens. Et ils ont raison........En toutes relations Co, il faut convertir l'acheteur potentiel. Celui qui n'achètera jamais n'est pas la cible. Certes les 1er GCC à 100- LPV en rêverait, mais là il en manquerait donc ce n'est pas l'objet ni le business model.
2) le prix de ceux là, c'est l'arbre qui cache la forêt. Oublions l'arbre, oublions le doigt. Regardons la forêt derrière, ou la lune. 
3) a titre d'exemple, pour situer la gamme et les noms sont juste pour illustrer - vous avez compris que je n'aime pas citer les noms - du Malartic 23 ou du lafont Rochet 23 sont entre 35 et 40-. 
4) Regardez les vins en Fr dans le Rhône, en BRG, le Languedoc, etc...entre 35 et 40. Regardez leurs prix il y a 15 ans. Sur cette gamme là, qui ne manque pas de concerner plus de monde, elle redevient concurrentielle sur Bdx. Et pas qu'un peu ! 
5) perso, je n'achète ni un prix, ni une hausse, ni une baisse, j'achète un produit. Versus ce qui se fait à coté, au même prix, au double ou à la moitié. J'achète un rapport Q/P dans le prix que je peux et veut y mettre. 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., bibi64, TristanBP, Frisette, starbuck, David Chapot, Ilroulegalet
07 Mai 2024 19:55 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1101
  • Remerciements reçus 2541

Réponse de David Chapot sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Du coup, les négociants peuvent-ils réclamer une ristourne des châteaux pour surfacturation des millésimes 2021 et 2022 qui mettraient leur équilibre en danger?

 

4) Regardez les vins en Fr dans le Rhône, en BRG, le Languedoc, etc...entre 35 et 40. Regardez leurs prix il y a 15 ans. Sur cette gamme là, qui ne manque pas de concerner plus de monde, elle redevient concurrentielle sur Bdx. Et pas qu'un peu ! 
5) perso, je n'achète ni un prix, ni une hausse, ni une baisse, j'achète un produit. Versus ce qui se fait à coté, au même prix, au double ou à la moitié. J'achète un rapport Q/P dans le prix que je peux et veut y mettre.
 

Merci pour ton éclairage et tes rectifications.

Tu fais bien de citerl le Rhône, j'ai regardé les prix des 22 et 23 chez Chapoutier sur Millesima (Chapoutier, comme Caroline Frey, ce sont les Bordelais de l'Hermitage hein!)). On est à 75€ pour le Saint-Jo Granits 2023 (2 x le prix des Chave et Gonon 21!) et... 57,60€ sur les primeurs 2022, soit +30%!!! (et 2022 me semble plus structuré que 2023 - qui est peut-être plus plaisant pour ceux qui n'ont pas trop souffert de la canicule d'août)

Il est évident qu'il y a pléthore de Bordeaux qui vont se garder/se bonfier 20 /30ans, au moins tout autant que ce Saint-Jo d'un excellent terroir certes avec un prix bien moindre. 2 amis vignerons rhôdaniens m'ont d'ailleurs dit que les dimanches ou le vin de tous les jours, ils revenaient vers les Bordeaux (pas forcément classés) et avec lesquels il n'y a jamais de mauvaises surprises.

David.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64, TristanBP, Ilroulegalet
07 Mai 2024 21:03 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4887
  • Remerciements reçus 2412

Réponse de agitateur sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Il est évident qu'il y a pléthore de Bordeaux qui vont se garder/se bonfier 20 /30ans, 

Heu....
Enoooorme bémol.
Pour la longue garde, trés longue même ( sauf ADN audouzien on est sur le trés long à 20 /30 ), un vin de quelque origine que ce soit, en ROUGE, qui monte en qualité et qui a un optimum à 25 ans ( sauf cave dans le permafrost ), et bien il a été raide et revêche pendant ses 10 premières années.
Pour tenir, il faut de la fraicheur ET des tanins saillans. Ou pas trop de fraicheur, mais des tanins TRES saillants.
Et ça n'existe plus depuis qq années, je crois que 2015 et 16 ont été les derniers - dans une échelle de temps courts. 
Il faudra raccourcir l'échelle de temps. Donc les amateurs de tertiaire trés avancé vont devoir choisir avec une prudence de sioux. 
On ne peut jamais tout avoir. Et j'ai peur que depuis 5 / 10 ans, en primeur nous assistions encore plus qu'avant à un jugement de plaisir absolu et de moins en moins en jugement potentiel futur. Je ne partirai pas en vacances avec Bettane, qui m'avait accordé l'insigne honneur d'un billet sur ma pomme, agitateur un "obscur biochimiste" ou titre dans le genre, quand j'avais écris ici qu'il faisait du journalisme de promenade. Mais.....qui aime bien châtie bien. Au delà des notes de complaisance, je crois qu'il avait un palais qui se fait rare maintenant ( quand il le voulait et ce n'était pas systémique  ) c'est de savoir détecter le potentiel long terme versus le plaisir immédiat. Vite noté, vite acheté, vite bu, vite pissé, et au suivant. Vite ! ( et aprés tout, qui se plaindra dans 25 ans ???)

Puisque tu parles Rhône, Syrah, et Granit, je te propose cette lecture ( c'est un auteur de confiance    )
www.lapassionduvin.c...
Je n'ai absolument aucun doute sur le fait qu'une porte du ciel immense à 20 ans sous verre, ce soit du papier verre grain 40 sur la langue en primeur......
Vu les commentaires, tu aura compris que si j'en avais ( c'est pas le cas ) je te donnerai 1 blle de Jamet contre une caisse de Granit ( restons à prix équivalent ).
Certes il faut aussi rappeler le cadre: aveugle. Enfin semi aveugle come j'ai dit, seul le cépage était connu. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: rafalecjb
07 Mai 2024 21:35 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1101
  • Remerciements reçus 2541

Réponse de David Chapot sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Il est évident qu'il y a pléthore de Bordeaux qui vont se garder/se bonfier 20 /30ans, 

Heu....
Enoooorme bémol.
Pour la longue garde, trés longue même ( sauf ADN audouzien on est sur le trés long à 20 /30 ), un vin de quelque origine que ce soit, en ROUGE, qui monte en qualité et qui a un optimum à 25 ans ( sauf cave dans le permafrost ), et bien il a été raide et revêche pendant ses 10 premières années.
Pour tenir, il faut de la fraicheur ET des tanins saillans. Ou pas trop de fraicheur, mais des tanins TRES saillants.
Et ça n'existe plus depuis qq années, je crois que 2015 et 16 ont été les derniers - dans une échelle de temps courts. 
Il faudra raccourcir l'échelle de temps. Donc les amateurs de tertiaire trés avancé vont devoir choisir avec une prudence de sioux. 
On ne peut jamais tout avoir. Et j'ai peur que depuis 5 / 10 ans, en primeur nous assistions encore plus qu'avant à un jugement de plaisir absolu et de moins en moins en jugement potentiel futur. Je ne partirai pas en vacances avec Bettane, qui m'avait accordé l'insigne honneur d'un billet sur ma pomme, agitateur un "obscur biochimiste" ou titre dans le genre, quand j'avais écris ici qu'il faisait du journalisme de promenade. Mais.....qui aime bien châtie bien. Au delà des notes de complaisance, je crois qu'il avait un palais qui se fait rare maintenant ( quand il le voulait et ce n'était pas systémique  ) c'est de savoir détecter le potentiel long terme versus le plaisir immédiat. Vite noté, vite acheté, vite bu, vite pissé, et au suivant. Vite ! ( et aprés tout, qui se plaindra dans 25 ans ???)

Puisque tu parles Rhône, Syrah, et Granit, je te propose cette lecture ( c'est un auteur de confiance    )
www.lapassionduvin.c...
Je n'ai absolument aucun doute sur le fait qu'une porte du ciel immense à 20 ans sous verre, ce soit du papier verre grain 40 sur la langue en primeur......
Vu les commentaires, tu aura compris que si j'en avais ( c'est pas le cas ) je te donnerai 1 blle de Jamet contre une caisse de Granit ( restons à prix équivalent ).
Certes il faut aussi rappeler le cadre: aveugle. Enfin semi aveugle come j'ai dit, seul le cépage était connu.

 

Merci pour toutes tes remarques et corrections très intéressantes.

Je note ce que tu écris sur les vins de Bordeaux à partir de 2017 (après 2015 et 2016). Bon, pour moi, premier principe, je ne bois pas de Bordeaux avant 15 ans généralement (maintenant que je vieillis, je descends jusqu'à 10 (et même 7 avec Tour du Haut-Moulin 2017, le millésime de ma première, qui est encore dans la gangue de son élevage - et qui rape - donc est clairement trop jeune). Ca ne plaît tout simplement pas avant et on n'a aucun mal à trouver des millésimes de 15/20 ans à moins de 15€ (Tour du Haut Moulin toujours).  J'ai le souvenir de dégustations très éprouvantes à Vinexpo pour les primeurs 2003 et 2005, je ne sais pas faire et je crains de ne pas avoir l'occasion de me former à l'avenir. Et pourtant, je goûte des Rhône à 3 mois sans trop souffrir, tout simplement parce que je les connais mieux.

Je me trompe sans doute mais je ne vois pas les Rhône que j'achète - chez des producteurs qui ont un savoir-faire reconnu et ne changent pas leur manière de faire selon le sens du vent - avoir de problèmes de garde particuliers dans les années à venir ou à partir de 2017 comme tu dis (2021 étant parfois faible même chez les bons). Aucun ne m'a dit : les vins d'aujourd'hui ne se garderont pas autant que ceux d'il y a 30/40 ans; tous m'ont dit que les
millésimes étaient en moyenne moins difficiles que dans les années 70/80. Et je parle de gens authentiques, de discussions à 2 dans les caves, pas de présentation des primeurs sur youtube par des châtelains bordelais! Les derniers millésimes ont un équilibre certain et, mis à part 2021, sont pour moi au-dessus des 1992/1993,1994/2002,2008/2014. Certes ils sont plus riches depuis 2015 mais le terroir est là/le savoir-faire de la maison aussi et nous surprend toujours. Je n'ai jamais bu depuis 2015 des vins qui sentaient le cassis Teisseire comme 2003 qui faisaient craindre le pire. Et au final ces 2003, malgré le choc qu'iil a été, avec moins de savoir-faire qu'aujourd'hui, ne sont pas si mauvais que ça, la Côte Blonde Rostaing était très bien il y a 3 semaines, Clape 2003 commençait à bien se goûter en décembre dernier, Hermitage blanc Guigal impeccable il y a 1 an...

J'écoute donc ce que tu écris sur Bordeaux mais je ne te suis pas forcément sur les producteurs que je suis dans le Rhône.

Concernant Jamet dont tu ne sembles pas trop apprécier les vins, une rectification : 1 Côte-Rôtie 21, c'est 82€ pour le particulier, soit kifkif avec Granits 2023 à 75€; et la Côte-Brune 21, 180e. On est loin du facteur 1/12. Je mets en pièce jointe un CR verticale de Jamet 1991-2013 par une autre personne de confiance :) Le 1995 a été très raide et n'a pas été aussi bien géré que les 2005 et 2015 qui lui ressemblaient comme m'a dit Jean-Paul. Le Côte-Rôtie 1995 bu avec une bécasse il a 3 ans nous avait déçus, il était terne effectivement. Mais la Côte-Brune 1997 avec un niveau dégueulasse de 6-7cm sous le bouchon était remarquable il y a quelques mois.

Bonne soirée,

David. 

Fichier attaché :

Nom du fichier : Verticale_...t_CR.pdf
Taille du ficher :1,697 ko
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64
08 Mai 2024 00:43 #78
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3848
  • Remerciements reçus 4090

Réponse de Alex sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Quelqu'un connaît-il ce domaine ?
Le Retout en blanc, offre ici , pas trouvé trace sur lpv.
Je cherche rien de particulier en Bordeaux ou alors justement trouvé de jolis vins pas très chers en sec blanc.
Des retours éventuels sinon sur le blanc de chasse spleen (même d'ordre général) seront bienvenus.

Sinon Lafleur sorti sur allocation, 840€ TTC, épuisé.
Une des réussites majeures si l'on en croit les critiques.
10 Mai 2024 10:04 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4887
  • Remerciements reçus 2412

Réponse de agitateur sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

oui, j'aime bien le blanc du Retout.
Mais par son encépagement, ça ne ressemble pas à un Bordeaux, d'ailleurs c'est un VdT. Si tu veux un bon blanc et introuvable en aveugle ( et insituable géographiquement) c'est une bonne piste.
En blanc boisé pas cher ( 12 euros ) qui goute comme du Bordeaux, mais moins boisé qu'un Pessac Leognan, je trouve le rapport Q/P excellent de la Cuvée Majeure du Chateau Turcaud. Mais lui ne fait pas de primeurs ( enfin, je crois pas )
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Med
10 Mai 2024 12:23 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95124
  • Remerciements reçus 25151

Réponse de oliv sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Bordeaux
Les 2023 à acheter.

fortune.com/europe/2...
12 Mai 2024 13:06 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95124
  • Remerciements reçus 25151

Réponse de oliv sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Primeurs
Primeurs 2023 : toutes les notes de la rédaction de Terre de Vins.

www.terredevins.com/...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kanon, Manas
14 Mai 2024 20:44 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 234
  • Remerciements reçus 883

Réponse de Apache sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Primeurs :
Les marchés circonspects

www.vitisphere.com/a...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Kanon
14 Mai 2024 21:08 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 112
  • Remerciements reçus 42

Réponse de gege sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

Lafleur encore disponible sur Chateauprimeur après 1 jour. Habituellement ce vin était épuisé avant sa sortie. Que se passe t-il ?
15 Mai 2024 20:19 #84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 563
  • Remerciements reçus 266

Réponse de Kanon sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

ya plus de pognon 
16 Mai 2024 11:16 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4887
  • Remerciements reçus 2412

Réponse de agitateur sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

En tout cas plus assez pour ( tous )  les vins de Bordeaux ( petits ou grands d'ailleurs ).

Il y a 15 ans, il y avait assez d'acheteurs pour à la fois des gros volumes en alloc' primeurs, et pour tout acheter 3 années sur 4. 

Il y a un peu moins de 10 ans, la première alerte est arrivée: les premiers vins partaient, mais les seconds commençaient à trainer en stock. On pouvait trouver des 15 et 16 en seconds vins ( par exemple ) en FAV en 2019 et 2020 alors que qq années plus tôt ces produits étaient introuvables en masse.

20 et 22 ont "bien" marché en primeur selon les intermédiaires, mais ....les pourcentage en alloc' de primeur avaient déjà fondu. Donc bonnes ventes sur alloc, ration sur production en baisse. Et ces derniers temps, vendre les volumes d'une année porteuse sur 2, ça devient ...beaucoup. 23 n'ayant pas l'image d'un mill. du siècle, il passe à la trappe. Et de toute façon, si 23 était un succès commercial ( aprés 20 et 22 ) ça condamnerait déjà 24. 

 
16 Mai 2024 12:49 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 563
  • Remerciements reçus 266

Réponse de Kanon sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

840 € même prix que 2022, ils font pas d'effort Lafleur, cela dit il s'en foutent vu la rareté et la qualité du vin 

depuis 2020 je me suis déprimeurisé, j'ai quand même prix château grand village en rouge et blanc car c'est très bon et pas trop cher 
16 Mai 2024 13:42 #87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1101
  • Remerciements reçus 2541

Réponse de David Chapot sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

En tout cas plus assez pour ( tous )  les vins de Bordeaux ( petits ou grands d'ailleurs ).

Il y a 15 ans, il y avait assez d'acheteurs pour à la fois des gros volumes en alloc' primeurs, et pour tout acheter 3 années sur 4. 

Il y a un peu moins de 10 ans, la première alerte est arrivée: les premiers vins partaient, mais les seconds commençaient à trainer en stock. On pouvait trouver des 15 et 16 en seconds vins ( par exemple ) en FAV en 2019 et 2020 alors que qq années plus tôt ces produits étaient introuvables en masse.

20 et 22 ont "bien" marché en primeur selon les intermédiaires, mais ....les pourcentage en alloc' de primeur avaient déjà fondu. Donc bonnes ventes sur alloc, ration sur production en baisse. Et ces derniers temps, vendre les volumes d'une année porteuse sur 2, ça devient ...beaucoup. 23 n'ayant pas l'image d'un mill. du siècle, il passe à la trappe. Et de toute façon, si 23 était un succès commercial ( aprés 20 et 22 ) ça condamnerait déjà 24.


 

Bonjour agitateur,
Qu'est-ce qui selon toi explique le plus ces difficultés de vente?
Une plus grande production qu'avant? une diminution de la consommation (c'est certain). Une augmentation des prix de certains qui donnent une mauvaise image à l'ensemble? les gens sont allés voir ailleurs où on trouve meilleurs et moins cher?
Un problème que je vois, et qui n'est pas propre à Bordeaux mais touche aussi la Bourgogne voire certains domaines du Rhône, c'est que des millésimes mûrs se payent moins chers que les millésimes récents et ce à tous les niveaux de prix (ou en tout cas aussi pour des bouteilles à 10-15€). Ca ne va pas inciter à acheter des millésimes récents.
David.
16 Mai 2024 13:58 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 46
  • Remerciements reçus 8

Réponse de Alexandre G sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

David,
Les raisons sont probablement multi factorielles :
- diminution de la consommation de vin dans le monde
- augmentation de la consommation de vins d'autres pays (Espagne, Italie)
- meilleure valorisation d'autres régions françaises (Loire, Savoie, Jura, Languedoc, ...)
- image désuette du vin de Bordeaux
- inflation (les gens mangent avant de boire du vin) qui touche les moyens et petits budgets, moins succeptibles de faire un achat qu'ils n'auront que dans 2 ans
- et probablement d'autres facteurs...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: David Chapot, SG75
16 Mai 2024 15:33 #89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4887
  • Remerciements reçus 2412

Réponse de agitateur sur le sujet Primeurs 2023 à Bordeaux

il y a plusieurs monde dans celui de Bdx, mais aussi celui de BRG et de CdR.
Ce qui concerne el marché à 4 euros TTC France, c'est un monde, ensuite il y en a un deuxième à 10 € / 30 euros TTC France ( pour faire archi simple, on peut remplacer 30 par 20- ou par 50- mais vous voyez l'idée  ) et puis il y a le reste. Donc on peut rester ici sur le 3eme monde.

Le marché primeur ne concerne pas que les 1 er GCC, mais dans l'ensemble en volume et en valeur ( encore plus ) c'est le marché dit du luxe. La qualité intrinsèque, à partir du moment ou elle est globalement "trés bonne" devient un critère assez secondaire. L'objet social passe devant. L'objet intrinsèque ne concerne que LPV ( et encore....) et il ne pèse plus dans le pricing. 

L'object social passe par la rareté, la difficulté à s'en procurer au delà du simple prix. 

Si le Rhône vend 1 M de cols en une année, les cols les plus chers, ça fait déjà quelques cuvées épuisées. Idem en BRG. Je veux dire, ça vide au niveau départemental ! Pour Bdx, 1 M de cols dans le "cher et luxe", ça pèse pas grand chose. mais à l'échelle FR, les 3 vignobles seront vus pareils de l'extérieur. 

Années 80, 90 et début 2000, le vin de Bordeaux et d'ailleurs était encore un objet de consommateurs, entre la bas de gamme et le haut de gamme. Et puis il est devenu plus objet social à l'échelle du monde, ça a tout changé. 
La cote occasion a grimpé, les intermédiaires ont raclé plus de pognons que les producteurs, donc ça aide à monter le prix départ "usine". Comme d'autres segments. L'occasion qui grimpe justifie ( justifiait ) la montée du prix du neuf. 

2009 et 2010 était déjà déjà artéfacts de marché dans les prix de sortie. Mais à l'époque ça passait, car aprés 06 07 et 08, des mill "du siècle" avaient encore leur place. Mais la tendance de rempli était déjà écrite. 15 et 16 idem aprés les 3 années d'avant. 17 fut l'erreur catastrophique, peu retenue pourtant. 

L'objet social soufre de la concurrence directe au niveau monde, mais aussi ET SURTOUT des concurrents de substitution. Si "on" a quelques dizaines de k € à dépenser de manière relativement futiles, qu'est ce qu'on peut faire ? Du Bdx ou autre AOC ? Du vin ou qq sacs à main pour madame ( ou les maitresses ) ? Peut être un cuir plus onéreux pour les canapés du Yacht en chantier ? Qq pénis de Tigre mariné au Baiju, pour augmenter sa virilité ?

Le sujet consommation per capita ne concerne pas vraiment le marché primeur ( à part les primeurs à 10 ou 20 euros ).La concurrence de la Loire, du Languedoc, etc....non plus. Ca ne pèse que sur des volumes tellement restreints que ça compte pas. 

Depuis le début des années 2000, Bdx a dont quitté le marché des consommateurs pour celui du luxe. Les fondamentaux de ces marchés sont acquis et connus.....mais la solution n'existe pas pour des propriétés qui font, en même temps, des gros volumes. Trop gros pour l'exclusivité. Ce qui est plus facile en BRG ou pour un Pomerol de 3 hectares. Ou une micro cuvée du Rhône. 

Pour le Médoc, Pessac Léognan, et les grosses écuries de la rive droite, le positionnement ne peut être "au mieux" que le Rolex de service. Je me permet un // avec l'horlogerie, c'est exactement la même chose  en tous points, y compris le manque de clairvoyance stratégique de 95 % des acteurs. Rolo est le premier fabricant en volume de montre dites "luxe". Ca reste désirable par une cible, car c'est encore en souffrance dans l'offre / demande...même en étant premier fabricant volume du segment. C'est fiable, précis, sans âme particulière en vrai, mai c'est attendu lisible et sans émotion, usiné machine avec régularité mais l'homme est loin derrière. Du GCC gros volumes en gros. Au dessus il y a le THDG ( Trés Haut De Gamme ), on ne parle plus du luxe. Bcp plus cher, bcp moins fiable, fabriqué main, bcp plus aléatoire ( bon, ça, c'est le BRG, surtout en blanc   ). Mais bcp plus rare et donc bcp plus désirable !!!

Il y aussi l'économie mondiale, et pleins de facteurs.
Les bonus de la finance "tradi" à la peine, les crypto en dent de scie, les mesures anti corruption de Xi qui ont rendu plus délicates les opérations de graissage des rouages, etc...
Quand la clientèle change, on subit les aléas financiers des "nouveaux" clients. 

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gege, David Chapot, rafalecjb, Ilroulegalet, SG75
16 Mai 2024 19:28 #90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck