Nous avons 1200 invités et 19 inscrits en ligne

Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

  • Messages : 3381
  • Remerciements reçus 2556

starbuck a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Pour le millésime 2003, il est assez souvent admis que le cabernet se comporte mieux quand il arrive à maturité alors que le merlot craint les excès de chaleur.
Perso sur 2003, j'aime beaucoup les rives gauches et pas du tout les rives droites.
Cette dégustation semble donc conforme à ce qu'on pouvait attendre.
Idem pour 2008 qui à contrario est un millésime de rive droite

Sylvain
#31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 117
  • Remerciements reçus 21

ramon a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Bonjour,

je partage cette impression que les rives gauches sont plus réussis que les rives droites.
Ayant une fille née en 2003, j'ai goûté quelques vins de ce millésime (pas avant 10 ans de garde, et pas trop pour en garder pour plus tard), et j'ai de très bons souvenirs de Haut Bailly, Léoville Poyferré, Smith Haut Lafitte, Sociando-Mallet notamment.
Tous frais et sans lourdeurs.
J'avais acheté ces vins à cause de l'année en ayant pas mal de doutes sur leur qualités réelles, et au final je n'ai eu que des bonnes surprises sur ce millésime.

Cdt,

++
Ramon
#32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3693
  • Remerciements reçus 71

totolouga a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Giscours 2003 bu l'an dernier, excellent.

Et aussi Calon Segur 2003, superbe, devant Haut Marbuzet et Gruaud Laroze du même millésime.
#33
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18541
  • Remerciements reçus 2122

mgtusi a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

oliv écrit: C’est exactement ça : 2008 a été mon préféré en l’état et 2005 en postulé.

Je suis malheureusement très débutant en vins de Bordeaux donc ne pourrait te donner d’informations sur 2003.

Concernant Ausone, je retiens de cette verticale des vins avec un équilibre remarquable et une qualité de tanins somptueuse.
Ça me donne quand même moins envie d’être millionnaire pour pouvoir me les offrir qu’un moment Bourgogne.
Mais si j’en avais les moyens, aucun doute que j’en rentrerai en cave.


Je ne sais pas trop ce qu'on entend par si j'avais les moyens
Si c'est illimité ce n'est pas interessant, si c'est de quoi se payer des GCC une fois par an, personnellement j'irai plus vers Latour que vers Ausone.

Michel
#34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 148
  • Remerciements reçus 33

monta a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

la photo me parle...
#35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82953
  • Remerciements reçus 8512

oliv a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Florilège



Weingut Von Winning
Un chouette Sauvignon blanc 500 2018 au nez assez réducteur et au boisé présent mais qui n'écrase pas de belles senteurs de zeste d'agrumes, sur le citron vert. Mais c'est la bouche structurée et tendue qui est vraiment convaincante par son équilibre assez extrême mais réussi entre un côté citrique et un volume enrobé au boisé à fondre.
Vin très intéressant que j'aimerais revoir à la garde.
Autre vin passionnant, toujours dans ce registre baroque qu'apporte les élevages appuyés du domaine:
Le Riesling Ozyetra trocken 2017 .
Beaucoup de puissance et de présence, tant au nez qu'en bouche, sur une forme de richesse bien contenue par une trame ample et nerveuse à la fois, sur une structure pleine à l'équilibre puissant. Le bois domine en l'état mais si la garde combine tous ces éléments, ça peut donner une sacrée cartouche.
Finale remarquablement longue quoique encore un peu fofolle d'expression.
Un beau vin de garde vraisemblable si le boisé s'intègre.


Weingut Dönnhoff
Riesling Hermannshöhle GG 2018 : Nez précis, floral, précis et pur. Bouche cristalline, conciliant tension et gourmandise dans un équilibre réussi. Aromatique primaire encore simple et perlant à dégager. Mais très belle matière première et sensations classieuses.
A suivre
Riesling Hermannshöhle GG 2013 : Nez complexe, délicat, compromis de notes classiques finement mentholées et terpéniques, entre la naphte et le citron vert, sur un très vin exotique.
Bouche somptueuse, sur une trame portée par une acidité magnifique avec un vrai volume et des goûts délicieux de générosité et de complexité, conciliant sensations minérales et fruitées avec grand talent.
Finale désaltérante et longue d'une lisibilité et efficacité remarquables.
Grand vin ! oo,
Difficile pour l'Oberhauser Brucke Riesling 2015 de passer après un machin pareil !
Vin moins précis, à l'aromatique plus généreuse mais moins classe, avec une petite pointe de vinaigre blanc et une bouche agréable, facile mais nettement moins dense et concentrée que l'Hermannshöle.
La comparaison lui a fait du tort.
Sensation de fatigue sur Riesling Hermannshöhle Spätlese 2003, sur un côté usé, des goûts tertiaires, sur le tabac et un côté fuyant en bouche.
Si le nez de l'Oberhauser Brucke Riesling Auslese 2012 est discret, la bouche est délicieusement tonique, sur une acidité énorme qui tranche et mobilise une jolie liqueur fine dans un ensemble juteux et frais impossible à recracher autrement qu'en dedans.
Superbe !





Niepoort
Si le Coche Douro 2013 au nez effectivement réducteur comme un vin de qui-vous-savez peut amuser et tromper son monde 3 secondes, la bouche en revanche, linéaire et mollassonne, avec une grosse amertume n'a rien des qualités de la maison de Meursault.
En revanche, autre hommage à la Bourgogne avec Chambolle-Musigny en ligne de mire cette fois, très très belle découverte que Charme Douro 2008, un vin rouge issu d'une quarantaine de cépages complantés.
Robe grenat clair. Beau nez précis et complexe, au bouquet généreux et fin, sur les fleurs séchées, les petits fruits rouges, le poivre gris. Bouche brillante d'ampleur contenue, avec une sucrosité facile et croquante en attaque parfaitement tenue par une acidité légère mais structurante et par de beaux amers qui font saliver. Le vin semble concilier le charme aromatique d'un pinot avec de l'âge au volume glycériné confortable d'un vin de grenache.
Vin dangereux de complexité et de buvabilité, transcendant des extrêmes géographiques avec beaucoup de talent !
E possibile siflare una ripassa, per favore ? Damned, comment ça, y'en a déjà plus ?
Coup de cœur absolu pour le monumental Porto Vintage 2017 !
Vin extraordinaire d'immédiateté, de plaisir et de complexité. La bouche est fantastique de fraîcheur, l'attaque sur une sucrosité aérienne est portée par une forme de perfection d'équilibre qui concilie acidité, tannins et concentration naturelle dans une complexité de goûts phénoménale, sur le coulis de fruits noirs, le menthol, l'eucalyptus, les épices et j'en passe et pas des moins bonnes sensations !
Ce vin est une fantastique leçon d'équilibre et de potentiel, à la fois déjà irrésistible et avec sûrement des décennies de sérénité devant lui !
Grand. Très grand ! oo, oo,
Dirk van der Niepoort est un type passionnant à écouter, le genre de personnage qui donne tout son sens à l'idée d'une passion du vin foncièrement européenne, conciliant une connaissance de l'histoire millénaire de ce produit à une culture de la construction des goûts qui s'y sont incarnés.
A ce titre, on ne peut que le remercier profondément pour sa générosité d'avoir proposé à la dégustation un Vintage 1948, permettant ainsi à des bleus comme moi un moment d'éducation comme on ne peut en vivre que quelques uns dans sa vie.
Robe rosée rouille très claire. Nez incroyable fumé, sur l'âtre froid, la figue, le tabac brun, des notes d'épices sucrées (cannelle ?).
Bouche légère à la sucrosité délicate, avec de la présence et du rythme.
Finale longue et épicée, sur des goûts empyreumatiques.
Bien à très bien.



Dirk Niepoort, Allen Meadows et un Vintage 1948



Weingut Martin Wassmer
Si le Pinot blanc Castelberg 2017 ne m'a pas convaincu, avec un boisé qui écrase un vin de petite structure, le Chardonnay Castelberg 2017 est bien plus cohérent, sur un grillé fin et des notes fumées et florales agréable. Bouche pleine et tendue à la fois, avec une forme de suavité sans mollesse portée par une belle amertume. Devrait faire un joli vin avec un peu de garde.
Grauer Burgunder 2017, puissant et bien équilibré, sur un fin nez de praliné, une bouche avec de l'épaisseur et du volume mais aussi de l'allonge.
Très chouette Schlatter Pinot noir 2016, très pur au nez, à la bouche agréable, juteuse et élégante à la fois, sur un fruit croquant et précis. Joli vin plein de gourmandise.
Plus de fond sur Castelberg Pinot noir 2017 mais moins de plaisir en l'état, avec un vin plus riche mais aussi plus puissant, par sa structure, son boisé et ses tanins à fondre.
Le Castelberg Pinot noir 2016 semble plus mûr, avec un beau nez plein et généreux et une ampleur velouté agréable en attaque. Je lui trouve en revanche un boisé un peu présent qui abime l'évidence de la finale en l'asséchant un peu.


Damilano
Langhe chardonnay 2017 : Nez opulent, floral, agrumes. Bouche riche, sudiste par un gros volume mais d'une bonne tenue. Vin bien fait.
Barolo Lecinquevigne 2015 : Curieux vin totalement fermé, illisible, ne laissant s'exprimer que sa fermeté tannique
Barolo Liste 2013: Beau nez épicé, sur le cacao, les fruits noirs. Bouche riche, trop puissante de concentration pour moi, avec des tannins présents et une grosse amertume. Manque de confort
Barolo Cannubi 2013: Nez plus fin, sur des notes florales de pot pourri. Bouche ample mais énergique, avec une belle trame et cohérence d'expression, sur une finale encore ferme mais juteuse. Bien+
Barolo Riserva Cannubi 1752 2011 : Beau bouquet classe, sur une fine réduction, des notes mentholées et d'herbes médicinales. Bouche ample au beau volume structuré par une belle acidité et une amertume assez forte. Finale puissante qui appelle la table. Très bien.





Domaine de l'A
Domaine de l'A 2010 : Superbe nez complexe, sur les fruits compotés, le malt, le cacao, presque un début de notes truffées.
Bouche absolument délicieuse, juteuse par une forme de rondeur facile parfaitement portée par une acidité structurelle qui étire et accélère les sensations. Jus franc d'une grande plénitude d'expression et superbe finale séveuse aux tanins parfaitement intégrés.
Délicieux ! oo,
Domaine de l'A 2009 : Joli nez sur le coulis de fruits noirs et des notes résinées. Bouche plus solaire que le 2010, sur un volume tapissant glycériné et une pointe chaleureuse. Sensations de douceur et de générosité, sur une finale confortable.
Bien+ mais il souffre de la comparaison avec 2010.
Domaine de l'A 2005: Robe assez sombre, sans évolution. Nez agréable, sur les fruits noirs, le praliné, des notes truffées.
Bouche classique et encore très jeune, droite, avec de la densité et pas mal de relance.
Belle finale fraîche avec encore de la présence tannique.
A attendre.
Rien à dire, le domaine est la carte parfaite à sortir aux rétifs aux bordeaux chiants, prouvant qu'on peut produire de beaux bordeaux sexy sans verser dans le caricatural de la confiture boisé ! (tu)


Weingut Bernhard Huber, Malterer, 2010
Robe jaune fluo.
Nez intéressant et difficile à situer, présentant un minéralité chablisienne avec plus de fruit, sur les cépages alsaciens.
Bouche à l'attaque douce sans lourdeur, sur une petite sucrosité qui manque un peu de relance à mon goût mais exprime une évidence aromatique entre pierre et agrumes agréable.
Finale facile sans grande persistance.
Bien



Musique, maestro ! oo,



Taylor's 20 years old Tawny Port
Robe acajou cuivrée.
Nez épicé et langoureux, sur la figue sèche, le raisin de corinthe, des notes chocolatés et de tabac.
Très belle bouche suave et longue, au capiteux bien tendu par une forme de concentration qui donne de l'impact au vin.
Finale délicieusement épicée, d'une grande longueur.
Très beau !


Graham's Single Harvest Tawny Port 1994
Robe acajou clair.
Nez sur le caramel au lait, les fruits secs, la datte.
Bouche agréable, sur un équilibre réussi entre sucrosité souple et une chaleur confortable.
Beau déroulé de goûts épicés afin un côté facile et généreux.
Très bon.


Exclusive, Ratafia de Champagne



Ce vin est toujours aussi agréable, sans la rusticité aux notes oxydatives des mistelles mal fichues.
Ici, le fruit est net, sur la confiture d'orange, des notes épicées qui rappelle le thé russe, un équilibre impeccable entre sucrosité et fraîcheur.
Alex a eu la bonne idée de me le faire goûter en cocktail (tonic, zeste d'orange) : carrément délicieux et dangereux en été.
Un très beau produit à découvrir !







Cette année, je n'ai pas pu consacrer tout le temps nécessaire à raconter plus en détails ce que cet évènement d'une incroyable richesse a de génial.
Mais encore une fois, que de belles rencontres, de retrouvailles, de découvertes, de science et d'art, de grands vins et de belles agapes !

A François et Thomas qui supportent avec tolérance et hauteur de vue les conséquences fâcheuses de mes fragilités depuis si longtemps maintenant...
A Marité et Olivia qui soutiennent et supportent les deux précédents barbus d'un indéfectible et chaleureux enthousiasme...
Aux tous jeunes parents bien occupés comme aux amis absents comme présents sur cette édition trop vite passée, vivement de vous revoir !

Un grand merci à tous et à très très bientôt !
Bises, surtout aux dames,
Oliv
#36
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Jean-Paul B., mgtusi, peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, trainfr, condorcet, 4fingers, Frisette, leteckel, vvigne, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82953
  • Remerciements reçus 8512

oliv a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Ah si, quand même, j'ai une question de prolétaire pas encore totalement dans son bain, pour mon Président Mauss ou tout autre LPVien plus habitué que moi aux us et coutumes de palace ...



C'est pour favoriser mes confcall avec la suite 122 ou avec mon investisseur quatarusse du bout du monde afin de négocier en mode tout confort le business plan suisse d'LPV ou pour garantir une urgence nocturne suite à abus de libations que tu as fait installer le téléphone à côté de mon trône royal ?

::oups::

Bisous,
Oliv
#37
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 163

pierrelepecheur a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

c'est pour des raisons de sécurité. Il y a de nombreux cas d'infarctus sur les toilettes... Et aussi en cas de chute.

De plus je crois que dans les critères de classement des hôtels luxe, le téléphone dans la salle de bain y figure. Ca m'a coûté cher quand j'ai refait le Crillon, le Plaza et le Mandarin Oriental...
#38
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5696
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

oliv écrit: [...]
C'est pour favoriser mes confcall avec la suite 122 ou avec mon investisseur quatarusse du bout du monde afin de négocier en mode tout confort le business plan suisse d'LPV ou pour garantir une urgence nocturne suite à abus de libation que tu as fait installer le téléphone à côté de mon trône royal ?


C'est pour rapidement prévenir en cas de rupture de stock de papier, afin de ne pas rester longtemps dans la merde!!!

::out::

Flo (Florian) LPV Forez
#39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6938
  • Remerciements reçus 4734

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Encore un CR superbe, Oliv, y compris les photos et les petits films !
Une question : j'ai une bouteille du domaine de l'A 2010 en cave ; tu me conseilles de l'ouvrir bientôt ou d'attendre ?

Jean-Loup
#40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82953
  • Remerciements reçus 8512

oliv a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Réponse toute simple, Jean-Loup : à ta guise ! %tchin

Car si je pense qu'il n'y a aucun risque à l'attendre, vu le plaisir pris sur ce vin, si l'envie de jouer du tire-bouchon se fait pressante, tu peux céder à la tentation !
#41
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1378
  • Remerciements reçus 301

GAET a répondu au sujet : Au coeur du Villa d'Este Wine Symposium 2019

Merci Oliv,
pour ce C.R et ce diaporama. %tchin
Cordialement
Gaëtan
#42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck